AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 






 

 (VICKEN) toi j'te veux et je t'aurais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 27/04/2015 Jouant le rôle de : la caverne aux merveilles. #teamaladdin. Nombre de messages : 111 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : jimmy (avatar) caius (signature) damien saez (deuxième texte profil) skins (premier texte profil) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : sam tropsexy way.
MessageSujet: (VICKEN) toi j'te veux et je t'aurais. Mer 24 Juin - 23:29

toi j'te veux et je t'aurais.
VICKEN


Remontant la braguette de ton pantalon et jetant le préservatif que tu as utilisé il y a à peine quelques minutes. Tu finis par sortir de la chambre où tu t'es enfermé avec une fille. Et une de baisée, une. Attrapant au passage un verre des mains de quelqu'un que tu vides d'un coup avant de le lui rendre, tu finis par avancer au hasard dans la maison. Cette soirée, c'est une pure tuerie. Tu ne sais même pas chez qui tu es ou même pourquoi on fête, mais tu t'es incrusté. Et comme personne n'a l'air de remarquer que tu n'étais pas invité, bah tu es resté. Enfin en même temps, tout le monde est à moitié bourré donc ce n'est pas vraiment étonnant. Puis sérieusement, c'est l'éclate totale là dedans. Tout le monde se roule des pelles, tout le monde baise à tous les coins. Pour toi c'est ça une fête merde ! Non mais toutes les soirées de bouseux et de trous du cul où il n'y a pas de quoi boire, se droguer ou même niquer, ça te fait chier royalement. C'est pas comme si c'était un endroit pour s'amuser non plus. Oh tiens, t'as envie de dégueuler un coup là, ah non, tu as ravalé. Finissant par attraper un oreiller qui traîne quelque part tu finis par descendre les escaliers en glissant dessus avant de finir en bas. Bon qu'on soit clair. T'es pas forcément très net là hein. Genre, t'as les pupilles totalement dilatées, ton corps est lourd et tu as du mal à formuler des pensées cohérentes, mais peu importe, t'es là pour faire la fête et te saouler jusqu'à en avoir la tête retournée. Finissant par poser ton cul sur une chaise dans la cuisine, tu sors un petit sachet contenant de la poudre blanche à l'intérieur. Un sourire s'affiche sur ton visage, extasié face à la beauté de ce petit remontant. Tu finis par en faire un petit rail avant de rouler un billet en tube pour venir aspirer la poudre avec une narine. Une fois fait, tu commences à soupirer d'aise, ça fait du bien bon sang.
Restant là pendant quelques minutes le temps que ça fasse effet, tu t'amuses à compter les carreaux du carrelage de la pièce, parce que t'as rien de mieux à foutre et qu'en plus ça te détend pour que la cocaïne fasse encore plus d'effet. Quand tu te remets debout là ça ne va plus, mais ça te fait pas peur, tu commences à avancer et avance alors que la musique te broie les tympans, alors que la lumière t’abîme les yeux. Mais peu importe, t'es là et tu veux t'amuser c'est tout. Et comme connerie, tu ne trouves rien de mieux à foutre que sauter pour attraper un lustre et te balancer dessus avant d'atterrir dans un canapé en mode vieux romain qui mange. Faisant fit des cris des gens, tu les regardes avec un petit sourire en levant un verre que tu attrapes au hasard et de le vider d'une traite. C'est ça qu'ils veulent, ils veulent boire, et tu les accompagnes bien volontiers d'ailleurs.
Alors que la fête bat son plein, tu finis par remarquer quelque chose qui te chiffonne un peu. Une fille est là, dans un coin toute seule, presque entrain de se morfondre sur elle-même. Ses jolis cheveux blonds tombent sur ses épaules et son visage exprime une douleur enfouie au fond d'elle. C'est triste et tu n'aimes pas ça. Attrapant un verre remplis de bière, tu finis par te lever du canapé pour aller vers elle, l'air décidé et conquérant. Faut pas qu'elle fasse cette tronche là, c'est pas cool, pas dans une soirée comme celle-ci ! Arrivé à côté d'elle, tu lui souris de toutes tes dents. « Salut. Moi c'est Sören, j't'ai rapporté une... enfin j'sais pas trop ce que c'est mais ça peut pas faire de mal. » Tu finis par lui tendre le verre ayant déjà oublié ce qu'il contient. Il faut qu'elle s'amuse, elle n'est pas là pour se faire du soucis à propos de ceci ou de cela. Non, elle doit sourire, elle doit rire, ou pourquoi pas passer entre tes cuisses si ça peut lui faire plaisir.
AVENGEDINCHAINS
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
avatar

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: chanteuse, festival, être avec Evan.
Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : La jolie renarde de Rox et Rouky. Nombre de messages : 527 On me connait sous le pseudo : Padawan Un merci à : dreamy + caius Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Britt Robertson
MessageSujet: Re: (VICKEN) toi j'te veux et je t'aurais. Jeu 25 Juin - 14:38

Je ne te veux pas
Sören & Vicky

« Allez viens Vicky, ce soir on fait la fête. » Je regardai David qui était tout sourire parce qu'on allait enfin sortir ce soir. On avait répété toute l'après-midi et il faut dire qu'on avait tous mal aux doigts à force de chatouiller les cordes. Je regardai mon ami pour secouer la tête. Pas de fête. Depuis que j'avais appris qu'Evan avait quitté la ville, je ne voulais plus sortir ni même voir âme qui vive. Je soupirai alors tandis que même Picpic se mit à insister. Alors, je déglutis pour lever les yeux au ciel. Parfait j'irai à leur soirée débile. Je devais d'abord passer me changer et poser ma guitare. Je rentrai donc dans l'appartement que je partageai avec Flynn pour enfiler une tenue plus décente -mais pas une robe- dénouer mes longs cheveux blonds et me maquiller légèrement. Je ne ressemblai pas non plus à un pot de peinture. Je regardai mon reflet dans le miroir pour quitter la pièce en vitesse. Je déteste voir mon reflet depuis quelques temps. A vrai dire, je déteste tout et la seule chose qui m'intéresse, ma musique. Jouer, écrire, composer. Ma musique.

Une fois sur les lieux, je ne vis qu'un fête de débauchés. Je cherchai David et Picpic du regard mais ils avaient disparu. Alors, je sortis une cigarette pour l'allumer. « On fume pas ici. » Pardon ? Tout le monde prend de la drogue et on ne fume pas ? Je levai un sourcil pour lui faire un doigt d'honneur avant de l'allumer quand même pour aller dans mon coin. Je fixai les gens qui se fixaient et même une fille qui mettait la main dans le pantalon du mec. Oh mon dieu ! J'avais besoin d'un verre. Je regardai alors autour de moi pour voir un mec venir jusque moi en titubant et se mettre à côté de moi. Je haussai un sourcil pour le regarder un bref moment. « Vicky. » Mon ton était froid et pas réellement enjoué, contrairement à lui qui est shooté. J'attrapai alors le verre pour le renifler, on voit trop de violeurs de nos jours. « J'espère qu'il n'y a pas de LSD dedans. » J'attendais sa réponse avant de tourner la tête vers lui. Beaux yeux, belle gueule. Forcément un connard. « Tu ne me baiseras pas Sören, je ne suis pas d'humeur. » Gentillesse et bonne humeur quand tu nous tiens. Mais je savais ce qu'il voulait et je n'étais pas prête de lui donner.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Voir le profil de l'utilisateur




Merci Hans d'amour kissheart
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 27/04/2015 Jouant le rôle de : la caverne aux merveilles. #teamaladdin. Nombre de messages : 111 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : jimmy (avatar) caius (signature) damien saez (deuxième texte profil) skins (premier texte profil) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : sam tropsexy way.
MessageSujet: Re: (VICKEN) toi j'te veux et je t'aurais. Ven 26 Juin - 17:02

toi j'te veux et je t'aurais.
VICKEN


Tu ne vas pas mentir, cette fille, elle te fait de l’œil, ou plutôt elle t'attire vachement fort. Mais le truc c'est que tu aimes bien les filles un peu déprimées, parce que c'est des coups faciles généralement, ou plutôt elles le deviennent avec un petit coup dans le nez ou après avoir parlé de ce qui ne va pas. Puis elles ont ce côté qui te rappelle étrangement ce que toi tu vis au quotidien depuis que t'as été transféré dans ce monde et que tu es devenu humain. Tu déprimes tous les jours, parce que rien ne va pas, parce que tu es totalement cinglé et parce que tu détruits tout ce que tu touches. En fait t'es comme un putain de bidon d'essence qu'on foutrait dans un feu de camp, ça explose et ça bute et brûle tout ce qu'il y a autour. Et le truc, c'est que tu n'y peux rien, t'as beau tout essayer, rien ne marche et rien ne change. C'est pour cela qu'à force tu finis par laisser tomber et faire le con, boire, fumer, se droguer et coucher avec toutes les nanas que tu peux pour tenter d'éloigner l'ombre qui te détruit et détruit les autres. De toute façon ta vie n'a plus que ce but là, faire en sorte qu'elle reste le plus loin possible de toi. Tout tourne autour de ça de toute manière, c'est ton unique obsession ces derniers temps, à tel point que tu finis par ne plus avoir de vie sociale et que tu restes enfermé chez toi avec ta coke, tes clopes et tes bouteilles. Le truc c'est que tu vas finir par devenir un pauvre gars, déjà que t'en es pas loin. Tu vas crever vers cinquante ans, seul avec un putain de clébard, la maison qui pue la clope et sale à souhait. Voilà ton destin, et franchement, c'est pas fameux.
Mais cette fille-là, franchement, en outre passant le fait qu'elle soit belle, elle irradie quelque chose de calme, et d’apaisant. Tu ne penses pas ça pour le plaisir, mais parce que c'est la réalité. Rien que sa présence te donne envie de te calmer immédiatement et de lutter contre les effets de la drogue et de l'alcool que tu as pris tout au long de la soirée. Simplement pour faire bonne impression et pour une fois avoir une discussion sérieuse avec quelqu'un. Après s'il peut y avoir plus, t'es pas contre, bien au contraire d'ailleurs. « Vicky. » Ton froid, allure détachée, genre tu la fais chier, ouais peut-être, mais t'as un verre à lui proposer et la voir seule ça te fend le cœur. « J'espère qu'il n'y a pas de LSD dedans. » Un petit rire s'échappe de ta gorge, sa remarque est drôle, parce que sachant dans quel type de soirée elle est, ça ne serait pas étonnant. « Je peux pas te le garantir, je l'ai pris sur le bar là-bas avec les autres. » lui dis-tu en pointant du doigt l'endroit dont tu parles pour qu'elle se fasse son avis toute seule. Puis franchement, au pire, si jamais y en a dedans, c'est pas grave, elle va planer et au moins elle oubliera tous ses problèmes, parce que déprimer à ce genre de fête, c'est pas cool quoi, faut s'amuser, faut sauter partout, faire les cons et rencontrer des gens. « Tu ne me baiseras pas Sören, je ne suis pas d'humeur. » Levant les yeux au ciel, sachant pertinemment que de toute façon, ça finira comme ça. Toutes les filles te sortent la même chose à chaque fois et pourtant tu arrives toujours à tes fins en allant les foutre dans ton plumard. Les filles veulent tous ça, elles veulent tous ta queue.
Attrapant finalement une clope dans ton paquet, tu l'allumes avec ton briquet et souffle de côté la première latte. Non sérieusement, il va falloir qu'elle commence par desserrer son string, t'as pas dit, viens on baise. Non, tu cherches à faire connaissance quand même. « Qui parlais de baiser ? Moi je pensais plutôt à... faire l'amour sensuellement. » Tu la regardes avec un air innocent, comme si c'était tout à fait naturel de dire ce genre de chose-là à une fille que tu viens à peine de rencontrer. Bon comme technique de drague, on fait mieux franchement, mais t'es pas dans ton état normal. Voyant qu'elle prend la mouche, tu finis par dire. « Non mais je plaisante. J'ai juste vu que t'étais toute seule et j'aime pas voir les gens seuls, ça me rappelle trop moi. » Ouais, bah vas-y Sören, raconte lui ta vie. Non mais qu'est-ce que tu peux être con parfois. Déjà qu'elle est déprimée, bah en plus tu vas lui sortir ce genre de débilités profondes. Réfléchis parfois, ça t'évitera de dire n'importe quoi. Tirant une nouvelle taffe sur ta cigarette, tu finis par la regarder avec un petit sourire. « Pardon, comme moyen de faire une rencontre, y a beaucoup mieux. » Pour ponctuer ça, tu te mets à rire avec un petit sourire de coincé, simplement pour lui faire croire que t'es un peu gêné d'être là alors qu'au fond tu t'amuses comme un taré.
AVENGEDINCHAINS
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
avatar

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: chanteuse, festival, être avec Evan.
Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : La jolie renarde de Rox et Rouky. Nombre de messages : 527 On me connait sous le pseudo : Padawan Un merci à : dreamy + caius Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Britt Robertson
MessageSujet: Re: (VICKEN) toi j'te veux et je t'aurais. Dim 5 Juil - 16:35

Je ne te veux pas
Sören & Vicky

Je n'aime pas particulièrement les soirées. Ce n'est pas trop mon truc et pourtant, je dois en faire pour assurer mon avenir. Le groupe, l'album, la promotion. Fort heureusement, nous n'étions pas suffisamment connus pour pouvoir parvenir à quelque chose de concluant. Mais ce soir, je n'avais pas trop le cœur en fête. Je voulais rester chez moi avec Titanic et chialer toutes les larmes de mon corps. Donc, j'étais venue pour faire office de présence pendant quelques minutes avant de partir la queue entre les jambes et ne plus revenir. J'allais d'ailleurs prendre congé lorsqu'un jeune homme vint m'aborder. Typique. Le mec défoncé qui me tend un verre avec je ne sais quoi dedans. Je le fixe alors sans aucun sourire mais sans animosité non plus pour soupirer en attrapant le gobelet collant. Après tout, un peu de compagnie ne me fera pas de mal et je commence à avoir l'habitude de boire comme un trou. Je me hasardai à lui demander où il avait trouvé ce verre mais je connais déjà la réponse. « Je ne peux pas te le garantir. Je l'ai pris sur le bar là-bas avec les autres. » Je tourne la tête en direction de l'endroit qu'il m'indique pour soupirer. Je vois alors une jeune fille assez pompette en attraper un et le descendre à une vitesse lumière. Y'en a une qui va finir dans la lit de quelqu'un. Je me mords l'intérieur de la joue pour lever les yeux au ciel. « Merci. » Je prends alors une gorgée tandis que l'alcool me brûle la gorge. Je fumerai bien une cigarette, tranquillement dans un coin reculé et loin de cette débauche. J'intime à mon partenaire dont je connais le dessein que je ne coucherai pas avec lui. Pas ce soir du moins. Je ne suis pas d'humeur.

Je tourne la tête pour le détailler. Brun, un air efféminé sur le visage ou jeune, je ne sais pas trop. Je fronce les sourcils pour constater qu'il sort une clope et l'allume. Ainsi on a le droit de fumer à l'intérieur. Enfin en même temps vu les joints qui tournent, ça ne m'étonne guère. « Qui parlait de baiser ? Moi qui pensais plutôt... à faire l'amour sensuellement. » J'éclate alors de rire pour secouer la tête. Mauvais acteur. Tout le monde veut baiser. « Pour faire l'amour, commençai-je en sortant une cigarette. Il faut être amoureux. Le concept ne va que dans un sens. » J'écris assez de chansons sur la chose pour en connaître la teneur. Et je n'avais baisé qu'une fois. Avec Ileam. Pas désagréable mais horriblement dégradant. « Non mais je plaisante. J'ai juste vu que tu étais toute seule et je n'aime pas trop voir les gens seuls, ça me rappelle trop moi. » On se confie, on lâche un truc en espérant que la fille le prenne en pitié. « Tu n'as pourtant pas l'air seul. Tu transpires le sexe et la drogue. A moins que ce soit psychique. Le genre de solitude que tu ressens lorsque tu es entouré. Donc tu te noies dans le sexe et la drogue pour oublier. » Waouh, je deviens psychologue à mes heures perdues on dirait. « Moi, c'est l'alcool » Je prends une nouvelle gorgée pour illustrer mon exemple en fermant les yeux un instant. « Pardon comme moyen de rencontre, y'a beaucoup mieux. » Je confirme Sören. J'éclate de rire avant de baisser la tête et de fumer un peu. « Et y'a pire. Alors qu'est-ce qui t'amène ici ? Si tu me sors que c'est la qualité de l'alcool, je ne te croirai pas. » Les cocktails sont infects.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Voir le profil de l'utilisateur




Merci Hans d'amour kissheart
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Faites place à la vedette
J'ai posé bagages ici le : 27/04/2015 Jouant le rôle de : la caverne aux merveilles. #teamaladdin. Nombre de messages : 111 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : jimmy (avatar) caius (signature) damien saez (deuxième texte profil) skins (premier texte profil) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : sam tropsexy way.
MessageSujet: Re: (VICKEN) toi j'te veux et je t'aurais. Ven 10 Juil - 21:26

toi j'te veux et je t'aurais.
VICKEN


Dès qu'elle a ouvert la bouche, t'as immédiatement su qu'elle serait difficile à mettre dans un plumard. Ce genre de nana font croire qu'elles ont les cuisses fermées parce qu'elles sont tristes, seules dans leur coin et veulent le rester, alors qu'au fond, elles sont comme toutes les autres, elles veulent qu'on s'occupe d'elles. Après faut pas croire que c'est pas pareil chez les mecs. Vous êtes exactement pareil, sauf que généralement, les meufs ne vous draguent pas. Enfin, ça ne veut plus rien dire maintenant de toute manière. Mais la petite blonde, déjà qu'elle a commencé à te poser cartes sur table, tu la trouves encore plus attirante. Le genre de fille qui veut pas coucher, un défi à relever pour le héros du sexe contemporain. Mais le truc c'est que voilà, elle se la joue, je te fais la leçon pour bien te montrer que je suis supérieure à toi. Pathétique. Tu le sais bien que tout le monde est supérieur à toi, toi t'es qu'un pauvre boulet, qui se drogue, qui boit, qui fume et qui baise à droite et à gauche, pas la peine de te le rappeler, en plus ça te met de mauvais poil qu'on fasse ce genre de remarque mesquine. Mais tu ne te démontes pas, hors de question, si tu le fais, ça risque de te plomber le moral et ça, ce n'est pas à l'ordre du jour. Par contre, rapidement Vicky arrive facilement à te cerner, elle sait que ce que tu fais n'est qu'une façade, parce qu'au fond, t'es tout seul dans ta merde et que t'essayes de t'en sortir comme tu peux, bien que ce soit infructueux. Rapidement, elle passe à un aveu et t'avoue que c'est l'alcool qui l'aide à oublier tout cela. Tu la regardes d'un œil inquisiteur, une aussi jolie fille, qui a pu la rendre comme ça ?
Tu finis par lui dire que tu es désolé, parce que la façon dont vous avez commencé à parler est un peu ridicule, et surtout très nulle. Franchement, tu aurais pu faire un effort Sören, parce que c'est pas comme ça que tu arriveras à la baiser. Ou même si tu n'y arrives pas, pourquoi ne pas s'en faire une amie ? Elle traverse des épreuves difficiles après tout à l'entendre parler de l'alcool qu'elle prend pour noyer le reste. Vicky se met à rire avant de déclarer. « Et y'a pire. Alors qu'est-ce qui t'amène ici ? Si tu me sors que c'est la qualité de l'alcool, je ne te croirai pas. » Non effectivement, ce n'est pas vraiment ça, c'est pas forcément très bon, le truc c'est que déjà t'es là de façon clandestine, même pas invité, mais en prime, la musique est plutôt pas mal et les gens agréables, donc tu t'amuses quoi. Même si au fond, ça manque un peu de compagnie. Tu finis par plonger ton regard de défoncé dans les yeux délicats de la belle blonde, tentant de trouver un réconfort, mais c'est peine perdue, tu ne sais pas si elle te regarde avec pitié ou si c'est la tristesse qui lui voile le regard. Dans ses yeux, tu te reflètes, tu vois exactement ce que tu es, et tu commences à penser que ce n'est pas une bonne image : le beau parleur totalement hypocrite qui ne rêve que de sauter toutes les nanas qu'il croise. Sérieusement, il y a des efforts à faire.
Tu finis par sourire à sa déclaration, et hocher de la tête pour lui montrer que tu n'en penses pas moins, c'est vraiment dégueulasse. Mais bon, faut faire avec, de toute façon, une fois bourré ou défoncé, on ne sent plus le goût. « Je vais pas te mentir, c'est juste dégueulasse. Je suis là pour m'amuser en fait, même si je suis pas invité à la base. » Tu attrapes son verre et file le renverser dans une plante verte de la pièce et de revenir avec les deux gobelets vides. Heureusement que tu es prévoyant, la cigarette à la bouche, tu sors une petite flasque de ta poche et vide deux doses de whisky dans les verres. « Je pense à tout. » Tu lui fais un petit clin d’œil complice avant de prendre ton gobelet et lui tend le sien en tirant une latte sans toucher à la clope. Recrachant la fumée par un coin de ta bouche tu commences à trinquer, sauf que tu vises mal. Oh tant pis, c'est pas trop grave au pire. « Au fait tu m'as bien cerné, c'est effectivement ce que je ressens, le genre de solitude lorsqu'on est entouré, alors je tente de noyer le poisson. Et toi ? Pourquoi tu me sembles si triste ? » Assez parlé de toi, il faudrait que tu en apprennes plus sur elle, parce que c'est pas comme ça que tu risques de la draguer correctement, parler de toi, c'est pas une chose facile. D'ailleurs, personne ne sait rien de toi, la seule personne au courant que tu as un soucis c'est Luffy, et encore tu n'es pas sûr qu'il saisisse tout ce qui t'arrive.
AVENGEDINCHAINS
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (VICKEN) toi j'te veux et je t'aurais.

Revenir en haut Aller en bas
 

(VICKEN) toi j'te veux et je t'aurais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (VICKEN) toi j'te veux et je t'aurais.
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
» Abstracly, tu es celle avec qui je veux partager ma vie..[ Abstracly]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-