AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
189.99 € 379 €
Voir le deal

Partagez

When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith Vide
When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith Vide
When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith Vide
When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith Vide
When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith Vide
 

 When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith EmptyJeu 15 Nov - 17:54





«When you find a friend»

John H. Smith & Aria A. Heartwood


Comme chaque matin ensoleillé, Aurore avait été réveillée par un rayon de soleil venant chatouiller ses paupières. Souriante, elle avait ouvert les yeux et s’était tournée de l’autre côté du lit, comme si Casey était encore là et qu’elle pouvait se blottir contre lui. Mais comme chaque matin depuis déjà plusieurs semaines, c’est le vide qu’elle trouva, un vide comblé par un simple oreiller disposé à côté d’elle. La jeune femme ouvrit les yeux et une nouvelle vague de tristesse la submergea. Comment pourrait-elle vivre, peut être toute sa vie sans cet homme à ses côtés le matin ? Il lui manquait tellement, vivre sans lui était une douleur de chaque instant, une douleur qui la ravageait un peu plus à chaque battement de cœur et qui creusait en elle un gouffre profond qui la faisait parfois se plier en deux. Être triste, c’était un sentiment nouveau pour elle toujours si souriante et si joyeuse. Un sentiment qui était né à leur rupture et qui pas un instant ne disparaissait. Certes parfois il s’estompait, restait tapis tout au fond d’elle, quand elle partageait un moment de joie avec Pocahontas par exemple ou avec une autre de ses amies si chères à son cœur… Pourtant dès qu’Aurore était seule c’était insupportable, la douleur s’emparait d’elle, entièrement, comme si elle n’avait attendue qu’un instant de faiblesse pour ressurgir et l’assaillir, comme si jamais plus elle ne la quitterait. Et la jeune femme le savait, elle en était persuadée, elle devrait apprendre à vivre avec ce trou béant dans poitrine car Casey et elle s’était terminé. Aria était à l’origine de cette rupture, les disputes et les souffrances qu’ils s’infligeaient depuis leur arrivée ici étaient bien trop nombreuses. Mais depuis leur séparation c’était bien pire, il s’affichait avec d’autres femmes et elle ne pouvait rien dire. Au fond, la Princesse espérait que la situation s’arrangerait un jour, c’était un rêve qu’elle chérissait, et c’était ce rêve qui l’aidait à tenir le coup chaque jour. Après un soupir résolu, Aurore se leva et fit le lit rapidement elle n’avait rien à faire aujourd’hui alors elle avait décidé la veille qu’elle irait se promener dans la fôret. C’était un lieu qui l’apaisait et lui redonnait de l’énergie et la jeune femme en avait grand besoin, c’était même vital pour elle en cet instant. Après une bonne douche, elle enfila une robe, comme à son habitude, une robe ample, arrivant au dessus des genoux. Elle était simple, blanche, et la pureté d’Aria n’en ressortait que plus, sans qu’elle ne s’en rende compte.

La belle blonde quitta l’appartement qu’elle partageait avec Hydra sans l’avoir croisée et se dirigea vers la fôret qu’elle affectionnait tant. Evidemment elle y allait à pied, une grande bouffée d’air, rien de mieux pour commencer la journée, d’autant qu’Aurore détestait conduire une voiture, elle s’y sentait oppressée. Cette pensée la ramenait une nouvelle fois vers Casey qui dans ce monde s’était reconverti en garagiste et qui passait son temps à réparer ces affreuses inventions. Un nouveau pic se planta dans son cœur mais elle décida de l’ignorer et continua à marcher d’un pas décidé. Après un bon quart d’heure elle franchit la lisière des bois et alla se perdre entre les arbres. Elle avait arpenté tant de fois ces bois que maintenant, la jeune femme les connaissait par cœur et n’avait pas peur de se perdre. L’odeur de la mousse humide et de la terre vinrent la saisirent et emplirent ses poumons de pureté. C’était beaucoup mieux que la pollution de la ville à laquelle elle n’arrivait pas à se faire. Depuis son arrivée à Fantasia, Aria toussait beaucoup et était régulièrement malade, ayant toujours vécu au contact de la nature, elle avait du mal à s’adapter même si la ville lui plaisait énormément et lui permettait de faire sans cesse de nouvelles découvertes. Au détour d’un immense hêtre, Aurore se figea. Un petit nid d’oiseaux était juché sur une branche un peu plus haut, et des petits oisillons piaillaient alors que leurs parents venaient les nourrir au fur et à mesure. Un sourire se dessina sur son beau visage et la nostalgie s’empara d’elle. Cela la faisait repenser aux longs moments qu’elle passait à chanter avec les animaux quand elle était dans son monde. La vie était alors si simple… En souvenir de ce passé qu’elle chérissait, la jeune femme entonna une chanson. Les paroles, elle les inventait au gré de son humeur et cette fois encore elles parlaient d’amour, d’un amour perdu qu’elle espérait plus que tout retrouver. Tellement absorbé par cet instant qui lui procurait une sensation de bien être et de joie, elle n’entendit pas le craquement derrière elle qui signifiait que quelqu’un approchait. Aurore dansait seule, sur place, en chantonnant de sa belle voix si douce, sa naïveté l’enfermant dans sa bulle comme toujours.


(c) Spinelsuns

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith EmptyDim 18 Nov - 19:31



FEAT. Aria A. Heartwood-Asleep
When you find a friend

Aria A. Heartwood-Asleep
Je n'avais aucune envie d'aller travailler au bureau aujourd'hui. Mon patron venait de m'annoncer hier que je partais pour une semaine à partir de demain pour aller couvrir une catastrophe naturelle dans je ne sais quel pays du nord. En gros, je n'allais m'occuper que d'interviewer des rescapés pour entendre les même discours à longueur de journée. Je détestais tellement mon travail. Enfin, seulement quand je partais pour des reportages sans aucune pensée morale derrière et quand mes journées demeuraient rester devant un ordinateur et écrire des articles. On peut dire que soixante-dix pourcent de mon temps je haïssais ce que je faisais en gros. En me levant, j'avais appelé la secrétaire du boss pour lui annoncer que je préparais mon départ et donc que je ne viendrai pas ce jour-ci. C'était un mensonge évidemment comme je prenais même pas une heure pour rassembler toutes mes affaires. Je voulais profiter une dernière fois de mon temps libre pour aller m'aérer dans la nature. Dès que je pouvais, une balade dans la foret loin de la ville s'imposait. Soit avec mon chien ou soit seul. Jamy dormait dans sa niche quand j'ai voulu partir alors, j'avais décidé de le laisser seul avant le grand départ de demain.

Le soleil ne semblait pas être débout depuis bien longtemps que je quittai mon domicile. Il était préférable de toute façon car il n'y aurait pratiquement personne pour ennuyer les animaux de la forêt en criant sans aucune raison par exemple ou encore à chercher les écureuils dans les arbres. Un jour, j'avais pris sur le fait deux gamins qui jouaient à attraper ces pauvres petites bestioles pour les enfermer dans une cage et les ramener chez eux. Ils avaient pris cher de ma part en tout cas, je crois bien que j'avais même réussi à les faire pleurer. Quel vil personne je peux être parfois (ou pas).

Je commençais à me mettre à courir pour trente minutes sans interruption en suivant un chemin forestier. Fumant énormément, je me sentais obligé de toujours tester mon corps. Ma respiration n'était plus comme il y a quinze ans mais bon je pouvais encore courir des kilomètres sans avoir des douleurs à l'intérieur de moi. Je courrais encore et encore pendant environ dix minutes mais, une douce voix au loin m’envoûta dans mon effort. Je suivais les paroles en riant car les phrases parlaient d'amour et d'espoir. Choses, que je ne croyais plus à présent voyant comment mon amour éternel s'est terminé et qu'il n'y avait sûrement plus de retour possible. Une jeune demoiselle dansait en plein milieu des arbres en observant un nid perché. J'avais l'impression de rêver tellement que je n'aurai jamais cru apercevoir cela de ma vie un jour. On se serait cru dans un film où le prince arriverait dans les minutes qui suivent. Hum cela me faisait penser à un long métrage mais je ne savais plus lequel (hihi). Elle ne semblait pas remarquer que je l'observais à quelque pas de là. Je ne voulais pas la surprendre ou même interrompre cette douce mélodie alors, j'attendais qu'elle termina tout en souriant à la voir si joyeuse.

Voulez-vous que je vous accompagne pour votre prochaine chansonnette ? Je dois bien avouer que ma voix n'est pas du tout aussi merveilleuse que la votre.
fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith EmptyMar 27 Nov - 19:45

Aria A. Heartwood-Asleep a écrit:




«When you find a friend»

John H. Smith & Aria A. Heartwood


"Voulez-vous que je vous accompagne pour votre prochaine chansonnette ? Je dois bien avouer que ma voix n'est pas du tout aussi merveilleuse que la votre." Cette voix l'interpella, elle n'avait entendu personne arriver, trop enfermée dans son monde comme toujours ! Aurore sursauta donc, surprise. Son coeur se mit à battre la chamade et l'espace d'un instant, elle s'imagina un scénario d'épouvante. Casey n'avait cesse de lui répéter qu'elle devait prendre garde aux inconnus et ne pas se balader seule au milieu des bois, n'importe qui pourrait s'en prendre à elle dans ce cas. Aria était pourtant bien trop têtue pour écouter et se priver de son endroit favoris n'en serait que trop douloureux. Se mordillant la lèvre elle prit sur elle pour se calmer, la peur ne devait pas la dévorer d'autant que ce jeune homme avait une voix sympathique et agréable, en aucun cas menacante. Au contraire il avait été aimable et semblait même amusée. Après avoir respiré un bon coup, la Princesse se retourna et découvrit enfin celui qui l'avait interpellée et surprise en pleine chanson. C'est alors que ses yeux se posèrent sur un homme plutôt très beau, souriant, et qui semblait doux. Certes Aurore pourrait trouver n'importe qui amical du moment qu'on lui offrait un sourire, mais cet inconnu là semblait réellement bon. La gentillesse émanait de ses traits, elle un peu gênée qu'il l'ait découverte chantant avec des oiseaux -car elle savait que dans ce monde, elle passait pour folle à faire cela- rétorqua de sa voix douce "Oh je suis certaine que vous sous-estimez votre voix comme la plupart des gens. D'autant que la mienne n'est pas si exceptionnelle.... Mais je vous remercie du compliment. Quant à me rejoindre pour la prochaine chanson... Ce ne serait peut être pas une bonne idée... La dernière fois qu'un homme a chanté avec moi..." Elle s'interrompit au milieu de sa phrase, repensant à Casey. Il lui fallut une demi seconde à peine pour que la douleur resurgisse, instantanément. C'était lui le dernier avec qui elle avait chanté, dans cette fôret si parfaite de leur monde. Une chanson qui leur avait permis de se rencontrer, et de tomber amoureux dès le premier regard. Jamais elle n'oublierait cet instant, alors qu'un sublime avenir s'ouvrait alors à eux. Une fois de plus le trou béant qui s'était installé dans sa poitrine lui fit ressentir une douleur intense, dévorante. Comment avait-elle pu le perdre ? Manquant vaciller, elle posa une main sur le tronc d'un arbre. Cette souffrance était insuportable, Aurore avait l'impression en cet instant que jamais plus elle ne vivrait sans, et pourtant elle allait devoir apprendre. Pour ne pas paraitre trop étrange, elle reprit : "Bref cela ne vous intéresse certainement pas mais l'histoire n'a pas une fin heureuse." Aria haussa les épaules, son sourire avait disparu de son beau visage. Ses chansons elle ne pouvait les réserver qu'à Casey, jamais elle ne pourrait chanter avec un autre homme, elle aurait alors l'impression de trahir le seul amour de sa vie. Peut être l'avait elle perdu, mais jamais elle ne se résoudrait à l'oublier, et à faire une croix sur leurs instants de bonheur. Pourtant la jeune femme détestait tant se sentir triste, ce n'était pas dans sa nature elle qui était normalement insouciante et joyeuse. Cette histoire l'avait tant brisée... Telle une coquille vide, elle airait à la recherche d'un peu de joie et parfois elle en trouvait. C'est ce qu'elle désirait plus que tout. Pour ça il fallait qu'elle apprenne à vivre sans Casey. La coquille vide voulait pourtant faire bonne impression, alors elle reprit un peu d'aplomb en voyant positif, comme toujours : une nouvelle rencontre ne pourrait que lui faire du bien, et lui changer les idées, autant en profiter. Fixant de nouveau son regard azur sur le jeune homme, elle tenta un léger sourire. "Vous ne m'avez pas prise pour une folle en m'entendant chanter au milieu de la fôret ? Ce n'est pas très... commun par ici !" D'ailleurs elle se demandait ce qu'il venait faire dans un coin si reculé, d'habitude elle n'y croisait personne et c'était pour cette raison qu'elle venait souvent ici. En jetant un coup d'oeil à sa tenue elle constata qu'il était en jogging, il était donc certainement en train de faire du sport.


(c) Spinelsuns

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith EmptyDim 24 Mar - 14:03

Pas de réponse depuis le 27 novembre j'archive I love you
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

When you find a friend ∆ PV ft John H. Smith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] John Rambo [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-