AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -60%
Samsung Disque Dur Portable SSD Portable T5 (1 TB)
Voir le deal
169.99 €

Partagez

A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn Vide
A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn Vide
A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn Vide
A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn Vide
 

 A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ruby M . Loxley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Parvenir à vivre enfin notre amour pleinement et dans la joie.
Faites place à la vedette
Ruby M . Loxley
J'ai posé bagages ici le : 08/10/2012 Jouant le rôle de : La belle Marianne. Nombre de messages : 2877 On me connait sous le pseudo : Toujours le même. Un merci à : Avatar by me + Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : K.Stew <3.
MessageSujet: A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn EmptyMar 23 Oct - 16:10

A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn Tumblr_m8vqic285R1qfkv72o1_500
→ Kathlynn & Ruby « Vivre c'est apprendre à aimer. »
Le monde dans lequel nous devions nous mouvoir disposait de beaucoup de différences mais également de nombreuses similitudes avec celui qui appartenait au passé. La technologie était devenu le maître mot de cette humanité, toujours autant corrompue par la cupidité et la soif de pouvoir. Et dire que beaucoup tenaient de se battre pour les égalités. Ces derniers étaient perçus comme des sots ou des idéalistes, seulement parce qu'ils osaient vouloir se raccrocher à désirer une chose qu'ils percevaient comme étant juste. Qu'est ce que le juste, si ce n'est une égalité dans les classes ou bien même une liberté universelle et non pas cantonnée aux travers des frontières, dessinant par la même occasion des contrées aux cultures dissociées. Les Croisades de son temps avaient pour principal but de retrouver la Terre Sainte afin de pouvoir être au plus proche du divin pour ainsi y obtenir une paix. Mais avec le recul, il s'est avéré qu'il s'agissait uniquement de guerres sanglantes et barbares dont le dessein visé à donner une nouvelle vie à ceux qui avaient été victime d'exil. La violence parsemait l'ensemble de notre monde. Et cela rien ni personne ne pouvait y remédier. Il n'y avait que quelques petites gens qui pouvaient se permettre d'entrevoir un mince espoir et de donner par la même occasion une certaine vision idéaliste de ce que ce monde pourrait offrir, si il était bien exploité. Et Robin faisait parti de ces personnes. Un cœur noble, une âme dont les valeurs étaient si honorables, qu'il en venait à en incarner la perfection. Si le monde disposait de nombreuses personnes comme lui, alors nous pourrions enfin vivre en paix, ou du moins la toucher du doigt afin d'en connaître les premiers bonheurs qui en seraient liés. Malheureusement, depuis son absence dans le cœur de la jeune damoiselle, il semblait que le monde se ternissait de plus en plus pour devenir qu'un simple gouffre, dans lequel elle devait essayer de s'agripper de toutes ses forces afin de garder son espoir intact. Il y avait des jours comme celui là, où tout était difficile. Se lever de sa couche s'avérait être un véritable supplice, car rien ne saurait lui donner le sourire ou bien simplement raviver sa flamme intérieure qui lui permettait de se mouvoir dans le monde des humains. Belle Marianne avait appris à devenir Ruby. Un prénom qu'elle avait choisi de donner aux autres personnes qu'elle apprenait à connaître, car même son prénom avait perdu toute trace de sa légitimé, il n'était plus que le pale reflet de ce qu'elle avait été jadis. Et elle ne souhaitait pas qu'il se ternisse de cette manière là pour finir par se dégrader. Il n'y avait que par Robin qu'il pourrait retrouver sa signification, comme il n'y avait que par lui que son âme pourrait être à nouveau entière. A peine levée, la jeune fille s'était empressée, comme à son habitude de se diriger vers la cuisine de l'appartement qu'elle partageait avec ce preux Liam. Un drôle de prénom, qu'elle avait considérée comme étant une contraction de certains anciens, cela lui paraissait être devenu une mode, exceptées pour certaines personnes. Dans sa vie passée, la cuisine était un lieu privilégié par les commis, on lui en avait défendu à maintes reprises de s'y rendre, pourtant son esprit téméraire, n'avait pu s'empêcher de pousser les portes lourdes en chêne de cette pièce sordide, mais dont les effluves réchauffaient son cœur. Dame Gertrude l'accompagnait toujours et tentait en vain de la raisonner et grâce à cela, la jeune renarde avait pu apprendre quelques bases de préparations. Malheureusement, aujourd'hui il n'était plus à l'ordre du jour de préparer un pot au feu ou bien des tourtes les unes plus consistantes que les autres pour les chevaliers ou les fermiers qui se préparaient à affronter leur dure journée de labeur. De même qu'il n'était plus nécessaire de se lever la nuit afin de raviver le feu, ou bien encore d'attendre l'arrivée du maître d'étable qui apportait du bon lait frais. Non, à présent, il y avait ce que tout le monde appelait les plaques électriques ainsi que le supermarché. La jeune fille ne pouvait que s'émerveiller lorsqu'elle découvrait les bienfaits de ces inventions. Même si quelques unes des traditions lui manquait. Quoi qu'il en soit, c'est dans une préparation de galettes de blé, appelées communément pancakes, que Ruby se lança. Et quelques instants plus tard, alors qu'elle s'apprêtait à réveiller l'hôte qui l'accueillait, elle fut rejointe par ce dernier qui s'installa à table et commença à déguster ces mets. Tous deux discoururent pendant quelques minutes, avant qu'il ne prenne congé en lui expliquant qu'il se rendait à son lieu de travail. Elle le regarda partir en direction de ce qu'elle avait pu connaître comme étant une salle de bains et se dépêcha de lui préparer ses provisions pour la journée. Même si ce dernier ne désirait pas de telles choses, la jeune fille avait meilleure conscience en le laissant partir ainsi plutôt que sans aucune nourriture. Ce petit se devait de manger. Ils se laissèrent donc, et ce fut au tour de la jeune dame de se hâter dans le ménage quotidien de la maisonnée.

Plusieurs minutes se déroulèrent à une vitesse qui était tout de même assez conséquente. Si bien, qu'une fois sa toilette faite, elle remarqua grâce au cadran solaire électrique, encore une invention qui avait changé le fil de sa vie, que nous avions entamé l'après midi depuis une bonne heure. Aussi, armée de son calepin, lui permettant de coucher sur le papier ses sentiments les plus nobles, afin de les orienter de manière à former une histoire, Ruby s'en alla en direction de la porte d'entrée. Ce fut à niveau du couloir, que sa marche s'arrêta de manière nette, devant un objet de forme rectangulaire et de couleur blanchâtre. Cet objet était relié à un fil qui se séparait en deux nouveau pour aboutir à des espèces de petits champignons ronds. Cela devait probablement appartenir à Liam, et il devait l'avoir oublié. Aussi, c'est en le mettant dans son sac à dos, qu'elle se décida de partir en direction du parc de la ville, se promettant intérieurement d'aller retrouver son colocataire sur la plage afin de lui rendre son du. La marche était une activité qui ne lui avait jamais fais défaut. Autant vous dire que lors des voyages organisés par ses oncles, la jeune fille les passait dans leur intégralité assise sur les couchettes aux ressorts durs des carrosses. La monte à cheval n'était pas faite pour les dames de la cour, ces dernières se devaient de rester à leur place, ainsi oubliées, mais pourtant protégées par une horde de chevaliers. Voilà pourquoi, lorsqu'il arrivait qu'ils puissent organiser une halte, Marianne s'empressait de sortir afin de marcher dans les allées et lisières des forets environnantes. Cela lui rappelait bien plus, les longues marches qu'elle pouvait passer en compagnie de son amour perdu. De la morosité commença à se dessiner à travers ses yeux. Ou était-il ? Comment se portait-il ? Pourvu que ses prières lui parviennent et qu'il puisse vivre dans un espace dans lequel il pourrait s'épanouir. Les moindres des pensées de la jeune fille se tournaient toujours vers celui qu'elle chérissait depuis sa plus tendre enfance. Et il ne se passait pas un seul jour, pas une seule minute, ni même une seule seconde, sans que son cœur espère le meilleur pour lui. Elle s'était donnée un but, le retrouver. Et elle ferait tout en son pouvoir afin de pouvoir y parvenir. Prince Jean n'avait pas réussi à les séparer, rien ni personne ne le pourrait. Mais en attendant, elle devait apprendre à se fondre dans le monde dans lequel elle avait posé pied. Lorsqu'elle arriva à son lieu de convoitise, Ruby chercha du regard un endroit où elle pourrait s'asseoir et ainsi profiter du temps que le ciel se désirait à lui accorder. C'est sous un saule, dont les branches pleuraient comme les larmes de son cœur le faisaient en permanence, qu'elle décida de s'installer. Les jambes repliaient, elle prit le calepin entre ses doigts et commença à écrire quelques mots. 'Qu'est ce que le manque, si ce n'est la volonté de retrouver ce que nous avions perdu ? Ce sentiment aussi noble soit-il reflète ainsi ce que nous étions amenés à connaître. Connaître l'Amour est la plus belle chose que les auteurs nous décrivent, et dont beaucoup omettent le fait de nous mentionner que l'attente d'un amour déjà existant et un mal sans remède.' Le regard vague, la jeune fille soupira légèrement en repensant à cette scène où il avait gravé leurs deux initiales sur le tronc d'un saule également. Après quoi, elle releva sa tête et laissa ses yeux vagabonder dans le ciel, espérant inconsciemment que où qu'il soit, il le faisait également de son côté, ce qui les relierait d'une certaine manière. Peut être même qu'il était en train de penser que ce même nuage ressemblait à Petit Jean, son fidèle compagnon. O grand Dieu que la forêt de Sherwood lui manquait. Lasse et désemparée, elle rabaissa son regard et admira l'herbe. Chacune d'entre elles étaient reliées par les racines. Tout portait à croire que chaque être était destiné à retrouver son âme sœur. Pourquoi lui avait-on enlevé la sienne ? Une boule commença à se former dans sa gorge, alors que ses yeux devenaient humides. Le chagrin ne résolvait rien, elle le savait, mais il arrivait que parfois il la prenait à revers et lui infligeait les pires maux qui soient. Aussi, elle tenta de divertir son esprit en le laissant vagabonder vers autre chose, et quoi de mieux qu'essayer de trouver le bon fonctionnement de la chose qu'elle devait rapporter à Liam.

Et c'est ainsi qu'elle saisit l'objet en question et qu'elle le regarda sous toutes ses formes afin d'en déceler son secret. Il y avait seulement deux boutons, un sur la face avant et un autre sur un des revers. Commençant par appuyer sur la face avant, elle put s'apercevoir que rien ne se produisait. C'est pourquoi, son instinct la guida à donner une légère pression sur celui de son revers. Une luminosité semblable à celle de la télévision s'afficha sur l’écran principal et révélant une image de ce qu'elle aurait qualifiée comme étant un océan.  « Qu'est ce que cette fourberie ? » s'indigna t-elle alors qu'elle essayait d'appuyer un peu partout.



printemps éternel

« Celui qui occupe mes pensées possède les seules richesses dont je puisse ambitionner la conquête : un noble cœur, un esprit chevaleresque et un caractère loyal. Je lui serai éternellement fidèle et attachée. »
Revenir en haut Aller en bas
E. Kathlynn S.-Heathcliff

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Toucher les étoiles.
Faites place à la vedette
E. Kathlynn S.-Heathcliff
J'ai posé bagages ici le : 31/08/2012 Jouant le rôle de : Evangeline, l'étoile du soir. Nombre de messages : 1316 On me connait sous le pseudo : Broken Cookie. Un merci à : lovelybush & silver lungs & tumblr. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Jennifer Morrison
MessageSujet: Re: A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn EmptyVen 30 Nov - 12:20


RUBY & KATH'

J’étais nue. Nue face à ce monde nouveau, ce monde que je n’aimais pas et qui ne m’aimait pas non plus. Cette pudeur que j’y avais découverte ne me quittait plus. Je m’étais recroquevillée afin de cacher mon corps aux nuages et à l’immensité de cette plage. Le moindre grain de sable, rugueux sur ma peau, grossier, irritant semblait se moquer de moi. Et ils étaient des millions à m’entourer, à me traiter de fille stupide. Je les entendais ricaner dans ma tête. Ces gloussements, ces voix rauques, ces hurlements hystériques résonnaient toujours plus fort en moi, me faisant me balancer d’avant en arrière, mains sur les tempes pour tenter de les chasser de là. Les suppliants de me laisser tranquille. Ma peine était déjà suffisamment grande. Il était inutile de me la rappeler par leur présence. Je m’étais entièrement dévoilée et l’on m’avait ri au nez. J’avais tout donné mais ce n’était pas assez. J’avais avoué mes sentiments et l’on m’avait trahie.

Soudain la nuit tomba, recouvrant ces nuages cruels de son manteau étoilé. Les étoiles. Ma famille. Mes amies. Je retrouvais une certaine sérénité alors que leur lumière réconfortante nacrait ma peau découverte. Je fermai les yeux afin de percevoir de mes autres sens leur soutien, le doux picotement du halo céleste sur mes paupières, mes pommettes … Je me décidai à ouvrir les yeux et découvris avec effroi que mes chers astres avaient quitté leur emplacement, qu’ils bougeaient, tournoyaient formant ainsi une scène qui hantait mes souvenirs, mes pensées depuis que j’en avais été témoin. Le plus terrifiant des ballets. Lui l’embrassant avec passion. Cette passion qui n’existait pas entre nous. Pas ainsi en tout cas. Ceux en qui j’avais eu la sottise d’avoir pleinement confiance. Et mes plus fidèles alliées, celles vers qui je me suis toujours tournée quand je doutais dans ce monde et dans l’autre, les seules qui puissent me comprendre et avec qui je suis parfaitement à l’aise … Les voici qui se jouent de moi. L’écho de leurs rires s’amplifia alors que le sable oublié recommença à me tourmenter de ses ricanements sinistres. « Non, non, non ! S’il vous plaît arrêtez ! » Je plaquai mes mains sur mes oreilles pensant atténuer le vacarme assourdissant mais tout était dans ma tête. Peut-être étais-je folle après tout ? Cependant que cette réflexion m’envahit deux mains glaciales s’emparent de ma nuque. Je pousse alors un hurlement comme jamais je n’aurais cru le faire un jour.

Je me réveillai en un sursaut, le souffle coupé, le corps parcouru de sueurs froides. Je tremblais de tout mon être en écarquillant les yeux dans ma chambre. Un rêve. Un cauchemar. Rien qu’un rêve. Rien de tout ça n’était pas réel. Une illusion de mon cerveau. Et pourtant … Je sentais encore la froideur de ces mains sur mon épiderme, les cris résonnaient avec toujours autant de violence dans mon esprit. Le T-shirt dans lequel je dormais me collait désagréablement du fait de la transpiration. Je me levai, me dirigeai vers la commode non loin de la porte, ouvrit le premier tiroir et en extirpai une nuisette de coton, la meilleure matière pour la peau selon Jude.

Sortant de la chambre, j’empruntai le couloir jusqu’à la salle de bain. Ce n’est qu’une fois déshabillée, comme dans mon cauchemar, alors que je m’apprêtais à déposer le vêtement sale dans la corbeille prévue à cet effet que je réalisai de quel T-Shirt il s’agissait. Laissé par Bruce après notre rupture. Jamais rendu. Quelle pathétique je faisais ! Dormir dans les habits de l’homme qui lui a brisé le cœur en mille morceaux. L’image formée par mes fidèles alliées me revint en mémoire et au lieu de le mettre dans la corbeille, je lui préférai la poubelle.

Une fois dans la douche, je laissai l’eau brûlante ruisseler sur ma peau, me noyer peu à peu dans ce flot continu. Ne pensant à rien. Refusant de penser au monde des rêves que je venais de quitter et que je cherchais à éviter. Et pourtant, les yeux clos, tout surgissait à nouveau à moi. « Non ! » Je secouais la tête de droite à gauche en signe de refus. Non. J’augmentais encore davantage la température de l’eau. Dans ce cocon de chaleur aquatique, éloigné de tout, je me sentais en sécurité, un peu à la manière de ma vraie vie, ma vie d’avant que je ne pourrais indéniablement jamais retrouver, ma vie céleste…

Le temps que je passai sous la douche m’est inconnu mais une fois sortie, je remarquai - non sans difficulté – que mon corps entier était couvert de plaques rougeâtres dues à la température excessive de l’eau.

Sitôt essuyée, j’enfilai d’une traite la nuisette que j’avais apportée et rejoignis délicatement ma chambre. Mon regard fut accroché par la fenêtre dont je ne fermais jamais les volets afin de toujours pouvoir apercevoir « ma maison ». Je me dirigeai vers celle-ci, ouvris la fenêtre et me mis à son rebords, observant le ciel. Vérifiant machinalement que chaque constellation était bien à sa place, le bon nombre d’étoiles au bon endroit. Je ne réalisai que le temps s’enfuyait quand remarquant poindre les premières lueurs du jour. L’aurore est synonyme d’espoir pour les humains, mais elle me cachait mes amies, m’empêchait de les avoir au-dessus de moi la journée, comme des gardiennes, veillant à mon devenir dans cet univers où il me fallait désormais m’adapter, m’acclimater.

Je décidai de me préparer et de sortir directement me promener avant d’aller au Lovely Tea répandre ma maladresse devant les clients effarés. Je m’interrogeai, ignorant pourquoi le patron ne m’avait pas licenciée, au vu du nombre de tasses dont il avait déjà dû prélever le prix sur ma paye. Je n’allais certainement pas me plaindre, nécessitant cet argent pour aider Jude avec les frais et me payer mes cours de danse, pour vivre. Les humains ont cet étrange besoin d’argent. Ils l’ont créé pour remplacer le troc et cela semble aujourd’hui tout dominer. Leur monde me semblait déjà suffisamment hostile et complexe sans que la perversion de l’argent ne m’apparaisse …

Une fois apprêtée, je pris dans le placard de la cuisine un sachet de gâteaux chocolatés, me souvenant des conseils nutritionnels de base de Jude et quittai la maison sans la croiser, sûrement toujours endormie. Je laissai mes pas me guider dans la grande ville encore ensommeillée. Les bruyantes voitures n’avaient pas envahi les routes, on ne trouvait pas d’habitants pressés, se hâtant à droite, à gauche, braillant dans leur téphélone. Le calme et la sérénité régnait. J’aimais cette ambiance précédant l’éveil de tous, avant la mise en marche de la grosse machine urbaine. Tout paressait encore pur, intact. La nuit et dans de tels moments, j’osais croire que ce monde n’était peut pas si mauvais, que je pourrais éventuellement m’y plaire.

Mes pieds m’avaient menée jusqu’au grand parc public de la ville. Un havre de paix, verdoyant, magnifiquement orné de massifs de fleurs à l’européenne. A une heure pareille, je pus même admirer les jardiniers à l’œuvre. Je détaillai leurs mains s’activer à tailler, planter, arroser avec émerveillement. Je poursuivis ma marche à travers le parc un long moment jusqu’à discerner une silhouette familière assise sur un banc. En me rapprochant j’en eu la confirmation. Il s’agissait bien de Ruby. Ruby ou la bonté même. Il s’agissait sans nul doute de la personne la plus intègre que j’ai jamais rencontrée. Une perle de pureté au milieu de ce monde de fous. Elle aurait pu me faire croire que les humains n’étaient pas tous perdus, pas tous amenés à fauter Elle aussi était déstabilisée dans cet univers bien éloigné de celui dans lequel nous vivions jusqu’alors. Mais nous essayions de nous en sortir, nous entraidant dans la découverte des rouages de la vie qui serait la nôtre désormais. Puisqu’il n’y avait aucun moyen de revenir chez nous. Il nous fallait un jour, à se détruire les uns les autres si elle ne m’avait confié venir d’un autre monde. Un autre monde où elle n’était pas une jeune demoiselle comme celle que je distinguais. Non une renarde. Accepter cette triste vérité et avancer, tenter de s’adapter pour le mieux. Dans la mesure du possible évidemment.

Tandis que je m’avançais à sa rencontre, mon amie lâcha un sonore « Qu'est ce que cette fourberie ? » à l’encontre d’un objet que … Oh ! Oui, il me sembla le reconnaître. « Jude appelle ça un iPod. » Je rejoignis la jolie rousse, m’asseyant à ses côtés sur le banc. Un sourire vint naturellement prendre place sur mes lèvres. « Bonjour Ruby, ça me fait vraiment plaisir de te revoir ! » C’était bien la vérité, il y avait déjà quelques temps que nous nous étions vus et chacune de nos rencontres me comblait et me faisait aimer malgré tout ce monde. « Bon. Prête à tester l’engin ? » lui demandai-je avec un sourire que d’aucun aurait qualifier de malicieux. « Si je me souviens bien, il faut mettre ces trucs dans les oreilles. Oui, ainsi. » Je m’emparai des deux bonbons de couleur blanche, en déposai un dans son oreille gauche et l’autre dans ma droite, comme Jude l’avait fait avec moi il y a deçà quelques temps. « Et ensuite il faut appuyer ici et là… Arg ! » Une musique, que dis-je ? Un boucan assourdissant envahit mon tympan, le faisant vibrer. J’appuyai sur un bouton sans que nul effet ne soit perceptible, puis mon doigt ripa et glissa, et le son s’adoucit progressivement jusqu’à ce que la mélodie devienne décelable et supportable. Je dirais même … Oui, plutôt agréable.


CODE BY .MAPYDEW


Spoiler:
 


Lit'l star lost in a wild world
« Avec d'autres bien sûr je m'abandonne mais leur chanson est monotone. Et peu à peu je m'indiffère, à cela il n'est rien à faire car chaque fois "les feuilles mortes" te rappellent à mon souvenir. Jour après jour les amours mortes n’en finissent pas de mourir. » ❈ anaëlle & gainsbourg.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn EmptyJeu 28 Fév - 15:42

RP archivé.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

A la découverte d'un nouveau monde ♛ Kathlynn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Village Hentaï
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-