AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -43%
Braun Tondeuse À Barbe BT3041
Voir le deal
28.59 €

Partagez

I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin Vide
I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin Vide
I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin Vide
I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin Vide
I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin Vide
I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin Vide
 

 I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin EmptySam 8 Déc - 1:50

    « T'es sûr ? » interrogea Kay en dévisageant son vis-à-vis, un poil méfiant, les doigts resserrés autour de son verre de whisky, y appliquant une légère rotation pour faire danser le liquide ambré. « J't'assure Kay », répliqua Gibbs en faisant de grands gestes de démonstration pour appuyer ses dires, « il l'a empalé avec son crochet, comme ça ! » et, joignant le geste à la parole, il effectua un grand mouvement qui n'eut pour d'autre effet que de renverser le verre qu'il tenait entre ses doigts, lui arrachant un grondement mécontent et crucifiant le dénommé Gibbs du regard, agacé. Ce dernier eut un regard ennuyé, s'excusant d'un haussement d'épaules, avant d'ajouter, à mi-voix : « C'est Phelps qui me l'a dit. » Esquissant une grimace contrariée, Kay épongea le whisky qui avait coulé sur sa manche et haussa les épaules, méfiant. « Et alors ? Qu'est-ce que tu veux que ça me fasse ? Le cap'taine a buté un gars, c'est pas le premier, ça sera pas le dernier, fin de l'affaire. » Le crocodile le dévisage de ses yeux noisettes, interrogateur : qu'essaie-t-il de lui faire dire au juste, mh ? Comme s'il avait entendu ses pensées, Gibbs se pencha vers lui avec un air conspirateur et murmura sur un ton entendu après avoir vérifié brièvement que personne ne les écoutait. « Mais c'était un des nôtres, Kay ! » Un des tiens, rectifia mentalement Matheson pour lui-même mais sans rien en laisser paraître. « A ce rythme-là, on y passera tous ! On devrait faire quelque chose ! » Nous y voilà donc... L'œil noir de Kay se met à briller d'une lueur féroce ; que Gibbs pense réellement ce qu'il dit ou que ce soit juste une sorte de test pour juger de sa fidélité, la réponse est la même, celle de la prudence. Comme s'il allait se dévoiler à un des pirates, non merci, il avait mieux pour confier ses secrets. Un sourire carnassier nait sur ses lèvres comme il réplique la réponse qu'on aurait attendu de n'importe quel fidèle de Crochet. « Ce que tu dis, Gibbs, ça pourrait être pris pour de la mutinerie... Et tu sais ce qu'on fait aux mutins, pas vrai ? » L'expression du pirate, qui passe du complot à l'appréhension prouve assez bien à elle seule qu'il sait ce qu'on fait, effectivement, aux traîtres à leur parole. Un sourire entendu. Si son vis-a-vis s'attendait à ce qu'il complote avec lui, c'était raté, il n'était pas aussi idiot que cela. « Tu ne voudrais pas que tes paroles arrivent aux oreilles de Smee, ou pire encore...? » Il hausse un sourcil moqueur, le laissant méditer là-dessus tandis qu'il se lève d'un mouvement fluide, l'air d'un grand seigneur quand il n'est rien, sortant sans un regard en arrière, s'allumant une cigarette une fois arrivée dans la rue et en tirant une longue bouffée.

    Ça c'était un des autres avantages d'être humain : le tabac ! Comment avait-il pu vivre sans ça, il se le demandait encore. Les mains enfoncées rageusement dans ses poches, il déquilla d'un coup de pied une canette de coca qui trainait sur le trottoir, ressassant en boucle dans son esprit les paroles de Gibbs. Était-ce un test, un vrai projet ou un simple avertissement ? Il l'ignorait mais ça avait au moins eu le mérite de le faire réfléchir encore davantage quant à Crochet. La rébellion n'était pas pour tout de suite, c'était plus ou moins décidé, et ça le frustrait au plus haut point. Un grondement agacé tandis qu'il entreprend de déambuler dans les rues, un peu au hasard, quitte à se perdre dans cette grande ville de béton, comme il le fait souvent lorsqu'il a besoin de se concentrer. S'arrêtant à un passage piéton, il laisse ses prunelles foncées divaguer sur le petit bonhomme rouge qui interdit le passage, ou qui tout du moins le déconseille. Après avoir manqué de se faire écraser une ou deux fois par une voiture, il a vite compris son utilité. C'est à ce moment précis que sa voisine de trottoir, pour une raison inexpliquée, s'engage à pied sur la route, se jetant presque littéralement sous un bus. Instinctivement, et sans savoir en quoi cela le concerne le moins du monde, il l'attrape par le bras et l'attire vers lui par réflexe, la plaquant contre lui sans vraiment le vouloir, la ramenant sur le trottoir en sécurité, le cœur battant sous l'effet de la montée d'adrénaline subite. Et, comme toujours lorsqu'il se sent en danger ou dans une situation qu'il ne contrôle pas, Kay se montre agressif. « Non mais vous êtes complètement folle ou quoi ? Vous auriez pu vous faire tuer ! » Il gronde en la décollant de lui, ses prunelles de jais se posant enfin sur le visage de la jeune femme et comprenant presque aussitôt sa bévue. Il y a quelque chose d'étrange chez elle et il ne lui faut pas plus de quelques secondes pour réaliser qu'elle est aveugle ou en tous cas qu'elle ne voit pas très bien, comme son regard papillonne sans vraiment se poser, et qu'il vient sans doute de commettre une belle gaffe en la réprimandant comme une gamine. Alors, s'il s'adoucit, il n'en reste pas moins un peu bougon quand il entreprend de s'excuser dans les règles. « Je... désolé, je n'avais pas vu que... » Il s'interrompt en réalisant qu'il s'enfonce. "Tu n'avais pas vu", espèce d'imbécile, tu crois vraiment que c'est le genre de chose qu'on dit à une aveugle ? Il se tance lui même vertement mentalement. Pas possible d'être aussi idiot. Il se mordille la lèvre, embarrassé, reculant d'un pas. « C'est vous aussi ! Vous jeter sur la route comme ça ! Faut vraiment être a... » A...? Aveugle, oui. En plein dans le mille, Crocodile ! Il passe une main embarrassé dans ses cheveux noirs et soupire lourdement. Y'a des jours comme ça, où quoiqu'on dise, on passe pour un con.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin EmptySam 8 Déc - 15:46

I'm not too Blibd to know, even though you might not show
Encore une journée de noir pour moi. C'était encore cela. Je ne me supportais plus moi même d'un coup. J'avais envie de voir, de retrouver la vue, d'en apprendre plus sur le monde qui m'entourait. Malheureusement ce n'était pas encore possible.
Refermant la porte de la maison, je partis en direction du travail. Ce n'était pas que j'avais envie d'y aller mais je n'avais pas vraiment le choix. Après tout, il fallait bien gagner sa vie non ? Je fis de mon mieux pour éviter les gens, marchant assez rapidement et d'un pas assuré pour ne pas être à la bourre. De toute façon j'étais déjà en retard, mais la boutique était un peu en crise en ce moment aussi, j'avais tout le temps que je voulais.
J'entendis les voitures sur la route juste à coté de moi et me rappelais qu'il était dangereux de rester ici. J'aurais vraiment du m'acheter un chien. Mais j'avais la flemme de le faire. Evidemment, cela me sauverait sûrement la vie, mais je n'avais jamais eu le temps de passer à l'animalerie. Et puis j'étais bien seule. Pas besoin d'un animal de compagnie pour me rappeler encore plus que j'étais aveugle.
Je connaissais la route par coeur, aussi je tournais à droite, prête à passer sur le passage des piétons. La plupart du temps les voitures klaxonnaient et s'arrêtaient pour me laisser passer. Je n'avais donc aucun problème ou risque de mourir, aussi sans attendre un instant de plus, je m'engageais sur le passage. Je sentis alors un bras m'attraper par le poignet et me ramener sur le trottoir. Mes lunettes de soleil voltigèrent en l'air et je me retrouvais contre une personne inconnue qui me serrait contre elle. « Non mais vous êtes complètement folle ou quoi ? Vous auriez pu vous faire tuer ! » Homme, trentaine d'années, énervé. Sérieusement ? Pour qui il se prenait celui là ? Je savais ce que je faisais. Je posais mes yeux sur lui, me rendant alors compte que j'avais perdue mes lunettes. Mes yeux commençaient déjà à trainer partout sur le monde qui m'entourait et qui brûlaient mes pupilles. Il fallait que je retrouve mes lunettes ou bien un endroit où je pourrais me cacher. « Je... désolé, je n'avais pas vu que... » Je ne pus m'empêcher de soupirer. Comme d'habitude. On ne remarquais jamais mon handicap car je refusais de le montrer. Je pus enfin me défaire de cet homme assez bizarre finalement et essayais de chercher mes lunettes pour ne pas que mes yeux pleurent inutilement. Je me connaissais je savais comment cela finissait. Et je ne voulais pas pleurer pour un rien. . « C'est vous aussi ! Vous jeter sur la route comme ça ! Faut vraiment être a... » De pire en pire celui là. Il s'enfonçait au fur et à mesure qu'il ouvrait la bouche.

En fait, je me fichais pas mal de ce qu'il disait, je cherchais surtout des lunettes. Tiens il en aurait pas lui pour se faire pardonner ? Je posais donc mes mains sur son visage et montais jusqu'à ses yeux. Ah ! Enfin un point positif. Je lui pris ses lunettes et les mis sur mes yeux. Sauvez ! Maintenant je pouvais lui répondre, et je me rendis compte que j'étais légèrement énervé. « Vous êtes vraiment un beau con ! Sérieusement, je suis passée ici plusieurs fois sans jamais me faire renversée, aveugle ou non, j'ai pas besoin de votre aide. » J'étais énervée d'être prise pour une personne handicapée. Oui je l'étais, mais je refusais qu'on me traite comme une mamie, j'étais jeune et je m'en sortais encore très bien ainsi ! J'essayais de me calmer un peu cherchant le point positif dans cette rencontre. « Merci pour les lunettes. Je vous les rendrais quand j'en aurais trouvé d'autres. », ce qui voulait dire qu'il n'était pas prêt de les revoir en clair.
CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin EmptyLun 10 Déc - 18:40

    A peine l'a-t-il attirée contre lui pour la subtiliser au passage du bus qui arrivait à toute vitesse qu'il le regrette déjà. Comprenez bien, il a une sorte de sixième sens pour repérer les ennuis, réminiscence de ses instincts de prédateur sans aucun doute, et généralement, prudent et loin d'être très brave, il les évite comme la peste. Ajouté à cela qu'il n'a nul besoin de reconnaissance, nulle envie d'être considéré comme un héros, vous saisirez aisément ses remords. Fort heureusement (enfin peut-être pas pour lui), la jeune femme ne semble pas du tout disposée à le remercier ou à jouer les reconnaissantes. Rien qu'à voir la façon dont elle se dégage de son étreinte involontaire et son air assassin, il a déjà compris ; ça va hurler, ou pas loin. Toutefois, elle lève les mains vers son visage et, si tout en lui lui crie de se reculer et de disparaître, il la laisse faire, intrigué et curieux. Elle ne va quand même pas lui faire le coup du je peux imaginer votre visage rien qu'en le touchant quand même ? Non, parce qu'il a déjà vu ça dans les films et, outre le fait que cela fasse très animal de foire, il n'y croit pas une seconde. Cependant, les intentions de la jeune demoiselle sont toutes autres, comme il la voit lui subtiliser assez maladroitement ses lunettes de soleil pour les poser sur son nez. Il hausse un sourcil interrogateur mais il ne dit rien ; après tout, si ça peut lui faire plaisir... Et la voilà qui ouvre la bouche. « Vous êtes vraiment un beau con ! Sérieusement, je suis passée ici plusieurs fois sans jamais me faire renversée, aveugle ou non, j'ai pas besoin de votre aide. » Il lève les yeux au ciel dans un soupir théâtral que, si elle ne voit pas, elle pourra au moins sans doute entendre. « Merci pour les lunettes. Je vous les rendrais quand j'en aurais trouvé d'autres.  » C'est ça, oui. Vu comme elle est remontée contre lui, il y a peu de chances qu'elle le revoit un jour (à part peut-être pour tenter de l'égorger dans son sommeil) et par conséquent, peu de chances que lui revoie ses lunettes. C'est ainsi qu'il ne prend pas trop de risques, quand, haussant les épaules, il lâche sur un air amusé. « Gardez-les, je vous les offre. » Première tentative d'enterrer la hache de guerre. Il esquisse un petit sourire embarrassé, bien conscient que malgré ce qu'il en pense, il n'a pas été très délicat avec elle. D'ordinaire, cela ne l'aurait pas gêné, étant d'un naturel plutôt franc et direct, mais sans doute est-ce sa cécité qui l'adoucit ou peut-être tout simplement que son instinct lui laisse penser que c'est quelqu'un d'intéressant et qu'elle mérite d'être connue. En tous cas, il lui laisse une chance quand d'habitude, il aurait répliqué vertement et l'aurait plantée là dans le meilleur des cas, l'aurait balancée sous la première voiture venue dans le pire. « Écoutez, » commence-t-il sur un ton sincèrement repentant, « j'ai été un imbécile, je le reconnais. Bien sûr, j'ignorais que vous aviez de super pouvoirs qui vous permettaient d'éviter les voitures comme personne ! J'ai été idiot de vous tirer hors de la trajectoire de ce bus, il est évident que vous l'aviez vu ! » termine-t-il finalement dans un petit ricanement moqueur. Bien conscient que sa remarque acerbe ne fera toutefois qu'envenimer les choses, il se reprend aussitôt, dans un sourire chaleureux. [color:fbbf= firebrick]« Peu importe après tout, si vous voulez vous persuader que vous n'aviez pas besoin de moi. J'm'en fous. » Et il n'y a rien de plus vrai. Il n'attend pas de merci ou de grand geste de gratitude. Ce qu'il a fait, il l'a fait par instinct. Pas par grandeur d'âme ou par altruisme. Il soupire, un peu maladroitement, comme il n'a pas franchement l'habitude de se montrer sympathique avec les gens, préférant arborer son masque de froideur et d'indifférence. « Je vous offre un verre pour vous remettre de vos émotions ? C'est le moins que vous puissiez faire en remerciement pour mes lunettes, non ? » Un sourire qu'il veut sincère, même si, du coup, ça lui donne un air crispé très peu naturel. « J'suis Kay... » Il lui tend la main avant de se souvenir qu'elle ne la verra peut-être pas. « Kay Matheson. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin EmptyJeu 27 Déc - 11:51

I'm not too Blibd to know, even though you might not show
« Gardez-les, je vous les offre. » Oh c'était vraiment trop gentil de sa part. De toute façon, si ça ne tenait qu'à moi, il ne les aurait pas revus.« Écoutez, » , je me retournais vers lui, en soupirant. J'appréciais son effort d'enterrer la hache de guerre, c'était vraiment super gentil, et je le laissais donc parler, sans le couper. Je sentais bien que pour lui c'était un effort de s'excuser, et c'était presque trop gentil de sa part. Oui, je ne le connaissais que depuis cinq minutes, et il devait vraiment être une mère Thérèsa au masculin pour sauver les jolies filles de la mort, mais même. Pas de chance pour lui, j'étais pas du tout le genre de nana à apprécier les princes charmants. « j'ai été un imbécile, je le reconnais. Bien sûr, j'ignorais que vous aviez de super pouvoirs qui vous permettaient d'éviter les voitures comme personne ! J'ai été idiot de vous tirer hors de la trajectoire de ce bus, il est évident que vous l'aviez vu ! » Il aurait pu le répéter plusieurs fois, « j'ai été un imbécile », parce qu'il l'était ! Le pire c'est qu'il aurait pu s'excuser, mais non il le faisait exprès ! Je n'avais pas de super pouvoir comme Monsieur le pensait non, moi j'y allais au feeling ! Mais non de Zeus, j'allais lui en foutre une, et l'histoire serait finie. « Peu importe après tout, si vous voulez vous persuader que vous n'aviez pas besoin de moi. J'm'en fous. » Aaah ah ! J'en tenais une là ! Si il s'en foutait vraiment pourquoi m'avait-il sauvé ? « Je vous offre un verre pour vous remettre de vos émotions ? C'est le moins que vous puissiez faire en remerciement pour mes lunettes, non ? » Il parlait beaucoup celui là, ça commençait à m'énerver. Et le pire, c'est qu'il avait raison, c'était le minimum. « J'suis Kay... » Je sentis qu'il me tendait la main. « Kay Matheson. » En soupirant je lui attrapais et me présentais à mon tour. « Eerin, Eerin Eveen. » Je me décidais à lui repontre me rendant compte qu'il avait eu un long monologue pendant lequel je n'avais pas ouvert la bouche. « Et sachez que je n'ai pas de super pouvoir, le bus s'arrête parce que le chauffeur ne veux pas finir en prison pour blessé une aveugle. » Je pointais mon doigt juste en face et lui dit « La-bas y a un bar, je vais vous montrez qu'on peut traverser sans voir. » Je souris, et avant de partir lui lançais « Si je m'en sors vivante prenez ça comme un oui pour votre verre, sinon emmenez moi à l'hôpital ! » Et sans plus attendre je m'engageais sur la route, en rigolant comme une enfant. Je marchais lentement, comme à mon habitude finalement. Je sentais les voitures et les autobus autour de moi,ça klaxonnait de partout, mais je finis par toucher le poteau d'arrivé. Victorieuse, je me retournais vers Kay et lui fit un signe de la main. « Gagné ! Vous payez ! »
CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas
Madame Pixie Dust

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Avoir mon Happy Ending.
Faites place à la vedette
Madame Pixie Dust
J'ai posé bagages ici le : 24/04/2012 Jouant le rôle de : Maîtresse suprême. Nombre de messages : 3169 On me connait sous le pseudo : La Bitch Un merci à : .Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : .Margo Robbie
MessageSujet: Re: I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin EmptyDim 24 Mar - 13:57

Pas de réponse depuis le 27 dec, j'archive I love you


Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm not too blind to know, even though you might not show #Eerin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-