AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  Vide
Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  Vide
Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  Vide
Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  Vide
Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  Vide
Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  Vide
Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  Vide
Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  Vide
Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  Vide
Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  Vide
Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  Vide
 

 Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  EmptySam 29 Sep - 15:02


" C’est quoi la passion. C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. "
Je m'étais endormis sur le fauteuil rêvant en douce de cette agréable journée. J'aurais pu profiter de ces quelques heures pour ranger la pièce mais j'avais préféré avouer à mon colocataire que ma fatigue avait troublé ma bonne humeur. Ce qui était faux évidemment. Je respirais la béatitude comme jamais je ne l'avais ressentis auparavant. Je voulais juste ce mini appartement pour moi tout seul. Avec une gentillesse absolue mon cher colocataire se proposa alors de dormir chez un ami. Mais quel merveille ! Il ne c'était pas douté une seule fois de ma mauvaise foi. J'avais honte de lui mentir mais après tout bavard comme il était, il m'aurait sans doute posé énormément de question si je lui avait avoué la présence d'un homme en ce lieu. Un jeune homme pas comme les autres. Le genre d'homme que j'affectionnais particulièrement. Il n'y avait plus d'attitude professionnelle à adopter avec Meeko. J'avais dépassé les limites et je ne voulais Meeko rien que pour moi. J'étais peut-être égoïste. J'avais pris cette initiative sans même le questionner. La jalousie, un sentiment bien étrange qui faisait maintenant partie de ma vie. J'avais tellement honte d’éprouver ce genre de sentiment. J'avais l'habitude de ne pas me laisser emporter par mes propres émotions. Pourquoi maintenant ? Pourquoi avec lui ? Ce n'était décidément pas juste. Nous avions passé toute l'après midi à ranger le monstrueux bazar qui régnait dans la boutique. Enfin ranger disons que nous avions fait autre chose aussi...Mais je ne voulais pas m'étendre sur le sujet de peur de ne plus me contrôler lorsque je serais face à lui. Je me relevais en douceur du canapé. Le temps passait à une vitesse ! Je n'avais rien préparé. Une chose qu'il ne fallait sans doute pas faire face à la gourmandise incessante de Meeko. Il y avait juste des montagnes de friandise dans le réfrigérateur. De quoi alimenter sa gloutonnerie pendant quelques heures. Je l'avais inviter chez moi pour une raison que je ne pouvais expliquer. Je crois tout simplement que je le voulais avec moi. Surtout rien que pour moi. Mon égoïsme refaisait surface. Comment me résoudre à lui révéler cette subite invitation ? Il fallait bien que je lui avoue certaines choses. Des secrets ? Je ne savais même pas où je voulais en venir. Je m'embrouillais moi même. C'était tellement stupide ! On frappa à la porte et mon cœur fit un bond assez impressionnant. Mais pourquoi je me mettais à avoir ce genre de réaction débile ? Je ressemblais à une groupie amourachée. Quoique la comparaison m'allait bien finalement. Je venais de sortir d'un sommeil profond. Les cheveux en bataille je me dirigeais vers la porte d'un pas hésitant. Heureusement que j'avais pris une douche et que je sentais autre chose que la farine. J’entrouvris la porte et d'une voix tremblante j'adressais à mon adorable visiteur. "Meeko...Entre je t'en pris. Fais comme chez toi. D'ailleurs excuse moi pour le désordre je me suis endormis...Je...Je suis heureux que tu sois là." J'étais tellement mal à l'aise que je ne savais plus quoi lui adresser. Je bafouillais comme un abrutis en quête d'une parade. Voilà que la soirée commençait bien pour moi.
Fiche (c) Espe


Dernière édition par Elysandre. T-B Clafoutis le Sam 6 Oct - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  EmptySam 6 Oct - 14:16


"Moi, j’ai envie de croire aux contes de fées. Au moins, tout finit bien dans ces histoires-là. "
Une journée riche en émotions et rebondissements venait de prendre fin, laissant le crépuscule engloutir les dernières brindilles de lumière derrière lui, telle une langue avide léchant les dernières miettes de pain. L'esprit embrumé, Meeko était rentré chez lui en créant un tintamarre assourdissant sur son passage , précipité de 'le' revoir. Il ne se serait jamais douté une seule seconde, ce matin en sortant du lit, qu'il affronterait les malices de Cupidon en chair et en os, surtout en chair. Un sourire extraordinairement niais s'accrocha à ses lèvres plantureuses. Sans vraiment prêter attention à ses gestes, il s'octroya une douche brûlante, savourant le contact de l'eau bouillante contre sa peau glacée par la morsure du froid de l'extérieur. Il se serait bien vu prendre une douche avec Elysandre. Chut! Voilà qu'il commençait à avoir des idées déplacées. Sainte-mère-feuillage, veuillez le pardonner pour ces idées irrévérencieuses! Vêtu d'une simple serviette de bain, langoureusement enroulée autour de sa taille indécente, Meeko déambula distraitement à travers son dortoir, remarquant au passage les prémices d'une tempête s'acharner contre les vitres. C'était vraiment un temps à rester chez soi...ou précisément « chez quelqu'un de désirable ». Et notre charmant petit raton laveur avait une idée bien précise quant à la personne idéale chez qui aller. Après avoir passé la journée entière à faire des frasques à la pâtisserie, à se faire taper sur les doigts par Elisa, pour se faire tout de suite consoler par Ely, il n'avait envie que d'une seule chose: rejoindre son pâtissier préféré. D'ailleurs, il ne traina pas dans sa toilette, enfilant rapidement un jeans noir et un tee-shirt gris. Il ne prit même pas la peine de se sécher les cheveux, se contentant de les ébouriffer vite fait bien fait dans une serviette. L'air débraillé mais propre, il remarqua un instant l'absence de sa colocataire, Alice, avant de sortir de son dortoir. Par prudence, il glissa la clé sous le paillasson, connaissant l'étourdie qu'elle était. Il laissa également un petit mot sur la porte avant de s'éclipser du couloir, déambulant à travers le pensionnat pour se retrouver sur le seuil de chez Elysandre. Malgré la tiédeur de l'environnement, il ne cessait de frissonner, se sentant brûler de l'intérieur comme de la braise. Il souffla un bon coup, au même moment, son adorable pâtissier lui ouvrit la porte. Le simple fait de le revoir, malgré le court laps de temps qui les séparait, suffit à lui ôter toute crainte, lui arrachant un sourire ravissant et riche en gaieté. « Meeko...Entre je t'en prie. Fais comme chez toi. D'ailleurs excuse moi pour le désordre je me suis endormi...Je...Je suis heureux que tu sois là » Désordre? Meeko n'en décela aucun dans ces dortoirs, sachant qu'il était lui-même un maître dans l'art du bordel. Bordélique inné, il ne prenait jamais la peine de faire les tâches ménagères. Si vous aviez pensé qu'il aurait fait la parfaite petite femme au foyer, vous vous fourrez le doigt dans l'œil. « Merci pour m'avoir invité chez toi, et t'inquiètes, si tu voyais l'état de ma chambre, tu t'enfuirais en heureux de te revoir...même si on s'est vus il n'y a pas même trois heures ah ah » Ses lèvres s'étirèrent en un sourire affectueux, les joues rehaussées. A peine eut-il franchi le seuil de sa porte que son ventre se mit à gargouiller férocement. « Argh... » Ses joues s'empourprèrent d'embarras. Il se serait bien caché dans un trou de souris. « Pssscht toi » chuchota-t-il en donnant une tape sur son ventre. « Euh t'auras pas un petit truc à grignoter...? »
Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  EmptyDim 7 Oct - 13:50


"On n'échappe au désir que pour être repris par le désir."
Je restais pendant plusieurs minutes planté devant lui, le regard plongé dans une sorte d’hypnose. Ma main était toujours collée sur la poignée de la porte. C'est comme-ci j'avais subis un choc émotionnel qu'il m'était difficile de réagir rapidement. Il était vraiment là. Face à moi avec cet agréable sourire qui pouvait faire craquer la terre entière et faire fondre plus d'une femme. Je n'avais qu'une envie le serrer fort contre ma poitrine et humer de nouveau le parfum de ces cheveux. Je dégageais une sorte de vague intense de bonheur dont j'étais même prêt à m'étouffer avec. Heureux. Voilà le mot qui définissait à la perfection mon état actuel. Enfin je lâchais cette satanée porte que je refermais aussitôt sous un concert assourdissants de gargouillis. Je souriais inexorablement. Il était tellement adorable. Je rêvais de filmer chacune de ses expressions qui me rendait encore plus fou de lui. Oui j'étais bien dingue de lui. Je venais de le réaliser et cela m'angoissait. Il était heureux de me revoir ce qui rassura nettement mes craintes. Cependant il fallait que je garde mes ressentis dans un coin de ma tête. Tout ceci devait rester secret pour le moment. "Euh t'auras pas un petit truc à grignoter...?" Doucement j’entremêlais une de mes mains entre la sienne afin de l'inviter à s'asseoir sur l'un des fauteuils qui traînait au milieu de la pièce. "Installe toi. Je reviens tout de suite. Je n'ai hélas pas cuisiné. Je suis navré c'est assez honteux surtout que je reçois aujourd'hui un invité spécial. Cependant je dois avoir quelques friandises dans le réfrigérateur." Je déposais un léger baiser sur son front avant de filer dans la cuisine. Bien évidemment je n'étais pas arrivé intact jusqu'à la cuisine. Mes pieds s'entrelacèrent contre la table basse du salon ce qui m'arracha une légère plainte lorsque mon genou tapa contre celle-ci. Purée la honte. Finalement Meeko n'était pas le seul maladroit dans la pièce. Je me relevais maladroitement en grimaçant sous la douleur. Je le relevais mes mains en signe de défaite avant d'ajouter embarassé par le spectacle que je venais d'offrir. "Je suis vivant tout va bien ! Je viens de me ridiculiser...Ta présence me fait beaucoup d'effet je crois..." Je me redressais maladroitement le sourire aux lèvres avant de filer dans la cuisine à cloche pied. Je finis par sortir une boîte du réfrigérateur qui cachaient quelques pâtisseries alléchantes pour les papilles gustatives de mon adorable Meeko. Une fois la boîte dans les mains je me retrouvais dans le salon en évitant la table basse que je regardais d'un regard mauvais avant de m'installer près de Meeko. Il n'avait pas bougé d'un poil et je le soupçonnais encore de rire discrètement. A vrai dire la chute que je lui avait dévoilé sous les yeux était assez mémorable. "Voilà cela ne vient pas de moi, mais d'un ami pâtissier je pense que cela te plaira aussi. Je suis désolé j'ai complètement oublié de faire à manger. Si vraiment tu as encore faim je suis prêt à cuisiner n'importe quoi pour toi." Et pas que la cuisine d'ailleurs. Mais cela je préférais le garder pour moi. Je ne voulais pas éveiller de nouveau ses émotions incertaines qui chatouillaient le bas de mon ventre.
Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  EmptySam 27 Oct - 16:09


❝Tomber amoureux et la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.❞



Il aurait pu rester ainsi des heures, à le contempler dans le cadran de la porte, ébranlé devant une si ravissante créature. Sa rencontre avec Elysandre avait donné une tournure inhabituelle à son existence. Il se sentait mou comme une guimauve, fondant instantanément. Une chaleur l'enflamma comme un feu de bois lorsqu'il lia sa main à la sienne. Ce geste pourtant anodin était comme un saint-graal aux yeux de Meeko. Docilement, il le suivit jusqu'au salon, les joues brûlantes et le sourire marqué. « Installe toi. Je reviens tout de suite. Je n'ai hélas pas cuisiné. Je suis navré c'est assez honteux surtout que je reçois aujourd'hui un invité spécial. Cependant je dois avoir quelques friandises dans le réfrigérateur » Il prit ses aises et se laissa tomber sur le fauteuil moelleux, savourant tout son confort. « Ely, c'est bon, inutile de t'excuser. On a eu une longue journée aujourd'hui...Et puis, tu sais bien, je ne suis pas difficile en matière de nourriture. » Il ponctua la fin de sa phrase d'un sourire prospère. « Je ne suis pas spécialement venu chez toi (uniquement) pour me remplir l'estomac » Pas seulement. Certes, il ne jurait que par la nourriture, ou presque, mais avec Ely, c'était différent. Il aurait presque pu oublier sa faim quotidienne, presque. Avec lui, il se sentait pousser des ailes, et embrassait chaque seconde passée avec lui d'un baiser bienheureux. Il lui aurait fallu tout de même un petit bout de temps pour réaliser la valeur de ses sentiments, lui qui était si naïf en matière d'amour. Il se surprit à le mater de la tête aux pieds alors qu'il amorçait son entrée dans la cuisine, et se gifla mentalement quand son regard insista sur la courbe de ses fesses. Diantre! Voilà qu'il devenait comme ces vieux pervers qu'on croisait dans le métro. Le retour d'Ely ne fut pas dénué d'incidents. Le jeune homme étouffa un rire, se pinçant furieusement les lèvres pour ne pas rire de la maladresse de son vis-à-vis. Pour une fois que la source de quelques catastrophes ne venait pas de lui, il pouvait se permettre d'en profiter un tout petit peu. « Je suis vivant tout va bien ! Je viens de me ridiculiser...Ta présence me fait beaucoup d'effet je crois... » Il dut faire appel à toute sa bonne volonté pour ne pas craquer. Il était passé de l'inquiétude à l'hilarité en une fraction de seconde. « Désolé, tu ne t'es pas fait trop mal? » Ses excuses étaient assorties d'un sourire amusé, mais Meeko avait néanmoins eu mal pour lui. « Voilà cela ne vient pas de moi, mais d'un ami pâtissier je pense que cela te plaira aussi. Je suis désolé j'ai complètement oublié de faire à manger. Si vraiment tu as encore faim je suis prêt à cuisiner n'importe quoi pour toi. » Les narines de Meeko battirent avec entrain lorsqu'il vit les délices que lui présenta son cher et tendre Ely sous le nez. Il se passa une langue humide sur les lèvres, rattrapé par sa gourmandise mordante. Diable! « roh ça a l'air vachement bon! Merci Ely! Et arrête de t'excuser, j'aurais du moi-même apporter quelque chose à grignoter... » Même en tant qu'invité, il aurait du prendre quelques encas, ou même des boissons. Tête en l'air et trop hâtif à l'idée de revoir Ely, ça lui était complètement sorti de la tête. Il entama la première bouchée sucrée, laissant les saveurs imprégner subtilement son palais. Ses joues se gonflèrent de bien-être alors qu'il engloutit avec avidité la moitié de sa pâtisserie. « C'est délicieux! » Malicieux, il coupa en deux la dernière moitié de la sucrerie et la glissa entre les lèvres de son charmant pâtissier. « N'est-ce-pas? » ajouta-t-il, le sourire éclatant. Il se sentait immensément bien là, à côté d'Ely. C'était comme s'il se retrouvait dans un cocon de chaleur, loin des tourments de la vie journalière. Il voulait que cette soirée dure éternellement...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  EmptyDim 4 Nov - 15:36


" C’est quoi la passion. C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. "
"Ely, c'est bon, inutile de t'excuser. On a eu une longue journée aujourd'hui...Et puis, tu sais bien, je ne suis pas difficile en matière de nourriture." Certes il n'avait pas tort. C'est d'ailleurs ce qui faisait tout son charme. Cette fossette discrètement mais gracieuse qui se liait à son visage lorsqu'il souriait d'un air béat. Sans parler de ses magnifiques yeux bleus qui s'illuminaient devant la nourriture. Décidément il n'y en avait pas deux comme lui. Puis de toute manière je n'en voulais pas d'autre, je ne désirais que lui et seulement lui. "Je ne suis pas spécialement venu chez toi pour me remplir l'estomac." Sa réponse me fit sourire. Cette légère flatterie pris tout son sens et je fus soudain envahis par une vague de bien être. Je me sentais un peu plus à l'aise malgré la chute spectaculaire que j'avais livré à mon grand malheur sous ses yeux. "Désolé, tu ne t'es pas fait trop mal?" A vrai dire je ressentais une douleur au niveau du dos mais rien de plus. Je ne voulais pas l'inquiéter. Je me sentais terriblement confus et embarrassé après une chute pareille. Je frottais machinalement le bas de mon dos tout en le regardant savourer ces délicieuses pâtisseries. "Ne t'excuse pas de rire après tout on aurait filmé ma chute je suis certain que je serais devenu célèbre. Aller régale toi. J'aime te voir manger en plus tu es tellement adorable." Pas besoin d'ajouter que j'étais complètement sous le charme. Peut-être bien plus que cela. Des mots, il fallait en trouver et comprendre le sens pour expliquer ce genre de phénomène qui me taraudait les entrailles à chaque fois qu'il souriait ou me touchait. Soudain je sentis un goût sucré s'insinuer sur mes lèvres. Décidément j'aimais les surprises. "Délicieux ? Tu plaisantes. Je connais quelque chose de plus appétissant." Ma phrase était emplie de sous-entendus mais pour l'heure je le laissais interpréter ceci comme bon lui semblait. Une de mes mains perdit tout contrôle et caressa intimement ses cheveux. Peut-être étais-je trop tactile. Je n'en sais rien en tous les cas avec lui j'avais besoin de l'être. Mon index s'enroula automatiquement dans l'une de ses mèches. "Je crois que je vais faire de vilaines bêtises." Sur ces mots je plongeais volontairement mes lèvres sur les siennes. Au diable les bonnes manières. Ma bouche accentua de plus belle le baiser tout en descendant dangereusement au creux de sa nuque. Je m'imprégnais de son odeur. Une chose qui apaisait mes tensions. Je ne saurais l'expliquer. A chaque fois que son odeur me chatouillait les narines j'étais comme comblé. Étrange non ? Quoiqu'il en soit mon visage s'enfouit le long de son cou. "Meeko. Je crois que j'ai un soucis...Je...Comment dire j'ai l'impression d'être dépendant de toi. Je ne sais pas c'est bizarre comme sensation. Mais tellement bonne !" Il fallait bien que je comprenne pourquoi mon cœur battait la chamade à tout rompre en sa présence.
Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  EmptyDim 11 Nov - 14:10




“I dare you to love me”.
Ft. Meeko&Ely
« Ne t'excuse pas de rire après tout on aurait filmé ma chute je suis certain que je serais devenu célèbre. Aller régale toi. J'aime te voir manger en plus tu es tellement adorable. » Il n'avait pas tort. C'était le genre de scène typique que l'on rencontrait dans des comédies. Combien de fois Meeko ne s'était-il pas planté en beauté? Il avait délaissé le compte depuis longtemps. Meeko rougit au compliment de son pâtissier. Il grignota discrètement et avec le plus de soin possible son délice, craignant une quelconque bévue. Il faut dire que manger proprement, ce n'était pas son fort. Ne jamais manger des spaghettis bolognaise avec lui, vous risquez de vous recevoir des boulettes de viande, des jets de sauce ou des morceaux de pâtes dans la tronche. « Délicieux ? Tu plaisantes. Je connais quelque chose de plus appétissant. » Bizarrement, les pensées de Meeko dérivaient vers un sentier dangereux, semé de sucreries interdites. « Ah oui? » Ses joues s'empourprèrent à nouveau. (Il allait bientôt ressembler à une vraie pivoine.) Le regard lubrique, le jeune homme s'imaginait déjà les scénarios les plus sensuels, avant de se donner une gifle mentale pour ces pensées obscènes. Si ça se trouve, les paroles d'Elysandre n'avaient rien de vicieux. Qu'il était naïf. Il fit semblant de rien, les lèvres retroussées en signe de profonde méditation. Un ronronnement plaisant s'échappa de ses lèvres lorsqu'il sentit la main du bellâtre glisser dans sa crinière indomptable. Dieu qu'il adorait ça! Les pommettes rehaussées, les paupières mi-closes, Meeko savourait pleinement cette caresse affectueuse. On pouvait lire la satisfaction sur son visage harmonieux. « Je crois que je vais faire de vilaines bêtises. » Sans crier gare, Ely fondit sur ses lèvres. Pris par surprise, Meeko n'eut le temps de dire quoi que ce soit, ce qui n'était pas pour lui déplaire. C'est avec avidité qu'il répondit au baiser passionné de son adorable compagnon. Personnellement, c'était mille fois mieux que la pâtisserie à laquelle il s'était attaquée un peu plus tôt. C'était un baiser chaud et humide. Spontanément, il fractionna les derniers centimètres qui les séparaient, toujours plus en quête de sensations. Assailli par des vagues de chaleur étourdissantes, il prolongea le baiser, totalement éperdu, avant de savourer les lèvres d'Ely contre sa nuque. C'était comme un électrochoc. Meeko commençait vraiment à prendre goût aux baisers volants de son bourreau contre cette peau si sensible qu'était la sienne. Il ne s'en lassait pas, et ce n'était pas près d'arriver. De toute sa vie de raton, il n'avait jamais ressenti ça. « Meeko. Je crois que j'ai un soucis...Je...Comment dire j'ai l'impression d'être dépendant de toi. Je ne sais pas c'est bizarre comme sensation. Mais tellement bonne ! » Et comme s'il avait besoin de relâcher toute sa tension, Meeko explosa de rire. Quelques filets de larme glissèrent de ses prunelles qu'il essuya d'un coup de doigt. « Ely... » commença-t-il avant d'être rattrapé d'un nouveau soubresaut. Après maints efforts, il parvint à retrouver son calme, les yeux brillant d'émotion. «Je crois qu'on a le même soucis... » Il caressa du bout des doigts son dos, glissant amoureusement le long de sa colonne. Son autre main se perdit dans sa chevelure soyeuse qu'il courtisa avec soin. « Je crois que je suis devenu accroc à toi... » Il soupira longuement, pensif, avant d'ajouter. « J'arrête pas de penser à toi. J'ai tout le temps envie de t'avoir près de moi...Je crois que je deviens fou... » 'Fou de toi' aurait-il voulu poursuivre. Son souffle chaud lécha l'échine d'Elysandre. Il voulait que jamais cette étreinte ne s'effrite.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  EmptyDim 25 Nov - 12:17


"On n'échappe au désir que pour être repris par le désir."
Mes paroles prirent tous leurs sens lorsque je me laissais aller aux grès de sa chaleur le visage contre sa nuque. Je crois que finalement je m'étais bien plus attaché à cet être qui ronronnait dans mes bras. J'éprouvais décidément d'énormes difficultés à prononcer le mot tant rêvé car c'était tout nouveau pour moi. Si soudain que j'en venais à me demander si ces sensations au creux de mon estomac n'était que des imaginations de mon subconscient. "Ely..." Je frissonnais lorsque ses lèvres laissèrent mon prénom s'échapper. Je perdais la tête. Si par malheur je me levais du canapé je serrais pris de vertiges incontrôlable. Lorsque ses mains vinrent caresser tendrement le long de ma colonne vertébrale je poussais un profond soupir d'extase étouffé par un embarras incertain. Je venais d'exprimer assez fortement ma béatitude qui laissais sans doute entrevoir ma passion pour lui. A chaque fois qu'il me touchait je plongeais instantanément dans diverses sensations complètement différentes les unes des autres auquel mon esprit, mes entrailles, ma peau s'enflammèrent instantanément. J'étais soulagé de constater que nous avions le même soucis. J'avais peur de passer pour un un homme amouraché solitaire avec aucun espoir que ces sentiments naissants soient partagé. "Je crois que je suis devenu accroc à toi..." Mon cœur fit un autre bond dans ma cage thoracique. Un coup de grâce divin auquel je m'y attendait guère. Mon dieu qu'il me rendait fou. Je l'étais aussi. Peut-être de trop. Je commençais à le désirer juste pour moi, à espérer le voir sans cesse et à être dépendant de sa voix, de son sourire, du contact de sa peau contre la mienne et ses baisers qui me tournait la tête complètement. Je relevais légèrement le visage vers Meeko. J'avais pressentis que le ton de sa voix cachait une profonde allégresse. "Meeko tu vas bien ? Tu pleures ? Je...Excuse moi. Je ne voulais pas te faire pleurer. Je..." J'étais paumé. Pourtant je ne bougeais pas. Je ne savais pas si ces larmes étaient des larmes de joie ou de tristesse. En fait je perdais le fils de mes pensées. Mon corps était endormit contre le sien à son aise. J'étais peut-être égoïste mais je ne voulais plus bouger. Ressentir la chaleur de son corps contre le mien était un bénéfice alléchant auquel je n'était pas prêt d'y céder. "J'arrête pas de penser à toi. J'ai tout le temps envie de t'avoir près de moi...Je crois que je deviens fou..." Je me sentais profondément apaisé après ses paroles. J'avais l'impression que le poids énorme qui s’éternisait sur mes épaules avait disparu. Je repris enfin la parole après quelques murmures inavoués. "Je me suis jamais aussi bien sentis dans les bras de quelqu'un. Si toi tu deviens fou qu'en est-il de moi ? Je crois que tu me fais aussi perdre la tête. Peut-être penseras tu que j'exagère mais tu me rends dingue." Ma tête était reposée sur sa poitrine. Mon regard était captivé par sa cage thoracique qui se soulevait à chaque mouvement de sa respiration. Je sentais ses muscles sous son tee-shirt de quoi vous mettre l'eau à la bouche. Je commençais réellement à me faire des films. Sans réfléchir je lui adressais aussitôt poussé par un courage presque incertain. "Dors avec moi ce soir." J'avais l'impression que mes paroles dégageaient des sous-entendus presque alarmant mais je tentais aussitôt de me rattraper. "Enfin je veux dire...J'ai envie de m'endormir près toi ce soir..." Évidemment je n'étais pas contre d'autres occupations qui laissait mon esprit sur de fortes imaginations qui resteraient secrètes pour le moment.
Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  EmptyDim 27 Jan - 20:22

Imagine me & you

« You're my bird »





P
leurer? Lui pleurer? C'est après quelques secondes d'incompréhension qu'il remarqua l'humidité de ses yeux. La honte! Sur le coup, Meeko se serait bien terré au fond d'un puits. Voilà qu'il devenait niais comme Sookie dans True Blood. Non, sérieux, un peu de virilité bon sang! Enfin, Meeko n'était pas réputé pour être le gros gaillard qui cherchait la bagarre dès qu'on le regardait un peu trop intensément. Ce n'était pas un adepte de la violence. L'échine tremblante, il s'essuya rapidement les yeux, gêné de s'être rendu si ridicule devant Elysandre. Qu'est-ce qu'il devait penser de lui? Si déjà il arrêtait de se tortiller les méninges, ça serait une bonne chose. « Non non t'inquiètes...Je ne m'étais même pas rendu compte que...argh la honte! » Il ne s'en était toujours pas remis le pauvre croupion. « Je crois que c'est l'émotion qui me monte à la tête... » Il était tellement ému qu'il en avait eu les larmes aux yeux. C'était digne d'une princesse de conte de fée. Le rouge lui monta aux joues à tel point qu'il en retint sa respiration. « Pardon...c'était assez gênant » Bon allez, pète un bon coup et ça ira mieux! Ou pas...Il préféra savourer le corps d'Ely contre le sien pour se changer les idées, et il y arrivait étonnement bien. Il pouvait sentir la chaleur de son corps à travers ses tissus dérangeants. Il pouvait rester ainsi, sans la nécessité de parler, plongé dans un calme ambiant pendant de longues minutes. Elysandre était sa petite bulle d'opulence, la source même de son euphorie. « Je me suis jamais aussi bien sentis dans les bras de quelqu'un. Si toi tu deviens fou qu'en est-il de moi ? Je crois que tu me fais aussi perdre la tête. Peut-être penseras tu que j'exagère mais tu me rends dingue. » L'effervescence le gagna comme la glissade d'un tsunami. C'était gorgé de quintessence. Pourtant, il pouvait ressentir la spirale infernale et gargantuesque dans laquelle il venait de s'engager. Il se sentait à la fois fébrile et profondément bien. Sa respiration se voulait régulière, mais la proximité avec son bourreau rendait capricieux son petit cœur qui dansait la java dans sa cage thoracique. La discrétion était à oublier avec Ely. Un air de Nina Simone résonnait en lui, un morceau de « Feeling Good ». La musique prêtait bien à l'ambiance du moment. « Dors avec moi ce soir. » Son cœur rata un battement. C'était une demande qu'il s'avérait difficile de refuser. Dormir avec Ely? Il s'imaginait déjà allongé contre lui dans le même lit, leur souffle chaud se mêlant l'un à l'autre, corps contre corps. C'était une vision capiteuse et ô combien délicieuse à imaginer. « Enfin je veux dire...J'ai envie de m'endormir près toi ce soir... » Il étouffa un rire, amusé par la réaction brusque du jeune homme. Ses bras enlacèrent tendrement son pâtissier préféré. Il l'attira un peu plus contre lui, les lèvres étirées en un sourire énigmatique. Son souffle vint chatouiller le flanc gauche de sa nuque. « Ce serait avec plaisir... » lui susurra-t-il à l'oreille. Il y avait de la caresse dans sa voix. C'était un délicieux mélange de suavité, de tendresse et d'attachement. Ça y est...Meeko était atteint du syndrome de l'amour. Il avait la chanson de la belle et la bête et d'Amélie Poulain en tête maintenant. Il aurait voulu le garder dans ses bras pour toujours, mais l'éternité lui aurait paru trop courte. Il a beau avoir pas mal d'amis sur qui il peut compter vingt-quatre heures sur vingt-quatre, en cette heure bénie, il se satisfait amplement d'une seule et unique personne. Qu'importe que la mer emporte tout le sable, que les océans s'assèchent et que le soleil s'éteigne, il savourait l'existence d'Elysandre. Les paupières fermées, il avait l'impression d'être sur un nuage. C'était une sensation intense qui n'avait aucun équivalent. « J'en aurais même très envie... » 'de dormir avec lui'. Lui n'a pas de pensées déplacées. (non je ne vise personne) « Par contre j'ai pas amener mon pyjama » blagua Meeko. C'est qu'il avait beaucoup d'humour le petit raton. Il ne put s'empêcher de rigoler avant de se pincer les lèvres. « Je plaisante... » Bon, d'accord, il avait parfois l'esprit embrumé par quelques idées indécentes, mais la cause n'était nulle autre qu'Ely! Il resserra son étreinte, comme s'il craignait qu'il ne s'évapore comme par magie
© FICHE CRÉÉE PAR LITTLEHARLEEN

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  EmptyMer 13 Fév - 14:17

Meeko-chou And Elysandre
« C'est quoi la passion ? C'est une attirance irrésistible. Comme celle d'une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »

Kiss Me by Ed Sheeran on Grooveshark


J'étais comme perdu. Je baignais dans une quiétude presque irrationnelle dans ses bras. J'aurais tellement voulu avoir le courage de lui avouer tout ce que je pouvais ressentir pour lui à cet instant mais la crainte de le perdre me paralysa. Peur de quoi au juste ? De lui dire avec toute ma franchise que mes pensées souffraient en silence lorsqu'il n'était pas là, que mon corps était parcouru de frissons lorsqu'il me touchait. Cette dépendance déraisonnable que je ressentais pour lui n’était d’autre que l’amour. Malheureusement malgré tous les aveux qu'il venait de me faire j'avais encore cette étrange inquiétude que cela ne soit guère réciproque. Cette maladie que l'on appelle "'l'amour" me brûlait avec délice les veines jusqu'à me rendre fou. Je déposais un tendre baiser sur le front de Meeko avant de resserrer mon étreinte. "Non non t'inquiètes...Je ne m'étais même pas rendu compte que...argh la honte! " J'observais à nouveau son visage. Les larmes avaient séchées au creux de ses joues rougies par l‘embarras. Je souriais bêtement attendris par cette vision adorable. Il l'était décidément de trop ce qui décuplait davantage mes ardeurs. J’avais l’impression d’être transporté dans une sorte de bulle de bien-être que je savourais lentement au creux de ses bras. Mon esprit était embrumé, perdu sous le jougs de ses émotions nouvelles. Mon visage se perdis à nouveau contre sa nuque jusqu’à sentir ses omoplates finement dessinées à travers ce tissu en coton qu‘il portait. Au diable les bonnes manières ! Je n‘avais nullement l‘envie de bouger même si un voisin hurlait "au feu". Je savourais chaque secondes, chaque minutes de ce moment de tendresse comme-ci c‘était le dernier. Mes lèvres s'approchèrent discrètement de son oreille afin de lui susurrer quelques mots pour apaiser son anxiété. "Chut...De quoi t'excuses-tu voyons ? Tu n'as rien fais de mal..." "Mon amour..." J'aurais tellement voulu terminer ma phrase par ces mots. C'était sans doute d'une niaiserie presque grotesque mais je n'en avais pas eu le courage. J'avais préféré perdre ces mots dans un silence invisible. Je me sentais dans le fond assez hypocrite étant donné que je lui cachais mes véritablement sentiments. Mais cette frayeur me rendait si égoïste. J'avais l'impression de profiter de sa naïveté. Je ne voulais en aucun cas le brusquer et le voir quitter mes bras sous mes aveux. Sous ce secret pesant je continuais à me perdre dans les profondeurs de ses émotions nouvelles et ô combien agréables. Son odeur envahissait à nouveau mon esprit jusqu'à ce que ma tête soit prise dans une sorte de tumulte incessant. Se rendait-il compte réellement de la façon dont je perdais mes moyens ? Je me sentais si faible. Si désarmé face à lui. Mon corps avait finis par prendre conscience du bien être indescriptible qu'il ressentait sous le poids du corps de Meeko. La position n'avait rien de confortable mais j'en oubliais le léger tiraillement que le bas de mon dos essayait de me faire comprendre. De toute manière j'étais prêt à souffrir encore davantage pour rester dans ses bras. (Masochiste notre petit Ely ? :p ) J'entendis de nouveau son rire résonner dans mes oreilles. Ce son qui rendait la situation presque érotique. Je soupirais d'aise sans toutefois quitter la chaleur de sa peau. Mon visage s'était pris amoureusement de sa nuque. Je n'avais pas changer de position et pour rien au monde je la changerait. "Ce serait avec plaisir..." Mon cœur se mit à battre de manière irrégulière. Que dire à part que j'en étais plus que heureux ? Certes j'aurais pu hurler d'enthousiasme mais Meeko m'aurait pris pour un fou. Un fou épris de lui. Un fou qui ne cesse de s'attacher corps et âme à son assistant. Un fou totalement esclave de ces gestes, de sa voix, de ses mots. C'est sans compter sur un sourire béat que je lui adressais la voix tremblante. "Si tu savais comme moi j'en ai très envie aussi...Même que cela en devient déplacé..." Ah la franchise de Mr Clafoutis ! J'avais décidément beaucoup de mal à m'enfoncer dans le mensonge. Une qualité certes, mais parfois cela me menait à ma perte. "Par contre j'ai pas amener mon pyjama." Ceci me fit sourire. Il avait toujours ce don insaisissable de rendre les situations embarrassantes, comiques. Malheureusement contrairement à lui j'avais toujours ce don de rendre les situations comiques, embarrassantes. (ouais vous me suivez là ? --') "Ce n'est pas grave. Tu sais tu peux dormir nu, je ne serais pas contre..." Mon esprit pervers venait de se réveiller subitement. "Je plaisante..." Et je continuais de plus belle sur ce chemin boueux. "Contrairement à toi, moi je ne plaisantais pas." Aie. Silence gêné. Plus aucun bruit. Juste cette sensation perdue que je venais de retrouver lorsque mes lèvres s'écrasèrent contre les siennes.

© Chieuze


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  EmptyJeu 8 Aoû - 16:52

J'archive Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  1823284050
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Meeko-chou & Ely - C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» La passion...[Shi Raynid] Hentaï
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-