AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Narcos Saisons 1 et 2 Coffret Blu-ray
Voir le deal
18.03 €

Partagez

SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  Vide
SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  Vide
SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  Vide
SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  Vide
SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  Vide
SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  Vide
SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  Vide
 

 SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser. SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  EmptySam 1 Déc - 18:04

Passe moi les menottes et emmènes moi danser
Qu'est ce que j'avais encore fait ? C'était quoi cette endroit déjà ? Le FBI ? Fausse blonde infiltrée ? Non franchement je connaissais pas moi. Pourquoi on m'avait emmené ici ? Ah ça je le savais ! On m'avait arrêté pour avoir frappé un soi disant agent au mauvais endroit. Excusez moi d'être aveugle et d'avoir des réflexes ! Vous en connaissez beaucoup des agents qui vous prennent par le bras et qui vous demande vos papiers d'identités, pour savoir ou vous habitez ? Bah moi pas, et puis j'étais en état de défense, après tout, ici il y avait pleins de voleurs et de personnes malsaines. Bien sûr j'en faisais partie mais tout de même, personnellement je n'avais jamais demandé de compte à quelqu'un ! Je me retrouvais donc dans le poste de police si j'avais bien tout suivis. Je savais à peu près ce que c'était. Les personnes qui travaillaient ici avoir pour travail de faire régner la loi. Dire que je me plaignais de bosser en tant que voyante mais comparé à eux j'étais heureuse ! Expliquez moi l'intérêt d'être derrière un bureau toute la journée et pourchasser les méchants ? Arrêtez moi mon travail leur permettait de vivre c'était impressionnant à tel point le monde était petit !
La porte derrière moi claqua et je soupirais. C'est bon, je pouvais partir ? Pas que je m'ennuyais ici, mais un tout petit peu ! Et puis les trucs qui me tenaient les mains me faisaient trop mal cela me serait énormément. Ils avaient peur que je parte ou quoi ? C'est bon j'étais pas un monstre non plus. J'entendis la personne à coté de moi qui marchait et qui se rendit derrière le bureau sûrement pour s'assoir. Comme à mon habitude j'avais les yeux fermés, la plupart du temps lorsque je les ouvrais je faisais peur aux gens. Alors autant éviter les dégâts.

J'avais l'impression que cela faisait des heures que j'étais ici, dans ce fauteuil pas très confortable, aussi sans aucune gène je me levais et me rendis à la fenêtre. Comment je la repérais ? C'était le seule endroit tout blanc que ma vue détectait. J'en avais marre de rester ici. Je me retournais vers le bureau et m'en approchais. Pas facile de savoir qui était en face de moi et cela m'énervait toujours. Je tâtonnais sur le bureau cherchant la main de la personne pour en savoir un peu plus sur elle. Trouvée. Alors, homme, vieux. Encore un vieux ! Ah non en fait. « La trentaine. Belle année hein ? Je pourrais en dire encore plus sur toi si tu m'enlevais ses menottes et que tu m'emmenais boire un verre. ». Aborder un inconnu flic ? C'était pas ce que je préférais mais je voulais sortir. Et si il était ma clé de sortie, très bien, draguer serait la meilleur option. Et puis avec les mains que ce mec avait, il ne pouvait être que sexy.
CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser. SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  EmptyMar 4 Déc - 17:16

SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  Tumblr_mec8xjYSel1qlxvxuo1_500
    Lorsqu'on était policier, membre de la police et en particulier commissaire de police comme moi, on en voyait des choses étranges et inattendues, des cas exeptionnels et ça, je le voyais tous les jours. Ma fonction de commissaire de police ressemblait quelque peu à mon ancienne place de roi, j'étais chargé de veiller à ce que tout se passe bien, à ce que tout le monde soit en sécurité et si quelque chose se passait mal, c'est moi qui remettait tout dans l'ordre. * BADASS *. Aujourd'hui c'était encore un jour comme ça, on m'avait signalé quelque chose d'inhabituel mais je n'avais pas bien compris de quoi il s'agissait mais je savais qu'il y avait un agent qui avait été blessé et de la plus belle des façons si vous voyez ce que je veux dire. On avait trouvé la personne qui avait fait ça et on m'avait indiqué qu'on me l'amènerait dans mon bureau dans la journée. Rah, comme si je n'avais que ça à faire aussi. Raccrochant le téléphone en prenant soin de dire que je serais là, je souffla quelques minutes avant de me lever et de me décider à accomplir mon devoir. Si je ne le faisais pas, qui le ferait? Enfilant mon blouson en cuir, je monta dans ma voiture, emportant le café que je venais d'acheter. Arrivant très rapidement, on me briffa tout aussi rapidement sur la situation et je saisissais la situation mais quelque chose m'intriguait. On m'avait indiqué que la personne qui avait blessé mon agent avait une particularité, qu'elle était aveugle... Cela me mit directement un nom en tête: Eerin. Cette chère Eerin... Avec son caractère de cochon et de garçon manqué qui s'énerve pour un rien. Elle s'emportait très rapidement et se retrouvait souvent ici, il fallait que ça s'arrête un peu, on aurait même pu penser que c'était devenu une seconde maison pour elle ce bureau!

    Prenant le dossier en main, je saisis la poignet de la porte et l'ouvrit, entrant sans dire quoique ce soit. Je pris soin de fermer avec soin la porte, ne voulant pas être dérangé et en me retournant, je n'eus même pas besoin de voir son visage pour deviner que mes soupçons étaient bien fondés et que c'était bien Eerin qui se retrouvait une fois de plus devant moi. J'allais m'installer, déposant le dossier sur la table, ne faisant aucun bruit. C'est alors que je la vis se lever et se diriger vers la fenêtre, je me demandais comment elle faisait... On ne pouvait pas vraiment savoir ce que c'était que de ne pas pouvoir compter entièrement sur ses yeux sans être dans le même cas et Eerin parvenait tout de même à s'en sortir, le fait qu'elle ait repérée la fenêtre le démontrait bien et c'est cette force de caractère que j'appréciais vraiment chez elle. Je la vis se retourner, gardant les yeux fermés, elle me l'avait déjà dit pourquoi elle préférait garder les yeux fermés mais je lui avais déjà précisé qu'elle n'avait pas à agir de cette manière avec moi, qu'elle ne me faisait pas peur, au contraire, elle était comme ça et je l'aimais comme elle était. « La trentaine. Belle année hein ? Je pourrais en dire encore plus sur toi si tu m'enlevais ses menottes et que tu m'emmenais boire un verre. » J'eus un petit sourire, je reconnaissais bien là la jolie brune, user de ses charmes pour s'en sortir. Je ne pouvais pas la blâmer, elle avait de sérieux atouts de son côté... Mais elle était tombée sur le mauvais flic. " Tu me déçois Eerin " dis-je sur un ton plaisantin. " Vu le nombre de fois que tu es venue dans ce bureau, je pensais que tu me reconnaîtrais sans te tromper. " dis-je avec un petit sourire pour la faire chier. Oui, j'adorais la faire chier. " Ca aurait avec plaisir mais on a une petite affaire à régler il me semble bien. " dis-je en reprenant un ton plus sérieux, lui serrant légèrement la main, admirant son visage. " Qu'est ce qui te prends de castrer mes gars? Tu es en période ou quoi? " demandais-je, moqueur.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser. SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  EmptySam 8 Déc - 14:26

Passe moi les menottes et emmènes moi danser
" Tu me déçois Eerin " Non mais sérieusement ? A chaque fois c'était la même chose je tombais sur Simba. Pas de chance, sur lui ça ne marchait jamais ce jeu là. Trop amoureux de sa nana pour ça. Je soupirais, me sentant terriblement nulle. D'habitude j'arrivais à le reconnaitre sans problème, enfin la plupart du temps. Je commençais à ramollir dis donc." Vu le nombre de fois que tu es venue dans ce bureau, je pensais que tu me reconnaîtrais sans te tromper. " Je lui tapais gentillement la main et retourna m'assoir en me laissant tomber sur le siège. Il avait raison pourtant. D'ordinaire je reconnaissais les personnes sans avoir besoin de les toucher. Et je devrais savoir que Simba aurait pu être ici puisqu'il est flic. Mais cela ne m'avait pas spécialement traversé l'esprit. Je me doutais qu'il rigolait intérieurement, que je l'amusais. Et pour ma défense je n'avais pas grand-chose à dire. " Ca aurait avec plaisir mais on a une petite affaire à régler il me semble bien. " Ah bon ? Quelle affaire ? Je voyais pas du tout de quoi il parlait. Je n'étais pas du tout en infraction, non monsieur ! Moi j'avais la conscience tranquille ! Je n'avais pas lâché la main du jeune homme, c'était mon seul repère dans la salle. Aussi, je le sentis me la serrer légèrement et sourit. " Qu'est ce qui te prends de castrer mes gars? Tu es en période ou quoi? " Quel humour et quelle répartie. J'étais morte de rire. Vexée, je virais ma main de la sienne et croisa les bras. Je savais qui était en face de moi, aussi j'ouvris les yeux. Si je me rappelais bien, cela ne dérangeait pas Simba. Cela me faisait tout drôle d'avoir les yeux ouverts. La sensation de ciller des yeux et de les ouvrir puis de les fermer mettait presque inconnue.

Je sentais son regard sur moi, et je me décidais finalement à lui répondre. Qu'est ce que je pouvais dire pour ma défense ? Absolument rien. « Une affaire à régler. Si tu voulais faire preuve d'un peu d'indulgence pour une pauvre petite femme ce serait fini d'ici cinq minutes. ». J'avais pas envie de m'étaler sur ce qui c'était passé. Et puis on m'avait agressée, je mettais défendu fin de l'histoire. Je savais pourtant que ça ne passerais pas avec Simba. Alors autant tout lui expliqué maintenant, il serait content comme ça. Je posais mes pieds sur le bureau du jeune homme en virant les papiers qui étaient dessus. « Non mais sérieusement, tiens tes mecs en laisse ! T'en connais beaucoup de tes gars qui prennent par le bras une aveugle et lui demande ses papiers d'identités ? Il croit quoi ? Que je les avais pas sur moi ?... ». Soudain j'eus un léger doute. Cherchant des mains poches de jean mes papiers je levais les yeux au ciel. « Bon d'accord je les avais pas, mais Simba, j'ai pas la tête d'un terroriste ! ». Je serais très vexée si il me disait le contraire d'ailleurs. Je tendis une nouvelle fois mes mains, fragile et prisonnière des menottes et regarda Simba le droit dans les yeux que je pouvais. « S'il te plait ? Ca fait mal aux poignets ses choses là et c'est lourd. »
CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser. SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  EmptyDim 23 Déc - 12:00

SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  Tumblr_mec8xjYSel1qlxvxuo1_500
    Le beau brun connaissait bien le jeu de la brunette, plus que bien même. Elle avait maintes fois tentées de le faire tomber entre ses filets mais ce dernier ne c'était jamais fait prendre au piège. Simba ne pouvait pas se le permettre, il avait déjà sa femme et il en était éperdument amoureux. Ca impliquait bien plus que lui et sa femme d'ailleurs car il avait aussi des enfants, une fille et un garçon alors il ne pouvait pas prendre le risque de tomber sous le charme d'une femme et de mettre en péril l'équilibre de la famille, équilibre qu'ils venaient à peine de retrouver depuis que Kopa les avaient rejoins. Cependant, il fallait bien reconnaître que Eerin était une femme magnifique et qui avait tout pour elle, vraiment tout. Bien qu'elle avait commis plusieurs infractions et qu'elle se retrouvait dans une situation plutôt délicate, Simba ne pouvait pas lui en vouloir, il n'avait jamais pu de toute manière. Il se considérait un peu comme son protecteur, c'était dans sa nature de protéger les gens et il avait eut un réel coup de coeur pour la jolie brune alors il se débrouillait toujours pour la tirer dans les problèmes dans lesquels elle se fourrait mais il fallait veiller à ne pas abuser de sa gentillesse non plus. Avec elle il savait qu'il pouvait se lâcher et se comporter naturellement et avec cette dernière il pouvait exercer ma répartie au vue des nombreux conflits qu'ils pouvaient tous les deux avoir mais il le faisais toujours avec un grand sens de l'humour. Simba la vis rire à mes remarques et il ne pu m'empêcher d'avoir un petit sourire lui aussi. Elle semblait vexée et cela amusait le " lion ". Enfin le beau brun la vit ouvrir les yeux, conscient que ça devait demander beaucoup d'efforts à Eerin pour oser faire ça mais elle savait qu'avec lui, elle n'avait rien à craindre. C'est vrai qu'au début, le commissaire de police avait été légèrement impressionné par sa particularité mais maintenant, plus du tout, ça faisait parti d'elle et il l'appréciait telle qu'elle était. Simba la fixait sans rien dire.

    « Une affaire à régler. Si tu voulais faire preuve d'un peu d'indulgence pour une pauvre petite femme ce serait fini d'ici cinq minutes. »
    Cela fit rire le jeune homme. Pauvre petite femme? Une pauvre petite femme capable de castrer et de fracasser tous les hommes qu'il avait, il ne voyait pas ça tous les jours... Ils faudraient qu'ils revoient ensemble la notion de pauvre petite femme. Concernant l'indulgence, il en avait déjà bien fait preuve avec elle... Ne s'en souvenait-elle pas? Ou ne voulait-elle pas s'en souvenir... " De l'indulgence j'en ai déjà assez fait preuve Eerin... Et il faudrait revoir ensemble la définition de pauvre petite femme car je pense qu'on en a pas la même idée. " Elle avait toujours eut un fort caractère et encore une fois, elle le démontrait, posant les pieds sur son bureau, virant toute sa paperasse, ça ne l'aiderait pas à s'attirer les faveurs du policier. Simba croisa les bras. « Non mais sérieusement, tiens tes mecs en laisse ! T'en connais beaucoup de tes gars qui prennent par le bras une aveugle et lui demande ses papiers d'identités ? Il croit quoi ? Que je les avais pas sur moi ?... » L'homme se contentait de la regarder, il était certains qu'il y avait une bonne raison à ça.« Bon d'accord je les avais pas, mais Simba, j'ai pas la tête d'un terroriste ! ». Le beau brun ne pu s'empêcher de rire à sa remarque et à la situation, toujours le mot pour le faire rire celle là. " Oh! quelle surprise! C'est vrai qu'un contrôle ne servait à rien! " Répondit-il ironiquement, se foutant presque de sa gueule, mais avec affection. " C'est vrai que si tous les terroristes pouvaient avoir le Eerin Style, ils seraient beaucoup moins menaçants. " Simba était conscient que ça allait une fois encore la vexer mais ça l'amusait. Elle n'aimait pas qu'on la sous-estime. Il la vit avancer ses mains vers lui, légèrement suppliante. L'agent leva les yeux au ciel, oh non, pas encore. « S'il te plait ? Ca fait mal aux poignets ses choses là et c'est lourd. »

    Hésitant quelques instants, il saisit finalement la clé et la libéra, prenant les menottes et les enfouissant dans sa poche. " Bon allez viens, on se tire d'ici. " Répondit-il en se leva et en lui prenant la main, l'aidant à se déplacer et ils sortirent finalement de la salle. Une fois de plus Simba allait a sortir de ce pétrain. Se dirigeants vers la sortie, il annonça très clairement à son collègue " Je libère la demoiselle, elle est innocente. " Il déposa au passage les menottes sur une table " Mais chef! " Simba s'arrêta et se retourna vers son officier et répondit fermement " Il n'y a pas de mais! " . Ils sortirent finalement du bâtiment et Eerin semblait être soulagée mais une fois encore, cela avait demandé beaucoup à Simba. " Viens, on va aller se boire un café. " Lui prenant la main, il ne lui laissait pas le choix. Allant au coin de la rue, il ne pris pas beaucoup de temps et revint bientôt vers Eerin en lui donnant son café. " Tiens, c'est pour toi. Viens, on va marcher un peu. " Ne lâchant pas la main de Eerin, ils commencèrent tous les deux à marcher. Elle ne risquait rien tant qu'il était à ses côtés. " Il faut arrêter de venir me voir à mon bureau, si tu vois ce que je veux dire. En d'autres situations j'aurais été ravi de te voir aussi souvent mais là... Tu es là plus souvent que les gens qui travaillent ici! " dit-il en rigolant. Il ne lui en voulait pas mais il fallait vraiment qu'elle s'assagisse et la connaissant, ce n'était pas demain la veille. " Bon... Passons. Quoi de nouveau dans ta vie? Tu t'es enfin dégotée un homme assez fou pour accepter tous tes caprices? " C'était assez amusant car à la manière dont on les voyaient, ils ressemblaient à un couple.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser. SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  EmptyJeu 27 Déc - 13:40

Passe moi les menottes et emmènes moi danser
" De l'indulgence j'en ai déjà assez fait preuve Eerin... Et il faudrait revoir ensemble la définition de pauvre petite femme car je pense qu'on en a pas la même idée. " C'est que Simba devenait sérieux ! J'avais pas grand-chose à dire pour me défendre aussi, je m'affalais sur son bureau, en lui faisant une petite moue triste. J'aimais beaucoup Simba, mais en dehors de son travail. Sauf que la plupart du temps, on se retrouvait toujours à son travail. Bon, il est vrai, que son collègue avait eu le droit de m'arrêter puisque je n'avais pas mes papiers sur moi, ce qui fit beaucoup rire le jeune homme comme d'habitude. " Oh! quelle surprise! C'est vrai qu'un contrôle ne servait à rien! " Tout à fait ça sert absolument à rien. Je sentais bien qu'il se foutait de moi, aussi je me sentais vexée. " C'est vrai que si tous les terroristes pouvaient avoir le Eerin Style, ils seraient beaucoup moins menaçants. " Ahaahah... Vraiment, la situation le faisait bien rire. Il avait perdu tout son sérieux en peu de temps. Au moins ça en faisait rire l'un de nous deux. " Bon allez viens, on se tire d'ici. " Victoire ! Je n'attendis pas qu'il me le répète une seconde fois, je me levais et massais mes poignets histoire de ne plus ressentir ses espèces de courbatures. Mine de rien, avoir les menottes aux poignets ça ne faisait pas du bien ! J'étais un peu désorientée maintenant, mais Simba me prit la main pour me sortir de là. Il est vrai que je ne connaissais pas du tout la pièce aussi, je n'arrivais pas du tout à me repérer la dedans. Il m'emmena tout de même avec lui sans me lâcher ce qui me rassura un peu. " Je libère la demoiselle, elle est innocente. " J'entendis des ripostes de ses collègues ce qui me fit sourire intérieurement, mais je préférais me retenir. C'était déjà c'était mignon de sa part de me faire sortir, je n'allais pas non plus envenimer la situation même si c'était bien mon genre. " Il n'y a pas de mais! " J'aimais quand Simba jouait de son poste de chef avec moi. Ainsi, nous sortîmes dehors, et je pus respirer à nouveau. Viens, on va aller se boire un café. " Ce n'est pas à quoi je m'attendais mais je ne cherchais pas à me défaire de sa main, c'était le minimum que je lui devais, après tout il m'avait sortit de prison. " Tiens, c'est pour toi. Viens, on va marcher un peu. " J'attrapais le café qu'il venait d'acheter, qui me réchauffait déjà les mains. Rassurée de sentir la main de Simba dans la mienne je le suivais avec plaisir. " Il faut arrêter de venir me voir à mon bureau, si tu vois ce que je veux dire. En d'autres situations j'aurais été ravi de te voir aussi souvent mais là... Tu es là plus souvent que les gens qui travaillent ici! " Je souris, et baissais la tête. Il me connaissait assez bien pour savoir que ce n'était pas totalement de ma faute et puis que je n'étais prête d'arrêter, les ennuis venaient à moi ce n'était pas de ma faute. " Bon... Passons. Quoi de nouveau dans ta vie? Tu t'es enfin dégotée un homme assez fou pour accepter tous tes caprices? " Je bus une gorgée de mon café et souris. « Tu sais très bien que tu es le seul homme que j'aime Simba » lui dis je en lui faisant un clin d'oeil et de manière enfantin. N'ayant jamais vu son visage, j'avais du me baser sur ses qualités et ses défauts et franchement je n'avais pas été dessus. « Personne ne m'aime, tout le monde me trouve méchante, mais ça me dérange pas. » Je rigolais et relevais les yeux vers la grande lumière blanche qui me brûlait les yeux. Le Soleil. Qu'est ce que ça me faisait mal aux yeux. Ca me faisait pleurer. « Simba t'aurait pas des lunettes ? », et voilà je pleurais totalement. Je détestais le soleil c'était pas possible. Changeant totalement de sujet je me retournais vers Simba «  Et toi ? Ca va avec Nana ? Ah non pardon Nala ! ». Je soupirais. Si il n'était pas marié je ne me serais pas gêné pour sortir avec lui. J'étais seulement gentille avec lui, c'était rare...
CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser. SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  EmptyDim 24 Mar - 14:16

Pas de réponse depuis le 27 décembre j'archive I love you
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser. SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

SIMBA ♣ Passe moi les menottes et emmènes moi danser.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]
» [UPTOBOX] Puff, Puff, Pass [DVDRiP]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-