AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa Vide
When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa Vide
When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa Vide
When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa Vide
When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa Vide
When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa Vide
When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa Vide
 

 When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelda-Glitch Von Schweetz

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre.
Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 09/11/2013 Jouant le rôle de : Princess Vanellope ♥ (#TeamWreckItRalph). Nombre de messages : 1790 On me connait sous le pseudo : Oswin aka. Nana aka. Salomé ♥. Un merci à : shiya (avatar), Céline d'amûr (model profil), Fall out Boy, echosmith, fauve, Pow (textes) ♥. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Chloe 'Fabulous' Norgaard. ♥
MessageSujet: When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa EmptyLun 23 Déc - 23:46


When Al' met Al'
Alyssa aimait beaucoup se promener dans les rues enneigée. Toute cette blancheur, toute cette pureté, presque aveuglante, c'était une chose dont elle ne se lassera jamais. Les flocons avaient cesser de tomber en cet après-midi de décembre, et l'épaisse couche de coton qui parsemait  les pelouses du Parc avait attirée tout un tas de différents habitants de Fantasia Hill. Une petite fille et ses deux frères aux cheveux blonds construisaient un grand bonhomme de neige un peu biscornu. Deux familles avaient organisé une bataille de boule de neige dont les participants se faisait de plus en plus nombreux chaque minute. Un sourire étira les lèvres de la rouquine. Elle se trouva une place sur un banc, sous un arbre défeuillé, sortit un calepin, son stylo plume favoris et commença à gribouiller quelques mots, quelques phrases. Créa une histoire. Elle s'imagina être une princesse en haut d'une tour, un héroïne armée d'une épée, une magicienne avec sa propre baguette magique. Elle trouva son inspiration dans le paysage paradisiaque, les couples et les familles soudée, les rêves qui flottaient tout autour d'elle, dans l'atmosphère.
L'hiver est de loin l'une des plus belles saisons. Sa préférée. Qu'importe le froid, qu'importe le vent. Il apportait l'amour, réchauffait le coeur, nous incitait à chasser le froid avec la chaleur humaine, le pouvoir des étreintes. Certaines personnes trouveraient certainement ces arbres mort, ses animaux endormis quelque peu lugubre ? Et bien, Ally n'était pas du même avis. Ils étaient la possibilité d'un nouveau départ. Non seulement avec le commencement d'une nouvelle année, mais aussi avec le regroupement des familles autour d'un sapins colorés, la chance de se rattraper d'une ou deux erreurs passées avec des présents venant du coeur. Le pardon.

La Darling soupira d'aise. Ferma les yeux. Laissant défilés toutes sortes d'images sous ses paupières. De souvenirs. De câlins entre amis, de sourires complices, d'amour, de partage, d'histoires fantastiques au coin d'un feu de cheminée, ou d'histoires d'horreur près d'une grande flambée de bois... De pertes, de tristesse, de disputes, d'amour caché trop longtemps. Une larmes solitaire roula sur sa joue. Elle l'essuya en vitesse d'un revers de la manche. Ne pas s’apitoyer sur sois-même, sourire, être heureuse, profiter de la vie. Ce devait être sa nouvelle résolution pour la nouvelle année. Son nouveau but dans la vie.
Voir le profil de l'utilisateur



no ordinary human
Je t'emmène courir après des rêves, et contempler les vivants, ces gens qu'on croise parfois et qui nous font tomber amoureux pour deux, pour trois. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa EmptyMar 14 Jan - 11:17

"'Tain ça caille...
- Ah, tu trouves ? Je sais pas, j'ai pas vraiment froid, moi..."

J'ai levé les yeux au ciel. Pooka vient manifestement de Russie, hein... Il fait réellement froid, et il se balade encore en T-shirt. Il a fallu que je lui explique que les gens normaux se couvraient quand il neigeait, et ça a été une nouvelle séance de shopping pour que Môssieur trouve son bonheur dans les blousons, pulls et autres bonnets à sa disposition pour son look très étudié. Ca me fait toujours rire de le voir aussi pointilleux sur ce qu'il va porter, d'autant qu'en revanche, la nudité le met particulièrement mal à l'aise et que même torse nu à la maison, c'est pas possible. Ca fait deux mois qu'il est arrivé, et manifestement, il y a encore du boulot d'adaptation, mais je pense qu'il va s'y faire, avec le temps. Et en attendant, je suis là pour le guider.

"Tu n'as jamais froid.
- Oh regarde, la neige s'est arrêtée de tomber, on sort, dis ?"

L'attention d'un gamin, oui, oui. Bon, techniquement, il en rajoute, on le sait tous les deux, mais son grand sourire et ses yeux implorants ont vite raison de moi, et puis c'est pas comme si j'aimais pas me balader non plus.

"Ouais on va marcher."

N'empêche que parfois, j'ai quand même le sentiment de devoir sortir mon chien et que j'ai beau savoir que c'est ce qu'il a été, il faudrait vraiment qu'on arrive à surtout mettre en avant l'humain, hein... Enfin... On est partis à pied, même si je l'ai vu lancer un regard un peu déçu à sa moto - avec la couche de neige et de verglas un peu partout, pas prudent, j'ai pas envie de le veiller encore à l'hosto, ou... pire - de chez nous jusqu'au parc à Spagreen Cross et la déception n'a pas duré plus de quelques instants. Des mômes jouant dans la neige et il est parti faire le con avec eux, normal... J'ai pas compté le nombre d'arrêts qu'on a fait sur le chemin, le nombre de boules de neige envoyées - au mépris des autres passants, ahem - ou les caresses aux bêtes qu'on a croisées, j'aurais pas fini sinon...

"Les chiens ont des manteaux ?"

Il est resté bloqué sur le petit roquet dans les bras de sa maîtresse défraîchie couvert d'un manteau rouge à fourrure blanche pendant plusieurs minutes. Allez lui faire comprendre pourquoi la petite boule de poils ne pouvait pas courir toute seule dans la neige et pourquoi on l'avait affublée d'un manteau alors qu'elle a déjà sa propre fourrure... Que les humains doivent se couvrir, vu leur pilosité anecdotique, il arrivait à concevoir, fallait bien remplacer, mais là... Fort heureusement, son attention a été attirée par les décorations de Noël d'une vitrine un peu plus loin, et le manteau canin a été oublié. Un vrai gosse, je vous dis...

On a fini par arriver au parc, et les jeux ont repris, avec les mômes construisant des bonhommes de neige, au milieu des batailles rangées... Je sais qu'il déborde d'énergie, mais je dois bien avouer que je l'ai rarement vu à ce point, à part sur sa moto ou un circuit. C'est fascinant. Et ça me fait sourire. Je crois que définitivement, ça m'a fait un bien fou de l'avoir avec moi, de ne plus être tout seul à me morfondre chez moi, autant que lui a été ravi d'avoir de la compagnie dès son arrivée. Ca m'arrive encore de boire, il faut bien avouer, mais de façon beaucoup plus espacée, et sa moue pincée le lendemain matin quand j'ai fait des excès veut toujours tout dire... Une fois, tout au début de notre cohabitation, il m'a sorti que Violette n'aimerait sans doute pas me voir comme ça, et je l'ai regardé avec des yeux ronds, étonné qu'il fasse sciemment ce genre de remarque, parce que clairement, c'était fait exprès pour que je réagisse, et ça signifiait aussi qu'il avait bien compris qu'elle comptait beaucoup pour moi.

"Tu sais qu'elle est bien trop jeune pour moi, hein ?
- C'est pas une enfant, et t'es pas un vieillard... Je comprends pas ce que tu racontes..."

Evidemment, il ne risquait pas, la majorité américaine - et toutes ses subtilités sympathiques - ne rentrait pas vraiment dans sa conception de la maturité effective d'une personne. Comment lui expliquer qu'elle a le droit de conduire, mais en théorie, pas de boire de l'alcool, et qu'ici, dix ans d'écart, c'était suffisamment important pour qu'on trouve à y redire. Onze même. Pour lui, manifestement, il y avait trois âges : l'enfance, l'âge adulte et la vieillesse. Et on se trouvait tous les deux dans le deuxième âge, où était le problème ? Bref... Vu son boulot au lycée, je me suis retrouvé à lui expliquer nos jolies subtilités légales et administratives, et il a fallu un moment avant qu'il accepte - à défaut de parfaitement le comprendre - ce qu'on pouvait faire ou ne pas faire aux yeux de tout le monde. N'empêche qu'il n'en démord pas.

"Mais si tu dis que légalement, si elle est consentante, à partir de seize ans, c'est pas un... euh... comment t'as dit ? Détour... détournement de mineur, voilà... Alors il est où le problème ?..."

Dans sa famille, son entourage, et mon statut de directeur de l'hôpital, peut-être ?

"Pourquoi on vous empêcherait d'être heureux ?...
- Ben... à vrai dire, c'est un peu comme si toi tu sortais avec une de tes élèves... On a un statut d'encadrant, en quelque sorte, ça sonne comme de l'abus de pouvoir..."

Il a eu l'air encore plus choqué, parce qu'évidemment, vu son âge humain, c'était incompréhensible pour lui qu'il ne puisse pas faire ce qu'il voulait avec qui il voulait dans cette tranche d'âge, et je lui ai demandé d'être prudent parce que je voulais pas qu'il ait d'ennui. Il s'est passé une main sur la nuque, visiblement songeur, et je me suis demandé à quoi - ou à qui, peut-être - il pouvait penser... Et puis il a abandonné, il a haussé les épaules, rajouté qu'il ne comprenait pas, mais que pour lui, de toute façon, y avait pas de problème pour nous, et qu'après ça nous regardait - merci bien - et il est passé à autre chose. Un jeu sur la console, je crois.

Cela dit, savoir que pour lui, le problème en question n'existait pas me rassure un petit peu. Moins le fait que l'interdit soit incompréhensible pour lui, par contre. Je voudrais pas qu'on doive défendre son cas devant un tribunal un de ses quatre, mais fort heureusement, sa pudeur et sa difficulté à envisager une relation autre qu'amicale - ce qu'il a par contre avec à peu près tout le monde - font que je ne crois pas que ça soit demain la veille. Tant mieux. En tous les cas, je me dis que je perdrais pas tout le monde dans mon entourage si un jour il se passait vraiment quelque chose entre V. et moi, et c'est quand même un certain soulagement. Enfin... Encore faut-il que j'ose aller jusque-là, et vu mes expériences passées, comment dire... On y est pas, hein. Je suis son grand frère, et je suis pas sûr d'avoir envie de perdre ça, si jamais on est pas sur la même longueur d'ondes.

"Oh... Elle a l'air triste la fille là-bas."

Il m'a sorti de mes réflexions, et je l'ai d'abord fixé lui un instant - à quel moment t'as arrêté de jouer avec les gamins là-bas au juste ? - avant de suivre la direction de son regard. J'ai pas trop compris comment il a senti à cette distance l'état d'esprit de la rouquine, ni pourquoi c'est elle, alors qu'il y a plusieurs bancs et plusieurs groupes de personnes entre nous, qui a attiré son attention, mais... C'est le cas. Et ce qu'il vient de dire me serre le coeur. J'ai rien répondu, mais j'ai avancé vers elle, certain qu'il me suivrait de toutes les manières, et ça n'a pas manqué. Plus on s'est approchés, et plus il a eu ce petit tic de pencher la tête sur le côté pour l'observer. Est-ce qu'il ressent ce qu'ils ont tous les deux été par le passé ? J'en sais rien, la question reste posée dans un petit coin de mon cerveau, mais pour l'heure, ça n'est pas primordial. Ca fait un moment que je ne l'ai plus trop vue, et maintenant que j'y pense, elle ne vient plus frapper à ma porte comme avant. A quel moment ça a changé ? Je m'en veux d'avoir laissé faire, de ne pas trop avoir mis le doigt dessus, pourtant... Alek ne la connaît pas, c'est assez révélateur, non ?

"Salut Alyssa... Ca fait un bail..."

Je lui adresse un grand sourire, comme si ces questions n'existaient pas. Et puis tant qu'à paraître normal.

"Alek, je te présente Alyssa, une amie... Ca fait un petit moment qu'on ne s'est pas vus, du coup, tu n'as pas eu la chance de la connaître, mais... Disons que vous avez pas mal de choses en commun... De votre ancienne vie, dirons-nous."

J'ai baissé le ton de ma voix, je ne pense pas qu'on nous écoute, et je me dis que cette expression peut passer tout autant pour un changement radical de style de vie que pour ce que c'est réellement, mais qui sait... Autant ne pas prendre de risque.

"Al', voici Aleksander... Il a débarqué il y a deux mois, on s'est rencontrés à l'hôpital, après qu'il a eu un accident, tout juste à son arrivée. Et maintenant, il vit avec moi, c'est... disons plus pratique."

Et puis sécuritaire aussi, parce que je ne donne pas cher de sa peau s'il avait crié sur les toits qu'il était un chien avant... Il a continué à observer Alyssa, s'est accroupi devant elle en continuant à la fixer un instant et lui a tendu la main.

"Enchanté Mademoiselle Alyssa. Pourquoi vous avez l'air si triste ?"

Bon bah évidemment, j'aurais dû m'en douter, de celle-là, c'est pas comme s'il était pas d'un naturel curieux, ni comme s'il disait pas quasiment tout ce qui lui passait par la tête, ni encore comme s'il ne s'intéressait pas réellement au bien-être des autres...
Revenir en haut Aller en bas
Zelda-Glitch Von Schweetz

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre.
Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 09/11/2013 Jouant le rôle de : Princess Vanellope ♥ (#TeamWreckItRalph). Nombre de messages : 1790 On me connait sous le pseudo : Oswin aka. Nana aka. Salomé ♥. Un merci à : shiya (avatar), Céline d'amûr (model profil), Fall out Boy, echosmith, fauve, Pow (textes) ♥. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Chloe 'Fabulous' Norgaard. ♥
MessageSujet: Re: When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa EmptySam 25 Jan - 13:00


When Al' met Al'
Alyssa était totalement perdue dans ses pensées. Elle se visionnait des mondes perdues et des univers oubliés. Ce fut la raison pour laquelle elle ne les vit pas arriver. Ils étaient deux. Deux bruns, deux amis, deux colocataires. Étrangement, ils avaient un petit air de ressemblance familiale, un on-ne-savait-quoi qui les faisait passer pour des frères. Celui qui pouvait passer pour le cadet, sautillant de part en part du chemin enneigé, ouvrait de grands yeux devant chaque petits flocons, chaque arbres et chaque enfants. tout semblait l'émerveiller : du moindre rare petit animal au plus petit brin d'herbe glacé emmargeant de la neige. Il semblait tout découvrir, tel un nouveau né... Ou bien un nouvel humain. Son aîné le surveillait d'un regard mi-aimant, mi-agacé mais surtout amusé. Il semblait avoir prit l'innocence sous son aile, mais entre chaque pas crissant sur le sol, il se plongeait dans des pensées qui m'appartenaient qu'à lui, et son visage se figeait de concentration. Presque personne ne faisait attention à eux - il y avait bien trop de monde -, bien que certains les dévisageaient une fraction de secondes avant de détourner le regard et de retourner à leurs activités naïvement humaines, sourire aux lèvres. Mais Alyssa, quant à elle, était trop absorbée par ses écrits et elle ne songea même pas à relever la tête. Il ne le fit qu'au moment où une voix légèrement hésitante l'interpella : "Salut Alyssa.... ça fait un bail". Il lui sourit, et elle le lui rendit. Réflexe. Car au fond d'elle, la rouquine paniquait. Son esprit embrouillé par le réveil brutal de ce sommeil éveillé ne savait que penser, de quelle manière réagir.

"Nath...". Nathanaël... C'était une longue histoire. Ils s'étaient rencontrés, connus, rapprochés. Ils avaient tissé des liens. Peut-être un peu trop. La Darling et son optimiste, sa sensibilité et son amour de l'amour s'étaient vite éprise du beau jeune homme. Mais elle ne pouvait pas se permettre de le lui avouer ! La sourie était tombé fou amoureux d'une humaine à la chevelure brune qui l'avait planté après un "Je t'aime" un peu trop attife. Et le voilà maintenant qui s'accrochait à une adolescente de dix ans sa cadette et qui avait un air de ressemblance avec la précédente. Evidemment, Aly' y trouvait à redire. Ce n'était pas seulement - même si bien sur c'était en grande partie pour cela - parce qu'elle se sentait rejetée, c'était aussi parce qu'elle était jeune. Bien trop jeune. Et puis, c'était injuste pour tout le monde, que ce soit pour la jeune fille ou bien pour le jeune homme, puisqu'il ne s'était intéressée à elle, à la base, que pour son physique trop familier. D'un certain côté, il s'attachait trop à son ex-petite-copine, et il ne parvenait pas à tourner la page. Et Alyssa s’inquiétait trop pour lui, s'attachait trop à cet homme. Alors elle l'avait évité. "Alek, je te présente Alyssa, une amie... Ça fait un petit moment qu'on ne s'est pas vus, du coup, tu n'as pas eu la chance de la connaître, mais... Disons que vous avez pas mal de choses en commun... De votre ancienne vie, dirons-nous.". Un petit sourire plus sincère éclaira le visage de l'ex garde d'enfant. Elle se tourna vers sa nouvelle connaissance anciennement canine : un beau jeune homme au visage enfantin. "Al', voici Aleksander... Il a débarqué il y a deux mois, on s'est rencontrés à l'hôpital, après qu'il a eu un accident, tout juste à son arrivée. Et maintenant, il vit avec moi, c'est... disons plus pratique.".

"Enchanté Mademoiselle Alyssa. Pourquoi vous avez l'air si triste ?". Nana sourit un peu plus. N'importe qui aurait été gêné par une telle question, tellement indiscrète, mais au contraire, la nourrice se sentait réconfortée que l'on fasse attention à elle. Et puis dans son regard, elle pouvait lire la curiosité et le désir de connaitre des enfants qu'elle gardait, qu'elle côtoyait et qu'elle aimait à longueur de journée. Alors elle se sentit immédiatement plus proche de Aleksander. Mais évidemment, elle ne pouvait lui parler de ce qui la rendait réellement triste alors elle éluda d'une voix douce : "Tout vas bien, ne vous en faite pas pour moi, Monsieur Aleksander, un flocon m'est juste tombé dans l'oeil. Je suis heureuse de faire votre connaissance !, puis elle se tourna vers Nath, ne pouvant l'exclure, ne pouvant l'ignorer, Comment tu vas depuis le temps ?.

Voir le profil de l'utilisateur



no ordinary human
Je t'emmène courir après des rêves, et contempler les vivants, ces gens qu'on croise parfois et qui nous font tomber amoureux pour deux, pour trois. › © alaska.  



Dernière édition par Alyssa N. Darling le Sam 8 Fév - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa EmptyVen 31 Jan - 13:07

Je vois bien le regard d'Aleksander sur Alyssa. Je vois bien les larmes d'Alyssa. Je ressens son malaise, celui grandissant de mon coloc', aussi. Il s'inquiète, et moi aussi. J'ai été aveugle, plongé dans les affres de mon propre chagrin pendant trop longtemps, c'est une évidence. V. et Al' sont entrés dans ma vie et m'en sortent, petit à petit, sans trop le savoir je crois, chacun à leur manière, mais trop de temps a passé, c'est, là aussi, une évidence.

"Nath..."

Je ne sais pas quoi lire dans son regard, quoi déceler dans le ton de sa voix, mais le silence a été trop long, bien trop long, entre nous, pour qu'il n'y ait rien. Pourtant je ne sais pas, je n'imagine pas, en fait, ce qui a pu se passer. Et avant de mettre les pieds dans le plat, je feins l'ignorance, sauve les apparences. Alek est là, elle ne le connaît pas encore, les présentations sont de rigueur. Elle sourit à l'évocation de leur passé, comprend sans doute l'allusion. Chiens tous les deux par le passé, ils n'en ont pas moins des caractères différents, mais c'était sans le moindre doute déjà le cas à l'époque. Pooka, quant à lui est toujours aussi direct, inconscient des conséquences, et je lève un instant les yeux au ciel. Bon, sauver les apparences est donc proscrit, n'est-ce pas ?

"Tout va bien, ne vous en faites pas pour moi, Monsieur Aleksander, un flocon m'est juste tombé dans l'oeil. Je suis heureuse de faire votre connaissance !
- Ah non, pas de Monsieur, je suis trop jeune."

Réponse du tac au tac, il a du mal avec l'idée d'être ici un adulte responsable. Mais la réponse de la rousse ne me satisfait pas, et même Alek lève un regard circonspect vers moi, gardant étrangement le silence. Les sentiments des autres le mettent mal à l'aise, leur malheur le peine toujours profondément. Il ne sait pas quoi faire, et je le comprends. Tout va bien, réellement ? L'excuse du flocon ne passe pas vraiment, et je viens m'installer près d'elle.

"Comment tu vas depuis le temps ?
- Ca va. Mieux, on va dire."

C'est le bordel dans ma tête vis-à-vis de Violette, mais entre l'arrivée d'Alek, les recherches de Nolan concernant Lauren, et l'Hôpital à gérer, j'ai pas vraiment de quoi m'ennuyer.

"Et toi ? Et me dis pas que ça va parfaitement bien parce qu'on sait tous les deux que c'est pas le cas..."

Alek s'est relevé et s'est éloigné, parti faire un bonhomme de neige avec une petite fille et visiblement son grand frère un peu plus loin. Je l'ai suivi des yeux un instant, le sourire aux lèvres, et puis j'ai reporté mon attention sur la belle rousse à mes côtés.

"Qu'est-ce qu'il s'est passé Alyssa ?"

J'ai besoin de comprendre et je veux t'aider. Je me doute seulement absolument pas que je suis responsable de ça, et pour ça aussi, je vais avoir de quoi m'en vouloir. Est-ce qu'il faut vraiment que j'arrive à faire du mal à tous ceux à qui je tiens ?
Revenir en haut Aller en bas
Zelda-Glitch Von Schweetz

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre.
Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 09/11/2013 Jouant le rôle de : Princess Vanellope ♥ (#TeamWreckItRalph). Nombre de messages : 1790 On me connait sous le pseudo : Oswin aka. Nana aka. Salomé ♥. Un merci à : shiya (avatar), Céline d'amûr (model profil), Fall out Boy, echosmith, fauve, Pow (textes) ♥. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Chloe 'Fabulous' Norgaard. ♥
MessageSujet: Re: When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa EmptySam 8 Fév - 13:48


When Al' met Al'
Un sourire épanoui fleurit sur le visage d'Alyssa lorsque sa toute nouvelle connaissance exprima une pointe de frustration à l'évocation d'un titre tel que "Monsieur", rétorquant qu'il était bien trop jeune. Mais il ne lui fallut pas bien beaucoup plus longtemps pour s'en remettre et partir d'un pas rapide et enfantin vers la neige et ses bonhommes et leur nez en carotte. La seconde suivante, le colocataire du petit chien russe, ami bien trop éloigné de la Rouquine, souris d'une autre vie, plongé dans ses pensées et un peu hésitant, la rejoignit sur le banc froid. "Ca va. Mieux, on va dire.", répondit-il. La Darling ne le croyait pas, elle pouvait très clairement voir que tout n'allait pas si bien, peut-être juste un petit peu mieux, à la limite. "Et toi ? Et me dis pas que ça va parfaitement bien parce qu'on sait tous les deux que c'est pas le cas...". Il a regardé quelques secondes Aleksander jouer avec des enfants, un sourire sur les lèvres, et il reporta aussitôt son attention sur Alyssa, silencieuse, fixant ses chaussures et bien trop hésitantes. Ses pensées s’entrechoquaient dans un méli-mélo affreux de paroles et d'aveux... Ou de mensonges. Encore.. Vraiment ?

Serait-elle capable de mentir encore ? De cacher plus longtemps ce qu'il lui torturait l’esprit ? Non. Jamais plus. Elle avait évité l'affrontement depuis trop, trop, longtemps. Si elle voulait pouvoir avancer, si elle voulait pouvoir tenter de tourner la page comme il se devait, alors elle devrait tout lui dire, tout lui balancer. Poser toutes les questions qui la tourmentaient, sans détour. Avouer tout les sentiments qui la tiraillaient, pour mieux les laisser s'envoler. Elle voulait lui expliquer qu'elle avait cru tomber amoureuse. Lui dire qu'elle s'était senti rejeter. S’excuser, pardonner. Elle ne savait pas trop pour quelles raisons, ou comment elle le formulerait. Elle voulait lui dire que tout ce qu'elle pensait ressentir lui semblait à présent de plus en plus ridicule. Lui dire qu'elle avait souffert, qu'elle en avait pleurer, toute seule. Elle avait détesté devoir cacher tout ça, mais elle n'avait pu se permettre de se mettre en travers de sa relation avec cette certaine Violette. A ses propres dépends.
Mais elle ne savait absolument pas par où commencer. "Qu'est-ce qu'il s'est passé Alyssa ?".

"Je... Je crois que j'ai eu peur. Je ne voulais pas affronter tout.. ça.. Tout.. toi. C'est devenu compliqué, et tout c'est embrouillé dans mon esprit.", elle tourna doucement de grands yeux tristes et quelque peu déboussolés vers Nathanaël, "Excuse-moi..."
Voir le profil de l'utilisateur



no ordinary human
Je t'emmène courir après des rêves, et contempler les vivants, ces gens qu'on croise parfois et qui nous font tomber amoureux pour deux, pour trois. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa EmptyDim 27 Avr - 3:57

2 mois sans réponse j'archive tristeuh
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

When Al' met Al' ღ Nate, Alksender & Alyssa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Non, je n'essaie pas de battre Nate ou Jenaiz! Ibuki Tsukino (terminé!)
» Nate ৩ 'Cause you and I, we were born to die ...
» [Validée]Nate, Cyclone Narcissique
» Nate Lewis - "Sarcasm is my only defense !" [en cours]
» Alyssa Robinson~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-