AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 


 

 Kovu ¤ Listen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 14/08/2014 Jouant le rôle de : Kiara. *-* (#TeamTheLionKing) Nombre de messages : 103 On me connait sous le pseudo : Chouquette. Un merci à : FOREVERTRY † & alaska. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Crystal LA PLUSSS BELLE Reed.
MessageSujet: Kovu ¤ Listen. Ven 13 Mar - 6:15


   
Kovu & Kiara
   
   
La vie réunie parfois deux anciens amants pour qu'ils se déchirent...
   
La boule dans la gorge, le souffle court, l’impression que notre cœur va exploser dans notre poitrine, il n’y avait pas de doute, Kiara avait vécue ce genre de sentiment une seule et unique fois dans sa vie. C’était il y a une éternité mais en même temps, ça lui paraissait tellement près par moment. À cette époque, elle était encore une lionne, future souveraine de la Terre des Lions. Elle se moquait royalement de ses responsabilités. Tout ce qui comptait à ses yeux, c’était de s’amuser. Et c’est ainsi qu’elle l’avait connue, le petit exclu, l’héritier de Scar. Si son père avait vu cette relation d’un très mauvais œil au départ, la petite lionne n’en avait rien à faire. Elle l’aimait et elle était persuadée que leur amour surpasserait cette guerre entre leurs deux clans. Elle avait eu raison. Kovu  était réellement fait pour être des leurs, tout comme les autres Exclus. Ils allaient être une seule et même grande famille. Ils allaient tous vivre heureux pour l’éternité. C’est du moins ce qu’elle croyait jusqu’à cette satanée malédiction. Depuis, Kiara avait tout perdue. Ses parents, ses amis, son cher et tendre Kovu, son royaume tout entier et son corps agile de lionne. Plus rien de tout ceci semblait avoir réellement existé. Et pourtant, elle en était persuadée. Elle n’était pas folle. Elle était parfaitement équilibrée et un jour ou l’autre, elle retrouverait ses proches. Elle en avait toujours été persuadée.

Les choses étaient devenues tellement plus réelles depuis qu’elle l’avait revue quelques semaines plus tôt. Ça lui avait fait l’effet d’une gifle en plein visage. Il était là. Son Kovu. Son seul et unique amour. Elle aurait pu le reconnaître entre mille. Et pourtant, lui ne la reconnaissait pas. Pire, il semblait nier absolument tout ce qui avait fait partie de leur passé. Leur histoire, leurs familles respectives, leurs vies de lions, absolument tout semblait s’être échappés de sa mémoire. La jeune femme en avait été grandement attristée. Elle aurait pratiquement tout donnée pour qu’il se rappelle, pour qu’il la reconnaisse et qu’ils puissent enfin recommencer là où les choses s’étaient arrêtées. Hélas, elle n’y pouvait rien. Cette satanée malédiction avait bel et bien fait son effet puisqu’elle avait prit tout les souvenirs du jeune homme. Qu’à cela ne tienne, elle était entrée dans son jeu, feignant qu’elle l’avait prit pour un autre. Au bout d’une longue période d’essai, elle était enfin parvenue à avoir une conversation normale avec lui. Ils avaient sus sympathiser et à la fin de la soirée, Kiara était parvenue à lui soutirer son numéro de portable afin de le revoir. Elle n’avait pas d’autre choix. Elle l’avait perdue pendant tellement longtemps. Maintenant qu’elle l’avait retrouvée, elle n’allait pas le lâcher. Elle allait l’aider à retrouver la mémoire même si elle devait y passer des années. Elle avait trop besoin qu’il revienne dans sa vie.

C’est cet après-midi que ça allait se faire. Après lui avoir donnée quelques semaines de répit, il était grand temps que l’ancienne lionne revienne à la charge. Elle n’en pouvait plus d’attendre. À chaque heure qui passait, elle avait l’impression de le perdre un peu plus et c’Est une idée qu’elle n’arrivait tout simplement plus à supporter. Elle lui avait envoyée un texto afin de l’inviter à prendre un café, feignant qu’elle avait bien besoin de se détendre entre ses cours et son boulot au Coffee Nutt. Se détendre ?? Kiara ne s’était jamais sentie aussi crispée de toute sa vie. Ses mains étaient extrêmement moites, chose dont elle n’avait jamais eu l’habitude à l’époque où elle vivait encore dans la savane. Elle s’était habillée sobrement, enfilant une chemise à carreaux rose et blanche ainsi qu’un jeans skinny très pâle et une paire de baskets de marques Converses. Elle avait à peine coiffée ses longs cheveux bruns, s’était légèrement maquillée puis était partie pour le Starbuck Café, elle devait bien l’avouer, beaucoup trop en avance. Encore une fois, c’était plus fort qu’elle. Elle avait tellement peur d’arriver à la bourre ou pire, que Kovu n’arrive jamais au bout du compte. C’était une chose qu’elle avait tout de même envisagée. Lors de leur première rencontre, il avait semblé assez irrité par ses insinuations comme quoi ils se connaissaient déjà. Or, maintenant qu’elle voulait le convaincre une bonne fois pour toute, elle se doutait qu’il ne se laisserait pas faire entièrement, et elle ne pouvait nier que cette idée lui faisait peur.

Elle finit par arriver au Stabuck, comme prévu, beaucoup trop à l’avance. Resserrant sa veste de cuir contre elle, elle se dirigea vers le comptoir afin de passer commande, se mordillant nerveusement la lèvre inférieure. Ce n’était pas habituel pour elle d’être là. Pas seulement parce qu’elle venait pour récupérer son ancien fiancé qui l’avait complètement oublié, mais aussi parce qu’elle venait que très rarement dans ce café. Après tout, il s’agissait de la concurrence et la brunette avait toujours été la première à clamer haut et fort que le Coffee Nott était nettement supérieure. Seulement voilà, elle ne voulait pas que ses collègues de travail soient témoins de la conversation sans doute mouvementée qu’elle allait avoir cet après-midi. Ça demeurait dans le domaine du privée et dans un sens, elle ne voulait pas qu’ils la prennent tous pour la parfaite dingue en titre. Nah mais c’est vrai, vous en connaissez beaucoup vous des filles qui se prennent pour une lionne tout droit sortie de la savane ?? Enfin si, à Fantasia Hill ce n’était pas très rare, mais quand même, elle préférait ne pas prendre de chance. Enfin, la demoiselle finit par se commander un chocolat chaud et alla s’installer à une table, attendant patiemment que Kovu daigne se montrer. En espérant qu’il le fasse…

Heureusement, le jeune homme finit par pointer le bout du nez à peine quelques minutes après l’heure qu’ils s’étaient prévus. Heureusement d’ailleurs qu’il n’avait pas tardé un peu plus parce que si non, Kiara aurait volontiers étranglée quelqu’un tellement elle était nerveuse. Affichant à la place un sourire ravi, elle se leva spontanément de son siège pour lui sauter au cou et le serrer dans ses bras. « Tu m’as tellement manqué !! » Ahhhh Kiara et son don pour agir trop impulsivement !! Il allait certainement la prendre pour une dingue après ça. Le relâchant doucement, elle s’éclaircit légèrement la gorge avant d’esquisser un sourire enfantin. « Désolée, mais j’ai tellement eu peur de ne plus jamais te revoir… » Mieux valait ne pas entrer dans le vif du sujet immédiatement. Ça valait beaucoup mieux. Aussi, elle glissa doucement ses doigts dans les siens pour le guider jusqu’à la table qu’elle avait choisit, reprenant place sur son siège. « Tu voulais boire quelque chose ?? Ou manger peut-être ?? » dit-elle avant de se mordiller de nouveau la lèvre inférieure. Mieux valait qu’elle se calme si elle ne voulait pas merder et tout déballer d’un coup.

(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


   
Voir le profil de l'utilisateur


Kiara L. Sullivan
Si on sortait de notre tanière, bien avant le printemps, est-ce que ça ferait plus de lumière ?? Mais où sont les règles du jeu, qu'on y mette le feu. › ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: oublier ces souvenirs.
Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 26/01/2015 Jouant le rôle de : le termite – kovu. #teamlionking2. Nombre de messages : 49 On me connait sous le pseudo : olympe. Un merci à : schizophrenic (ava) crackle bones (signa) wild heart (code rp). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : nicolas simoes.
MessageSujet: Re: Kovu ¤ Listen. Ven 20 Mar - 14:07



LISTEN TO THE SONG HERE IN MY HEART.


Tu vas être en retard – comme très souvent dans ta vie, ici. Et, en vérité, ça ne te gêne pas plus que ça. Tu n’as pas vraiment hâte d’y être, à ce rendez-vous qui ressemble plus à une embuscade maladroite plutôt qu’un moment de détente et sans prise de tête. Tu ne sais pas pourquoi elle a pris contact avec toi, après tout ça. Tu as pensé avoir été clair, que c’était fini entre elle et toi. Même si tu n’avais absolument aucun souvenir d’avoir vécu une quelconque histoire avec cette jeune femme, elle semblait persuadée d’avoir été ton amante. Kiara. Le prénom est évidemment familier, il sonne comme étrangement doux dans tes souvenirs mais tu refuses d’y réfléchir plus en avant. Parce que c’est trop d’embêtements, c’est trop d’ennuis et de questions. Et tu détestes par-dessus tout te prendre la tête. Alors pour toi, toute cette histoire n’était qu’un coup de son imagination trop fertile. Et tu continuais ta vie de ton côté, sans te préoccuper plus des extravagances de cette folle. Une folle qui ne semble pas vouloir comprendre que tu n’es pas intéressé. Ni par elle ni par une quelconque relation. Ni même pas ces souvenirs en commun que vous partagez, selon ses propres mots. Alors pourquoi avoir accepté de la voir aujourd’hui ? Tu ne sais pas. Tu ne sais pas pourquoi tu as dit oui. Peut-être pour avoir une nouvelle chance de lui dire qu’elle doit passer à autre chose, qu’elle doit tourner la page. Que tu ne lui reviendras pas. Jamais. Et si, à ton esprit, les mots sonnent simplement honnêtes, tu sais qu’ils pourraient la blesser plus qu’il ne le faudrait. Alors tu ne sais pas vraiment comment lui expliquer que ça ne lui servirait à rien de s’entêter sinon à perdre son temps et à se faire du mal pour de mauvaises raisons. Vous n’êtes pas faits pour être ensemble ; vous ne serez jamais réunis. Et même si elle doit être une personne charmante et agréable, même si elle a un physique avantageux, tu n’es tout simplement pas intéressé. L’amour est une futilité. C’est comme une brise de printemps qui balaye les cheveux avec une douceur agréable avant de partir aussi vite qu’elle est venue. On la sent contre notre peau et la seconde d’après, tout est fini. Tout est terminé. Il ne reste alors plus rien que le souvenir d’un plaisir diffus et infime, une tendresse si courte qu’on finit par croire qu’elle n’a jamais été qu’un doux rêve qui s’est éteint au petit matin. Kiara se berce d’illusions, encore et encore. Elle pense te connaître, elle pense sûrement pouvoir ranimer la flamme qu’il y avait en toi. Mais ça ne marchera pas. Tu n’es pas celui qu’elle décrit, tu n’es pas l’homme de ses souvenirs. Tu n’es pas celui qu’il lui faut et elle finira bien par s’en rendre compte un jour ou l’autre. Le plus tôt serait le mieux, car elle souffrira encore plus de continuer de croire à nouveau en une histoire qui n’a jamais existé et qui n’existera jamais. Alors tu dois la voir. Tu dois lui expliquer que tu n’es pas à elle, qu’elle doit se trouver quelqu’un d’autre. Quelqu’un qui pourra la rendre heureuse comme ce Kovu de ses souvenirs. Quelqu’un qui sera parfait pour elle – et tu n’es certainement pas ce gars-là.

Tu arrives alors avec un léger retard au Starbuck Coffee où elle t’a donné rendez-vous. Tu la remarques aisément, avec son sourire lumineux et ses yeux encore pleins d’espoir. Mal à l’aise, tu la reçois en pleine poitrine lorsqu’elle se pend à ton cou. Heureuse. Elle est heureuse de te voir. C’est comme si elle t’avait perdu pendant des dizaines et des dizaines d’années avant de te retrouver enfin, par un coup de chance. Tu refermes doucement un bras autour de sa taille avec maladresse. Tu as du mal avec cette impulsivité dont elle fait preuve. C’est déstabilisant, quelque part. C’est inapproprié. « Tu as demandé à me voir alors me voilà, tu rétorques doucement cependant que tu t’écartes. » Dans un geste tout à fait naturel, elle lie ses doigts aux tiens et tu te tends imperceptiblement. Ce contact est presque désagréable. Trop intime pour toi. Il signale comme un lien entre vous, un lien qui n’existe pas. Pas pour toi en tout cas. « Kiara… tentes-tu mais elle ne t’entend pas. » Elle tire sur ton bras et vous mène à une petite table. Cette scène est si étrange pour toi. Tout semble si naturel pour elle, comme si elle avait attendu ça toute sa vie, comme si elle avait fait ça toute sa vie. Tu pourrais juste lui dire de te laisser tranquille, tu pourrais juste lui dire que tu ne veux plus la voir. Ce serait simple, direct. Ce serait sans doute le mieux. Mais c’est comme si tu avais des scrupules à éteindre cette flamme qui brille dans son regard. Une flamme qui semble vouloir te caresser, te protéger. Kiara n’est pas méchante, elle est douce et gentille. Et elle attend tellement de toi. Sauf qu’elle se trompe car jamais tu ne pourras lui donner tout ce qu’elle espère. Jamais tu ne pourras la contenter. « Je prendrai un cappuccino, merci, tu demandes alors que tu t’es installé en face d’elle. » La table te semble trop petite, trop étroite. C’est comme si tu te trouvais trop proche d’elle tout à coup. Tu restes un instant à l’observer, à te demander encore une fois ce que tu fais là. Pourquoi tu as accepté. Est-ce qu’elle aurait abandonné si tu avais simplement répondu non ? Peut-être. Ou bien se serait-elle éloignée pendant un temps avant de revenir à la charge, parce que l’espoir n’était définitivement pas mort dans sa poitrine. Tout ceci n’est pourtant qu’une perte de temps pour toi parce que tu sais ce qu’il en est de la situation, de tes sentiments. Tu sais ce que tu désires et ce que tu ne veux pas. Mais elle voudra sûrement te faire changer d’avis, te faire comprendre qu’elle t’est destinée. « Kiara, tu commences en penchant la tête sur le côté. Pourquoi est-ce qu’on est là ? Pourquoi m’avoir demandé de venir ? » Peut-être qu’en le formulant à haute voix, elle comprendra que tout ça est ridicule, que toutes ses tentatives sont sans espoir. Peut-être qu’elle comprendra que tu n’es pas celui qu’elle croit. Il n’y aura pas de happy end pour elle et toi. Pas de mariage ni d’enfants. Pas de bonheur pour l’éternité. Ce n’est juste pas comme ça que c’est censé se passer. « Qu’est-ce que tu attends de moi, exactement ? »

Voir le profil de l'utilisateur


oh baby, it’s a wild world
nous tentons l’évasion comme on peut au milieu des mangas à la con, des crétins animés, l’infantilisation au service des pouvoirs, au gré des élections. c’est la prostitution. c’est connard le barbare qui gouverne l’étoile, la faim sur les trottoirs de la californie et la merde qu’on bouffe au goût de paradis ▬ saez.
Revenir en haut Aller en bas
 

Kovu ¤ Listen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kovu ¤ Listen.
» 07. [Pavillon Woods] Listen to me when I say...
» Raf & Kovu ₪ Money money money
» and he said “listen, listen, i’m not afraid to go if it’s with you, i was born to live for you”, 04.03 - 03:11
» Tomoe & Kovu ₪ Bad boy bad boy, what you gonna do, what you gonna do when we come for you ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Westwood Center Way :: Starbucks Coffee-