AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
ASOS : jusqu’à -50% sur les pièces ...
Voir le deal

Partagez

Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
Make me feel like anyone ¤ Daisy Vide
 

 Make me feel like anyone ¤ Daisy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy EmptyLun 17 Déc - 12:44

Ce monde… il ne savait encore s’il s’agissait d’une abomination ou d’un don divin… La seule chose dont il était sur c’était qu’il n’était pas mécontent d’être enfin débarrassé de son abominable salopette rouge et de ce nœud papillon qui le rendait dingue… Ethan n’avait toujours pas pris l’habitude de son nouveau prénom, il lui arrivait encore parfois de ne pas se reconnaître lorsqu’on l’appelait Ethan mais cela commençait à devenir rare. Avait-il rêvé sa vie d’avant ? Lui le célèbre lapin toon qui passait son temps à se faire écraser par des frigos, des pianos et toute autre sorte de choses… Lui la star des enfants… Dans ce monde, il était un acteur très en vogue et il ne se contentait plus simplement à faire rire les enfants. Il lui arrivait de tourner dans des tas de films que ce soit de l’action ou de l’horreur grâce à son physique imposant qui tranchait avec son passé de petit lapin maigrichon. Mais il jouait aussi dans des comédies et il était très doué pour ça à cause de son côté gaffeur et de son talent incroyable pour dire des conneries qui faisaient rire… Le rire soit amusé soit moqueur mais peu importe, tant qu’on rigole ! La vie ne serait pas drôle sans rire et pourtant… il avait perdu le sourire. Quand on connaissait vraiment Ethan, on pouvait se demander comment il faisait pour avoir ce sens de l’humour mais aussi et surtout pour avoir été marié à la plus belle des toons, Jessica. Le fait est que, avant de finir dans ce corps non dessiné, Ethan était un lapin maigre et petit qui bégayait et très froussard et paranoïaque. Maintenant au moins, il avait la chance d’être dans un corps un peu plus classe et imposant. Lorsqu’il s’était vu pour la première fois, il avait presque été surprit de la beauté de son visage… En sortant dans la rue pour découvrir ce monde, il avait croisé de nombreuses belles jeunes femmes qui s’étaient retournées sur son passage pour le mater clairement… Et cela lui avait plus. Ce fut à cette période qu’il découvrit un goût prononcé pour le sport. Mais ce monde lui faisait peur… terriblement peur ! Les gens étaient malveillants, le mal rodait partout et il ne pouvait même plus se cacher les yeux derrière ses oreilles… Souvent quand il entendait un pétard ou qu’il avait peur, ses mains avaient le réflexe de vouloir saisir ses oreilles mais malheureusement, il n’y avait rien à saisir… Il avait donc découvert le sport qui était une activité fort plaisante et surtout très saine pour le corps, mais aussi pour l’esprit. Et voilà ce que recherchait Ethan, une tranquillité de l’esprit, pouvoir sortir sans avoir peur, arrêter de bégayer… Alors oui, se muscler était plaisant mais embellir son corps désormais d’athlète n’était pas ce qui le tranquillisait le plus. Oh non… La seule chose qui arrivait à le détendre, qui l’aidait à s’empêcher de bégayer au moins un peu c’était la belle Daisy… Daisy ? Un coach sportif… Son coach sportif qui s’occupait de lui depuis le début de cette… nouvelle vie… Il eut un petit sourire en pensant à elle, le sourire idiot que l’on a quand on pense à la plus belle des choses… Daisy était aussi une lapine à l’origine visiblement et elle était très sportive et très belle et très gentille… Son sourire vous apaisait le cœur et elle avait ce côté rassurant… réconfortant… Alors bien sûr, il continuait de bégayer mais moins avec elle qu’avec n’importe qui d’autre. Comment ne pas penser à elle alors qu’il était en train de faire un footing… Il s’engagea sur la plage ou il avait prévu d’aller pour bronzer un peu et faire un petit plouf… Il observa le monde présent et soudain il reprit son footing en baissant les yeux… Les éclats de voix, les rires… les enfants qui courent… Son cœur accéléra la cadence de ses battements et une boule se forma dans son ventre… une boule qu’il ne connaissait que trop bien : la peur ! Il se rendit sur un coin de plage un peu plus désert et il sortit une serviette de son sac… Soudain il y eut un attroupement autour de lui… Des parents et leurs enfants qui voulaient un autographe, des jeunes adolescentes qui voulaient une photo avec lui. Instinctivement, ses mains voulurent se saisir de ses oreilles mais une fois de plus il se rendit compte qu’il les avait perdues… Il essaya de contrôler ses tremblements ainsi que sa voix…

O… o… okay… je… je… je v… v…vais…

Parler était un vrai supplice sauf quand il était devant une caméra car dans ces cas-là, il s’enfermait dans son rôle qui était une sorte de protection… Il signa des autographes et prit des photos mais il avait peur… très peur… Jusqu’à ce que son regard ne se pose sur le visage d’une belle brune… Et un sourire idiot s’afficha sur son visage quand il la reconnu…
Revenir en haut Aller en bas
S. Daisy Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Que la famille soit à nouveau réunie
Faites place à la vedette
S. Daisy Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 03/07/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters, the most crazy sister (a) Nombre de messages : 1451 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum Un merci à : (avatar) .skyeward + (gif) tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke
MessageSujet: Re: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy EmptyMar 25 Déc - 15:10

Les lèvres de Daisy s’étirèrent en un sourire alors qu’elle observait sa sœur. Cela faisait un petit moment qu’elle n’avait pas eu l’occasion de passer quelques moments avec elle et pour être tout à fait honnête, ça lui avait manqué. Même si sa sœur, étant la plus grande, voulait sans cesse l’aider, la protéger, lui donner toutes sortes de conseil. Dans ces moments là, elle s’apparentait plus à leur mère et cela faisait sourire Daisy. Elle savait très bien que ça partait d’un bon sentiment et elle aussi voulait s’assurer que tout se passe bien. Ce monde n’était pas le leur, à la base, et même après plusieurs mois, il leur réservait encore de drôle de surprise et pas forcément les plus agréables. La jeune femme en avait fait la triste expérience une ou deux semaines plus tôt dans le parc. D’ailleurs, elle n’y avait toujours pas remis les pieds, du moins non accompagnée, elle n’y était pas retournée. Elle avait fait en sorte de trouver d’autres endroits pour son footing matinal et pour aucune raison elle n’avait envie de retourner dans ce parc, le matin et seule. Attirer l’attention n’était pas spécialement son genre et se retrouver au milieu d’un groupe de personne qui la regarde les yeux grands ouverts n’avait définitivement pas été une bonne expérience. Ni une de celle qu’elle avait envie de retenter. L’anonymat et le fait de passer inaperçu lui plaisait plutôt bien. Cependant, même si elle adorait sa sœur, qu’elle pouvait parfaitement rester des heures en sa compagnie, l’envie de bouger se fit rapidement sentir. Elle n’avait probablement pas eu sa dose de sport pour la journée et au fur et à mesure, la brunette commençait à faire les cent pas à travers la chambre de sa sœur. Elle était même prête à disposer des coussins par terre pour avoir quelques obstacles. Mais ce n’était largement pas suffisant. Ce n’était pas quelques foulées sur la moquette d’une chambre qui allait pouvoir la défouler et gérer cette montée d’hyperactivité. Ce petit manège n’avait pas échappé à l’œil aiguisé d’une grande sœur telle que Trixie. Fidèle à elle-même, elle avait commençait par embêter Daisy avant de finalement la laisser partir toute seule pour une séance de sport. Bien que la plus jeune des deux ait insisté, Trixie n’avait pas voulu venir. A vrai dire, Daisy avait beau essayer d’entrainer ses sœurs avec elle, elle n’y arrivait que très rarement. Même si elle devait bien avouer que Trixie était la plus encline à l’accompagner, du moment qu’il s’agissait de la patinoire. Quittant la chambre de sa sœur, Daisy courut jusqu’à la sienne pour se changer. Elle enfila rapidement un short en jean et un tee-shirt, salua sa colocataire au passage et repartit tout aussi vite. L’air frais lui faisait un bien fou. Elle qui était restée enfermée toute la matinée avait l’impression de revivre enfin. En même temps, ce n’était pas dans ses habitudes de ne pas aller courir seulement sa sœur avait réussi à trouver les arguments imparables pour qu’elle ne bouge pas. La jeune femme laissait ses pieds la guider, ne se souciant pas réellement d’où elle pouvait aller. A force, elle commençait à connaitre les rues de la ville par cœur et ne craignait plus vraiment de se perdre. Après plusieurs minutes de courses, Daisy décida de faire un rapide détour par la plage. Elle n’y avait pas mis les pieds depuis quelques temps et vu qu’aucun programme précis ne l’attendait, elle s’était dit qu’elle avait bien le temps pour ça aujourd’hui. Tenant ses chaussures d’une main, elle longeait le bord de l’eau quand un attroupement de personnes attira son attention. Curieuse de nature, Daisy s’approcha doucement pour voir ce qu’il se passait. Elle ne put s’empêcher d’esquisser un sourire en reconnaissant Ethan au milieu de toute cette foule. Elle n’avait aucun doute sur le fait qu’il ne devait pas être à l’aise et cela se confirma lorsqu’elle fut assez près pour l’entendre essayer de prononcer une phrase. Aussi malicieuse que Daisy pouvait l’être, elle ne l’était pas encore assez pour laisser son ami dans une situation pareille. Avec un sourire aux lèvres, elle se fraya un chemin parmi la foule pour arriver jusqu’à lui. « Allez, c’est bon la fête est fini. Y’a plus rien à voir… » Daisy savait très bien qu’étant une fille et pas forcément bien bien grande, elle n’avait aucune influence. Encore qu’ils ne l’avaient jamais vu en colère. Avec un petit sourire en coin, elle prit la peine de rajouter. « En plus, il me semble avoir vu Jude Law, en maillot de bain, un peu plus loin… » L’effet désiré par Daisy avait été atteint et plusieurs personnes firent demi-tour sans rien demander. Quant à elle, elle se tourna vers Ethan avec un sourire et tira sur son bras. « Allez viens, on ferait mieux de s’éloigner avant qu’ils ne se rendent compte de mon superbe mensonge. » Entrainant Ethan à sa suite, Daisy se remit en route. Elle se retourna une ou deux fois et fut heureuse de constater que personne ne s’obstinait à les suivre. Et pour être tout à fait honnête, elle ne pouvait s’empêcher d’être plus ou moins fière d’elle. La jeune fille attendit qu’ils soient assez loin pour relancer la conversation. Avec un sourire amusé, elle leva les yeux vers Ethan. « Est-ce que ça va ? J’avoue que je n’aurais jamais pensé que tu te ferais poursuivre jusque sur la plage, Casanova… »



STRAWBERRY DAISY BUNNIER ϟ « BEAUTY QUEEN OF ONLY EIGHTEEN, SHE HAD SOME TROUBLE WITH HERSELF.  » I dreamed I was missing. You were so scared but no one would listen. Cause no one else cared. After my dreaming I woke with this fear. What am I leaving when I'm done here ? So if you're asking me I want you to know. When my time comes forget the wrong that I've done, help me leave behind some reasons to be missed  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy EmptyJeu 24 Jan - 15:53

Ah la belle Daisy… cette jeune femme qui était à elle toute seule un rayon de soleil et qui, accessoirement, était une des rares à parvenir à calmer son bégayement sans se moquer de lui ou le juger car il était timide, gaffeur et mort d’angoisse en permanence. C’était très dur à vivre surtout pour un acteur mais le rire des gens parvenait à l’apaiser… Mais le remède miracle à tous les maux de la terre restait le sourire divin de la jeune femme qui se trouvait désormais devant lui. En plus elle jouait les héros en le sauvant d’une foule de fans en délire qui le mit très mal à l’aise… Comble de l’ironie, alors qu’elle l’entraînait dans un coin calme, il s’excusait auprès des fans d’avoir eu un accès de panique. Il n’était pas quelqu’un de mauvais, il aimait son public, il avait bien conscience qu’il leur devait totalement sa réussite, son succès, sa gloire et sa fortune aussi accessoirement. Mais il ne pouvait rien faire contre cette peur viscérale qui lui rongeait les tripes et qui ne s’apaisait que lorsqu’il se retrouvait en présence de Daisy… Il avait pas mal rigolé devant son stratagème et il s’était même surprit à regarder dans la direction qu’elle avait indiqué pour espérer voir Jude Law sans prendre conscience que ce n’était qu’un gros mensonge pour qu’ils se retrouvent en intimité. Enfin, pour qu’ils se retrouvent sans un attroupement d’inconnus autour d’eux… Après tout, pourquoi Daisy aurait envie de se retrouver en tête à tête avec lui ? Elle était tellement belle et sexy qu’elle pouvait avoir tous les hommes de la terre à ses pieds et notamment des plus beaux que lui… Alors bon, il fallait être réaliste, il n’avait aucune chance. Ce n’était qu’un petit hasard de rien du tout qui les réunissait sur cette plage et voilà… Oui, le lapin toon était quelqu’un qui manquait cruellement de confiance en lui. Un petit sourire plus tard, il observa l’océan alors qu’ils marchaient sur le sable cote à cote… Quand elle prit la parole, il lui voua un petit sourire timide. Elle était assez douée pour le mensonge mais la connerie humaine le surprenait… Enfin, il avait quand même jeter un coup d’œil au cas où ce serait vrai et il finit par hausser les épaules.

Au moins ça a marché…

Et il était en sécurité mais il garda cette pensée pour lui. Une sportive de son niveau et de son talent devait aimer les hommes forts et virils, pas les lapins craintifs. S’il voulait un jour retrouver une fille il allait devoir faire un travail sur son caractère et c’était son objectif quotidien mais par moment, il rêvait de se cacher dans un tiroir et il eut un soupire… Quand elle se renseigna de son état, il lui lança un regard très tendre et un sourire magnifique avant de baisser doucement les yeux, une main essayant machinalement de se saisir de ses oreilles qu’il n’avait plus et il sentit ses joues s’empourprer. Il n’avait plus vraiment l’habitude que l’on se soucis de lui. Les fans étaient souvent impitoyables avec les stars et c’était très usant… Un peu de douceur faisait du bien et c’était ce qu’il aimait avec Daisy. Entre lapins, on se comprend non ? Enfin bref, il l’observa doucement avant de se reprendre, lui vouant un petit sourire tout mignon alors qu’il haussait les épaules.

Ca va… il se trouve que j’ai été sauvé par mon ange gardien… Ca devien un peu usant d’être à ce point épié…

Il observa ensuite le sable doucement et il eut un petit soupire alors qu’il venait se passer une main dans les cheveux… Ils avaient passés pas mal de temps ensemble et pourtant il avait l’impression de ne pas la connaître si bien que ça… Il était curieux de tout avec elle et il aimait cette sensation… D’autant qu’il avait cette boule dans le ventre quand elle était près de lui. A la fois fasciné et intimidé par elle, le lapin l’observa doucement.

Et toi alors… que venais-tu faire ici toute seule ? Et pourquoi je ne te vois jamais avec un beau garçon qui te donnerait le sourire ?

Comment savoir, en toute indiscrétion pas discrète, si elle était intéressée par un mec ou pas… Il était maladroit le lapin et il manqua de se vautrer en se prenant les pieds dans le sable et du coup, il cassa un château de sable fait par des enfants. Il finit par se relever doucement et il eut une moue gênée à l’égard de la jeune femme alors qu’il se raclait la gorge et il détourna les yeux doucement pour observer l’océan… Pourquoi devenait-il si maladroit dès que les choses n’étaient pas sous contrôle… Cela le déprimait.

Tu… tu es très belle…
Revenir en haut Aller en bas
S. Daisy Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Que la famille soit à nouveau réunie
Faites place à la vedette
S. Daisy Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 03/07/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters, the most crazy sister (a) Nombre de messages : 1451 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum Un merci à : (avatar) .skyeward + (gif) tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke
MessageSujet: Re: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy EmptyLun 11 Fév - 11:21

Daisy avait oublié à quel point la plage pouvait être un endroit agréable. La sensation du sable chaud sous ses pieds ainsi que le bruit des vagues. La vérité, c’était surtout qu’elle ne prenait pas le temps d’y aller. Elle essayait de découper ses journées en fonction des personnes qu’elle avait à motiver pour qu’ils réussissent enfin à faire trois ou quatre pompes d’affilées et elle essayait toujours de garder un peu de temps pour aller embêter l’une ou l’autre de ses sœurs. Etonnamment Ria était celle qui en souffrait le moins, elle était toujours plongée dans ses bouquins et n’avait finalement aucune répartie pour que ce soit assez intéressant et même un tant soit peu amusant. Tressie pouvait être de la partie de temps à autre, quand elle n’était pas partie dans un autre de ses rêves. Finalement, la seule qui était probablement aussi encline à raconter n’importe quoi devait être sa sœur ainée. Elle n’avait jamais eu de surprise avec celle là. Probablement, parce que c’était d’elle qu’elle était la plus proche, elle n’avait pas besoin de grand chose pour se comprendre alors forcément, les bêtises sortaient aussi bien plus facilement. L’envie de Daisy de prendre soin de ses sœurs et si elle pouvait d’égayer un tant soit peu leurs journées, ne lui laissait plus énormément de temps pour aller visiter la ville. Mise à part, sa sortie du jogging matinal, elle ne passait pas beaucoup de temps à flâner dans les rues, à une exception près : lorsqu’elle était à la recherche de chocolat. Quand il s’agissait d’aller en acheter, la jeune femme était prête à prendre le temps qu’il lui faudrait, c’était bien la seule chose pour laquelle elle ne rigolait pas. Ça, sa famille et le sport. Quoi qu’il en soit, elle était bien décidée à profiter de sa sortie, pour une fois qu’elle avait du temps devant elle et personne qui ne l’attendait ensuite, elle pouvait bien en profiter. Cela dit, elle devait bien avouer qu’elle ne s’attendait pas à trouver un rassemblement de personnes en plein milieu de la plage. Au début, elle avait trouvé cela surprenant mais après avoir aperçu Ethan, elle ne pouvait plus s’en étonner. D’ailleurs, Daisy n’en revenait toujours pas que son stratagème plutôt enfantin, il fallait bien l’avouer, ait marché. Elle avait utilisé la première bêtise qui lui était passé par la tête et elle ne s’attendait pas à ce que tout le monde ou presque y croit. « Oui, et j’en reviens toujours pas. » Cela dit, si la foule s’était peu à peu dispersée, ce n’était jamais bien de rester sur le lieu de crime. Et puis marcher permettrait surement de détendre Ethan. Daisy esquissa un sourire à l’entente de son nouveau surnom. Elle n’avait rien d’un ange gardien, un mini démon à la limite, mais certainement pas un ange. Seulement, elle considérait Ethan comme son ami et elle avait cette tendance à faire tout ce qu’elle pouvait pour aider ses amis. Elle était incapable de rester sans rien faire alors qu’il avait manifestement besoin d’aide, ça lui ne lui ressemblait pas et elle savait très bien qu’elle s’en serait voulu après. La jeune femme sourit doucement avant de répondre. « Je comprends. Je ne pourrais pas être suivi partout, je crois que je deviendrais folle, vraiment… » Daisy fit une pause et eut un sourire amusé, alors qu’elle semblait fière d’elle. « Mais maintenant, tu as le meilleur ange gardien de la terre. » Son sourire se transforma en léger éclat de rire avant qu’elle ne se reprenne. L’un à côté de l’autre, ils continuaient leur marche et si au départ, elle pensait que cela serait bénéfique pour Ethan, la jeune femme constatait que ça lui faisait du bien aussi à elle. C’était comme un moment de répit dans une journée où tout s’enchainait bien trop rapidement, où elle n’avait pas le temps de s’arrêter plus de cinq minutes. Là, elle pouvait prendre son temps, profiter des rares rayons de soleil en compagnie de quelqu’un qu’elle aimait bien. Elle savait qu’elle devait en profiter, parce que l’occasion ne se représenterait plus de sitôt. Les lèvres de la jeune femme se pincèrent alors qu’elle baissait doucement la tête. Elle n’aimait pas vraiment parler d’elle. Autant, Daisy pouvait passer des heures à écouter les problèmes des autres et à les aider à trouver une solution que dès qu’il s’agissait d’elle, elle préférait passer le sujet vite fait. Cela dit, elle savait qu’elle ne pouvait pas non plus s’en sortir avec une seule phrase. « J’avais besoin de prendre l’air et comme ça faisait longtemps que j’étais pas venue jusqu’ici… Et pour répondre à ta question, tu ne me vois pas avec, probablement parce qu’il n’y en a pas. Ils sont rares ces oiseaux là, tu sais… » La jeune femme esquissa un sourire, relevant enfin la tête. Quand un sujet la dérangeait ou simplement quand elle ne savait pas comment y faire face, comment y répondre correctement, elle essayait toujours de tourner ça d’une autre manière. Généralement, elle finissait avec une blague pas forcément drôle d’ailleurs. Parfois c’était suffisant et les gens abandonnaient et parfois ça ne l’était pas. Reprenant une certaine contenance, Daisy avait été prête à lui poser le même genre de question, par curiosité et aussi guidée par une envie de l’embêter. Mais elle n’en avait pas eu le temps. Avant même qu’un mot ait eu le temps de franchir la barrière de ses lèvres, elle avait eu Ethan trébucher et par la même occasion raser le château de sable d’enfants. La première réaction de Daisy aurait été de rire mais elle réussit à se retenir. Elle connaissait assez bien le jeune homme pour savoir que ce n’était pas le genre de réaction appropriée face à lui et elle s’en voudrait de le rendre plus mal à l’aise. Elle adressa un regard d’excuse aux enfants avant de se tourner vers Ethan. « Est-ce que ça va ? » La jeune femme n’en revenait toujours pas de la scène qui venait de se dérouler sous ses yeux. Ils étaient en train de mettre de la distance entre eux et les enfants. Daisy releva subitement la tête quand elle entendit la voix d’Ethan. La surprise pouvait facilement se lire sur son visage et elle n’arrivait même pas à la cacher. A vrai dire, elle n’avait même pas essayé. La jeune femme ouvrit la bouche mais aucune parole cohérente n’arrivait à se former, à croire qu’Ethan lui avait passé son problème. « Hum…merci » Gênée, elle passa une main dans ses cheveux en espérant se ressaisir. Et comme souvent lorsqu’elle n’y arrivait pas, Daisy prenait l’autre option. Celle où elle n’avait aucun risque à prendre et qu’elle maitrisait le mieux. L’ancienne lapine releva la tête et reprit un sourire de contenance. « Tu sais, je crois que le soleil ne te réussit pas, tu racontes encore plus de bêtises, je suis certaine que l’insolation n’est pas loin. Faut que tu fasses attention… » Le sourire de la jeune femme s’agrandit alors qu’une lueur malicieuse prenait place dans ses yeux. Avant qu’il ne s’en rende compte, Daisy avait usé de toutes ses forces pour pousser Ethan afin qu’il se retrouve à l’eau. Les poings sur ses hanches et les pieds dans l’eau, Daisy affichait un sourire plutôt victorieux. « C’était pour te rafraichir… »



STRAWBERRY DAISY BUNNIER ϟ « BEAUTY QUEEN OF ONLY EIGHTEEN, SHE HAD SOME TROUBLE WITH HERSELF.  » I dreamed I was missing. You were so scared but no one would listen. Cause no one else cared. After my dreaming I woke with this fear. What am I leaving when I'm done here ? So if you're asking me I want you to know. When my time comes forget the wrong that I've done, help me leave behind some reasons to be missed  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy EmptySam 16 Fév - 14:28

Le soleil cognait fort comme bien souvent dans cette ville mais c’était loin d’être déplaisant. La chaleur était intense, encore plus depuis que sa route avait croisée celle de la belle Daisy… Elle était comme lui à l’origine, un lapin… un très joli lapin qui lui plaisait d’ailleurs énormément et qui avait eu l’énorme gentillesse de l’aider à devenir l’homme au physique imposant qu’il était… Et pourtant croyez- le, ce n’était pas gagné vu la maladresse presque viscérale qui caractérisait le jeune homme. Il s’en était longtemps voulu de lui avoir fait tout un tas de misères durant leurs séances mais elle avait su être patiente et sa douceur avait été une aide précieuse pour Ethan. Daisy se moquait de sa célébrité et il le savait bien. Pour elle, les seules choses importantes étaient le chocolat, ses sœurs, le chocolat, le sport et le chocolat. Simple. Le reste, c’était que du bonus et elle s’y attardait que si son emploi du temps de ministre le lui permettait. Un soupire jaillit des lèvres du jeune homme quand ils furent seuls, loin de cette foule qui l’oppressait. Là, il se sentait terriblement bien, en sécurité… Bien sûr, la jeune femme aurait la permission d’être une fan hystérique mais elle ne l’était pas et c’était bien mieux ainsi. Il aimait les gens en général mais il trouvait qu’ils étaient trop envahissant par moment, ils oubliaient qu’il était une personne et qu’il avait aussi besoin d’un peu d’espace intime… d’autant qu’il n’était pas le dernier à donner du temps à ses fans. Mais avec Daisy c’était différent… il pouvait être le plus grand acteur de tous les temps, elle le regardait comme un être tout à fait normal et c’était apaisant. Et quand elle posait son regard sur lui, il avait l’impression d’être un dieu parmi les hommes. Et oui, la force des regards… c’était quelque chose de fou, de beau… Et surtout celui de la jeune femme… Il avait honte de s’être vautré comme une grosse quiche, c’était incroyable d’être aussi maladroit… Il s’en voulait en plus. Comment pourrait-il plaire un jour à une fille comme Daisy s’il était aussi bête et empoté ? Il eut un soupire à cette triste pensée mais la voix mélodieuse de la jeune femme le tira de sa rêverie. Elle était une jeune femme faîte pour les grands espaces et lui il était un danger ambulant, la preuve, il venait de détruire un château de sable à cause de sa maladresse. Elle comprenait le soucis de la célébrité et c’était sans doute ce qui l’avait poussé dans la voie de la maladresse et de la bêtise… Il eut une moue timide en baissant doucement les yeux et il haussa les épaules.

Tu sais… avant… tout ça, ce sort, cette nouvelle vie… Je n’ai jamais été bien entouré… Tout le monde voulait ma peau par jalousie ou pour avoir mon ex-femme. Je suis devenu paranoïaque et angoissé alors que j’étais déjà maladroit… Moi je ne demandais qu’à faire rire les gens… je pense que le rire c’est comme le chocolat… ça réconforte, ça apaise, ça détend et ça fait sourire… T’es mieux qu’un ange gardien… tu es mon chocolat !

Il se rendit compte de ses paroles et il baissa doucement les yeux. Non seulement il n’avait pas bégayé une seule fois mais en plus il venait de lui faire un compliment de folie… Ses joues devinrent toutes rouges alors qu’il évitait soigneusement son regard. Et si elle décidait de prendre la fuite ? D’autant que ses questions sur elle étaient plutôt intimes c’était le moins que l’on puisse dire… Il eut une moue en la regardant doucement lorsqu’elle reprit la parole. Il voyait bien qu’elle était mal à l’aise quand il s’agissait de parler d’éventuels petits amis… Il eut une petite moue triste et il haussa les épaules d’un air amusé. Il venait de déstabiliser la forte Daisy c’était… mignon. Il eut un petit sourire donc et il écarta les bras.

Tu sais… il doit bien y avoir un homme dans cette ville qui aura raison de ton cœur… en tout cas tu le mériterais… Bon, il faudrait pas qu’il soit allergique au chocolat et sportif pour pouvoir te suivre mais ça doit exister…

Il eut une petite moue en se rendant compte qu’il continuait de parler d’un sujet qui fâchait la jeune femme et il baissa doucement les yeux.

En… En… Enfin bre…bref…

Et voilà, il bégayait de nouveau… mais pas par peur… il venait de prendre conscience d’un truc : Daisy était un cœur à prendre… Et quand elle reçut son compliment, elle sembla se masquer derrière une barrière d’humour, sans doute gênée par sa phrase. Avant qu’il n’ait eu le temps de réagir, il se fit pousser dans l’eau et n’eut aucun mal à perdre l’équilibre. Tombant dans l’eau, il éclata de rire avant de se lever en se regardant tout mouillé et avant qu’elle ne puisse réagir, il combla la distance entre eux, empoigna la jeune femme avec tendresse dans ses bras pour la soulever et l’emmener vers l’eau un peu plus profonde, ou il la jeta.

Han mince quel maladroit…
Revenir en haut Aller en bas
S. Daisy Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Que la famille soit à nouveau réunie
Faites place à la vedette
S. Daisy Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 03/07/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters, the most crazy sister (a) Nombre de messages : 1451 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum Un merci à : (avatar) .skyeward + (gif) tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke
MessageSujet: Re: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy EmptySam 23 Fév - 19:35

Les lèvres de Daisy s’étirèrent en un sourire alors qu’elle relevait doucement la tête. Dire qu’elle ne s’attendait pas à ça aurait été trop faible. Bien trop faible. Elle l’avait aidé seulement quelques minutes plus tôt à se débarrasser des gens bien trop envahissant mais elle l’avait surtout fait parce qu’au fond elle l’aimait bien et qu’elle avait envie de l’aider. Pas parce qu’elle s’attendait à de quelconque remerciement, ça ne lui ressemblait pas. En réalité et sur le moment, ça lui avait simplement paru logique. Aider un ami qui en avait besoin. Elle le faisait dès qu’elle en avait l’occasion et peut-être même tous les jours, sauf que pour une fois c’était tombé sur Ethan. Quoi que sur ce coup là, il en avait bien eu besoin. Mais Daisy n’avait pas un esprit de vengeance très développé et même si elle avait eu envie de l’étrangler au tout début parce qu’il ne l’écoutait pas, elle avait réussi à garder son calme. Et petit à petit, ils avaient chacun trouvé leur place. Et la jeune femme n’avait plus aucune envie de l’étrangler. Daisy esquissa un léger sourire. De temps en temps, elle parvenait à imaginer à quoi avait pu ressembler à la vie d’Ethan, avant. Même si parfois, elle regrettait le temps qu’elle avait pu passer dans la forêt en compagnie de ses sœurs et de son frère, elle n’avait jamais eu à se plaindre. Elle avait toujours été bien entourée, parfois même un peu trop à son gout. Mais elle savait qu’elle n’aurait jamais pu supporter le genre de vie d’Ethan. Elle n’arrivait même pas à comprendre comment lui avait pu faire. Peut-être était-ce une simple question d’habitude ou bien une autre notion qu’elle n’arrivait pas encore à intégrer. Mais une chose était certaine, jamais elle n’aurait réussi à supporter la même vie que la sienne. Elle aimait sa liberté et était bien trop fière pour accepter de rendre des comptes à qui que ce soit. Même lorsqu’il s’agissait de sa sœur ainée, elle avait tendance à en dire le moins possible quand elle enchainait avec trop de questions. C’était la technique astucieuse de comment éviter les questions qui nous dérange. Sauf qu’à force, elle marchait de moins en moins bien et sa sœur se laissait de moins en moins avoir. Il allait bientôt falloir qu’elle trouve une autre technique. Daisy esquissa un nouveau sourire avant de passer une main dans ses cheveux. Elle n’avait pas vraiment pour habitude de s’entendre dire qu’elle était l’ange gardien d’une personne ou même le « chocolat ». Elle savait à quel point cette sucrerie pouvait être bénéfique, sinon elle n’en cacherait pas dans tous les coins et cachettes qu’elle avait pu trouver dans sa chambre. Finalement, si elle pouvait être aussi bénéfique pour Ethan que le chocolat pouvait l’être pour elle, elle se dit que cela en valait la peine. « Dis-toi que maintenant, ton ancienne vie n’existe plus. Tu as la chance de pouvoir en avoir une nouvelle, c’est pas donné à tout le monde, tu devrais en profiter. » La jeune femme fit une courte pause avant qu’un sourire amusé ne reprenne possession de ses lèvres. « Ange gardien, chocolat, ce que tu veux. Du moment, que tu ne me mange pas. » Amusée, un léger éclat de rire s’échappa des lèvres de Daisy. Elle avait perdu toute envie d’être sérieuse depuis que plusieurs personnes avaient cru à son Jude Law en maillot de bain. Comme si c’était possible ici. Ils continuèrent d’avancer et plutôt que de paraitre gênée, Daisy aurait préféré que la discussion s’arrête sur autre chose que sur la présence éventuelle de ses prétendants dans la ville. Cela dit, elle n’avait pas vraiment eu le choix. La jeune hocha la tête, amusée, alors qu’Ethan semblait essayer de trouver un portrait type du garçon avec qui elle pourrait aller. C’était plutôt étrange sachant qu’elle-même n’y avait jamais véritablement pensé. Enfin, un tout petit peu comme probablement toutes les filles de cette ville mais elle n’était pas du genre à y passer plusieurs heures par jour, ni même à camper dans les parcs pour regarder ceux qui pourraient passer devant elle et qu’elle jugerait intéressant. A vrai dire, elle faisait plutôt partie de cette catégorie de fille qui dépassait les mecs dans les parcs parce qu’ils ne couraient pas assez vite. Forcément, courir et essayer de parader en même temps, ce n’était pas évident. « En même temps, je ne cherche pas vraiment… Et puis s’il est allergique au chocolat, ça en fera plus pour moi. Non…mais en fait, je crois que je me fiche de comment il est, du moment qu’il est gentil et qu’il m’aime au moins un peu, c’est déjà pas mal… Oh et un minimum beau gosse…quand même… » Un nouvel éclat de rire s’échappa des lèvres de Daisy. Ce n’était pas un sujet auquel elle accordait beaucoup d’importance. Elle se disait que de toute façon si un jour ça lui tombait dessus, ce serait par surprise et se connaissant elle mettrait encore du temps à comprendre. « Bon, maintenant que j’ai été gênée, c’est à ton tour. Alors, est-ce qu’il y a une jolie fille quelque part, pour toi ? » Daisy rassembla ses deux mains sous son menton, avec un sourire. C’était sans doute ce qui se rapprochait le plus du quart d’heure sale gosse. Mais elle l’assumait parfaitement. Et il n’y avait plus aucun doute à avoir quand elle avait réussi à le pousser dans l’eau. Néanmoins, elle n’avait pas prévu qu’il répliquerait aussi vite. Avant qu’elle n’y comprenne quoi que ce soit, Daisy se retrouva à son tour dans l’eau. Elle remonta à la surface et remit ses cheveux en place avec un éclat de rire. « Maladroit ? C’est tout ce que tu as comme excuse. Avoue que la mienne était meilleure. » Daisy se remit sur ses pieds, son tee-shirt lui collait à la peau et au point où elle en était, elle savait que ça ne pouvait pas être pire. Elle s’approcha doucement d’Ethan avec un sourire en coin et une lueur malicieuse s’était installée dans ses yeux. « N’oublie jamais qui t’as permis d’avoir un corps qui peut faire rêver toutes les filles, Ethan. » Le sourire de la jeune femme s’agrandit alors qu’elle sautait sur son dos, les entrainant dans une nouvelle chute que l’eau permit d’amortir. Même si elle paraissait sure d’elle, Daisy savait qu’elle n’avait plus aucune chance de le battre. Avant, c’était peut-être le cas, mais plus maintenant.



STRAWBERRY DAISY BUNNIER ϟ « BEAUTY QUEEN OF ONLY EIGHTEEN, SHE HAD SOME TROUBLE WITH HERSELF.  » I dreamed I was missing. You were so scared but no one would listen. Cause no one else cared. After my dreaming I woke with this fear. What am I leaving when I'm done here ? So if you're asking me I want you to know. When my time comes forget the wrong that I've done, help me leave behind some reasons to be missed  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy EmptyMer 27 Fév - 14:42

Sa vie d’avant ? Elle ne lui manquait à aucun moment… Il était tellement content des rencontres qu’il faisait dans ce monde que sa vie passée de toon était comme un rêve qui avait fini par virer au cauchemar. Et puis au moins, dans cette vie-là il avait sa belle Daisy… Elle était le rayon de soleil dans sa vie pleine de nuage… ou son chocolat dans une vie plate en lait. Passer un moment avec elle était un cadeau car en général elle était toujours en train de courir partout et elle était très occupée. Mais son amitié pour elle était vraiment née le jour où, durant un entraînement, elle l’avait fait courir sur un tapis de course… Machine du diable, il s’en rappelait comme si c’était hier. Empoté comme il était, il ne fallait pas s’attendre à des miracles et il était au bord de l’explosion pulmonaire quand la jeune femme lui avait tourné le dos et c’était penché pour ramasser une bouteille d’eau… La vision de ses belles jambes musclées, de ses fesses fermes avait chamboulé le lapin qui s’était vautré comme une merde du tapis de course ce qui avait fait râler la jeune femme mais qui l’avait aussi inquiétée… Alors qu’il était au sol, misérable et lamentable, il avait aperçu un petit truc caché sous le tapis et il était allé fouiner… Son coach avait caché du chocolat jusque sous son tapis de course. Elle s’était alors allongée près de lui et lui avait proposé de partager le chocolat. Et ils étaient restés là à savourer cette douceur sans un mot mais le silence était plein de sous-entendu… Et c’était sans doute là que ses sentiments avaient été chamboulés… Et depuis il s’était vraiment appliqué à suivre ses conseils à la lettre et il fallait bien avouer que le résultat était plus que visible. Et cela lui manquait terriblement mais il savait qu’elle avait pas mal de boulot et il ne voulait pas trop la déranger… Entre son taff, ses sœurs, ses achats de chocolats, son cachage de chocolat et son mangeage de chocolat… Il doutait de mériter une place dans cet emploi du temps de ministre… Enfin bref ! Ils étaient là, ensemble sur cette plage et au fond, il avait réussi à la faire se livrer un peu. Il savait qu’elle était un cœur à prendre et il aurait bien aimé être celui qui réussirait à le conquérir… Mais elle ne devait pas aimer les empotés… Quoiqu’il la faisait de plus en plus souvent rigoler et pour lui le rire était une chose sacrée mais le rire de Daisy était une merveille de la nature. Il tourna doucement la tête vers elle quand elle prit la parole et il eut une moue amusé. Elle avait raison, il avait une chance incroyable et il serait bête de ne pas la saisir… Le problème c’est que tout ce qu’il touchait se transformait tôt ou tard en catastrophe… Il pensait que son divorce l’aiderait à éviter de trop attiser la convoitise et donc à être moins angoissé mais ça n’avait strictement rien changé. Même s’il s’était libéré de cette peste de Jessica. L’observant doucement il eut un sourire amusé quand elle lui demanda de ne pas la manger et il eut une moue faussement triste.

Je ne suis pas lapinvore…

Il eut une moue… Il se demanda soudainement si elle, les longues oreilles et la queue en pompon ne lui manquaient pas trop mais il se retint au dernier moment de lui poser la question car c’était vraiment inutile et… inutile ! Sa vie était si simple à elle, il l’enviait parfois car elle savait en profiter à fond et aucune seconde de sa journée n’était perdue. Alors qu’Ethan… s’il hésitait entre aller faire des courses ou aller courir, il mettrait facilement vingt minutes à se décider… Enfin bref, il observa le sable sous ses pieds avant de l’entendre décrire rapidement l’homme de ses rêves et il eut un petit rire en plongeant son regard dans celui de la belle brune. Des goûts simples comme toujours… Il ne se jugeait pas moche, peut-être avait-il une chance ? Il aurait fallu pour le savoir qu’il tente sa chance mais il n’osait pas imaginer les dégâts qu’il ferait tant il deviendrait angoissé… Il se rappelait du jour où il avait tenté sa chance avec son ex-femme… il avait envoyé un train dans un mur… oui dans le monde des Toons tout est très extravagant. Il fut sorti de ces sombres pensées en entendant sa question et par reflexe, ses mains voulurent saisir ses oreilles mais elle n’étaient plus là… Ses joues devenant rouges couleur tomate, il se tritura nerveusement les mains en soupirant alors qu’il baissait les yeux de plus en plus bas…

Euhm… di-di-sons que… que y’a… quel-quelqu’un qui… qui me pl-plait mais… j’o-o-oserais ja-jamais… je-je… suis trop em-empoté pou-pour elle…

C’était si terrible de ne pas maîtriser son propre corps, il avait un mal de folie à prononcer une phrase dès qu’il était un tant soit peu mal à l’aise et là… Il ne pouvait juste plus regarder la jeune femme dans les yeux mais l’atmosphère se détendit quand ils commencèrent à jouer avec l’eau. Et c’était elle qui avait ouvert le feu et il venait tout juste de la balancer dans l’eau quand il entendit sa remarque concernant son excuse. Il se contenta de faire une moue qui semblait douter avant de sourire. L’observant se relever, il devait avouer qu’elle était belle, svelte et ses vêtements trempés la mettaient vraiment bien en valeur et il eut presque honte de la regarder ainsi alors que ses paroles le tiraient de sa rêverie et il planta son regard dans celui de la jeune femme.

C’est vrai… mais je n’oublie pas !

Il eut un sourire alors qu’il n’avait pas vraiment prévu qu’elle lui sauterait dessus et il eut un petit rire amusé alors qu’il était entraîné en arrière, tombant dans l’eau avec la jeune femme alors qu’il se retrouvait sur elle dans un rire amusé. Il la regarda en souriant, observant ce beau visage alors qu’une de ses mains venait caresser sa joue doucement… Oulala, Ethan qui caresse une joue sans arracher un œil par maladresse ? Une première !

Tu-tu-tu…

Allez dis-le petit lapin… Il semblait lutter contre son bégayement et cette foutu maladresse mais c’était peine perdue, il se mettait en panique… leur corps l’un contre l’autre, sa main sur la joue de la jeune femme, leurs lèvres si proches… il était chamboulé…

On pourrait se faire des footings tous les deux ? Ca me manque d’être avec toi…

Il avait réussi à se calmer en changeant de sujet, se relevant doucement mais dans un élan de courage, il revint contre elle pour l’embrasser tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
S. Daisy Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Que la famille soit à nouveau réunie
Faites place à la vedette
S. Daisy Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 03/07/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters, the most crazy sister (a) Nombre de messages : 1451 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum Un merci à : (avatar) .skyeward + (gif) tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke
MessageSujet: Re: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy EmptySam 9 Mar - 19:10

Daisy esquissa un énième sourire avant de se reconcentrer sur ses pas. Pour une fois qu’elle se trouvait sur la plage, elle avait envie d’en profiter. Juste prendre quelques heures pour ne rien faire, ne pas avoir besoin de courir et surtout ne pas avoir besoin de réfléchir. C’était surement ce qui lui plaisait le plus d’ailleurs. Pas qu’elle soit la plus fatiguée mentalement à la fin d’une journée mais ça faisait toujours du bien de ne penser à rien. C’était le genre de journée qui lui rappelait celles qu’elle passait dans la forêt. Ou elle n’avait rien d’autre à faire que de faire la course avec ses sœurs à travers la forêt pour déterminer laquelle arriverait en premier près de leur propre mine d’or et qui aurait donc tout le loisir de choisir ses trèfles. Etant donné, qu’elle était la plupart du temps la première, elle ne pouvait pas nier, elle adorait ce jeu. Même si ses sœurs avaient parfois trouvé plus d’une ruse pour qu’elle se fasse avoir et même si Daisy râlait pour la forme, ça ne durait jamais bien longtemps. De toute manière, leur mère n’était jamais loin pour les rappeler à l’ordre. En fait, c’était ce genre de chose qui lui manquait le plus depuis le sort qui les avait touchées. Avant elles passaient le plus clair de leur temps ensemble alors que maintenant tout était différent. Il avait fallu s’adapter et Daisy se rappelait encore du mal qu’elle avait pu avoir surtout quand il s’agissait de faire bonne impression devant des personnes qu’elle n’appréciait pas. Elle n’avait probablement jamais eu à faire autant d’effort qu’à ce moment là et c’était d’autant plus dur qu’il n’y avait pas sa mère pour la rappeler à l’ordre et pour l’obliger à le faire. Cela dit, maintenant qu’elle s’y était habituée que ce monde n’était plus tout à fait un mystère, il lui arrivait de ne plus regretter le changement. La vie n’était peut-être pas aussi simple mais elle avait tout de même quelques avantages et c’était là dessus que la jeune femme se concentrait. Daisy eut un nouveau sourire en coin. « Encore heureux pour moi. » Amusée par la situation, elle lui adressa un clin d’œil. En réalité, elle trouvait cela assez étrange de se dire qu’Ethan avait été lui aussi un lapin. D’un point de vue extérieur, ça paraissait parfaitement impossible et même elle avait eu du mal à y croire. Pourtant à force d’observation, elle voulait bien admettre que certains signes ne pouvaient tromper. C’était toujours plus ou moins difficile de délaisser ce qu’on a toujours été. C’était en quelque sorte un travail de tous les jours et Daisy s’estimait encore assez heureuse de ne pas être atteinte du même syndrome que sa sœur, qui se mettait à taper du pied dès que quelque chose n’allait pas. Daisy trouvait ça très drôle et particulièrement comique en pleine rue mais elle comprenait aisément à quel point cela pouvait devenir très vite embêtant. Et pas qu’un peu. Mais si Daisy n’avait pas forcément était à l’aise pour parler de garçons et autres rencontres, elle ne s’attendait pas à ce que la même question provoque cet effet sur Ethan. Le sourire joueur qui ornait ses lèvres disparut peu à peu et elle s’en voulut presque d’avoir posé la question. A la limite, elle voulait bien avouer que son but premier était de l’embêter mais surement pas de le faire paniquer. C’était bien la première fois qu’elle voyait hésiter autant et elle savait que c’était de sa faute. La jeune se mordit la lèvre alors qu’il était à deux doigts de lui faire de la peine. Daisy passa une main dans ses cheveux, cherchant un moyen de s’échapper de là, mais elle n’en avait pas encore trouvé. Elle jeta un bref coup d’œil à Ethan et finit par esquisser un sourire. C’était probablement un sujet qu’elle n’allait plus jamais aborder. « Je suis désolée, je ne voulais pas te faire….paniquer. Enfin, je sais pas si c’est le bon mot, mais en tout cas c’était…pas le but. » Elle eut un sourire désolé et en tant qu’amie, elle aurait surement du passer du temps pour lui remonter le moral ou quelque chose qui y ressemblait. Lui dire qu’au moins il avait ses chances même si en réalité, elle n’en savait strictement rien. Mais elle n’en avait pas vraiment eu le temps avant de se retrouver dans l’eau. Finalement, ce n’était pas si mal, ça permettait au moins d’oublier la minute qu’elle trouvait terriblement gênante. Et encore, elle n’osait même pas imaginer ce que ça devait être de son côté. Surement pire, elle n’avait aucun doute là-dessus. La jeune femme finit par croiser les bras et afficha une moue boudeuse. Même si selon lui, il n’oubliait pas, elle était d’avis de dire que ce n’était pas l’impression qu’il donnait. Ou alors c’était simplement une excuse pour pouvoir continuer. Cela dit, elle avait aussi l’impression de retourner en enfance à jouer ainsi dans l’eau et au fond ça lui plaisait. Mais elle n’avait pas prévu de se retrouver aussi proche de lui et en plus de ne pas être prévu, c’était inhabituel. Pas forcément dérangeant ni déplaisant mais inhabituel quand même. Elle releva les yeux, s’attendant à ce qu’il finisse sa phrase. Mais finalement Ethan s’éloigna. Daisy se releva et en profita pour essayer de remettre ses cheveux en place, même si ça semblait peine perdu. Elle esquissa un sourire quand le mot « footing » fut prononcé. C’était pas vraiment le genre de proposition qu’il y avait besoin de faire deux fois. De toute manière dès qu’il s’agissait de sport, Daisy ne pouvait pas refuser mais elle n’avait pas eu le temps de répondre avant qu’Ethan ne revienne vers elle pour l’embrasser. Surprise, la jeune femme ne savait pas comment réagir et n’avait même aucune idée de l’attitude qu’il fallait adopter. Ce n’était pas le genre de situation qui lui arrivait chaque jour. Elle se recula doucement, relevant les yeux à la recherche d’une réponse quelconque. « Je… » Un soupir s’échappa de ses lèvres alors qu’elle passait une main dans ses cheveux. « Pourquoi est-ce que tu… » Daisy préféra ne pas terminer sa phrase, après tout elle ne pouvait pas être en train de parler de trente six choses différentes. Elle savait que si une autre personne avait eu le même genre de geste, elle se serait probablement énervée mais une part d’elle n’avait pas vraiment envie de s’énerver contre Ethan. Elle n’en avait pas envie et elle savait que ça ne pouvait faire qu’empirer les choses. Et ce n’était pas ce qu’elle voulait, elle ne voulait pas non plus le faire paniquer une seconde fois en seulement quelques minutes. Même si elle devait bien avouer qu’il n’avait pas eu l’air aussi hésitant seulement quelques secondes plus tôt et autant dire que ça ne lui facilitait pas la tâche. « Et puis pourquoi moi ? Tu viens de me dire qu’il y avait cette fille là… » Une lueur d’incompréhension s’installa dans les yeux de la jeune femme, autant dire qu’elle n’y comprenait simplement rien. Elle finit par simplement secouer la tête doucement avant de contourner Ethan. « Tu as raison pour le footing, je crois que tu as besoin de prendre l’air… » Daisy détourna les yeux et commença à avancer en direction de la plage.



STRAWBERRY DAISY BUNNIER ϟ « BEAUTY QUEEN OF ONLY EIGHTEEN, SHE HAD SOME TROUBLE WITH HERSELF.  » I dreamed I was missing. You were so scared but no one would listen. Cause no one else cared. After my dreaming I woke with this fear. What am I leaving when I'm done here ? So if you're asking me I want you to know. When my time comes forget the wrong that I've done, help me leave behind some reasons to be missed  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy EmptyJeu 21 Mar - 16:39

Un lapin… voilà ce qu’était Ethan quand on y regardait de plus près… un lapin ! Bon pas dans le sens concret, c’était plutôt un ancien lapin devenu par magie un humain… Mais il fallait garder une bonne chose à l’esprit. Contrairement à Daisy, il était toon avant et c’était un lapin craintif, peureux, pas courageux pour un sous et qui passait son temps à faire des conneries supposées faire rire les gens autour de lui. Et il était doué pour cela, mais pas pour tout le reste… Il était un peu comme la honte des lapins… C’était malheureux à dire mais bon voilà quoi… il était minable et lamentable. Quand il s’était retrouvé dans ce corps, il avait eu du mal à y croire ! Un grand gaillard alors qu’il était de taille moyenne… La queue ne lui manquait pas trop mais pour ce qui est des oreilles en revanche, c’est une toute autre paire de manches. Il les triturait sans arrêt quand il était angoissé et c’était un petit peu son doudou… Il faisait sans doute deux tête de plus que la belle Daisy mais elle était au moins un million de fois plus courageuse que lui. Et douée dans tout ce qu’elle faisait. En devenant son coach sportif, Ethan était persuadé qu’elle n’avait pas eu la moindre petite idée de ce dans quoi elle s’aventurait… Seulement voilà, elle avait relevé le défi à merveille, il suffisait de voir la baraque de muscle qu’il était devenu grâce à elle… Et il en avait fait des gaffes pourtant et il était persuadé qu’elle avait eu envie de l’étriper au moins une bonne centaine de fois… Entre ses chutes, les machines qu’il avait bousillées en s’amusant à appuyer sur les boutons n’importe comment… Ou encore le jour où il avait manqué de la tuer en lui faisant tomber un poids d’haltère sur la tête… bon c’était du cents grammes mais la lourdeur du truc l’avais surprit et il l’avait fait tomber… alors qu’elle refaisait ses lacets et il avait failli la tuer… Mais elle avait toujours été d’une patience d’ange et il devait bien avouer qu’il l’admirait pour ça… C’était la première fois qu’on arrivait à le supporter et quand leur collaboration s’était terminée et qu’il était devenu ce qu’il était maintenant, il avait vu dans son regard non pas du soulagement mais de la fierté. Elle était fière de lui… Cette simple idée valait plus cher que tout l’or du monde aux yeux d’Ethan. Enfin bref, il avait la chance de faire une ballade avec la jeune femme sur une plage de sable fin, les vagues venant mourir à leur pied alors qu’ils marchaient côte à côte… De là où il était, il pouvait sentir son parfum et leur mains se frôlaient… Et puis, quand elle souriait, il avait l’impression que son cœur allait faire un bond hors de sa poitrine… Même avec Jessica, son ex-femme, il n’avait jamais ressenti de telles choses… En même temps, Jessica était une peste et une garce qui ne lui voulait que du mal mais il ne l’avait compris que trop tard. S’il était aussi maladroit et peureux, c’était bel et bien à cause de cette erreur dans le parcours de sa vie… Oui, c’était son mariage qui était le plus gros regret de sa vie… Enfin bref, la jeune femme eut de nouveau un sourire et il se perdit à contempler sa beauté alors qu’elle s’excusait de l’avoir fait paniquer et il baissa doucement les yeux alors que ses épaules se soulevaient doucement comme s’il essayait de faire passer son stress pour une chose futile… Disons que ce qui le stressait n’était pas tant de parler de ça que le fait que la personne dont il parlait était Daisy et qu’il avait terriblement peur de tout gâcher avec elle si jamais il était honnête avec elle… Il n’aimerait pas qu’elle se mette à le fuir comme ça… Il eut un petit soupire et il haussa les épaules. Aussi pour détendre l’atmosphère ils commencèrent donc une violente bataille aquatique alors qu’à un moment donné, il perdit genre le contrôle en venant prendre ses lèvres tendrement, l’embrassant avec une douceur vraiment incroyable et il sentit un intense frisson se propager en lui. Mais bien entendu, elle le repoussa… enfin, plutôt, elle se recula de lui et il croisa un regard visiblement perdu alors que machinalement, ses mains voulurent attraper ses oreilles mais elles n’étaient pas là… Enfin, pas ses oreilles de lapin bien entendu. Il se recula instinctivement, baissant les yeux, le plus bas possible pour soigneusement éviter son regard… Il attendait qu’elle dise quelque chose, savoir si c’était bon ou mauvais mais au final, il préférait peut être ne pas savoir tant cela lui semblait évident que ce serait mauvais… Il eut un soupire de nouveau alors qu’elle prenait la parole. Ses mains se trituraient nerveusement et en tremblant et il sentait la sueur couler sur son front. Il était en panique, ça commençait… Pourquoi diable avait-il fait ça ? Il venait de tout gâcher, elle allait partir loin de lui et il ne la reverrait plus jamais… Il pourrait toujours essayer de l’appâter avec du chocolat mais il n’était même pas sûr que ça marche… Il finit par doucement relever les yeux vers elle, s’apprêtant à se confondre en excuse il l’écouta entamer sa phrase pour se stopper et il repensa à ce qu’il venait de faire… Il était allé jusqu’à elle, avait comblé cette distance et l’avait embrassé… Après tout, c’était comme ça que les choses commençaient non ? Par un premier baiser… le premier pas était fait… ils étaient célibataires tous les deux, il n’avait rien fait de mal. En plus, il ne s’était pas pris de baffe de la part de la jeune femme ce qui était déjà assez positif… Et surtout elle ne s’était pas enfuit en courant… Elle semblait juste mal à l’aise et perdue… autant que lui d’ailleurs… Pourtant le goût de ses lèvres le marquait profondément et il était en train de se poser tout un tas de questions… Quand elle lui demanda pourquoi elle, il se demandait si elle avait conscience qu’il parlait d’elle… visiblement non. Le tout étant de savoir si elle n’avait pas fait le joint ou si elle n’avait pas envie de faire le joint entre sa phrase et le baiser… Quand elle lui répondit pour le footing en ajoutant que ça lui ferait du bien de prendre l’air, il resta un moment bouche-bée et il la regarda commencer à s’éloigner… Baissant les yeux, il hésita presque à la laisser partir mais finalement, il prit une profonde inspiration et il la rattrapa en deux foulée, sa main venant capturer tendrement le poignet de la jeune femme pour la tourner vers lui, son regard plongeant dans les beaux yeux de Daisy. Ils avaient tous les deux des yeux bleus, cela pourrait faire un très beau mélange… Il prenait vraiment sur lui pour ne pas s’enfuir en courant… Sa main frôla le bras de la jeune femme alors qu’il se retrouvait juste face à elle. Il ouvrit la bouche mais sa voix s’étouffa dans sa gorge alors qu’il lâchait un long soupire.

La vérité c’est… c’est toi la fille dont je parlais !

Il ne savait pas comment on dit ces choses-là alors il l’avait lâché comme ça venait… Il tentait de ne pas s’enfuir en courant pour se cacher derrière un lampadaire… Il sentait que tout se jouait maintenant… à lui de la convaincre…

Je… regarde-moi… Je suis la risée des lapins… j’ai peur de tout, je bégaye, je… mais quand je suis avec toi je me sens différent… je me sens plus fort… Tu me plais énormément Daisy… depuis le premier jour !
Revenir en haut Aller en bas
S. Daisy Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Que la famille soit à nouveau réunie
Faites place à la vedette
S. Daisy Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 03/07/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters, the most crazy sister (a) Nombre de messages : 1451 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum Un merci à : (avatar) .skyeward + (gif) tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke
MessageSujet: Re: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy EmptyLun 22 Avr - 20:23

A ce moment précis, Daisy aurait probablement tout donné pour retourner en arrière. Mais pas seulement de quelques heures, non plutôt revenir en arrière pour une vie complète. Pouvoir se retrouver à courir en plein milieu de la forêt avec comme seule préoccupation de battre ses sœurs et d’arriver la première pour être la première à se jeter sur les trèfles et ainsi pouvoir choisir les meilleurs, bien évidemment. Tout cela lui paraissait si lointain et en même temps beaucoup plus simple, qu’elle allait presque réussir à le regretter. Au moins la forêt et le fait de n’être qu’une simple lapine lui aurait évité de se retrouver là, les pieds dans l’eau, complètement perdue et à devoir faire face à une situation qu’elle ne comprenait même plus. Elle n’arrivait même plus à se souvenir comment une simple discussion ou une simple bataille d’eau avait pu changer de cap à ce point là. Cela lui paraissait un peu trop improbable et pourtant il ne lui restait plus qu’à admettre la vérité, ce qui accentuait encore un peu plus son envie de redevenir une lapine et de courir se cacher derrière le premier buisson qu’elle trouverait en chemin. Daisy ne s’était probablement jamais sentie aussi mal à l’aise depuis qu’elle avait atterri à Fantasia Hill et vu l’état dans lequel tout cela la laissait, elle n’avait pas envie de retenter l’expérience. Pour une fille qui aimait tellement être sure d’elle et ne pas se laisser influencer par les autres ou bien par leurs comportements, il suffisait de jeter un coup d’œil à son visage pour voir que c’était loupé pour aujourd’hui. Cela dit, repenser à la sécurité que semblait lui apporter son ancien lieu de vie et de tout ce qu’elle aurait pu faire avant n’allait pas l’aider. Bien au contraire, ça ne faisait que retarder l’échéance. La jeune femme était tellement perdue qu’elle ne savait même plus par où commencer. Est-ce qu’il fallait qu’elle en veuille à Ethan de l’avoir prise par surprise ou simplement à elle-même de ne pas même pas savoir comment réagir ? Probablement un peu contre les deux et contre personne à la fois. Pendant un court instant, Daisy avait presque cru s’en sortir facilement, après tout le sport pouvait faire des miracles et si un simple footing pouvait remettre quelques idées en place, elle n’allait pas refuser. Mais au fond, elle aurait bien du se douter que ça n’allait pas être aussi simple. Mais encore une fois, elle ne l’avait compris qu’une fois mise devant le fait accompli. L’espace de quelques secondes, Daisy s’était figée le temps que les paroles d’Ethan trouve le chemin jusqu’à son cerveau et qu’elle n’en comprenne le sens. Elle ferma les yeux pendant un quart de seconde, se demandant si elle n’était pas simplement en train de rêver et fut même tenter de se pincer pour vérifier la dernière idée qu’elle venait de trouver. Mais en rouvrant les yeux, la scène était toujours la même. Rien n’avait changé. Ethan était toujours devant elle et elle était toujours aussi perdue. En fait, elle avait seulement gagné quelques secondes, elle avait simplement eu le temps de mieux reculer pour sauter, même si elle craignait fortement la chute qui l’attendait juste après. Les yeux dans le vague, la jeune femme cherchait à assimiler tout ce qu’elle venait d’entendre et elle savait très bien qu’à un moment donné, elle devrait ouvrir la bouche et faire en sorte de trouver quelque chose à dire. Rien ne lui venait à l’esprit ou du moins rien de vraiment censé. « C’est une blague, n’est-ce pas ? » Consciente que ce qu’elle venait de dire n’avait rien à voir avec la situation, Daisy releva doucement la tête mais seul le silence lui répondit. Elle croisa le regard d’Ethan et sut qu’elle pouvait oublier une quelconque idée de s’en sortir par là. « Non, définitivement pas une blague… » Nerveuse, Daisy passa une main dans ses cheveux avant de finir par croiser ses bras sur sa poitrine. Même si ses mauvaises idées lui avaient fait gagner quelques minutes, ça n’avait rien arrangé. Et elle n’avait aucune idée de ce qu’elle allait bien pouvoir dire, à vrai dire elle ne savait déjà plus ce qu’elle devait penser alors… Après tout elle l’aimait bien, enfin maintenant parce qu’au début elle avait plus ou moins eu envie de le tuer mais elle avait réussi à contenir ses excès de violence et ce n’était pas plus mal. Et même s’il l’avait surpris en l’embrassant, ce n’était pas pour autant désagréable, et elle savait qu’elle mentirait si elle disait le contraire. Passant d’un pied à l’autre nerveusement, la jeune femme avait subitement l’impression de se voir dans sa forme de lapine devant sa mère en train de se faire enguirlander pour une chose dont elle ne se souvenait même plus. Sauf qu’à l’époque, c’était bien plus facile de se planquer et elle n’était plus une lapine. Non, elle était censée être une adulte ou quelque chose dans ce genre là. Prenant son courage à deux mains, Daisy se décida finalement à relever les yeux, en espérant que ce soit pour de bon. « Ethan, je… C’est flatteur, enfin je crois que ça l’est » La jeune femme se mordit la lèvre inférieure avant de secouer doucement la tête. En même temps, tout le monde s’en fichait de savoir si ça l’était ou pas. Replaçant une mèche rebelle derrière son oreille, elle essayait de se reconcentrer sur le principal. Sinon ils y étaient encore d’ici demain matin. « Non, bref c’est pas la question. » Et il fallait absolument qu’elle essaye de s’y tenir pour ne pas commencer à y divaguer. Sinon, elle avait parfaitement conscience qu’elle n’y arriverait probablement jamais. Daisy laissa échapper un léger soupir, comme si elle avait en partie besoin de cela pour se donner du courage. « Tu crois pas que c’est un peu… rapide ?! Je veux dire si ça se trouve je ne suis pas…la seule. Peut-être que demain, tu rencontreras une autre fille et elle aussi, elle pourrait très bien te plaire, peut-être même plus. Et qu’est-ce que tu feras à ce moment là ? » Un nouveau soupir s’échappa des lèvres de la jeune femme. Même si au fond l’idée qu’elle venait d’énoncer ne lui plaisait pas plus que ça, elle n’était pas assez sure d’elle pour clamer haut et fort que ça ne risquait pas d’arriver. La ville était grande, c’était tellement facile d’y croiser des gens nouveaux chaque jour. Reprenant le cours de ses pensées, Daisy releva les yeux et entame d’une voix douce : « Alors qu’est-ce que tu ferais ? Tu reviendrais me voir la bouche en cœur pour me dire qu’il y a mieux à l’autre bout de la rue ? Remarque, si c’est le cas, personne ne pourrait t’en vouloir. » La jeune femme ne savait plus où est-ce qu’elle en était, ni même ce à quoi elle devait penser en premier. Tout commençait à se mélanger dans sa tête. Elle savait très bien que parfois, c’était bien de rêver ou de simplement y croire, ne serait-ce que pour voir où ça pouvait bien nous mener parce que parfois, ça en valait vraiment la peine. Mais elle savait aussi à quel point trop rêver pouvait être dangereux, sa sœur en était l’exemple parfait. La plus jeune semblait avoir fait de la rêverie son sport favori et Daisy avait pu constater sans peine à quel point la chute pouvait être parfois douloureuse. Et elle préférait se préserver de ce genre traitement tant qu’elle le pouvait. Relevant doucement la tête, les lèvres de la jeune femme s’étirèrent en un faible sourire. « Tu sais, j’ai pour habitude de ne pas trop croire à toutes sortes de choses tant que je sais que la chute qui m’attend derrière n’en sera que plus dure. »



STRAWBERRY DAISY BUNNIER ϟ « BEAUTY QUEEN OF ONLY EIGHTEEN, SHE HAD SOME TROUBLE WITH HERSELF.  » I dreamed I was missing. You were so scared but no one would listen. Cause no one else cared. After my dreaming I woke with this fear. What am I leaving when I'm done here ? So if you're asking me I want you to know. When my time comes forget the wrong that I've done, help me leave behind some reasons to be missed  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy EmptyVen 26 Juil - 14:49

Bon sang mais quelle galère… pourquoi avait-il fallut qu’il comble cette distance afin que ses lèvres viennent se poser sur celles de la jeune femme qui était d’une telle beauté… Il était vraiment idiot ou fou ou suicidaire… Ou sans doute un petit peu des trois en fin de compte… Mais quand il voyait ce beau regard azur, cette bouille si mignonne et friponne… il ne pouvait que rêver d’une chose : goûter ces lèvres qui semblaient si douces, si agréables, si innocentes ! Mais son caractère qui semblait si distant et désintéressé lui faisait peur. Daisy était le genre de fille qui ne se prenait pas la tête mais était-elle à la recherche d’une relation comme celle-là ? Et lui, était-il prêt à se relancer dans une de ces aventures après le fiasco qu’avait été son mariage ? Rien que le souvenir de Jessica lui était insupportable mais bon, tout cela n’était que du passé. Il devait faire l’effort de tourner la page et de ne plus se torturer l’esprit avec son mariage désormais dissout. Le plaisir n’avait que rarement eut sa place avec Jessica tant elle l’intimidait et lui faisait peur… Et elle lui avait aussi coûté de nombreuses menaces de mort car personne ne comprenait la raison pour laquelle une si jolie jeune femme était mariée et fidèle à un petit lapin minable comme lui. Alors forcément, on avait tenté de le tuer pour pouvoir lancer une concurrence féroce pour la jeune femme. Et dès qu’on se liait d’amitié pour lui, c’était pour mieux pouvoir s’approcher de Jessica… Mais voilà, maintenant il était tout sauf un petit lapin minable ! Il était un beau blond très grand et très musclé ! Enfin, lui il aimait bien s’admirer dans le miroir. Ce qu’il y voyait changeait radicalement du reflet qu’il avait de lui, ce toon minable. Il avait le physique qui fallait pour séduire les charmantes jeunes femmes comme Daisy mais… il n’avait certainement pas encore la force de caractère suffisante pour une telle entreprise. Il aurait dû y penser avant de prendre ses lèvres et de l’embrasser à pleine bouche. Il avait sans aucun doute lancé un froid entre eux et il faudrait qu’il travaille tout de suite à casser ce froid. Sinon, il ne s’en remettrait jamais ! Quand elle s’apprêta à prendre la parole, ce fut comme si son cœur se stoppait brutalement dans l’attente de son verdict et de sa phrase… Il angoissait à mort et ce n’était pas peu dire. Elle pensait que c’était une blague… il finit par baisser doucement les yeux dans une moue penaude et il serra les dents de dépit alors qu’elle se rendait à l’évidence que ce n’était pas une blague… Elle semblait déçue que ce n’en soit pas une et il ne savait pas vraiment quoi dire, bien au contraire ! Comment justifier son acte ou ses paroles alors qu’il avait clair… Il ressentait quelque chose pour lui et visiblement, ce n’était pas réciproque… bien au contraire ! Il baissa doucement les yeux et il se tritura nerveusement les mains. Il était complètement perdu, il ne savait pas du tout quoi faire, ni même quoi dire et pire encore, il ne pouvait pas se cacher derrière ses grandes oreilles de lapin. Elle trouvait cela flatteur… seulement flatteur… ce n’était pas vraiment une réponse comme celles qu’il espérait. Il aurait préféré un non clair et précis plutôt que cette remarque disgracieuse qui ne faisait que l’enfoncer d’avantage dans son malaise. Malaise qu’il avait lui-même provoqué alors ce serait inutile de se plaindre en fin de compte. Bon sang, comment allait-il pouvoir se remettre de ce… massacre ? Il n’en savait rien. Mais pour le moment, il était bien contraint de faire bonne figure sinon il allait s’humilier encore d’avantage. Il eut une moue en relevant timidement pour la regarder, essayant de percer une once d’espoir dans le regard de la jeune femme, même si c’était peine perdue. Il eut une moue en cherchant à s’enfoncer dans le sable mais il se devait de répondre quelque chose, n’importe quoi du moment qu’il ouvrait sa bouche et que des sons en sortaient pour essayer de changer les choses. Il avait eu le courage de lui avouer ses sentiments et maintenant, soit il les assumait, soit il repartait avec la queue entre les pattes.

Je suis désolé que tu le prennes comme ça…

Woua super Ethan… toi t’as fais vraiment de hautes études en incompétence avec les filles… Bon sang c’est pas comme ça qu’il allait réussir à la persuader qu’il était tout mignon, tout beau, prêt à se caser… A entendre la belle jeune femme, ce qu’il ressentait était comme un crime contre l’humanité entière… Quand elle commença à imaginer le pire, il eut une moue en la regardant droit dans les yeux, se rendant compte d’une chose… Daisy, la grande (enfin pas vraiment par la taille mais plutôt dans l’esprit du lapin c’était une grande personne), la forte, l’imperturbable… avait une trouille bleue de ce sentiment si terrible qu’était l’amour. Il eut une moue en la fixant du genre « nan, pas toi » tant ça l’étonnait de trouver une faiblesse dans cette carapace si dure mais… plus elle parlait et plus cela prenait du sens… Elle ne lui disait pas oui ou non mais elle lui donnait un tas de raisons de ne pas dire oui… un tas de craintes et d’inquiétudes et il eut une moue en se triturant toujours plus les mains et il baissa les yeux.

Ca te fais peur en fait que je flash sur toi…

Il eut un soupire en prenant conscience de cette phrase qui s’était échappée de sa bouche comme ça, toute seule, sans crier gare. Il eut une moue en lui lançant un regard d’excuses et il eut un soupire. Il savait mieux que personne à quel point l’amour pouvait être douloureux mais il était du genre fidèle tant qu’on essayait pas de le tuer… Et puis bon, peut être que cela pourrait lui permettre de ne pas continuer à enchaîner les gaffes quand il se trouvait en sa charmante compagnie… Mais peut-être qu’il ne lui plaisait pas… c’était aussi une possibilité à prendre en considération. Mais rien dans ses paroles ne le montrait de manière claire et irréfutable. Il eut un moment de réflexion et de méditation sur ses paroles, cherchant la faille pour pouvoir renverser ses arguments mais c’était comme si son cerveau était incapable de réfléchir correctement… C’était terrible de perdre à ce point tous ses moyens devant cette jeune femme. Pourtant entre lapins ils devraient pouvoir se comprendre un peu mieux que les autres… Enfin bref, il eut une moue en prenant une grande inspiration, tentant de soutenir son délicieux regard. Mon dieux ces yeux bleus… ils avaient perdus toute leur malice mais ils restaient magnifiques !

Je ne suis pas le seul non plus… et je ne suis pas non plus le plus mignon ou le plus… courageux… On se connais depuis un moment toi et moi et… je suis pas du genre volage, je… t’aime beaucoup mais… c’est pas grave si c’est pas réciproque mais… fin…

Il était un peu perdu, ses paroles ne ressemblait pas vraiment à grand-chose et il sentait une panique sourde l’envahir alors qu’il fermait les yeux pour tenter de se détendre. Il prit une nouvelle inspiration comme s’il était en manque d’air… Il rouvrit les yeux alors qu’elle finissait sa phrase et il eut une moue en la regardant doucement. Pourquoi avait-elle de si sombres pensées ? Avait-elle eut des échecs douloureux ? Surtout, pourrait-il supporter Trixie sans s’enfuir en courant tant elle lui faisait peur ? Il eut un petit sourire tout mignon et tout timide.

Pourquoi tu penses à la chute ? Je… fin… je pense que toi et moi on s’entend bien… j’aime bien être avec toi… j’envisage pas quelqu’un d’autre !
Revenir en haut Aller en bas
S. Daisy Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Que la famille soit à nouveau réunie
Faites place à la vedette
S. Daisy Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 03/07/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters, the most crazy sister (a) Nombre de messages : 1451 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum Un merci à : (avatar) .skyeward + (gif) tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke
MessageSujet: Re: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy EmptyDim 10 Nov - 18:00

Daisy avait la soudaine impression que tout se mélangeait dans sa tête. Un court instant, elle avait simplement voulu s’échapper un peu de son quotidien, se retrouver un peu seule et ne plus avoir à penser à quoi que ce soit. Et en quittant sa sœur, elle pensait que c’était une solution pour y parvenir. Elle aimait sa sœur, probablement plus que n’importe qui au monde mais de temps en temps elle n’était pas contre un peu de solitude. Pourtant, aller courir et se changer les idées sur la plage ne lui avait jamais apparu aussi dangereux que maintenant. A moins que dangereux ne soit un peu trop exagéré. Mais jamais elle ne s’était attendue à cela, elle n’était même pas capable de dire comment elle aurait pu réagir si seulement elle s’y était attendue. Peut-être un peu mieux que ça, sans doute. Mais la jeune femme avait l’impression de ne plus rien contrôler et autant dire que ce n’était pas quelque chose qu’elle appréciait particulièrement. Elle avait pour habitude d’avoir le pouvoir entre ses mains, en quelque sorte et au final son propre travail n’était ni plus ni moins de dire aux gens ce qu’il fallait faire. Dans leur propre intérêt, mais dans ces moments là Daisy contrôlait tout et n’était susceptible d’avoir aucune surprise. Ce qui n’était définitivement pas le cas avec Ethan. Elle aurait probablement du s’en rendre compte dès le début, alors qu’il lui menait la vie dure pendant qu’elle essayait simplement de l’aider. Au final, qu’eux deux soient encore en vie pouvait sans doute être considéré comme un miracle. Mais elle n’y avait jamais fait plus attention que cela, se concentrant sur le pourquoi elle se trouvait là. Son but était simplement de l’aider et elle s’y était attachée. Elle aurait probablement du et pu se rendre compte que tout n’allait pas être facile ou de tout repos en sa compagnie mais elle était tellement décidée à l’aider qu’elle n’y avait jamais fait attention. Préférant se concentrer sur le reste. Pourtant, aujourd’hui, elle avait l’impression de se rendre compte de son erreur. Parce qu’elle était incapable de savoir quoi dire ou quoi faire qui serait approprié avec la situation. Elle était presque incapable de réagir convenablement sans le blesser un peu plus. Et ce n’était pas ce qu’elle voulait. Alors elle restait là, silencieuse presque figée, les pieds dans l’eau, essayant de ne pas être trop déséquilibrée par les vagues. Et même si ce genre de comportement pouvait avoir un avantage quelconque, elle savait très bien que ce n’était pas la solution. Mais pour une fois, Ethan semblait bien plus courageux qu’elle. Daisy releva finalement les yeux, entrouvrit les lèvres dans l’espoir que des mots en sorte mais se ravisa finalement. Pourtant ça aurait pu être le bon moment, plutôt que de le laisser s’excuser et être désolé pour quelque chose qu’il ne devait même pas maitriser. Et s’ils en étaient là, c’était aussi de sa faute à elle, qui préférait ne rien dire plutôt que de se lancer dans des explications qu’elle ne comprendrait même pas elle-même. Ses lèvres se pincèrent doucement alors que ses bras se resserraient autour d’elle. La jeune femme releva finalement les yeux alors que la phrase d’Ethan semblait faire son chemin dans son esprit. Sous un moment d’impulsivité, elle aurait aimé lui dire que ce n’était pas vrai, qu’elle n’avait probablement peur de rien ou du moins de pas grand chose. Mais la réalité était tout autre et elle en avait parfaitement conscience. En fait, il avait simplement raison et c’est seulement en l’entendant de quelqu’un d’autre qu’elle arrivait à s’en rendre compte. Parce que c’était toujours difficile d’avouer ses propres faiblesses et pire encore, de les accepter. « Ça se voit tant que ça en fait ? N’est-ce pas ? » Elle esquissa finalement un sourire, se détendant plus ou moins, en se rendant qu’elle devait paraitre ridicule à agir ainsi. Et le pire était probablement qu’elle ne le faisait même pas exprès. Elle avait simplement l’impression de ne plus où elle était ou comment elle avait pu arriver là. Et surtout comment faire pour réussir à s’en sortir sans causer trop de dommage extérieur. Parce que ce n’était certainement pas ce qu’elle voulait. Elle releva les yeux, l’observa, comme si elle pouvait trouver une quelconque réponse ainsi. Mais au fond, elle savait très bien que lui n’y pouvait plus rien. La jeune femme était perdue et qu’elle le veuille ou non, c’était à elle de se décider. D’arrêter de se voiler la face ou non. D’accorder sa confiance à une personne qui n’était pas de famille. Ou non. Le seul problème résidait dans le fait qu’elle ne savait pas quoi faire. Et rien qu’à cause de cela, elle avait l’impression d’être paralysée. « Je crois qu’en ce moment même, tu es déjà bien plus courageux que moi… » Elle releva les yeux, croisant ceux d’Ethan brièvement avant qu’un sourire ne s’installe au coin de ses lèvres. Elle savait très bien que ça n’avait rien à voir et qu’au fond ce n’était même pas une des réponses qui étaient attendus. Mais sur le coup, c’est la seule chose qui lui était venue à l’esprit et qui pouvait en plus de lui faire gagner quelques secondes, la faire penser à autre chose. Quelque chose de moins sérieux, de moins effrayant. Laissant ses bras retomber peu à peu le long de son corps, Daisy ne pouvait pas s’empêcher de se triturer les mains pour autant. D’une certaine manière, elle avait l’impression que ça pouvait l’aider à rester calme même si ce n’était rien d’autre qu’une façade. « Non, c’est pas… » Elle s’arrêta soudainement, en se rendant compte qu’elle ne savait même pas comment finir sa phrase. Finalement, c’était bien beau de vouloir parler, quitte à se lancer dans de grand discours, si elle ne savait même pas quoi dire. Ou alors qu’elle ne savait même pas comment le formuler. Parce qu’au final, elle s’était jamais posée la question. Elle ne s’était jamais demandée ce qu’il pouvait représenter pour elle. Daisy ne pouvait pas nier qu’au départ elle l’avait supporté parce qu’il y avait été obligée et qu’elle avait même eu peur de n’arriver à rien. Mais au final, elle savait que sa première impression était totalement fausse et qu’elle avait bien fait de ne pas s’y arrêter. Et aujourd’hui en était même la preuve. Jamais elle ne se serait embêtée à aller l’aider si ça la dérangeait. Si elle ne tenait pas à lui. Peut-être même plus que ce qu’elle voulait bien avouer. Au fond, c’était tellement plus simple de se cacher derrière ses peurs et des excuses toutes faites pour ne pas avoir à affronter la réalité. Mais c’était exactement le genre de chose qui ne marchait jamais. Parce que la réalité était toujours plus complexe et plus difficile à gérer et que par moment, il fallait simplement accepter d’y faire face. Quitte à se laisser aller, une fois de temps en temps. Daisy inspira, essayant chercher une dose de courage où elle le pouvait. « J’ai pas dis que…c’était pas réciproque. Simplement que je ne…suis pas à l’aise avec tout ça et que je ne sais absolument pas du tout comment je suis censée gérer. Je veux dire, je t’aime bien là n’est pas la question mais tu m’as prise par surprise et je crois que quelque part, ça m’a un peu fait peur… » Nerveusement, Daisy se mordit la lèvre inférieure. Elle avait la subite impression de n’avoir parlé pour rien dire ou pour simplement combler le vide. Elle était même incapable de dire si ce qu’elle avait dit avait un sens ou représentait simplement son état d’esprit, c'est-à-dire, complètement perdue. Elle haussa finalement les épaules avec un sourire alors qu’il lui demandait pourquoi elle envisageait le pire. C’est vrai qu’elle n’avait probablement pas la meilleure des attitudes mais ses parents lui avaient appris à toujours tout envisager et d’une manière ou d’une autre c’était resté ancré dans sa mémoire. « Pour parer à toutes éventualités ? » Au fond, elle ne savait même pas si elle attendait une quelconque réponse. Probablement pas, parce que cela n’avait rien d’important ni de fondamental.   « Je sais pas, en fait. Surement parce que j’essaye n’importe quel moyen pour cacher ce que je pense et ce dont j’ai peur aussi, probablement. Et que c’était censé être l’arme ultime comme argument mais tu l’as plus ou moins fait foirer… » Daisy releva les yeux doucement, croisant le regard d’Ethan avant de sourire. Et dire qu’elle n’arrivait même pas à lui en vouloir. Probablement parce que son idée était nulle. Mal à l’aise, la jeune femme passa d’un pied sur l’autre, sachant très bien que maintenant qu’elle était plus ou moins lancée, elle ne pouvait pas s’arrêter comme ça et faire demi-tour, courir et rentrer chez elle pour se cacher sous sa couette avec une ou deux tablettes de chocolat. « Je sais que j’ai pas eu la meilleure des réactions et je suis désolée. Mais j’ai juste eu peur et c’était plus fort que moi. Parce qu’au fond, personne ne peut dire si ça va marcher ou comment ça va se passer et je sais qu’en plus je suis pas facile à vivre. Il parait qu’il faut le vouloir pour me supporter… » Daisy s’arrêta, esquissa un sourire avant de se mordre la lèvre. Peut-être qu’elle faisait fausse route, peut-être même qu’elle allait le regretter mais elle n’en était plus au stade où elle pouvait se permettre se poser mille et une questions. « Tu crois que tu y arriverais toi ? A me supporter. »



STRAWBERRY DAISY BUNNIER ϟ « BEAUTY QUEEN OF ONLY EIGHTEEN, SHE HAD SOME TROUBLE WITH HERSELF.  » I dreamed I was missing. You were so scared but no one would listen. Cause no one else cared. After my dreaming I woke with this fear. What am I leaving when I'm done here ? So if you're asking me I want you to know. When my time comes forget the wrong that I've done, help me leave behind some reasons to be missed  
Revenir en haut Aller en bas
Monsieur Pixie Dust

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: contrôler le monde
Faites place à la vedette
Monsieur Pixie Dust
J'ai posé bagages ici le : 27/02/2012 Jouant le rôle de : maître suprême Nombre de messages : 536 On me connait sous le pseudo : l'homme sans visage. Un merci à : tous les généreux donneurs d'organes Je suis fier(e) de porter l'avatar de : tous les enfants qui me suivent dans ma caravane sans poser de questions.
MessageSujet: Re: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy EmptyJeu 14 Nov - 14:33

J'archive
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Make me feel like anyone ¤ Daisy Make me feel like anyone ¤ Daisy Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Make me feel like anyone ¤ Daisy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-