AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Clé de licence Windows 10 PRO à 9,99€ (version téléchargeable)
9.99 €
Voir le deal

Partagez

Toute saison embellit la maison de nos amours.  Ҩ Avalon&Criquet Vide
Toute saison embellit la maison de nos amours.  Ҩ Avalon&Criquet Vide
Toute saison embellit la maison de nos amours.  Ҩ Avalon&Criquet Vide
Toute saison embellit la maison de nos amours.  Ҩ Avalon&Criquet Vide
Toute saison embellit la maison de nos amours.  Ҩ Avalon&Criquet Vide
Toute saison embellit la maison de nos amours.  Ҩ Avalon&Criquet Vide
 

 Toute saison embellit la maison de nos amours. Ҩ Avalon&Criquet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Toute saison embellit la maison de nos amours. Ҩ Avalon&Criquet Toute saison embellit la maison de nos amours.  Ҩ Avalon&Criquet EmptyDim 23 Sep - 1:56

Criquet Ҩ Avalon
« Toute saison embellit la maison de nos amours. »


Pourquoi le nier, j’étais de nouveau heureux.
J’avais enfin pu sortir de l’hôpital après une semaine, j’ai eu quelque cours de rééducation, rien de bien grave mais il ne fallait pas brusquer mon corps après le réveil.
Avalon venait me voir tous les jours et bon sang, la voir passer la porte de ma chambre me faisait toujours quelque chose. Je ne croyais toujours pas en ma chance et pourtant, elle revenait à chaque fois vers moi.
Je suis sienne et elle est surtout mienne. Ma Avalon, mon amour, ma vie, mon souffle… Elle est tout pour moi et je ne sais pas si elle s’en rend ne serait-ce que compte de tout ce qu’elle m’apporte. Je revis depuis que nous sommes de nouveaux ensemble, je revis à chaque fois que je la vois, je revis à chaque fois que je la touche, je revis à chaque fois que je l’embrasse… Ainsi j’aurais droit au bonheur à mon tour.
Elle m’avait laissé la photo… Enfin non l’échographie, il parait que c’est comme ça que ça s’appelle, et je ne cessais de la regarder.
Devenir père me faisait une peur bleu… Je n’ai jamais connu ça, mais il faut dire que je n’ai jamais connu l’amour avant elle. Je sais juste que si nous sommes deux tout se passera beaucoup mieux, que nous allons réussir ensemble ce nouveau challenge.
Devenir père me comble aussi de joie. Je vais avoir une famille et je vais devoir encore plus travailler afin de la protéger et de lui offrir tout ce que je peux.
Voilà cinq jours que je suis sortie de l’hôpital, cinq jours que je dors avec Avalon ou alors qu’elle dort avec moi. J’ai l’impression de revenir à nos débuts, où l’on se cachait. On allait dans la chambre de l’autre discrètement. Sauf que cette fois c’est diffèrent, tout le monde sait et je dois avouer que je préfère que les choses se passe ainsi.
Seulement, vivre dans une chambre séparée avec un bébé en plus, cela ne le fera vraiment pas. J’ai donc ma petite idée en tête et durant c’est cinq jours, alors qu’Avalon travaillait, je partais à la recherche d’un nouveau chez nous.
Et je pense enfin avoir trouvé mon bonheur. Je prends mon portable et envoie un message à Avalon.
"Mon amour ! 8 Skyline Square, South district. Retrouve-moi là-bas à 18 heures. Je t’aime fort."
Je ne dis rien de plus, elle pensera sûrement à un rendez-vous et c’est ce que c’est !
Je prépare quand même un petit quelque chose, des croissant à l’abricot qui me rappelle la première fois où je l’ai vu à la boulangerie, une sorte de pique-nique qui me rappelle la première fois où l’on s’est embrassé, des bougies, qui me rappelle la première fois où l’on s’est offert l’un à l’autre… Tellement de souvenir ensemble.
Je me prépare assez simplement T-shirt, jean, cette soirée va-t-être normal si ce n’est que je veux lui demander quelque chose d’important pour moi, pour nous.
18 heures sonne et je suis nerveux, je ne tiens pas en place à vrai dire. Et alors que je commence à m’agiter je l’entends venir. Mon sourire s’élargit lorsque je la vois, mon regard aussi et je ne doute pas sur le fait que des milliers d’étoiles brillent en cet instant même. Je m’approche d’elle la prenant dans mes bras et soufflant doucement :
- Surprise.
Je l’embrasse alors que l’une de mes mains caresse doucement sa joue. L’autre prend sa main doucement et je l’entraine vers ma petite nappe par terre. Je ne veux pas encore lui dire pourquoi elle est là réellement, disons que ce sera la surprise finale… J’ai l’impression d’être un peu sadique envers moi-même car je sais que durant tout le repas je vais me sentir au combien stressé dans l’attente de sa réponse, mais je veux faire les choses bien… Je suis sûre qu’elle doit se poser des tonnes de questions, qu’elle doit vouloir comprendre ce qu’on fait ici, dans ce grand espace qui mériterais de bon travaux, avec deux cinq portes autours, l’entrée, la salle de bain, les toilettes et deux chambres… Mais ça elle ne le sait pas encore et elle le verra plus tard.
Je m’assois ne lâchant pas sa main.
- Alors, je t’ai préparé de la salade, du melon, des tomates, il y a aussi plein de fruit et puis, en dessert j’ai fait un petit gâteau rien que pour nous.
Je lui souris grandement, ne lâchant pas mon regard d’elle. Elle est magnifique et je l’aime plus que tout. Je l’ai retrouvé, nous somme de nouveau ensemble et je suis tout simplement le plus heureux des hommes.
fiche par century sex.


Dernière édition par Criquet K. Lucky le Dim 30 Sep - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Toute saison embellit la maison de nos amours. Ҩ Avalon&Criquet Toute saison embellit la maison de nos amours.  Ҩ Avalon&Criquet EmptyDim 23 Sep - 23:17

Toute saison embellit la maison de nos amours



Il semblerait que la vie continue.. Qu'elle ne soit pas si noire que ce que je l'avais pensé. Je crois qu'elle semble presque agréable. Il est là il est à moi de nouveau. J'espère que cette fois nous allons être heureux, pour toujours, plus de séparation.. nous passons dans un autre monde.. Nous devenons.. adulte ? Nous l'avions dans un sens mais nous étions encore insouciants.. fougueux.. mais maintenant .. maintenant tout change.. je suis enceinte. J'ai eut si peur de le perdre, j'ai crus que plus jamais je ne le serrerais contre moi.. Pourquoi l'avoir quitter alors que je savais très bien qu'il était l'homme de toute une vie. Quelle fille laisse passer un garçon comme Criquet ? Moi il faut croire.. Par chance je l'ai toujours.. je ne sais pas comment il fait pour me supporter.. Je ne sais pas, mais je ne m'en plains pas, je suis dingue de lui.. et même si j'ai beau culpabilisé.. je profite..

Je sais que si je n'avais pas pu tout lui dire, tout lui avouer mon amour.. si jamais il était parti sans savoir, je crois que je ne m'en serais jamais remise.. Je ne sais pas si j'aurais commit le pire, à cause de l'enfant que je porte, car le voir grandir m'aurait peut-être aider.. j'aurais vu Criquet en lui. Je le ferais toujours seulement il est à coté de moi, nous allons affronter cela ensemble. J'avoue que depuis qu'il s'est réveillé, je ne le quittais pas beaucoup, pourquoi ? Parce que j'ai beaucoup trop peur qu’il lui arrive à nouveau quelque chose. J'ai peur de le perdre à la moindre alerte.. Il m'a fait trop peur.. Alors je veux profiter de lui un maximum. Je veux qu'il voit l'enfant grandir dans mon ventre.. Je veux qu'on vieillisse ensemble. Je ne sais si je suis trop lourde.. Ou encore trop niaise.. Je le colle peut-être trop ? Je suppose qu'il me le dirais non ? Il ne semble pas s'en plaindre, au contraire, je suis au petit soin pour lui, je lui fais à manger.. je lui fais des câlins des bisous, je lui envoie des petits messages.. j'essaie d'être aussi parfaite qu'il ne l'est. Mais c'est dur Criquet est un homme patient .. attentionné.. drôle.. Moi je ne suis qu'une jeune femme un peu perdue, amoureuse, impulsive et jalouse, je me contiens, j'évite toute crise mais ce n'est plus vraiment être moi.. La jalousie pour moi lui montre que je tiens à lui.. Je veux bien essayer de ne plus l'être mais ne va-t-il pas croire que je ne m'intéresse plus à lui ? Non pas question qu'il pense ça.. Je m'efforce de lui montrer combien je l'aime.

Je quitte le boulot après avoir reçu un sms de Criquet. Je souris en le lisant. Cela ressemble à un rendez vous secret. Je touche mon ventre qui commence à devenir imposant. J'ai prit plus d'une taille c'est sûr. J'essaie de parler le plus possible à la petite, parce qu'on sait que c'est une fille, Nala m'a fait la dernière échographie en me le confirmant. Une petite fille.. la nouvelle a ravie mon amour. Il ne cesse de répéter qu'il aura une mini moi, les deux femmes de sa vie.. Je souris en regardant mon ventre.. Je l'aime déjà cet enfant, il me fait peur de l'élever.. nous sommes jeunes, 19 ans.. ce n'est pas vraiment âgé.. pour avoir un bébé, mais je suppose que tous les deux nous nous en sortirons. Je ne doute pas vraiment de cela, j'ai Criquet avec moi, alors nous surmonteront tout.

Je marche jusqu'au lieu de rendez vous. Je le vois à m'attendre, je regarde l'heure, je ne suis pas vraiment en retard. J'entre dans un bâtiment plutôt étrange avant de le voir. Je souris et il s'approche immédiatement de moi. Mes pas raisonnent dans l'immensité de la pièce. Il vient m'embrasser et m'enlacer. Une surprise ? Je fronce les sourcils sans vraiment comprendre jusqu'à ce que je vois le petit pique nique. Je souris en repensant à la première fois où il m'a embrassé.. Nous étions en train de pique niquer.. Il n'a pas oublié.. et l'attention me touche plus que je n'aurais pu le croire. Mes émotions sont totalement décalées avec les hormones et la grossesse, j'en ai les larmes aux yeux, je préfère les retentirent. Je ne vais pas pleurer juste parce qu'il m'a préparé un pique nique dans un endroit on ne peut plus atypique. Il me prend la main pour m'entrainer vers la nappe étendue par terre. Je le suis sans m'y opposer c'est tout l'inverse. Je m'assoie à coté de lui. Il m'énumère ce qu'il m'a préparé, je le bénis presque lorsque j'entends le mot "melon", j'en ai envie depuis un sacré moment, n'osant pas lui demander de m'en trouver pour ne pas le fatiguer.. Il est est en repos.. Et ce n'est plus vraiment la saison, mais il en a trouvé.. Je souris heureuse de tout ce qu'il a fait. Je vois des croissants.. aux abricots ! Mon coeur s'accélère.. Il s'en souvient.. C'est grâce à eux que nous nous sommes rencontrés.. Que nous en sommes là aujourd'hui.. Je suis touchée par tant d'attention.. J'avoue que j'en avais légèrement besoin pour remonter la pente, même si j'allais beaucoup mieux depuis qu'il était réveillé et sorti d'affaire.

- Woh.. tu t'es donné du mal, c'est magique..

Je remarque alors l'odeur.. celle des bougies.. Et là je fond.. mes larmes coulent, des larmes de joie.. Ma grossesse déboussole toutes mes émotions.. Je vous jure que je suis la plus comblée des femmes à l'heure qu'il est. Les bougies symbolisent notre première fois.. Le moment où n'avons fait qu'un.. Un moment magique. Je me blottis dans les bras de Criquet en reniflant légèrement.. Puis je sens un truc.. Je me redresse.. C'est la première fois.. Mes mains se placent immédiatement sur mon main, je prend aussi celle de Criquet.

- Ahhh ! Elle bouge ! Elle bouge Tu sens !? Elle a bougé ?


Voilà que mes larmes redoublent.. Je l'embrasse en souriant et en pleurant en même temps..

- Merci mon amour.. merciii .. Je lui chuchote.


△everleigh


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Toute saison embellit la maison de nos amours. Ҩ Avalon&Criquet Toute saison embellit la maison de nos amours.  Ҩ Avalon&Criquet EmptyMar 25 Sep - 21:54

Criquet Ҩ Avalon
« Toute saison embellit la maison de nos amours. »


Tout va beaucoup mieux, tellement mieux que c’est limite effrayant.
Pourquoi avoir peur, et bien, la vie est tellement horrible autour de nous, le malheur est tellement facile que lorsqu’on est heureux on a du mal à croire en notre chance.
Pourtant, je veux y croire, je veux croire en nous.
Spoiler:
 

Nous… Rien que cela me fait sourire car nous sommes deux, nous sommes ensemble pour surmonter tous les obstacles de la vie. Plus rien ne me fait peur lorsqu’on est ensemble, je me sens plus fort, plus vrai…
Elle est tout simplement ma force, ce qui me permet de tenir chaque jour. Et je veux lui montrer à quel point je l’aime et qu’elle peut compter sur moi.
Depuis mon réveil, depuis son pardon, depuis qu’elle m’a pardonné et que nous sommes de nouveau ensemble, on ne cesse de se voir. Elle me demande souvent si je ne l’embête pas, si elle ne devrait pas prendre un peu de distance mais non. Elle ne me dérange pas, non, toutes ces petites intentions me plaisent, cela me prouve qu’elle tient à moi et chaque fois que je la vois, qu’elle m’envoie un sms ou qu’elle me dit je t’aime, c’est plus fort que moi, mon cœur revis. Donner le surnom "mon cœur" à celle que l’on aime n’est pas totalement idiot, car c’est ce qu’ils sont. Elle est mon cœur, mon oxygène, ma raison de vire… Mais elle n’est pas la seule, maintenant il y a aussi notre petit bébé, notre petite fille, le fruit de notre amour tout simplement.
Je veux commencer à être responsable maintenant. C’est pour ça que je décide de faire une surprise à Avalon et en même temps à notre futur enfant.
Cela fait aussi si peur, on est si jeune et pourtant encore une fois je sais que si nous sommes deux cela se passera beaucoup mieux.
Par moment, il m’arrive de penser à l’avenir. Je pense déjà au fait que je donnerais tout pour ce futur enfant, mais que je n’en ai pas forcément les moyens… Je n’en parle pas spécialement à Avalon de ce genre de question qui me stresse car je sais déjà que je ne résisterais pas à ce petit ange, à notre future princesse…
Je veux enfin devenir responsable, Avalon pense encore que je suis en repos mais je ne lui dit pas que j’ai repris le travail pour ne pas lui faire peur. Je travaille donc plus dure afin de gagner plus d’argent car j’avais déjà quelque chose en tête.
Vivre en pensionnat avec un bébé n’est vraiment pas une bonne chose, d’où ma petite idée de partir, de vivre notre propre vie. Le pensionnat est en fait un point de départ, c’était un endroit où on allait car on avait rien au départ, c’était pour débuter. Mais maintenant c’est bon, il faut que l’on vole de nos propres ailes.
Je la vois arriver et je souris, elle est magnifique. Elle ne cesse de dire qu’elle est grosse mais non, elle ne l’est pas, elle est resplendissante, et son ventre n’est là que pour montrer qu’elle m’appartient encore plus. C’est notre enfant et je l’aime déjà.
Elle ne comprend pas la surprise mais le pique-nique n’est pas tout et elle semble déjà touchée. Certes les hormones la chamboule, il est vrai qu’elle a souvent des sautes d’humeur mais je vis avec. Je fais tout pour la comprendre. Certes je ne comprendrais jamais, je suis un homme mais je suis toujours là pour elle.
- Woh.. tu t'es donné du mal, c'est magique..
Je vois les larmes couler et je ne sais pas trop… Je me demande vaguement si cela lui plait ou non… Mais vu son grand sourire je comprends que ce sont des larmes de joie.
Soudain je ne comprends pas mais elle prend ma main et la place sur son ventre alors qu’elle s’exclame.
- Ahhh ! Elle bouge ! Elle bouge Tu sens !? Elle a bougé ?
Je regarde son ventre fasciné alors que mon sourire s’élargit. Je pose mon autre main sur son ventre.
- Oui, j’ai senti ! Elle a ta force.
Je rajoute en la regardant droit dans les yeux.
Elle m’embrasse et je lui rends son baiser, alors qu’une de mes mains caresse doucement sa joue.
- Merci mon amour.. merciii ..
- Et encore… Tu n’as pas tout vu.
Je souris mais avant de lui faire la surprise j’aimerais lui parler de quelque chose… Quelque chose qui me tracasse depuis que j’ai rencontré Bradyn. Il m’a dit quelque chose que je n’arrive pas à oublier…
- Avalon… Je voulais te demander quelque chose mais… J’ai rencontré Bradyn et… Il m’a dit que... Que vous étiez marié… Est-ce qu’il a raison…
Je dois avouer que lorsque j’ai entendu cela, mon cœur c’est serré, j’avais eu mal mais je pouvais comprendre aussi qu’elle avait dû se marier dans l’autre monde avec un homme dont elle n’était pas amoureuse. Mais il est vrai que j’aurais aimé qu’elle me le dise. Je la regarde droit dans les yeux tendrement, je ne veux pas qu’on s’énerve non, je veux juste savoir la vérité, avoir sa version et passer à autre chose.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Toute saison embellit la maison de nos amours. Ҩ Avalon&Criquet Toute saison embellit la maison de nos amours.  Ҩ Avalon&Criquet EmptyMer 26 Sep - 11:20

Toute saison embellit la maison de nos amours




J'avance doucement et je dirais.. lourdement.. Je commence à avoir un sacré ventre et faire des effort ce n'est plus aussi simple qu'avant, je le remarque lorsque je fais le spectacle des otaries, je fatigué vraiment plus. Bon nous avons mis au point un truc plutôt mignon durant la période de ma grossesse. Elles touchent toutes mon ventre de leurs museaux. Les gens adorent et applaudissent à chaque fois. Du coup je suis plutôt fière, cela prouve aussi que je vais du bon boulot. Mais après lorsque les dauphins font paraître, je dois me baisser et heureusement que j'ai des collègues pour me relever. Je galérerais je crois sinon. Je ne suis pas habituée à ce genre de truc. Je m'y fais assez vite, Criquet semble plus apeuré parfois. Je crois que c'est dans les gènes d'une mère de savoir comment faire, je lis un tas de bouquins sur les grossesses, et ils parlent tous de l'instinct maternelle, on l'a logiquement toute, j'ai un peu peur de ne pas l'avoir justement.. Il y a des cas où les mères n'arrivent pas à s'occuper de leur bébé.. j'ai peur que cela m'arrive, j'ai tellement peur de l'après du moment où nous serons parents. C'est dur de l'envisager. De se dire que dans un mois à peine nous tiendront une petite fille dans nos bras. Nous nous sommes mis d'accord pour un prénom. Robyn. On trouve que cela change, je ne connais personne se nommant de la sorte, et en plus cela restera propre à nous même.

Je prend la route à pied, car je n'aime pas les voitures, et que à vélo enceinte.. je n'ose même pas imaginé. Du coup je fais un tas de marches tous les jours et je rentre totalement épuisée. J'ai reprit le travaille il y a peu, juste après la sortie de Criquet de l'hôpital car il n'était pas question qu'il y reste seul.. j'ai eu si peur de le perdre que je ne veux pas retenter l'expérience. Je me fais la plus présence pour lui. Je regarde mon portable et je vérifie l'adresse. Lorsqu'on y pense, c'est drôlement pratique on reste en contact tout le temps avec nos proches.. On peut prendre des photos.. je ne connaissais pas non plus les photos, mais c'est si bien, on peut prendre dans du papier brillant des moments de notre vie. J'adore, j'en fais plein moi maintenant.

Je monte donc puisque je suis arrivée. Je commence à très bien me repérer dans la ville, je songe à notre vie au début. Criquet et moi n'avions surement pas imaginé une telle situation. En moins d'un an, je me retrouve avec un autre homme que mon supposé mari, et enceinte. Je vis dans un monde totalement plus moderne que le mien.. C'est totalement différent. Mais ce n'est pas pour me déplaire.. Je crois.. Non je suis sûre, j'aime cette vie, je n'ai jamais été aussi épanouie et aussi heureuse, Criquet me rend heureuse. Il l'a toujours fait, et pourtant je suis sûre que notre histoire n'avait rien de prémédité. Oui.. Lui semblait avoir un penchant pour une autre de mes amies moi.. Et moi je ne voulais pas d'attaches.. Si je retrouvais Henri tant mieux.. si non.. je ne me posais pas de question, je m'amusais avec une amie, Snow.

Et tout à dérapé, tout s'est enchanté. Et voilà.. J'aime le plus merveilleux des hommes, monsieur chance, et il faut croire que j'en ai moi aussi ! Je soupire lorsque j'arrive en haut avec les marches, c'est là que je vois Criquet s'avancer vers moi et m'embrasser. Je ne comprend toujours pas ce que je vais ici. C'est un espèce de hangar moderne.. Je ne sais pas trop, une immense pièce .. c'est vrai que c'est très grand, mais je ne vois pas pourquoi Criquet m'a donné rendez vous ici, puis je vois le pique nique. Je souris. Oh il voulait me faire une surprise et c'est réussit je n'ai rien vu venir. On s'installe et je l'embrasse pour le remercier, il a tout prévu, c'est magique, tout semble rappeler notre histoire, le pique nique pour notre premier baiser, les bougies pour notre première fois, un tas de petits détails qui font qu'il me fait pleurer. En même temps j'ai les hormones détraqués avec la grossesse. Mais je suis la plus heureuse, et la plus chanceuse de l'avoir, comment j'ai put le faire autant souffrir, je culpabilise que d'avantage.

Puis d'un coup.. je sens un truc dans mon ventre. C'est à la fois désagréable et agréable. C'est la première fois du coup cela surprend légèrement. Je sursaute presque et je m'empresse de prendre la main de Criquet pour la mettre sur mon ventre à l'endroit qui remue. Elle donne des coups.. Je souris à la réplique du père de mon enfant.

- Si tu le dis.. je ne suis pourtant pas violente !


Je grimace aux coups qu'elle donne. Je caresse mon ventre, gardant la main de Criquet, je veux qu'il est des contacts avec elle. J'ai lu que allaiter un enfant pouvait être frustrant pour un homme. On doit pouvoir faire les deux, mais c'est moins conseillé. Du coup je ne le ferais pas. Criquet pourra de cette façon la nourrir aussi. Je souris difficilement à Criquet et j'essaie de me concentrer sur les coups qu'elle donne, en restant calme, sinon c'est pire. Je l'embrasse pour le remercier à nouveau.. Il s'est vraiment donné du mal. Je souris.. apparemment je n'ai pas tout vu.

Puis son sourire s'efface et là il commence à me faire peur, je déteste lorsqu'il fait cette tête, je sais très bien qu'il y a un truc qui le dérange.. J'ai fait quelque chose ? Je ne vois pas.. Puis il se lance.. Je ne comprend d'abord pas.. Bradyn ? Qui est Bradyn ? Franchement.. Je ne vois.. Oh mariés il a dit ? Alors il parle d'Henri.. Je ne l'ai pas revu depuis.. Depuis le conte.. J'ai tout fait pour ne pas le revoir, je ne voulais pas. Et là.. Il a croisé Criquet.. Mais comment se connaissent-ils ? Je me sens déboussoler.. Qu'est ce que cela signifie.. Il veut me quitter.. Je me bloque.. J'ai peur et cette fois je pleure pour ça et non de joie.

- Je.. Henri ? Qu'est ce qu'il voulait ? Je ne sais même pas qui s'est ici.. C'est.. Oui.. mais ça compte pas ici.. ça compte.. Criquet.. je suis désolée..

Je hoquète carrément sous la peur et les larmes. Je m'étais maquillée.. je fais ressembler à un panda.

- Je comprend.. si tu veux plus qu'on soit ensemble.. j'aurais dû te le dire, mais ça n'avait pas d'importance.. Henri.. il n'est rien pour moi.. enfin, il est un ami à la rigueur.. je ne sais pas.

Je baisse la tête alors honteuse. Je ruine toujours tout, je ferais mieux de partir. Je me redresse difficilement.

- Je suis désolée.. je gâche toujours tout..
△everleigh


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Toute saison embellit la maison de nos amours. Ҩ Avalon&Criquet Toute saison embellit la maison de nos amours.  Ҩ Avalon&Criquet EmptyDim 30 Sep - 15:38


Criquet Ҩ Avalon
« Toute saison embellit la maison de nos amours. »


Tous se passe tellement bien, après une sombre douleur, une déprime sans fin, une non vie je pourrais dire je souriais enfin, je suis amoureux et elle m’aime en retour c’est tout ce qui compte vraiment. Et puis son ventre arrondis ne cesse de me rappeler à quel point la vie peut être que surprise.
Il est vrai que ça fait peur, mais je me sens prêt, je veux dire, elle est le fruit de notre amour, pourquoi cela se passerait mal. L’amour n’est-il pas le maux le plus fabuleux. Un fléau qui peut aussi bien détruire que rendre heureux. Je me dis que si nous nous aimons, et si nous aimons cette enfant avant même sa naissance, cela ne peut que bien se passer non ?
Elle est déjà notre petite princesse, on la chouchoute déjà, je lui parle souvent, lui joue des morceaux, chante, je m’amuse même à dire des bêtises plus énorme que la Terre et souvent Avalon lève les yeux au ciel avant de rire.
Son ventre bouge et elle pose rapidement ma main sur la sienne. Je suis heureux qu’elle partage cela avec moi. Je ne découvre que trop l’instinct maternelle, le lien que peux avoir une mère avec son enfant dès qu’elles sont enceinte et il est vrai que parfois je ne me sens pas à la hauteur. Ô ce n’est vraiment pas de sa faute, c’est juste moi et le peu de pessimiste que ce monde m’a donné.
Elle ne cesse de bouger dans son ventre, comme pour dire que si nous sommes tous les deux en rendez-vous, elle est là elle aussi. Je lui fait remarquer sa force et Avalon me répond :
- Si tu le dis.. je ne suis pourtant pas violente !
Je souris grandement, fixant toujours son ventre.
- Je ne parle pas de violence, mais bien de force. Tu es une femme forte, tu vis passionnément, tu as une force morale… Tu es une personne importante sans qui on est rien, je dis en caressant son ventre, sans lequel je ne suis rien.
Elle m’embrasse et je la regarde de nouveau dans les yeux et soudain quelque chose me revient en mémoire...
Je m’en veux pour un point, je m’en veux de douter, je m’en veux de souffrir pour quelque chose dont elle n’est pas totalement responsable. C’est arrivé avant le sort, avant que l’on se rencontre mais cela me faisait un pincement au cœur. Je m’en veux de douter alors que ce n’est autre que ce que veut Bradyn, et je ne veux lui donner cette satisfaction.
Mais je ne peux que lui demander, pourquoi dois-je toujours lui faire du mal… Pourquoi dois-je toujours tout gâché alors que je l’aime plus que tout. Pourquoi dois-je toujours tout gâcher alors que nous sommes heureux ensemble. C’est tellement égoïste de ma part et pourtant j’ai besoin de lui en parler. Après tout, être en couple c’est aussi tout se dire… Pourtant j’aurais aimé être plus fort et ne pas avoir à douter ainsi… Oui je me hais pour cela.
- Je.. Henri ? Qu'est ce qu'il voulait ? Je ne sais même pas qui s'est ici.. C'est.. Oui.. mais ça compte pas ici.. ça compte.. Criquet.. je suis désolée..
Ainsi il avait raison… Bradyn ne mentait pas… Il est vrai que j’ai espéré qu’il ait dit cela sous le coup de la colère mais que ce soit faux, et pourtant non… C’est ainsi elle est marié à un autre homme… Enfin pas ici en tout cas, ici elle m’appartient et je ne l’abandonnerais pour rien au monde. Je me battrais pour elle, et Bradyn ne m’effraie absolument pas… Enfin… Si quand même, je ne le connais pas mais déjà physiquement, j’ai de quoi me faire du souci franchement, et puis, c’est un prince, quelqu’un de cultivé, d’intelligent, de courageux… Au final dire qu’il ne me fait pas peur est faux… Mais ce n’est pas pour autant que je vais abandonner, je me battrais quand même, peu importe le prix que cela me coûte tant qu’Avalon soit mienne.
Je la regarde pleurer et des larmes m’échappent à moi aussi… Bon sang, je suis vraiment qu’un incapable misérable qui ne cesse de faire souffrir celle qu’elle aime. Je ne la mérite tellement pas.
- Je comprend.. si tu veux plus qu'on soit ensemble.. j'aurais dû te le dire, mais ça n'avait pas d'importance.. Henri.. il n'est rien pour moi.. enfin, il est un ami à la rigueur.. je ne sais pas.
Elle baisse la tête et je pose vite ma main sous son menton afin qu’elle relève la tête.
- Je suis désolée.. je gâche toujours tout..
Oh non… Ce n’est pas elle qui gâche tout, il a fallu que je parle de Bradyn, il a fallu que mon mal être apparaisse… Avec mon pouce j’essuie doucement sa joue afin de ne plus voir de larmes.
- Pardonne-moi mon amour… Je ne te quitterais jamais tu m’entends ! Jamais. Je voulais juste savoir… Je sais maintenant, et même si cela ne me plait pas vraiment c’était avant, ce n’était pas dans ce monde. Nous sommes tous les deux, ensemble pour le meilleure comme pour le pire, et c’est le meilleure qui nous arrive en ce moment, je rajoute en souriant et en caressant doucement son ventre. Je t’aime Avalon, ne l’oublie jamais. Tu es la seule, l’unique et si ce n’est pas toi, alors ce sera personne d’autre Ava.
Je lui souris, certes elle était mariée mais ce n’était pas en vigueur ici.
- Ne t’excuse surtout pas ! C’est à moi de m’excuser. Pardonne-moi mon amour… Je devais poser la question, même si cela fait un peu mal. Tu es avec moi maintenant, et je me battrais pour toi jusqu’à la fin. Me pardonnes-tu de te faire souffrir et pleurer encore une fois…
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Toute saison embellit la maison de nos amours. Ҩ Avalon&Criquet Toute saison embellit la maison de nos amours.  Ҩ Avalon&Criquet Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Toute saison embellit la maison de nos amours. Ҩ Avalon&Criquet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Discussion à la maison (pv: Aisuru) (Hentaï)
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-