AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -32%
-80€ sur l’aspirateur balai sans fil Xiaomi ...
Voir le deal
169.99 €

Partagez

Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
Escapade amoureuse [Pv Nala] Vide
 

 Escapade amoureuse [Pv Nala]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptySam 10 Nov - 16:27


Escapade amoureuse
Ft. Simba et Nala.
Comment pouvait-on passer de roi à simple citoyen dans un monde qui vous est totalement inconnu? C'est une des questions que ne cessais de me poser. Depuis que moi et ma famille on avait atteri ici, je ne comprenais plus du tout les choses. J'avais perdu tous mes repères. C'était vraiment dur. S'adapter à cette vie complètement différente de mon ancienne vie n'avait pas été de tout repos. J'avais du apprendre à user de ce nouveau corps, à m'en servir et encore aujourd'hui, cela me fait une sensation étrange. Ne plus avoir de crinière, de griffes, des crocs acérés, d'être le plus beau lion du royaume... Mais apparemment, même dans ce royaume je n'étais pas des plus horribles. La chose la plus étrange était de pouvoir marcher debout et pas sur mes quatre pattes. Dans certaines circonstances, ça pouvait être utile. J'avais également appris à conduire, conduire des voitures, des motos, tout ce qui pouvait être conduit. C'était bien une des choses qui me plaisait ici. Cependant, ça n'était facile pour aucun de nous, pas plus pour moi que pour ma femme ou ma fille. Je voyais bien qu'au début elles avaient eus beaucoup de mal et beaucoup de difficultés comme moi à comprendre. On avait pas vraiment eut le temps de parler concrètement de tout ça et puis, cela faisait un long moment que je m'étais pas retrouvé seul avec Nala, en amoureux, comme avant. Ca me manquait de regarder les étoiles la nuit tombée avec elle, de se battre dans l'herbe, tout ce qu'on avait laissés derrière nous me manquait. J'étais conscient qu'à elle aussi ça lui manquait, je le ressentais.

Finalement, dans ce monde ou dans l'autre, qui avait dis que je devais obligatoirement dire au revoir à tout ça? Que cela devait nous être enlevés à moi et à Nala? Rien. C'est pourquoi j'avais organisé une petite surprise pour elle. Je lui avait dit que ce week-end, elle ne devait rien prévoir car on allait passer un week-end tous les deux, rien que nous deux. Cela nous ferait le plus grand bien et on pourrait discuter librement. Je ne lui avait pas dit l'endroit, rien du tout, ça serait une totale surprise pour elle. Samedi arriva finalement et nous partîmes tôt dans la matinée. La route était assez longue, près de quatre heures en dehors de la ville, ce n'était pas la porte à côté mais, rien n'était trop beau pour elle. Elle pu voir devant elle se dessiner les montagnes, c'est là que nous allions séjourner pour deux jours. J'avais loué un petit chalet rien pour nous. La montée fut longue et intense mais nous arrivâmes enfin à destination et je me gara près de la bâtisse épaisse et déjà accueillante de l'extérieur. Je tourna ma tête vers elle et afficha un grand sourire et dis " Surprise. ". Je me pencha pour aller l'embrasser tendrement, attendant une quelconque réaction de sa part.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyDim 11 Nov - 14:23


Simba & Nala

    Il était une fois une famille royale, qui aujourd'hui se retrouva dépourvus de tous pouvoirs et surtout de leur véritable nature. Passer de lion à être humain peut-être très déstabilisant et aujourd'hui, notre famille en avait fait les frais.
    Cela faisait un moment désormais que nous avions atterri dans ce monde étrange et je retrouvais lentement mes repères grâce à mon entourage. J'avais eu la possibilité de croiser le chemin d'anciennes connaissances, retrouver des membres de ma famille, de mon clan et également découvrir de nouvelles personnalités. Je ne devais pas me plaindre de ma condition, car je n'étais pas malheureuse, mon seul bonheur était présent à mes côtés et pour rien au monde je ne pourrais m'en séparer. Je parlais bien évidemment de mon époux et de ma fille. Nous nous étions retrouvés et je ne pouvais qu'être heureuse. Devoir vivre loin d'eux serait une vraie déchirure, mais grâce au ciel, ce n'était pas le cas.

    Seulement ma vie avait énormément changée depuis mon arrivée à Fantasia Hill. Tout d'abord, je n'étais plus une lionne, donc la chasse s'était terminée, je devais me contenter de me rendre dans un endroit où la nourriture s'achetait, ce qui faisait perdre son piquant à cette activité. S'il m'arrivait de chasser en pleine ville, je serais immédiatement emmené dans un asile et enfermé à double tour. Deuxième changement, le paysage, elle était bien loin l'époque où je pouvais me prélasser au soleil, en admirant le magnifique paysage que pouvait nous offrir la Terre des Lions, désormais tout avait été remplacé par des buildings, des voitures, des routes ... plus aucune verdure.
    Autre changement, le comportement de notre fille Kiara. Depuis son arrivée ici, je ne pouvais m'empêcher de penser qu'elle ne ressemblait plus à notre petite lionne. Elle se refermait sur elle-même, me cachait beaucoup de choses, elle était devenue distante. Dans un premier temps j'avais mis cela sur le compte de la crise d'adolescence, mais il n'y avait pas que ça. Ma hantise se confirma quand elle décida de mettre un terme à sa relation avec Kovu. Ce fut un choc au sein de notre famille. Nous pensions tous que leur amour était fort et sincère, mais en fin de compte Kiara s'était détournée
    du jeune lion et ce dernier en payait le prix fort. Avec Simba nous avions fais notre possible pour ramener Kiara à la raison, mais cette dernière était aussi têtue que son père, cela ne servait à rien, elle ne voulait rien entendre. Toujours en contact avec Kovu, je ne pouvais pas rester ainsi sans rien faire, j'essayais du mieux que possible de l'aider, mais cela avait eu pour résultat d'énerver encore plus ma fille jusqu'à même se disputer, ce qui ne nous était jamais arrivé auparavant.
    Et autre chose me chiffonnait, il s'agissait de ma relation avec Simba. Cette dernière était différente, moins complice qu'avant, je savais qu'au fond de moi, nous étions en train de nous éloigner lentement. Le travail, notre nouvelle vie, notre fille Kiara ... tous ses évènements n'aidaient en rien notre couple qui en faisait les frais. Dans notre royaume nous étions soudés comme les doigts de la main, inséparable, choisissant ensemble les meilleures décisions pour le royaume, nos parties de jeu dans l'herbe (et oui nous étions toujours des enfants au fond de nous) tout ça me paraissait très loin désormais. Je n'avais jamais osé parler de mon ressenti à Simba, ne voulait pas l'ennuyer avec mes histoires, mais mes récentes amies m'avaient conseillé le contraire. Le simple fait de parler tous les deux pourraient nous aider à avancer et ainsi sauver notre couple. Mon amour pour Simba n'avait jamais changé, je ne pouvais imaginer ma vie sans lui, alors voir que ce dernier m'échappait légèrement me rendait triste. C'était comme si le destin s'acharnait à m'enlever les deux choses les plus importantes et indispensables à ma vie, mon âme-soeur et ma fille.

    Après une nuit bien difficile au travail, je finis enfin par rentrer à la maison (et oui j'étais de garde cette nuit, l'interna n'avait pas que de bons côtés). Cette dernière me paraissait vide en découvrant le silence monstre qui s'était installé. Je m'avançais jusqu'au salon et s'est alors que je découvris Simba assit sur le sofa, avec à ses pieds, de nombreuses valises. Comment oublier ce fabuleux weekend-end qui s'offrait à nous. Ce dernier avait prévus un weekend rien que pour nous deux, en amoureux, loin de chez nous.
    Une idée fabuleuse selon moi, car cela allait nous permettre de nous retrouver. Depuis le temps que j'attendais une occasion comme celle-ci.
    Après avoir appelé Lady pour que cette dernière surveille Kiara (je ne pouvais la laisser sans surveillance. Seule dans cette grande maison, c'était inimaginable, heureusement ma meilleure amie avait accepté avec plaisir et puis je savais que ses filles seraient également présentes, donc je n'avais pas de soucis à me faire), j'embrassais ma fille et nous étions en chemin pour une destination qui m'était inconnue. Durant le trajet, j'avais essayé de faire cracher le morceau à mon époux, mais plus têtu que lui, cela n'existait pas. Je n'avais obtenu aucune réponse, où même indice, il était bien décidé à ne pas parler.
    Le paysage qui s'offrait à nous était vraiment splendide, d'immenses montages dessinèrent ce magnifique paysage et je ne pouvais qu'être admiratrice devant tout ça. Simba savait exactement ce qui me ferait plaisir et encore une fois il avait vu juste. Lui caressant la main durant tout le trajet, je ne pouvais qu'être heureuse en sa présence et je savais que j'avais beaucoup de chance de l'avoir à mes côtés. Nous étions indispensables l'un pour l'autre et nous retrouver ainsi, ne pouvait qu'être merveilleux.

    Après quatre heures de route, nous arrivâmes enfin à destination et une fois encore, je fus scotché devant la scène qui s'offrait à nous. Un adorable petit chalet, loin de tout se tenait devant nous, voici donc la fameuse surprise de mon tendre époux. Un immense sourire se dessina sur mes lèvres et je n'arrivais pas à détourner mon regard de ce fabuleux endroit. Le bruit de la nature résonnait et cela me rappelait notre fameuse Terre des Lions. Les sons étaient différents, mais ce calme et ce silence me procurait un bien fou. "Surprise.", cette phrase me fit revenir sur terre et je me tournais vers mon époux qui avait l'air aussi heureux que moi. Ce dernier s'approcha vers moi pour m'embrasser et sans hésiter je répondis à son baiser, mais avec plus d'entrain et de passion. J'approfondis le baiser en glissant mes mains dans ses cheveux, ne voulant plus le laisser s'éloigner.

    ▬ Simba tu es un amour. Je suis la lionne, enfin la femme désormais, la plus heureuse sur cette Terre.

    Je me blottis contre lui et ne voulait plus m'éloigner de peur que quelqu'un me l'enlève. Étais-je en train de rêver ? Si c'était le cas, je ne voulais pas me réveiller et pouvais rester ainsi durant toute 'éternité.
    Notre séjour ne venait que de commencer et j'étais plus que décidée à profiter de chaque seconde. Après avoir déposé nos bagages dans notre chambre, qui s'était révélée être aussi magnifique que le paysage, je ne perdis pas de temps et tira Simba à l'extérieur pour profiter de cet endroit.

    ▬ J'ai l'impression d'être revenue chez nous. C'est fou à quel point cela pouvait me manquer, tout comme toi mon amour.

    Je me rapprochais de lui et passa mes bras autour de sa taille pour le sentir au plus près de moi. Son contact, son odeur, son amour, tout cela m'avait plus que manquer et je ne voulais plus jamais les perdre.


Dernière édition par Nala S. Sullivan le Dim 18 Nov - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyLun 12 Nov - 16:22

Depuis que l'on était ensemble, j'avais toujours veillé à satisfaire les désirs de ma femme, veillé à ce qu'elle ait tout ce qu'elle voulait, veillé à ce qu'elle soit heureuse mais depuis ce changement brutal de monde, de vie, je voyais que ça n'allait pas trop et je ne pouvais pas la laisser dans cet état, je sentais qu'elle allait lentement et surement vers une petite dépression et je ne voulais pas que ça arrive. C'est pourquoi ce week-end m'avait semblé être la meilleure idée, la meilleure chose à faire pour arranger les choses entre elle et moi, pour que nous ayons l'occasion de se rapprocher, de parler de tout ce dont on ne pouvait pas à la maison. Concernant Kiara, c'est vrai que ça ne me plaisait pas vraiment de la laisser un week-end entier seule à la maison, elle était jeune et le pire de tout, c'était une vraie tête de mule qui n'écoutait pas ce qu'on lui disait, tout comme moi... C'est parce qu'elle me ressemblait sur ce point que j'avais peur pour elle. Ma peur c'était disons renforcée depuis que j'avais appris pour l'histoire avec Kovu, leur rupture. Cela m'a vraiment touché, c'est vrai qu'au début je ne l'appréciais pas mais il avait su me prouver sa valeur et sa loyauté, il avait même abandonné sa tribu pour nous rejoindre, pour Kiara, je savais qu'il aimait vraiment ma fille mais il semblait bien que ça ne soit pas réciproque... Elle m'avait légèrement déçut sur ce point mais nous n'en avions pas eut l'occasion encore d'en parler concrètement. J'avais remarqué qu'elle c'était éloigné, pas seulement de moi mais également de sa mère et je savais que cela faisait souffrir Nala... Ma Kiara avait changée et ça ne pouvait pas rester comme ça, si ça continuait comme ça il allait falloir que je m'en mêle et comme toujours, j'allais être ferme... D'ailleurs, je ne savais même pas pour qui elle avait quittée Kovu, si ça se trouvait c'était un pauvre minable, quelqu'un d'immature, qui ne serait pas capable de prendre soin d'elle et rien que d'y penser, cela me rendait énervé. Ce week-end allait nous permettre de nous expliquer beaucoup de choses et de régler certains point, ça allait nous faire du bien. Nous venions d'arriver à destination et je regardais le chalet toujours avec autant de surprise. Ce n'était pas la première fois que je le voyais mais il était toujours aussi impressionnant. J'espérais qu'il allait plaire à ma Nala et d'ailleurs j'attendais une réaction de sa part. D'après son regard et son grand sourire, je pouvais en déduire que ça lui plaisait. Je savais qu'elle allait aimer, ici, on aurait un peu l'impression d'être à la maison, notre vraie maison, à la terre des lions. Rien que la voir sourire me rendait heureux. J'étais fou d'elle, elle ne s'imaginait même pas à quel point. Je l'embrassais tendrement et cette dernière ne tarda pas à répondre à mon baiser avec plus d'étreinte, de passion, d'ailleurs je sentais sa main qui caressait mes cheveux. Je stoppa le baiser, collant mon front au sien, collant mon petit nez au sien et la regardant dans les yeux avec un petit sourire. « Simba tu es un amour. Je suis la lionne, enfin la femme désormais, la plus heureuse sur cette Terre. » Je la sentis venir se serre contre moi, posant sa tête sur mon torse. J'enserrai mes bras autour d'elle et lui fit un bisous sur le front. Cela me touchait ce qu'elle venait de dire, j'étais content de la voir si heureuse et souriante. « Rien n'est trop beau pour toi Nala. Tu es ma reine, ma femme... et peu importe qu'on soit arrivé ici, je ferais tout que tu sois heureuse, pour voir ce joli sourire que j'aime tant. » dis-je avec un petit rire et sourire. Nous prîmes un certains temps avant de sortir de la voiture, ne parvenant pas à se décoller l'un de l'autre mais une fois fait, nous prîmes nos sacs à l'arrière et entrâmes dans la bâtisse. L'intérieur était tout aussi magnifique et chaleureux que l'extérieur. On allait être bien ici pour les deux jours avenirs. On monta dans la chambre pour déposer nos affaires mais je n'eus pas le temps de me prélasser un peu sur mon lit que Nala m'attrapa pour m'emmener dehors. « J'ai l'impression d'être revenue chez nous. C'est fou à quel point cela pouvait me manquer, tout comme toi mon amour. » Je l'attirais alors vers moi pour la serrer dans mes bras, qu'est ce que ça m'avait manqué de la serrer comme ça, de pouvoir sentir son odeur que j'aimais tant, de pouvoir caresser ses cheveux d'une douceur extrême. « C'est dans tes bras que je me sens chez moi ma chérie. Ca m'a manqué aussi de me retrouver avec toi comme ça, rien que tous les deux...» Romantique? Je l'avais toujours été avec elle. Mais ce qu'elle disait était vrai, mon royaume me manquait, ma vie simple me manquait et elle aussi m'avait manquée, plus qu'elle ne le croyait. Mon instant félin reprenait peu à peu le dessus, bien que je sois humain, je ne pouvais pas me détacher de mon instinct de lion, c'était impossible. Je la pris par la terre et je nous fit rouler dans les herbes ou se trouvait quelques fleurs. Je finis ma course au dessus d'elle et j'avais un peu un sentiment de revanche, elle qui gagnait tout le temps à ce petit jeux. Je la regardais dans les yeux avec un petit sourire joueur, provocateur. Je me baissa pour aller l'embrasser, mêlant ma langue à la sienne. « Cette fois-ci, c'est moi qui ai gagné...» dis-je tout doucement en arrêtant mes lèvres à quelques millimètres des siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyLun 12 Nov - 22:14

Escapade amoureuse [Pv Nala] 1207260219352369
Simba & Nala

    « Rien n'est trop beau pour toi Nala. Tu es ma reine, ma femme... et peu importe qu'on soit arrivé ici, je ferais tout que tu sois heureuse, pour voir ce joli sourire que j'aime tant. » J'avais l'impression de faire un bon de plusieurs années en arrière, ces phrases dont j'avais l'habitude d'entendre, cette complicité, à croire que cela faisait une éternité que je ne les avais plus entendus. Je savais que la personne qui se trouvait en face de moi était bel et bien mon Simba, mon ami, mon amour, mon confident ... et encore la liste était longue. Nous étions inséparables de cela depuis notre plus tendre enfance, nous étions inséparables, enfin sauf durant cette triste période. La disparition de Simba avait été une réelle torture pour moi, devoir accepter sa mort avait été inimaginable et il ne se passait pas un jour sans que je ne pleure mon ami disparu et je partageais cette souffrance avec tous les membres de notre clan et plus particulièrement avec Sarabi, ma belle-mère, la vraie Reine de la Terre des Lions. Cela me faisait beaucoup de bien de retrouver mon Simba après tout ce temps et je savais que c'était la même chose pour lui. Nous étions tous les deux différents depuis notre arrivée dans ce monde et cela malgré nous. Tout était différent aujourd'hui et nous étions en train d'en payer le prix fort, nos habitudes avaient changé, ainsi que nos passe-temps.

    Pouvoir être ensemble nous rappelais le bon vieux temps, quand nous nous prélassions en plein soleil où à admirer la belle vue à partir du rocher du lion, oui tout ça était différent aujourd'hui et je ne souhaitais qu'une seule chose, pouvoir retourner chez nous. Ne plus courir sur mes quatre pattes et chasser me manquaient plus que je ne l'avais espéré. Et sans parler de notre apparence, pour essayer de nous intégrer le plus facilement à cette nouvelle communauté, il m'arrive régulièrement de partir pour une virée shopping avec Kiara pour n'éveiller aucun soupçon, car mis à part notre pelage, la mode ne faisait pas vraiment parti de mes connaissances, heureusement que Kiara était bien meilleure dans ce domaine. Quand Simba enroula ses bras autour de moi, je retrouvais mon endroit favori, le lieu dans lequel je me sentais bien et où j'étais en sécurité. Même si je ne lui avais jamais parlé, Simba était un roi imposant et avec lui comment ne pas se sentir en sécurité ... s'il venait à l'apprendre, je n'osais même pas imaginer sa réaction, fier comme un coq, pour rien au monde je ne voudrais remplacer le roi qui règne dans mon coeur. « C'est dans tes bras que je me sens chez moi ma chérie. Ca m'a manqué aussi de me retrouver avec toi comme ça, rien que tous les deux...» . Ensembles enfin, depuis le temps que je rêvais de pouvoir le retrouver, voilà que mon souhait venait de se réaliser et j'étais bien décidé à profiter de chaque instant.

    Une fois dehors, je profitais de cet air pur, cet agréable silence, sans parler de ce superbe paysage. Cela n'avait rien à voir avec notre savane, mais c'était toujours mieux que tous ces buildings, cette foule, ce bruit, cette pollution ... Pour un ex-félin, cela se résumait à une torture, être éloigné de tout ça ne pouvait que nous être bénéfique, alors pourquoi ne pas en profiter à fond. Concentré sur le paysage, je n'avais pas fait attention à Simba et n'avait pas vu venir le coup en douce qu'il me réservait, c'est seulement une fois au sol, que je compris que son esprit joueur et dominant venait de refaire surface. Encore maladroite avec ce corps, je n'avais pas réussi à venir à bout de mon époux, qui à contre-coeur se retrouva au-dessus de moi « Cette fois-ci, c'est moi qui ai gagné...» J'en étais sûr qu'il avait quelque chose derrière la tête, il fallait également ajouter rancunier à la liste pour décrire Simba. Après toutes ces années, il n'avait jamais oublié que je l'avais battu deux fois et à la loyale, contrairement à lui en ce moment. Il allait me le payer très cher ce voyou. Il finit par m'embrasser, comme s'il allait m'avoir ainsi, je crois bien qu'il m'avait sous-estimé. Il ne perdait rien pour attendre. Je répondis à son baiser avec tout l'amour que j'avais pour lui et j'adorais le faire avant d'éclater de rire. Je nous revoyais vagabondant dans la savane, à faire les 400 coups et se se chamailler à savoir qui sera le plus fort. Nous étions jeunes et la vie paraissait si simple ...

    ▬ Après toutes ces années tu n'acceptes toujours pas le fait que j'ai gagné deux fois, je ne te savais pas si rancunier Simba. Pourquoi tu ne veux pas admettre que je suis meilleure que toi à ce jeu-là. Mais bon si tu préfères gagner en trichant à-toi de voir.

    J'avais un don pour l'énerver et j'en étais consciente, avec mon tact habituelle je savais qu'il allait répondre, j'en étais même certaine à 100 %. Se reconnaître depuis toujours avait du bon, chacun pouvait prévoir la réaction de l'autre. Essayant de me dégager de son étreinte, ma tentative avait été un échec, son poids m'empêchant de bouger, j'étais prise au piège, désormais je comprenais ce qu'il avait ressentit lorsque les rôles étaient inversés. Le regardant avec mon petit air espiègle, j'attendais qu'il réplique sur le sujet "tricherie" et je savais exactement quoi répliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyMer 14 Nov - 11:37

Je me posait également beaucoup de questions et quelques petites choses me tracassaient l'esprit. J'avais découvers une grande quantité de choses et avait revu des personnes auxquelles je ne m'attendait pas un jour à recroiser... C'est comme si tout avait été bouleversé dans ce monde, plus rien de ce qui c'était passé avant n'avait d'importance, un retour brutal à zéro ou tous ceux qui étaient arrivés ici devaient recommencer une vie... Il y a quelques temps, j'avais revu une femme... Une femme que j'aurais préféré complètement effacer de mon esprit et ne jamais revoir: Zira. La femme de mon défunt oncle Scar. Au début, je ne l'avais pas reconnu, bien sur, ce n'était pas aussi évident de faire le rapprochement entre un corps humain et notre corps d'origine. Ce n'est que plus tard que j'ai compris et réalisé, elle aussi m'avait apparemment reconnu... Mais c'était impossible! Elle était morte, je l'avais vu glisser et se faire emporter par le courant d'eau ou elle c'était noyée. Comment pouvait-elle être encore en vie? Est ce que même les morts revenaient à la vie dans ce monde? Si c'était bien le cas, peut-être que Scar était encore en vie lui aussi et cela m'inquiétait beaucoup mais je n'en avais pas encore parlée à Nala, je ne voulais pas l'inquiéter pour rien, sachant que mes soupçons et mes craintes n'étaient pas encore fondées, pour le moment, je me contentais de veiller sur ma famille en faisant attention à ce que Zira en reste éloignée... Mais si Scar était en vie, il se pourrait que... Papa soit en vie lui aussi. Mufasa, mon père... En y pensant, j'eus un pincement au coeur. Ca serait tellement formidable de pouvoir lui parler, de pouvoir lui dire à quel point je regrette ce qui s'est passé, lui dire tout ce que j'ai sur le coeur et qu'il n'y avait qu'à lui que je pouvais le dire. Même si c'était Scar qui l'avait tué, je ne pouvais m'empêcher de me dire que si je l'avais écouté, ne serait-ce qu'un peu plus, peut-être aurait-il été encore vivant maintenant... J'étais également à la recherche de ma mère, sa sagesse, ses conseils et son amour me manquait également beaucoup... Bref, un grand nombre de questions me restaient sans réponses et cela me tourmentait. J'étais bien décidé à profiter de ce petit week-end pour décompresser et passer un moment incroyable avec ma femme. D'ailleurs, on n'avait pas tardé à aller profiter de la nature qui nous entouraient. On se sentait pour la première fois depuis longtemps dans notre élément si je pouvais dire. D'ailleurs, je l'avais déjà entraîné avec moi dans les herbes, nous faisant rouler tous les deux et me retrouvant au final au dessus d'elle. C'est une vieille histoire qui remontait à longtemps tout ça. Elle avait toujours été plus forte que moi à ce petit jeu et elle ne s'en privait jamais pour le prouver mais ici, c'était différent, j'étais le meilleur et j'en profitais un peu... Au moins quelque chose de positif dans ce monde. Je devais avouer que ce n'était pas très bien de profiter de ma supériorité mais cela m'amusait tellement. D'ailleurs, cela avait fait rire Nala ce qui m'avait provoqué un sourire. « Après toutes ces années tu n'acceptes toujours pas le fait que j'ai gagné deux fois, je ne te savais pas si rancunier Simba. Pourquoi tu ne veux pas admettre que je suis meilleure que toi à ce jeu-là. Mais bon si tu préfères gagner en trichant à-toi de voir. » Toujours à frapper là ou ça fait mal. Je reconnaissais bien la ma reine. Elle essayait de se dégager mais n'y parvenait pas, ce n'était pas très compliqué pour moi de la retenir, sans lui faire mal bien sur. J'avançais mon visage vers le sien. « Moi rancunier? Mais pas du tout. » et j'ajoutais en la regardant dans les yeux. « Il y a une différence entre perdre et laisser gagner... Tu ne sais pas que je suis un vrai gentleman? » ajoutais-je avec un petit sourire moqueur. Bien entendu ce n'était pas vrai mais bon, je ne voulais pas avouer qu'elle était plus forte que moi. Je me releva un peu, la laissant respirer un peu, lui laissant également plus de liberté de mouvement et puis je posa mon regard sur elle, ce qu'elle était belle, dans ce monde ou dans l'autre. La plus belle femme que j'ai jamais vu et notre fille avait tenue de son incroyable beauté. « Ce que tu peux être belle ma chérie. » dis-je à son attention en lui caressant le visage tendrement. Je n'avais plus mon royaume mais j'avais quelque chose de plus précieux: ma famille.

La nuit tomba bien vite et on était resté tout ce temps dans l'herbe, à jouer, à se caliner, à s'embrasser et on regardait maintenant les étoiles, cela me rendait nostalgique et me faisait penser à la terre des lions. Les étoiles par contre elles, n'avaient pas changées. Elles étaient toujours aussi belles, toujours aussi brillantes et nous éclairaient de leur douce lumière. Nala était dans mes bras et je regardais les étoiles. Je repensais à ce que mon père m'avait dit, que les étoiles étaient l'esprit des rois d'antan et qu'ils veillaient à présent sur moi, sur nous. J'espérais bien qu'il en fasse parti, je savais qu'il en faisait parti. Intérieurement, cela me redonnait le sourire, me remontait incroyablement le morale et cela me fit esquisser un sourire. Nala devait surement me prendre pour un fou à rire tout seul. Je tourna ma tête vers elle. « Tu sais... Je m'inquiète à propos de Kiara. Je la vois s'éloigner de jours en jours et sa rupture avec Kovu n'a rien arrangée... D'ailleurs, je n'ai pas vraiment compris ce qui s'est passé... Je croyais qu'elle avait de forts sentiments pour lui mais je me suis trompé. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptySam 17 Nov - 12:10


Simba & Nala


    « Moi rancunier? Mais pas du tout. Il y a une différence entre perdre et laisser gagner... Tu ne sais pas que je suis un vrai gentleman? » Je me contentais de lever un sourcil, intrigué par ce qu'il venait de dire. Non mais j'hallucine, il ne changera jamais. Je me souvenais encore de notre conversation durant notre enfance, il ne voulait pas accepter que je l'avais battu et assurait dure comme fer qu'il m'avait laissé gagner, après toutes ces années, il continuait de tenir le même discours, mais quelle tête de mule je n'arrive pas à y croire. Pas étonnant que Kiara soit aussi borné que lui, elle lui ressemble comme deux gouttes d'eau, que ce soit physiquement que moralement et la ressemblance était frappante avec les années.

    ▬ Tu n'es pas croyable, pourquoi cela te dérange à ce point d'être battu par une femme, accepte-le et ne cherche pas de prétexte pour prouver le contraire. TU AS PERDU !!!

    Mais qu'elle tête de mule c'est incroyable, j'en revenais pas. Et il avait gagné cette fois-ci, car il m'avait prise par surprise, si on recommence et que tous les deux sommes prêts, je mettrais ma main à couper que le final sera bien différent de celui actuellement. Et son sourire moqueur n'arrangeait en rien à la situation, car il jouait de moi et il savait que cela m'énervait. Je n'étais pas du genre à me laisser faire et jamais je ne le laisserais gagner ou avoir le dessus sur moi, ça jamais !!! Moi aussi je pouvais être têtu de temps en temps, mais pas à ce point, là il battait les records. Même si j'étais un peu en colère contre lui, je ne pouvais que sourire de la situation, car nous nous connaissions par coeur et chacun savait comment l'autre allait réagir et c'était exactement ce qui était en train de se passer. Et puis cela nous rappelait de bon souvenir, je nous revoyais nous disputer sur le gagnant, chacun ne voulait céder et continuait à vouloir défendre son rosbif, c'était puéril comme réaction, mais tellement agréable et nous étions les seuls à comprendre la véritable tournure de nos paroles. « Ce que tu peux être belle ma chérie. ». Ce fut à mon tour de m'approcher de son visage et de l'embrasser avec tout l'amour que j'avais. Un baiser passionné remplis d'amour, amplifié par l'éloignement de ces derniers jours et le désir.

    ▬ Je t'aime Simba.

    J'étais amoureuse de lui et cela depuis des années et rien ne pourrait le changer. Même si dernièrement nous nous étions éloignés l'un de l'autre, nous étions toujours aussi proches et fusionnel et rien ne pourrait changer cela. Notre amour était sincère et vrai et je savais que Simba était le lion avec lequel je finirais mes jours et avec personne d'autre. Il était la seule personne que j'avais aimé et que j'aimerais, je ne pourrais vivre sans lui et s'était une évidence.
    La nuit finit par tomber et nous n'avions toujours pas bougé de l'herbe, c'était ici que nous nous sentions le mieux, car cela nous rappelait notre maison, notre Terre des Lions. Nous étions en train de contempler les étoiles et je savais que cela était important pour Simba, car il m'avait fait part ce que son père lui avait raconté. C'était les monarques du passé qui nous observaient et Mufasa en faisait partie. C'était ici que Simba était le mieux et je ne pouvais que le suivre. Mufasa se trouvait-il encore dans le ciel à nous observer ou lui aussi se trouvait-il dans ce monde étrange ? De nombreuses questions qui resterons sans réponses, mais je ne voulais pas en faire part à Simba, ne voulait pas le blesser, car la mort de son père fut une terrible épreuve pour lui. De nombreuses fois je lui avais assuré qu'il n'était pas responsable de sa mort, mais Simba n'écoutait en rien et ne pouvais s'empêcher de croire que s'il avait été plus responsable, Mufasa serait encore là et l'entendre parler ainsi m'attristait, car je ne supportais pas voir mon époux se faire du mal, mais j'étais incapable de ramener l'ancien monarque à la vie et ne pourrait jamais guérir la blessure de mon amour.

    « Tu sais... Je m'inquiète à propos de Kiara. Je la vois s'éloigner de jours en jours et sa rupture avec Kovu n'a rien arrangée... D'ailleurs, je n'ai pas vraiment compris ce qui s'est passé... Je croyais qu'elle avait de forts sentiments pour lui, mais je me suis trompé. ».Concentré à observer les étoiles, je ne m'étais pas attendu à ce que Simba aborde ce sujet, mais il avait raison, nous devions en discuter. A toujours vouloir le repousser, cela n'arrangerait en rien la situation et c'était le meilleur moment pour discuter pleinement. Appuyé sur son épaule, je levais la tête et observait mon époux, toujours aussi beau même avec l'obscurité.

    ▬ Nous nous sommes tous trompés ... Kiara a tellement changée depuis notre arrivée ici. J'ai essayé de nombreuses fois de discuter avec elle, mais elle n'en fait qu'à sa tête et ne veux pas m'écouter. Ce n'est pas ta fille pour rien mon ange.

    Je me relevais et me retrouva au-dessus de Simba pour lui déposa un nouveau baiser, mais cette fois-ci sur sa joue. Je l'observais avec insistance et repris notre conversation.

    ▬ Kiara nous cache quelque chose, j'en suis certaine. Et si elle avait rencontré quelqu'un d'autre ?

    Sujet difficile pour Simba, car ce dernier est très protecteur envers sa fille et n'acceptera pas facilement l'arrivée de quelqu'un d'autre dans la vie de Kiara. Il avait réussi à accepter Kovu, car ce dernier s'était montré digne de notre fille, mais il ne renouvellera pas cette expérience une seconde fois. Peut-être que je me trompais, mais je connaissais ma fille et elle était différente, il se passait quelque chose et j'étais bien décidée à savoir de quoi il s'agissait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptySam 24 Nov - 18:48

Je n'avais peut-être pas gagné de la façon la plus loyale qui soit mais en tout cas, j'avais gagné. Ca n'avait cependant pas une si grande importance que ça au final qui gagnait et qui se retrouvait en dessous... Mais c'était un de nos petits jeux et elle savait que je l'avais fait pour m'amuser avec elle et rigoler... Bon, c'est vrai que l'envie de gagner pour une fois avait joué. Profitant de ma position, je la regardais, plongeait mes yeux dans les siens et je m'émerveillait toujours autant de la regarder. Ma femme était vraiment magnifique, la plus belle à mes yeux. Elle ne devrait jamais en douter. Je l'avais embrassé et elle c'était empressée de me rendre mon baiser avec tout autant d'amour et cela me fit sourire.« Je t'aime Simba.». Que cela me faisait du bien de l'entendre dire ça, qu'elle m'aimait, que ses sentiments pour moi étaient toujours présents. C'est vrai qu'avec tout ce qu'on avait connu dernièrement, je m'inquiétais beaucoup et je me demandais parfois si elle m'aimait toujours ou bien si comme Kiara l'avait fait elle allait me laisser et tomber dans les bras d'un autre. Au fond de moi je savais que non mais l'arrivée dans ce monde m'avait perturbé et je n'avais plus vraiment de repères. « Je t'aime aussi Nala.» dis-je avec sincérité en la regardant, caressant son visage. Je ne pourrais pas vivre sans elle, c'était impossible, je ne pouvais même pas l'imaginer. C'était la lionne, la femme de ma vie, mon âme soeur comme ils disaient ici. Si je la perdais, mon monde ne serait plus jamais le même. [...] Le temps avait passé à une vitesse hallucinante, c'était fou, la nuit était déjà tombée et nous étions toujours là, dans les bras de l'autre à parler, à rigoler. Cela faisait beaucoup de bien de retrouver cette complicité entre nous, elle qui se confiait à moi, moi qui me confiait à elle. Je voulais aborder le sujet de Kiara qui était un sujet qui me tenait à coeur depuis un moment. Me connaissant par coeur et voyant comment je fixais les étoiles, elle devait s'être rendue compte que je pensais à mon père mais je ne voulais pas une fois de plus étaler ce sujet, j'avais assez de honte à l'intérieur, je ne voulais pas avoir à en parler et à en souffrir encore plus. Je regardais toujours les étoiles, sentant son regard se poser sur moi. « Nous nous sommes tous trompés ... Kiara a tellement changée depuis notre arrivée ici. J'ai essayé de nombreuses fois de discuter avec elle, mais elle n'en fait qu'à sa tête et ne veux pas m'écouter. Ce n'est pas ta fille pour rien mon ange..» J'eus un petit rire à la dernière partie de sa phrase. C'est vrai qu'elle avait tenue son caractère de moi. J'étais obstiné, têtu et intrépide, je l'ai toujours été et Kiara m'a suivit sur ce point malheureusement et ce depuis qu'elle est enfant. Malgré qu'elle avait ce caractère de cochon qu'elle tenait de moi, elle m'avait toujours respectée et avait toujours tenue en compte mes propos, c'est vrai que je n'avais pas encore eut l'occasion de discuter sérieusement avec elle mais comme ma femme le faisait bien remarquer, elle n'en faisait qu'à sa tête et ne voulait pas discuter. Je la vis se redresser pour venir se placer au dessus de moi, m'embrassant la joie et alors je plongea mon regard dans le sien, la fixant avec insistance. Je fis doucement descendre ma main du haut de son corps jusqu'à ses hanches, sentant sous mes doigts la chaleur et les courbes de son corps. « Je crois qu'ils appellent ça l'adolescence ici. » dis-je avec un petit rire, désignant le fait qu'elle n'écoutait rien, qu'elle refusait de parler et qu'elle changeait, tous les signes de ce que les hommes appelaient l'adolescence. « En effet... Si elle a le même caractère borné que moi, ça va être très difficile de lui faire entendre raison... Parce que quand je veux quelque chose, je ne lâche jamais prise et je l'ai. » dis-je en la serrant contre moi et en la regardant avec un petit sourire malin, je releva un peu la tête, l'embrassant et lui faisant des bisous dans le cou, propageant mon souffle chaud sur sa peau.« Kiara nous cache quelque chose, j'en suis certaine. Et si elle avait rencontré quelqu'un d'autre ? » Ma machoîre se crispa en entendant Nala finir sa phrase. Je ne supporterais pas de voir quelqu'un d'autre. J'avais déjà eut du mal à accorder ma confiance à Kovu, qui d'ailleurs m'avait trahit une fois mais c'était racheté alors elle ne devait pas compter sur moi pour accepter un autre homme. « Tu penses que c'est la raison qui l'a poussée à quitter Kovu? Je refuse d'y penser... Tu sais bien que j'ai déjà dû faire de grands efforts pour accepter Kovu, je ne pourrais pas me résoudre à accepter quelqu'un d'autre aussi facilement et surtout aussi rapidement... Si c'est le cas, tu aurais une idée de qui ça peut être? Quoiqu'il en soit, Kiara ne m'a jamais menti et si c'est bien ce qui se passe, je serais extrêmement déçue par elle. » dis-je fermement. Connaissant Nala elle me dirait de ne pas prendre les choses trop à coeur et de ne pas être trop dur mais ce n'était pas gagné! Je tourna la tête hésitant à lui parler de quelque chose... « Nala je dois te parler de quelque chose... Je leva la tête au ciel un instant et je la regardais dans les yeux. « Zira... Elle n'est pas morte... Je l'ai vu et je crois qu'elle m'a reconnue également... » Je savais qu'on allait irrémédiablement parler de Kopa... Mon petit Kopa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyDim 25 Nov - 21:11


Simba & Nala

    Nous avions finalement abordé un sujet délicat, mais important pour notre famille, ce dernier portait sur notre fille Kiara. Depuis notre arrivée dans ce monde étrange, son comportement était des plus étrange, j'avais l'impression que notre séjour ici n'avait qu'un effet néfaste sur Kiara. Mère protectrice, je surveillais Kiara, mais pas autant que son père, qui je le savais, avait surement dû engager des personnes de son entourage pour la faire suivre, comme il l'avait fait jadis avec Timon et Pumbaa lorsque Kiara partait s'amuser dans la savane. En pensant à cette anecdote, il était impossible de ne pas repenser les nombreuses disputes qu'ils avaient eu à ce sujet, mais l'inquiétude de Simba était si forte qu'il n'arrivait pas à accorder sa confiance en qui que ce soit. Il fallait dire aussi que durant notre vie, nous avions vécu des évènements qui justifiait notre comportement, alors surveiller notre fille était excusable selon moi. Elle était la personne la plus importante à nos yeux et ne souhaitons qu'une seule chose, son bonheur.« En effet... Si elle a le même caractère borné que moi, ça va être très difficile de lui faire entendre raison... Parce que quand je veux quelque chose, je ne lâche jamais prise et je l'ai. ». Voilà une excellente manière de résumé les choses en une seule phrase.

    ▬ Justement c'est bien ça qui me fait peur.

    Si vraiment elle était comme son père, je craignais le pire. Si elle ne voulait rien entendre de notre part, comment faire pour réussir à la faire changer ? Ma pire hantise était de voir Kiara partir suite à une dispute, au fond de moi je savais pertinemment qu'elle en était capable et justement c'était ce que je redoutais le plus. En plus d'être bornée, elle était également susceptible et sensible, donc il fallait réussir à le brosser dans le sens du poil pour ne pas la froisser et faire tout capoter. Me disputer avec elle n'était pas mon objectif, bien loin de là, je voulais pouvoir discuter tranquillement avec elle et réussir à aborder ce sujet tabou sans incident, mais la dernière fois que j'avais essayé cette manoeuvre à l'aide d'un café, cela s'était mal terminée, donc je ne savais plus vraiment comment m'y prendre. En temps normal, nous étions très proches, voir quasi fusionnelle, mais là tout était différent, comme si nous étions devenues des étrangères. Nos moments ensemble me manquaient plus que tout et j'attendais avec impatience de pouvoir les revivre à nouveau. Je n'avais pas besoin de faire part de mes inquiétudes à Simba, car il savait très bien ce que j'avais en tête et je savais également que lui aussi ressentait la même chose que moi et les appréhendais tout autant.

    J'avais commis une grave erreur en faisant part à Simba de mon ressentit concernant cette histoire, car son attitude était prévisible, mais j'avais besoin d'en faire part, car si vraiment c'était cela, il fallait faire quelque chose ou trouver une alternative. « Tu penses que c'est la raison qui l'a poussée à quitter Kovu? Je refuse d'y penser... Tu sais bien que j'ai déjà dû faire de grands efforts pour accepter Kovu, je ne pourrais pas me résoudre à accepter quelqu'un d'autre aussi facilement et surtout aussi rapidement... Si c'est le cas, tu aurais une idée de qui ça peut être? Quoi qu'il en soit, Kiara ne m'a jamais menti et si c'est bien ce qui se passe, je serais extrêmement déçue par elle. ». Aie, aie, aie, je venais de mettre les pieds dans le plat et tout en finesse en plus de ça. D'un côté, si Simba aurait réagi différemment, là je me serais posé des questions, je retrouvais devant moi le père protecteur et limite parano, mais je ne pouvais qu'être d'accord avec lui, car je ressentais quasiment la même chose, sauf que s'était la colère qui dictait mes pensées, même si au fond de moi, je savais que ce n'était pas la meilleure solution, cela ne ferait qu'aggraver la situation. C'était moi qui avais entamé la conversation, à moi de rattraper mes erreurs.

    ▬ Je dis ça, mais peut-être que je me trompe après tout. Quelque chose tracasse Kiara ces derniers temps et nous devons réussir à découvrir de quoi il s'agit. Je vais essayer de voir avec ses amies, peut-être que certaines d'entres elles finiront bien par avouer quelques informations, mais pour l'heure, il ne faut pas aggraver la situation Simba. Je sais que cela n'est pas évident surtout pour toi, mais il ne faut pas brusquer les choses, sinon cela ne fera qu'empirer et là nous risquerons vraiment de la perdre.

    Je déposais ma tête sur son torse et laissa place à un silence apaisant et ferma les yeux, comme pour essayer de fuir cette histoire et retrouver notre calme et notre sérénité d'avant. Tout avait l'air plus simple lorsque nous étions à la Terre des Lions, mais là c'était autre chose... Mais il y avait quelque chose qui contrariait Simba à voir son attitude et il hésitait à m'en parler, je compris lorsqu'il essaya de m'éviter du regard, je le connaissais par coeur et je me doutais qu'il avait quelque chose à me dire, mais ne savais pas comment. Finalement il décida d'avouer ce qu'il avait sur le coeur et à voir sa réaction, je craignais le pire. « Nala je dois te parler de quelque chose... »J Il leva la tête vers le ciel, comme pour chercher le courage d'annoncer la nouvelle « Zira... Elle n'est pas morte... Je l'ai vu et je crois qu'elle m'a reconnue également... ». Il me fallut plusieurs secondes avant que mon cerveau assimile chaque élément. C'était comme si mon coeur s'était arrêté de battre et que j'avais perdu la faculté de bouger.

    ▬ Tu es sûr de toi ?

    J'étais incapable d'ajouter quoi que ce soit, un fantôme de notre passé venait apparemment de refaire surface, mais ce n'était pas le seul. Zira, cette saleté de lionne qui avait désiré tuer mon mari, ma fille et avait détruit notre famille. Kopa !!!! C'était à cause d'elle qu'il avait disparu, que je n'avais pas revu mon enfant, elle me l'avait enlevé et jamais je n'arriverais à soigner cette blessure. J'avais envie de pleurer, hurler de colère, j'étais incapable d'exprimer ce que je ressentais à cet instant. Reprenant le contrôle de mon corps, je finis par me relever et m'éloigna légèrement de Simba, pour me retrouver dans l'obscurité et laisser couler les larmes sur mes joues. Kopa, personne n'avait réussi à le retrouver et nous avions dû vivre avec ce vide sans pouvoir faire quoi que ce soit. J'étais prête à tout pour le retrouver, le serrer de nouveau dans mes bras, l'embrasser fort et ne plus jamais le laisser partir, mais cela n'était qu'un rêve désormais. Cette sale garce me l'avait enlevé et plus jamais je ne le reverrais. En même temps que je pleurais, j'avais les poignets fermés, comme si j'étais prête à lui coller un coup en plein visage si elle se trouvait devant moi. Je l'avais sortie de ma tête, pour moi elle était morte, plus jamais elle ne pourrait nous gâcher notre vie et tout allait pouvoir recommencer comme avant, enfin presque ... Je savais que Simba allait me rejoindre, mais j'avais eu besoin de ce petit moment de solitude pour laisser couler les larmes qui ne cesseront jamais de tomber. Nous avions perdu notre enfant à cause d'elle et personne ne pourrait réparer ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyMer 28 Nov - 11:15

    Lorsqu'on avait atterri ici, je m'étais promis de laisser de la liberté à ma petite Kiara, de ne pas trop la surveiller, de la laisser se débrouiller toute seule, de pouvoir lui laisser sa chance et lui laisser l'occasion de me prouver que je pouvais avoir confiance en elle mais de fil en aiguilles, elle m'a prouvée que je ne pouvais pas. Je n'aurais jamais du lui faire autant confiance. Apparemment, j'avais raison d'être un père aussi attentionné et protecteur. Elle n'enchainait que les bêtises depuis qu'on était là, la première étant de quitter Kovu. Maintenant s'en était assez, j'allais arrêter de faire semblant et redevenir le père protecteur que j'étais vraiment. Etant un haut gradé dans la ville et entretenant de très bonnes relations avec pratiquement tout le monde, j'allais la faire surveiller, elle n'allait peut-être pas très bien le prendre mais c'était pour son bien. Puis ce n'était pas de ma faute si j'étais si protecteur, il fallait dire que j'avais vécus de terribles choses, des choses qui m'ont poussées à adopter cette attitude. Peu de personnes étaient au courant pour Kopa, mon premier enfant, mon fils. Partit, kidnappé, mort? Je n'en savais rien. Tout ce qu'on savait c'était qu'il avait été attrapé par Zira. C'est un sujet particulièrement difficile à évoquer pour moi et encore plus pour Nala... Revenant sur terre, je l'entendis me parler de Kiara et de sa possible opinion. M'annonçant qu'elle l'avait peut-être quittée pour un autre homme, bien que ça ne soit pas sur, je ne perdis pas de temps pour réagir et lui faire part de mon point de vue. Nala pouvait clairement voir que je n'étais pas du tout d'accord avec ça, rien que d'y penser ça m'énervait et je sentais mon instinct animal reprendre le dessus. " Je dis ça, mais peut-être que je me trompe après tout. Quelque chose tracasse Kiara ces derniers temps et nous devons réussir à découvrir de quoi il s'agit. Je vais essayer de voir avec ses amies, peut-être que certaines d'entres elles finiront bien par avouer quelques informations, mais pour l'heure, il ne faut pas aggraver la situation Simba. Je sais que cela n'est pas évident surtout pour toi, mais il ne faut pas brusquer les choses, sinon cela ne fera qu'empirer et là nous risquerons vraiment de la perdre. ". Il était trop tard. Cette idée m'était déjà rentrée dans la tête et il ne serait pas facile de l'en faire sortir. Comme elle le savait, j'étais obstiné et je restais sur mes positions, tout le temps. Essayant de me calmer, je pris une grande inspiration et me détendit pour Nala. Je n'allais tout de même pas gâcher notre petit moment à deux, on règlerait ça plus tard. " Ne t'inquiète pas, je finirais par trouver ce qui la tracasse... Et on ne la perdra jamais, je te le promets. Comme je lui ai déjà dit, je te le dis à toi: Nous sommes un. " Cela voulait tout dire. Elle comprendrait. Nala n'avait pas d'inquiétude à avoir, une fois encore je m'occupais de la situation et elle savait qu'elle n'avait pas de soucis à avoir, j'étais le monarque, le roi, là-bas ou ici, rien ne changeait. Regardant les étoiles, je n'arrêtais pas de penser à quelque chose, un problème qui pourrait bien devenir plus important et préoccupant que le changement d'état de notre petite fille: Zira. Cette saleté de lionne qui nous avait fait tant de mal, je l'avais vu. Je ne savais pas comment c'était possible mais je savais ce que j'avais vu, il n'y avait pas erreur. Je ne pouvais pas garder ça pour moi, ça nous concernait tous les deux et elle avait le droit d'être au courant, elle plus que n'importe qui. Je voyais que l'annonce du retour de Zira avait du mal à passer, elle était bouleversée, elle ne parlait plus, ne réagissait plus. C'est comme si elle était perdue dans ses pensées. " Tu es sûr de toi ? " Lentement, je rebaissais la tête et répondit " Oui, je l'ai vu en chair et en os devant moi... Elle est de retour. " lui affirmais-je. Cette dernière semblait avoir retrouvé le contrôle de son corps mais elle ne tarda pas à se relever, se retirant de mon étreinte et elle s'éloigna. Je savais que peu importe ce que je pourrais dire, cela ne changerait rien. Le coeur de ma femme était blessé par une blessure profonde à laquelle il n'y avait aucun remède, une blessure qui ne guérirait peut-être jamais. J'entendis les premiers sanglots de Nala et je ferma les yeux, me mordant les lèvres, voilà ce que je voulais éviter. Me relevant, j'avançais vers l'endroit ou elle se trouvait, marchant lentement, les mains dans les poches, la regardant. Je détestais la voir comme ça. M'arrêtant devant elle, je resta silencieux un moment. Je releva ensuite son visage lentement avec une de mes mains et j'essuyais ses larmes avec mon pouce. Cela me fit un pincement au coeur de la voir pleurer. " Ne pleure pas mon amour... Je sais que ça te fait un choc, moi aussi ça ma surpris. Surtout après ce qu'elle nous a fait et tout ce qu'elle nous a pris... Mais je te promets qu'elle ne nous fera plus de mal, je l'en empêcherais cette fois. Elle ne nous prendra pas Kiara cette fois-ci, elle ne nous prendra plus jamais quoique ce soit. Je suis là. Et je t'aime. " lui dis-je pour la rassurer. Je l'embrassa avec passion et avec tout l'amour dont je pouvais faire preuve. Caressant ses cheveux, j'ajoutais: " Tu sais... J'ai bien réfléchit... Et... Si Zira est là, ça veut peut-être dire que... Kopa aussi. Après tout, toi et moi on a vu cette saleté de lionne mourir et pourtant, elle est bien là. Je ne sais pas comment mais... Si ça a marché pour elle et qu'elle est bien là, pourquoi pas Kopa? " ajoutais-je, le ton plein d'espoir. Je lui lança un petit regard malicieux pour lui faire comprendre que c'était possible et qu'on avait une chance de le retrouver, notre petit bébé. Papa Simba était là et ne laisserait rien arriver à sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyDim 2 Déc - 12:59


Simba & Nala

    " Ne t'inquiète pas, je finirais par trouver ce qui la tracasse... Et on ne la perdra jamais, je te le promets. Comme je lui ai déjà dit, je te le dis à toi: Nous sommes un. " Pour ça, je ne m'inquiétais pas, lorsque Simba était décidé pour quelque chose, vous pouvez être sûr qu'il serait prêt à tout pour y parvenir, ce mystérieux inconnu n'avait qu'à bien se tenir, car une fois que Simba l'aura démasqué, je crains pour lui, mais après tout, cela m'est égal, c'était de sa faute, à lui d'assumer. J'étais peut-être dure avec lui, mais il était le responsable de cette tension dans notre famille et s'était normal que je réagisse ainsi, ma Kiara avait changée et s'éloignait de nous, hors de question que je reste les bras croisés, sans rien faire, je voulais protéger ma famille, à n'importe quel prix. "Nous sommes un", en entendant cette phrase, j'avais l'impression de retourner dans notre fameuse savane, revoir son paysage, ce doux calme ... Simba avait chanté à Kiara cette chanson lorsqu'elle était petite, juste après sa rencontre avec Kovu. Il avait essayé de lui faire comprendre qu'importe ses choix, elle est et restera une Reine et sa famille sera toujours là pour elle. Elle avait fini par comprendre le véritable sens de sa phrase, car grâce à son intervention avec Kovu, notre clan était passé à côté d'une terrible confrontation. Aujourd'hui nous étions tous réunis et ne faisions qu'un.

    ▬ Je vous aime tellement.

    Je me blottis une nouvelle fois contre mon époux, car j'étais fier de ce qu'il était devenu. Il restait malgré tout le petit lionceau avec qui j'avais l'habitude de faire les quatre cents coups, mais il était devenu sage et réfléchis, il suivait les traces de son père. De temps en temps il redevenait le Simba de mon enfance, mais il avait gagné en maturité et avait appris de ses erreurs. Il était devenu un monarque respecté et emblématique. J'étais fière d'être son épouse et pouvoir continuer à être à ses côtés, malgré ce qu'il nous arrive. Ma famille était précieuse pour moi et si elle devait se séparer, ce serait mon cœur qui en périra le prix. Les savoirs loin de moi était abominable et je ne pouvais y penser.

    L'annonce du retour de Zira me fit un choc et il m'avait fallu plusieurs secondes avant de réaliser pleinement ce que cela voulait dire. " Oui, je l'ai vu en chair et en os devant moi... Elle est de retour. " , lorsque Simba confirma mes doutes, je ne pouvais que le croire sur paroles et ce n'était pas un sujet amusant, donc Simba ne se serait pas amusé à propager de fausses rumeurs. Elle était donc de retour et la connaissant, elle n'allait pas oublier le passé, continuant à le ressasser et cherchant à se venger. Avait-elle retrouvé ses enfants ? Ce fut la question que je me posais sans hésitation, car je pensais bien évidemment à Kovu et Vittani. Désormais ils faisaient partis de notre famille et il se pourrait bien qu'ils décident de retourner auprès de leur mère, pour Kovu, je ne me faisais pas de soucis, enfin s'était ce que je croyais, par contre pour Vittani, un peu moins. D'accord elle avait accepté de nous rejoindre pour mettre un terme à cette guerre, mais comment réagirait-elle en découvrant que sa mère était toujours vivante ? Retourner auprès de sa famille où rester avec l'ennemi, une question assez délicate pour Vittani. Enfin pour l'heure ce n'était pas le plus inquiétant. Elle allait chercher à s'en prendre à Simba directement et le meilleur moyen était bien évidemment Kiara. Elle savait pertinemment que la perte de sa fille serait dévastateur pour le monarque alors pourquoi passer à côté de cette occasion inespéré. Kiara ne savait pas à quoi elle ressemblait, ce qu'elle était devenue, elle n'aurait donc aucun mal à s'en prendre à-elle, seul Simba était au courant de sa nouvelle apparence. Mon dieu, immédiatement la peur commença à monter en flèche, imaginant le pire pour ma famille. Nous étions tous les deux loin de la maison familiale, s'était l'occasion rêvée pour notre ennemie.

    ▬ Kiara !!!! Il faut que je prévienne Lady, imagine quelle profite de notre absence pour s'approcher d'elle.

    J'allais m'apprêter pour sortir mon portable et mettre au courant ma meilleure amie qui était censée veiller sur Kiara durant notre absence, avant que Simba ne reprenne la parole et me rassure comme il avait l'habitude de le faire. " Ne pleure pas mon amour... Je sais que ça te fait un choc, moi aussi ça ma surprise. Surtout après ce qu'elle nous a fait et tout ce qu'elle nous a pris... Mais je te promets qu'elle ne nous fera plus de mal, je l'en empêcherais cette fois. Elle ne nous prendra pas Kiara cette fois-ci, elle ne nous prendra plus jamais quoique ce soit. Je suis là. Et je t'aime. ". Laissant tomber ma barrière, je fis passer mes bras autour du cou de mon époux avant de poser mon visage sur son épaule et laissa couler les dernières larmes. Allons-nous pouvoir être heureux une fois dans notre vie ? Ou allons-nous devoir nous battre pour toujours ? Comment se faisait-il qu'elle revenait toujours à revenir à un moment où tout pouvait redevenir calme. C'était une vraie saloperie cette lionne, toujours là pour nous gâcher la vie et je savais que si elle se trouvait devant moi, cette fois-ci, je la tuerais sans aucune hésitation, même si je devais y laisser la vie. Elle avait fait beaucoup de mal à ma famille, je me devais de la venger en la tuant et j'étais prête à le faire. Simba me rassura sur Kiara, lui aussi n'allait pas laisser Zira s'approcher de notre fille, bien décidée à la protéger, il ne voulait pas laisser reproduire ce qu'il s'était passé avec Kopa. Je savais que Simba ferait tout pour nous mettre à l'abri et je ne doutais pas de lui. Protecteur et fin stratège, nous étions en sécurité avec lui, mais je me devais également de faire attention. Désormais j'allais être sur le pied de garde et ne plus laisser passer la moindre petite chose. Connaissant Kiara, cela ne lui plairait pas, mais désormais cela ne faisait plus partie de son ressort, son père et moi-même allions passer aux choses sérieuses et elle n'aura pas d'autre choix que d'agir selon nos demandes.

    ▬ Si je la croise, je n'hésiterais pas une seule seconde à la tuer de mes propres mains.

    Simba savait que j'étais sérieuse et que je n'hésiterais pas. Lorsque je disais quelque, je le faisais jusqu'au bout. Obstinée et têtue, je n'allais pas passer à côté de pouvoir me venger de mon petit Kopa. Le simple fait de repenser à-lui, remplissait mon cœur de haine et me déterminait encore plus à vouloir la faire souffrir. " Tu sais... J'ai bien réfléchit... Et... Si Zira est là, ça veut peut-être dire que... Kopa aussi. Après tout, toi et moi on a vu cette saleté de lionne mourir et pourtant, elle est bien là. Je ne sais pas comment mais... Si cela avait marché pour elle et qu'elle est bien là, pourquoi pas Kopa? " Simba réussit à calmer mes ardeurs en annonçant quelque chose d'incroyable et de vrai. Si Zira était revenue, cela voulait dire ceux qui avaient disparu, avait la capacité de revenir dans ce monde, immédiatement je pensais à notre fils Kopa, comme venait de le souligner Simba, je revoyais son sourire, sa joie de vivre. Pareil pour mon jeune frère Mheetu, maman, Mufasa, Sarabi, tout notre entourage qui nous avaient quittés. Et si Simba disait vrai ?

    ▬ Simba tu as raison !!!! Il va falloir le retrouver vite avant Zira, car si elle aussi à compris, elle ne perdra pas une seule seconde pour le retrouver. Cela voudrait dire que ton père et ta mère seraient également ici Simba.

    Cette annonce allait le faire sauter de joie, car je savais que la disparition de son père avait été une terrible épreuve pour Simba et avoir la possibilité de le revoir, serait quelque chose d'inimaginable pour Simba. Désormais j'étais plus que décider à vouloir tous les retrouver et au plus vite, avant cette garde de Zira et je savais par où commencer. Je travaillais dans un hôpital, peut-être que les archives contiennent des informations indispensable à notre recherche. Simba travaillait dans la police, il n'aurait aucun mal pour récolter les informations nécessaire, à nous deux nous allions pouvoir vite les retrouver avec un peu de chance.

    ▬ Notre famille de nouveau réunit. Mon rêve devient réalité ...

    Je tendis ma main à Simba pour que ce dernier la saisisse avant de l'inviter à rentrer dans notre chalet, la fraîcheur commençait à s'installer et il était temps pour nous d'aller manger quelque chose. Une fois dans le salon, je poussais Simba sur le canapé, ce dernier se laissa faire docilement, tandis que je m'installais à califourchon sur lui et le dominait de tout mon corps. L'embrassant dans le cou en laissant glisser mes lèvres jusqu'à son torse, sachant que ce geste ne le laisserait pas insensible. Je voulais profiter de notre weekend et ne voulait pas laisser Zira tout gâcher, une nouvelle fois. Je l'embrassais langoureusement avant de m'éloigner.

    ▬ Je vais préparer quelque chose à manger. Je reviens tout de suite et interdiction de bouger de ce canapé, sinon pas de dessert.

    Simba allait-il obéir ou justement déjouer mon autorité ? Je n'allais pas tarder à le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyJeu 6 Déc - 8:22

Escapade amoureuse [Pv Nala] Tumblr_mbqt8rNtxh1qi3vlco1_500

    En tant qu'ancien roi et maintenant en tant que mari, en tant que son amour, je me devais de la rassurer et c'est avec tout mon savoir faire que j'étais parti la consoler, elle qui semblait si bouleversée. Heureusement, je la connaissais bien, je savais comment lui parler, comment lui libérer l'esprit et surtout comment la consoler. Cela faisait des années qu'on se connaissait et qu'on était ensemble, j'avais pris l'habitude. En entendant ce qu'elle dit " Je vous aime tellement. ", je ne pu m'empêcher de sourire. J'étais si content de l'entendre dire ça, j'avais tellement peur de la perdre, de perdre son amour avec tout ce qui se passait et c'est vrai que ça me rassurait. Elle savait très bien que je l'aimais elle aussi, plus que tout et ça serait toujours le cas. Vint ensuite le sujet critique: Zira. Je savais que cette nouvelle allait être semblable à une bombe qui allait exploser et sa réaction ne se fit pas attendre et confirmait mes craintes. Je la voyais en panique mais je comprenais sa réaction, c'était la seule réaction possible, surtout connaissant la dite revenante, celle qui était au centre de notre discussion. On ne c'était pas quitté en très bons termes, tous... La dernière fois que l'on c'était vu, on l'avait jeté d'une falaise et c'est ce qui avait provoqué sa mort, je pense qu'elle ne l'a pas oubliée elle non plus. Mais il semblait qu'elle était bien plus résistante que prévue et même lorsqu'on la croyait morte, elle revenait pour ne nous apporter que du mal. Je me posais énormément de questions, si elle était là, cela signifiait qu'il y avait d'autres personnes disparues dans ce monde aussi. Si c'était le cas, est ce que Scar en faisait lui aussi parti? Ce salaud sans fierté, moins que rien. Puis je me demandais si ces enfants savaient qu'elle était à nouveau là, qu'elle était revenue d'entre les morts et surtout, je me demandais comment ils réagiraient. Du plus profond de mon coeur, j'espérais que Vittani et même Kovu ne nous tourne pas le dos et rejoignent leur mère et sa vengeance, car j'étais certains qu'elle allait vouloir se venger. J'avais confiance en eux mais il ne fallait pas se voiler la face, c'était leur mère et les liens du sang sont indissociables. Surtout avec la rupture récente de Kiara et Kovu, cela ne pourrait qu'être une raison de plus pour le pousser à nous haïr et à chercher à se venger... Mais je le considérais presque comme mon fils, il ne me décevrait pas, du moins je l'espérais. La vengeance de Zira n'allait pas tarder, je le sentais. Mais que préparait-elle? Elle était très maligne et cherchait à me toucher là ou cela ferait le plus mal... J'avais le pressentiment qu'elle ne s'en prendrait pas directement à moi mais qu'elle continuerait à faire preuve de sa lacheté légendaire et elle s'attaquerait à ce qu'il y avait de plus cher à mes yeux: ma famille. Là, je ne la laisserais pas faire et si il fallait, je sortirais les crocs, même ici...

    " Kiara !!!! Il faut que je prévienne Lady, imagine quelle profite de notre absence pour s'approcher d'elle. " . Elle l'avait sentie aussi apparemment et c'est vrai, Kiara serait sans doute le moyen le plus facile de nous toucher mais pour le moment, elle était en sécurité et je ferais en sorte que ça continue comme ça. Si il fallait que je la fasse surveiller par mes hommes, je le ferais, même si ça signifiait me faire détester par elle mais si c'était pour son bien, je n'hésiterais pas une seule seconde. La calinant pour la calmer, je l'enlaçais et je la sentais qui se laissait aller doucement dans mes bras, sa tête se poser sur mon épaule et là je la vis verser des larmes, sans se retenir. Je n'aimais pas la voir dans cet état et cela me touchait beaucoup... A chaque fois qu'on semblait pouvoir vivre une vie tranquille, sans problèmes, il fallait qu'il y ait toujours quelque chose pour venir nous enlever cette idée de la tête et nous pourrir la vie. Cette fois, ça allait barder. " Si je la croise, je n'hésiterais pas une seule seconde à la tuer de mes propres mains. " Je savais qu'elle parlait sérieusement et qu'elle n'hésiterait pas à la tuer et la ré-expédier d'ou elle sortait mais ce n'était pas la bonne solution, ici, on ne pouvait pas agir comme on le voulait sans avoir à répondre de ses actes, il y avait des conséquences, étant commissaire de plice et agent du FBI, je le savais mieux que quiconque. Je ne la laisserais pas agir sans réfléchir, si on me l'enlevait, je ne sais pas comment je ferais. D'ailleurs, je venais de lui faire part de mes suppositions concernant Zira et son retour, si ça avait marché avec elle, il n'y avait pas de raisons que ça ne marche pas avec d'autres personnes et immédiatement, je pensais à mon fils, Kopa.


    " Simba tu as raison !!!! Il va falloir le retrouver vite avant Zira, car si elle aussi à compris, elle ne perdra pas une seule seconde pour le retrouver. Cela voudrait dire que ton père et ta mère seraient également ici Simba. "
    Elle s'emballait un peu vite, je n'étais même pas sur mes suppositions soient vraies... Mais elle avait raison, il ne fallait pas perdre de temps et commencer à le chercher dans la supposition qu'il soit bel et bien là. La dernière partie de sa phrase me surprit, c'est vrai, je n'y avais pas pensé. Et si mon père était bel et bien de retour lui aussi? " A nous deux, on aura vite fait de les retrouver, en un clin d'oeil, j'en suis persuadé... Mais tu penses vraiment que mon père et ma mère pourraient être là?... Ca serait vraiment magnifique... Tu sais, j'ai tellement de choses à lui dire... et tellement à me faire pardonner... " lui répondis-je, détournant un peu la honte, la tête pleine de mauvais souvenir et honteux de mes actes passés mais, l'idée de les revoir me redonnait le sourire. L'ambiance semblait être revenue à la normale et la tristesse et la colère avait laissée place à l'euphorie d'une possible " réunion de famille. " Je la regardais et je voyais son visage souriant, tout comme le mien. Cette dernière me tendit la main et je la pris, l'enserrant et entra dans la maison avec elle. " Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'on soit tous à nouveau réunis et qu'on puisse enfin vivre une vie sans problème ma chérie... Après tout, je suis Simba, le roi des lions, personne ne me résiste. " la rassurais-je avec un beau sourire et une petite pointe d'humour et de dérision. Je me sentais bien à l'intérieur, il faisait plus chaud, c'était plus convivial, on serait bien ici... Elle m'entraîna dans le salon et je la suivis sans rechigner, me laissant conduire par ma magnifique femme. Une fois arrivé au salon, cette dernière me poussa sur le fauteuil et je n'opposais aucune résistance, très content de la situation et de ce moment avec elle. Je sentis Nala venir s'installer à califourchon sur moi et commencer à ma titiller. Je la sentais qui m'embrassait le cou et qui lentement descendait jusqu'à mon torse et cela me faisait frissonner. J'aimais la façon dont elle avait de s'occuper de moi. Je nous sentais tous les deux particulièrement joueurs ce soir... Prolongeant le baiser avec passion et tendresse, je la vis se relever et s'éloigner de moi. " Je vais préparer quelque chose à manger. Je reviens tout de suite et interdiction de bouger de ce canapé, sinon pas de dessert. " Me dit-elle malicieuse et je la vis partir dans la cuisine. Elle était très joueuse mais moi aussi... Têtu comme j'étais, je me levais bien entendu, quitte à être " privé de dessert " et suivit ses pas, arrivant bien vite dans la cuisine. C'est là que je la vis entrain de sortir quelques assiettes et casseroles. Sans qu'elle ne s'en aperçoive, je me faufilais avec discrétion jusqu'à elle et l'enserra de mes bras avec un petit sourire. Très rapidement, je la fis se retourner vers moi pour voir son beau visage apparaître devant moi et je ne pu me retenir de venir retrouver ses lèvres, l'embrassant avec fougue. Lentement, mes mains glissèrent le long de son corps pour s'arrêter sur ses fesses et d'un mouvement, je la soulevais, la déposant sur le comptoir de la cuisine et je sentais ses pieds enserrer mon bassin. " Et si on passait au dessert directement? " demandais-je en relevant un sourcil et en affichant un sourire charmeur. Je continuais de l'embrasser et je descendis bientôt le long de son cou, alternant entre mes baisers et des petits coups de langue pour la faire frétiller. Je sentais son corps chaud contre le mien et c'était une sensation magique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyDim 16 Déc - 21:16


Simba & Nala

    " A nous deux, on aura vite fait de les retrouver, en un clin d'œil, j'en suis persuadé... Mais tu penses vraiment que mon père et ma mère pourraient être là?... Ca serait vraiment magnifique... Tu sais, j'ai tellement de choses à lui dire... et tellement à me faire pardonner... ". L'entendre parler ainsi me faisait mal, comment pouvait-il encore s'en vouloir ? Il n'était pas responsable de la mort de son père, s'était Scar le tueur, pas lui. Il n'avait toujours pas accepté la mort de son père et son absence était pesante pour lui. Il essayait de la cacher du mieux que possible, mais sa blessure ne s'était toujours pas refermé malgré les années et continuait de le faire souffrir. J'essayais du mieux que possible de lui venir en aide, mais je savais que cela était inutile, rien ne pourrait ramener Mufasa et sa disparition avait changé Simba à jamais. Au fond de moi j'espérais vraiment que Musafa ai connu le même sort que Sarabi, ce serait un véritable miracle et une excellente nouvelle. Sa sagesse nous manquait à tous, même si je ne le connaissais pas beaucoup, j'avais beaucoup de respect pour ce grand monarque et sans lui, je ne serais plus de ce monde avec Simba. L'épisode des Hyènes avaient été quelque chose de traumatisante pour ma part et sans Mufasa, ces saloperies nous auraient mangé tous crus.

    ▬ Arrête de vouloir te faire pardonner et d'ailleurs de quoi ? Tu n'as rien à te reprocher voyons, c'était l'oeuvre de Scar, tu n'y étais pour rien et d'ailleurs ton père sera si fier de toi que tout cela ne sera plus qu'un mauvais souvenir. Tu es devenu la personne et le roi qu'il espérait, comment pourrait-il t'en vouloir bon sang ? Si cela a fonctionné avec Zira, pourquoi pas avec tes parents ? Mais tu sais ce que cela veut dire ? Scar sera également de retour et je ne crois pas qu'il cherchera à faire la paix.

    Finalement nos jours heureux allaient vite prendre fin. Cette fois-ci je venais de réaliser l'ampleur de la situation. Tous les fantômes de notre passé de retour dans nos vies pour le meilleur et pour le pire. Nous allions devoir redoubler d'effort désormais. Notre famille était de nouveau en danger et je savais que chacun, fera son possible pour la protéger. Nous ne connaissions pas leur identité et eux non plus, cela nous laissait une longueur d'avance. Les recherches allaient durer plus longtemps que prévus et risque d'être compliqués. Je n'étais pas prête de laisser qui que cesoit, s'en prendre à mon mari et ma fille, si les recherches demandait beaucoup de travail, j'étais prête à relever le défi sans m'arrêter.
    Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'on soit tous à nouveau réunis et qu'on puisse enfin vivre une vie sans problème ma chérie... Après tout, je suis Simba, le roi des lions, personne ne me résiste. . J'en étais persuadée et le voir aussi remonté que jamais présageait de bonnes nouvelles. Simba était une personne de déterminée et lorsqu'il entreprenait quelque chose, il ferait son possible pour la terminer. Je n'avais aucun doute là-dessus, à nous deux cela fonctionnera peut-être. Notre famille de nouveau réunie, c'était comme si mon rêve devenait réalité.

    ▬ Je suis sûre que tu réussiras mon amour et je serais là pour t'aider. A nous deux nous allons réussir à les retrouver et ainsi être de nouveau ensemble, comme au bon vieux temps. Je me souviens de chaque souvenir comme si s'était hier, je peux revoir nos mères allongées au soleil, ton père aussi majestueux sur le rocher du lion, mon frère toujours derrière toi à te sauter dessus, Zazu nous suppliant de ne pas franchir les frontières ... J'aimerais tellement pouvoir revivre cela encore une fois.

    J'étais plongé dans mes souvenirs et j'avais l'impression d'être redevenue la petite lionne espiègle, prête à faire les quatre cents coûts avec son meilleur ami. A cette époque tout semblait simple, mais s'était l'innocence de l'enfance. Aujourd'hui notre vie avait pris un sacré tournant et chacun devait y faire face de la meilleure façon possible.
    Après plusieurs minutes, nous étions rentrés à l'intérieur pour profiter un peu de notre magnifique chalet. Je ne m'étais pas privée de le taquiner un peu et surtout en le menaçant d'une manière qui ne lui déplairait pas. Ce soir j'étais d'humeur joueuse et je voulais voir si Simba l'était aussi. Le connaissant j'étais certaine que oui, nous étions enfin tous les deux, loin de tout, alors pour ne pas profiter de l'instant pour se retrouver un peu.
    Je venais de me rendre dans la cuisine et je m'apprêtais à sortir les ustensiles de cuisine, mais c'est alors que je sentis une présence derrière moi, je n'avais même pas eu le temps de me retourner, que Simba fit passer ses bras autour de moi, avant de me serrer contre lui. La seconde d'après je me retrouvais face à lui et pouvait contempler sa beauté. Même avec ce corps, Simba était le plus beau pour moi, son charme était resté le même ainsi que ses mimiques que j'adorais tant et que je connaissais par coeur. Nos lèvres firent par se rencontrer avec tout l'amour que nous avions l'un pour l'autre. Tandis que ses mains se retrouvèrent sur mes fesses, je fis glisser les miennes dans ses cheveux pour approfondir encore plus le baiser. Mon époux finit par me soulever pour finalement me déposer sur le comptoir, je profitais de cette occasion pour enserrer mes jambes autour de son bassin. Du temps où j'étais une lionne, cela m'était impossible, désormais que je possédais des jambes, je voulais essayer une nouvelle expérience et pour le moment cela n'étais pas désagréable, bien au contraire et en sentais la passion dans les baiser de Simba ainsi que ses caresses, je savais que ce geste lui avait plus. " Et si on passait au dessert directement? ". Je ne pus m'empêcher de tressaillir. Il y avait quelque chose de menaçant dans sa façon de parler. Je le regardais droit dans les yeux et décida de jouer, moi aussi. Il savait pertinemment que je ne me laissais pas avoir facilement.

    ▬ Mais dis-donc, tu n'es pas très obéissant ce soir, je vais devoir te punir, tu ne me laisses pas d'autre choix

    Chacun jouait avec l'autre et cela rendait la situation encore plus intense. Nous savions tous les deux de quoi il s'agissait. Nous n'étions plus des enfants et vu l'intensité de la situation, nous étions conscients que cela allait se terminer autrement. Il était mon époux, j'étais sa femme, il m'avait énormément manqué et j'avais besoin de le savoir avec moi. Il était ma raison de vivre, ma force et l'amour que j'avais pour lui était encore plus fort en cet instant.
    A mon tour je fis glisser mes mains pour finalement les retrouver sur le col de son tee shirt et lui fit passer par-dessus sa tête, rompant le contact avec mon cou, pendant quelque seconde à peine. Simba était désormais torse nu et cela le rendait encore plus beau que d'habitude. Mes lèvres se retrouvèrent une nouvelle fois sur les siennes pour un nouveau baiser encore plus passionné que le précédent, tandis que je laissais mes mains se promener dans son dos désormais nu. Je rapprochais Simba au plus près à l'aide de mes jambes pour sentir sa chaleur parcourir tout mon corps et ainsi monté ma température qui était déjà au summum, mais qui demandait davantage. Pour le moment s’était moi qui avais les cartes en main et j’avais bien l’intention de sortir mon joker, sachant qu’il ne résisterait pas. Je mis mes bras autour de lui et frôlai son cou avec mes lèvres. Je mordis fermement le lobe de son oreille et je le senti frissonner à son tour.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyJeu 3 Jan - 11:40

Escapade amoureuse [Pv Nala] Tumblr_mebpb7UU5Y1qbcpzgo1_500

    Bien sur, ce n'était pas entièrement ma faute si mon père n'était plus de ce monde mais je ne pouvais m'empêcher de me dire que si j'avais été plus raisonnable à l'époque et que je ne prenais pas un malin plaisir à faire le contraire de ce qu'on me disait de faire, peut-être qu'on serait rentré bien tranquillement. Enfin bref, il était trop tard maintenant pour se morfondre. Ce qui était fait était fait et je ne pouvais rien changer. Mais si j'avais la chance de pouvoir le revoir, je lui dirais à quel point je suis désolé, à quel point je m'en veux. Comme je l'avais laissé pensé à Nala, ce n'était peut-être pas trop tard. C'est une théorie à laquelle je m'accrochais depuis quelques temps déjà et j'avais sincèrement l'espoir de retrouver toute ma famille. Oui, j'étais quelqu'un d'optimiste et ça faisait partie de ma personnalité. Après tout, vaut mieux quelqu'un comme moi qu'une personne défaitiste au plus haut point. La regardant dans les yeux, j'écoutais ce qu'elle disait et cela me fit sourire malgré tout ce qui se passait dans ma tête. C'est pour ça que j'étais fou d'elle, elle savait toujours trouver les mots qu'il fallait pour me remonter le morale. J'eus un sourire malgré moi. " Merci d'être là ma chérie... Je ne sais vraiment pas ce que je ferais sans toi... Concernant Scar, j'espère que tu te trompes mais si il est bien de retour, je vais m'occuper de lui et ne pas le laisser détruire tout ce qu'on a encore une fois. " Elle savait que je pouvais aller très loin et que j'étais très sérieux dans mes propos. Si il touchait à ceux que j'aimais, je ne sais pas si je serais en mesure de me contrôler. J'essayais de me calmer autant que possible, après tout, je n'étais pas ici pour m'énerver mais pour passer du temps avec mon amour et profiter ensemble de ces quelques jours et c'est ensemble que nous étions rentrés dans le châlet qui serait notre maison pour le week-end. D'ailleurs, l'heure n'était plus aux prises de tête mais à la romance et à l'amour. Je nous sentais tous les deux d'humeur très joueuses ce soir et j'étais impatient de voir ce que la soirée me réservait. Nala savait comment attiser mon désir et je savais comment attiser le sien. L'ambiance de la maison c'était clairement réchauffée et mon entrée dans la cuisine n'avait pas contribué à refroidir l'atmosphère mais au contraire à faire grimper la température encore plus et quelque chose me disait que c'était loin d'être fini. Cela faisait tellement de bien d'être avec elle, d'être contre elle. Très taquin, je ne m'étais pas privé pour lui désobéir et passer outre ses menaces, de toute manière je savais qu'elle ne pourrait pas me résister. Je ne pouvais m'empêcher de m'accrocher à ses douces lèvres, j'en étais complètement accro, je devais l'avouer. Ses mains se balader sur mon corps, à travers mes cheveux et cela me faisait frissonner. Lorsque je la souleva, je sentis ses jambes s'enrouler autour de mon bassin pour venir m'attirer encore un peu plus à elle. J'eus un sourire en la regardant dans les yeux. Il y avait cependant des avantages à avoir ce corps, on avait des jambes, on était capable de tenir debout et on savait comment en tirer avantage elle et moi... Nala prenait les initiatives et je devais avouer que j'appréciais grandement. Ca nous plaisait à tous les deux. " Et oui, tu ne sais pas que je peux être un Bad Boy aussi? Je dois bien avouer que je n'ai pas été très sage ces derniers temps, je mérite bien une punition. " Répondis-je, entrant dans son jeu. Ca me plaisait beaucoup tout ça. Je pouvais ressentir l'amour qu'elle me portait, la passion qui l'animait à chacun passage de ses lèvres sur les miennes et sur mon corps et inversement. Je pense que l'on était tous les deux conscients de comment la soirée allait se terminer mais on en avait besoin, on avait besoin de se retrouver, de passer un moment comme celui-ci ensemble, de sentir que l'on était toujours aussi proche et que l'on ressentait toujours la même chose pour l'autre. Très vite, je me retrouvais torse nu face à elle et je ne me sentais pas le moins du monde gêné, elle connaissait mon corps par coeur et moi le sien... Ma femme m'avait une fois de plus attiré à elle grâce à ses jambes et je pouvais sentir mon torse être collé au sien et bien qu'elle était encore habillée, je pouvais sentir la chaleur qui nous enveloppait. Abaissant la tête, je passa une main pour caresser son cou tandis que je couvrais l'autre côté de son cou de baisers, passant même quelques fois ma langue et je la sentais qui frissonnait. Je fis lentement glisser mes mains le long de ses hanches pour venir agripper le bas de son haut et venir l'aider à le retirer, lui faisant passer par dessus la tête, me laissant la chance de la contempler en soutien-gorge. Je la regarda dans les yeux avec un sourire et toujours dans la même position, je la souleva à nouveau, collant son bassin au mien, sentant ses jambes s'enrouler autour de ma taille. Je me dirigea vers l'étage, vers notre chambre, n'ayant pas de mal à la porter, la couvrant toujours de baisers. Arrivés en haut, je l'allongea délicatement sur le lit et lentement, je fis descendre mes lèvres le long de son corps, passant par son cou, arrivant au creux de sa poitrine et descendant pour arriver à son bas ventre ou je commence à lentement retirer son jean en la regardant intensément.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyDim 6 Jan - 15:31


    " Merci d'être là ma chérie... Je ne sais vraiment pas ce que je ferais sans toi... Concernant Scar, j'espère que tu te trompes mais si il est bien de retour, je vais m'occuper de lui et ne pas le laisser détruire tout ce qu'on a encore une fois. " Cette idée ne me plaisait pas du tout, car je pensais que cette histoire était loin dernière nous, mais je m'étais trompée. Le passé allait bientôt nous rattraper et nous allons devoir redoubler d'effort pour mettre un terme à cette menace grandissante. Imaginer Simba confronter Scar encore une fois me fit frissonner, car la dernière fois, il s'en était fallu de peu pour que les choses tournent mal. Savoir que sa vie était une nouvelle fois en danger ne me plaisait pas, mais malheureusement j'étais inefficace et au fond de moi, je savais que c'était la seule option qui s'offrait à nous. Nous n'avions pas d'autre choix que de devoir affronter notre ancien ennemi et ses acolytes, ce qui ne me rassurait pas du tout.

    Je pris Simba dans mes bras et le serra fort contre moi, de peur que ce dernier ne m'échappe encore une fois. Je savais que mon époux savait la véritable raison de mon comportement, car il devait ressentir la même chose, j'imagine. Notre famille est une nouvelle fois en plein conflit et dire que nous pensions être désormais tranquille ... C'était la dure vie d'une famille royale, la tranquillité ne faisait pas partie de notre vocabulaire et nous devions vivre avec. Encore une fois, je venais d'avouer tout l'amour que j’avais pour Simba. Je l'aimais plus que tout et si quelqu'un devait me l'enlever, ce serait la dernière chose qu'il ferait. Il était mon oxygène et le savoir loin de moi me mènerait à ma perte. Pendant plusieurs années, j’avais été contrainte de vivre sans lui et pour rien au monde je ne voulais revivre la même expérience. Cela avait été trop difficile, je serais incapable de revenir sans lui.

    ▬ Je ne veux plus jamais te perdre. Ces années passées loin de toi ont été une vraie torture, je serais incapable de vivre sans toi.

    Je ne parlais jamais de mon ressentis durant son absence, car je ne voulais pas qu'il se sente coupable ou autre, mais pouvoir me dévoiler ainsi était quelque chose de bénéfique. Nous n'avions aucun secret l'un pour l'autre et c'était ce côté que j'appréciais dans notre relation. En plus d'être amant, nous étions les meilleurs amis et chacun se connaissaient par coeur. Notre relation était particulière et cela la rendait encore plus passionnante. Simba était mon amour ainsi que mon confident, sans lui, ma vie serait un grand vide.

    " Et oui, tu ne sais pas que je peux être un Bad Boy aussi? Je dois bien avouer que je n'ai pas été très sage ces derniers temps, je mérite bien une punition. " . Il voulait une punition, il n'avait peur de rien et il savait que cela n'allait pas arranger ses affaires à me taquiner comme il était en train de le faire, mais le voir ainsi était quelque chose d'amusant. Je ne pus m'empêcher de rire après sa déclaration, car il se laissait faire et j'appréciais cet instant, s'était moi qui avait les ficelles en main et je n'allais pas perdre cette occasion pour m'amuser. Simba n'était pas un ange et j'en étais bien consciente, justement il en jouait et cela pimentait encore plus l'instant, qui était déjà au summum.

    ▬ Tu as été un vilain garçon ces derniers temps et pour cela, je te réserve une punition bien spéciale...

    Tout en continuant ma phrase, je m'étais approché de lui et commençais à mordiller le lobe de son oreille. Je savais qu'il ne résisterait pas et le voir frémir comme il le faisait, je savais que j'avais vu juste. Son désir était aussi fort que le mien et je savais que la partie allait devenir intéressante.
    Mes sens s'enflammèrent et je fis glisser ma main de son cou jusqu'à sa chemise dont je défis un à un les boutons, tandis que mes jambes étaient toujours autour de sa taille. Je me rapprochais encore plus près de lui et je pouvais ainsi sentir sa peau sur la mienne, ainsi que sa température qui ne cessait de grimper.
    Il fit lentement glisser ses lèvres le long de mon cou et le couvrit de caresses avec sa langue et ses lèvres. Les vagues de chaleur qui me submergeaient me faisaient trembler. Finalement Simba fit glisser ses mains jusqu'à mes hanches où il trouva ma chemise. Lentement il la fit glisser pour finalement la retirer totalement et ainsi nous retrouver tous les deux en petites tenues, enfin presque. Simba m'embrassa de nouveau et me prit dans ses bras pour me porta jusqu'à notre chambre.
    Le matelas gémit sous notre poids tandis qu'il m'allongeait sur le lit. Puis je déposai mes paumes sur son torse. Sa peau était aussi agréable à caresser qu'à regarder. Simba continua de m'embrasser jusqu'à m'en faire perdre haleine.
    Je sentis une vague de désir pur envahir mon bas-ventre tandis que Simba descendit lentement tout en déposant des baisers sur mon cou, au creux de ma poitrine et le bas de mon ventre et ces gestes ne me laissèrent pas indifférente. J'en voulais plus.
    Simba défit la fermeture éclair de mon jean et le fit glisser le long de mes jambes jusqu'à ce que je me retrouve en petite tenue. Il laissa échapper un grognement lorsqu'il enleva le dernier rempart et que je me retrouvais entièrement nue devant lui. Il m'embrassa avec une telle précision qui me fit tourner la tête.
    Ce fut à mon tour de le débarrasser de son jean, je me redressais lentement, sans stopper les nombreux baisers que je déposais sur son cou et son torse. Comme animé d'une volonté propre, mes mains passaient de sa poitrine à son dos, mes doigts suivants les creux et les lignes de son corps musclé. Sa peau émettait une sorte de vibration électrique, Simba poussa un grognement sourd sous l'effet de mes caresses et glissa encore plus près jusqu'à ce que nos corps se retrouvent encore plus proches l'un de l'autre, tandis que sa main cherchait mon bas-ventre. Il fit glisser ses doigts et je me mordis la lèvre pour étouffer mes cris.
    J'émis un son rauque de protestation lorsqu'il s'interrompit. Il dégagea sa main, sa bouche quitta mes lèvres et m'observais avec insistance. Qu'avait-il en tête ? Je n'allais plus tarder à le savoir ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyDim 31 Mar - 14:35

Escapade amoureuse [Pv Nala] Tumblr_mebpb7UU5Y1qbcpzgo1_500

    Après être restés si longtemps aussi éloignés l'un de l'autre, les retrouvailles étaient plus que chaleureuses. Chacun avait le besoin de sentir l'autre prêt de lui, chacun voulait se sentir au plus proche de l'autre et on n'avait pas pu résister bien longtemps avant que cette soirée ne prenne une tournure un peu plus sensuelle. On se connaissaient par coeur et on jouait tous les deux avec les sens de l'autre, se taquinant légèrement mais comme d'habitude, ça finissait par nous attirer l'un à autre. Je me sentais d'humeur très taquine ce soir et elle également, ça ne pouvait que créer des étincelles, dans le bon sens bien entendu. Je lui avais clairement dit que je pouvais être un Bad Boy et que je méritais une punition exemplaire et j'étais impatient de recevoir cette punition car venant d'elle, j'étais certains que ça me ferait plus de bien que de mal. Oh oui.

    On ne perdait pas de temps, très vite, on retirait nos vêtements, les laissant traîner le long du chemin nous menant à notre chambre et très vite, Nala se retrouva allongée sur le lit et avec moi au dessus pour m'occuper d'elle. Nos deux corps frémissaient d'envie et la chaleur me submergeait en sa présence. C'était réciproque à ce que je pouvais sentir. Je me mis alors à la couvrir de baiser, n'omettant aucune partie de son corps si parfait et je le faisais avec tant de passion qu'elle ne pouvait réfrénner l'envie qui commençait à la submerger. La regardant dans les yeux, je défis la fermeture de son jean, le retirant et le lançant à l'autre bout de la pièce, admirant son corps presque totalement nue devant moi. Enlevant délicatement son dernier vêtement, je m'attela à embrasser son intimité avec expertise, sentant ses mains se crisper et enserrer les draps et son corps frémir.

    Très vite, ce fut à mon tour de me retrouver entièrement nu devant elle et nous fûmes plus proches que jamais. Je sentais ses mains venir caresser avec amour mon corps et ses lèvres venir déposer des baisers passionnés sur toutes les parties de mon corps. Ne pouvant pas résister plus longtemps, je fis glisser mes doigts en elle et l'embrassa avec passion, voyant qu'elle avait des difficultés à retenir ses gémissements. Toutefois, quelque chose me trottait dans la tête et je ne pouvais pas ne pas lui en parler... Arrêtant mes mouvements et observant une réaction des plus mécontentes de sa part. J'hésitais à le lui dire mais je ne pouvais plus me dérober maintenant.

    " Ecoute Nala... Cela fais un moment que j'y réfléchis... L'histoire de Kopa et tout, puis le fait qu'on vient de le retrouver... La famille s'est à nouveau agrandie et je me disais... Pourquoi ne pas l'agrandir une nouvelle fois? Pourquoi ne pas accueillir un petit nouveau? " Oui, je voulais un nouveau membre dans la famille, je voulais un petit nouveau, un autre enfant, maintenant restait à savoir ce qu'elle pensait de tout ça. " Je sais que ce n'est pas une décision à prendre à la légère et je comprendrais que tu ne veuilles plus, que tu as déjà assez soufferte comme ça. ". J'étais nerveux et elle pouvait le voir, je m'attendais au pire concernant sa réponse. Je lui prit la main et la regarda dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyLun 1 Avr - 20:40


Cela nous procurait le plus grand bien de pouvoir nous retrouver, rien que tous les deux, comme par le passé. Nous n'étions plus un Roi et une Reine, un père et une mère, un commissaire et un médecin, nous étions seulement Simba et Nala. Nous avions besoin de nous retrouver, de nous comprendre, car avec les récents évènements, nous étions devenus distants et chacun l'avaient ressentis et l'avait vécu à sa manière. Simba se vouait corps et âme à son travail, tandis que je recherchais ce manque d'affection auprès de ma fille Kiara, qui ne cessait de s'éloigner elle aussi de moi. A croire que toutes les personnes les plus chers à mon coeur ne cessait de s'éloigner et je craignais le pire. Depuis la révélation de Simba concernant le retour de Zira, mon inquiétude ne cessait de grandir et je ne pouvais m'empêcher de croire au pire. Cette bonne femme avait été responsable de tout notre malheur, de notre tristesse, savoir qu'elle était encore là ne m'aidait pas à avancer. Je voulais lui faire payer ce qu'elle avait osé faire à ma famille et j'étais prête à tout pour y parvenir. Lorsqu'il s'agissait de ma famille, rien ne pouvait m'arrêter, je serais prête à donner ma vie pour eux et ça Simba le savait parfaitement bien.

Pour l'heure, je ne devais pas penser à Zira, je devais oublier tous nos soucis pour le moment et me concentrer uniquement sur l'instant présent que je partageais avec mon époux. Même si la situation était très différente de celle dont nous avions l'habitude, je ne pouvais que savourer l'instant présent, car même si le corps de Simba était différent aujourd'hui, il restait et restera à tout jamais le lion dont j'étais follement amoureuse. Dans son comportement je retrouvais bien là mon meilleur ami et mon âme soeur, il n'avait en rien changé. Simba me connaissait par coeur et il profitait de cet atout pour me mettre à l'épreuve. Il me faisait vivre un véritable supplice en parcourant mon corps de baiser, ce qui fit grimper un peu plus ma température. Plus aucun rempart ne nous séparaient et chacun pouvait profiter de la peau douce de l'autre, Comme animé d'une volonté propre, mes mains passaient de sa poitrine à son dos, mes doigts suivants les creux et les lignes de son corps musclé. Je sentis une vague de désir pur envahir mon bas-ventre au rythme de ses gémissements.
Je me cambrai et saisis sa tête entre mes mains pour le regarder droit dans les yeux et voir son regard, ce regard qui était capable de faire chavirer mon coeur. Simba fit encore plus grimper mon désir en s'aventurant plus bas. Me préparant à ce que j'allais ressentir, je ne m'étais pas attendue une seule seconde à ce revirement de situation. J'émis un son rauque de protestation lorsqu'il s'interrompit. Il dégagea sa main et m'observait sérieusement. Qu'avait-il à m'annoncer dans un moment pareil ? " Ecoute Nala... Cela fait un moment que j'y réfléchit... L'histoire de Kopa et tout, puis le fait qu'on vient de le retrouver... La famille s'est à nouveau agrandie et je me disais... Pourquoi ne pas l'agrandir une nouvelle fois? Pourquoi ne pas accueillir un petit nouveau? " Il me fallut plusieurs secondes avant de saisir vraiment ce qu'il venait de me dire. Encore sous l'effet du désir je n'étais pas capable de raisonner clairement. Remarquant mon silence, Simba entreprit de continuer le sujet " Je sais que ce n'est pas une décision à prendre à la légère et je comprendrais que tu ne veuilles plus, que tu as déjà assez soufferte comme ça. ". Je n'arrivais pas à croire ce que je venais d'entendre, nous étions sur le point de faire l'amour et voilà qu'il pensait à avoir un troisième enfant ! Parfois Simba pouvait être surprenant et il venait de le démontrer une nouvelle fois. Je venais de réaliser que je n'avais toujours rien dis et me contentait de l'observer avec d'immenses yeux. Le connaissant il n'allait pas tarder à faire une crise de panique, je devais trouver quelque chose de censé à lui dire.

▬ Il va falloir que tu m'expliques, comment tu arrives à penser à ce genre de choses dans une situation comme celle-ci Simba ?

Et sans m'en rendre compte, je partis dans une crise de rire, Simba était vraiment adorable et il me faisait littéralement fondre sur place. Comment pouvais-je refuser une telle demande ? Bien évidemment que j'étais d'accord, justement j'en rêve depuis un long moment désormais, mais je n'avais jamais osé en parler à mon mari. Après tout ce que nous avions vécu et notre nouvelle vie, je pensais que cela serait déplacé et inappropriée. Désormais je savais que Simba était prêt pour devenir père une nouvelle fois, cela me faisait chaud au coeur, il était réellement mon âme soeur.
Simba était nerveux, cela se voyait dans les yeux au milieu de la figure, d'autant plus que je le connaissais par coeur désormais, j'allais devoir vite remédier à ça, avant qu'il ne me fasse une attaque. Capturant ses lèvres, j'entrepris de l'embrasser passionnément, avant de glisser jusqu'à son oreille.

▬ Dans ce cas ne perdons pas de temps qu'en dis-tu ?

Il savait au plus profond de lui-même que j'étais d'accord à 100 % avec cette demande. Comment aurais-je pu refuser ? Toujours dans l'humeur joueuse et taquine, je ne lui avais pas répondis directement, mais laisser planer le suspense. En insistant bien-sûr le fait de reprendre là où nous nous étions arrêté était plus que significatif. J'espérais seulement que Simba l'avait compris. Dans le doute, je préférais reformuler autrement.

▬ Bien évidemment que je suis d'accord mon amour.

Sans lui laisser le temps de répondre, je réussis à le faire basculer sur le côté et m'empressais de me retrouver au-dessus de lui. Désormais s'était à moi de lui faire subir ce qu'il m'avait fait avant. Je déposais un grand nombre de baiser sur ses lèvres en descendant délicatement sur son cou, son torse, son ventre ... Désormais s'était moi qui le dominai et je voulais profiter de cette opportunité pour continuer là où nous nous étions arrêté ...

~~~~~~~~~Plusieurs heures plus tard~~~~~~~~~

Le lendemain matin, les premières lueurs du soleil me firent sortir de mon profond sommeil et je découvris le bras de Simba autour de ma taille. Délicatement je me retournais pour me retrouver face à lui et pour le regarder dormir. Il avait l'air si paisible que je ne pouvais me résoudre à le réveiller. Je ne savais pas, s'il était réellement conscient du bonheur qu'il pouvait me procurer. Grâce à lui j'étais heureuse et je savais que la suite des évènements allait ajouter une touche de magie à notre histoire. Même si nous avons vécu beaucoup d'aventures, que ce soit au cimetière des éléphants, le combat contre Scar et Zira, nous en sommes ressortis encore plus forts et plus souder qu'avant. J'étais raide dingue de cet homme qui était capable de me rendre heureuse jour après jour. Désormais c'était à moi de le rendre heureux en lui offrant cet enfant dont il désirait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] EmptyJeu 15 Aoû - 21:20

J'archive I love you
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Escapade amoureuse [Pv Nala] Escapade amoureuse [Pv Nala] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Escapade amoureuse [Pv Nala]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-