AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-32%
Le deal à ne pas rater :
-80€ sur l’aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V9
169.99 € 249.99 €
Voir le deal

Partagez

Tempête de neige [PV Nymeria] Vide
Tempête de neige [PV Nymeria] Vide
Tempête de neige [PV Nymeria] Vide
Tempête de neige [PV Nymeria] Vide
 

 Tempête de neige [PV Nymeria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Tempête de neige [PV Nymeria] Tempête de neige [PV Nymeria] EmptyLun 24 Déc - 12:15

Tempête de neige [PV Nymeria] Tumblr_mdpekp8gnG1r6cggno1_500

    Pas le temps de faire de grasse matinée ou même de traîner aujourd'hui,un long programme m'attendait! Je préparais mes affaires pour un petit voyage et j'en étais particulièrement ravi. J'avais besoin de me changer les idées et rien de mieux que ça. L'un de mes amis fêtait son anniversaire et il avait proposé à toute une bande d'amis d'aller au Canada pour passer un week-end dans un des chalets les plus luxueux de la région. Bien entendu j'avais accepté avec grand plaisir. Rassemblant quelques vêtements, quelques affaires qui pourraient s'avérer utile, je regardais ma montre et je m'aperçus qu'il était temps de se rendre à l'aéroport et pour cause, quelques heures de route m'attendaient. Appelant un taxi, je chargeais mes bagages et c'était parti pour un week-end de folie. J'aurais bien aimé y aller avec ma voiture mais malheureusement, je n'en avais pas! Financièrement, je ne pouvais pas vraiment me le permettre et c'est d'ailleurs pour cette raison que je cumulais trois boulots différents à la suite. Bien entendu j'aurais pu demander de l'aide à mon père mais... Je ne pouvais pas tout le temps compter sur lui et être dépendant de ce dernier, si je devais avoir une voiture, je voulais l'avoir par mes propres moyens. Je ne savais pas vraiment qui serait présent à ce petit week-end mais il me tardait de voir les autres et puis ça ne me posait pas de problème de voir de nouvelles têtes, j'étais quelqu'un de particulièrement sociable... Regardant le temps qui c'était dégradé tout au long de la semaine, j'espérais qu'on n'aurait pas trop de problèmes avec la météo arrivés là bas. Heureusement, arrivé à l'aéroport on me confirma que mon vol était toujours ok et qu'il n'y aurait pas de problèmes pour pouvoir partir. C'est au bout de longues heures d'attente une fois de plus que je pu enfin décoller et peu à peu, je vis la ville se rétrécir jusqu'à être hors de portée de mes yeux. Je comptais bien sur ce week-end pour me reposer et m'amuser, me changer les idées.

    On ne prit que quelques heures pour arriver à destination et avant même l'atterrissage j'avais pu remarquer que le temps avait empiré et que c'était encore pire ici, on aurait dit qu'une tempête de neige se préparait tant il neigeait. Enfilant mon blouson, je sortis, grelotant, cherchant un taxi qui pourrait m'emmener à l'adresse que j'avais noté sur un papier. J'espérais ne pas être le premier, je détestais attendre les autres... Arrivant devant le chalet, je fus surpris de la grandeur et de la beauté de la bâtisse. C'était époustouflant. Rangeant mes écouteurs, je sortis de la voiture en ne pouvant m'empêcher de fixer la grande maison. Il semblait que le temps se dégradait d'heure en heure. Payant le taxi, je monta les marches pour m'arrêter devant la porte. Saisissant la poignée, je priais pour que quelqu'un soit déjà là. J'ouvrais et par miracle, la porte était ouverte. Franchissant le pas de la porte avec un petit sourire, j'entrais dans le chalet déjà je sentais une atmosphère bien plus chaleureuse qu'à l'extérieure. Je marcha jusqu'au salon et je vis que quelqu'un était déjà là, une jeune femme. Lorsqu'elle se retourna je fus choqué. C'était Nyméria. Sans pouvoir controler ce qui m'arrivait, je sentais mon coeur s'emballer et commencer à battre de plus en plus fort et plus vite. Ce qu'elle était magnifique. Lachant mes affaires, je ne pu m'empêcher de presque courir jusqu'à elle et de la serrer dans mes bras. Ce que ça faisait du bien de l'avoir contre moi. Après un petit moment, je me recula légèrement pour la regarder dans les yeux avec un sourire radieux, admirant la perfection de son visage. " Nyméria, mais qu'est ce que tu fais ici? " J'étais encore sous l'effet de surprise et le choc de l'avoir vu. " Mais peu importe, je suis vraiment content de te voir... " Dis-je en lui souriant et en fixant ses lèvres, lèvres qui m'appelaient...

    C'est alors que le fixe de la maison sonna et je détourna alors le regard, légèrement gêné. Je me précipita pour répondre, pensant que c'était nos amis. " Oui?... Ha salut John! Comment tu vas? Tu es déjà arrivé à l'aéroport?... [...] Quoi? Comment ça? Une tempête d e neige est annoncée pour les prochaines jours? On vous a interdit de prendre la route? Oh non!... Quel dommage... Et bien oui, je crois que c'est la seule chose à faire en attendant que ça se calme... Non je ne suis pas seul, Nyméria est avec moi... Non ne t'inquiète pas, on restera sages... Bon et bien bon anniversaire de notre part à tous les deux et on fêtera ça quand ça se sera calmé! Au revoir. " Raccrochant lentement le téléphone, je me retourna vers Nyméria qui semblait avoir comprise la situation. Prenant appuie sur la table je la regarda, et bien comme je l'avais pas pensé, ce week-end nous réservait pleins de surprises... " Et bien apparemment, nous sommes coincés tous les deux ici pour le week-end... Une grosse tempête de neige se prépare et les routes sont fermées... " Je devais avouer que ça ne me génait pas tant que ça... Pas du tout même. La nuit n'allait pas tarder à tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Tempête de neige [PV Nymeria] Tempête de neige [PV Nymeria] EmptyLun 7 Jan - 15:24


Les imprévus. Il faut y faire face, chaque jours, qu’on le veuille ou non, des surprises nous tombe sans cesse dessus. Nymeria était bien placée pour le savoir, déjà quand elle était une fée, tout n’était pas réglé comme du papier à musique. Il pouvait arriver que les flocons ne soient pas assez réguliers, ou tout simplement pas prêts pour les livraisons, que le givre fonde ou autre désagrément. Et la jeune femme avait fini par s’en accommoder. Elle aimait même ces petits imprévus qui font d’une vie une vie. Depuis qu’elle était arrivée à Fantasia, les imprévus elle devait y faire face encore plus souvent… Ce qu’elle aimait par-dessus tout c’était qu’on lui propose une sortie, un weekend ou toute autre activité au dernier moment. Chaque fois la même sensation s’emparait d’elle, une excitation presque enfantine, qui coulait dans ses veines et la poussait à accepter n’importe quelle occasion de s’amuser sans penser aux conséquences. Et c’est ce qui c’était passé la veille. Un ami l’avait appelée, lui proposant de venir fêter son anniversaire… Au Canada ! Il s’était excusé de l’avoir prévenue tard et sans même lui laisser le temps de rajouter un mot, Periwinkle avait accepté l’invitation, réjouie à l’idée d’organiser un voyage à la dernière minute. Autre point important qui faisait encore monter d’un cran sa joie : il y aurait de la neige, beaucoup de neige. Elle se voyait déjà rouler dans la poudreuse, enfiler des patins et glisser sur la glace d’un lac sauvage, enfourcher une luge et s’élancer du haut d’une pente… Que des choses qu’elle aimait faire avant, que des sensations qu’elle pourrait enfin retrouver et savourer pleinement. Certes à Fantasia une tempête de neige pointait le bout de son nez mais c’était autre chose, ici c’était la ville, là-bas elle serait dans un chalet au milieu de la forêt et avec un groupe d’ami.

Sourire aux lèvres, la jolie blonde avait immédiatement réservé un billet d’avion et s’était lancée dans la préparation de sa valise. Comme toujours elle emporta beaucoup trop de vêtements, pour si peu de temps sur place. Mais il lui avait semblé indispensable d’avoir avec elle 6 pulls différents, 4 jeans, deux robes et trois paires de bottes. Depuis son arrivée ici, une folie du shopping s’était emparée d’elle, elle aimait acheter sans cesse de nouveaux vêtements elle qui ne pouvait le faire avant, et changer de tenue tous les jours voir plusieurs fois par jours. Se créer des styles différents était devenu un vrai jeu pour elle, et elle ne s’en lassait pas. Une fois son bagage prêt, elle le laissa près de la porte et tenta d’aller se coucher. Pourtant Nymeria ne faisait que tourner dans son lit, encore et encore, gauche, droite, sur le dos, sur le ventre, le sommeil ne venait pas. Son excitation était bien trop grande, elle la tenaillait jusqu’à faire battre son cœur un peu plus vite, et s’abandonner dans les bras de Morphée lui semblait impossible. Ses yeux grands ouverts fixaient le plafond alors qu’elle songeait à la neige, au froid et aux montagnes qu’elle pourrait admirer au matin. Et après quelques heures, elle décida de partir dès maintenant, plus tôt elle y serait et plus heureuse elle serait, son ami lui avait dit que les clés du chalet étaient sous le paillasson, au cas où elle arrivait la première, elle n’aurait donc qu’à les prendre une fois sur place pour pouvoir y entrer. La jeune femme prit un taxi pour se rendre à l’aéroport où elle échangea son billet pour prendre un vol plus tôt, qui partait dans une heure. Une fois dans l’avion elle ferma enfin les yeux, apaisée de savoir qu’elle partait pour ce beau pays qu’était le Canada, et elle s’endormit instantanément.

Quand elle ouvrit les yeux, Periwinkle constata que l’avion descendait pour se poser, en jetant un œil par le hublot elle put voir les flocons tomber en nombre, le vent les transportait, formant de petite tornades blanches qu’elle rêvait déjà de traverser. Son souhait fut vite exaucé, à peine une demi-heure après elle se trouvait sous la neige à attendre un taxi. Les premiers flocons qui tombèrent sur son visage lui donnèrent l’impression de revivre. Comme si jusqu’à maintenant, elle avait eu un mal fou à respirer, et que tout à coup l’air entrait aisément dans ses poumons. Pour savourer un peu plus cet instant, elle ferma les yeux et prit une grande bouffée d’air, récupérant les forces qu’elle avait perdue en arrivant dans ce monde. Le froid entourait son corps, elle était peu couverte mais se sentait si bien. Enfin elle retrouvait la sensation qu’elle avait quand elle vivait dans la Vallée d’Hiver, une sensation d’aisance, elle pouvait presque sentir l’adrénaline qui parcourait chaque membre de son corps, et pour peu elle aurait eu l’impression de pouvoir utiliser à nouveau son pouvoir de givre. Rouvrant les yeux, elle se décida à prendre un taxi, il était temps qu’elle aille admirer les alentours du chalet et en arrivant devant elle ne fut pas déçue. Il était immense et perdu au milieu de la fôret. Courant d’un pas leste, elle retrouva la clé à l’endroit indiqué, déposa sa valise dans l’entrée et monta immédiatement à l’étage pour se choisir la chambre avec la plus belle vue, il fallait bien un avantage à arriver la première ! En regardant à travers la fenêtre, ses yeux découvrirent des arbres à perte de vue, recouverts d’un manteau blanc, comme chez elle, ébahie de retrouver un endroit si familier elle ne put qu’en observer chaque détails, un par un, découvrant un petit oiseau enfouit dans son nid, un écureuil se réfugiant dans son trou, et ces flocons qui tombaient, toujours plus nombreux. La tempête était là sous, ses yeux, elle recouvrait le paysage d’un sublime manteau d’hiver et ce n’est qu’en entendant un bruit de moteur que Nymeria se sortit de la torpeur dans laquelle elle se trouvait. Secouant doucement la tête pour reprendre ses esprits, elle descendit en bas pour accueillir le nouvel arrivant et pas un instant elle ne se serait doutée de son identité…

Immédiatement elle le reconnut Hercule. Son cœur s’emballa, sans qu’elle ne puisse rien contrôler, et quand son regard se posa sur le visage du beau jeune homme, se fut pire encore. Comme si plus jamais elle ne pourrait détacher ses yeux de ses traits si doux, de ses yeux bleus si intenses et de ses lèvres qu’elle embrasserait avec tant de plaisir. En quelques secondes, elle se retrouva contre son corps musclé, sans même qu’elle n’ait eu le temps de réaliser qu’il était venu à elle. Les bras de la jeune femme resserrent un instant cette étreinte, puis il la relâcha. Si ça ne tenait qu’à elle, elle l’aurait prolongé, encore et encore. « Nyméria, mais qu'est-ce que tu fais ici? » Elle lui adressa un sourire énigmatique, bien décidée à le laisser chercher un peu même si la réponse était plutôt évidente. « Mais peu importe, je suis vraiment content de te voir... » Ses paroles firent battre le cœur de la jeune femme un peu plus vite encore, diffusant en elle une sensation de chaleur intense, de bien être, comme-ci elle n’avait attendu qu’une seule chose : qu’il prononce ces mots. Alors qu’elle allait lui répondre, le téléphone sonna et il s’éloigna d’elle pour décrocher. « Oui?... Ha salut John! Comment tu vas? Tu es déjà arrivé à l'aéroport?... [...] Quoi? Comment ça? Une tempête de neige est annoncée pour les prochains jours? On vous a interdit de prendre la route? Oh non!... Quel dommage... Et bien oui, je crois que c'est la seule chose à faire en attendant que ça se calme... Non je ne suis pas seul, Nyméria est avec moi... Non ne t'inquiète pas, on restera sages... Bon et bien bon anniversaire de notre part à tous les deux et on fêtera ça quand ça se sera calmé! Au revoir. » En un instant la situation venait de basculer. Ils allaient donc se retrouver tous les deux seuls, pour plusieurs jours, dans un cadre magnifique, avec un chalet pour eux et la nature, partout. Elle osait à peine imaginer mieux dans ses rêves les plus fous. Hercule et elle perdus au milieu de nulle part, sans personne pour les déranger. Encore une fois son cœur la trahit et explosa dans sa poitrine. Nymeria avait l’impression que même Hercule pourrait entendre ses battements fous alors qu’il n’était pas collé à elle. « Et bien apparemment, nous sommes coincés tous les deux ici pour le week-end... Une grosse tempête de neige se prépare et les routes sont fermées... » Un sourire s’afficha sur le visage de la jeune femme sans même qu’elle ne le contrôle, comme quoi les imprévus pouvaient avoir du bon… Encore une fois cette situation le prouvait. Elle fit quelques pas et se retrouva près de lui, alors elle lui saisit la main, ne pouvant s’empêcher d’avoir un contact avec lui. Immédiatement une sensation de douceur la subjugua et elle chuchota presque «Quel dommage, tu vas devoir me supporter et tu ne pourras pas t’échapper ! » Un rire cristallin suivit ces paroles et elle porta sa deuxième main au visage d’Hercule pour le caresser délicatement. Sentir sa peau sous ses doigts étaient une sensation grisante, jamais elle ne s’était sentie ainsi, totalement subjuguée, à part peut-être avec Squiz mais c’était il y a longtemps et elle avait tant souffert ensuite… « Je ne suis pas mécontente de rester enfermée avec toi dans ce paradis. Je suis sûre qu’on ne va pas s’ennuyer ! En plus il neige, on va pouvoir se faire des batailles dehors et peut être un peu de luge ? Attention je suis une pro ! » Elle se voyait aussi assise sur le canapé, dans ses bras, au coin du feu, à discuter de tout et de rien mais elle n’en dit pas un mot. Nymeria se sentait si bien avec Hercule, au départ elle ne l’avait considéré que comme un ami, mais la situation avait changée, évoluée, et elle ressentait maintenant pour lui bien plus que de l’amitié, même si elle ne pouvait lui avouer.

Se faisant violence, pour ne pas le brusquer, la jeune femme relâcha sa main et s’éloigna un peu de lui, elle tourna sur place et lui adressa un léger sourire « Alors que veux-tu que nous fassions ? Nous avons cette grande maison rien que pour nous et pour plusieurs jours, et nous sommes coupés du monde. Avoue que même dans tes pires cauchemars tu ne pensais pas à une situation si horrible !» Un bruit brusque la fit sursauter alors même qu’elle venait de prononcer ces paroles. Et instinctivement elle s’approcha de la fenêtre, ce bruit venait de l’extérieur. Retenant un éclat de rire, Nymeria se tourna vers Hercule et haussa les épaules « Bon un arbre vient de tomber sur la route, je crois vraiment que nous n’avons pas d’autres solutions que d’attendre que le temps soit meilleur… »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Tempête de neige [PV Nymeria] Tempête de neige [PV Nymeria] EmptyDim 24 Mar - 14:00

Pas de réponse depuis le 7 Janvier j'archive I love you
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tempête de neige [PV Nymeria] Tempête de neige [PV Nymeria] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Tempête de neige [PV Nymeria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] La Neige et le feu [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-