AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

california rest in peace [Phoebus] Vide
california rest in peace [Phoebus] Vide
california rest in peace [Phoebus] Vide
california rest in peace [Phoebus] Vide
california rest in peace [Phoebus] Vide
 

 california rest in peace [Phoebus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: california rest in peace [Phoebus] california rest in peace [Phoebus] EmptyMer 15 Aoû - 16:22


Stefan & Phoebus
"California rest in peace"

Il était tard cette nuit là et j'avais peine à marcher. La lumière troublait ma vue mais ce n'était pas comme si je m'en souciais. J'entendais au loin les grillons chanter mais aussi des bruits de moteur, des gens crier pour se faire peur, des rires, des paroles dont je ne comprenais absolument rien et puis d'autres bruits du quotidien. Cependant, c'était tout de même assez silencieux. On avait dépassé l'heure de minuit mais je n'en savais rien. D'ailleurs, j'ignorais même où je me dirigeais étant donné que j'avais la tête ailleurs. La soirée avait battu son plein et même si je n'étais pas très alcool habituellement, j'avais choisi d'aller chez Mally pour prendre quelques peintes. Déjà que je divaguais naturellement, l'alcool ne faisait qu’amplifier le comportement dérangé que j'avais toujours adopté, un peu comme le thé. La souricette, ainsi que d'autres serveurs et serveuse, ne s'était pas refusé les verres que je réclamais et en règle générale, je revenais à la maison assez mort.

C'était bien ivre que je dévalai la rue. Ivre à ma façon. Inutile de faire remarquer que je ne marchai pas droit puisque je n'avais pas besoin de l'alcool pour cela. Je me mettais à rire sans trop savoir pourquoi et lorsque je croisai des gens, je restai immobile comme un poteau avant d'aller me cacher derrière un lampadaire tout en étant persuadé que j'avais échappé à la mort. Il ne fallait pas essayer de comprendre pourquoi j'agissais ainsi, moi même je l'ignorais. Une fois, on m'avait conseillé d'aller voir un psychiatre mais je ne savais pas ce que c'était. Et puis, tant bien même qu'on me demande de changer, j'aimais bien comment j'étais. Être soi même et s'affirmer, c'était important, enfin, c'était ce que je pensais.
Je levai les mains et me rendit compte qu'il y avait plein de paillettes dessus. En me souvenant bien, j'avais participé à une fête d'anniversaire d'un strict inconnu, ou bien d'une stricte inconnue, je ne savais pas. Mally avait décidé de m’emmener là bas histoire que je puisse penser à autre chose qu'à ce dont j'avais tendance à toujours penser depuis qu'elle m'était tombé du ciel - enfin, façon de parler -.
Je ne cessai d'embêter mes colocataires en parlant de Leila. Pourtant, je la connaissais depuis peu mais c'était souvent mon sujet de conversation, bien que je me répétai souvent. Elle m'inspirait tellement que je n'étais jamais à court d'idées lorsque je parlai d'elle. Il suffisait que je ferme les yeux pour qu'elle soit là. De toute façon, même lorsque j'avais les yeux ouvert, elle était tout le temps là. Son prénom résonnait dans mon esprit comme une chanson dont on arrivait pas à se débarrasser. En tout cas, la soirée avait été un succès puisque j'avais réussi à parler de tout sauf d'elle. Et quand je parlais de "tout" c'était à peu près n'importe quoi. La composition du thé, la cuvette de mes toilettes, le gout des carottes pas fraiches... les gens avaient tendance à me regarde d'un drôle d'air. Cela ne me faisait rien, j'avais l'habitude et ce n'était pas comme si j'en avais quelque chose à faire. Chez certaines personnes, ce côté là de moi amusait. Chez d'autres, pas du tout.

Je me retrouvai sur ce qui semblait être un parking devant un bâtiment dont il semblerait que j'en eusse fait la connaissance récemment. Par contre, il m'était impossible de me souvenir de ce que c'était ni de la raison pour laquelle j'étais venu. Quelques voitures étaient garées devant et je me dirigeais vers l'une d'elle, étant persuadée qu'elle m'appartenait. Je ne savais pas depuis combien de temps j'avais une voiture mais mon cerveau m'avait persuadé que celle ci était la mienne. Seulement, lorsque je voulu l'ouvrir, je constatai qu'elle était verrouillée. En plus d'avoir très froid puisque la nuit était très fraiche, je commençai à ressentir une furieuse envie de me vider la vessie dû au nombre de pinte que je m'étais enfiler et l'idée de faire réchauffer la serrure, bien que cela ne puisse rien y changer, me traversa l'esprit.
Je me mis à regarder à droite et à gauche avant de commencer à me soulager sans pour autant entendre les pas qui s'approchait derrière moi.

(HJ : le titre n'a r ien à voir avec le RP mais c'était la chanson que j'écoutais Arrow
Maanh c'te blondasse :bril: (en tout cas j'ai bien bavé sur tumblr grâce à toi, je te remercie Cool ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: california rest in peace [Phoebus] california rest in peace [Phoebus] EmptyJeu 1 Nov - 0:42

Qu'est ce que j'avais hâte d'être dans mon lit ! La journée avait été épouvantable, surtout cet après-midi. On avait reçu une petite grand-mère qui venait comme par hasard tous les deux jours pour nous faire croire qu'elle s'était fait de nouveau cambriolée et, elle souhaitait que j'allais chez elle pour faire un rapport et vérifier. Mais bon c'était surtout pour qu'on se retrouve tous les deux et discuter en espérant que je tombe dans ses filets de vieille croûtes dégarnie. Elle était très gentille cette dame cependant ses pensées quelques fois m'effrayaient ! Oui moi, Phoebus de Chateaupers, peur d'une sexagénaire. Je savais que si elle avait la possibilité de m'enfermer chez elle des journées entières elle en serait capable ! Bref, j'étais tranquille pour environ deux jours sans cette folle. Maintenant, dodo. On était plus que trois en service et nous venions de terminer les mis à jour des rapports. Il était grand temps de fermer le poste de police et tous rentrer chez soi pour s'enfoncer dans un profond sommeil. D'un coté, je détestais quitter mon lieu de travail car je me retrouvais seul dans une pièce entre une part de pizza et la chaîne sport et c'était donc quand même mieux de se retrouver avec des collègues autour d'une bière après le boulot.

Je fermais la porte en vérifiant bien au moins deux fois si je l'avais bien fait car, il y a quelques semaines, ma maladresse m'avait joué des tours et le lendemain on a retrouvé un ivrogne sous le bureau du chef en train de dormir. On avait fait croire au boss qu'il s'était faufilé par le sous sol mais bon une fois mais pas deux ! Cependant, j'entendais dans mon dos mes camarades rire au éclat et je me demandais bien pourquoi cela les prenait. Ils me montraient du doigts ma petite voiture qui se trouvait à coté d'un homme qui urinait dessus. De loin, je reconnus monsieur Keddle, encore lui. A croire qu'il aime me voir bien frais à chaque fois.
Bon à demain les gars, je m'occupe du cas.
Ils partaient au loin du parking en continuant de rire sans fin. Heureusement que je n'étais plus à ça près avec lui. Il semble apprécier ma compagnie la nuit en plus de l'alcool. Malheureusement pour lui, je suis policier et je ne pouvais pas laisser cette affaire. Je m'approchais du pisseur de voiture en riant quand même un peu car, il faisait quelque peu pitié avec son regard perdu. Quand il termina de se soulager, je l'attrapai délicatement par l'épaule et le fit s’asseoir sur le devant la voiture.
Je suppose qu'il n'est pas obligatoire que je vous demande si vous êtes ivre.

J’essayais de le retenir debout mais c'était difficile car il s'amusait à bouger. Je détestais les personnes trop alcoolisées car on ne peut pas se lâcher avec eux. On avait interdiction même de les baffer s'ils étaient trop violents. Là, je n'allais pas le faire dormir dans le commissariat, cela ne servait à rien comme demain soir il était capable de le revoir à nouveau pisser ici, même sur les chaussures je suis sûr.

Qu'est ce que je vais faire de vous...


(AH AH ! J'SUIS TROP CHEX AVOUE ! Tu m'as bien fait rire xD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: california rest in peace [Phoebus] california rest in peace [Phoebus] EmptyDim 30 Déc - 18:44

Les alentours étaient assez flous et je ne saurais expliquer où j'étais. Mes jambes m'avaient amené dans un drôle d'endroit qui me semblait pourtant familier, sans vraiment savoir ce que c'était. Des gens étaient sortis de ce qui semblait être un bâtiment, alors que je me soulageais sans trop me rendre compte contre la voiture devant moi. Je ne savais plus ce que je faisais et je ne pensais même plus savoir qui j'étais. Cette sensation d'avoir perdu l'esprit, de ne plus être soi et d'errer comme une coquille vide. Je me sentais malheureux, mais je ne savais pas pourquoi. Peut être étais ce cette raison qui m'avait poussé à boire ce soir et qui me donnait cet état de transcendance.
Les personnes qui étaient présentes se mirent à rire et je tournai la tête vers elles même si je ne les voyais pas. Ou plutôt, je ne voyais que des silhouettes mais j'étais incapable de savoir qui c'était. Des gens que je ne connaissais pas, très certainement. Et, alors que je rentrai le joystick là où il devait être, quelqu'un s'était rapproché de moi. Je clignai des yeux pour mieux discerner la personne et me mit à sourire béatement.

"Bonsoir monsieur, bonne soirée n'est ce pas?"
- Je suppose qu'il n'est pas obligatoire que je vous demande si vous êtes ivre.

Je penchai la tête sur le côté en fronçant les sourcils, se demandant de quoi il pouvait bien parler. Je méditai alors les paroles qu'il venait de me dire, car il semblerait que ce soit un homme, puis décidai d'intervenir.

"De quoi? Moi, ivre? Mais c'est n'importe q..."

Je fronçai de plus bel les sourcils alors que le visage de cet inconnu me revenait alors en mémoire, et dieu savait que j'en avais. Le peu de neuronnes qu'il me restait se mirent alors en marche et mon visage s'illumina d'un seul coup sous l'éclair de révélation qui m'apparut alors.

"Hey mais j'vous connais! Vous êtes..."
Le sourire qui avait naquit s'effaça aussitôt alors que le nom s'apprêtait à sortir de ma bouche. Je pris alors un air faussement sérieux en me tenant un peu plus droit. Il fallait savoir que j'avais particulièrement horreur de la police. En particulier, celui ci.

"Je ne sais plus votre nom, mais je sais que je ne vous aime pas vous" finis-je par dire, les bras croisés. "Que me voulez vous, mhh? Je n'ai rien fait de mal d'abord alors cessez de me suivre partout, d'accord?"

J'entendis le policier soupirer en se demandant ce qu'il allait faire de moi. Je clignai alors des yeux en le regardant presque consterné. Je me mis à tapoter du pied d'un air impatient, avant de me raviver à nouveau :

"Eh bien, vous pourriez déjà me présenter des excuses hein, ça serait bien! Ensuite... je ne sais pas. Vous pourriez m'emener chez vous, j'ai besoin d'un toit bien chaud avec un bon repas et surtout un bon bain. Ca vous arrive de prendre du thé en vous lavant vous? Non? Eh bien, je vais vous montrer comment on fait alors! Bon alors, on y va? Oh merci, c'est vraiment charmant de votre part!"
Je tournai alors la tête vers la voiture. Puis je la pointais du doigt en me rendant compte qu'elle lui appartenait peut être.
"Oh, c'est la votre? Charmante petite voiture!. Vous avez le chauffage? Super! Comment est ce qu'on rentre dans cet engin déjà... ah oui, par la porte!"
J'avais débité ce taux de parole sans rien attendre de sa part, comme je le faisais toujours avec tout le monde, sauf une personne. J'entrai alors à l'intérieur, pris place après avoir fermé la porte et me frottai les mains pour les réchauffer. J'étais dans un état tel que je ne me souvenais plus où je vivais. J'avais froid, c'était vrai et particulièrement faim. Tellement que je me fichai bien de ce qui pourrait m'arriver, même les choses les plus pire. Il me fallait de la compagnie, n'importe qui, pourvu qu'il y ait quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Madame Pixie Dust

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Avoir mon Happy Ending.
Faites place à la vedette
Madame Pixie Dust
J'ai posé bagages ici le : 24/04/2012 Jouant le rôle de : Maîtresse suprême. Nombre de messages : 3169 On me connait sous le pseudo : La Bitch Un merci à : .Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : .Margo Robbie
MessageSujet: Re: california rest in peace [Phoebus] california rest in peace [Phoebus] EmptyDim 24 Mar - 12:55

Pas de réponse depuis le 30 dec, j'archive I love you


Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: california rest in peace [Phoebus] california rest in peace [Phoebus] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

california rest in peace [Phoebus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-