AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 











 

 Apprends-moi à courir (HERCULE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: redevenir un pingouin
Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 24/12/2014 Jouant le rôle de : Rico, le pingouin fonceur. Nombre de messages : 90 On me connait sous le pseudo : BouLott. Un merci à : Vodka Paradise ♪ Je suis fier(e) de porter l'avatar de : lindsay sublime hansen.
MessageSujet: Apprends-moi à courir (HERCULE) Sam 2 Mai - 10:04

Je suis allée courir dans le parc, comme toujours. J’aimais bien ça. Je n’avais pas vraiment l’habitude de faire du sport avant, et aujourd’hui mes frères ne m’encourageaient pas, seulement je me suis rendue compte que j’aimais bien faire ça. C’était un moyen de m’isoler et en même temps m’entourer. J’étais au milieu de tous ces joggers du dimanche, j’en doublais certains, d’autres me doublaient, il n’y avait aucune règle. Ce n’était pas un jeu à gagner, c’était juste de la détente pure et dure et ça me libérait. Je n’étais plus dans cette spirale infernale qui me faisait dérober tout ce qui était à ma portée, là j’étais dans un autre monde. Mais bien vite, je m’arrêtai. Un point de côté qui ne partait pas, même en serrant fortement les pouces dans mes paumes. Je sortis ma bouteille d’eau et avalai une longue gorgée. Soudain je remarquai une salle de sport de l’autre côté de la rue au premier étage. Curieuse de voir ces bêtes de foires se dépenser physiquement, je m’approchai. C’était la mode de mettre des grandes fenêtres, moi ça me faisait bien rire de voir tout ce beau monde transpirer, mais rares étaient les gens qui regardaient vraiment, tous avaient le visage plongé dans leurs chaussures. Je sortais mes gâteaux pendant que je regardais et commençais à les dévorer. Je ne m’en rendais même plus compte, je n’avais pas vraiment faim en fait. C’était juste un réflexe : je ne faisais rien alors je mangeais.

Poussée par la curiosité et par l’envie de faire quelque chose, j’entrai dans l’immeuble. De l’autre côté de la porte, on voyait bien mieux. Je montai l’étage en courant avant d’arriver en soufflant comme un buffle. J’avais un problème de respiration, c’était clair. Je m’installais devant la porte et regardait au travers de la petite fenêtre en ricanant. La grosse au fond qui essayait de suivre était tout bonnement hilarante. Le jeune homme devant qui se la pétait sans un gramme de muscle. La petite en sueur qui bougeait dans tous les sens. Oui, clairement, je n’avais pas raté ma journée.
.
apprends-moi à courir
hercule & loïs
electric bird.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Apprends-moi à courir (HERCULE) Sam 2 Mai - 12:59

Mon job n'était pas aussi simple qu'il pouvait en avoir l'air au premier abord. C'était assez gratifiant, suffisamment pour me faire plutôt bien dormir le soir, mais parfois, j'avais affaire à des gens difficiles. J'avais beau faire mon possible pour aider les gens qui venaient chercher de l'aide auprès de moi, je ne pouvais pas tout faire pour eux. Pour atteindre des résultats, j'avais besoin d'un engagement de leur part et mon boulot n'était pas de les flicer pour m'assurer qu'ils le respectent à la lettre. Au final c'était leur corps et leur santé et s'ils ne saisissaient pas l'occasion que je leur offrais d'en prendre soin et bien c'était malheureux, mais n'empêche que c'était leur problème. J'avais donc affaire à des bornés trop peu investis dans leur projet de remise en forme et quand ça se ressentait durant mes séances, je me devais de me montrer un peu plus dur et froid pour espérer un déclic qui ferait que tout irait bien ensuite. Parfois, ça marchait, parfois, ça partait un peu en vrille et parfois, le pire, j'avais affaire à des gens à la sensibilité accrue. C'était le cas aujourd'hui et je venais de faire pleurnicher une femme d'une vingtaine d'années en léger surpoids. Glups. Il n'y a rien de tel que de faire pleurer quelqu'un pour vous faire vous sentir comme un véritable petit merdeux. Elle était trop émotive et je savais que je n'étais guère allé trop loin, n'empêche que c'était délicat. Je me mordis la lèvre et lâcha une excuse tout en invitant la jeune femme à s'arrêter là pour aujourd'hui. Elle renifla en acquiesçant de la tête, sa petite queue de cheval s'agitant derrière elle avant de déguerpir sans demander son reste. Oh la la... Il nous restait près d'une demi heure et je n'étais même pas sûr de revoir cette fille un jour, elle qui s'était limite jetée contre les portes à battants.

Je poussa un gros soupire et pivota sur moi-même, espérant que l'incident n'avait guère été trop remarqué. Je ne voulais pas être "le type qui fait chialer les filles", c'était là une réputation dont je me passerais très très volontiers. Heureusement, tout le monde semblait occupé de son côté et j'en approuva une légère satisfaction en croisant mes bras sur mon torse. Mon regard finit par s'arrêter sur une jeune femme en pleine dégustation de gâteaux et qui semblait bien s'amuser à regarder tout le monde bosser. Je fronça légèrement les sourcils  avant de me diriger vers la porte. Une fois devant celle-ci, je l'ouvris, tombant nez-à-nez avec la fille. « Salut » dis-je avec un sourire courtois aux lèvres. « Tu t'amuses bien ? » Rien dans mon ton ne laisse entendre que je lui fais là un reproche, car ce n'est guère le cas. Je constate, voilà tout.
apprends-moi à courir ✩
loïs & hercule
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: redevenir un pingouin
Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 24/12/2014 Jouant le rôle de : Rico, le pingouin fonceur. Nombre de messages : 90 On me connait sous le pseudo : BouLott. Un merci à : Vodka Paradise ♪ Je suis fier(e) de porter l'avatar de : lindsay sublime hansen.
MessageSujet: Re: Apprends-moi à courir (HERCULE) Dim 3 Mai - 18:23

Une voix, une simple voix et pourtant j’étais fichue. Il m’avait vu, lui, le coach sportif de la salle de laquelle je me moquais. J’étais dans la merde, bon au moins je n’avais rien volé aujourd’hui, mais tout de même, j’avais bien l’air débile. Je lui offris un sourire innocent. « Hum, oui. » Puis je baissais la tête. Je n’osais pas parler plus, pour éviter que mes problèmes de langage ne soient trop visibles. Je détestais me montrer faible de la sorte mais je n’avais guère le choix quand j’étais forcée de m’exprimer. Alors, dès que je pouvais l’éviter je me taisais. Mais là, devant le jeune homme qui me regardait j’étais gênée. « Euh nan nan nan en fait ! » Je me repris quand je me rendis compte que j’avais dit une bêtise. Je n’avais pas particulièrement fait attention à ce que j’avais répondu, trop honteuse en réalité de m’amuser de la sorte. En même temps, quels gros jambons aller se remuer les fesses ici, avouez que c’était ridicule.

Je finis par relever la tête. « C’t’interdiction de rester voir ici ? » Mes phrases n’avaient pas beaucoup de sens, j’avais du mal, mais j’étais habituée à ce que mes frères me comprennent, j’espère que lui aussi. Ou alors je me tairais et filerais bien loin. Oui, c’était ce qu’il fallait que je fasse. S’il ne me disait rien, ou s’il me disait quelque chose, euh, dans tous les cas, je partirai. Comme ça, je ne dérangerait plus personne et tout n’en sera que plus simple.

apprends-moi à courir
hercule & loïs
electric bird.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Apprends-moi à courir (HERCULE) Jeu 7 Mai - 21:02

Notamment pour avoir été confronté à ces derniers durant des années, je n'avais jamais apprécié les moqueurs. Leurs rires étaient blessants et trahissaient à mon sens un énorme manque de confiance. Evidemment, il y avait néanmoins plusieurs types de moqueurs. Mon aversion pour ces gens-là était ainsi bien plus marquée lorsque les moqueries étaient réellement douloureuses ou visant à l'être. Il y avait aussi les gens qui pouffaient comme dans un réflexe, sans réellement réfléchir à ce que leur rire pouvait bien remuer comme émotions chez les autres. De la naïveté à l'état pur j'imagine. Quoiqu'il en soit, je n'étais pas en colère contre cette fille qui pouffait, quand bien même je n'appréciais pas qu'on se permette ce genre d'attitudes au sein de la salle de sport où toutes les personnes ici présentes s'appliquaient simplement à être en bonne santé. Cela n'avait rien de risible. Bon, certains avaient plus le physique de l'emploi que d'autres, clairement, mais l'important résidait dans les intentions de chacun. Je ne permettrais à personne de l'oublier. « Hum, oui. » Mes sourcils blonds se froncèrent à l'entente de cette réponse inattendue. La jeune fille semblait gênée et baissa le regard en deux-deux. Réalisant sur le retard qu'elle ne m'avait pas franchement délivré la réponse adéquate, elle se reprit au bout d'un petit moment. « Euh nan nan nan en fait ! » Un petit sourire vaguement amusé vint corner mes lèvres. Hé, qu'on se le dise, je n'étais pas en train de me foutre d'elle. Non. Mais bon, ça me faisait gentiment sourire, voilà. « C’t’interdiction de rester voir ici ? » Elle ne s'exprimait vraiment pas très bien et j'en fus un peu surpris. Par courtoisie (oui, oui), je m'efforça de ne pas le montrer quand bien même la délicatesse ne semblait pas vraiment être le fort de mon interlocutrice. Je secoua la tête, avant d'ouvrir la bouche pour répondre. « Non, ça ne l'est pas, mais la plupart des temps les gens ne se contentent pas de regarder. Ils agissent. Et ils évitent le grignotage » dis-je, un petit sourire toujours accroché à mes lèvres tandis que je désignais d'un petit mouvement de tête la nourriture que tenait la jeune femme.
apprends-moi à courir ✩
loïs & hercule
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: redevenir un pingouin
Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 24/12/2014 Jouant le rôle de : Rico, le pingouin fonceur. Nombre de messages : 90 On me connait sous le pseudo : BouLott. Un merci à : Vodka Paradise ♪ Je suis fier(e) de porter l'avatar de : lindsay sublime hansen.
MessageSujet: Re: Apprends-moi à courir (HERCULE) Mer 20 Mai - 14:13

Prise au piège. Je suis foutue, je regarde rapidement autour de moi, mais je sais que c’est trop tard. Il n’y a plus d’issue possible, à moins que je ne parte en courant comme la tarée que je suis, mais je risque de me faire remarquer et plus jamais je n’oserais venir ici. Je lèche mes doigts pleins de biscuits avant de me rappeler combien c’est malpoli et je range mes mains derrière mon dos. J’ai vraiment l’air d’une enfant prise en faute, mais je suis comme ça. Timide et muette quand je ne connais pas. Je me mords la lèvre quand je parle, parce que je sais que ce n’est pas bien, mais j’ai toujours du mal à formuler mes phrases, ce n’est pas naturel, ce n’est pas normal. Je relève les yeux vers lui, le beau jeune coach, et tente un sourire. Je sais que maintenant je suis une fille, ça devrait passer plus facilement que si j’étais un homme. Dommage, j’aimais autant me moquer des coureurs à cette époque-là. Finalement cette transformation m’a apporté un peu de bon.

Je me sens rougir quand il me montre la nourriture. Je me mords l’intérieur des joues, indécise. « Agir ? Maaais… C’pas drôle. » lançai-je en fronçant les sourcils. Oui, ce qui est important pour moi c’est de rire. Et franchement là, ils sont ridicules. « Eux, sont drôles. » osai-je en risquant un regard vers l’intérieur avant de baisser les yeux. Je venais d’avouer mes méfaits. « ‘puis manger… c’bon ! » Mes yeux s’ouvrirent avec gourmandise quand je prononçai cette phrase. Oui, j’étais une grosse gourmande, mais ça, ça ne changerait jamais rien.
apprends-moi à courir
hercule & loïs
electric bird.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Apprends-moi à courir (HERCULE) Lun 25 Mai - 6:31

Elle était mignonne, dans son genre, mignonne et un peu étrange aussi. Oui, étrange. C'était une jeune femme mais dans sa façon maladroite de s'exprimer et devant sa timidité, doublée d'une honnêteté un peu dévastatrice, j'avais davantage l'impression d'être en train de faire la discussion à une enfant. C'était un peu déconcertant, mais je restais tout de même, de nous deux, le moins mal-à-l'aise. Je n'aspirais pourtant pas à l'intimider, mais visiblement, c'était là le résultat. J'aurais voulu lui expliquer que je ne l'attaquais pas et qu'elle n'avait pas à être gênée, mais je n'étais pas sûr que ce genre de paroles de ma part arrange quoi que ce soit. La timidité, cela ne se gomme pas ainsi. Ca se saurait, sinon. Bref, je m'efforçais d'avoir l'air plus doux, pour qu'elle se détende un peu. Sans grand succès, visiblement. « Agir ? Maaais… C’pas drôle. » Je fronça les sourcils à mon tour. « Mais si » affirmais-je du tac au tac. Ok, ça semblait pas fun de l'extérieur, de voir des gens transpirer et faire des efforts monstres, mais l'amour de l'exercice venait avec le temps (j'en étais un peu la preuve vivante), notamment lorsqu'on découvre combien on se sent bien, comme allégé d'un poids, lorsqu'on vient de tout donner. « Eux, sont drôles. » Elle me désignait les gens derrière moi, en pleine exercice physique. Son ton, son attitude, respirait l'innocence et la maladresse et je pris donc un peu sur moi, quand bien même je n'appréciais pas du tout ce genre de commentaires. J'aurais remis un adulte à sa place, le tout assez fermement, mais il me semblait évident que je devais y aller plus tranquillement avec la fille en face de moi. « ‘puis manger… c’bon ! » Je lui concéda d'un petit acquiescement de la tête. Être sportif n'était en rien incompatible avec la gourmandise et j'en savais quelque chose. J'aimais beaucoup manger et j'avais moi aussi mes préférences (le fromage entre autres, bordel, comme c'était bon le fromage  ), mais voilà, je me dépensais en parallèle. « Tu veux bien me suivre ? » Repris-je soudain en tendant une main vers elle après l'avoir essuyé un peu sur mon bas. Devant l'air méfiante de la demoiselle, j'ajouta quelques mots. « Je te promet que je ne te ferais pas de mal, je veux juste te faire découvrir quelque chose » en la prenant ainsi, j'espérais titiller sa curiosité et la pousser de ce fait à accepter.
apprends-moi à courir ✩
loïs & hercule
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: redevenir un pingouin
Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 24/12/2014 Jouant le rôle de : Rico, le pingouin fonceur. Nombre de messages : 90 On me connait sous le pseudo : BouLott. Un merci à : Vodka Paradise ♪ Je suis fier(e) de porter l'avatar de : lindsay sublime hansen.
MessageSujet: Re: Apprends-moi à courir (HERCULE) Jeu 28 Mai - 15:26

J’étais un peu perdue, déboussolée. Il fallait que je m’enfuisse pour me sentir mieux, il fallait que je prenne mes jambes à mon cou avant de regretter, avant de rougir comme une tomate et m’en vouloir jusqu’à la fin de ma vie. Pourtant, il me tendit la main. Comme si j’étais invitée à le suivre dans cette histoire de fou. Quelle histoire ? Aucune idée, mais sûrement un truc un peu dingue. Il avait l’air si confiant, tout cela semblait si simple. Je pouvais presque oublier que j’étais en fait un gars, un gros pingouin, un perdu. J’étais avec lui et son sourire hypnotisant et il me disait de le suivre. Il piquait ma curiosité. C’était tentant. Mais démentiel. Quel était le risque ? Sûrement trop gros, je ne devais pas le suivre et pourtant… ma curiosité m’empêchait de faire demi-tour. Je me mordis la lèvre en hésitant. « C’n’est pas dangeuré hein ? » Les mots mal prononcé sortaient toujours de ma bouche maladroitement. Je n’étais vraiment qu’une bonne à rien. Pourtant le gentil visage du monsieur m’empêchait de croire qu’il me voulait du mal. Il avait l’air gentil, aimable, joueur peut être, mais pas méchant, ça sûrement pas. Je sautais d’une jambe à l’autre, toujours mal à l’aise, dans mes vêtements trop peu féminins.

Puis j’inspirais une grande bouffée d’air et m’armais de courage. « Ok, j’veux bien être un test. » Découvrir de nouvelles choses était comme une passion chez vous quatre, et aujourd’hui il avait utilisé les mots pour t’attirer. Tu regardes le jeune homme et fais un pas en avant. « Allons-y. » murmurai-je doucement, la voix tremblotante.
apprends-moi à courir
hercule & loïs
electric bird.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Apprends-moi à courir (HERCULE) Mar 16 Juin - 20:07

J'avais l'impression de m'adresser à une jeune enfant alors que je m'adressais bien à une jeune femme. Elle me semblait irradier d'innocence. Comme les enfants, elle ne me semblait pas avoir de filtre. Les mots franchissaient la barrière de ses lèvres (en étant tout déformés d'ailleurs, ce qui était un poil déstabilisant, mais j'étais trop courtois et apte à faire preuve de délicatesse en dépit de mon côté grand bonhomme tout en sueur pour faire un commentaire à ce sujet) comme ça, sans qu'elle semble réfléchir avant de les prononcer. Cette franchise était désarmante et elle pouvait s'avérer franchement blessante, mais pour ma part je n'étais guère vexé. (en même temps, je ne semblais pas être la personne la plus hilarante de cette salle à ses yeux) Il m'en fallait bien plus pour que je me renfrogne et prenne la mouche. J'étais patient, plus que j'avais put l'être durant mon adolescence, alors que je tentais de faire mes preuves pour rejoindre mes parents et l'Olympe. « C’n’est pas dangeuré hein ? » Elle semblait à deux doigts de partir en courant, mais visiblement, j'avais réussi à l'intriguer. J'en fus satisfais, c'était là la réaction que j'avais voulu susciter. Je secoua doucement la tête avec une ébauche de sourire se voulant réconfortante. « Ca ne l'est pas, je te le promet » c'était épuisant, éreintant, mais pas dangereux et puis, de toute façon, j'allais pas lui faire piquer un sprint hein. J'allais y aller tout doux, comme toujours lorsque je démarrais avec quelqu'un. Autant ne pas dégoûter la personne directement.  mdrr *huhu* La fille inspira une bonne bouffée d'air, comme pour le faire le plein de force et de courage et puis elle rouvrit la bouche. « Ok, j’veux bien être un test. » Et un petit pas un brin mal assuré vers moi. « Allons-y. » Sa voix était toute tremblante. J'allais devoir redoubler de douceur, heureusement, j'avais le tempérament pour ça. Je savais être plus dur, comme tout tendre. Je m'adaptais toujours. C'était ça, être un bon coach, quelque part. « Super ! Je m'appelle Hercule, au fait » lui dis-je avec enthousiasme. Je désigna ensuite l'extérieur à travers une vitre du bâtiment, d'un petit coup de tête. « On sort un peu ? On sera plus tranquille. » Et comme ça, au moins, elle n'allait pas être déconcentrée par tous les autres...
apprends-moi à courir ✩
loïs & hercule
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: redevenir un pingouin
Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 24/12/2014 Jouant le rôle de : Rico, le pingouin fonceur. Nombre de messages : 90 On me connait sous le pseudo : BouLott. Un merci à : Vodka Paradise ♪ Je suis fier(e) de porter l'avatar de : lindsay sublime hansen.
MessageSujet: Re: Apprends-moi à courir (HERCULE) Mar 30 Juin - 16:01

Il était intimidant et pourtant il me regardait avec bienveillance. C’était impressionnant. J’étais à la fois une adulte en manque d’aventure, une petite fille terrorisée et un sujet de test. Et lui me regardait avec douceur. Il ne se moquait pas de moi, c’était certain. Mais pourquoi restait-il là ? Qu’avais-je à lui offrir ? C’était drôle comme sensation, comme si je pouvais faire quelque chose de bien en fin de compte. Comme si j’avais le pouvoir d’être utile et de me racheter de m’être moquée d’eux. Il me tendit la main et se présenta. Je ris, j’avais même oublié ça. Je n’avais pas songé à me présenter, à dire qui j’étais. Comme quoi, il me manquait sincèrement les bonnes habitudes humaines, j’étais loin de faire l’affaire pour me comporter comme eux. « Oh ! Avekchanté ! C’comme ça qu’on dit non ? » Non, décidément les grands mots n’étaient pas pour moi. Je n’étais pas capable de retenir même les choses les plus simples. « J’suis Loïs moi ! » Je ne parlais pas de mon nom de famille ou de mon nom de code. Ça c’était réservé pour les missions quand j’étais incognito. Je ne devais pas griller ma couverture. Déjà que mon nom était un prénom mixte et pouvait donner un indice quand à ma réelle personnalité… mais ç’aurait été trop dur de tout quitter de notre ancienne vie. Alors nous, les quatre frères, avions choisi des prénoms mixtes.

« Dans l’dehors ? » demandai-je inquiète. Pourquoi pas ici où de toute manière les autres gens devaient eux aussi servir d’expérience. Enfin bon, l’extérieur pouvait accueillir beaucoup d’autres bonnes choses. « Ok chef. » C’était une habitude. Être sous les ordres d’un  supérieur, on avait toujours agit comme ça avec mes frères, alors le mot était sorti tout seul. Je lui souris en tentant de faire passer ça pour une blague. Et descendit les marches, là où il m’indiquait d’aller. Une fois à l’air libre je respirais à plein poumon … et me débarrassais des dernières miettes qui ornaient mon pull, trace de ma gloutonnerie. « Ici ? » le questionnais-je une dernière fois alors que je me demandais ce qui allait arriver…
apprends-moi à courir
hercule & loïs
electric bird.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Apprends-moi à courir (HERCULE) Dim 5 Juil - 9:36

« Oh ! Avekchanté ! C’comme ça qu’on dit non ? » Un sourire corna mes lèvres, un sourire qui n'avait rien de moqueur. Non, je ne me moquais pas d'elle. Je ne me le serais jamais permis, quand bien même elle peinait étonnement à s'exprimer pour une jeune femme de son âge. Après tout et même si je dégageais pas mal d'assurance désormais, j'avais été durant de nombreuses années un gamin maladroit, plus fort que la normale et ne contrôlant guère cette force. Une catastrophe ambulante qui avait dut essuyer de nombreuses moqueries. A cette époque, j'aspirais plus que n'importe quoi en ce monde à être exactement comme les autres, à me fondre dans la masse. Je ne supportais pas d'être ainsi différent et de ce fait sujet aux commentaires déplaisants. Ensuite, j'avais découvert qui j'étais véritablement, découvert le pourquoi du comment j'étais ce que j'étais et j'avais pris à embrasser ce que j'étais de A à Z. J'avais appris à trouver de la beauté dans la différence et j'étais désormais en mesure de l'accepter et de l'apprécier, chez moi, comme chez les autres. « J’suis Loïs moi ! » Je la glorifia de l'un de mes plus beaux sourires contagieux. « Enchanté, Loïs » lui dis-je gentiment, content de pouvoir désormais mettre un prénom sur ce visage. Je lui proposa de sortir. Cela me semblait être une bonne idée : elle ne serait guère déconcentrée par les autres et puis, de mon avis, c'était nettement plus agréable de se dépenser dehors, d'autant plus quand le temps s'y prêtait, comme ce jour-là. « Dans l’dehors ? » J'acquiesça de la tête, tout en sentant l'inquiétude perçait dans sa voix. Je m'efforçais de la mettre à l'aise, mais ce n'était pas chose particulièrement aisée. « Ok chef. » Je ris, un peu surpris. « Génial, alors c'est parti » dis-je avant de la guider tranquillement, lui faisant descendre quelques marches pour nous faire regagner l'extérieur. Mon sourire s'agrandit alors que je me retrouvais dehors. Je respirais indéniablement mieux ainsi. Tel un animal sauvage, je n'étais pas franchement fait pour rester à l'intérieur trop longtemps. « Ici ? » A nouveau, je lui fis face en acquiesçant tranquillement d'un mouvement de tête. « Oui » dis-je. D'un geste assuré de la main, je désigna un sentier qui serpentait aux alentours du gymnase. « Que penses-tu de courir un peu ? On ira doucement, promis, à ton rythme » proposais-je en croisant mes bras sur mon torse, dans l'attente d'une réponse.
apprends-moi à courir ✩
loïs & hercule
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Apprends-moi à courir (HERCULE)

Revenir en haut Aller en bas
 

Apprends-moi à courir (HERCULE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Courir après une ombre...
» Fuir, courir, s'échapper.
» « La vie est une farce, apprends à rire » _Marie-Claire Blais. [ With Katherine Murdshaw - CLOS ]
» Hercule caniche nain de 13 mois - RESERVE-
» Comment courir dans la 3.9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Hall sportif :: Gymnases de Hercule-