AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-63%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
219 € 599 €
Voir le deal

Partagez

A girl like you ♥ Pine Vide
A girl like you ♥ Pine Vide
A girl like you ♥ Pine Vide
A girl like you ♥ Pine Vide
A girl like you ♥ Pine Vide
A girl like you ♥ Pine Vide
A girl like you ♥ Pine Vide
A girl like you ♥ Pine Vide
A girl like you ♥ Pine Vide
A girl like you ♥ Pine Vide
A girl like you ♥ Pine Vide
A girl like you ♥ Pine Vide
A girl like you ♥ Pine Vide
 

 A girl like you ♥ Pine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Liam P. Thompson

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: a dream is a wish you make all alone...
Faites place à la vedette
Liam P. Thompson
J'ai posé bagages ici le : 29/08/2012 Jouant le rôle de : Polochon, le meilleur ami d'Ariel et le poisson le plus peureux de l'océan. Nombre de messages : 1292 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum. Un merci à : avatar ruthless, officiellement sponsorisé par Pine parce que c'est la plus belle et que je l'aime (a). sign tumblr et code par WH. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Garrett Hedlund.
MessageSujet: A girl like you ♥ Pine A girl like you ♥ Pine EmptyLun 24 Déc - 14:11



Pine & Liam
Every night before I sleep I thank the Lord for givin' me another day. So I can be with you cause I ain't never seen a face so beautiful in every way. I can't believe that I'm here with you...


La journée de travail s’achevait enfin pour Liam et autant dire qu’il avait hâte de rentrer chez lui, de pouvoir s’installer dans son canapé et de ne plus rien faire de la soirée. A vrai dire, il n’en aurait même plus la force. Le jeune homme avait du traverser la plage dans tous les sens possible et inimaginables, à croire que les gens ne regardaient plus où ils mettaient les pieds. Ajouté à ces personnes là, il y avait toutes celles qui semblaient le faire exprès et c’était sans aucun doute celles là qui exaspérait le plus Liam. Mais maintenant que c’était terminé, il ne voulait plus y penser, sinon il allait encore être capable de se pourrir la soirée et ce n’était franchement pas dans ses options. Il partit se changer rapidement avant de regrouper ses affaires, de prendre son casque et de grimper sur sa moto. A cette heure ci de la journée, la circulation n’était pas un problème et Liam put arriver chez lui en seulement quelques minutes. Sans beaucoup d’entrain, il laissa trainer ses affaires dans l’entrée et de laisser tomber sa veste sur la première chaise qu’il trouvait sur son chemin. Attiré par la lumière, Liam se dirigea vers la chambre de sa colocataire. Il ouvrit doucement la porte et lui glissa quelques mots mais étant donné qu’elle semblait totalement plongé dans sa lecture, Liam s’en alla tout aussi rapidement et fit en sorte de ne pas la déranger plus longtemps. Passant une main rapide dans ses cheveux, le jeune homme alla se chercher de quoi manger avant de finir sa course dans le canapé comme c’était prévu au départ. Il soupira de bonheur avant d’allumer la télévision et de chercher une chaine qui pourrait lui faire passer la soirée assez rapidement. Cela dit, elle ne fut pas d’une très grande aide, bien au contraire. Rien ne semblait valoir le coup mais malgré ça, il n’avait pas la force de bouger. Des souvenirs de la journée lui repassèrent par la tête et pas forcément les meilleurs. Il avait du expliquer plusieurs à un groupe de jeune que non, aucun feu ne pouvait être allumés sur la plage, faire comprendre à des parents que ce n’était pas forcément à lui de surveiller leurs enfants. Ah et couvrir un mari qui ne s’attendait pas à ce que sa femme apparaisse au beau milieu de la plage alors que lui-même se trouvait déjà avec une autre femme. Cela dit, Liam avait fait en sorte que ses talents de menteurs ne soient pas au beau fixe durant les quelques minutes où il avait du occuper la femme. Et il pouvait facilement imaginer à quel point, leur maison allait trembler au cours de la soirée, si ce n’était pas déjà le cas. Liam esquissa un sourire, tout seul dans son salon, oui il était quand même fier de lui. Bien sur, il était capable de mentir, même si bien souvent il finissait par se trahir lui-même avec sa tendance à regarder par terre, à paraitre inquiet alors qu’il n’y avait aucune raison de l’être. Tout bien considéré, il n’était pas forcément le meilleur menteur du monde mais il ne voyait pas l’intérêt de mentir à sa propre femme. Après tout, ce bonhomme l’avait choisi, alors il n’avait qu’à assumer. Ou bien il n’avait plus qu’à être honnête au moins une fois dans sa vie et assumer ses décisions. Liam esquissa un vague sourire. C’est vrai que pour lui, c’était plutôt facile d’imaginer se sortir d’une situation comme celle là puisqu’après tout, il n’avait pas à la vivre. Et pour le moment, il ne risquait pas de la vivre.

En même temps, Liam avec sa fâcheuse tendance à avoir peur de tout et de presque tout le monde, n’accordait pas facilement sa confiance et autant dire qu’il ne se laissait pas approcher bien facilement. D’ailleurs, les personnes en qui il devait avoir confiance pouvaient facilement se compter sur les doigts de la main. En ce qui concerne les filles, cela pouvait passer aux doigts d’une seule main. Bien sur, il y avait Ariel mais ça n’avait rien d’étonnant. Liam ne saurait même plus dire depuis combien de temps ils se connaissaient, si ce n’est des années et des années. Il avait confiance en elle, parce qu’ils avaient grandis ensemble et que même dans un autre monde et dans différents corps, ils avaient pus se rendre compte que leur amitié allait bien au-delà de l’océan lui-même. Son amitié avec Ariel ne pouvait plus être remise en cause, ni par lui, ni par elle, ni par qui que ce soit. Ensuite, il avait appris à apprécier les sœurs d’Ariel, en particulier dans le monde des humains. Et il savait notamment que si un jour il avait un problème Aquata se ferait un plaisir de l’aider. Mais s’il fallait être honnête, Liam savait pertinemment que les sœurs Tysee n’étaient pas les plus grandes rencontres. Bon d’accord, en soit il les connaissait déjà avant. Lorsqu’il s’agissait de personne en qui il avait confiance, l’esprit de Liam avait plutôt tendance à se tourner vers une jolie fille brune avec des yeux joueurs. Même si leur rencontre était du au hasard, dans un fast food, parce qu’il avait faim et qu’elle avait été la serveuse la plus gentille avec lui. Petit à petit, Liam s’était pris au jeu et était revenu souvent, surement trop pour son propre bien mais la vérité était que ça lui plaisait. Il aimait l’embêter et la voir répliquer le sourire aux lèvres. Il avait appris à deviner ses réactions face à certains sujets mais elle arrivait encore et toujours à le surprendre. Contrairement à beaucoup d’autres personnes, elle ne s’était jamais moquée de lui lorsqu’il était victime d’un de ses accès de frayeur. Pourtant, elle en avait été témoin sur la plage, mais même face à cette situation, elle n’avait pas éclaté de rire même si aujourd’hui Liam pouvait bien admettre qu’il y aurait eu de quoi. Avec un sourire aux lèvres, le jeune homme se souvenait de l’après midi qu’ils avaient passé ensemble sur la plage et qui n’avait, pour être tout à fait honnête, pas été de tout repos. Il avait fait du mieux qu’il pouvait pour lui apprendre à nager et après s’être vexé l’un après l’autre, ils avaient réussi à établir une complicité que Liam adorait. Il n’avait jamais vraiment su réagir en présence féminine lorsqu’elles ne faisaient pas parties de son ancienne vie. Alors au début, il avait eu peur. Peur de probablement la faire fuir à grand coup de cris apeurés mais rien ne c’était passé ainsi pour son plus grand bonheur. Non, il s’était rendu compte avec une fille comme Pine, tout semblait plus simple, comme si tout était naturel et qu’il n’y avait même pas besoin de réfléchir pour passer un bon moment en sa compagnie. Il avait trouvé en elle, quelqu’un sur qui, il pouvait compter, à qui il pouvait parler sans avoir peur de la réaction qu’elle allait avoir. En réalité, le jeune homme avait parfois pensé que Trixie ressemblait un peu à Ariel. Pas du tout pour leur ressemblance physique mais plus au niveau de leur caractère. En tout cas, vis-à-vis de lui. Elles avaient toutes deux, cette douceur dans la voix bien que pour être totalement franc, Liam accordait bien plus de charme à l’un plutôt qu’à l’autre. Mais tout cela devait être une simple question de point de vue.

Perdu dans ses pensées, Liam n’avait même pas prêté à l’émission qui passait à la télévision. Si bien qu’elle était à présent terminée et qu’un nouveau film était sur le point de commencer. Ruby était sortie de sa chambre quelques instants et lui avait tenu compagnie. Mais le film ne devait pas l’intéresser plus que ça puisqu’elle finit par prendre un nouveau livre et de retourner s’installer dans sa chambre. Liam esquissa un vague sourire en voyant la porte se refermer derrière elle. On peut dire qu’il n’avait vraiment pas à se plaindre de sa colocataire. Non seulement, elle était adorable à tout point de vue, mais en plus il ne devait pas y avoir plus discrète qu’elle. Liam se réinstallait dans le canapé et s’apprêtait à se concentrer une bonne fois pour toutes sur le film mais il fut coupé dans son élan par la porte d’entrée. Il jeta un rapide coup d’œil et même après réflexion, il ne voyait pas qui pouvait venir chez lui à cette heure ci. Pendant quelques secondes, il se dit que cela pouvait tout aussi bien être pour Ruby, mais elle non ne s’attendait pas à recevoir de la visite. Elle n’avait même pas mis le nez en dehors de sa chambre. Le jeune homme n’avait donc plus le choix. Il se leva et se dirigea vers la porte d’entrée. En l’ouvrant, il était prêt à incendier n’importe qu’elle personne mais aucun mot ni même aucun son ne réussit à sortir de sa bouche lorsqu’il fit face à Trixie. D’habitude, pourtant si souriante et pleine de vie, elle était complètement à l’opposé. Les yeux rouges et des larmes au bord des yeux, déjà toutes prêtes à dévaler le long de ses joues, Liam n’avait aucune idée de comment réagir. A vrai dire, il n’était même pas très doué pour ça. « Trixie ! Mais… mais qu’est-ce que tu fais là… ? » D’accord, ce n’était pas forcément la question la plus appropriée. Mais c’était tout ce que Liam avait réussi à articuler. Sans un mot de plus, il s’écarta et laissa la jeune fille rentrer. Même s’il avait momentanément perdu l’usage de la parole, il savait que si elle était venue, ce n’était pas pour rester à l’entrée. A peine avait-elle fait un pas que Liam regrettait déjà de ne pas avoir eu le courage de ranger ses affaires en arrivant. Ne voulant pas spécialement s’attarder dans l’entrée, Liam passa une main dans le dos de son amie et la dirigea jusqu’au salon. Elle prit place dans le canapé qu’il avait occupé quelques minutes et le jeune homme la regarda pendant quelques secondes. Elle semblait mal en point et même s’il voulait vraiment l’aider, il avait peur de faire tout de travers. L’espace d’un instant, il eut envie d’aller chercher Ruby parce qu’une présence féminine était toujours d’une grande aide mais il se ravisa aussitôt. Elle n’était probablement pas venue là pour voir sa colocataire. Passant une main dans ses cheveux, Liam s’assit à côté d’elle, tout en essayant de se maitriser. « Est-ce que ça va… ? Enfin, non je vois bien que ça ne va pas, mais… » Liam s’arrêta de lui-même et poussa un soupir. Ou comment s’énerver tout seul, prise numéro une. Le jeune homme fit une pause et tenta malgré tout d’esquisser un vague sourire. Généralement, il n’était pas très fort dans le domaine, lorsqu’il fallait remonter le moral. Mais il y avait un temps pour tout, même pour progresser dans ce domaine là. Même s’il essayait de ne pas la montrer, Liam s’inquiétait pour Pine et il voulait plus que tout réussir à ramener un sourire sur ses lèvres. « Qu’est-ce qui ne vas pas, fillette ? C’est…tes sœurs ? » Bien qu’il n’ait pas beaucoup d’idées, Liam savait qu’un problème à l’une de ses sœurs était capable de la mettre dans un tel état. « Est-ce que….tu veux, un petit remontant… ? » Le jeune homme savait que tout le monde n’appréciait pas mais à ce stade, il voulait simplement permettre à Pine d’oublier un tant soit peu ce qui la chagrinait.


    love me today don't leave me tomorrow. i don't konw where to start i'm just a little lost. i wanna feel like we never gonna ever stop. i don't know what to do, i'm right in front of you. Asking you to stay. Stay with me tonight 'cause I think about you every single day ♥️
Revenir en haut Aller en bas
P. Trixie Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retrouver toute ma famille
Faites place à la vedette
P. Trixie Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 23/06/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters. Vous vous demandez laquelle ? Celle qui a le plus de caractère et qui gère la bande. Chieuse en force *héhé*. Nombre de messages : 1943 On me connait sous le pseudo : ... Un merci à : twisted lips + Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke.
MessageSujet: Re: A girl like you ♥ Pine A girl like you ♥ Pine EmptyMer 2 Jan - 12:55



Pine & Liam
A falling star fell from your heart and landed in my eyes. I screamed aloud, as it tore through them, and now it's left me blind. And in the dark, I can hear your heartbeat
I tried to find the sound.


La vie ressemble à une multitude d'épreuves qui s'enchaînent les unes après les autres sans que nous puissions en anticiper les démarches. Parfois de bonnes choses nous arrivent, souvent même si on y prête plus d'attention. Des choses qui savent nous rendre heureux d'une certaine façon et qui nous font sourire. Lorsque l'on est dans cette phase, tout semble si parfait et surtout très facile. Si bien que l'on a tendance à oublier qu'il existe d'autres moments où l'on ne sait plus quoi faire et où les moindres embêtements nous rappellent que nous devons garder la tête haute, même si ils ont tendance à s'enchaîner les uns après les autres à un rythme plus ou moins important. Pine avait pu ressentir, depuis qu'elle était dans ce nouveau monde, les bons côtés de la vie. Elle n'était pas seule, ou très peu, puisqu'elle avait retrouvé ses sœurs. Celles pour qui elle était prête à donner sa vie sans ciller. Elles représentaient tellement pour elle, qu'elle s'était donné pour ambition de vouloir les rendre heureuse autant les unes que les autres en les aidant aussi bien moralement par son soutien que financièrement. Tout aurait pu aller pour le mieux, si le manque de son grand frère n'était pas aussi présent. Plus les jours passaient et plus l’inquiétude prenait place en elle. Des questions sans aucune réponse restaient en suspend quant à savoir si au moins il était encore en vie. Au fond de son cœur, elle savait pertinemment que la réponse ne pouvait que être positive, car elle se refusait de croire le contraire. Mais il restait néanmoins une part de doute, qui faisait qu'elle ne pouvait pas dormir sereinement la nuit. Est ce qu'il résidait encore dans la foret dans laquelle ils avaient grandis ? Est ce qu'il était encore un lapin ? Est ce qu'il les recherchait lui aussi ? Pourvu que rien de grave ne lui arrive, pourvu que les humains ne lui fassent aucun mal. Ses espoirs ne cessaient de grandir encore et encore alors qu'elle espérait que tel ou tel autre humain au détour d'une rue, ou même dans le fast food pouvait être lui. Mais cette brume terminait par se dissiper à chaque fois qu'elle entendait un prénom différent que celui de son frère. A partir de là la morosité s'installait en elle, si bien que son sourire, pourtant si présent sur son visage, s'effaçait. Elle ne parvenait à le retrouver que lorsqu'elle était en compagnie de son meilleur ami, celui pour lequel elle s'était prise d'affection et ne cessait de lui reconnaître des qualités qu'elle adorait. Liam, ce garçon qui était venu par hasard à sa caisse une première fois et qui avait finit par la choisir à chaque fois. La jeune fille ne pouvait que se féliciter d'être parvenue à le rendre ainsi heureux à ses côtés. Car grâce à cela, elle pouvait elle aussi ressentir cette chaleur dans son âme qui lui permettait d'aller de l'avant. Il était son soleil, celui pour lequel elle était prête à tout également, et même plus que les autres peut être. Cependant, elle ne s'était jamais posée la question de la raison de cette sensation. C'était ainsi voilà tout, et pour rien au monde elle ne souhaitait que cela change. Sa Banane, comme elle se plaisait à l'appeler depuis qu'il lui avait appris à nager, n'était autre que celui pour lequel elle parvenait à se lever le matin et à continuer d'espérer. Et pour cette raison précise, elle souhaitait le garder auprès d'elle encore et toujours. Tout était si naturel quand ils étaient ensemble, qu'elle avait parfois l'impression qu'ils devaient se connaître avant tout cela. Et pourtant, leurs mondes étaient complètement opposés. Quoi qu'il en soit, elle n'attendait qu'une chose lorsqu'elle savait qu'il devait passer manger au restaurant : lui. Mais aujourd'hui, il n'avait pas prévu de passer, tout comme le lendemain d'ailleurs. Bah oui il faut surveiller à sa ligne ( mdrr ). Et ce fait assombrissait légèrement le cœur de Pine. D'autant plus qu'elle savait qu'une autre personne allait probablement passer aujourd'hui. Celle là même qui lui avait causé du tort la veille et avait demandé à ce qu'on lui appelle le responsable. C'était donc ainsi que la jeune fille s'était exécutée et avait reçu des reproches devant tout le monde. Mais se taire serait mal connaître Trixie, car à peine cette femme avait-elle finit de la ridiculiser devant tout le monde que la jeune fille avait enlevé sa casquette pour ainsi se rendre. Chose qu'elle n'aurait probablement pas dû faire, car son patron en avait profité pour lui donner un avertissement en la sommant de rentrer chez elle. Énervée, Pine était ainsi rentrée et avait réalisé la première chose à laquelle elle pensait depuis pas mal de temps : prendre ses patins afin de se rendre sur la patinoire afin de se calmer. Elle y passa la plus grande partie de sa soirée, si bien qu'elle n'avait pas vu le temps passé et qu'elle rentra dans les dortoirs aux alentours d'une heure du matin. Essayant de ne pas réveiller sa colocataire, Lady, Trixie se glissa dans les draps froids de son lit et tenta de dormir... en vain. Elle regardait les minutes défiler sur son réveil, en se demandant quand est ce que ce maudit sommeil viendrait pour qu'elle puisse enfin se reposer. Et elle du attendre encore deux heures de plus pour qu'enfin ses yeux se ferment.

Lorsqu'elle se réveilla le lendemain matin, la jeune fille avait l'impression de ne pas avoir dormi du tout. Un mal de tête commença à s'installer, alors que ses yeux se rétractaient sous l'effet de la lumière trop intense. Inspirant bruyamment, elle s'étira de tout son long dans le lit et chercha à tâtons l'interrupteur du réveil afin de l'éteindre assez violemment, ce qui lui valut un vol plané vers le sol. Après quoi, elle entendit la douce voix de sa colocataire adorée lui demander si elle avait bien dormi. Ce à quoi la jeune fille s'empressa de reprendre son masque de joie et bonne humeur afin de répondre à l'affirmative. Trixie n'aimait pas paraître triste ou même déconcertée devant les personnes. Elle ne voulait pas que l'on ait l'image d'elle comme étant un être qui se laisse abattre. Elle n'était pas comme cela, bien au contraire. Et à présent qu'elle était en train de servir des gens dans le restaurant, elle se rendait compte que son mensonge passait plutôt bien. A vrai dire, personne ne semblait avoir remarqué qu'elle n'allait pas bien, et elle venait justement de passer du temps à discuter avec un de ses collègues sur ses problèmes existentiels, à savoir : faire ou ne plus faire la fête car sa copine commençait à lui faire des reproches. C'est dans ses moments précis, que la jeune fille se demandait pourquoi elle. Mais bon, elle prenait patience et tentait de répondre de façon juste sans pour autant vexer la personne. Bref, après quoi le service s'était déroulé plutôt bien dans son ensemble. Elle n'avait pas levé un mot plus haut que l'autre, s'était montrée très distante avec les clients, alors que d'ordinaire, elle laissait passer une ou deux blagues pour les faire sourire. Mais surtout, elle était très calme. Aussi, elle fut convoquée dans le bureau de son patron afin qu'ils puissent discuter de ce qu'il s'était déroulé la veille. Et forcément, elle n'était pas la mieux placé pour répondre. Cette femme en question était une personne importante de la ville, la jeune fille n'aurait pas du répondre, car elle avait demandé à ce qu'elle soit mise à la porte, son patron l'avait défendu et elle était sur la sellette, et blablablabla. Il y avait toujours quelque chose. Serait-il possible que les humains soient un peu normaux de temps en temps et ne cherchent pas à faire des histoires pour un oui et pour un non ? Tout cela était arrivé parce que Pine avait osé dire à cette femme qu'elle devait attendre un peu, parce qu'elle n'avait pas terminé la commande du client avant elle. Non mais c'est fou tout de même. Tapant du pied, afin de tenter de garder son calme pour ne pas avoir droit à un second avertissement, Pine resta de muette, alors que son supérieur lui posait des questions. Non pour l'heure elle n'avait pas envie de parler, et elle n'avait pas envie non plus de s'éterniser ici... Ce qu'elle voyait n'était autre que le fait qu'une pauvre imbécile parvienne à lui ôter la seule chose dont elle se sentait capable de réaliser pour ses sœurs : les aider à réaliser leurs rêves. La jeune fille serra ses poings malgré elle et laissa son regard rivé vers le sol, alors qu’elle avait l'impression de subir une injustice. Elle finit néanmoins par pouvoir prendre congé et s'en retourna chez elle. Une fois dans le méli mélo house, Trixie se dépêcha de se rendre dans sa chambre afin de prendre une douche. Peut être que l'eau parviendrait à la calmer. Mais là encore son mince espoir se dissipa alors qu'elle entendait Lady de l'autre côté de la porte, qui souhaitait la salle de bains. Fermant quelques secondes les yeux, Pine inspira et souffla pour se donner du courage et se rhabilla en vitesse pour lui laisser ainsi sa place. Elle en profita alors pour partir et aller se promener là où ses pieds souhaiteraient qu'elle se rende. C'est ainsi qu'elle se laissa entraîner vers la forêt. Un endroit calme et paisible qui lui rappelait un peu sa maison. Un mince sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle suivait ce petit chemin (qui sent la noisette mdr). Elle parvenait à s'imaginer courir avec Daisy parce qu'elles faisaient la course. Bien entendu, elle perdait toujours face à elle, mais elle s'amusait ainsi et elle savait qu'elle pourrait retrouver Panpan pour lui sauter dessus et l'embêter un peu. C'est alors que Tressie arrivait en faisant mine de faire sa timide, pour se lover dans les bras de leur frère. Et puis Daisy revenait pour finir par Ria qui racontait toujours que leurs parents allaient les gronder si ils s'éloignaient trop du terrier. Qu'est ce qu'elle pouvait les aimer à chacun. Pine s'installa aux pieds d'un arbre et laissa ainsi ses pensées prendre le dessus. La nostalgie ne l'aidant pas à retrouver une quiétude certaine, cette dernière la guida vers des doutes. Notamment sur ceux liés à son travail. Comment aider Daisy qui avait besoin d'argent pour ses études si elle perdait ses moindres ressources ? Comment est ce que ses sœurs allaient la percevoir ? Comment fait pour ne pas les décevoir ? Et est ce que Panpan allait bien ? De même qu'il fallait qu'elle vienne en aide à Peatey aussi pour qu'elle puisse elle aussi vivre en compagnie de ses sœurs. Une vague de frissons commença à se répandre le long de son échine alors qu'une boule se formait dans le creux de sa gorge. Non elle ne pleurerait pas ! Elle se refusait à le faire. Elle était forte et pouvait endosser ses responsabilités sans pour autant devenir une petite nature. Se pinçant la lèvre inférieure, la jeune fille essaya de penser à quelque chose qui la rassurait. Et ce quelque chose vint s'installer tout naturellement devant elle, comme si elle le revivait encore. Cette scène sur la plage où, en compagnie de Liam, ils se cherchaient et s'amusaient. Il était probablement le seul qui pourrait l'écouter sans la juger. Il était également le seul qui parviendrait à l'apaiser par sa simple présence. Son meilleur ami, son confident, son soleil. Tout cela ne pouvait exister que grâce à lui. Et elle avait envie de le voir. Juste de l'apercevoir pour ne plus y penser et pour rester simplement à ses côtés. Elle ne voulait pas rentrer au Méli Mélo House. La vision d'une rencontre avec l'une de ses sœurs lui était terrible à cet instant. Elle ne voulait pas les inquiéter, elle était une grande sœur. Elle se devait de ne jamais les rendre soucieuses pour elle. Il ne fallait pas qu'elles la voient comme cela. De même qu'elle ne souhaitait pas non plus qu'il la voit comme cela également, mais la tentation de le savoir à ses côtés était bien trop grande. Aussi, c'est avec un excès de courage qu'elle se releva et qu'elle prit le chemin qu'elle ne connaissait pas très bien encore.

La jeune fille marcha avec une allure que l'on pouvait qualifier très lente. Elle prenait son temps, afin de calmer ses vagues qui venaient s'emparer d'elle comme le vent s'abattait parfois contre ses joues. Imprévisibles, elles devenaient de plus en plus intenses, alors qu'elle se refusait à craquer. Plus que quelques mètres et elle pourrait revoir son visage qui lui ferait du bien et qui lui redonnerait le sourire. Les maisons environnantes laissaient passer quelques rayons lumineux, qui sans qu'elle ne puissent comprendre comment s'intensifiaient au fur et à mesure qu'elle s'avançait vers l'appartement de Liam. Elle arriva enfin devant cette porte. Un simple morceau de bois qui les séparaient. Une frontière aussi fine avant qu'elle ne puisse retrouver son sourire, du moins c'était l'espoir qui guidait son cœur à présent. Sa main légèrement tremblante se porta une première fois vers la sonnette de l'habitation. Mais alors que quelques millimètres la séparait du tintement de cette dernière, la jeune fille se ravisa. Peut être n'était ce pas une bonne idée. Elle allait probablement le déranger. Et il n'allait pas apprécier qu'elle vienne le voir lui. Il était son meilleur ami, elle ne devait pas lui infliger un tel spectacle. Mais l'envie de le voir était plus forte et elle se décida à appuyer sur cet interrupteur. Elle baissa ses yeux, alors que l'agitation se faisait entendre de l'autre côté et ne les releva que lorsque la porte finit par s'ouvrir. Instinctivement, ils se plissèrent sous l'effet de la lumière pour mieux s'acclimater et se retrouver dans ceux de Liam. Elle remarqua qu'elle l'avait surprise dans un premier temps, jusqu'à déceler de l’inquiétude dans son regard. Chose qu'elle n'aurait jamais voulu voir dans celui ci. Le silence s'était installé l'espace de quelques secondes. Un silence qu'elle aurait voulu briser, mais elle n'y parvenait pas, trop troublée par le regard de son soleil. C'est lui qui brisa le silence le premier et la ramena ainsi à la réalité.  « Je... j'avais besoin de te voir. Mais j'aurai peut être pas du. Je sais pas ce que je fais... » Les yeux embués, elle s'arrêta alors qu'il lui proposait de rentrer. Ce à quoi elle s'empressa de rajouter alors qu'elle se laissait guider.  « Je suis désolée de te déranger... » Elle n'osa pas le regarder, honteuse de savoir qu'elle lui causait du tort. Si elle le pouvait elle se cacherait dans le trou d'une petite souris, pour rester éternellement. Elle s'installe sur le canapé qu'il lui indiqua et joignit ses mains sur ses genoux en regardant toujours en direction du sol. La honte était telle qu'elle ne savait si elle devait parler ou non. Mais en même temps, elle désirait le regarder. Ce dilemme n'arrêtait pas de fuser dans son esprit, si bien que lorsqu'il lui adressa la parole une nouvelle fois elle se mit à sursauter légèrement. Détournant ainsi son regard, elle remarqua qu'il essayait de lui sourire et tenta de faire de même afin de lui montrer qu'elle le remerciait pour ce geste. Mais cette esquisse se dissipa dans les secondes qui suivirent alors qu'il osait lui demander la raison de cette expression. Ses sœurs ? Non ce n'était pas cela, enfin indirectement oui mais ce n'était pas la raison principale. Ses yeux se voilèrent d'une nouvelle buée, alors qu'ils cherchaient à fuir son regard. Liam ne la jugerait pas, elle le savait pertinemment. Elle se tritura les mains l'une dans l'autre, alors qu'elle cherchait par ou commencer. C'est alors qu'elle entendit une nouvelle question dont elle ne s'attendait pas et qui eut le don de la faire sourire dans un premier temps. Est ce qu'elle avait bien entendu ? Un remontant ? Ce sourire, à cause des nerfs qu'elle tentait de dissimuler se transforma en rire puis en fou rire, si bien que les larmes qui coulaient le long de ses joues n'étaient peut être pas seulement le résultat de cette réaction. Elle croisa quelques instants le regard de Liam, ce qui eut le don de la faire rire davantage. Il devait probablement la prendre pour une folle. Mais à ce stade c'était tout ce qu'elle pouvait être. Elle remarqua néanmoins que son sourire s'était fait un peu plus grand, chose qui l'incita à se calmer afin de répondre.  « T'es adorable, mais non merci. Je vais éviter de me saouler, je ne sais pas comment j'ai l'alcool. » Elle tenta de lui adresser un dernier sourire et un soupir plus tard les remords la gagnèrent une nouvelle fois. Elle chercha en vain à s'en sortir, mais cette fois ci des frissons la parcoururent de manière plus intenses que les fois précédentes et elle laissa tomber sa tête entre ses mains pour ne pas lui montrer son visage.  « Je suis perdue Liam. » Pine soupira et ferma ses yeux alors que ses cheveux retombaient de chaque côté de son visage.  « Je ne sais plus comment faire... J'ai besoin que ça sorte... J'ai besoin de parler. Mais je ne sais pas par où commencer ... » Pine commença à tapoter du pied pour ainsi laisser ressortir toute son inquiétude et finit par demander en osant dévier la tête sur un côté afin de regarder son unique espoir.  « Pourquoi le sort s'acharne comme ça ? »


I was searching, you were on a mission. Then our hearts combined like a neutron star collision. I had nothing left to lose you took your time to choose. Then we told each other with no trace of fear that... Mon cœur s'ouvre à ta voix comme s'ouvrent les fleurs aux baisers de l'aurore. Our love would be forever and if we die, we die together. And lie, I said never 'cause our love would be forever.

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Liam P. Thompson

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: a dream is a wish you make all alone...
Faites place à la vedette
Liam P. Thompson
J'ai posé bagages ici le : 29/08/2012 Jouant le rôle de : Polochon, le meilleur ami d'Ariel et le poisson le plus peureux de l'océan. Nombre de messages : 1292 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum. Un merci à : avatar ruthless, officiellement sponsorisé par Pine parce que c'est la plus belle et que je l'aime (a). sign tumblr et code par WH. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Garrett Hedlund.
MessageSujet: Re: A girl like you ♥ Pine A girl like you ♥ Pine EmptyDim 6 Jan - 20:45



Pine & Liam
Every night before I sleep I thank the Lord for givin' me another day. So I can be with you cause I ain't never seen a face so beautiful in every way. I can't believe that I'm here with you...


L’amitié était certainement une des choses les plus importantes dans la vie. Et Liam en savait quelque chose. Durant les premières années de sa vie, il avait pu compter sur Ariel. Même si elle était plus courageuse et bien plus téméraire que lui, ils formaient un duo inébranlable. Un duo qu’il espérait ne jamais voir faillir, celui qui perdurerait longtemps peu importe les épreuves à traverser et peu importe le monde dans lequel ils se trouvaient. Certes, le monde marin était leur prédilection, l’endroit où ils se sentaient le mieux et surement l’endroit qu’ils leur paraissaient le plus sur. Encore que… ils n’étaient pas à l’abri des requins loin de là. Un sourire étira doucement les lèvres de Liam, le monde marin et tout ce qui allait avec était bien loin derrière lui maintenant. Mais en y réfléchissant, le jeune homme n’avait pas envie de regarder en arrière, de regretter ce qu’il avait vécu ou de repenser à tout ce qu’il aurait pu y faire. Après tout, ce qui ressemblait fort à un sortilège en avait décidé autrement et maintenant il fallait faire avec. Le monde des humains était bien différent du sien. Il avait déjà du apprendre à se tenir sur deux jambes et au début, cela n’avait pas été une mince affaire. Mais au fur et à mesure, on finit par s’y faire. On s’habitue. Liam avait finit par retrouver quelques points de repères même dans ce nouveau monde. A commencer par l’eau, pendant plusieurs semaines, le bord de la plage avait été comme son refuge. L’endroit où il se rendait pour se sentir à l’aise pour ne plus avoir peur en quelque sorte. Et puis ensuite, tout s’était enchainé. Si simplement que cela semblait naturel. Il avait fini par retrouver ses repères, surement en même temps qu’il avait croisé Ariel au coin d’une rue. Bien que ce soit différent, marcher sur deux jambes et ne pas avoir besoin d’eau pour vivre, ce n’était pas si mal. Il fallait s’y habituer, voilà tout. Trouver un nouveau train de vie et tout repartait. Et avec un peu de chances, dans ce voyage on pouvait être bien entouré. Parce qu’être bien entouré permettait d’avancer, toujours plus loin, sans avoir de regrets en regardant en arrière. Il fallait pouvoir avancer, continuer notre chemin en compagnie des gens que l’on aimait et ne pas rester coincer avec des personnes qui vous tiraient sans arrêt en arrière. Il fallait seulement savoir s’entourer de ces bonnes personnes. Celles qui peuvent vous remonter le moral sans un mot, qui vous font sourire par leur simple présence, qui vous donnent confiance avec un simple geste, celles qui vous donnent envie de vous lever le matin. Celles qui sont là pour vous, tout simplement. Pour être tout à fait honnête, Liam n’était pas le genre de personne sociable aux premiers abords. Ses peurs irrationnelles de tout bruit ou de tout mouvement inconnus, le faisait surement passer pour une personne bizarre aux yeux des autres. Il était probablement le seul à se coller dos au mur, en pleine rue, lorsqu’une poubelle tombait à terre. Mais lui avait appris à faire avec, à vivre avec alors les autres pouvaient bien faire de même, n’est-ce pas ? Et même si ce n’était pas le cas, Liam savait qu’il avait eu de la chance de tomber sur les bonnes personnes, celles qui savaient au moins se retenir de rire devant lui. Il n’en revenait d’ailleurs toujours pas. Après tout, s’il avait réussi à s’habituer à ce monde, c’était aussi grâce à eux. Autant qu’ils soient. Que ce soit Ariel, parce que c’était elle qu’il connaissait depuis longtemps, comme toutes les rencontres qu’il avait pu faire ces derniers mois. Même si dans l’esprit du jeune homme, une revenait en permanence dans son esprit. Sans qu’il puisse y faire quoi que ce soit, bien que pour être honnête, il devait bien avouer que ça ne lui déplaisait pas plus que cela d’y penser.

Elle avait été comme une bouffée d’oxygène, un rayon de soleil qui arrive à traverser la barrière des nuages, même les jours de mauvais temps. En sa compagnie, Liam avait appris une nouvelle fois ce que pouvait signifier l’amitié. Quelle force ce sentiment pouvait nous donner, comment on pouvait se sentir grâce à cela. Comment en quelques secondes, on pouvait à nouveau se sentir heureux et complet. Leurs moments sur la plage lui revenait comme des souvenirs qu’il ne voulait pas oublier. Pine lui avait accordé bien plus que sa confiance ce jour là et le jeune homme essayait simplement d’en être digne. Elle avait accepté de mettre sa vie entre ses mains pour éloigner sa peur de l’eau et Liam avait fait tout ce qu’il avait pu pour cela. Il voulait simplement que cela marche, qu’en voyant la plage, la seule envie qui lui traverse l’esprit serait d’aller nager ou même de faire du surf. Il ne voulait pas la voir blanchir et reculer au contact de l’eau à cause d’un mauvais souvenir et d’une mauvaise expérience. Il voulait voir ce si beau sourire prendre place sur ses lèvres. En fait, il voulait simplement la voir et pourquoi pas la rendre heureuse. Au nom de leur amitié ou peut-être de plus, Liam n’en savait rien. Pour le moment, en tout cas. A vrai dire, il n’était pas bien doué avec la gente féminine et jusqu’à présent ça ne l’avait pas dérangé. Mais avec Pine, tout s’était fait naturellement, aucune peur n’avait réussi à prendre possession de lui et il avait su rester lui-même à chaque fois. En réalité, elle lui avait permis de rester lui-même, sans qu’il n’ait à se cacher. Et pour ça, il ne pouvait que lui en être reconnaissant. Et il l’était. Sans même qu’il ne comprenne pourquoi, le jeune homme avait établi certaines habitudes. Comme aller la voir sur son lieu de travail. Peut-être que ce n’était pas approprié mais il s’en fichait. La voir sourire lui suffisait pour oublier tout ça. Même si après une certaine visite, il s’était promis de ne plus jamais passez chez une de ses collègues, sa vengeance pouvait être particulièrement frappante. Si bien que Liam se souvenait encore du bond qu’il avait fait, de l’eau jusqu’à la taille, cherchant une trace du requin qu’elle lui avait dit avoir aperçu. Requin imaginaire, bien entendu. Mais cela avait suffi à Liam et il s’était promis de ne plus jamais lui faire d’infidélités. Sans même qu’il ne se rende compte, la jeune femme avait pris une place importante dans sa vie. Elle était là, à ses côtés, sans même rien demander en retour, si ce n’est quelques leçons de base pour la natation. Liam ne pouvait pas le nier, il tenait à elle. Surement plus que ce qu’il pensait. Petit à petit, elle occupait une place qui ne cessait de croitre de jour en jour. Au début, il avait vu en Pine, tout ce qu’il avait pu voir en Ariel auparavant. La confiance était venue naturellement, et le reste avait suivi de la même manière. Mais l’ancienne sirène resterait toujours sa meilleure amie, celle qu’il connaissait depuis l’enfance. Il pensait que Pine ne pouvait pas arriver à sa hauteur. Et au final, il avait raison. Elle ne pouvait que passer au dessus, avec sa vivacité d’esprit, sa douceur et tout ce qui faisait d’elle, une personne adorable. Le jeune homme ne savait pas ni comment, ni pourquoi, ni même quand cela était arrivé. Le résultat était ainsi, voilà tout. Il n’y avait aucunes explications à rechercher. Si ce n’est que Pine possédait une place bien à elle, dans son cœur. Sans doute était-ce ce qui faisait tout son charme…

Liam aurait probablement pu rester longtemps au beau milieu de ses pensées, si une personne derrière sa porte n’en avait pas décidé autrement. Mais la surprise de voir Pine derrière sa porte l’empêcha de prononcer le moindre mot. Il fut simplement capable de l’empêcher de s’excuser et de la conduire à l’intérieur. Dire qu’il ne s’attendait pas à la voir était un euphémisme. Avec un sourire, il lui assura qu’elle ne le dérangeait pas et ils arrivèrent dans le salon. Le jeune homme ne savait pas quoi faire. Il n’avait pas pour habitude de gérer les filles en pleurs et ne savait absolument pas comment faire. Ni même quoi dire. Liam ne savait pas pourquoi les larmes ravageaient les joues de son amie et tout ce qu’il voulait c’était l’aider mais aucunes idées ne lui venaient. Aucune bonne idée, en tout cas. Il en eut la preuve assez vite lorsque la jeune femme se mit à rire, jusqu’à ne plus s’arrêter. Elle semblait en plein fou rire et Liam fut encore plus perdu. Il passa une main dans ses cheveux nerveusement, ne comprenant pas très bien ce qu’il se passait. Il ne pensait pas que lui proposer un simple verre lui ferait autant d’effet. Seulement la voir sourire ne serait-ce qu’un peu lui faisait du bien. Et Liam se détendit un peu avant d’esquisser un sourire. Il n’était pas la meilleure personne pour remonter le moral à qui que ce soit, il en avait parfaitement conscience. Mais pour elle, il était prêt à faire des efforts. Parce qu’elle le valait bien. Les rires s’estompèrent peu à peu et Liam abandonna l’idée du remontant. Il passa une nouvelle fois la main dans ses cheveux et s’installa sur le canapé à côté de Pine. Il resta silencieux et l’observa, alors qu’elle semblait reprendre son calme avant que de nouveau doute l’assaille. Elle avait caché son visage entre ses mains et Liam ne pouvait rien voir, mis à part ses cheveux. Mais même sans cela, sans son visage devant ses yeux, il savait que quelque la travaillait, l’empêchait d’avancer. Elle semblait perdue, autant que lui avait pu l’être quand il avait ouvert la porte et qu’il avait aperçu son visage. Il voulait l’aider mais ne savait pas comment faire. Pas encore. Liam patienta, il ne voulait pas la brusquer. Si elle était venue jusqu’ici, c’est qu’elle avait assez confiance en lui pour lui parler ou au moins qu’elle espérait y trouver un quelconque réconfort et Liam s’en voudrait de briser ses espoirs. Il ne le voulait pas. Cela dit, il n’eut pas à attendre longtemps. Malgré son visage toujours caché, Pine lança enfin quelques mots. Le jeune homme ne dit rien, il préférait attendre que la première vague d’émotion se soit complètement échappée. Lorsqu’un bruit parvint jusqu’à ses oreilles, Liam se félicita intérieurement d’avoir vérifié d’où cela venait avant de faire un mouvement. Il n’avait pas à avoir peur de son pied. Et c’était sur elle que l’attention devait être portée, en aucun cas sur lui. Il baissa les yeux et croisa le regard de Pine. Il essayait d’être sur de lui et calme pour pouvoir ramener la jeune femme sur le chemin de la confiance. Un léger sourire vint prendre place sur ses lèvres alors qu’il tendait la main en direction de Pine. D’un simple geste, il dégagea un côté de son visage et ramena ses cheveux derrière son oreille. Il préférait la voir. « Tu sais, il arrive parfois que tout soit contre nous. Qu’il n’y ait même pas un instant de répit… » Liam fit une pause. Il savait très bien qu’il y avait surement plus réconfortant comme discours. Mais il n’était pas très doué et ça allait surement se voir. « Mais, ce ne sont que des mauvais moments à passer. Et tout le monde peut s’en sortir, en particulier ceux qui veulent s’en sortir et qui ont assez de forces en eux pour affronter toutes ces épreuves… » Le jeune homme esquissa un nouveau sourire. Il essayait d’être rassurant et pour être tout à fait franc, il avait quelques doutes quant à son succès. Il aurait voulu effacer ses larmes d’un simple geste de la main et qu’elle oublie ne serait-ce que pour quelques heures ce qui la rendait malheureuse. Le regard de Liam croisa une nouvelle fois les yeux de Pine et cette fois ci n’en bougea pas. « Et pour moi, tu es la personne la plus forte que je connaisse, celle qui ne baisse pas les bras et qui va de l’avant. Alors crois-moi, s’il y a bien une personne qui peut s’en sortir même si le sort s’acharne, c’est bien toi. » Liam avait confiance en elle. Il savait qu’avec un peu de volonté de sa part, elle pouvait tout faire, il n’avait aucun doute la dessus. Il essayait simplement de lui faire passer toutes ses propres certitudes à travers son regard. Il ne voulait plus la voir ainsi et à partir du moment où il pourrait l’empêcher, il le ferait. Le jeune homme fit une pause et esquissa un léger sourire. Il s’appuya contre le dossier du canapé et la regarda une nouvelle fois. Pendant un instant, il eut envie de la prendre sans ses bras, afin qu’elle comprenne qu’elle n’était pas seule. Que quoi qu’il arrive il était prêt à l’aider, qu’il ne la laisserait pas tomber. Mais il se ravisa, peut-être qu’après tout ce n’était pas le bon moment. Il y eut quelques instants de silence où tous les deux semblaient plonger dans leurs pensées respectives. Liam ne put s’empêcher de passer une nouvelle fois une main dans ses cheveux avant qu’elle ne finisse sa course dans sa nuque. Il adressa un fin sourire à Pine avant de se lancer. « Est-ce que… hm, est-ce que tu veux en parler ? » Liam ne voulait en aucun cas la brusquer ou la forcer à parler. Mais il savait que parfois, ça pouvait faire beaucoup de bien. « Ou bien, on peut parler d’autres choses si tu préfères. Dans les deux cas, j’ai toute la nuit si tu veux… » Liam esquissa un sourire. Oui, pour elle, il était prêt à rester éveillé toute la nuit, s’il le fallait.


    love me today don't leave me tomorrow. i don't konw where to start i'm just a little lost. i wanna feel like we never gonna ever stop. i don't know what to do, i'm right in front of you. Asking you to stay. Stay with me tonight 'cause I think about you every single day ♥️
Revenir en haut Aller en bas
P. Trixie Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retrouver toute ma famille
Faites place à la vedette
P. Trixie Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 23/06/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters. Vous vous demandez laquelle ? Celle qui a le plus de caractère et qui gère la bande. Chieuse en force *héhé*. Nombre de messages : 1943 On me connait sous le pseudo : ... Un merci à : twisted lips + Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke.
MessageSujet: Re: A girl like you ♥ Pine A girl like you ♥ Pine EmptyJeu 17 Jan - 11:00



Pine & Liam
A falling star fell from your heart and landed in my eyes. I screamed aloud, as it tore through them, and now it's left me blind. And in the dark, I can hear your heartbeat
I tried to find the sound.


La vie humaine est une succession d'épreuves. Les unes plus fortes que les autres, certaines plus douces que d'autres aussi. Cependant, il n'en restait pas moins qu'elle était faite uniquement de coups qui s’enchaînent sans que l'on ne puisse comprendre le pourquoi du comment de cet acharnement. Certains les méritaient, après tout, c'est en faisant des bêtises que nous sommes plus à même de recevoir les foudres du ciel, mais d'autres n'avaient rien demandé. Pine faisait ici partie des personnes qui n'avaient rien demandé et qui se voyaient infliger des peines et des douleurs, sans qu'elle ne puisse en comprendre les raisons. Et c'est en regardant en arrière qu'elle parvenait parfois à trouver la force de les affronter. En osant croire que lorsqu'elle était encore une lapine, ces problèmes lui seraient passés au dessus et n'auraient pas eu lieu d'être. Mais en y regardant de plus près, cela ne l'aidait pas à affronter la réalité des choses, puisqu'elle n'aurait jamais pu contribué à réaliser les rêves de chacune de ses sœurs. Comment aurait-elle pu le faire ? Ria souhaitait tant apprendre des choses, comment un animal pouvait-il réaliser cela ? Et Daisy, qui voulait toujours allait plus vite et plus loin, comment aurait-elle pu survivre en dehors de leur forêt natale ? Non, le passé ne pouvait pas aider les humains à avancer, mais il avait plutôt tendance à les faire reculer de quelques pas, afin de leur cacher des évidences qui pouvaient les aider. Les voix des autres, le soutien de ceux que l'on aime, et plus particulièrement la confiance de celui à qui on donnerait même sa vie si il nous le demandait. C'est grâce à cela qu'on pouvait avancer. Du moins, c'était ce qu'elle pensait. Car elle était persuadé que ne serait-ce que croiser son regard aurait pu lui faire du bien et ainsi raviver en elle cette force intérieure qui semblait lui faire défaut depuis deux jours. Cette flamme qui animait les yeux de son soleil à chaque fois qu'elle avait la possibilité de plonger son regard en lui était probablement le plus beau soutien que l'on aurait pu lui offrir. Pine avait besoin de Liam, sans même qu'elle n'ait pu se rendre compte un jour de cette place qu'il prenait dans sa vie. Sans même avoir prit conscience qu'elle ne cessait de vouloir son bonheur et qu'elle souhaitait de plus en plus vouloir contribuer à la réalisation de ce dernier. La jeune fille avait de plus en plus besoin de sa présence, si bien que ce fut tout aussi naturellement que lorsqu'ils se voyaient qu'elle s'était dirigée vers chez lui. Car il était le seul qui puisse l'aider, qui puisse l'apaiser, mais il était surtout le seul avec qui elle voulait passer sa soirée et même le reste de sa vie, si il désirait le partager lui aussi. C'était un fait indéniable à présent, elle était tombée amoureuse de son meilleur ami. Même si elle ne voulait pas se l'avouer de peur de perdre ce qu'ils avaient réussi à construire ensemble, cette confiance qui les rendait unique à leurs yeux.

Mais à présent qu'elle était ainsi installée à côté de lui, Pine se rendait compte qu'elle n'aurait jamais dû vouloir se donner une telle mission. Car plus que tout au monde, elle voulait le rendre heureux, souriant et fier de la personne qu'il était, mais à ce moment précis, avec ce léger voile qui prenait place dans son regard ainsi que cette mine qui exprimait bien qu'il était perdu, elle fallait à son devoir. Et une nouvelle vague de tristesse vint s'emparer d'elle, de la même manière qu'un aigle parvient à envelopper sa domination par ses ailes sur ses proies. Elle ne voulait pas lui faire du tort, tout comme elle ne voulait pas le rendre triste. Ce qui importait le plus était sa joie et ce sourire qui l'animait à chaque fois qu'il la regardait. Mais une autre part d'elle ne cessait de lui répéter qu'elle avait besoin de lui. Et qu'il n'y avait qu'à lui qu'elle pouvait se confier. Car plus que quiconque, Liam était celui qui était capable de l'écouter sans la juger. Il avait été son sauveur et elle savait qu'il le serait toujours. Il était son espoir, cette source de chaleur qui pouvait la réchauffer dans la froideur de l'hiver ou la rudesse du chagrin. Il était ce sourire dont elle parvenait à retrouver dès qu'elle avait l'occasion de l'admirer. C'est ainsi, alors qu'elle venait tout juste de lui confier ses craintes, qu'elle sentit dans un premier temps une source de chaleur au niveau de sa joue. Son cœur s'affola légèrement contre sa poitrine, alors qu'elle détournait son regard légèrement afin de pouvoir le fixer à ce même moment. Le contact qu'il venait de lui offrir était si doux, qu'elle avait l'impression qu'il l'avait effleuré. Et grâce à ce geste, il était parvenu à chasser pendant quelques secondes un peu de ses tourments pour les remplacer par un instant spécial. La jeune fille se mit à renifler, comme pour refouler ainsi son chagrin et tenta de fixer du regard son meilleur ami. Touchée par ce qu'il était en train de faire, Pine savait très bien que Liam n'était pas à l'aise pour réaliser ce genre de chose, ce qui rendait la situation encore plus belle. Elle même n'aurait pas su quoi répondre à ses dires, c'est pourquoi pouvoir entendre de telles paroles, parvenait à lui redonner confiance. Pas totalement encore, mais il se passait quelque chose à l'intérieur d'elle, qui lui faisait croire qu'il avait raison. Qu'on ne peut pas tout contrôler, et que l'on doit trouver la force pour parvenir à le faire. Cela s'avère difficile mais avec la volonté, on doit pouvoir y parvenir. C'est avec cette envie de le croire coûte que coûte que Pine soutint son regard alors qu'il la rassurait sur le fait qu'il croyait en elle et qu'elle pourrait affronter n'importe quoi. Si seulement il pouvait avoir raison. La jeune fille ne dit mot, alors qu'elle repensait à toutes les aventures qu'elle avait pu vivre. Après tout, en prenant patience, elle parviendrait à passer au dessus de cette vieille mégère incapable d'attendre son tour. Elle pourrait également surmonter les dires et reproches qu'elle ne cessait d'entendre de la part de son supérieur. Elle y arriverait... mais pour combien de temps ? Un mince sourire se dessina sur ses lèvres, alors que son regard se baissait vers le canapé. Gênée et les joues légèrement rosies, c'est presque dans un chuchotement qu'elle laissa échapper un  « Merci. » à Liam. Elle ne voulait pas le décevoir, tout comme elle ne savait pas comment le remercier de ce qu'il était en train de faire pour elle. Il était présent et cela était la plus belle chose qu'elle avait pu connaître jusqu'alors. Son soutien était de coton, doux et paisible, si bien que la bulle qu'ils étaient parvenus à créer à cet instant là, semblait être imperceptible des autres mais surtout invulnérable. Tout semblait tellement plus facile quand il était avec elle. Si bien qu'elle recommença à penser plus positivement cette fois, et donc au meilleur moyen de parvenir à surmonter tout cela. Cependant une nouvelle question s'imposa à elle de manière soudaine, comment parvenir à rester elle même si elle devait se cacher derrière des tonnes de barrières ? Comment faire pour continuer si cela impliquait être différente ? Elle ne souhaitait pas changer, elle ne désirait pas être une autre. La jeune fille sortit néanmoins de ses pensées, au moment où Liam perça le premier le silence naissant en lui demandant des explications. Pine releva le regard à cet instant et fixa son meilleur ami avec des yeux qui exprimaient une nouvelle fois ses peurs. Non pas de parler, mais tout venait de s'imposer à elle de manière brusque une nouvelle fois. Elle baissa légèrement son regard et le posa sur la main de son meilleur ami. Après tout, si il y avait bien une seule personne à qui elle pouvait parler, c'était bien lui. Tout comme, elle était venue afin de trouver refuge et réconfort auprès de lui. C'est pourquoi le lui expliquer n'était pas douloureux en soit, le plus difficile était de trouver par où commencer. Elle s'installa de manière à se retrouver un peu plus face à lui sur le canapé et entendit au même moment qu'il lui accorderait tout le temps nécessaire pour qu'elle se sente mieux. Un sourire en coin vint prendre place sur ses lèvres, Liam était unique et pour rien au monde elle laisserait son soleil se refroidir sans elle. C'est avec cette pensée, mais également pour reprendre un peu plus contenance, que la jeune fille avança sa main en direction de son meilleur ami, dans l'espoir qu'il la lui prenne.

 « Je suis une grande sœur. Je suis par définition celle qui protège les siens, qui les soutient, qui les aide peu importe le sujet, qui les aime envers et contre tout, qui fait en sorte que rien ne leur arrive, qui anticipe certaines choses afin de contribuer à leurs bonheurs. Je suis celle qui est chiante, celle qu'on déteste, qu'on adore, avec qui on s'amuse et avec qui on se dispute. C'est un devoir qui m'a été imposé et que j'ai appris à exécuter sans rien demander en retour, juste le fait qu'elles soient heureuses et que rien ne leur arrive. C'était le rôle de mon frère avant... Mais maintenant qu'il n'est plus là... » La jeune fille se mit à regarder la main de Liam dans la sienne et soupira en se pinçant la lèvre inférieure afin d'empêcher les larmes aux coins de ses yeux de longer ses joues.  « Je ne me plains pas de ce rôle, parce que j'aime le remplir. C'est juste que j'ai peur de me perdre dans quelque chose qui me dépasse. Comment contribuer à les aider si je perds les moindres ressources financières que j'arrive à mettre de côté ? » Elle releva son regard et parvint à le déposer dans celui de Liam quelques instants.  « Tu te souviens sur la plage, je t'avais parlé d'une certaine histoire. » Elle attendit qu'il lui confirme, avant de continuer sur un ton perdu.  « C'est une amie qui est dans le pétrin et m'avait demandé de l'aider. Je lui ai proposé de lui donner un peu d'argent pour qu'elle puisse s'en sortir. Mais ce 'un peu' s'est transformé en beaucoup finalement. » Pine baissa la tête comme si il s'agissait d'une petite fille qui venait confesser ses fautes devant son père. Liam allait la prendre pour une imbécile, elle en était certaine. Il allait certainement lui dire qu'elle n'avait que ce qu'elle méritait à présent, et il avait raison. Elle avait été trop naïve, ou du moins, à trop vouloir le bien des autres, elle faisait passer le sien en second plan.  « Mais je me débrouillerai pour ça. C'est juste que... » Elle s'arrêta une nouvelle fois et avala en vitesse la boule qui se formait dans sa gorge avant de reprendre à une vitesse assez conséquente.  « Forcément, il fallait que cette vieille pie dégarnie et pleine de verrues fasse son entrée. » La jeune fille se pinça la lèvre inférieure en se rendant compte du ton qu'elle venait d'employer et se dépêcha de rajouter avec une mine désolée.  « Pardon, j'ai pas fais exprès. » Elle soupira une nouvelle fois et attendit quelques secondes afin de reprendre contenance. Pendant ce temps, elle regarda la main de son meilleur ami dans la sienne et elle parvint à lui serrer un peu plus, comme si elle allait obtenir un peu de sa force par ce contact. Elle espérait tant ne pas le décevoir, mais une part d'elle était en train de penser que cela devait être déjà fait.  « Avant hier, je servais au chef, comme d'habitude. Jusqu'au moment où une femme ne vienne s'imposer entre le client que je servais et moi pour demander à ce que je m'occupe d'elle tout de suite. Je lui ai demandé de patienter, que je traiterai sa commande après le monsieur, mais elle n'a rien voulu entendre et à commencer à m'insulter, oui comme d'habitude, je sais, je commence à être rodée pour ça maintenant. Puis elle a demandé à voir le directeur. Et c'est là que tout est parti en vrille. Elle a continué à m'insulter et lui a demandé de me mettre à la porte. Je n'ai pas su me taire cette fois et je lui ai répondu. Si bien que le patron a finit par me demander de partir pour la journée. En gros j'ai eu un avertissement. Puis aujourd'hui, il m'a convoqué à nouveau dans le bureau pour me demander de changer. Certes, je le ferai parce que j'ai besoin de ça pour mes sœurs. Mais... j'en ai pas envie. Je ne veux pas devenir ce que je ne suis pas. Je ne veux pas les perdre parce qu'on m'aura fait changer... Je ne veux pas te perdre... » Pine releva son regard à cet instant là et laissa échapper deux larmes qui perlèrent le long de ses joues. Cependant, elle voulu se ressaisir et relâcha la main de Liam afin d'essuyer ses yeux et laissa échapper un rire pour se moquer d'elle même.  « T'as le droit de me dire que je suis une idiote. Je suis complètement pathétique. » Elle se cacha une nouvelle fois le visage entre ses mains et essaya de retrouver un peu de contenance afin d'affronter le regard de son soleil.


I was searching, you were on a mission. Then our hearts combined like a neutron star collision. I had nothing left to lose you took your time to choose. Then we told each other with no trace of fear that... Mon cœur s'ouvre à ta voix comme s'ouvrent les fleurs aux baisers de l'aurore. Our love would be forever and if we die, we die together. And lie, I said never 'cause our love would be forever.

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Liam P. Thompson

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: a dream is a wish you make all alone...
Faites place à la vedette
Liam P. Thompson
J'ai posé bagages ici le : 29/08/2012 Jouant le rôle de : Polochon, le meilleur ami d'Ariel et le poisson le plus peureux de l'océan. Nombre de messages : 1292 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum. Un merci à : avatar ruthless, officiellement sponsorisé par Pine parce que c'est la plus belle et que je l'aime (a). sign tumblr et code par WH. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Garrett Hedlund.
MessageSujet: Re: A girl like you ♥ Pine A girl like you ♥ Pine EmptyMer 23 Jan - 18:19



Pine & Liam
Every night before I sleep I thank the Lord for givin' me another day. So I can be with you cause I ain't never seen a face so beautiful in every way. I can't believe that I'm here with you...


Dans la vie, il y avait deux types de personnes. D’un côté il y avait, les pessimistes. Le genre de personne qui passait son temps à se cacher de ce que la vie pouvait lui offrir, principalement par crainte. Ils avaient construit leurs vies, selon leur propre idéal, en ignorant totalement le monde qui les entourait alors quand la vie se rappelait à eux d’une manière inattendu, ils prenaient peur. Parce que ce n’était pas prévu personne ne leur avait dit comment faire face à un accident de voiture qui survient en pleine semaine. Ils n’aimaient pas les imprévus, parce qu’ils ne savaient pas comment réagir face à eux. Liam voyait cette catégorie de personne évoluer chaque jour devant lui. A la plage, alors que tout le monde s’amusait, profitait d’un ou deux rayons de soleils, vous pouviez les repérer. Ceux qui restaient en retrait de peur de se faire éclabousser ou d’avoir quelques grains de sables dans les cheveux. Ceux qui s’approchaient de l’eau mais qui n’y mettaient que les pieds parce qu’ils n’arrivaient pas à voir ce qu’il y avait au-delà. Leur vie était faite de crainte continuelle, qu’un évènement surgisse, imprévu et souvent considéré comme catastrophique. A ce moment-là, toute leur vie semblait chambouler, elle semblait vaciller comme une voiture au bord d’une falaise et personne ne semblait être en mesure de les aider. Principalement parce qu’il ne voulait pas être aidé, ils avaient mené leurs propres vies, créant des barrières invisibles entre eux et le monde. Ils se pensaient au dessus, n’ayant besoin d’aucune aide extérieure. Et lorsque la réalité les rattrapait, ils pouvaient tous constater avec regret qu’il n’y avait plus personne pour les soutenir. Que tous leurs amis et parfois même leurs familles avaient continué à tracer leur chemin de leur côté, sans regarder en arrière, sans avoir aucun regret. C’était en quelque sorte, la deuxième catégorie de personne. Celle qui savait apprécier ce que la vie avait à leur offrir, qui prenait les choses telles qu’elles venaient et essayait de les rendre meilleure. Toutes ces personnes qui savaient que la vie n’était pas rose mais qui était bien décidé à l’aimer quand même. Chaque être humain ne dispose que d’une seule vie alors pourquoi s’obstiner à la gâcher, en vivant dans la crainte et dans la peur, de ce qui nous attendait demain. Il fallait savoir ouvrir ses yeux, profiter du monde dans lequel on évoluait, où on apprenait à grandir et à apprécier les choses de la vie. Sans être totalement idéaliste, il fallait simplement laisser un peu de place à l’optimisme. Se dire que peu importe à quel point la journée passée avait été horrible, à quel point on avait voulu que le temps passe pour échapper à une situation déplaisante. Se dire que peu importe tous les mauvais moments, de bien meilleurs finiraient par suivre et trouver le chemin de notre porte. Il fallait faire preuve d’un peu de patience et conserver un peu de force en soi, pour y parvenir. Chaque évènement de la vie n’était pas là pour nous faire désespérer. Ils étaient là pour que chaque personne apprenne de ses fautes et de ses défauts, pour nous faire avancer. Il fallait seulement accepter d’y faire face et parfois d’accepter un peu d’aide extérieure.

Liam essayait de paraitre détendu, du moins autant que la situation le permettait. Pine était assise à côté de lui et il ne voulait pas l’inquiéter. Dès qu’il avait ouvert sa porte et qu’il l’avait trouvé derrière, des larmes prêtes à s’échapper de ses yeux, il avait su que quoi qu’il puisse se passer, il ne la laisserait pas repartir de chez lui, tant qu’elle n’aurait pas retrouvé son sourire. Celui qui la rendait unique à ses yeux. Avant même qu’il ne s’en rende compte, la jeune femme avait pris une place importante dans sa vie et ce en peu de temps. Tout avait semblé facile et terriblement évident que Liam était bien incapable d’expliquer quoi que ce soit. Il savait simplement qu’elle était importante pour lui et ce, depuis qu’ils s’étaient adressés la parole pour la première fois sur son lieu de travail. Parfois, il se mettait à penser qu’être la cause de son sourire ne serait pas déplaisant, bien au contraire. Il avait déjà pu constater à quel point ses yeux semblaient s’illuminer d’une teinte de malice quand elle s’apprêtait à l’embêter. Ce n’était qu’un détail parmi tant d’autres mais au fond il avait de l’importance. Pour lui. Pour eux. Parce que cela leur ressemblait. Ils étaient présents l’un pour l’autre, sans même avoir eu besoin de le demander. Tout était si naturel que ça aurait presque pu effrayer le jeune homme. Mais curieusement, il n’était pas habité par ce genre de sentiment. A vrai dire, il en était même plutôt loin. C’était comme si l’évidence voulait s’imposer à lui mais qu’il avait refusé de la voir avant. A présent, il ouvrait les yeux, sortant d’un sommeil profond et prenait réellement conscience de ce qu’il se passait. Peu importait le fait qu’ils ne se connaissent pas depuis une dizaine d’années, qu’ils ne s’étaient jamais avoué tous leurs pires petits secrets. Ils faisaient les choses à leur façon et ce n’était pas plus mal. C’était ce qui marchait entre eux alors pourquoi vouloir s’évertuer à changer ça ? Lui ne le voulait pas, en tout cas. La seule chose que Liam souhaitait pour le moment, c’était de voir Pine sourire. Pas seulement pour lui faire plaisir, mais parce qu’il voulait que l’orage qui survolait sa vie à ce moment précis s’éloigne et la laisse enfin libre. Il voulait retrouver celle qui savait égayer ses journées par sa simple présence, qui savait le faire sourire sans avoir à prononcer le moindre mot. Il voulait la retrouver elle, tout simplement, entière et parfaite. Bien qu’il n’ait jamais été très doué pour réconforter les gens, Liam était prêt à essayer. Peu importe le temps que ça lui prendrait, même s’il devait y passer toute la nuit, il voulait y arriver. Il devait bien en être capable, Pine elle-même devait y croire, sinon elle ne serait certainement pas venue frapper à sa porte. Alors, il allait y croire tous les deux, ensemble. Sa meilleure amie changea de position sur le canapé pour lui faire face et Liam attrapa la main qu’elle lui tendait, sans la moindre hésitation. Il était prêt à écouter son récit, peu importe que ce qui allait en ressortir, il était prêt à essayer de tout faire pour l’aider, du moment que c’était en son pouvoir.

Alors il l’écouta, attentivement. Cherchant à comprendre le moindre détail, parce qu’au final, tout avait son importance, surtout si ce détail arrivait à la mettre dans un tel état. Il essaya de ne pas l’interrompre, se pinçant les lèvres pour s’empêcher de parler parce que le moment était jugé inopportun. Maintenant qu’elle était partie dans ses explications, Liam ne voulait pas la couper. Il ne pouvait qu’imaginer à quel point cela pouvait être dur pour elle et il savait que l’obliger à s’arrêter pouvait la perdre dans son récit. Et il ne voulait pas prendre le risque qu’elle s’arrête, de peur qu’à la fin, elle n’ait pas pu dire tout ce qu’elle avait sur le cœur. Même s’il n’y connaissait pas grand chose, il se doutait qu’elle avait besoin de laisser libre cours à ce qui la rongeait, pour se sentir mieux. Aussi forte soit-elle, Pine resterait un être humain. De temps en temps, Liam sentait une légère pression sur sa main et il essayait de lui serrer la main à son tour, afin qu’elle comprenne qu’elle n’était plus seule pour traverser cette épreuve. Elle l’avait été pendant deux jours, parce qu’elle avait décidé d’affronter cela toute seule. Mais à présent, Liam n’était pas du tout enclin à la laisser continuer. Un léger sourire vint s’installer sur ses lèvres lorsque Pine laissa ses pensées s’exprimer à propos d’une certaine femme. Il ne pouvait que la comprendre. Certes, elle était riche et possédait une forte influence sur la ville, mais ça ne lui donnait pas tous les droits. Et Pine n’avait pas à s’excuser de dire ce qu’elle pensait. Parfois l’énoncer à haute voix faisait le plus grand bien. Liam ne pouvait s’empêcher de sourire parce qu’il la reconnaissait bien dans ses propos. Elle avait besoin d’exprimer ce qu’elle pensait et elle pouvait enfin le faire en toute liberté. Alors il n’allait pas le lui reprocher. Au contraire, il était heureux qu’elle ait assez de confiance en lui pour ça. Le jeune homme aurait voulu que l’histoire s’arrête là, qu’il n’y ait rien de pire après mais c’était comme trop demandé. Avant même qu’il ait eu le temps de tout analyser, Pine avait fini son histoire, lâché sa main et avait recaché son visage à l’aide de ses mains et de ses cheveux. Elle semblait perdue et pour être tout à fait honnête Liam l’était aussi. Dans une moindre mesure, bien sur. Il comprenait à quel point ce genre de situation pouvait être bouleversante, surtout pour elle qui veillait sur tout le monde et qui voulait bien faire. Mais elle n’avait pas le droit de s’estimer pathétique ou simplement d’avoir échoué. Ce n’était pas le cas. Un court silence s’installa alors que Liam cherchait le meilleur moyen d’aborder toute cette discussion. Il n’était pas sur de le trouver, il avait peur de dire quelque chose qu’il ne fallait pas et de la brusquer un peu plus. Mais en même temps, il ne pouvait pas rester silencieux. Si parfois, le silence pouvait être apaisant, il ne sembla pas avoir sa place ici. « Pine… » Liam bougea et se rapprocha d’elle. Sa main retrouvant le chemin de sa joue pour enlever une nouvelle fois ses cheveux. Il ne savait pas très bien comment s’y prendre mais après tout, qui ne tente rien n’a rien. Il esquissa un sourire qui se voulait rassurant, même s’il n’était pas certain que le résultat était celui escompté. « Regarde-moi… Tu n’es ni une idiote ni pathétique, tu n’as pas le droit de dire ça. » Un début tout en douceur. Il esquissa un nouveau sourire à l’attention de Pine avant de l’entrainer avec lui en arrière. Son dos s’appuya contre le dossier du canapé et un de ses bras passa maladroitement autour des épaules de la jeune femme. Il ne savait pas comment s’y prendre. Comment faire. Ce n’était pas tout à fait dans ses habitudes mais il savait que parfois, pour certaines personnes, ça pouvait faire du bien. Les aider. Et pour le moment, c’était tout ce qu’il demandait : pouvoir l’aider. Il la serra contre lui quelques instants, les yeux dans le vague. Ce n’était peut-être pas habituel mais il ne pouvait pas nier que c’était plaisant. Et ça lui permettait de chercher les mots adaptés à la situation. Il resta encore quelques secondes, silencieux avant de se lancer. « Tu sais, tout ça, toute cette histoire ne change en rien ce que je pense de toi. Pour moi, tu restes la personne la plus forte. Celle qui ne laisse pas tomber. Tout ce que tu as envie de faire pour tes sœurs le prouvent bien. Elles ont de la chance de t’avoir et je suis sur qu’elles le savent. Tu ferais n’importe quoi pour elle et encore maintenant, tu penses à elles, à leurs avenirs, avant de penser à toi. Peu importe, ce qui peut se passer, je suis persuadé qu’elles seront là pour toi, comme toi tu as pu l’être pour elles. » Liam n’avait pas grandi dans une famille nombreuse, seule Ariel pouvait faire office de sœur pour lui. Mais ce qu’il en avait entendu de la part de Pine suffisait à lui assurer, qu’elles étaient unies. Et qu’aucune d’entre elles ne laisseraient tomber leur grande-sœur. Ce n’était pas dans leur nature. Elles étaient soudées, surement plus que ne pouvait l’être n’importe quelle famille de cette ville. « Tu veux tellement bien faire, fillette. La preuve, tu es même prête à aider tes amies alors que rien ne t’y oblige. Je crois qu’un jour, ta bonté te perdra… » Liam esquissa un sourire. Oui, elle était gentille, parce qu’elle avait cet esprit généreux et ne voulait laisser personne derrière elle. Elle était tout simplement ainsi et il ne lui reprochait pas, c’était ce que faisait d’elle…et bien…elle tout simplement. Sa fillette, son petit rayon de soleil. Et même si ça l’embêtait pour elle, il ne pourrait pas lui reprocher d’avoir voulu aider quelqu’un parce que ce serait l’empêcher d’être elle-même et c’était ce qu’il se refusait à faire. Les pensées de Liam dérivèrent à ce qu’il s’était déroulé sur son lieu de travail. Ce qui était probablement le plus grave et le plus déplaisant. Il pouvait à présent comprendre pourquoi il l’avait trouvé dans cet état en ouvrant sa porte, pourquoi tous ses doutes s’étaient accumulés d’un coup avant qu’elle ne finisse par les exprimer. « Il y a une chose que je t’accorde. Cette femme est une vraie mégère. » Vague tentative pour détendre un peu l’atmosphère. Liam ne savait pas si ça avait marché ou non. Tout ce qu’il voulait c’était qu’elle pense à autre chose, ne serait-ce que pendant quelques secondes. Qu’elle oublie ce qui lui faisait mal avant que lui ne revienne sur ses évènements. Il avait apprécié qu’elle se confie à lui, qu’elle ose lui dire tout ce qu’elle ressentait et ce dont elle avait peur. Maintenant, c’était à lui de faire face, de lui montrer qu’elle avait eu raison. « Tu sais, je peux comprendre que cette histoire t’ait…retourné. C’est normal et cette bonne femme s’est attaquée directement à toi. Alors oui, ton comportement va changer pour satisfaire ton patron, mais tu crois vraiment que ça va avoir une incidence sur toi ? Tu seras seulement obligée de jouer un rôle durant quelques heures, te plier aux exigences des clients exécrables avec le sourire, mais je suis persuadé que tu peux le faire. Et qu’une fois que tu sortiras tu redeviendras toi-même. Celle que tu es jour après jour et qui fait que les gens t’aiment. Tu resteras toi, entière et honnête. Peu importe, la personne que tu seras durant tes heures de travail, Pine, ça ne comptera pas. Et tu pourras compter sur tes sœurs, sur tes amies et sur moi, pour t’empêcher de devenir une personne que tu détesterais… ! » Liam resserra sa prise sur les épaules de Pine, comme pour accentuer ce qu’il disait. Il pouvait comprendre sa frayeur, elle était justifiée et compréhensible. Mais lui le premier, il ne laisserait pas sa meilleure amie, la personne la plus importante à ses yeux, devenir quelqu’un d’autre, quelqu’un qu’elle n’oserait pas regarder dans le miroir. Ce n’était pas envisageable. Pas pour lui. « Tu ne perdras pas tes sœurs… » Liam en était même certain. Il ne les avait jamais rencontrées mais pour le peu qu’il connaissait, il savait que c’était une chose qui n’était pas prête de se produire. Liam bougea une nouvelle fois, gardant la jeune femme à l’intérieur de ses bras et il baissa les yeux pour croiser ceux de Pine. « Et tu ne me perdras pas non plus, je te le promets. » Liam eut un sourire sincère et sans vraiment s’en rendre compte, il déposa ses lèvres sur la tempe de Pine dans un geste de réconfort.


    love me today don't leave me tomorrow. i don't konw where to start i'm just a little lost. i wanna feel like we never gonna ever stop. i don't know what to do, i'm right in front of you. Asking you to stay. Stay with me tonight 'cause I think about you every single day ♥️
Revenir en haut Aller en bas
P. Trixie Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retrouver toute ma famille
Faites place à la vedette
P. Trixie Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 23/06/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters. Vous vous demandez laquelle ? Celle qui a le plus de caractère et qui gère la bande. Chieuse en force *héhé*. Nombre de messages : 1943 On me connait sous le pseudo : ... Un merci à : twisted lips + Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke.
MessageSujet: Re: A girl like you ♥ Pine A girl like you ♥ Pine EmptyLun 4 Fév - 15:27



Pine & Liam
A falling star fell from your heart and landed in my eyes. I screamed aloud, as it tore through them, and now it's left me blind. And in the dark, I can hear your heartbeat
I tried to find the sound.


Le monde dans lequel nous avons à nous mouvoir est rempli de choses à découvrir. Les unes plus insolites que les autres. Certaines plus imperceptibles que d'autres. Quoi qu'il puisse en déceler, ce monde était une aubaine pour qui parvenait à ouvrir ses yeux et s'y intéresser ne serait-ce qu'une seconde. Depuis qu'elle était devenue humaine, la jeune fille avait su se rendre compte de toutes ces choses qui s'offraient à elle. Déjà, alors qu'elle n'était encore qu'une lapine, Pine avait pu découvrir les moindres recoins de la forêt dans laquelle, ils vivaient tous en famille. C'est la bas, qu'elle avait su apprendre à appréhender telle ou telle sensation en fonction de ses découvertes. C'est aussi en ces lieux, qu'elle avait appris à réagir de manière plus ou moins débrouillarde en fonction des situations qui lui étaient données de connaître. Tout cela, avait ainsi contribué à développer en elle ce caractère aventurier, prêt à tout pour découvrir de nouvelles choses et curieux de tout. Cela s'était accru depuis qu'elle était dans cette condition actuelle. Après tout, quelles barrières pouvait-on connaître une fois que nous disposions ce corps ? Tout était à portée de main, enfin presque. Car il fallait se vouer à l'évidence, même en souhaitant avancer, plus que tout au monde, nous étions voués à stagner pendant un temps. Peut être était-ce pour mieux appréhender un nouveau démarrage ? La jeune fille n'en savait rien, mais quoi qu'il en soit, le résultat était là. Perdue dans ses pensées et honteuse d'avoir une crainte ainsi constante, elle avait la sensation d'être tombée dans un puis profond, dont les parois humides l'empêchaient de s'accrocher à la moindre pierre afin de pouvoir sortir et apercevoir la lumière. Cette source de chaleur qui lui donnait toujours ce baume au cœur dés qu'elle en ressentait les prémices sur son visage. Cette même douceur qui la rendait si souriante et si pleine d'espoir dans les moindres occasions. Cette lueur au fond de ses yeux s'était légèrement affaibli, pour laisser place aux ténèbres de ses troubles. Des tourments qu'elle pensait parvenir à gérer seule, mais dont elle s'était trompée. Elle avait besoin de lui et seulement lui. Celui là même qui ne cessait de permettre à son cœur de battre encore et encore dés qu'elle avait l'occasion de l'apercevoir. Ce même garçon qui était le seule capable de lui redonner le sourire, alors même qu'elle n'allait pas bien. Ce soleil dont les moindres rayons l'irradiaient avec une telle force que dés qu'il n'était plus dans son champs de vision, la jeune fille avait l'impression de se laisser emprisonner par la glace. Il était son meilleur ami, son confident, sa force, son espoir. Il était également son tout à part entière, mais cela, elle ne pouvait le lui dire. Le moment n'était pas opportun et tant bien même, elle ne voulait pas se risquer à perdre ce qu'il lui offrait. Seul son bonheur comptait, bien plus que le sien. Seule cette étincelle dans son regard, dés qu'il souhaitait la vexer un peu pour mieux rire par la suite était une source de joie immense. Pour rien au monde, Pine ne voudrait que cela s'arrête. Bien au contraire, cela devrait continuer éternellement. C'est grâce à ce sentiment qui l'envahissait à chaque fois qu'elle était en présence de Liam, que la jeune fille était parvenue à laisser aller ses paroles pour ainsi lui expliquer ce qu'il en était. Son avis comptait tellement pour elle. Peut être même qu'il comptait plus que celui de ses sœurs. Car même si elle était prête à donner sa vie pour elles, et qu'elles les aimaient plus que tout au monde, sa famille était sa vie alors qu'il était son oxygène. Et sans air nous ne pouvions pas vivre. Le besoin de chacun était tel, que même son caractère aventurier en prenait un coup à présent qu'elle se rendait compte qu'elle n'irait pas bien loin sans eux. Car c'était grâce à eux qu'elle parvenait à vivre cette aventure si exceptionnelle qu'elle connaissait tous les jours : sa vie.

Ses confidences ainsi données, la jeune fille s'était empressée de cacher son visage une nouvelle fois dans le creux de ses mains. Honteuse de ce qu'elle venait de raconter, elle s'apercevait elle même qu'elle était pathétique. Elle était parvenue à inquiéter Liam pour des choses qui n'avaient pas lieu d'être. Il avait lui même des problèmes à affronter, et elle venait d'en rajouter une couche en lui dévoilant les siens. Quelle piètre meilleure amie faisait-elle... Cependant, le fait de lui avoir avoué qu'elle avait peur de le perdre lui avait fait du bien. Car cela signifiait qu'elle ne perdait pas son honnêteté et qu'elle restait ainsi avec lui. Elle était parvenue par ce biais, du moins elle l'espérait, à lui prouver qu'elle tenait énormément à lui et, ne serait-ce que penser qu'un jour tout ce qu'ils étaient en train de vivre s'arrête lui serait invivable. Cependant, elle ne parvenait pas à relever son visage afin de fixer les yeux de son soleil. La crainte était encore trop présente. Elle ne désirait pas voir en lui de la déception à son égard, elle le craignait même plus que tout autre chose. Ce qui lui faisait ainsi prendre conscience encore une fois de la manière dont elle tenait à lui. Le silence qui suivit ses explications lui parut durer une éternité. Si bien que le doute commença à s'installer en elle. Elle était prête à se relever et à s'excuser pour partir. Elle ne voulait pas que quelque chose se brise. Elle ne désirait pas son mal. Elle avait simplement souhaité lui parler à lui et à personne d'autre. Ses yeux se fermèrent alors que la boule dans sa gorge continuait à grandir et l'empêchait de plus en plus d'avaler. Mais alors, qu'elle tentait de calmer ses sanglots, la jeune fille parvint à entendre Liam prononcer son prénom. Son vrai prénom, celui qu'il était le seul à prononcer et qui la rendait à chaque fois heureuse de l'entendre de sa bouche. Elle sentit d'ailleurs son cœur faire un bond dans sa poitrine et tenta de dissimuler ses sanglots alors qu'il se rapprochait d'elle pour repousser ses cheveux sur le côté encore une fois. Se pinçant la lèvre, la jeune fille releva son regard vers la direction de son meilleur ami alors qu'il e lui demandait. A cet instant précis, elle aurait tout donné pour que les larmes qui n'arrêtaient pas de couler timidement sur ses joues s'arrêtent et pour qu'elle parvienne à lui rendre le sourire qu'il était en train de lui donner. Jamais elle n'oublierait cette vision. Elle garderait toujours en mémoire ce sourire qu'il lui donnait, cette lueur dans son regard, dans lequel on pouvait lire son envie de l'aider plus que tout autre chose. Elle voulait tant lui rendre ce qu'il parvenait à lui offrir, et elle parvint à le faire alors qu'elle se laissait entraîner avec lui vers le fond du canapé. Le laissant faire, Pine en profita pour s'installer un peu mieux contre lui et ramena ses mains au niveau de son visage (à elle mdr) afin que ses larmes ne tâchent pas le t shirt de Liam. Elle cala son oreille contre son torse, ce qui lui permis d'entendre les battements de son cœur et d'apprendre à connaître cette cadence pour trouver un réconfort certain. Un nouveau sanglot la fit légèrement trembler, alors qu'il lui expliquait ce qu'elle représentait pour lui ainsi que pour ses sœurs. La jeune fille resta silencieuse tout le long de ce récit, se demandant juste comment pouvait-il faire pour la considérer de la sorte alors qu'elle était là contre lui, en train de lui raconter ses tourments et surtout en train de se retenir de pleurer ? Comment parvenait t-il à voir sa force, alors qu'elle même ne la voyait plus ? Cependant, il avait raison sur un point, ses sœurs seraient toujours là pour elle. Pine le savait, mais elle ne voulait pas qu'elles aient à endosser ce rôle. Elle ne voulait que leur bonheur et leur épanouissement. Elles n'avaient pas à se préoccuper de leur grande sœur, elles ne devaient penser qu'à elles. Pine parvint néanmoins à se détendre un peu et laissa sa main glisser de sur son visage pour la placer contre le torse de Liam. Le regard rivé vers l'ombre nocturne par delà la fenêtre, elle eut un sourire en coin alors que son meilleur ami lui indiqua qu'elle était trop gentille et que cela risquait de la perdre. Il avait raison... Elle avait un fond beaucoup trop gentil et cela lui jouerait probablement des tours dans le futur. Les gens finiraient par se moquer d'elle, ils n'étaient pas comme les animaux de la forêt. La plupart des personnes dans ce bas monde n'avait pas ce sens d'aide à autrui et cherchaient avant tout à satisfaire leur propres besoins avant de s'intéresser aux autres. Mais encore une fois, elle ne voulait pas devenir comme eux. Elle n'avait pas envie d'être une autre personne et d'oublier les valeurs que ses parents lui avaient inculqué. On lui avait toujours répété, que si on devait dire du mal d'une personne alors il valait mieux se taire. Mais elle ne l'avait jamais respecté. Trop soucieuse de vouloir bien faire... Liam était déçu, elle s'en doutait mais le savoir à présent était pire que tout. Car elle se rendait compte des efforts qu'il faisait pour elle, et cela lui faisait mal au cœur. Jamais, elle n'avait voulu qu'il la considère ainsi, tout comme jamais elle n'avait souhaité lui causer du tort. Et c'était probablement ce qu'elle était en train de faire à présent.  « Je sais... » Se contenta t-elle de répondre en reniflant les quelques larmes qui s’échappaient et venaient s'imbiber sur le t shirt de son meilleur ami. Elle aurait souhaité rajouter qu'elle était désolée pour tout : de la déception qu'elle lui causait, du temps qu'elle lui faisait perdre, de tout ce qu'il avait cru vouloir et qu'elle ne lui offrait pas, de lui tâcher son t shirt. A cet instant, toutes les peines du monde reposaient sur ses épaules et elle s'en voulait. Un mince sourire en coin parvint toutefois à trouver sa place sur ses lèvres, alors qu'il venait de lui confirmer que cette vieille harpie était une mégère.  « Et encore, tu ne l'as pas vu. » rajouta t-elle en se mettant légèrement à rire jaune. Après quoi, elle déglutit avec peine, alors qu'elle allait chercher de sa main libre, celle de son soleil. Perdue, elle ne savait pas ce qu'elle était en train de faire ou même ce qu'elle devait penser, la seule chose dont elle était certaine, était qu'elle avait besoin de ses contacts pour se sentir plus forte, car ils lui semblaient si éphémères qu'elle avait peur de les perdre à tout instant. Aussi, elle enlaça ses doigts comme si elle s'accrochait à son dernier espoir, alors qu'il lui disait comprendre ce qu'elle pouvait ressentir et ses craintes. Oui, elle allait devoir jouer un rôle et ce plusieurs heures dans la journée voire même plusieurs soirées. Oui, elle devrait faire comme si tout allait bien et garder son sourire intact parce qu'elle était sur un fil. En équilibre entre deux états d'âmes, elle souhaitait le bonheur de ses sœurs au détriment du sien. Elle désirait la fierté de celui qui parvenait à la réconforter par ses gestes et ses dires plus que tout. Et elle voulait bien avouer qu'il avait raison. Si Pine ne désirait pas changer, elle ne le ferait pas. Elle ne décevrait personne, car elle était capable d'un tel rôle. Elle n'était pas plus bête qu'une autre... Du moins elle l'espérait. Et la conviction dans la voix de son unique raison de continuer lui donnait envie d'y croire. Elle avait de la chance de l'avoir et jamais elle ne pourrait le remercier comme il se devait de ce qu'il était en train de faire pour elle. Non elle ne perdrait pas ses sœurs. Elle en était certaine à présent. La jeune fille releva alors la tête et admira Liam avec des yeux aussi doux qu'elle pouvait le faire pour le remercier de tout ce qu'il avait pu lui dire, jusqu'à ce qu'il ne lui avoue qu'elle ne le perdrait pas lui non plus. Touchée par ses dires, Pine arriva cette fois à rendre à celui qu'elle admirait depuis qu'ils se connaissaient, le sourire qu'elle voulait tant lui offrir. Émue, elle baissa ses yeux et sentit ses joues rosir, alors que son cœur se mettait à battre à tout rompre contre sa poitrine au moment où il déposa un léger baiser contre sa tempe. A cet instant, elle avait l'impression que ses moindres tracas s'étaient envolés et qu'ils n'étaient même jamais venus.

Un court silence s'installa entre eux, laissant ainsi à a jeune fille l'opportunité de garder cette proximité qu'ils avaient installés et de le regarder en souriant sincèrement. Elle ne savait pas quoi dire, ni quoi faire, tant elle était troublée par ce qui était en train de se passer. Cependant, elle ne devait pas rester sans voix bien longtemps, aussi, c'est avec les yeux encore rougis et un air légèrement malicieux, qu'elle relâcha sa main pour la tendre devant lui et ainsi lui montrer son petit doigt.  « Parole du petit doigt ? » Pine attendit qu'il accepte et qu'il lui donne son auriculaire pour qu'ils mettent en place un pacte qu'elle venait tout juste d'inventer pour eux, avant de se replacer convenablement sur lui et ainsi en profiter pour se câliner. Le sérieux retrouvé, elle essaya alors de trouver les mots adéquats, tout en caressant son avant bras.  « Merci d'être là, pour m'écouter et de vouloir m'aider. Tu m'as dis que mes sœurs ont de la chance de m'avoir, mais je ne suis pas d'accord avec ça. C'est moi qui ait de la chance de les avoir, car ce sont elles qui me donnent cette force que tu me dis retrouvée souvent. Et j'ai encore plus de chance de t'avoir toi, pour me permettre de vouloir me dépasser. J'ai peur de te décevoir, de l'avoir même déjà fait à vrai dire. Et pourtant tu es là, tu restes ici, tu ne me repousses pas, tu es … toi. » Elle releva son regard et le fixa quelques instants, comme si elle découvrait son visage pour la première fois. Elle espérait juste ne pas lui faire peur en agissant ainsi, mais elle en avait besoin. S’apercevant que cella pouvait être gênant, elle ferma ses yeux tout en gardant son léger sourire intact, puis elle rapprocha son visage du sien afin que son nez puisse venir frotter le sien afin de réaliser un bisou esquimau. Ceci eut le don de la faire rire, car elle imaginait très bien le regard de Liam à ce moment là et c'est en ouvrant ses yeux, qu'elle eut un grand sourire et qu'elle chercha, rapidement, à se cacher contre le cou de son meilleur ami.  « Merci Banane et pardon d'avoir tâcher ton tee shirt... » Ce geste lui permis ainsi de dissimuler le fait qu'elle se mettait encore une fois à rougir et ramena en elle une vague de sérieux. Silencieuse quelques instants, elle retrouva bien vite l'usage de la parole afin de s'expliquer plus calmement cette fois.  « Je vais essayer de faire comme tu m'as dis. C'est vrai que vu comme ça, je m'en fais pour pas grand chose. Ce ne sont que quelques heures, rien de plus. Et je sais que si je change, tu seras un des premiers à me le faire remarquer. Je suis désolée de t'avoir inquiété, alors que tu as toi même tes propres problèmes. C'est juste que... j'avais envie de te parler à toi, de te voir, d'avoir ton seul avis. Parce que tu comptes beaucoup pour moi. Et je sais pas ce que je suis en train de raconter, mais j'ai tendance à m'enfoncer là... Tout ça pour dire, que tu es le meilleur pour moi et que j'ai de la chance d'avoir été ta serveuse fétiche. Car grâce à ça, j'ai pu rencontrer un garçon, que dis-je... » Elle s'arrêta dans sa phrase pour palper ses pectoraux en se mettant à rire.  « … un homme. T'as pris du muscle en plus, non ? Qui est unique, tant il est gentil, attentionné, boudeur à ses heures perdues, mais c'est ce qui fait son charme, intègre, moqueur et j'aime bien ça, curieux, intelligent, borné, ça aussi j'aime bien, mon gros peureux. Mais qui est surtout d'une générosité sans égale. Et pour tout ça, je ne sais comment te remercier, tant ce que tu m'offres m'est cher. » Elle releva son regard et admira ses yeux quelques instants, alors que sa main remontait le long de son cou afin d'aller lui caresser ses cheveux. Et ce fut avec une petite voix et un petit sourire qu'elle répéta ce simple mot.  « Merci. » Après quoi, elle se déplaça légèrement afin de pouvoir remonter à son niveau et déposa un léger baiser sur sa joue.


I was searching, you were on a mission. Then our hearts combined like a neutron star collision. I had nothing left to lose you took your time to choose. Then we told each other with no trace of fear that... Mon cœur s'ouvre à ta voix comme s'ouvrent les fleurs aux baisers de l'aurore. Our love would be forever and if we die, we die together. And lie, I said never 'cause our love would be forever.

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Liam P. Thompson

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: a dream is a wish you make all alone...
Faites place à la vedette
Liam P. Thompson
J'ai posé bagages ici le : 29/08/2012 Jouant le rôle de : Polochon, le meilleur ami d'Ariel et le poisson le plus peureux de l'océan. Nombre de messages : 1292 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum. Un merci à : avatar ruthless, officiellement sponsorisé par Pine parce que c'est la plus belle et que je l'aime (a). sign tumblr et code par WH. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Garrett Hedlund.
MessageSujet: Re: A girl like you ♥ Pine A girl like you ♥ Pine EmptySam 16 Fév - 19:46



Pine & Liam
Every night before I sleep I thank the Lord for givin' me another day. So I can be with you cause I ain't never seen a face so beautiful in every way. I can't believe that I'm here with you...


Parfois la vie pouvait être dure. Elle nous mettait à l’épreuve alors même qu’on aspirait à avoir une vie tranquille. Une vie bien réglée, comme une horloge. Où les journées ne laissaient aucune place aux surprises, aux imprévus et aux envies de dernière minute. C’était le genre de vie qui un jour allait finir par vous empêcher de vivre justement. Parce que les envies et les idées de dernière minute étaient toujours les meilleures. Au lieu de rentrer chez vous après une journée de travail, de vous retrouver seul dans votre appartement, vous décider d’aller vous balader, peut-être même d’aller au cinéma. Et à ce moment là, vous ne savez pas encore à quel point cela pourrait changer votre vie. De temps en temps, il fallait simplement accepter de prendre des risques. D’oublier à quel point une vie réglée pouvait avoir certains avantages et accepter de découvrir autre chose. Parce que souvent, ça valait le coup et souvent l’envie de recommencer nous prenait. Il ne s’agissait pas d’agir sans réfléchir et de faire la première bêtise qui passait par la tête. Il fallait simplement sortir du quotidien pour voir ce que pouvait nous attendre un peu plus loin parce que parfois la surprise nous plaisait. Elle nous convenait et on n’avait plus envie de revenir en arrière. Même si rien n’était simple, que de temps en temps, on avait l’impression de se laisser submerger par un tas d’émotions que n’étaient plus sous notre contrôle, on pouvait toujours trouver quelque chose à quoi se raccrocher. Quelque chose ou même quelqu’un qui même dans les moments les plus noirs arrivait à nous arracher un sourire, qui par sa simple présence et un sourire arrivait à nous faire comprendre que le pire était derrière. Qu’à partir de maintenant, ce n’était que le début de la revanche tant espérée. Il fallait simplement trouver cette bonne personne mais tout le monde savait que ce n’était pas une tâche facile. L’océan était vaste, mais pour Liam il l’était probablement moins que la terre ferme. Et il savait à quel point il avait eu de la chance de trouver en Ariel, l’amie la plus parfaite qu’il aurait pu espérer. Mais dans un nouveau monde, un monde qu’il ne connaissait pas, le défi semblait être encore plus dur à relever. Et si jamais, la personne sur laquelle vous pouviez compter s’en allait. Il suffisait qu’elle disparaisse à l’autre bout du pays et sa présence réconfortante et apaisante disparaitrait avec elle, petit à petit. Comme un nuage est chassé par le vent. Dans ce cas là, comment savoir si un jour on allait avoir la chance de pouvoir faire confiance à quelqu’un sans avoir peur de s’en mordre les doigts après. Liam esquissa un sourire alors que ses yeux se tournèrent vers Pine qui était assise à ses côtés. Elle semblait être partie une nouvelle fois dans ses pensées et le jeune homme se surprit à être curieux et à se demander de quoi elles pouvaient bien être faites. Lorsqu’il avait découvert Fantasia Hill et qu’il avait du s’adapter à un nouveau mode de vie, Liam avait cru avoir une nouvelle fois de la chance. Parce que si l’environnement changeait, une partie de sa vie l’avait suivi. Notamment ses amis, c’était comme si le fait de ne pas avoir à tout recommencer à zéro avait quelque chose de rassurant. Pour un peureux comme lui, c’était plutôt un avantage. Mais s’il avait toujours pensé qu’Ariel représentait l’image de l’amie parfaite, au fil des semaines, il avait compris qu’il s’était trompé. Il lui avait fallu plusieurs semaines pour que cette idée s’intègre dans son esprit. Mais le résultat était pourtant là. Peu importe le nombre d’années depuis lesquelles elle faisait partie de sa vie et à quel point, il pouvait tenir à elle, elle s’était faite surpasser. Aussi simplement qu’il n’avait rien vu venir. Il n’avait eu qu’à constater les faits. Au début, tout était simple. Juste un sourire, une phrase gentille, une blague pour détendre l’atmosphère avant qu’ils ne commencent à se chamailler. Et aujourd’hui, elle se retrouvait dans ses bras, à lui expliquer pourquoi sa journée avait manifestement si mal tournée. Liam n’avait rien vu venir et n’avait même rien prévu, mais au final, il ne pouvait pas non plus admettre que ça lui déplaisait. C’était un changement qui semblait naturel et qui avait opéré petit à petit, dans l’ombre pour ne pas se faire découvrir. Si bien qu’à présent, il était trop tard pour faire demi-tour. En admettant l’espace d’une seconde qu’il en ait l’envie…

Le salon était calme. Le temps qu’ils avaient passé sur la plage, à s’embêter mutuellement, à essayer d’apprendre à la demoiselle à nager et à se demander ce qu’il pouvait y avoir au-delà de l’horizon semblait bien loin. Il l’avait l’impression que c’était il y a une éternité alors que ça ne devait faire que quelques semaines. Mais aujourd’hui, le temps n’était pas à la rigolade. Serrés l’un contre l’autre, Liam avait essayé de faire ce qu’il avait pu pour trouver les bons mots. Ceux qui arriveraient à freiner les larmes sur les joues de sa meilleure amie et qui, il l’espérait, arriveraient à ramener un sourire sur ses lèvres avant la fin de la soirée. Il n’en demandait pas plus. Il voulait simplement qu’elle se sente à nouveau bien. Que la confiance qu’elle lui avait accordé en venant chez lui alors qu’elle aurait pu aller voir n’importe qui ne soit pas gâché. Il voulait qu’elle ait confiance en lui et il se refusait de gâcher ça. Il voulait simplement qu’elle ne regrette pas son geste, qu’elle se dise qu’elle avait tout de même pris la bonne décision en se rendant chez lui. A présent, le temps était aux confidences. Liam l’avait écouté, silencieux et attentif. Et c’était à son tour. Le jeune homme savait très bien qu’il n’était pas très doué à ce niveau là. Cependant pour Pine, il était prêt à faire beaucoup d’effort. Il ne pourrait pas l’expliquer mais pour une raison inconnue, il s’en savait capable. Pour lui faire plaisir, pour lui montrer qu’elle n’était pas seule, pour réussir à améliorer un tant soit peu la fin de sa journée. Tout cela pouvait facilement servir d’explications mais lorsqu’elle glissa sa main dans la sienne, Liam savait qu’aucune de ces explications n’étaient vraiment la bonne et la plus juste. S’il faisait tout ça, c’était simplement parce que c’était elle. Sa serveuse préférée, celle dont il avait appris les moindres sourires et autres grimaces, celle qu’il savait capable de bouder et de lui en faire voir de toutes les couleurs s’il avait le malheur de passer à une autre caisse, celle qui était prête à l’embarquer dans toutes sortes d’aventure pour peu que qu’elles promettent un fou rire à la fin. Sans doute plus qu’une simple amie ou que la plus parfaite des meilleures amies, sans qu’il veuille mettre un mot dessus parce qu’au fond, ce serait prendre le risque d’y renoncer. De renoncer à sa présence, à ses sourires et à sa joie de vivre et ça, il ne le voulait pas. Il n’arrivait même pas à l’imaginer. Le regard de Liam était descendu pour aller se poser sur leurs mains croisées. Il ne savait pas si c’était normal ou même approprié mais au fond, il s’en fichait. Pendant plusieurs minutes, il avait continué à chercher les bons mots pour que la jeune femme comprenne tout ce qu’elle pouvait représenter, que ce soit pour lui ou pour sa famille. Lorsqu’il s’était enfin arrêté de parler, Liam avait conservé quelques doutes quant aux effets bénéfiques que cela pouvait avoir. Mais quand Pine releva la tête et lui adressa le sourire le plus magnifique qu’il soit, il sut qu’il avait réussi. Peu importe s’il fallait qu’il recommence d’ici une heure. Au moins pendant quelques secondes, elle s’était sentie soulagée, en sécurité et pourquoi pas heureuse et c’était le plus important. Un court silence s’était ensuite installé. Il n’était pas forcément dérangeant et permettait à l’un comme à l’autre de remettre toutes les idées à la bonne place. Liam baissa doucement les yeux et pour la première fois depuis qu’elle était arrivée, réussi à vraiment croiser le regard de Pine. Il sourit, amusé et content que la situation sembla assez loin pour voir réapparaitre chez elle son côté malicieux et joueur. A son tour, il leva sa main et serra son auriculaire du sien en ajoutant avec un sourire. « Parole du petit doigt. » Le plus gros de l’orage semblait être passé mais le jeune homme savait que tout n’était pas encore parfaitement rétablie. Et sans être utopiste ou bien trop optimiste, il savait qu’il faudrait bien plus que la soirée pour que cela se passe. Même si dans l’absolu, sa meilleure amie semblait allait mieux, il savait que dans les heures à venir, voire même les jours, il allait devoir être attentif. Parce que c’était bien plus facile de se laisser submerger par nos idées noires que par les quelques rayons de soleil qui se montraient dans notre journée. Et même s’il devait y croire à sa place, Liam le ferait. Ce fut à son tour d’être silencieux et pour tout avouer, ça lui allait plutôt bien parce qu’il n’avait pas su trouver quoi lui répondre. Elle semblait mettre tant d’espoir en lui que ça allait lui faire peur. Il ne voulait pas qu’un jour, elle se retrouve déçue. Mais avant qu’il n’ait pu trouver une réponse cohérente, elle se rapprocha de lui et leurs nez se frôlèrent avant de se toucher réellement. Liam dut s’empêcher de sursauter. Jamais auparavant, ils n’avaient osé de contact aussi proche l’un avec l’autre. Quelque chose semblait être en train de changer et il était incapable de dire si finalement ça allait être une bonne chose, parce que tout cela n’arrêtait pas de le surprendre. Doucement, il passa une main dans les cheveux de Pine alors que celle-ci se recachait dans son tee shirt. Il esquissa un sourire que personne ne pouvait voir et secoua doucement la tête. Même dans les pires situations, elle resterait la même. « Ce n’est qu’un tee-shirt, fillette. J’en ai encore plein l’armoire. » Et ce n’était pas quelques traces de larmes qui allaient ruiner un tee-shirt. Et même si ça avait été le cas, ça n’aurait pas eu d’importance. Il avait omis de répondre ou de commenter la première partie de son discours. Ce n’était pas vraiment un oubli. En réalité, Liam ne savait pas comment y répondre, il ne savait pas comment faire pour paraitre normal alors que tous ses mots lui restaient en mémoire. Alors il avait préféré continuer à l’écouter, il l’a laissait s’exprimer pour qu’elle puisse enfin sortir tout ce qu’elle avait sur le cœur. Il n’y avait probablement qu’ainsi qu’elle arriverait à avancer, à reprendre son chemin là où elle l’avait laissé. Et c’était tout ce qu’il voulait pour elle.

Liam esquissa un nouveau sourire. Une part de lui était fière. Parce qu’il avait réussi à trouver les bons mots pour faire oublier un peu le chagrin qui la rongeait, il avait réussi à lui faire comprendre que peu importe les épreuves que la vie lui amènerait, elle ne serait pas seule. Jamais. Peu importe l’endroit, il savait qu’elle aurait toujours quelqu’un sur qui elle pouvait compter, sur qui elle pouvait s’appuyer, en particulier ses sœurs. Et si lui faisait parti de cette équation alors il serait probablement le plus heureux des hommes. Alors que Pine s’était lancée dans de nouvelles explications, le jeune homme esquissa un sourire. Aucun d’eux n’avait jamais pris le temps de dire à l’autre ce qu’il pensait réellement, avant ce soir. C’était comme évident alors ils ne s’étaient jamais attardé dessus. Pourtant, cela aurait pu être une bonne chose. Même si au bout milieu de son discours, Liam lança un « Ehh ! » de protestation alors que la jeune femme se décidait à voir s’il avait pris ou non du muscle entre temps, il avait bien vite joint son rire au sien. Et lorsqu’elle continua sur sa lancée, il eut l’impression d’être un véritable livre ouvert pour elle, comme si rien de ce qu’il faisait ou disait ne lui avait jamais échappé. Elle donnait l’impression de tout savoir, du début à la fin, de tout avoir en mémoire et de le connaitre mieux que personne. Quelque chose qui aurait pu être effrayant avec n’importe quelle personne ne l’était pourtant pas avec elle. C’était même tout le contraire. Peu importe ce qu’il pouvait se passer, elle donnait l’impression de ne jamais vouloir le laisser, le quitter, d’être là envers et contre tous, s’il le fallait. Et Liam se rendit compte que c’était encore bien plus agréable d’y songer en se disant que ce n’était pas qu’une impression, mais la simple vérité. Aussi simple que lorsqu’elle sort de la bouche d’enfant. Les yeux de Liam se fermèrent instinctivement quand les lèvres de Pine entrèrent en contact avec sa joue. Mais il se reprit rapidement et finit par tourner la tête, adressant à sa meilleure amie un sourire sincère. Se surprenant lui-même, il déplaça sa main et à l’aide de son pouce effaça la dernière trace de larme qui persistait sur la joue de Pine. « Tu n’as pas à me remercier. Tu avais besoin de moi et en tant qu’ami je suis aussi là pour remplir ce rôle. Et je le referais, s’il le fallait. Peu importe le jour et l’heure. Parce que je veux que tu te sentes bien, que tu sois heureuse et que je tiens à toi. Je ne veux pas que qui ce soit arrive à t’empêcher de vivre, à faire ce que tu veux de ta vie et qu’ils arrivent à te donner peur. Parce que tu ne seras jamais seule pour affronter ce qui t’arrives. Je ferais en sorte que ça n’arrive pas, c’est promis… Et tu vois, moi aussi je suis capable de m’enfoncer tout seul à force de parler…» Un léger sourire s’installa sur les lèvres de Liam. Il ne savait pas pourquoi précisément aujourd’hui, ils se lançaient tous les deux sur les choses qu’ils n’avaient encore jamais dites. Sans doute, parce qu’une fois qu’un était parti c’était plus facile de le suivre. Une fois qu’on était sur la bonne lancée, il ne fallait pas s’arrêter et juste profiter de l’élan que cela nous procurait. Et s’il fallait le regretter, il aurait bien assez de temps pour le faire le lendemain. Même s’il n’avait aucune raison de regretter un seul des mots qu’il avait prononcé jusqu’ici. A nouveau, leurs regards se croisèrent et Liam eut un nouveau sourire. Les premières paroles de Pine lui revinrent en mémoire. Celles auxquelles ils n’avaient réussi à répondre seulement quelques minutes plus tôt. Maintenant, cela lui semblait plus simple, comme s’il avait réussi à se faire à l’idée que parfois le changement pouvait avoir du bon. Surtout un changement comme celui là. « Et tu ne me décevras pas, j’en suis certain. J’ai confiance en toi, d’accord. » Liam s’approcha à son tour et déposa un ses lèvres sur le front de Pine, doucement. Il ne s’attarda pas longtemps et ne perdit pas une seconde plus avant de lui adresser un sourire. Sa dernière phrase était à mi chemin entre une question et une affirmation. A vrai dire, il s’agissait plus d’une question purement rhétorique parce qu’il n’admettrait pas qu’elle remette en cause ce fait. Il avait confiance en elle et s’il fallait qu’il le lui prouve un peu chaque jour et bien il le ferait et ce sans la moindre hésitation. Un léger silence avait suivi sa phrase alors qu’ils semblaient chacun profiter de la présence de l’autre. Liam repensait à tout ce qu’ils s’étaient dis depuis qu’elle avait frappé à sa porte. Il espérait grandement avoir réussi à lui remonter le moral, à faire en sorte qu’elle se sente un peu mieux même s’il avait parfaitement conscience que tout n’était pas encore gagné. Mais alors qu’il la tenait encore dans ses bras, alors que pour le moment elle n’était encore rien qu’à lui, il se mit à songer qu’il n’avait pas envie de la voir partir. Ni dans cinq minutes, ni même dans trois heures. Pas seulement parce que la tenir dans ses bras était très agréable mais aussi et surtout parce que loin de lui, il ne saurait pas si elle va bien, si elle avait réussi à passer ne serait-ce que quelques heures de tranquillité. Pris d’un nouvel élan de courage, Liam laissa échapper un soupir avant de se lancer. « Tu sais, si jamais, tu ne veux pas affronter tes sœurs ce soir ou ta colocataire, tu peux… Enfin si tu veux, tu peux rester dormir ici… ? » Le jeune homme résista à l’envie de se pincer les lèvres. Il ne savait pas si c’était une bonne idée ou pas, mais au moins il aurait essayé. Cherchant le regard de Pine, il prit tout de même la peine de rajouter. « Bien sur, je te laisserais mon lit, enfin sans moi dedans... Il est hors de question que tu dormes sur le canapé, je dormirais dessus moi. » Liam esquissa enfin un sourire gêné. Il ne voulait pas qu’elle interprète mal sa proposition parce que tout ce qu’il voulait c’était prendre soin d’elle pendant encore quelques temps.


    love me today don't leave me tomorrow. i don't konw where to start i'm just a little lost. i wanna feel like we never gonna ever stop. i don't know what to do, i'm right in front of you. Asking you to stay. Stay with me tonight 'cause I think about you every single day ♥️
Revenir en haut Aller en bas
P. Trixie Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retrouver toute ma famille
Faites place à la vedette
P. Trixie Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 23/06/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters. Vous vous demandez laquelle ? Celle qui a le plus de caractère et qui gère la bande. Chieuse en force *héhé*. Nombre de messages : 1943 On me connait sous le pseudo : ... Un merci à : twisted lips + Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke.
MessageSujet: Re: A girl like you ♥ Pine A girl like you ♥ Pine EmptyMar 26 Fév - 14:56



Pine & Liam
A falling star fell from your heart and landed in my eyes. I screamed aloud, as it tore through them, and now it's left me blind. And in the dark, I can hear your heartbeat
I tried to find the sound.


Les surprises de la vie peuvent s'avérer être bénéfiques. Bien sûr, il en résidait certaines, qui faisaient en sorte de nous faire douter, ou bien de nous barrer quelques routes alors que nous avions des idées bien établies au préalable sur ce que nous souhaitions faire. Cependant, il fallait bien avouer que malgré tout, cela ne pouvait pas paraître comme de réels problèmes. En effet, à bien y regarder, nous pouvions toujours atteindre nos objectifs premiers. Certes, en empruntant des chemins plus ou moins détournés, en laissant le temps nous subjuguer par ses aléas, mais si nous étions déterminés et si ne nous laissions pas abattre, nous pouvions toujours réaliser nos desseins premiers. Liam avait raison sur ce point, rien ni personne ne serait à même de réussir à la changer. Du moins pas de la manière dont elle pensait. Elle avait juste oublié sa détermination première et venait tout juste de la retrouver grâce à la chaleur des mots de son meilleur ami ainsi que la protection naturelle qu'il exerçait sur elle, en la tenant ainsi contre elle. A cet instant précis, rien ni personne n'arrivait à la faire douter sur ce qu'elle pouvait ressentir. Pine était une jeune lapine dont la témérité n'avait de cesse que par son caractère aventurier. Il fallait juste qu'elle parvienne à prendre l'épreuve qu'elle se voyait infliger comme un nouveau périple, dans lequel elle n'en ressortirait que plus forte. Tout cela, elle l'avait simplement oublié, mais à peine Liam avait-il osé lui rappeler la réalité des choses et lui prouver par la même occasion qu'il était présent pour elle, que tout s'était imposé à elle de manière naturelle. Son rayon de soleil, sa bouffée d'oxygène, son confident était devenu sa force naturelle. Elle ne pouvait plus nier le fait, qu'il représentait bien plus que ce qu'elle n'aurait pu s'imaginer il n'y avait de cela que quelques semaines. Bien au delà du simple fait que ce jeune homme à ses côtés, était son meilleur ami, il avait réussi à franchir les innombrables barrières qu'elle imposait naturellement entre les personnes et elle, pour finalement se laisser découvrir à nue et ainsi se laisser aller à espérer vouloir le rendre heureux de la même manière qu'il parvenait à le faire pour elle. Blottie dans le cocon de ses bras, elle ne pouvait s'empêchait de se lovait encore et encore contre cette source de chaleur qui lui réchauffait le cœur d'une manière intense. Il était son meilleur ami, son cœur, sa Banane. Celui pour lequel, elle serait capable de réaliser n'importe quoi si il lui demandait, ou bien pour apercevoir ce sourire qu'elle adorait tant admirer quand il se mettait à se moquer d'elle ou simplement lorsqu'il était content de lui. Le temps était propice à la confidence et cela semblait leur faire du bien autant à l'un qu'à l'autre. Il semblait même que pour l'une des premières fois, Liam paraissait moins apeuré par ce qu'il disait et au contraire, se montrait confiant, comme si les paroles qu'il lui avouait était aussi limpide que de l'eau de source. Elle ne pouvait pas nier le fait que cela lui faisait du bien. Et que plus que tout, elle désirait que cela continue encore et encore pour oser espérer que cela ne s'arrête jamais. Tout avait disparu, ses tracas, ses doutes, ses craintes, le manque de sa famille, tout, parce qu'elle avait réussi à le retrouver lui. Ainsi, elle se plaisait à répondre à ses sourires en réalisant le même acte de son côté. Et en essayant de chasser les larmes qui perlaient encore timidement le long de ses joues. Ils s'étaient hasardés à commencer à rire d'une certaine manière et venaient tout juste d'établir une nouvelle manie qui n'appartiendraient qu'à eux. Du moins, elle osait l'espérer. Car cela signifierait bien plus que n'importe quel geste. Même si il avait parût surpris par le rapprochement qu'elle avait osé essayer, la jeune fille remarqua qu'il ne la repoussait pas pour autant. Mais qu'au contraire, il rapprochait un peu plus la proximité qu'ils avaient établis. A ce rythme là, elle était certaine de ne pas parvenir à trouver la force de se relever pour le laisser. Elle avait besoin de lui, c'était indéniable, autant maintenant que pour le reste de sa vie. Il était en train de lui prouver qu'elle pouvait se laisser aller pour une personne et ainsi laisser de côté le rôle de grande sœur qu'elle avait toujours eu à porter pour se dévoiler telle qu'elle était, avec ses qualités et ses défauts, sans craindre d'être jugée, mais au contraire d'être perçue comme une personne à part entière. Ce jeune homme qui la choyait et qui se dévoilait comme étant aussi affectueux que présent pour elle lui donnait l'envie de se dépasser, pour le rendre fier mais surtout pour qu'il puisse lui aussi ressentir ce qu'il parvenait à lui offrir en retour. Si la jeune fille réussissait à le faire se sentir aussi bien qu'il le faisait à cet instant, alors elle serait probablement la plus heureuse du monde. Car bien plus que son propre bonheur, celui de Liam comptait autant que celui de ses sœurs, si ce n'était peut être même plus. S'excusant d'avoir mis dans un piètre état, le tee shirt qu'il portait, Pine décida de cacher sa tête au niveau de son torse, alors qu'il lui répondait de la manière la plus tendre qui puisse exister qu'il en disposait d'autres. Un mince sourire se dessina sur ses lèvres, alors qu'elle se rendait compte qu'il devait la prendre pour une idiote à s’inquiéter d'une chose aussi futile.

Cependant, et alors que le silence régnait au sein de cette pièce, elle trouva le courage de lui faire part des moindres de ses pensées en se confiant sur ce qu'elle pensait de lui. C'est ainsi que d'abord hésitante, elle retrouva son naturel au fur et à mesure de ses explications. Lui permettant ainsi d'agir telle qu'il pouvait la connaître, en étant honnête et en lui affirmant d'une certaine manière, qu'elle serait toujours présente à ses côtés tant qu'il le souhaiterait. Le sourire qu'ils échangèrent signifiait bien plus que de simples mots, car au delà de ce dernier, on pouvait y voir la naissance de quelque chose de nouveau et qui promettait une force bien plus grande que celle dont ils avaient touché du doigt de part leur amitié. Aussi, alors qu'elle s'approchait de lui afin de déposer un baiser sur sa joue, la jeune fille en profita pour le regarder par la suite et lui donner son sourire le plus beau. Lorsqu'il posa sa main sur sa joue afin de dégager les quelques larmes qui étaient restées en suspend, la jeune fille déplaça l'une de ses mains pour venir la poser sur celle de Liam et ainsi la saisir pour la maintenir contre elle. Elle n'avait plus envie que ce contact disparaisse, tant il lui donnait de la force. Elle ne voulait plus se sentir éloignée de lui. Lui, qui représentait tant à ses yeux. Aussi, alors qu'il lui expliquait qu'il serait toujours présent à ses côtés, parce qu'il se devait de le faire parce qu'il était son ami et parce qu'il tenait à elle, le sourire de la jeune fille continua à s'élargir et ses yeux à briller tant elle était touchée par les mots qu'il avançait à son égard. Jamais, elle n'aurait cru entendre de telles choses, surtout venant de lui. Et pouvoir enfin entendre ce qu'elle avait tant espéré dans ses pensées prodiguait en elle une chaleur si intense que ses joues s'empourpraient à vue d’œil. Touchée par ses paroles, et pour une fois bien silencieuse face à des mots qu'elle ne pensait jamais entendre, Pine réagit de la manière la plus naturelle qui puisse exister selon elle, en relâchant la main de son meilleur ami pour passer ses bras autour de son cou et se serrer contre lui. Des larmes perlèrent le long de ses joues, non pas dues aux maux dont elle était victime mais plus en relation avec ce sentiment de bien être qui était en train l'habiter à cette heure.  « Je serai toujours là pour toi aussi. » se contenta t-elle de répondre timidement dans le creux de son oreille, avant d'enfouir son nez dans le creux de son cou. Elle ferma les yeux quelques secondes et inspira profondément, ancrant ainsi dans sa mémoire cette odeur qui lui était familière et qui lui rappelait leur aventure sur la plage. Souriante, elle ouvrir ses yeux et se réinstalla de manière plus convenable, leur permettant ainsi à tous les deux de pouvoir profiter du regard qu'ils s'échangeaient. A nouveau, ce sourire qui les unissait reprit place sur leurs visages, laissant ainsi Pine profiter du spectacle qu'il lui offrait en l'admirant le plus tendrement possible. Elle aurait pu rester dans cette position pendant des heures, si elle n'avait pas été encore une fois émue par les paroles de son meilleur ami. Accepter la confiance dans le ton de ses paroles lui fit hocher la tête de manière affirmative, alors qu'il la rassurait. Elle baissa néanmoins son regard, cachant à moitié l'embrasement de ses joues alors qu'il lui offrait un nouveau bisou sur son front. Si il continuait à ce rythme là, Trixie était certaine de développer une véritable addiction à ses baisers là. Cherchant à se lover encore une fois contre son torse, la jeune fille se mit à repenser à tout ce qu'il s'était passé. C'est ainsi qu'elle parvint à se rendre compte de la chance qu'elle avait d'avoir une personne telle que lui dans sa vie. Il était parvenu à lui redonner confiance et par ses gestes, il éveillait en elle quelque chose de nouveau. Une chose, qui lui donnait l'impression d'exister entièrement et de ne pas être ce pâle reflet dont elle parvenait à entrevoir les traits chaque matin devant une glace. Son cœur semblait se réveillait et ainsi lui ouvrir les yeux sur beaucoup de choses. Inconsciente de ce qui était en train de se passer, elle préférait vivre ce moment le plus possible. Afin de ne rien regretter, et surtout afin de faire en sorte que lui aussi, son soleil, puisse se sentir aussi bien qu'elle pouvait l'être. Fixant la télé devant eux, Pine s'était empressée de retrouver la main de Liam pour ainsi la garder comme si sa propre vie en dépendait. Penser à partir, n'était encore qu'un lointain cauchemar, si bien que lorsqu'il s’éclaircit la gorge afin de reprendre la parole, la jeune fille eut un léger sursaut. Elle pensait qu'il s'était peut être endormi. Mais revenant à la réalité, elle se releva un peu afin de pouvoir le regarder au mieux alors qu'il lui proposait de passer la nuit chez lui. Surprise par cette demande, Pine devait probablement paraître comme très étrange alors qu'elle expiait le visage de son meilleur ami. Est ce qu'elle avait bien entendu ? Préférant ne rien dire, elle le laissa continuer et lui expliquer qu'il était prêt à lui laisser son lit si elle le désirait. Sentant alors son cœur battre à la chamade contre sa poitrine, Pine afficha un sourire au ralentis.  « J'ai pas envie de partir moi non plus... »

Ancrant son regard dans le sien, la jeune fille se pinça instinctivement la lèvre inférieure avant de laisser échapper le fond de sa pensée.  « J'ai envie de rester avec toi. Mais je ne veux pas t'embêter, et puis je peux dormir sur le canapé tu sais. Je peux même dormir comme on est là tous les deux sur le canapé. Au moins, je sais que tu es là... » Elle baissa ses yeux et prit un ton de petite fille, alors qu'elle se rendait compte d'une évidence.  « J'ai peur d'être toute seule... » Sa voix ressemblait plus à un murmure, précisant ainsi une confidence qu'elle n'osait avouer. Haussant les épaules, elle finit néanmoins par reprendre contenance et rajouta avec cet air amusé qu'elle se plaisait à avoir lorsqu'elle souhaitait dissimuler quelque chose.  « Mais bon, c'est pas comme si un monstre allait sortir de sous le lit. Et puis on est grands maintenant. Dormir seule ne me fait pas peur. » Elle lui tira la langue en guise de réponse et se mit à rire avant de retrouver un sérieux sincère.  « Merci de me proposer et de me vouloir. Merci pour tout. Je vais essayer de me faire aussi discrète qu'une souris pour ne pas t'embêter. » Encore une fois, elle se serra contre son torse et renifla afin d'empêcher quelques larmes de s'échapper.  « Je vais t'aider à préparer le lit, si tu veux bien... » Ses yeux se fermèrent alors qu'elle pouvait entendre distinctement les battements du cœur de Liam contre sa poitrine. Même si elle admettait le fait qu'ils devaient se lever pour ainsi préparer tout ce qu'il y avait à faire, elle ne parvenait pas à le quitter pour autant. Trop effrayée de perdre ce qu'ils venaient de créer, elle voulait juste garder encore quelques instants ce sentiment de bien être qu'elle ressentait en sa présence. Prenant conscience de ce fait, elle finit par se mettre à rire dans cette position,  « Enfin quand j'arriverai à te lâcher. » Elle continua à rire et finit par trouver le courage pour enfin parvenir à le relâcher et se relever du canapé pour lui tendre la main en guise d'invitation à faire de même lui aussi.


I was searching, you were on a mission. Then our hearts combined like a neutron star collision. I had nothing left to lose you took your time to choose. Then we told each other with no trace of fear that... Mon cœur s'ouvre à ta voix comme s'ouvrent les fleurs aux baisers de l'aurore. Our love would be forever and if we die, we die together. And lie, I said never 'cause our love would be forever.

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Liam P. Thompson

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: a dream is a wish you make all alone...
Faites place à la vedette
Liam P. Thompson
J'ai posé bagages ici le : 29/08/2012 Jouant le rôle de : Polochon, le meilleur ami d'Ariel et le poisson le plus peureux de l'océan. Nombre de messages : 1292 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum. Un merci à : avatar ruthless, officiellement sponsorisé par Pine parce que c'est la plus belle et que je l'aime (a). sign tumblr et code par WH. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Garrett Hedlund.
MessageSujet: Re: A girl like you ♥ Pine A girl like you ♥ Pine EmptyDim 10 Mar - 22:36



Pine & Liam
Every night before I sleep I thank the Lord for givin' me another day. So I can be with you cause I ain't never seen a face so beautiful in every way. I can't believe that I'm here with you...


Persévérer. C’était sans doute cela la clé. Essayer de s’en sortir et de trouver une solution par n’importe quel moyen du moment que ça reste dans la limite du normal et de l’acceptable. Parfois, il fallait du temps pour réussir à se remettre d’une épreuve, surtout lorsqu’elle était particulièrement difficile et que sans prévenir elle s’était attaquée à vos points faibles les plus obscurs. Ceux que chaque personne prend soin de cacher, de ne montrer à personne pour s’éviter tout un tas de questions gênantes et auxquelles personne n’a envie de répondre. Alors parfois, vous vous retrouviez dans ce genre de situation et tout vous parait insurmontable, aucune lueur d’espoir n’arriver à persister. Sauf si vous avez un peu de chance. Soit vous arriviez à trouver assez de force et de courage en vous pour surmonter cela tout seul comme un véritable super-héros ou alors vous étiez plus simplement humain et la présence des autres ne pouvait être que bénéfique. Surtout lorsqu’il s’agissait de personnes que vous aviez choisi. Celles qu’on rencontre quand on ne s’y attend pas et qui pourtant change tout. Au début, on ne veut pas y croire parce que tout cela parait presque irréel et petit à petit ça s’installe. Doucement pour ne brusquer personne et pour ne pas avoir peur mais c’est bien là. Et quand finalement, on croit qu’il n’y a personne pour nous aider, nous écouter, nous réconforter, nous faire sourire, on se rend compte qu’il y en toujours une. Et finalement, c’était la plus importante, celle qui resterait là, probablement pour toujours. Pour être tout à fait honnête, Liam n’avait jamais eu ce genre de problème, il avait tendance à vivre sa vie un peu au jour le jour, ne se souciant que des choses qu’il jugeait réellement importantes et laissant les autres au second plan. Pourtant, tout en serrant Pine dans ses bras, il savait ce qu’il ferait. Si c’était lui qui se retrouvait ainsi, à douter de tout, à ne plus savoir quoi faire, à avoir peur de ne plus se reconnaitre en se regardant dans une glace, il savait que c’était vers elle qu’il se tournerait. A vrai dire, il n’y avait jamais réfléchi parce que tout cela paraissait tellement loin, comme dans un autre monde. Mais il savait que ce serait elle. Sans aucun doute elle qui aurait le pouvoir de le calmer et d’arriver à le faire penser à autre chose tout en dédramatisant la situation. Sans même avoir besoin d’y réfléchir pendant plusieurs minutes, en fait il n’y avait même pas lieu de réfléchir, c’était ainsi. Et il n’avait même pas envie de se demander pourquoi parce que la conclusion lui plaisait. Comme il était prêt à faire cela chaque jour pour elle. Liam ne le souhaitait pas, loin de là. Voir les larmes dans ses yeux avait sans doute été la pire des choses mais s’il pouvait être celui qui les effacerait alors oui, il était prêt à faire ça aussi souvent qu’il le fallait. Parce qu’elle avait besoin de lui et qu’il avait besoin d’elle au moins tout autant. Alors il n’était pas prêt à la laisser s’en aller. Et ce n’était pas négociable. Peu importe le nombre de tee-shirt qu’elle pensait pouvoir tâcher avec ses larmes, ça n’avait aucune importance. La seule et unique chose importante c’était qu’elle sente mieux et apaisée. Au fond, c’était bien tout ce qu’il espérait et tout ce qu’il voulait. Liam la serra une nouvelle fois dans ses bras alors qu’ils échangeaient un sourire. Il ne comprenait pas forcément comment ils en étaient arrivés à parler d’eux, ni même comment il avait réussi à formuler autant de phrases sans s’arrêter en cours de chemin pour la regarder et attendre une réaction de sa part. Cela ne lui ressemblait pas et pourtant… C’était sans doute parce qu’avant tout, il l’avait fait dans le but de la rassurer. Bien sur ce n’était pas pour autant que ce n’était pas ce qu’il pensait ou bien que ça ne comptait pas mais c’était sans doute plus simple. Parce qu’il ne le faisait pas pour lui, mais tout simplement pour elle. Et il était sans aucun doute prêt à faire beaucoup de chose pour elle, sans même qu’elle ne le demande. Et s’il fallait qu’il passa la soirée ainsi que la nuit à parler parce qu’elle n’aimait pas le silence, il savait dès à présent qu’il le ferait. Mais bien heureusement, ce n’était pas le cas et ça lui évitait de partir dans un monologue dénué de sens. Les lèvres de Liam s’étirèrent en un sourire et il eut juste le temps de croiser le regard de Pine avant qu’elle ne disparaisse une fois de plus, cachée dans le creux de son cou. Au moins, ça avait le mérite d’être clair. Peu importe, l’heure, l’endroit et le temps, ils seraient toujours là l’un pour l’autre et c’était bien cela le plus important. Du moins à ses yeux. Et s’il le fallait, cela pouvait bien être elle et lui contre le reste du monde, qu’il n’en avait rien à faire. Du moment qu’elle se trouvait de son côté.

Il n’avait besoin de rien de plus. Il n’y avait jamais cru ou bien n’avait simplement jamais voulu y croire, mais finalement c’était bien vrai : parfois, il suffisait d’une seule personne pour se sentir plus fort, pour enfin croire que plus rien ne réussirait à nous mettre à terre et quand bien même c’était le cas, il y aurait toujours cette personne pour nous aider à nous relever. Finalement, le jeune homme allait peut-être finir par y croire. Ce ne pouvait pas être une mauvaise chose après tout. En tout cas, il savait que cette soirée resterait longtemps dans sa mémoire. Au-delà du fait qu’il avait essayé de remonter le moral de sa meilleure amie et qu’il espérait avoir réussi au moins à moitié. Ça n’avait jamais été dans ses habitudes mais être aussi proche de Pine ne le dérangeait pas. Même si au départ, il voulait bien admettre qu’il n’était pas dans la zen attitude la plus totale, il devait bien avouer que la suite s’était déroulée plutôt naturellement et cela le surprenait. Comme à chaque fois qu’il se rendait compte qu’avec elle, tout avait l’air naturel. Rien ne semblait être déplacé et rien ne semblait pouvoir provoquer un quelconque sentiment de gêne. Ils étaient juste eux et faisaient leur possible pour que l’autre se sente bien. Ils avaient besoin de l’autre pour avoir un peu de force et c’était sans doute ce qui n’avait pas fait reculer Liam. Elle avait besoin d’elle et au-delà de ça, l’avoir dans ses bras se trouvait être quelque chose de particulièrement plaisant. Quelque chose qu’il n’échangerait pour rien au monde. Serrer sa main pour la réconforter, l’embrasser sur le front pour lui faire comprendre qu’il ne l’abandonnerait jamais. Peu importe le geste qu’il avait eu au cours de la soirée, Liam ne le regrettait pas. Serrés l’un contre l’autre dans le canapé, le jeune homme était même prêt à ne pas regretter la proposition qu’il lui avait faire. Jusqu’à ce que son visage ne se relève et qu’il croise son regard. Il ne savait pas si elle attendait quelque chose de particulier mais il ne voulait en aucun cas que son idée ne soit mal perçue. Tout ce qu’il voulait, c’était pouvoir l’aider, de pouvoir prendre soin d’elle tant qu’elle en avait besoin. Et même si elle n’en avait pas besoin, il serait prêt à le faire. La respiration de Liam sembla reprendre à la normale quand elle lui avoua qu’elle ne voulait pas partir non plus et il lui sourit. Finalement, il avait sans doute bien fait de lui poser la question et d’oublier sa peur pendant quelques secondes. Au moins, il savait à présent que le sentiment était partagé. Les yeux de Liam se baissèrent cherchant à croiser le regard de Pine. Il avait été prêt à répliquer qu’il n’avait pas l’intention de la laisser dormir sur le canapé. Il n’était pas un humain depuis bien longtemps mais il connaissait quand même les principales règles de savoir vivre comme celle de toujours laisser la meilleure place à une femme. Mais il se battrait pour cela plus tard. Même si Pine semblait se ressaisir rapidement, le jeune homme n’avait pas pu manquer la première partie et il ne voulait pas qu’elle ait peur, que ce soit d’être toute seule ou bien de tout autre chose. Il esquissa un sourire. « Tu ne seras pas toute seule… » Comme pour répondre à sa confidence, sa voix ressemblait à un chuchotement bien que personne ne pouvait les entendre. Il eut un sourire et Liam lui adressa un clin d’œil quand elle fit sa tentative de blague. Même s’il rentrait dans son jeu, il n’était pas complètement dupe, mais il n’allait pas insister. Juste faire en sorte d’être plus attentif qu’en temps normal. Il resserra sa prise sur elle, la serrant contre lui tout en veillant à ne pas l’étouffer alors qu’un léger sourire s’installait sur ses lèvres. Décidément, elle ne changerait jamais et veillait toujours à ne pas déranger les autres. « Tu ne me dérange pas, je t’assure. Sinon, je ne te l’aurais pas proposé. Par contre, tu ne dormiras pas sur le canapé. » Et elle n’avait pas besoin d’essayer de négocier. Ce qu’elle ne fit pas d’ailleurs. Liam réussit à retenir son rire alors qu’elle lui proposait de l’aider à mettre le lit en place alors qu’elle n’amorçait aucun mouvement pour se lever. Mais son rire rejoignit celui de Pine quand elle l’avoua elle-même. Au fond, lui aussi serait bien resté sur ce canapé pendant encore un moment mais sans doute que ce n’était pas raisonnable. Amusé sa main glissa dans celle de Pine, juste pour la forme, alors qu’il se relevait sans son aide. Avec un simple mouvement, il savait très bien qu’il aurait pu la faire retomber à côté de lui et ils avaient déjà eu tellement de mal à se lever, autant l’un que l’autre, qu’il n’allait pas tenter le diable une deuxième. Un sourire au coin des lèvres, il la regarda. « Je crois que j’ai du être un coussin hyper confortable dans une troisième vie… »

Liam passa un bras autour de ses épaules pour la mener jusqu’à sa chambre après avoir pris soin d’éteindre la télévision. Il alluma la lumière et s’en voulut instantanément de ne pas être plus ordonné. Ce n’était pas non plus la troisième guerre mondiale mais il savait déjà que deux ou trois de ses affaires devaient trainer par ci par là. « T’as le droit de faire le tour, pour prendre tes marques » Liam eut un sourire amusé en croisant son regard. Elle n’allait de toute façon pas avoir grand chose à visiter. La seule chose qui pouvait être amusante, à la limite, c’était de sauter sur le lit. Il ne doutait pas qu’en d’autres circonstances, elle l’aurait fait mais sans doute qu’aujourd’hui était un peu plus particulier. Il se dirigea vers son armoire et en sortit une pile de drap qu’il posa sur son lit. Liam s’apprêtait à refermer la porte quand son regard s’arrêta sur une pile de tee-shirt et une drôle d’idée lui arriva en tête. Doucement, il détourna la tête en direction de sa meilleure amie qui avait déjà mis le nez dans la pile de drap et il se racla la gorge, doutant de ses propres paroles. « Hum…Je viens de penser. Pour dormir, tu… enfin, tu veux te changer ou bien, garder ce que tu as sur toi ? » Liam fronça les sourcils, déjà prêt à se coller plusieurs gifles lui-même. Définitivement, on ne peut pas faire pire. Il passa finalement une main dans sa nuque, respirant un bon coup. « Si tu préfères, je peux te prêter un tee-shirt, ça sera sans doute plus confortable… » Il préféra ne pas continuer ce qui allait bientôt ressembler à son propre massacre. D’un rapide geste, il lui montra où il se trouvait et lui indiquait par la même occasion qu’elle n’aurait plus qu’à se servir. De toute évidence, même s’il avait eu quelque chose à lui cacher, il ne l’aurait certainement pas fait dans une pile de tee-shirt. Liam retourna auprès d’elle et finit d’envelopper un oreiller dans le tissu. Il eut un sourire joueur avant de lui envoyer doucement sur l’épaule pour que l’oreiller finisse sa course sur le lit. « Voilà, mademoiselle… » Un léger rire s’échappa d’entre ses lèvres avant qu’il ne reprenne son sérieux. Le lit était finalement prêt, il n’avait plus aucune raison de s’attarder encore bien longtemps dans sa chambre. Après tout, il n’avait pas besoin de grand chose pour aller dormir sur le canapé, si ce n’est une couverture, histoire de ne pas tomber malade. Lui faisant face, Liam lui adressa un sourire chaleureux. « Alors, la salle de bain est par là, tu as le droit de faire comme chez toi, alors profite en. Et si jamais, il y a quoi ce que soit, je ne suis pas loin, d’accord ? » Il lui avait d’abord montré une porte fermée un peu plus loin, qu’elle sache au moins où aller avant de lui montrer d’un signe de main, le salon. Il ne voulait pas qu’elle hésite si elle avait besoin. Il esquissa un sourire, la regardant doucement avant de poser une main sur sa joue. « Est-ce que ça va aller ? » Elle allait surement lui répondre par l’affirmatif, Liam le savait. Cependant, il avait quand même ressenti le besoin de lui demander, juste au cas où…


    love me today don't leave me tomorrow. i don't konw where to start i'm just a little lost. i wanna feel like we never gonna ever stop. i don't know what to do, i'm right in front of you. Asking you to stay. Stay with me tonight 'cause I think about you every single day ♥️
Revenir en haut Aller en bas
P. Trixie Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retrouver toute ma famille
Faites place à la vedette
P. Trixie Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 23/06/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters. Vous vous demandez laquelle ? Celle qui a le plus de caractère et qui gère la bande. Chieuse en force *héhé*. Nombre de messages : 1943 On me connait sous le pseudo : ... Un merci à : twisted lips + Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke.
MessageSujet: Re: A girl like you ♥ Pine A girl like you ♥ Pine EmptySam 30 Mar - 16:19



Pine & Liam
A falling star fell from your heart and landed in my eyes. I screamed aloud, as it tore through them, and now it's left me blind. And in the dark, I can hear your heartbeat
I tried to find the sound.


Avouer quelque chose ne va pas, ou bien ses propres sentiments s'avérait être une difficulté que tout un chacun parvenait ou non à combattre. Après tout, il était assez courant de se cacher derrières des masques, prévalant avant tout une force qui nous habitait pour ainsi ne gêner personne et se dévoiler comme étant des personnes parvenant à affronter n'importe quelle peine. Ces masques pouvaient, à long terme, devenir permanent pour ainsi cacher aux yeux de tous ce que nous étions réellement et ainsi mettre de côté ce qu'il nous faisait être humain de manière générale. Ce sentiment était parfois ressenti comme étant celui d'une plénitude sans égale, mais il terminait toujours par s'effriter pour nous révéler enfin la triste réalité des choses. C'est pourquoi avouer, aussi difficile soit-il, pouvait être le meilleur remède à tout nos problèmes ou du moins à une grande partie d'entre eux. Ne serait-ce que pour nous même. Et lorsque nous avions trouvé la bonne personne à qui le faire. Lorsque nous avions assez de force pour ainsi combattre nos démons et les affronter en nous confiant, alors cette personne était devenue une part intégrante de votre vie. Celle pour qui, il était facile de trouver n'importe qu'elle force pour la rendre fière de nous. Celle pour qui nous étions prêt à sacrifier notre vie et n'importe quoi afin de pouvoir la rendre heureuse. Celle que nous apprenions à aimer à part entière et pour qui nous ferions tout. C'est ce qu'il s'était passé pour Liam. C'était de cette manière là que la jeune fille le percevait. Il était en train, malgré lui, de devenir son oxygène, sa lueur d'espoir, son soleil, son tout. Pine se rendait compte qu'elle ferait toujours tout pour lui, qu'elle veillerait à vouloir son bonheur, même si elle le désirait déjà. Mais ce sentiment continuait à grandir encore et encore, si bien qu'elle acceptait une évidence qu'elle s'était cachée depuis trop longtemps sûrement. C'était lui et seulement lui qui parvenait à combler son cœur, qui arrivait par son sourire, par ses mimiques faciales et par tout ce qui le caractérisait à la rendre heureuse, plus qu'elle ne pouvait l'être grâce à ses sœurs. Il n'y avait que lui qui hantait ses pensées et habitait ses rêves. Seulement lui et pour toujours. Autrefois à peine imperceptible, à présent qu'elle était dans ses bras, ce fait était devenu bien réel. Si simple à toucher et tellement grand quand il s'agissait de l'espérer. Elle avait l'impression, sans pouvoir parvenir à expliquer comment, que ses tracas même si ils étaient toujours présents et bien réels, étaient à des années lumière. C'était comme si, elle parvenait à renaître de ses cendres afin de mieux affronter la suite des événements. Elle parvenait à retrouver le masque qu'elle mettait en avant pour les autres, tant qu'elle pouvait l'ôter en sa compagnie. Peut être était ce le simple fait de parler et de se confier de ce qu'ils ressentaient l'un pour l'autre ? Elle n'en avait aucune idée, mais le résultat était là. Elle se sentait apaisée, et tellement idiote de n'avoir pas pu trouver seule ce qu'il était parvenu à lui montrer. Jamais elle ne pourrait le remercier de ce qu'il avait fait, tant cela représentait beaucoup. Même si, elle n'était pas encore à même de pouvoir dire que ses démons avaient totalement disparus, il n'en restait pas moins qu'elle se sentait mieux. Et surtout qu'elle parvenait à retrouver le sourire qu'elle pensait avoir perdu. Installée dans ses bras, Pine avait l'impression que plus rien ne pourrait lui arriver. La force de Liam parvenait à lui faire comprendre qu'elle était en sécurité avec lui et qu'elle pouvait rester celle qu'elle avait toujours été. Perdue dans son regard, elle ne pouvait s'empêcher de lui sourire de cette même façon qu'il le faisait lui aussi. Et souhaitait se perdre encore quelques instants dans le vert de ses yeux afin de se sentir rassurée. Malheureusement, il fallait bien se lever, et même si elle le fit à contre cœur, elle y arriva. Tendant sa main à son meilleur ami, afin qu'il la lui saisisse, la jeune fille s'attendait à ce qu'il la fasse tomber à ses côtés et s'était penchée un peu en arrière afin de résister à cette tentation. Cependant, il ne fit rien et se contenta juste de se lever en omettant l'hypothèse qu'il devait être un coussin dans une vie antérieure. Riant de plus belle par cette remarque, Pine s'amuse à venir appuyer à l'aide de son index sur son bras avant de rajouter avec humour.  « T'es moelleux Banane. » Puis elle se mit à rire de plus belle, avant de prendre la main de son meilleur ami de l'autre côté de son épaule. Ainsi, elle se mit à le suivre et pu découvrir un peu l'appartement dans lequel il partageait sa vie avec Ruby. Cette dernière devait probablement s'être couchée à cette heure, et n'avait sûrement pas du vouloir les déranger (oui la pauvre mdr ). Quoi qu'il en soit, c'est avec un regard curieux qu'elle pénétra dans la chambre de Liam pour la première fois. Pour tout dire, elle n'avait jamais eu l'occasion de voir à quoi ressemblait une chambre en dehors de celles du pensionnat. Et celle de Liam ne ressemblait pas du tout à ce qu'elle connaissait. Plus petite, car il était seul, Pine trouva que c'était là un meilleur compromis pour ainsi parvenir à se retrouver un peu. Elle n'avait jamais vécu seule à proprement parlé. Même lorsqu'elle était une lapine, il fallait dormir toutes les nuits mais aussi l'hiver entier dans le terrier en compagnie de toute la famille. Et depuis qu'elle était humaine, même si Lady faisait parfois partie des abonnés absents, il n'en restait pas moins qu'elle devait partager tous les espaces avec des personnes. Et se retrouver ici lui faisait bizarre. Mais pas dans le mauvais sens du terme, au contraire. La pièce était plus petite et donc plus propice à pouvoir se confier lorsqu'on était deux, mais également à partager plus d'intimité (je ne suis pas perverse hein mdr ).

Elle revint en vitesse sur Terre, alors qu'elle pouvait s'apercevoir qu'on voyait au loin le large de la mer, depuis la fenêtre. C'est en détournant son regard, qu'elle fut confrontée à la vision la plus agréable du monde, à savoir Liam qui lui tournait le dos et qui cherchait des draps dans son armoire. La jeune fille ne put s'empêcher de laisser ses yeux glisser vers les fesses de ce dernier, alors qu'il était en train de relever les bras pour attraper des couvertures. Et c'est avec un sourire amusé, qu'elle détourna son regard pour le poser sur le lit au même moment qu'il déposa ces derniers sur celui-ci. Elle s'empressa d'attraper le drap housse et commença à s'affairer à le mettre en place, avant de s'arrêter. En effet, au raclement de gorge de son meilleur ami, le doute venait de s'installer en elle. Aie... Il allait probablement lui dire qu'après mûre réflexion, ce n'était peut être pas une bonne idée qu'elle dorme ici... Baissant son regard, la jeune fille s'apprêtait déjà à répondre que de toute façon, elle comprenait sa décision avant de le relever en vitesse, surprise, par ce qu'elle venait d'entendre. Est ce qu'il lui demandait réellement comment elle allait dormir ? A vrai dire, elle n'avait pas du tout envisager quoi que ce soit de ce point de vue là, car la seule chose qui était importante était de dormir. Mais à présent qu'il y pensait, elle se regarda et s'aperçut qu'elle était habillée oui et non en pyjama. Elle était tellement perdue dans ses pensées, qu'elle ne percevait plus la réalité des choses. Et tout était si naturel, qu'elle avait l'impression qu'elle allait dormir chez elle grâce à lui. Mais à présent que la réalité se rappelait à elle de cette manière, elle regarda en direction de la pile de linge que Liam lui montrait et sentit ses joues rosir.  «  C'est gentil, merci. Je t'en piquerai un. En plus d'être un coussin confortable tu es aussi un fournisseur de tee shirt. » Elle lui adressa un sourire et se mit à rire avant de se remettre dans la préparation de ce qui allait être son lit pour la nuit. Puisqu'apparemment, elle n'avait pas le choix et qu'elle ne voulait pas le faire bouder, elle l'écouta tout simplement. Ils terminèrent assez rapidement, et d'ordinaire joueuse, Pine préféra rester calme cette fois. Elle repensait à la conversation qu'ils avaient eu et à la suite des événements pour les jours à venir. C'est lorsqu'elle sentit l'oreiller contre son épaule et qu'elle entendit le rire de Liam qu'elle revint à la réalité et qu'elle fit mine d'avoir mal.  « Outch... » laissa t-elle échapper d'entre ses lèvres en se frottant l'épaule et en se retenant de rire. Puis elle s'amusa à lui envoyer le sien sur la tête avant de lui faire un grand sourire et de rajouter avec fierté.  « Merci monsieur... » Elle lui tira la langue et le regarda revenir vers elle tout en lui expliquant où se situait la salle de bains ainsi que le fait qu'elle pouvait agir à sa guise. Souriante, elle ne le lâcha du regard à aucun moment et se contenta d’acquiescer d'un signe de tête pour lui montrer qu'elle avait bien tout compris. Cependant, elle n'avait pas envie de le voir partir... Aussi idiot que cela pouvait paraître, elle avait l'impression que dés qu'il se serait éloigné que de quelques mètres seulement, tout allait revenir à la surface et elle se sentirait à nouveau seule... Mais dans le soucis de vouloir le rendre fier d'elle, Pine se contenta de poser sa main sur celle de Liam, lorsqu'il lui déposa sur sa joue et tenta de lui répondre avec le plus de conviction possible.  « Je pense que oui... » Et elle lui adressa un nouveau sourire avant de lui prendre sa main afin de déposer un baiser dans le creux de celle-ci.  « Merci pour tout... » continua t-elle avant de le laisser partir en direction du salon. C'est alors qu'il marchait dans le couloir qu'une idée lui vint en tête et sans crier gare, la jeune fille se mit à courir pour sauter sur le dos de son meilleur ami. Il allait probablement se dire que c'était une chose qu'elle devait adorer faire, puisqu'il s'agissait de la seconde fois qu'elle lui faisait un coup pareil. Bref, elle s'agrippa comme elle le put et s'empressa de rajouter avec une voix joueuse  « Mwahaha, tu pensais être tranquille maintenant hein ? Raté... Tu me laisses ton lit, mais je t'aide quand même pour faire le tien. »

Elle se laissa transporter jusque dans le salon et avant qu'il ne refasse la même chose que sur la plage, Pine se dépêcha de dire « Ah non... Attends... Une fois mais pas deux ! Tu ne m'écrases pas sur le canapé. » Riant en essayant de ne pas trop faire de bruit, la jeune fille détacha ses jambes de sa taille et se laissa retomber debout derrière lui, avant de s'empresser de lui prendre la couverture des bras et ne pu s'empêcher d'agir comme elle le faisait d'ordinaire : comme une maman.  « Vas y installe toi et je te mettrai la couverture comme il faut pour que tu sois bien au chaud et bien installé. » Gardant son sourire intact, elle fixa Liam de manière intense et arqua un sourcil avant de se mettre à faire son petit chef.  « Allez zou, on se dépêche. Sinon demain tu seras fatigué et tu n'arriveras pas à te lever. » Elle continua à le regarder et rajouta avec un ton qui se voulait joueur.  « Et on ne boude pas, sinon pas de bisou de bonne nuit ! » Elle se mit à rire avec lui et le laissa s'installer avant de déposer la couverture sur lui. Elle s'amusa ensuite à bien caler cette dernière afin de l'empêcher de bouger et en profita pour lui remonter même au dessus de la tête afin qu'on ne le voit plus. C'est alors qu'une nouvelle idée lui vint en tête et qu'elle se décida à lui faire des chatouilles par dessus la couvertures. Bien entendu elle finit par tomber par terre alors qu'il se débattait et qu'il parvenait enfin à se dégager de tout. Et c'est sur cette note joyeuse qu'elle se releva  « Je vais aller dans la salle de bains et tenter de dormir. » Elle se pencha sur lui et en profita pour déposer un léger baiser sur son front avant de reprendre avec un joli sourire  « Je te souhaite de passer une bonne nuit Banane. Merci encore pour tout. J'ai besoin de toi, tu sais... » Elle lui adressa un léger sourire en coin et se détourna pour se diriger en direction de sa chambre. La bas, elle se dépêcha de prendre un tee shirt et s'en retourna du côté de la salle de bains. Fermant la porte derrière elle avec précaution, elle s'appuya contre cette dernière et ferma les yeux quelques secondes. Après quoi, elle se décida qu'il était temps de chasser ses mauvaises idées de son esprit et secoua sa tête avant de se reprendre en main. C'est alors qu'elle se dépêcha de se déshabiller tout en prenant soin de garder son soutien gorge et sa culotte avant d'enfiler le tee shirt de Liam. Un sourire en coin se dessina sur ses lèvres, alors qu'elle prenait conscience de ce qu'elle venait de faire. Elle portait ses vêtements et ce de manière si naturelle. Elle se regarda dans le miroir et s'aperçut alors qu'elle avait une tête à faire peur... les yeux rougis, de longues cernes, elle se demandait comment elle était parvenue à faire penser à Liam que tout allait mieux. Aussi, elle se pencha au dessus de l'évier et commença à se laver le visage une première fois, puis une seconde et enfin une troisième avant de se sécher ce dernier et d'essayer d'ajuster ses cheveux pour aller dormir. Après quoi, elle rassembla ses affaires et les ramena avec elle jusque dans la chambre. S'installant dans le lit, la jeune fille se mit sur le dos et regarda droit devant elle en essayant de se remémorer ce que son meilleur ami lui avait dit. Ses sœurs ne la jugerait pas... Elles la connaissait et elles savaient qu'elle ferait toujours tout pour le mieux de tout le monde. Elles la savaient forte également. Et pourtant, elle était persuadée qu'elle allait les décevoir à cause de cette pauvre vielle idiote... Que dirait Panpan aussi si il savait ? Et ou était-il ? Pourquoi est ce qu'il n'essayait pas de les retrouver ? Commençant à s'imaginer les pires scénario possibles et imaginables, Pine ne put contenir ce qu'elle retenait depuis trop longtemps maintenant. Et c'est en se tournant sur le côté et en prenant une position de fœtus, qu'elle se cacha dans les draps pour essayer d'étouffer ses pleurs, priant secrètement pour que personne ne l'entende...


I was searching, you were on a mission. Then our hearts combined like a neutron star collision. I had nothing left to lose you took your time to choose. Then we told each other with no trace of fear that... Mon cœur s'ouvre à ta voix comme s'ouvrent les fleurs aux baisers de l'aurore. Our love would be forever and if we die, we die together. And lie, I said never 'cause our love would be forever.

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Liam P. Thompson

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: a dream is a wish you make all alone...
Faites place à la vedette
Liam P. Thompson
J'ai posé bagages ici le : 29/08/2012 Jouant le rôle de : Polochon, le meilleur ami d'Ariel et le poisson le plus peureux de l'océan. Nombre de messages : 1292 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum. Un merci à : avatar ruthless, officiellement sponsorisé par Pine parce que c'est la plus belle et que je l'aime (a). sign tumblr et code par WH. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Garrett Hedlund.
MessageSujet: Re: A girl like you ♥ Pine A girl like you ♥ Pine EmptyJeu 16 Mai - 15:51



Pine & Liam
Every night before I sleep I thank the Lord for givin' me another day. So I can be with you cause I ain't never seen a face so beautiful in every way. I can't believe that I'm here with you...


Douter. De soi-même ou bien parfois des autres, se remettre en question. Certaines personnes n’hésiteraient pas à vous dire que ça fait partie de la vie, que c’est ainsi et vous ne pouvez pas y échapper peu importe à quel point vous essayez. Peut-être ont-ils raison, la vie était faite d’imprévus, d’épreuves auxquelles on ne s’attendait pas forcément et pour lesquelles on n’était pas préparé alors oui, chaque personne était amené à douter un jour ou l’autre. Ça n’avait rien de spécial. Mais ce qu’il y avait de différent, c’était la manière de supporter cette épreuve, de la voir trainer en longueur parce que personne n’avait vraiment de très bon conseil ou bien au contraire de la voir s’effacer aussi facilement qu’elle avait pu apparaitre. Bien sur, le rêve de tout le monde était représenté par la deuxième hypothèse. Cela dit, ce n’était pas le cas à chaque fois. Tout dépendait des personnes, de leurs actions et surtout des personnes qui les entouraient. Est-ce qu’elles étaient à l’écoute ? Prêtes à l’aider peu importe ce qu’il faudrait faire, est-ce qu’elle acceptait d’arrêter de penser à leur propre petite personne pendant une voire deux heures pour uniquement se consacrer à l’autre ? La réponse était souvent positive mais dans les faits c’était tellement simple de remarquer que les belles promesses ne tenaient pas aussi longtemps qu’on voulait le faire croire. Pourtant en pleine période de doute, quand plus rien ne semble aller correctement, il suffisait parfois d’un peu de soutien. De constater que malgré les épreuves, malgré tout ce que la vie pouvait apporter de négatif il y avait quelqu’un qui était là et qui restait là, presque prêt à tout pour vous aider. Alors peut-être que parfois ce n’était pas suffisant mais c’était surement un bon début. Et c’est à peu près ce que Liam avait essayé et essayait toujours de faire pour sa meilleure amie. Il ne savait pas tout à fait si cela fonctionnait ou même si cela l’aidait vraiment mais il faisait de son mieux. La voir arriver chez lui les larmes aux yeux n’était pas une scène qu’il avait envie de revivre. Il préférait nettement la voir sourire ou rire, même si ça incluait le fait qu’elle se moque plus ou moins de lui. Peu importe, au moins elle était heureuse. Et au fond, c’était bien la seule chose qu’il demandait. Pourtant, il ne pensait pas avoir fait grand chose, simplement l’écouter, essayer de trouver les bons mots, ceux qui pourraient la réconforter et lui montrer que la situation n’était pas aussi horrible qu’elle semblait le croire. Bien sur que ce qu’elle avait vécut quelques heures plus tôt n’était pas forcément facile ni particulièrement agréable mais Liam avait suffisamment confiance en elle pour savoir qu’elle allait se reprendre. Que ce n’était pas une simple vieille qui allait signer son abandon et qui allait l’obliger à changer. Et même si elle ne le voyait pas encore, il savait très bien que c’était le cas, elle était bien trop entière, bien trop franche pour qu’une seule personne n’arrive à la faire changer. Surtout pour être changer en une version d’elle qu’elle n’aimerait pas. Et le jeune homme n’aurait probablement pas réussi à la laisser faire. Il tenait trop à elle, aussi joueuse soit-elle, aussi moqueuse aussi adorable et aussi folle soit-elle. Parce que c’était elle, tout simplement. L’un contre l’autre dans le canapé, la situation semblait être apaisée. Du moins pour le moment. Liam savait très bien que tout n’était pas encore réglé, que tout n’était pas encore complètement terminé et qu’il n’y avait pas forcément besoin de grand chose pour que ça reparte. Et ajoutez à cela le fait qu’il n’avait pas envie de la voir partir, sa proposition était venue toute seule. Et il ne put empêcher un sourire de s’installer sur ses lèvres lorsqu’elle accepta. Au moins il pourrait encore veiller sur elle pendant quelques heures et pour une raison encore obscure il était heureux de l’avoir encore auprès de lui. Mais après avoir accueilli autant de confidence, le canapé semblait être un endroit dur à quitter, il leur fallut toute leur bonne volonté réunit pour réussir à se relever et Liam dut se retenir de la faire tomber une nouvelle fois lorsqu’elle lui tendit sa main. Sinon, il était presque sur qu’ils n’arriveraient jamais à se relever. Pine, lui et sa troisième vie en tant que coussin. Amusée Pine admettait qu’il était moelleux et Liam afficha un sourire fier, se prêtant au jeu. « Je sais, je sais. » Il aurait presque été prêt à fanfaronner dans le salon mais le devoir les appelait. Liam se contenta donc d’entrainer la jeune femme vers sa chambre. Après tout, il lui avait proposé de rester dormir, pas de faire la fête. D’autant qu’il n’était pas certain que Ruby apprécierait autant de remue-ménage. Il allait d’ailleurs falloir qu’il pense à la prévenir demain matin.

Mais pour le moment la question principale n’était pas là. Même s’il était simplement question de dormir, il fallait tout de même un minimum de confort. Après être parti à la recherche de draps, qui ne furent pas si difficiles que ça à trouver, Liam fut confronté à nouveau dilemme et pas des moindres. Mais ce n’était pas si facile d’aborder un sujet pareil, en tout cas pas pour lui. Pourtant, il réussit tout de même à formuler une phrase avec un sens et eut un sourire quand la réponse de Pine se fit entendre. « Je suis multitâche qu’est-ce que tu veux. » Liam sourit et referma les portes de son armoire avant de retourner vers le lit. L’ambiance semblait plus calme, enfin aussi calme qu’elle pouvait l’être quand ils étaient tous les deux réunis mais au moins, elle semblait plus légère. Cependant, il restait sur ses gardes. Il savait que dans ce genre de situation c’était tellement simple d’aller bien ou même de faire semblant d’aller bien et de pouvoir craquer une nouvelle fois seulement dix secondes plus tard. Ce n’était simplement pas le moment de relâcher la garde. Pas de tout de suite. Liam sourit alors qu’il récupérait l’oreiller qu’il venait se prendre en pleine tête, croisant les doigts pour être sur de retrouver sa chambre encore entière d’ici le lendemain matin. Son regard balaya le visage de sa meilleure amie, cherchant la moindre trace de malaise ou de tracas. Ce serait mentir de dire que ça ne se voyait pas qu’elle avait pleuré mais le plus important résidait surtout dans le fait que le plus gros de la tempête soit passé. Bien sur, tout n’était pas encore parfait et tout irait mieux au fur et à mesure. Néanmoins, le jeune homme n’était pas encore tout à fait persuadé que le tempête soit vraiment passé, peut-être qu’elle s’était calmée, sans doute mais de là à dire qu’elle avait disparu. Un sourire au coin des lèvres, Liam se contenta d’ajouter « C’est normal, fillette… » avant de s’approcher et de déposer un dernier baiser sur le front de Pine et de disparaitre en direction du salon. Se retrouvant dans le couloir, seul pour la première fois de la soirée, il pensait que sa meilleure amie allait simplement aller se coucher, tranquillement. Mais il avait momentanément oublié de qui il parlait et tout lui revint en mémoire quand elle sauta sur son dos et qu’elle s’accrocha à lui. Bizarrement il avait un sentiment de déjà vu et eut un sourire. Amusé, Liam secoua doucement la tête et se dit qu’elle ne perdait définitivement pas le nord. Mais il dut se résigner et finit le trajet qui menait au salon avec Pine sur son dos. La vision du canapé lui donna une autre idée mais apparemment il n’y avait pas eu qu’à lui. Il laissa échapper un rire alors qu’elle se laissait glisser vers le sol toute seule. Il se retourna ensuite vers elle avec un sourire innocent. « Je ne vois absolument pas pourquoi tu pensais à ça. Ce n’est pas mon genre, tu sais bien… » Le sourire du jeune homme s’agrandit et il savait qu’ils devaient penser tous les deux à la plage. Après tout, c’était elle qui lui avait sauté dessus, lui n’avait fait que trouver un moyen imparable pour la faire descendre tout en douceur. Bon d’accord, pour le côté douceur, il fallait repasser mais quand même, ça restait un moyen imparable. Pine ne perdit pas un instant pour prendre la couverture des mains de Liam et de se mettre en mode chef, c’était le cas de le dire. Il l’observa quelques secondes, se demandant intérieurement si elle était bel et bien sérieuse mais sa deuxième réplique ne laissait plus aucun doute. Elle l’était. Il leva les deux mains devant lui en signe de reddition alors qu’un rire s’échappa d’entre ses lèvres. Elle était on ne peut plus sérieuse et ça pourrait presque faire peur à voir dans d’autres circonstances. Ses sœurs devaient se tenir à carreaux, selon lui. Il ajouta un simple « Oui maman… » accompagné d’un sourire avant de s’exécuter. Ce n’était, semble-t-il, pas le moment de faire une blague. Enfin c’était ce qu’il croyait. De son côté, Pine ne se gêna pas pour autant et Liam dut faire face à une vague de chatouilles plutôt inattendu. Instinctivement il essayait de se dégager et essayait surtout de retenir plusieurs éclats de rire pour ne pas réveiller Ruby. Heureusement pour lui ce fut de courte durée et il eut un sourire. « Bonne nuit. » Il aurait facilement pu rajouter que lui aussi avait besoin d’elle mais ce n’était sans doute pas le moment. Il la regarda s’éloigner et une fois qu’elle fut hors de son champ de vision, il se décida à éteindre la lumière et pourquoi ne pas essayer de dormir un peu. Même s’il savait déjà que ça n’allait pas être évident. Sa tête calée contre un coussin, il ferma les yeux et espérait que le sommeil ne tarde pas de trop. Seulement au bout de dix minutes, il avait bien du se rendre à l’évidence, ça n’allait pas être aussi simple.

Il n’y avait aucun signe de fatigue, les yeux ouverts ou les yeux fermés, ça ne changeait rien. Tout semblait se bousculer dans sa tête, à commencer parce qui s’était déroulé dans la soirée. Il avait l’impression d’avoir allumé la télévision et de voir un film de sa propre vie défiler devant ses yeux, c’était très étrange. Se tournant et se retournant dans le canapé, Liam avait bien du admettre qu’il ne trouverait pas le sommeil de sitôt. Au bout d’une demi-heure, il se redressa, restant assis sur son canapé pendant plusieurs autres minutes. La nuit blanche semblait bien partie. Dépité, il repoussa la couverture et se leva pour se rendre dans la cuisine. Etrangement tous ceux qui n’arrivaient pas à trouver le sommeil se rendaient dans la cuisine, comme si boire un verre d’eau allait pouvoir les aider. Liam se doutait bien que ça n’allait rien changer mais il faisait pareil. Avant de retourner dans le salon, il fit un détour par sa propre chambre. Si lui n’arrivait pas à dormir, il avait presque peur de ce que cela pouvait être pour elle. Essayant de ne pas faire de bruit, il s’arrêta dans l’encadrement de la porte. Tout semblait calme, le temps que ses yeux s’habitue à l’obscurité et il put apercevoir Pine allongée et elle semblait lui tourner le dos. Peut-être même dormir, vu qu’il n’y avait pas un bruit. L’espace de quelques secondes, Liam en fut soulagé et s’apprêtait à faire demi-tour et à retourner dans le salon quand un bruit l’arrêta dans son mouvement. Elle n’avait pas parlé, pourtant il était certain que ça venait d’elle. Liam ne bougeait plus et patientait. Et il comprit. Pine n’avait pas parlé et ce qu’il entendait était en fait des sanglots. Elle non plus n’avait pas réussi à trouver le sommeil mais c’était bien pire que pour lui. Se rapprochant doucement, il passa la porte de sa chambre. « Pine… » Sa voix n’avait été qu’un murmure, il ne voulait pas lui faire peur, même si elle l’avait peut-être entendu arriver. Un silence s’installa et Liam attendit plusieurs secondes avant de l’appeler une nouvelle fois. Il dut patienter quelques secondes de plus avant d’entendre le froissement des draps et de voir Pine tourner la tête en sa direction. Avec ses yeux habitués à l’obscurité et les quelques rayons de lune qui arrivaient à traverser sa fenêtre ainsi que les rideaux, il réussit à distinguer son visage et aussi les larmes qui coulaient sur ses joues. Se mordant la lèvre inférieure, Liam eut un moment d’hésitation, cherchant ce qu’il convenait ou pas de faire avant de décider qu’il n’en avait absolument rien à faire. De toute façon, lui il ne venait pas de ce monde, alors. Il s’approcha, faisant disparaitre les mètres qui le séparaient encore du lit et s’allongea à côté de Pine. Il l’attira dans ses bras, pressant ses lèvres dans ses cheveux alors qu’elle calait sa tête dans le creux de son cou. « Ça va aller, tu verras. » Sa voix était toujours aussi basse, alors qu’il passait une main dans les cheveux de Pine dans le but de l’apaiser, de la réconforter. « Je te le promets. » Il passa les prochaines minutes, voire les prochaines heures à la réconforter. La plupart du temps dans le silence, se contentant de la serrer dans ses bras et de lui caresser les cheveux de temps en temps. Parfois, il ouvrait la bouche mais ce n’était jamais pour des phrases très longues, seulement quelques mots pour lui assurer que tout irait bien, qu’elle ne serait jamais seule, parfois des mots futiles, sans doute, dans le seul but de la réconforter alors que selon ses propres dires elle était en train de ruiner une nouvelle fois son tee-shirt. Mais il s’en fichait, ça n’avait pas d’importance. Il n’aurait pas su dire combien de temps s’était passé entre le moment où il était arrivé dans la chambre et le moment où il sentit sa respiration se calmer, se faire plus régulière alors qu’elle s’endormait contre lui. Il ne prit pas la peine de bouger, il ne voulait pas prendre le risque de la réveiller alors qu’elle avait enfin le droit à quelques heures de sommeil. Elle en avait plus besoin que lui. Baissant les yeux, il l’observa doucement et un fin sourire s’installa sur ses lèvres. Peut-être qu’elle avait besoin de lui, mais lui aussi avait besoin d’elle. Sans doute même plus que ce qu’il avait pu imaginé. En réalité, cette soirée, aussi pénible fut-elle, lui avait au moins permis de se rendre compte à quel point elle était importante pour lui. Il voulait la voir heureuse, la faire sourire et pourquoi pas être celui qui pouvait la rendre heureuse. C’était une sensation étrange, la première fois qu’il l’avait croisé, elle était pleine de vie, innocente et n’avait pas peur de faire part de ses pensées même si elles pouvaient être dérangeantes. Leur amitié, leur complicité était née naturellement et au début Liam avait cru, probablement un peu naïvement, que d’une certaine manière elle ressemblait à Ariel. Mais aujourd’hui, il savait que c’était faux. Même s’il tenait toujours autant à Ariel et que ça ne changerait jamais, il savait que ce n’était pas la même chose pour Pine. C’était plus fort, nouveau et étrange en ce qui le concernait. Que ce n’était pas non plus forcément simple à gérer, il fallait qu’il fasse, à présent, face à un nouveau sentiment qui jusqu’à aujourd’hui lui était inconnu. Mais il savait qu’il le pourrait ou du moins qu’il était prêt à le faire mais seulement pour elle… Seulement pour la jolie fille qui dormait dans ses bras.
TO BE CONTINUED...


    love me today don't leave me tomorrow. i don't konw where to start i'm just a little lost. i wanna feel like we never gonna ever stop. i don't know what to do, i'm right in front of you. Asking you to stay. Stay with me tonight 'cause I think about you every single day ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: A girl like you ♥ Pine A girl like you ♥ Pine EmptyJeu 23 Mai - 17:48

J'archive A girl like you ♥ Pine 1823284050
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A girl like you ♥ Pine A girl like you ♥ Pine Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

A girl like you ♥ Pine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-