AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Vide
Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Vide
Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Vide
Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Vide
Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Vide
Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Vide
Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Vide
Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Vide
Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Vide
 

 Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] EmptyMer 31 Oct - 15:55

Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Tumblr_lvlk1y3PS91r22gpbo1_400

Le réveil venait de sonner comme d'habitude pour que Tiana aille travailler, heureusement, moi, heureux prince de Maldonia et ancien batracien, j'avais un jour de congé dont je contais bien profiter. Sauf que là, j'étais en train d'oublier que j'avais rendez-vous avec cette sublime blonde qui m'avais abordé l'autre jour pour me donner une heure et un lieu où nous retrouver. Je bondis alors de mon lit, mis mes chaussons d'un vert crillard et rejoignis Tiana dans la cuisine alors qu'elle était en train de faire le petit déjeuner. Elle ne me décrocha pas un mot mais à vrai dire je m'en fichais, je la regardais de mon regard aimant comme si j'étais totalement dans la lune. J'imagine que quelqu'un avait dû lui dire que j'avais explosé mon record de filles attirées par le doux son de ma guitare, ou alors peut-être qu'elle avait lu dans mes pensées et donc qu'elle savait que j'avais un rendez-vous avec la blonde, qui pourtant ne semblait pas intéressé par mon potentiel physique ou en tout cas ce n'était pas sa motivation principale. Ma chère et tendre femme me sortit de mes songeries en posant avec toute la délicatesse d'un éléphant mon bol de café et mon assiette de toast sou mon nez. Quelques gouttes vinrent s'agripper à mon vieux t-shirt de pyjama et me brûlèrent presque la peau. Je sautais alors de ma chaise avec la plus grande maladresse du monde, la chaise s'écrasa au sol et moi aussi une fois que j'eus enlevé mon t-shirt de la partie supérieure de mon corps de demi-dieu. Je gémissais comme un enfant qui vient de tomber de son vélo (moi je venais de tomber de ma chaise) et ma femme vint m'embrasser tendrement le front avant de m'aider à me relever. J'aurais particulièrement apprécié qu'elle ne m'attache pas une serviette autour du cou comme on le fait au bébé de deux ans, mais je la laissais faire avant de me jeter sur mes tartines pour les dévorer (et me mordre un doigt au passage).

Je mis mon bol et tout le reste dans l'évier et me ruais vers la salle de bain. Je me douchais alors en vitesse et me brossais les dents sous la douche, le reste irait ensuite plus vite. J'allais chercher des habits convenables pour un rendez-vous, disons entre inconnus, et les enfilais avec une vitesse dont je m'ignorais capable. Je finissais de laisser mes chaussures puis allais me parfumer tel l'homme coquet que j'avais toujours été avant de mettre un de mes chapeaux préférés qui m'allaient si bien. J'embrassais ma femme avant de partir et j'enfourchais mon vélo, sans mettre de casque bien sûr sinon j'aurais été tout décoiffé. J'avais mis assez de temps pour que ma crinière royale ressemble à quelque chose et je n'avais pas envie de devoir tout recommencer en me servant d'une vitrine de magasin comme miroir. L'horloge allait bientôt sonner dix heures, l'heure de notre rendez-vous. Je me dirigeais vers le Coffe Nutt de la façon la plus détendue qu'il soit c'est-à-dire, sourire charmeur, lunette sur le nez, sans tenir le volant de mon sublime vélo rouge et vert. Royale quoi ! Je m'approchais de plus en plus du lieu de rendez-vous et bientôt je me garais sur un parking à vélo bondé où comme par hasard, il ne restait qu'une place que je volais à une rouquine pleine de boutons. De toute façon cette place me revenait de droit, j'étais prince, j'avais la priorité. Bon d'accord, elle ne le savait peut-être pas, mais je m'en fichais pas mal et je la laissais crier toute seule en me dirigeant vers l'entrée du café.

En passant devant une vitrine je me recoiffais rapidement et me regardais d'un oeil critique pour être sûr que tout allait bien. Je me souriais alors et entrais dans le café qui me paraissait très calme et vide. Après tout, c'était peut-être pour ça que le charmante blonde l'avait choisi, pour son calme et pour le fait qu'il n'y avait pas beaucoup de clients, au moins, si elle voulait me demander en mariage, elle le ferait discrètement. Je m'installais à une table en l'attendant, car visiblement elle n'était pas encore là car étant un assez grand expert en chevelures féminines j'avais conclu rien qu'en regardant le dégradé des couleurs de cheveux des femmes déjà présentes que celle que je cherchais allait surement se faire attendre un peu. Je pris la carte des différentes boissons servies dans le café et la parcourrai des yeux avant de la reposer et de soupirer. Si ça se trouve j'avais perdu mon temps à venir ici alors que la femme qui m'avait abordée n'allait jamais venir, j'aurais dû m'y attendre en même temps, une femme qui vous aborde comme ça en vous donnant rendez-vous ça ne peut être qu'un rêve ou un canular. Mais je décidais quand même d'attendre encore un peu, rien que pour commander un cappuccino au moins.


Dernière édition par Naveen K. L. Maldoñan le Dim 25 Nov - 14:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] EmptyJeu 15 Nov - 17:42





«Naveen&Aurore»

«Une jalouse et un séducteur, un rendez-vous d’affaires dirons-nous»

« Bonjour, j’ai une proposition à vous faire. Rendez vous demain matin au Coffee Nut à 10h. ». C’était ce qu’elle lui avait dit, à ce beau jeune homme qui draguait des tas de filles. Elle l’avait observé de loin pendant un moment avant de se décider à l’aborder, mais il lui avait parut si parfait. Parfait pour mettre à exécution le plan qu’elle avait monté dans sa tête. Un plan fou, qui ne lui ressemblait pas, depuis quand elle allait aborder un inconnu ? Et depuis quand elle projetait de rendre Casey jaloux aux bras d’un autre homme ? Ce monde changeait Aurore, encore plus depuis qu’elle était séparée de l’amour de sa vie. Avant, jamais elle n’aurait eu une idée si saugrenue, mais la souffrance qui la dévorait était telle qu’elle lui faisait perdre toute raison. Son leit-motive était : « Puisque Casey s’affiche avec ses tas de conquêtes, pourquoi pas moi ? » . Elle souffrait beaucoup de le voir avec d’autres femmes, et elle voulait lui infliger ce qu’elle vivait. Jamais la jeune femme n’était méchante en tant normal, elle n’était plus vraiment elle-même ces derniers temps, comme ci le monde qui l’entourait déteignait sur elle. Et puis après tout, elle voyait tant de femmes agir ainsi, comme Tessa par exemple, si forte et si libre qui parvenait à toute ce qu’elle désirait avec les hommes. Peut être que ça ne lui ferait pas de mal pour une fois de penser autrement, de se laisser aller et d’être un petit peu plus égoïste. C’est sur ces pensées résolues que la jolie blonde quitta son lit, repoussant la couette « Après tout, se dit-elle, Je ne vais pas vraiment être avec un autre homme, ce sera juste de la comédie. » Car si elle s’était promis une chose s’était bien qu’elle ne serait avec personne d’autre que Casey, jamais. D’un bond elle se dirigea vers la fenêtre qu’elle ouvrit en grand pour laisser entrer l’air, et elle fila directement dans sa douche. Toujours plongée dans ses pensées, elle se prépara soigneusement. Aria n’était pas du genre à se maquiller, elle dessina juste un trait de crayon noir sous ses yeux dont la beauté était encore plus envoutante ainsi. Puis elle resta un instant devant le placard pour choisir une tenue. Elle ne voulait pas en faire trop, et elle ne voulait pas passer pour une fille facile, ce qu’elle n’était pas. La Princesse opta donc pour un jean noir et un tee-shirt blanc, ajoutant un joli gilet en laine de la même couleur et des talons noirs. C’était un exploit pour elle de ne pas mettre une jupe ou une robe mais comme elle avait décidé de prendre son vélo, elle voulait être plus ou moins à l’aise. Ses cheveux restèrent détachés comme la plupart du temps, elle adorait les laisser flotter au vent quand elle pédalait. Après un bref petit déjeuner composé d’une pomme, Aria dit au revoir à sa colocataire, Hydra, qui était dans le salon en train de lire un livre sur la mythologie et quitta l’appartement. Elle était en retard vu qu’il était déjà 10h, ronchonnant toute seule elle se reprocha d’avoir trop tardé à penser, et espéra que le jeune homme l’attendrait.

Aurore enfourcha son vélo et savoura les rayons de soleil qui perçaient à travers les nuages, c’était une belle journée et son optimisme à toute épreuve lui disait que si il y avait du soleil alors tout se passerait pour le mieux, bien qu’elle était sur le point de faire une proposition très étrange à un inconnu. Chantonnant une chanson qu’elle connaissait depuis peu, elle traversa la ville pour enfin arrivé au Coffee Nut, dix minutes après l’heure du rendez-vous. Par chance, elle trouva de suite une place pour son vélo et l’attacha avec un cadenas avant de se diriger d’un pas rapide vers l’entrée du café. Elle poussa la porte et marqua un temps d’arrêt, regardant autour d’elle et priant pour qu’il soit là. Elle avait du lui paraitre si mystérieuse à lui proposer un rendez-vous alors qu’elle ne le connaissait pas… Enfin son regard se posa sur le beau métisse qui était assis, toujours aussi impeccable que la veille. Immédiatement Aurore sourit et elle se rendit près de lui. Lui adressant un beau sourire elle s’assit face à lui et prit la parole immédiatement : « Bonjour, je suis désolée du retard je ne suis pas quelqu’un de très ponctuel ça m’arrive souvent, je ne vois pas le temps passé ! » Elle haussa les épaules un peu gênée, repoussa une mèche de cheveux derrière son épaule et planta ses yeux dans ceux du jeune homme, vraiment très mignon. Son visage était harmonieux, il avait un certain style et il semblait avoir du charisme. Il était parfait. Et tout simplement l’opposé de Casey physiquement, exactement ce qu’elle cherchait. De sa douce voix elle enchaina : « Je m’appelle Aurore. Merci d’être venu, vraiment, vous avez du me trouver vraiment étrange hier quand je vous ai proposé un rendez-vous alors que nous ne nous sommes jamais parlé… » La belle blonde rit légèrement. A cet instant une serveuse arriva, tout sourire quand elle regardait le jeune homme. Aria leva les yeux au ciel, si jamais elle avait été la copine de ce mec, elle l’aurait mal prit qu’il se fasse charmer devant elle… Heureusement ce n’était pas le cas, et puis lui semblait très bien le pendre de se faire draguer, il devait être flatté. Elle le laissa échanger quelques instants puis s’imposa et commanda son café. Un cappucino plus précisément. La serveuse s’éloigna et la Princesse récupéra l’attention de son invité. « Bon comme je vous l’ai dit hier si je voulais vous voir c’est parce que j’ai une proposition très particulière à vous faire… »


(c) Spinelsuns

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] EmptyDim 25 Nov - 15:16

Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Tumblr_lvlk1y3PS91r22gpbo1_400

Je n'eus pas à attendre trop longtemps car la jolie blonde qui m'avait donné rendez-vous la veille venait de pointer le bout de son nez en s'installant en face de moi. Elle avait un sourire radieux aux lèvres et ça lui donnait un aire très mignon et bien moins énigmatique que la veille où elle m'avait paru anxieuse et hésitante. J'étais impatiente de savoir ce qu'elle voulait me demander. D'abord elle s'excusa de son retard et je lui souris à mon tour sans rien dire en faisant un signe de main comme quoi ce n'était pas grave, c'était bien une des rares fois où j'étais à l'heure à un rendez-vous, je la comprenais parfaitement parfois le temps presse et passe trop vite et en une fraction de secondes on est déjà en retard d'un quart d'heure. Nos regards s'accrochèrent et ne se détachèrent que lorsque la jeune femme se présenta. Aurore, quel joli prénom, ça me disait vaguement quelque chose, peut-être une connaissance de mon ancien monde, une amie de Tiana surement.

« Enchanté Aurore. Je m'appelle Naveen. J'ai l'habitude des femmes étranges mais c'est vrai que votre proposition de rendez-vous m'a plutôt intriguée. » Dis-je en étirant le sourire déjà présent sur mes lèvres. Une serveuse aussi mignonne que la blonde en face de moi vint prendre notre commande un sourire de fillette qui rencontre le père Noël aux lèvres. Je devinais que c'était sans doute ma présence qui devait la troubler et lui souriais de toutes mes dents en lui lançant un « Bonjour, vous êtes ravissante.» de ma voix la plus sensuelle et suave. J'en profitais pour montrer à Aurore à quel point il m'était facile de draguer une femme bien qu'elle ait déjà vu une bonne dose de ce que je savais faire la veille en me donnant rendez-vous. Je voulais qu'elle me voit exercer mon art d'un peu plus près, mais si ça se trouvait elle n'en avait rien à faire. La serveuse hésita un instant à prendre notre commande, échangeant des regards avec moi pour vérifier si je le regardais toujours ou si elle pouvait enfin arrêter de rougir en croyant que mes yeux s'étaient détachés d'elle. Aurore s'imposa en commandant sa boisson et je fis de même, nous nous trouvions alors un point commun, Le Cappuccino, délectable breuvage que j'aimais cent fois plus que ces vulgaires cafés que les restaurants servent après un mauvais repas. J'attendais le retour de ma serveuse préférée tout en écoutant mon hôte.

« Bon comme je vous l’ai dit hier si je voulais vous voir c’est parce que j’ai une proposition très particulière à vous faire… »
« Oui, c'est vrai. Alors, qu'elle est cette proposition? Par pitié ne me demandez pas en mariage! » Dis-je d'une voix à moitié amusée et ironique. Je posais alors les yeux sur ses cheveux d'or que j'avais presque ignorés jusqu'à maintenant car j'avais trop été captivé par ses yeux bleus intenses et profonds. J'avais vraiment plus que hâte d'entendre cette fameuse proposition dont j'avais tout caché à Tiana bien entendu. Si elle avait appris que j'avais un rendez-vous avec une autre femme qu'elle, elle m'aurait étripé je crois, ou brûlé dans son four, ou mixé en petits morceaux. Peut-être même les trois... Mon sourire charmeur s'effaçait légèrement de mon visage à l'idée de voir mon corps en morceau dans un saladier prêt à cuir. Mes yeux regardaient la veste de la jeune femme en face de moi mais ne la voyaient même pas. Mon dieu, si Tiana venait à l'apprendre je serrais un homme... cuit!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] EmptyLun 10 Déc - 11:41





«Naveen&Aurore»

«Une jalouse et un séducteur, un rendez-vous d’affaires dirons-nous»




« Enchanté Aurore. Je m'appelle Naveen. J'ai l'habitude des femmes étranges mais c'est vrai que votre proposition de rendez-vous m'a plutôt intriguée. » Au moins il ne lui tenait pas rigueur de son retard, au contraire il avait l’air de plutôt bien le prendre et il reparlait même de la proposition d’hier qui l’avait intrigué. Comme quoi Tessa n’avait peut-être pas tort, un homme il fallait le laisser patienter, ça ne pouvait que renforcer son désir d’en savoir plus. En tout cas cela fonctionnait sur celui fasse à elle qui lui adressait un sourire radieux, avant que la serveuse ne débarque et qu’il débute son numéro de charme. Il était vraiment doué ça il n’y avait pas à en douter une seule seconde, et Aurore se dit que ce Naveen serait parfait dans le rôle qu’elle allait lui proposer. Naveen. Ce n’était pas un nom commun, pourtant elle l’avait déjà entendu… Elle ne parvenait pourtant pas à se souvenir dans quelles circonstances et rapidement, elle n’y pensa plus, bien trop occupée à gérer son stress.

« Oui, c'est vrai. Alors, quelle est cette proposition? Par pitié ne me demandez pas en mariage! » Il semblait à la fois amusé, et ironique. Sa réplique la fit rire, mais en même temps elle l’amena à s’interroger, peut-être était-ce tout simplement car c’était un dragueur invétéré qui ne se voyait pas en couple une seule seconde ? Ou bien avait-il une femme dans sa vie, avec qui il était déjà marié ? A cette pensée la jeune femme frissonna légèrement, se mordillant la lèvre. Si c’était ça, ce qu’elle faisait en cet instant était tout simplement horrible. Déjà la culpabilité l’assaillait et son ventre se tordit un peu plus. Pourtant, si c’était bien le cas, elle ne pouvait pas le savoir, et il ne serait surement pas là à cet instant… Un homme marié ne ferait pas une telle chose à sa femme n’est-ce pas ? Se redressant sur sa chaise, la jolie blonde examina le visage de Naveen, qui ne souriait plus, il avait même l’air soucieux. Elle ne pouvait le faire patienter plus longtemps, il fallait qu’elle lui explique pourquoi elle lui avait demandé de venir, et ainsi elle aurait sa réponse, elle saurait si il était en couple ou non et si c’était le cas, alors son plan s’arrêterait ici et peut être pourraient-ils devenir amis. Inspirant un bon coup, elle tenta de sourire. « Non ne vous en faites pas, je ne vais pas vous demander en mariage, aucun risque ! » Elle avait dit cela d’une voix douce, comme à son habitude. Puis elle enchaina… « Bien euh… En fait… Hier j’ai remarqué que vous aviez tout un attroupement de jeunes filles autour de vous. Elles avaient l’air complétement subjuguées et vous, très à l’aise avec tout ça. Du coup ça m’a donné une idée un peu… étrange. » Étrange ça c’était le mot approprié. Qui pensait à rendre son ex jaloux avec un autre homme ? Les filles de ce monde surement… Et maintenant, elle en faisait partie. Enroulant une mèche de cheveux blonds autour de son doigt, comme chaque fois qu’elle était nerveuse, Aria s’interrompit un instant pour trouver les mots appropriés. C’est le moment que choisie la serveuse pour revenir avec leur cappucino et à peine sa tasse fut-elle posée devant elle qu’elle en but une gorgée. Le liquide brulant la réchauffa, et lui donna du courage pour enchainer. Malheureusement elle devait attendre que la cruche avec son plateau ai terminé son numéro de charme, elle était en train de glisser son numéro de téléphone à Naveen. La Princesse leva une nouvelle fois les yeux au ciel et se décida à agir. Elle haussa la voix été la regardant plutôt méchamment. « Mademoiselle nous étions en train de discuter, merci de ne pas nous interrompre. » Avec un air à la fois outré et gêné la jeune femme adressa un léger sourire à Naveen et s’éloigna en marmonnant. Aria soupira et reposa ses yeux sur le beau jeune homme assis face à elle. « Désolée vraiment je n’agis pas comme ça d’habitude… » Elle baissa les yeux, un peu gênée, si il aimait tant avoir l’attention des femmes, il lui en voudrait surement d’avoir écarté une prétendante mais ça avait été plus fort qu’elle, elle voulait tant lui dire ce qu’elle avait sur le cœur qu’elle n’avait pas supportée d’être interrompue. Passant une main dans ses cheveux elle but une autre gorgée de capuccino, attendant la réaction de Naveen avant de continuer.


(c) Spinelsuns

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] EmptyDim 27 Jan - 13:00

Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Tumblr_lvlk1y3PS91r22gpbo1_400

« Non ne vous en faites pas, je ne vais pas vous demander en mariage, aucun risque ! »
« Vous me rassurez ! Vous êtes charmante mais... » Sur le coup j'hésitais. Je ne savais pas si je devais lui dire ou pas. Je préférais la solution de facilité. « Je préfère rester célibataire pour le moment. » Finis-je par répondre en souriant faussement. Je dois dire que ce fut un soulagement quand j'ai entendu qu'elle ne me demandait pas en mariage. De toute façon ça aurait été un peu bizarre, aucune de mes groupies n'est jamais allée jusque là alors pourquoi une inconnue l'aurait-elle fait. J'avais un petit pincement au coeur en pensant encore à Tiana, oui j'étais un sale goujat, je le reconnais mais c'est dans ma nature. La voix de la jolie blonde était aussi douce que la brise soufflant sur les pleines fleurit en plein printemps. Elle me raconta qu'elle m'avait vu la veille, entouré de femmes folles de moi, de mon corps sublime, de ma guitare et de tout le reste qui faisait de moi l'être exceptionnel que j'étais depuis de longues années déjà. Il est vrai que j'ai dû cacher mon côté "Play Boy" après le pacte passé avec ma tendre Tiana, mais je considère ce monde comme une nouvelle chance d'être moi-même et les groupies m'en avaient persuadé davantage. Le dernier mot qu'Aurore prononça résonna un petit instant dans ma tête. « Étrange » oui, mais à quel point ? Je me demandais bien quelle idée farfelue qui n'était pas me demander de devenir son mari jusqu'à ce que la mort nous sépare avait pu lui traverser l'esprit. La jolie serveuse revint pour servir mon interlocutrice et je crois que je lui avais fait beaucoup d'effet, au point qu'elle veuille me donner son numéro de téléphone. Je ne pouvais pas refuser une si charmante offre même si je savais que je ne la rappellerais jamais et que j'oublierais son si joli visage et ses yeux couleur ambre.

J'avais attendu le moment qui suivi avec impatience depuis la première visite de la serveuse. Je savais que la jolie blonde en face de moi allait en avoir marre. J'étouffais un petit rire en l'entendant renvoyer la serveuse qui me sourit de travers, comme si elle avait quelque chose de coincé dans sa gorge fine. Elle s'en alla vite vers une autre table, espérant surement que personne n'ait remarqué la façon dont la blonde lui avait parlé. J'avais vraiment très envie de rire mais je ne devais pas. J'étais très impatient de savoir enfin la raison pour laquelle je m'étais fait aussi beau que les autres jours pour le rendez-vous d'aujourd'hui qui continuait de m'intriguer.

« Désolée vraiment je n’agis pas comme ça d’habitude…»
« Ne vous excusez pas ! dis-je en éclatant presque de rire. Elle nous dérangeait, vous l'avez envoyée plus loin et vous avez bien fait ! De toute façon je n'utiliserais jamais ce numéro, je rappelle rarement les femmes que je drague, elle s'attache trop sinon, elles croient que je tiens à elle sans les connaître. Tout ça n'est qu'un jeu. Je drague, je complimente, je lance des regards et je me barre. Rien n'est censé aller trop loin et après elles m'oublient avec un peu de chance. » Je soupirais en y pensant. Oui j'espérais que toutes celles que j'avais fait rêver m'oublient un jour, j'espérais que ce soit déjà fait d'ailleurs. Je ne voulais pas vraiment que mon souvenir les hante et qu'elle pense que je suis la seule personne qui peut les rendre heureuse parce que c'est faux. Je n'ai qu'une âme soeur et même si je la trahis je l'aime. Je joue, je regarde, je ne touche à rien, en principe et je ne fais de mal qu'à celle qui sont tentées. Je regardais ma tasse d'un air distrait, comme si un instant après celui-ci j'allais plonger dedans. J'en oubliais presque la proposition d'Aurore. Je pensais en même temps à Tiana et je me rappelais encore qu'il ne fallait rien que je dise, ni à Tiana ni à Aurore qui semblait être une bien trop gentille fille pour que Tiana s'en prenne à elle en croyant que nous avons une relation.

Je m'éveillais de mes songes et regardais la blonde en face de moi. J'avais le regard encore vague mais je m'obligeais à sourire comme si je ne venais pas de penser, comme si mon cerveau s'était vidé de toutes pensées. Je buvais une longue gorgée et j'attendais qu'Aurore m'en dise un peu plus sur cette si mystérieuse proposition qui faisait à alors trembler tous mes membres d'impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] EmptyMar 19 Fév - 20:01





«Naveen&Aurore»

«Une jalouse et un séducteur, un rendez-vous d’affaires dirons-nous»



« Vous me rassurez ! Vous êtes charmante mais... » Aria releva les yeux, le fixant alors que ses angoisses la rongeait. Il y avait un « mais » qu’allait-il ajouter ? Il semblait si songeur, si perturbé tout d’un coup, comme hésitant. Elle avait l’impression pour la première fois d’être face à un autre homme, beaucoup moins sûr de lui, et elle était plutôt bien placée pour s’en rendre compte elle qui prenait un plaisir fou à admirer les autres depuis qu’elle était ici. A les admirer puis les analyser. Cette fois le ton de voix de Naveen ne laissait aucun doute. Petite amie ? Femme ? Célibat assumé ? Les trois propositions se mêlaient dans son esprit, formant comme un mantra, qu’elle se répétait en boucle dans l’attente de la suite. Un mantra fort désagréable. « Je préfère rester célibataire pour le moment. » Un discret soupir de soulagement s’échappa de ses lèvres, et la douleur qui tiraillait son ventre s’estompa légèrement. Oui elle avait décelé une pointe de mensonge dans sa voix, ou du moins dans ce sourire qu’il lui avait offert pour accentuer ses paroles… Mais en cet instant, Aurore n’y prêtait guère attention, bien trop heureuse de pouvoir se détendre un peu et relâcher la pression. C’était un sentiment qu’elle détestait, se sentir opprimée provoquait chez elle des crises de panique qu’elle ne savait trop comment gérer. Dans ces instants-là, elle se tordait de douleur, suffoquait, comme si elle manquait d’air, et la seule solution était qu’on la rassure, ou bien qu’elle s’assoit dans un coin jusqu’à ce qu’elle parvienne à calmer sa respiration toute seule. Cette fois, ce sont les paroles de Naveen qui lui servirent de remède et elle reprit le fil de la conversation, commençant à lui expliquer pourquoi elle l’avait abordé. C’était sans compter sur l’interruption de la serveuse, qui faisait littéralement du charme au jeune homme, sans aucune gêne. Ses mots dépassant sa pensée, Aria la remit à sa place. Elle ne supportait pas ce genre de personnes. Et si elle avait été la petite amie de ce Naveen et que cette cruche le draguait devant elle hein ? C’était tout simplement irrespectueux. Vulgaire. Cette fille n’avait pas dû recevoir une très bonne éducation pour agir ainsi selon la Princesse. Elle, jamais ne se serait permise d’accoster un homme accompagné. Accoster un homme tout court était déjà un exploit qu’elle avait accompli -à merveille aux vues de ce rendez-vous- alors plus, non c’était inimaginable. D’autant que son état de stress lui jouait des tours, et sa nervosité palpable la poussait à être plus impulsive qu’en temps normal. C’est ce qui l’avait poussée à hausser le ton. Heureusement, Naveen semblait ne pas lui en vouloir, il réagissait bien et riait même un peu. Aurore se détendit un peu plus en buvant une nouvelle gorgée de café, et s’excusa tout de même auprès de lui. Il rétorqua, clairement amusé : « Ne vous excusez pas ! Elle nous dérangeait, vous l'avez envoyée plus loin et vous avez bien fait ! De toute façon je n'utiliserais jamais ce numéro, je rappelle rarement les femmes que je drague, elles s'attachent trop sinon, elles croient que je tiens à elles sans les connaître. Tout ça n'est qu'un jeu. Je drague, je complimente, je lance des regards et je me barre. Rien n'est censé aller trop loin et après elles m'oublient avec un peu de chance. » Elle resta muette de stupeur pendant un long moment, le fixant. Elle ne savait comment interpréter ses paroles. Peut-être était-ce une bonne chose que Naveen soit ainsi, il s’amusait après tout. Pourtant, au fond d’elle, la jeune femme était gênée par cette réplique. Il jouait. Avec des femmes. L’être humain n’est pas un jouet songea-t-elle, tout en se demandant comment il pouvait agir ainsi, sans s’attacher, sans donner son cœur. Elle en était bien incapable elle. Son cœur elle l’avait offert, entièrement, à Casey. Elle ne pourrait le dévoiler à personne d’autre, il était le seul, l’unique. Et elle ne se voyait pas du tout flirter avec un autre. Les rares fois où elle s’y était essayée, une culpabilité incroyable l’avait assaillit, il était hors de question que cela recommence. Se redressant sur sa chaise, elle fixa le beau jeune homme face à elle. Peut-être devrait-elle abandonner. Il ne semblait plus si gentil que cela. Mais une voix résonna dans son esprit, lui indiquant que finalement, c’était peut-être ce qu’elle cherchait, un mauvais garçon. Un sans-cœur, sans attaches. Le jeu ne resterait qu’un jeu ainsi, et c’était bien là l’essentiel.

« Vous dites cela car vous n’avez pas encore trouvez la bonne personne » Ses paroles, étaient presque un murmure et elle n’était pas certaine qu’il allait les entendre. Un léger sourire mélancolique les accompagnaient, symbole de cette vie qu’elle aimerait vivre aux côtés de sa « bonne personne ». Une vie qui lui échappait, chaque jour un peu plus. Une vie qu’elle devait reprendre en main, coûte que coûte. Et si éveiller la jalousie de Casey était la solution, alors elle le ferait. Une nouvelle fois elle entortilla une mèche de ses cheveux autour de son doigt, cela l’aidait à se calmer et elle avait bien besoin de cela pour articuler les prochains mots sans flancher. Prenant son courage à deux mains, elle fixa son regard dans celui de Naveen et d’une voix qu’elle voulait la plus assurée possible, elle annonça de but en banc : « J’ai besoin de vous pour rendre mon ex jaloux. » Voilà c’était dit. Le plus dur était passé. Mais elle lui devait des explications et avant même qu’il n’est pu réagir, elle enchaina : « Je… Je veux le récupérer. Mais je ne sais plus comment faire. Je me dis que si je m’affiche avec un autre, peut-être cela éveillera sa jalousie et… » Elle ne termina pas sa phrase par des mots, la ponctuant simplement d’un soupir. Passant une main dans sa crinière blonde elle haussa les épaules, souriant légèrement. « Je sais que ça peut sembler étrange mais je pense que ça peut fonctionner. Et vous semblez si parfait pour ce que j’envisage… » Elle était sincère, totalement sincère comme à son habitude. Avant de ne le laisser digérer la nouvelle elle ajouta quelques mots, la voix tremblante. « Je vous en serais très reconnaissante si vous m’aidez. Mais je comprendrais tout à fait que vous refusiez. » Durant tout ce temps, elle n’avait pas quitté ses yeux et enfin elle baissa le regard, pour le fixer sur ses mains. Un poids en moins pesait sur ses épaules maintenant qu’elle s’était livrée.

(c) Spinelsuns

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] EmptyDim 24 Fév - 16:51

Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Tumblr_lvlk1y3PS91r22gpbo1_400

C'est vrai que j'avais menti, tout n'est pas qu'un jeu, parfois je m'attache, parfois j'ai des sentiments, mais depuis que je suis avec Tiana je pense à elle et le jeu redevient ce qu'il était au départ : un simple jeu de séduction. Parce que c'est ce que je suis un prédateurs, un joueur, séduisant ses proies et les abandonnant en pleine admiration pour mon magnifique être. Aria avait dû penser que j'étais un être cruel, sans scrupule, prêt à jouer avec les sentiments des gens, c'était un peu le cas mais je crois que je ne m'en rends jamais vraiment compte à l'instant où j'hypnotise et j'ai l'impression de ne pas affecter leurs petits êtres si fragiles mais en fait je joue avec elles. Je culpabilise après avoir ensorcelé mais je me détache tellement des sentiments que le jour d'après avoir joué ne me gêne plus et je recommence. J'avais l'impression que j'étais un monstre aux yeux de la blonde, oui, je voyais comme une petite lueur de peur et d'indignation pour ce que je faisais au fond de ses prunelles bleues. J'avais envie de m'en allait réfléchir, la laissant là toute seule mais j'avais en même tant envie qu'elle me parle enfin un peu plus de cette proposition dont je ne savais presque toujours rien.

« Vous dites cela car vous n’avez pas encore trouvez la bonne personne »
« Surement, oui...» Répondis-je le plus sincèrement que je pouvais en essayant de ne pas penser à Tiana, ma « bonne personne » à moi qui heureusement, ne sait pas à quel point je suis infidèle (quoi qu'en y repensant elle doit certainement s'en douter un peu). Je regardais mon interlocutrice dans les yeux, souriant toujours, essayant de paraître le plus sincère du monde tout en mentant à deux femmes à la fois, voir plus. Je jouais avec ma tasse froide et vide, je ne voulais pas rappeler la serveuse pour qu'elle me serve autre chose, elle en aurait profité pour revenir me draguer et la proposition d'Aria ne ferait que se faire attendre un peu plus alors que je l'attendais depuis son arrivée au café.

En face de moi Aria semblait soucieuse, inquiète. Elle enroula une mèche de ses magnifiques cheveux autour de son doigt fin comme je l'avais vu faire un peu plus tôt. Elle me regarda droit dans les yeux pendant un instant, ça en devint presque troublant puis, à ma grande joie, elle m'en dit un peu plus sur la raison de notre présence. Je crois que c'est l'idée la plus drôle dont on m'ait jamais parlé. Elle voulait rendre son ex jaloux pour qu'il revienne vers elle et je devais simplement jouer mon rôle de dragueur avec elle. Simple comme bonjour. J'avais envie de lui dire que ça m'amuserais beaucoup de l'aider, gratuitement bien sûr, je ne demanderais jamais rien en échange d'un service aussi drôle et simple que celui-ci. Rendre les gens jaloux n'a jamais été dur pour quelqu'un comme moi, je suis beau, riche (enfin moins maintenant que je vis sur cette île), je suis drôle, séduisant, on ne peut que m'envier. La jeune femme avait l'air un peu désespérée, à croire qu'elle ne pouvait vivre sans un homme qui l'avait abandonnée. Je ne savais pas ce qu'il se passait entre eux et je ne voulais pas vraiment savoir, sauf si c'était elle qui m'en parlait, mais un homme qui ne veut plus de vous, faut pas lui courir après. Elle termina sa dernière phrase par un soupir. Elle se sentait surement gênée de me demander ça mais à vrai dire, ça m'amusait assez qu'on me demande ça, surtout que c'était la première que j'allais jouer un rôle de dragueur à la demande de quelqu'un. Elle passa une main dans ses cheveux et je la regardais, souriant bêtement comme à chaque fois que j'étais dans mes pensées.

« Je sais que ça peut sembler étrange mais je pense que ça peut fonctionner. Et vous semblez si parfait pour ce que j’envisage… Je vous en serais très reconnaissante si vous m’aidez. Mais je comprendrais tout à fait que vous refusiez. »

Son regard m'avait semblé si sincère que je me demandais si je ne devais pas être sincère moi aussi avec elle, mais non, elle avait prononcé les mots magiques "vous semblez si parfait ". Oui, j'étais parfait, parfait pour séduire, parfait pour ce qu'elle me demandait. Je ne pouvais vraiment pas refuser et puis j'allais surement beaucoup m'amuser à jouer à ce jeu.

« C'est une très étonnante proposition, un peu étrange mais assez tordue pour que j'accepte. C'est pour récupérer votre âme soeur en plus, pourquoi je refuserais ? Et puis je suis l'homme parfait pour exécuter votre plan. Il ne reste plus qu'à me dire quand on commence et jusqu'où on peut aller... » Dis-je avec un petit sourire aux lèvres. Je jouais avec mes sourcils, essayant de la faire rire, elle qui semblait si peu enthousiaste. Je lui tendais une main amicale.

« Je m'engage à rendre jaloux l'homme de vos rêves. Alors... Marché conclus ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] EmptyDim 24 Mar - 14:17

Suppression d'Aria, j'archive I love you
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une jalouse et un séducteur, rendez-vous d'affaires dirons nous [Aria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-