AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-17%
Le deal à ne pas rater :
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour PC et Xbox
49.94 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez

Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Vide
Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Vide
Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Vide
Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Vide
Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Vide
Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Vide
Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Vide
Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Vide
Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Vide
 

 Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) EmptyLun 24 Sep - 17:03


Le bonheur c'est le sourire du cœur.


Si elle pouvait bien retenir une chose de la veille, c'est que la fête n'avait pas été des plus mouvementées. Dès son arrivée dans la boite, Anthéa s'était retrouvée à danser collée serrée avec un jeune homme à peine plus vieux qu'elle, dont elle s'était ensuite rapidement débarrassé. Et pour cause : il ne l'intéressait pas du tout, avec ses faux airs de gentleman et sa coupe de cheveux immonde, tout droit sortie d'un film. Elle préféra se diriger vers la droite, où se trouvait le bar, dont le serveur qui y était accoudé était un brun ténébreux au regard presque démoniaque, qui lui semblait plus accueillant que le précédent. Elle demanda une manzana, comme à son habitude, qui lui avait valu le surnom du même alcool, dont elle n'était pas peu fière. Cependant, lorsqu'elle tourna la tête vers la piste de danse, elle posa derechef son verre, pour s'intéresser à une jeune brune qui se déhanchait sur la scène. Anthéa avait beau avoir quelques pulsions bisexuelles, elle n'en restait pas moins fidèle, et ne voulait que jouer. Une vraie petite bad girl, en somme. Elle s'approcha de la jeune femme, entrant dans sa danse, dans son jeu. Les heures passèrent sans qu'Anthéa ne puisse faire la différence entre la nuit et le jour. Elle s'endormit dans une cage d'escalier, sans se soucier le moins du monde de qui était avec elle, ni de comment la ou les personnes étaient habillées.
Elle se passa une main sur son front, où perlaient quelques gouttes, puis elle approcha son doigt à sa bouche. Aussitôt, un plaisir l'envahit. De la vodka ? Que faisait de la vodka sur son front ? Après tout, elle n'en avait rien à faire. Elle s'essuya rapidement le front, cligna plusieurs fois des yeux pour que sa vision redevienne un tant soit peu normale et se releva, titubant légèrement. Habituée aux fêtes qui se finissent parfois en milieu de journée, elle n'avait pas les cernes du lendemain, celles qu'on exècre car elles nous donnent un air faussement fatigué. Elle baissa les yeux vers la personne qui avait dormi avec elle dans la cage d'escalier, qui n'était autre que la jeune brune avec qui Anthéa avait dansé hier soir. Ou était-ce ce matin, très tôt ? Elle n'en savait rien. Une fois sortie du bâtiment, elle se dirigea vers son appartement, situé à quelques centaines de mètres de là. Il n'était pas des plus modernes, mais n'était pas des plus vieux non plus. Juste comme il faut. Il se composait de deux pièces principales, un salon qui donnait sur une petite cuisine, et une chambre relativement grande. Puis venaient la salle de bain, et le grenier, car Anthéa habitait au dernier étage de l'immeuble qui n'était pas vraiment haut, pas autant que ces buildings qu'on voit partout. Elle avait meublé le petit appartement, certes à la va-vite, mais surtout selon ses goûts propres, ce qui donnait un résultat plutôt beau. Elle posa son sac à l'entrée, se glissant dans la douche presque aussitôt. Elle ne savait pas où était Jim, et son portable n'avait plus de batterie. Sans vouloir se l'avouer, il lui manquait. Son odeur, sa voix, ses bras. Elle n'était pas de ces filles niaises qui ont sans cesse besoin de tendresse, mais aimait toutefois être câlinée. Cependant elle détestait le montrer, mais Jim comprenait et pourtant, elle raffolait de ses câlins. Une fois habillée et légèrement maquillée, elle reprit son sac et sortit, pour se diriger vers le parc non loin de là, son appareil photo à la main. Elle aimait y aller, autant pour critiquer ceux qui l'occupaient que pour prendre des photos ou se relaxer. Elle s'assit sur un banc, prenant en photo ce qu'elle considérait comme joli, comme assez important pour figurer sur son appareil. Parfois, cela pouvait être des choses telles que les oiseaux, mais elle aimait aussi prendre les couples en photo, pour ensuite les retoucher, ce qui leur donnait un air assez niais et faux, dont elle se moquait avec malice. C'est en voulant prendre un couple en photo qu'elle le vit. Il était assis sur un banc, regardait droit devant lui avec un regard quelque peu vide. Ses cheveux bruns étaient à peine coiffés, ce qui lui donnait un air très irrésistible. Se cachant rapidement de sa vision, elle fit le tour, un sourire sur les lèvres, pour arriver derrière lui, à quelques mètres. Puis, silencieuse, elle posa délicatement ses mains sur ses yeux, prenant son appareil photo sur l'épaule, sans prononcer le moindre mot : il comprendrait assez vite qui venait de lui cacher les yeux. Elle baissa la tête, ses cheveux blonds tombant sur les épaules de Jim, et attendit.

© fiche créée par ell



Dernière édition par Anthéa M. Eastwood le Jeu 3 Jan - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) EmptyMer 31 Oct - 0:16

Jim Ҩ Anthéa
« I lost my shoes. »


Ce nouveau monde était bien mystérieux. Quoi que pour moi ce monde me semblait préhistorique. Mais c’est encore plus horrible de se rendre compte que la technologie est au final extrêmement important dans mon monde… Sur Mandragor c’est tellement naturel toutes ces petites chose que les hommes appelles encore Science-fiction.
Tout ces petits truc que je me servais quotidiennement sont tout simplement introuvable, et puis, lorsque je parle de certaine de ces machines si simple dans mon monde, les gens me regardent avec des yeux rond en mode « c’est impossible… » et pourtant s’ils savaient franchement, bien sûre que c’est possible, cela viendra mais j’ai l’impression que je serais mort avant de revoir un Flyvest…
C’est difficile pour moi ce monde, mais en même temps j’ai certaine facilité mécanique et pratique que les autres n’ont pas. Être garagiste est vraiment parfait pour moi, et je gagne plutôt bien ma vie je trouve, toujours mieux que lorsque je m’amusais tout simplement, beaucoup plus que ma mère et son auberge, comme quoi l’argent n’est pas encore totalement perdu et ce n’est pas une si mauvaise chose.
Enfin ce monde n’a pas que du mal non plus. Je sors avec une fille pour le moment merveilleuse… Oui j’ai décidé de me calmer aux niveaux du sexe pour rester fidèle à celle-là, il faut bien que je fasse bien les choses au moins une fois.
Je ne saurais dire si je l’aime ou si elle est la bonne personne, je sais juste que je suis bien avec elle pour le moment, et puis à quoi bon se projeter trop dans l’avenir.
D’ailleurs je ne sais pas où elle est là, je ne doute pas qu’elle ait fait la fête toute la nuit et tant mieux si elle s’amuse, moi j’ai dû me coucher tôt afin de ne pas être en retard au boulot.
La douche du matin fut un peu trop longue, mais je ne résiste jamais à l’appel d’une bonne douche chaude… C’est souvent Treasure qui frappe à la porte sans cesse pour me faire sortir car elle aussi en a besoin… Au final je suis pire qu’une fille.
Treasure tente des fois de se lever plus tôt pour aller dans la salle de bain avant moi, elle se rendort toujours si bien que… C’est le même manège tous les matins.
Une fois dehors, je regarde ma voiture, une Impala… Oui elle fait un peu vieux jeu je l’accorde, mais elle, c’est mon bébé et personne ne lui fait de mal sous peine de subir ma vengeance la plus terrible.
Je fonce au travail et souris lorsque je vois que j’arrive 20 secondes avant que l’horloge ne sonne. Mes collègue me sourit aussi, une sorte de blague entre nous, on se demande toujours si j’arriverais en retard le matin ou non, ils se font même des paris entre eux le matin et il semblerait que Jeff ait perdu ce matin.
Je sors mon portable dans l’espoir d’appeler ou plutôt d’envoyer un sms à Anthéa mais…
- Zut ! Plus de batterie.
- Tu es tête en l’air Hawkins que veux-tu, me lance mon patron.
Je souris en le regardant, puis reporte mon attention sur le portable. J’espère qu’elle ne s’inquiétera pas trop, enfin elle connait mon caractère tête en l’air, cela devrait passer.
La journée passe assez vite et je suis heureux de pouvoir partir plus tôt. Je rentre vite et met mon portable en charge, mais je ne compte pas resté dans mon appartement pour finir l’après-midi. Non il fait vraiment trop beau pour rester ainsi cloitré.
Je prends ma veste, un crayon et mon vieux carnet en cuir et sors. C’est en marchant que je me dirige vers le parc, trouve un banc bien placé et me mets à écrire bêtement. Je refais des croquis de machine dont j’avais l’habitude de me servir… Je compte bien réussir à en inventer deux ou trois, des petites choses toutes simple qui faciliterais tellement la vie des gens, et la mienne par la même occasion.
J’ai fini un ultime croquis lorsque je relève la tête pour regarder au loin, offrant mon visage au soleil et laissant le vent caresser mes cheveux. Je ne me rends pas compte de ce qui m’entoure, cela m’est bien égale, ça peut paraitre un peu égoïste mais franchement, voir des enfants courir, ou encore des gens se bécoter, très peu pour moi. Je préfère me concentrer sur la nature, le ciel bleu et les papillons alentours.
Soudainement, quelque chose me cache la vue et je sens des mains sur mes yeux. Je sursaute doucement, puis souris en sentant des cheveux me chatouiller la nuque. Cela ne peut-être qu’elle.
- Anthéa, je murmure en souriant.
Je pose mes mains sur les siennes, retrouve la vue et me retourne pour la voir, plus belle que jamais.
Je pose ma main sur sa nuque afin de l’approcher vers moi et l’embrasse tout simplement.
- Salut.
Je remarque son appareil photo et sourit, oui madame est une artiste !
- De belles prises aujourd’hui ?
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) EmptyMer 31 Oct - 1:46


Le bonheur c'est le sourire du cœur.


Un sourire sincère se posa sur les lèvres roses de la jeune fille. Il y avait des moments, depuis qu’elle était humaine, où elle s’était vraiment sentie hors de sa propre vie. Comme si tout cela, depuis le Sortilège, depuis sa nouvelle vie, n’existait pas vraiment. Qu’elle ne faisait que rêver. Après tout, la probabilité pour qu’un chat soit transformé en humain était très basse, et atteignait même les plafonds négatifs. Elle en arrivait même à se demander si elle n’était pas… bizarre. Etrange. Folle, peut-être. Cependant, elle gardait enfouies ces pensées, préférant les cacher de peur d’être jugée, de peur du regard des autres. Il n’y avait qu’un infime lot de personnes à qui elle osait en parler. Et encore, il fallait la mettre sur le sujet et ne surtout pas l’obliger à parler. Jim en faisait partie, c’était une chose, mais il y avait aussi June. Des J, encore et toujours. Enfin, deux. Mais pour Anthéa, c’était beaucoup. On dit qu’un chat possède neuf vies ; laissez-moi vous dire que si elle en avait possédé réellement neuf, lorsqu’elle était sous sa forme féline, elle en aurait profité. Or dans son histoire, aucune trace de joie ni de plaisir par rapport à ce sujet. « Anthéa. » Un simple murmure, qu’elle entendit à peine, devinant sans peine. Il l’attira à elle pour l’embrasser. Ses lèvres étaient douces, ni trop sèches ni trop pulpeuses. Parfaites, selon l’esprit d’Anthéa. « Salut. » Ce à quoi elle répondit d’une voix douce. « Coucou. » Elle aimait bien dire coucou. Elle préférait ça à « salut », « bonjour », ou d’autres expressions. Et puis au fil du temps, on avait appris à la connaître ainsi. Lorsque quelqu’un disait coucou, il y avait de grandes chances pour que ce soit elle. « De belles prises aujourd’hui ? » Elle rigola très doucement, et s’assit sur le banc, à côté de lui, déposant son appareil au creux de ses genoux. « Est-ce que je t’ai pris en photo ? Je ne pense pas, donc non, pas de belles prises. Sinon j’ai pris des oiseaux, quelques fleurs et des restes de drogue et de mégots. Il y a rien d’exceptionnel, aujourd’hui. » Remarquant alors le carnet, elle le prit et l’ouvrit, posant les yeux sur les croquis qu’il avait réalisé avec un sourire empreint de malice. « C’est beau. Croquis d’inventions ? Qu’avez-vous inventé aujourd’hui, Monsieur Hawkins ? »

© fiche créée par ell



Dernière édition par Anthéa M. Eastwood le Jeu 3 Jan - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) EmptyMar 27 Nov - 1:28

Jim Ҩ Anthéa
« I lost my shoes. »


Ce monde n’est pas le mien et pourtant il semblerait que je sois bloqué ici, je ne peux rien y faire, je dois avancer après tout non ?
Et puis, j’ai trouvé quelque chose que je ne connaissais pas avant, je ne sais pas vraiment si c’est de l’amour mais ce qui est sûr c’est que je me sens bien avec elle, que demander de plus. Disons qu’elle fait partit de mon présent et qu’on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve.
Après tout on s’en moque pour le moment, on veut simplement profiter de l’instant présent, c’est l’essentiel n’est-ce pas.
C’est une nouvelle vie et je pense que l’on se doit d’en profiter. Je dois avouer que secrètement j’espère que ce sort sera rompu un jour… J’aimerai retrouver l’ancien moi, mon ancienne vie, mon ancien monde et puis tout ce qui va avec… Je ne suis pas totalement rassasié ici au final et il me prend des colères monstre en me souvenant au réveil que je suis sur cette fichus planète qu’il prénomme Terre… Terre, j’en ai jamais entendu parler, une planète qu’on n’a pas dû découvrir et donc, je me dis que personne ne pourra me secourir… Bon sang que c’est injuste !
Mais pour le moment je suis sous un bon jour et je décide de profiter du soleil et de la nature… Oui voilà une chose que j’envie à cette Terre car il est vrai que j’ai grandis dans un climat désertique et j’étais déjà en quelque sorte vieux la première fois où je vis un arbre. Mais ici, même si les hommes pensent que la nature est en péril, il y en a partout, de l’herbe, des arbres, des feuilles, des fleurs c’est tout simplement magique pour moi.
Je me rends donc au parc près à profiter de ce spectacle.
Et alors que je suis assis sur un banc, on me cache soudainement la vue, je peux sentir des cheveux caresser doucement ma nuque et je reconnais rapidement l’origine de ce complot terrible dis donc.
Sans hésitation je l’attire à moi et l’embrasse doucement.
Remarquant son appareil photo je lui demande si elle arrive à trouver l’inspiration, si elle a de bonnes prises et qu’enfin elle trouve son bonheur artistiquement parlant quoi.
Elle vient s’asseoir à côté de moi et je ne la lâche pas des yeux.
- Est-ce que je t’ai pris en photo ? Je ne pense pas, donc non, pas de belles prises. Sinon j’ai pris des oiseaux, quelques fleurs et des restes de drogue et de mégots. Il y a rien d’exceptionnel, aujourd’hui.
Je rigole franchement.
- Ah les oiseaux n’ont pas autant de classe que moi… J’apprécie beaucoup que tu dises non parce que tu ne m’as pas pris en photo, je rajoute avec un clin d’œil.
Elle commence par prendre le croquis et moi, je commence doucement à m’offusquer.
- Non n…
Mais au final elle l’ouvre et commence à feuilleter.
- C’est beau. Croquis d’inventions ? Qu’avez-vous inventé aujourd’hui, Monsieur Hawkins ?
Je lève les yeux au ciel en récupérant mon carnet.
- Rien de bien fabuleux mademoiselle Eastwood… Rien qui ne puisse être encore totalement utilisable…
Je souris doucement en la regardant, passant une main dans ses cheveux.
- Tu as bien eu raison de sortir, il fait un temps magnifique, et… Et puis je suis heureux de te voir et de partager ce moment avec toi, je dis avec un sourire plein de malice.
Oui il faut bien profiter de cette vie, et que ce soit seul ou à plusieurs, je compte bien ne pas me gêner le moins du monde !
- De belles prises aujourd’hui ?
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) EmptySam 8 Déc - 22:33


Le bonheur c'est le sourire du cœur.


Elle s’était rapidement habituée à sa nouvelle vie. Après tout, à qui manquerait une vie aussi misérable que celle qu’elle possédait avant ? On disait souvent qu’un chat avait sept vies. Pour un être humain, animal ou Homme, sept était un nombre relativement petit, mais lorsqu’il était lié à un caractère tel que le nombre de vies, il devenait aussitôt énorme. Qui n’a jamais rêvé de pouvoir repartir à zéro ? De commencer une nouvelle vie ? Anthéa considérait le sort qui l’avait transformée, Fantasia Hill et son nouveau physique comme une chance qui n’était pas donnée à tout le monde. Dans cette vie, elle pouvait se consacrer à ce qui lui plaisait : la photo. Mais, récemment, son esprit s’était tourné vers d’autres sources de bonheur ; l’une d’elles était l’amour. En tant que chat, elle ne l’avait jamais connu. En tous cas, pas celui avec un grand A. Depuis qu’elle était avec Jim, elle se sentait bien. Comme si, lorsqu’elle était avec lui, tous ses soucis s’envolaient. Un sourire se posa sur ses lèvres, tandis qu’elle le fixait, assise à côté de lui dans un parc presque désert. Sa voix, presque envoûtante, avait un effet presque hypnotique : dès qu’il parlait, elle ressentait le besoin de le regarder. Elle sourit à ses paroles, alors qu’il prétextait que rien n’était utilisable. « Quand ça le sera, ce sera super, j’en suis certaine ! » Elle posa sa tête sur son épaule, prenant sa main dans la sienne. Aussitôt, elle se trouva mièvre, mais décida qu’elle s’en fichait éperdument. « Je suis heureuse aussi, même si j’adore la pluie. », répondit-elle en riant. Sa dernière phrase la fit sourire, puis rire. « Tu as Alzheimer ou alors tu le fais exprès ? Je viens de te répondre, andouille ! » Elle reprit son sérieux. « J’ai quelque chose à t’annoncer. » Un sourire malicieux se posa sur ses lèvres et elle se recula pour le regarder, ne lâchant pas sa main.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) EmptyVen 4 Jan - 0:05

Jim Ҩ Anthéa
« I lost my shoes. »


Cela me fait plaisir de la voir, j’ai presque tout perdu en arrivant ici, je n’ai aucune nouvelle de ma mère, de mes amies, ou encore de Morphy… Sont-ils encore chez nous, dans l’espace à se demander où je suis ? Se le demande-t-il seulement, je me plais à croire que oui ? Mais peut-être qu’ils me croient mort maintenant. C’est peut être mieux ainsi au final. Je ne sais si je vais revenir un jour et je préfère qu’il tourne la page, vivant au jour le jour sans souffrir plutôt que de leurs donner le faux espoir.
Moi, je tente de vivre à nouveau. La mélancolie, je me la garde pour lorsque je suis seul dans mon appartement, mais lorsque je sors, que je suis au travail ou encore que je suis avec Anthéa. Elle me permet d’oublier un peu ma trop grande solitude. Elle me permet d’être plus vivant chaque jour, mon cœur bat plus vite, mon souffle est plus court, mon sourire ne cesse de grandir, elle a se pouvoir sur moi qui est assez déconcertant il faut l’admettre, mais je ne peux rien dire lorsque cela me fait du bien. Elle me permet de vivre autre chose, un nouveau départ pour un nouveau monde, pour une nouvelle vie.
Je me sens bien avec elle, c’est assez étrange mais après tout, j’aime ce qui est étrange. Je vis une nouvelle sorte d’aventure, une aventure plus humaine, plus accessible à tous. Même cette petite aventure me semble immense car oui, c’est beaucoup de se livrer de cette façon envers quelqu’un et je me demande si elle s’en rend seulement compte.
Assis sur ce banc, je me sens à ma place alors qu’elle se tient à côté de moi.
Elle me parle de mon carnet de croquis et je souris, lui disant qu’au final ce ne sont que des plans, rien de bien concret pour le moment.
- Quand ça le sera, ce sera super, j’en suis certaine !
Sa tête sur mon épaule je la regarde en souriant, parlant maintenant météo, c’est un peu obligé, le ciel est tellement beau en cette saison qu’il me fallait en profiter, et je ne suis pas le seul à avoir eu cette pensée.
- Je suis heureuse aussi, même si j’adore la pluie.
Je fronce les sourcils.
- La pluie, vraiment ? Et pourquoi donc mademoiselle l’artiste ?
Et je parle et je parle et j’ai une mémoire tellement misérable que je me répète ce qu’elle remarque rapidement.
- Tu as Alzheimer ou alors tu le fais exprès ? Je viens de te répondre, andouille ! J’ai quelque chose à t’annoncer.
Nouveau froncement de sourcil. Je me demande ce qu’elle veut me dire tient.
- Tu sais que j’ai une vrai mémoire de poisson rouge… Et, vraiment ?
Je sautille presque sur le banc, impatient de savoir ce qu’elle a bien à me dire… Je ne suis pas connu pour ma patience et voilà qu’elle me titille en me disant cette simple phrase…
- Aller dis-moi tout, je suis tout ouïe.
Je souris malicieusement, attendant sagement… Oui on va dire ça… Qu’elle me dise enfin ce qu’elle a à me dire.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) EmptyDim 13 Jan - 20:40


Le bonheur c'est le sourire du cœur.


Sa première rencontre. Leur rencontre ; elle remontait, maintenant, mais les souvenirs étaient encore frais dans son esprit, comme si la scène s’était passée quelques secondes auparavant. Elle s’en rappelait beaucoup. Après tout, on dit que les meilleurs souvenirs sont gravés au fin fond d’un esprit, non ? Elle soupira, baissa les yeux sur son appareil photo. Le soleil envoyait ses éclats brillants dessus, et il lui fallut cligner plusieurs des yeux pour retrouver une vue normale, sans flashs lumineux où elle apercevait l’arc-en-ciel. Anthéa sourit. Elle était heureuse ; elle le sentait. D’habitude, elle n’aurait pas pressenti ça. Elle serait restée silencieuse, aurait attendu qu’un prince charmant vienne la voir. S’il avait été bad boy, en plus de ça, elle aurait presque sauté de joie. Mais là, elle sentait le bonheur. Elle se retourna, se coucha sur ses genoux et sourit en lui tirant la langue. « T’es confortable. » Un rire s’échappa de sa bouche, et elle joua avec une de ses mèches tandis qu’il la questionnait sur la pluie. Elle aimait la pluie. « Quand il pleut, tu peux pleurer, ça se voit pas. Et c’est beau, de voir de l’eau tomber. Non ? C’est très créatif, comme concept. Le soleil, c’est chaud, trop chaud. Tandis que la pluie, c’est… parfait. J’adore la pluie. » Elle sourit, prit une pause. « Et toi alors, pourquoi pas la pluie ? C’est génial la pluie ! Allez hop hop hop, je veux une critique constructive sur pourquoi pas la pluie, et pourquoi autre chose. » Anthéa tira la langue, ajouta. « La neige, c’est cool, aussi. J’aime bien la neige. »
Elle se releva, posa ses lèvres sur les siennes et se remit sur ses genoux en prenant son appareil photo, qu’elle braqua sur Jim. « Une photo, monsieur l’inventeur ? En exclusivité ? » Clic, clac. Les photos prises, elle referma le cache de l’appareil et prit un air sérieux qui ne lui allait pas bien du tout. Des gens passèrent, mais elle n’y fit pas attention. Ils étaient inintéressants. Son sourire devint malicieux à mesure que la patience du Hawkins s’amenuisait. « Tu serais mignon en poisson rouge. Mais en chat, t’aurais été mieux. Comme moi ! » Elle lui parlait souvent de son passé félin, comme il lui parlait de son passé à lui, dans ce monde futur qu’elle s’imaginait avec amusement. Si j’y étais allée, pensait-elle souvent, j’aurais découvert tout son univers… Incroyable, pensait-elle aussi. Elle se tourna vers lui, plongea ses yeux dans les siens. « Je vais… » Suspense. « … reprendre mes études ! En droit, si tout va bien. J’ai déjà trouvé une université, à Fantasia Hill. Il paraît qu’elle a une bonne réputation. » La rougeur lui monta aux joues, et elle attendit la réaction de son amoureux.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) EmptyDim 24 Mar - 14:07

Pas de réponse depuis le 13 Janvier j'archive I love you
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le bonheur c'est le sourire du coeur. ♦ Jim (flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-