AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-27%
Le deal à ne pas rater :
40€ de remise sur les baskets Nike Air Max 2090 (via code promo)
110 € 150 €
Voir le deal

Partagez

MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique Vide
MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique Vide
MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique Vide
MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique Vide
MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique Vide
 

 MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique EmptyMar 10 Avr - 0:47

MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique Tumblr_lo3a3jdfLr1qaa163o1_500

La Terre. Un lieu plein de coutumes étranges, que nous n'avions pas dans les contes de fée. Ici, je devais changer de vêtements tous les jours parce que les humains sentent mauvais s'ils ne changent pas. Quelle coutume étrange. Dans mon conte, je pouvais rester habillée de la même façon pendant des années, et je restais propre. Je me retrouvais au pied du mur. Il fallait adopter un tout nouveau mode de vie. Je devais me préparer à manger, et dormir, constamment, sinon, j'avais l'impression d'être en train de décéder. C'était atroce comme vie. Vraiment. J'avais l'impression qu'il n'y avait pas de place pour le plaisir. Alors que dans mon conte, je passais mon temps à assouvir tous mes désirs. Ici, je devais faire attention à ma santé, mon bien être et à mon apparence. C'était vraiment trop compliqué. Je finissais même par plaindre ces pauvres humains qui eux avaient dû faire ça toute leur vie. Quand j'en croisais certains dans la rue, je me convainquais que si je ne faisais pas attention à moi, je deviendrais laide comme eux. Peu probable, me direz-vous. Ici, la beauté était l'un de mes atouts. La plupart des humains étaient des rustres et en un claquement de doigts, ils tombaient dans mes filets. Au final, c'était plutôt facile de rameuter des individus dans les forces du mal. Les charmer et les endoctriner, ça n'était pas un problème. Mon véritable problème, c'était Aurore. Cette princesse de pacotille était toujours insaisissable et pourtant je ne demandais qu'à la tuer d'un coup puissant ou lui briser le coeur. J'avais longtemps pensé à séduire son prince, mon ancien meurtrier. Il suffisait de l'avoir lui pour ravager la vie de cette blondasse. J'avais établi tout un plan. Vu qu'il ne connaissait pas mon identité, il suffisait de le charmer et de le posséder. Mais tout ça n'était pas si facile. Leur foutu amour était si pur que j'avais du mal à avoir main mise sur Philippe. Et puis, en vérité, je voulais aussi triompher des bonnes fées qui avaient transformé mon corbeau en pierre. Tout le monde savait que mon corbeau était la seule personne que je chérissais, et elles avaient essayé de le détruire. Ma rage en était telle que j'en voulais à la planète entière, et c'est toujours le cas. J'avais, dorénavant, un second problème, d'ailleurs : la transformation de Corbeau en humain. Quand il n'était qu'oiseau, je partageais avec lui une relation fusionnelle, mais pas passionnelle... Mais, quand je l'ai vu transformé pour la première fois, je l'ai trouvé tellement majestueux que mes yeux ne pouvaient s'en défaire. Il semblait si intouchable. Et voir mon coeur tourmenté me donnait encore plus la nausée. Moi, un béguin ? Ca, c'était contre nature et je ne pouvais tout simplement pas l'accepter. J'avais passé tellement de temps à ne penser à lui qu'en tant qu'ami fidèle que de voir ce corps divin sous mes yeux, me renvoyait à la face l'idée de l'amour. Oh l'amour, quelle sottise ! Ce n'était pas possible, ce n'était pas moi. Moi, j'étais une méchante, une vraie, une dure, et j'avais donc décidé de cacher tous mes doutes à Corbeau. Finalement, j'avais eu l'idée de le convier à boire un verre dans un bar de la ville où on avait été expédié. Parce que se rendre complètement ivre, ça aussi, c'était un truc de méchant. Il allait venir, bien habillé, comme c'était son habitude depuis qu'il était humain, et nous allions boire jusqu'à ce que je ne me souvienne plus des doutes que j'avais sur notre relation, parce qu'en plus, j'étais certaine que lui n'avait aucun doute. Pour lui, c'était certainement un lien d'amitié forte, et rien d'autre. Assise à l'une des tables, je le vis entrer dans le bar sombre. « Alors qu'est-ce qu'on boit ? » lui dis-je de façon désinvolte quand il vint s'asseoir. Il paraissait détendu et il avait cette expression assez dure que je connaissais tant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique EmptyMar 10 Avr - 10:23


« un monde qui nous appartient pas »

La nuit a été très longue, je n'ai pas arrêté de recevoir des appels plus ou moins importants pour l'entreprise dans laquelle je suis fonctionnaire. Vous savez les affaires, c'est comme une partie de « bonne paye » il faut savoir gérer son argent et son travail à la fois pour devenir millionnaire. D'ailleurs, j'aurais pu dormir paisiblement, si je n'avais pas sans arrêt des appels à toute heure de la journée. Même la nuit figurez-vous ! C'est affreux ! Je vais devenir un zombie à force de travailler sans me donner de congé ou même de pause dans mon travail. J'ai tellement besoin de me remplir les poches que j'en oublie par moment de me faire plaisir. Il faut absolument que je me change les idées, sinon je crois que je vais exploser. Oh tient, ce n'est pas mon bippeur qui m'appelle.. Qui peut bien essayer de me joindre, aujourd'hui. Maléfique. C'est vrai que j'ai été tellement dépassé par mon travail que j'ai oublié ma meilleure amie. Quel piètre corbeau, je fais ces temps-y. Il faut que je rattrape ma bêtise sinon je vais finir par perdre ma seule amie. Bon qu'est-ce que je pourrais bien lui répondre. « J'arrive tout de suite. Laisse-moi dix minutes le temps de me vêtir d'une façon plus élégante qu'un simple boxer de nuit. A plus. ». Envoyé. C'est bon le temps m'est compté, faut que je me prépare à présent. Je marche vers la douche en ouvrant la porte et prenant soin de refermer derrière moi. Je me lave de haut en bas avec le gel douche et le shampoing. Cela prend environ une demi-heure. Je met ensuite mon boxer noir avant de sortir de la salle de bain. Plus qu'à m'habiller, et me pouponner. Quoi ? Ça vous choque que je me pouponne, parce que je suis un homme. Il n'y a pas que les filles qui exigent d'elle-même le maximum.. moi aussi. Prenez s'en note, car ce n'est pas la seule chose que je fais de la journée. Je vais vous étonner.

J'enfile mon chemisier blanc, puis vient le tour de ma veste et enfin de mon pantalon. Allez maintenant il ne reste qu'à plus à se mettre du fond de teint et du gel dans les cheveux, ça devrait me prendre pas moins de dix à vingt minutes. Je retourne donc dans la salle de bain, j'en fais des passages dans cette pièce. Je crois même que c'est la pièce la plus animée de tout le château. Bref, faut que je me dépêche donc trêves de bavardages. Je prend du fond de teint dans ma sacoche à maquillage. Et m'en met un peu partout pour cacher toutes les impuretés du visage qui se voit. Dans impureté, je veux parler des grains de beauté, bouton noir, .. Un peu de gel dans mes cheveux, en me faisant un brushing, avant de me mettre des chaussettes blanches et mes chaussures finement cirées. C'est bon, je peux partir. Vous vous demandez sûrement dans quel voiture, je vais m'y rendre.. C'est tout bête ma décapotable noir. Je ne vais pas risquer de faire appel à mon chauffeur de limousine, c'est beaucoup trop risqué voyons. J'appuie sur le bouton de fermeture automatique de la maison, haute sécurité. Et c'est partie pour un petit tour en voiture. J'allume le contact, et démarre la voiture. Je devrais arrivé à temps. […] C'est bon nous y sommes enfin. Je gare ma décapotable dans un parking sécurisé, parce que ne sait-on jamais, il peut avoir des humains qui voudront voler ma voiture. Je regarde ensuite mon bippeur pour vérifier le nom du bar qu'elle m'a donnée rendez-vous. Oui c'est bien celui-là. J'entre sans plus attendre à l'intérieur du bar, en observant les alentours. Avant d'entendre quelqu'un me poser une question « Alors qu'est-ce qu'on boit ? ». Je souris finement en reconnaissant le ton de voix de Maléfique. Il me suffit simplement de me retourner pour l’apercevoir. « Ce que tu veux ! Je t'offre le verre ! » répliquais-je en gardant toujours le même sourire en venant m'installer à sa table. J'espère que je ne l'ai pas fais trop attendre. Maléfique est en beauté aujourd'hui. On peut dire que le monde humain lui réussit. Peut-être devrais-je lui dire quelque chose sur sa tenue, enfin il me semble que c'est ce que font les humains quand ils sont en rendez-vous. Je ne vais pas casser la coutume des traditions quand même. « Maléfique, tu es en beauté aujourd'hui ! » dis-je d'un ton charmeur sans pour autant essayer de la charmer, juste pour le plaisir de jouer. Je suis un grand joueur dés que j'ai l'occasion, je m'amuse à jouer de mon charme pour ensuite manipuler mes prochaines victimes. Maléfique n'est pas une victime, je vous rassure.. simplement je pensais que ça lui ferait plaisir, un compliment venant de son corbeau.

HS: J'espère que le poste te conviendra !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique EmptyMer 11 Avr - 0:44

MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique Tumblr_m2a3gcELvo1ql8vfeo1_500

A chaque fois, il était là. Il venait toujours me voir. Mais il avait cette attitude arrogante et trop sûr de lui. Il pensait pouvoir me rendre aussi vulnérable que l'une de ses vulgaires victimes. C'était son jeu, son plan, sa stratégie. Je refusais catégoriquement d'être l'une des pièces de son échiquier. J'étais Maléfique, et Maléfique ne se laisse pas embobiner. « Je ne suis pas ton jouet, mets toi le dans la tête. » Répliquais-je avec un petit sourire narquois. Oh, je le connaissais bien, il n'allait pas se laisser démonter par si peu. Le voir prendre plaisir à jouer avec mes nerfs me rendait folle. Il était devenu humain, certes, mais à quel prix ? Il avait toujours eu cette attitude protectrice et serviable, tout en ayant ce regard froid et énigmatique. Il y avait quelque chose en lui qui était changeante, comme une saute d'humeur. Une partie de son être que même moi, je ne pouvais définir. C'était d'ailleurs ça qui faisait tout son charme. Si je le comprenais du premier coup d'oeil, je le trouverais sans intérêt. Mais là, c'était certain que ce personnage avait toujours attisé toute ma curiosité. Mais le plus agaçant, c'était de ne jamais savoir si ce qu'il pensait était vrai. Il avait tellement l'habitude de jouer avec les gens que je finissais souvent par me méfier de ses propos. Après tout, il m'avait tout de même fait un compliment. De mon sourire le plus subtil, je passais ma main par dessus la table et la posait délicatement sur sa joue. « Merci quand même pour le compliment. » Après tout, s'il voulait jouer, nous allions jouer. Et cela promettait une longue bataille. Après une brève caresse, je détachais ma main de son visage et la posait sur la table. Je connaissais Corbeau, je connaissais ses tactiques, et j'étais sûrement l'adversaire la plus coriace qu'il n'aurait jamais à affronter. Il n'y aurait peut-être pas de gagnants, et cela allait sûrement nous briser un peu, mais qu'importe. Je refusais de perdre. Je ne voulais absolument pas qu'il me mette dans le même panier que les autres. Il paraissait légèrement déstabilisé par mon geste. « Ne me dis pas que tu vas abandonner pour si peu. » Oh, je savais pertinemment qu'il n'abandonnerait jamais, mais au moins, je lui lançai le plus beau des défis. Tout ça n'avait toujours été qu'un jeu après tout. Il suffisait de le concrétiser un peu plus. « Je boirai un bloody mary, je suis d'humeur sanglante, ce soir. » Il comptait beaucoup pour moi, mais je ne savais pas encore à quel point. Il fallait que nous poussions nos limites pour savoir ce qu'il représentait réellement pour moi. Et je me refusais tout à fait de le considérer comme de l'amour. Ca, c'était inadmissible à mes yeux. Non, nous étions des compagnons des jeux ou plutôt des adversaires. Nos boissons arrivèrent sur la table. Le serveur était plutôt attirant, et je me sentais obligé de le draguer pour énerver Corbeau. Les hostilités étaient lancées. Doué comme il l'était à ce jeu-là, il n'allait certainement pas relever. Le serveur parti, j'approchai mon verre de celui de mon adversaire. « A ta défaite, mon joli. » Le plus dur dans tout ça, c'était de se dire qu'il pouvait me briser en un coup. S'il décidait qu'il voulait la victoire, il avait bien des façons de l'obtenir. Il lui suffisait d'apporter un coup fatal, duquel j'aurais beaucoup de mal à me relever. Et je savais bien qu'il serait prêt à aller jusque là. On était comme ça. Aucun de nous deux ne poserait de trêve. C'était une guerre sans merci. Et pour l'instant, personne n'en était mort.

HS : désolée c'est pas très long
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique EmptyMer 11 Avr - 8:58



« un combat déjà gagnait d'avance »

« Je ne suis pas ton jouet, mets toi le dans la tête. »

Qu'est-ce que j'ai encore dit pour qu'elle se sent visée d'un seul coup. Elle ne connaît encore rien du monde humain. Pauvre Maléfique. Les compliments ne sont pas péjoratifs, même si avec moi cela signifie la plupart du temps que la personne sera l'une de mes prochaines victimes dans mon échiquier dans lequel je suis le roi. Il faut savoir que j'ai aussi un bon côté quand je le veux, et que certains mots sont la plupart du temps vrai même si cela semble faux de ma part. Elle n'a simplement pas habitude de me voir dans cette apparence et croit que je pourrais lui faire faux bon. Alors que c'est tout le contraire, je cherche juste à me montrer le plus aimable possible pour montrer que je lui serais toujours fidèle et qu'elle pourra toujours compter sur moi. Malheureusement elle ne peut pas le voir, car elle est enfermée dans sa bulle qui croit que tout le monde est contre elle.

« Maléfique, voyons ce n'est qu'un compliment ! C'est une coutume humaine de complimenter la tenue de sa partenaire lors d'un dîner.. »

Les coutumes humaines sont étranges. Pourquoi complimenter quelqu'un ? Cela est tellement futile. Dans les contes, il n'y a rien de tel, et dieux merci. Pour ma part, cela est utile dans l'instant ou je m'en sers pour amadouer mes victimes. Ce que Maléfique a cru au début comme une menace. Alors je ne ferais rien de tel envers elle. Dites-moi une seule et bonne raison pour que je la mette avec les autres pions, ou même que je la compare à eux, ces vulgaires objets de désirs. Aucune. On ne confond pas « meilleur ami » et « objet sexuel ». Mais faut-il encore que je lui rappelle à l'esprit, ou est-ce qu'elle va s'en souvenir toute seule. Je ne veux pas la vexer, ou même la blesser.. juste être avec elle, comme au bon vieux temps.

« Merci quand même pour le compliment. »

Je préfère ça tout de même. Pourquoi se met-elle de telle idée dans la tête. Ce n'est qu'un compliment. Elle ne sait pas depuis ce temps que si je veux quelqu'un j'utilise bien plus de méthodes qu'un simple regard et compliment. Elle se méfie tellement de moi que c'est effrayant. Ne suis-je pas son meilleur ami, bon sang ? Je crois que mon apparence humaine la dérange un peu.. J'ai peut-être moins l'air d'une volatil, cependant je suis toujours à ses côtés. Ce n'est pas maintenant que je vais changer de clan. C'est vrai que je communique de temps à autre avec Aurore, mais c'est pour l'amadouer comme ça, ça sera plus facile de la donner tout cuite à Maléfique. Je suis le roi des manipulateurs. Cela par contre, je lui en réserve la surprise.. malgré que si par malheur elle me voit avec elle, elle va me tuer.

« Je préfère ça.. Comment as-tu pu croire que je te mettrais dans le même sac que ces humains, Maléfique ! Tu me déçois vraiment ! Ne suis-je pas ton meilleur ami ?! »

Une caresse n'y changera rien à tout cela. Cependant.. cependant cela ne veut pas dire que je m'avoue vaincu. Il est hors de question. Un homme tel que moi a bien des moyens pour anéantir une rivale comme ça. Ce n'est pas elle qui va réussir à me détruire. Nous nous connaissons par cœur, alors cela sera facile de s'entre-tuer. Surtout que j'ai quelqu'un dans mon champ de cible qu'elle convoite tant.. Aurore ! Je me fais passer pour son ami, en l'aidant, lui parlant, sans plus d'animosité. Simplement pour qu'elle est assez confiance en moi et que par la suite elle me dise les façons de la détruire, sans utiliser la méthode radicale.. Ne suis-je pas le plus géniale des corbeaux ?

« Ne me dis pas que tu vas abandonner pour si peu. »

Dans tes rêves, ma belle. Je ne suis pas prêt de te laisser garder. Je suis déterminé plus que jamais à te mettre K.O sans que tu n'es l'idée de ce que je te réserve. Tu n'es pas prête de t'en relever. C'est à celui qui boira le plus d'alcool à coup sec ma grande ? Seras-tu capable d'en boire plus qu'un corbeau ? A ce que j'ai entendu les femmes ne tiennent pas à l'alcool et au bout d'un cinquième verre, elles sont déjà saoule. Alors je la gagne comme je veux.. Il suffit de tricher, pour qu'elle soit déjà dans mon lit. Oups désolé, pour que je la gagne bien sur. Cependant je n'avoue pas qu'elle est une proie intéressante.. mais je ne veux pas qu'elle soit une vulgaire victime, donc je laisse le temps faire ce qu'il a à faire..

« C'est mal me connaître ! »

Un jeu très intéressant. Entre deux personnes presque identiques, mais de sexe différent. Le jeu risque d'être palpitant, je sens déjà mon cœur qui bat à tout rompre. J'aime le danger, ça me donne encore plus envie de me battre..

« Je boirai un bloody mary, je suis d'humeur sanglante, ce soir. »

Suite à sa requête, je fais appel à un barman d'un ton sec et très direct. Je n'aime pas attendre, donc j'utilise la méthode radicale pour qu'on puisse exécuter les ordres dans le plus bref délais. D'ailleurs, vous voyez.. l'une des serveuses très sexy vient vers nous pour nous demander ce que nous désirons boire. J'avoue qu'elle a été très rapide, peut-être une prochaine victime, c'est à voir quand je serais saoul. Je vais lui montrer déjà un de mes talents de charmeur pour voir comment elle va réagir quand son corbeau s'amuse à séduire d'autre femme, qu'elle. Cependant je ne tolérerais pas qu'elle me frappe.. Je ne suis pas son objet de défouloir.

« Quel rapidité, demoiselle ! Nous prendrons deux bloody mary, s'il vous plait ! »

La serveuse note les boissons sur le bloc note avant de retourner à son poste. Je me lève quelques instants pour aller la rejoindre. Et lui demander de mettre plus d'alcool dans la boisson de mon amie. Elle me sourit, en ajoutant ce détail sur ses notes avant que je lui prend un baiser sur le coin de ses lèvres. J'apte pour la deuxième solution, car la demoiselle suite à mon comportement est légèrement troubler. Je passe alors ma main dans mes cheveux, un peu gêner.. ce n'est que de la mise en scène pour amadouer ma victime voyons, je ne suis pas faible. Nous parlons pendant quelques minutes avant que je revienne à ma place.

« Je ne t'ai pas trop manqué ! »

A mon retour de table, la serveuse est déjà de retour avec les boissons. J'ai du lui faire tellement d'effet, qu'elle a tout fait pour que nous passons les premiers, qu'est-ce que c'est adorable, vous ne trouvez pas. Cependant j'incline ma tête pour la remercier avant qu'elle ne rougit et qu'elle parte rejoindre les autres tables à servir. Oh tient, d'ailleurs Maléfique veut lever le verre au gagnant comme c'est gentil, simplement je ne crois pas que je vais perdre, loin de là.

« A ta défaite, mon joli. »

Je souris amusé de sa réplique, car elle est drôle. Elle ne sait pas ce que je lui réserve la pauvre. Je ne vais tout de même pas appeler Aurore maintenant, car ça mettrait en danger tout le bar. Je m'abstiens alors jusqu'à ce qu'on soit bourré et qu'on sort de cet endroit. Pendant ce temps, je mélange mon bloody mary avec une petite cuillère qui se trouve à côté et observe la réaction de Maléfique. Je me demande si elle va s'en rendre compte que son bloody mary est trop alcoolisé. Je suis méchant avec ma meilleure amie, la pauvre.

« Je ne dirais pas ça, si j'étais toi. »
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

MODERNE ROMANCE • corbeau & maléfique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-