AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim Vide
Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim Vide
Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim Vide
Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim Vide
Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim Vide
 

 Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim EmptyMer 2 Jan - 2:16

Kathlynn Ҩ Jim
« La vaste nuit allume ses étoiles »


Noël est une fête étrange dont je ne comprends pas tout. Enfin, si. Je comprends le concept de cadeau à ceux que l’on aime le matin d’un jour spécial, le 25 décembre… Pour certain cela correspond à la naissance d’un homme qui est très important pour eux. Je ne vois pas alors ce qu’un gros bonhomme aux vêtements rouge à avoir là-dedans. Pourquoi il apporte des cadeaux à tout le monde si c’est l’anniversaire de ce Jésus Christ ? Ce n’est pas logique, ça devrait être son anniversaire à lui alors pourquoi c’est un jour de fête pour tout le monde ? Il ne devrait pas plutôt souffler ses bougies, comme tous ceux qui sont nés le 25 décembre ? Enfin, je me souviens, j’ai cru au père Noël les premier temps, je suis bien le dernier à ne pas croire aux légendes. C’est ma croyance qui m’a conduit à la planète au trésor, sans elle, je n’aurais été rien qu’un vagabond, encore et toujours… Je n’aurais pas vécu tant d’aventure, je n’aurais pas rencontré Morphy ou encore Kathlyn et rien que ça…. Ça me fait froid dans le dos.
Bref, je suis heureux d’avoir assez vite découvert grâce aux blagues de mes collègues que celui-ci n’existe pas… Je me demande s’ils avaient appris que j’y croyais la façon dont ils auraient réagi… Bref, je ne préfère même pas y penser.
Pourtant même si je trouve cette légende assez étrange et que je ne comprends pas tout, j’aime cela. D’ailleurs, j’ai été tellement heureux d’emmener Tara voir les lumières de Noël. Elle est aussi fascinée par cette fête que moi c’est incroyable. On a décoré le sapin comme des enfants, on a mangé des chocolats à s’en faire vomir, et puis on a ouvert les cadeaux comme des fous. Cela faisait un moment que je ne m’étais pas amusé ainsi.
Mais aujourd’hui c’est différent car j’aimerais revoir une personne que je n’ai pas vu depuis si longtemps ! J’ai presque l’impression que cela fait une éternité et elle me manque tellement. C’est tellement bizarre cette impression de manque qu’elle laisse à chaque fois qu’elle part. Des choses que je vis et que j’aimerais lui raconter mais elle n’est pas là. A chaque fois que je regarde les étoiles je souris et parfois il m’arrive de leurs parler comme je le faisais avant sauf qu’elles ne peuvent me répondre. Et je m’amuse parfois à leurs dire ironiquement "il vous manque l’une des plus belles étoiles, et je me demande si vous vous en rendez seulement compte ?". Mais je ne peux m’empêcher de penser ironiquement que c’est mieux ainsi, comme ça j’ai mon étoile avec moi…
Encore très égoïste de ma part, c’est vrai que je ne cesse de l’être et parfois je me hais pour cela, mais comment ne pas vouloir être égoïste face à telle beauté. Comment ne pas vouloir alors que l’une des plus adorables personnes est parmi nous. Cela fait du bien de la douceur que ce soit celle de Tara ou la sienne. Ce monde a tellement besoin de ça alors qu’il semble partir en miette c’est effrayant.
Au garage je suis presque euphorique, j’ai hâte de finir parce que je sais que je ne rentrerais pas directement. J’ai prévenue Tara que je rentrerais tard et qu’elle ne devait pas m’attendre pour manger. Je sais qu’elle n’aime pas ça, qu’elle a hâte que je rentre et je suis presque gêné de la laisser ainsi, mais je lui ai promis qu’elle pourrait dormir avec moi… Oui c’est assez pitoyable mais je tente de me faire racheter comme je peux. Et puis, je dois voir Kath, vraiment j’ai besoin de la voir.
Et la journée au garage s’éternise, à croire qu’il ne veuille pas que j’aille la voir... Même lorsque je tombe me faisant un énorme bleu au passage, même lorsque j'arrive à m"ouvrir le front comme un débile me permettant une petite escapade à l'hôpital, rien ne m'empêchera d'aller chez elle ce soir. Oui, j’irais chez elle coûte que coûte.
Aux environs de vingt-heure, je suis enfin libre.
Je sors du garage regardant le ciel dégagé, souriant à la lune suspendu avec les étoiles. Je laisse sa lumière éclaircir ma voie et je souris à mes anciennes copines, me demandant si je les aie déjà croisées ou bien si elles sont encore plus loin, tellement que même sur cette planète je ne peux les admirer ?
J’entre dans mon Impala et commence à conduire presque frénétiquement. Ô je n’ai pas beaucoup de chemin à faire mais j’attends cela avec tellement d’impatience que je veux y être au plus vite… Et comme si le sors m’en voulait, la pluie commence à s’abattre. Je me gare et c’est le déluge dehors… Bon sang, je ne veux pas attendre que ça se calme moi !
Je cours presque pour arriver jusqu’au hall d’entrer et même en si peu de temps je suis tout simplement trempé.
Je me ballade avec un grand sac, car j’ai encore une fois envie de jouer au père Noël. Je me demande s’il existe ailleurs, et franchement, je ne pourrais blâmer les personnes qui voudraient prendre sa place, ne serait ce qu'une fois le soir de Noël.
J’arrive devant sa porte et frappe doucement, attendant qu’elle m’ouvre et tentant de me rendre présentable malgré ma dégaine de chien mouillé… Ce que je suis au final, pas un chien bien sûr, mais, mouillé…
Lorsqu'elle vient m'ouvrir j'ai le sourire au lèvre et je plonge directement mon regard dans le sien, soufflant doucement et joyeusement.
- Ow, ow, ow Joyeux Noël !...
Non non elle ne doit pas avoir peur, je ne suis pas un pervers tout trempé, juste un débile qui aime se prendre pour le père Noël... Tout va bien dans ma tête je vous jure que oui, et j'espère que cela va la faire rire, ou du moins sourire...
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
E. Kathlynn S.-Heathcliff

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Toucher les étoiles.
Faites place à la vedette
E. Kathlynn S.-Heathcliff
J'ai posé bagages ici le : 31/08/2012 Jouant le rôle de : Evangeline, l'étoile du soir. Nombre de messages : 1316 On me connait sous le pseudo : Broken Cookie. Un merci à : lovelybush & silver lungs & tumblr. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Jennifer Morrison
MessageSujet: Re: Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim EmptyLun 7 Jan - 23:56


JIM & KATHLYNN

Une journée bien ordinaire que celle-ci. Je me suis levée sous le regard bienveillant de mes chères étoiles. Les seules qui ne m’aient jamais trahie et dont je puis être certaine de leur loyauté. Elles sont, aujourd’hui comme depuis que je suis apparue dans l’univers, ma famille. Ma vraie famille. Bien sûr le fait que j’ai été décrochée de la voute céleste pour atterrir sur cette drôle de planète qu’est la Terre est particulièrement embêtant. Et ce d’autant plus que je suis devenue une humaine. Un véritable être vivant soumis à des considérations que j’étais bien loin d’imaginer jusqu’alors. La faim, le froid, la souffrance, l’excitation, l’écrasement, l’émerveillement, l’horreur, le rire, le doute, la solitude, l’apaisement, la fatigue, la joie. Autant de sentiments dont j’ai fait la découverte une fois transformée en être humain. De là-haut on n’a pas la moindre idée de ce que c’est. Bien sûr on peut tout observer, on veille sur les humains mais sans les comprendre comme eux ne nous comprennent pas d’ailleurs. Ces diverses émotions m’ont assaillie à mon arrivée et ce fut atrocement douloureux. Déjà que je ne m’attendais pas à quitter un jour mon ciel et mes amies, le fait d’être dépendante, tributaire de tous ces besoins, ces désirs, ces sensations, m’a rendue encore plus déstabilisée. Comment les humains font-ils pour supporter ce fardeau ? Arrivent-ils à éteindre, mettre sur pause toutes ces secousses, ces décharges que leur corps et leur cœur envoient de façon arbitraire ? Ou bien s’y sont-ils habitués à force de vivre avec, les oublient-ils ? Je n’arrive pas à concevoir la façon dont-ils parviennent à avancer impunément, comme si de rien n’était. Je les envie quelque peu et les admire. Les admire de parvenir à vivre, à tenir le coup. Je suis bien plus faible, bien moins résistante qu’eux face à ces nouveautés émotionnelles que je suis incapable d’ignorer. J’aimerais ne pas être saisie en permanence par ces sensations. La vie serait tellement plus simple sans elles. Tellement plus fade aussi.

Mais les étoiles sont toujours là pour moi. Il me suffit de lever les yeux pour être rassurée et me sentir un peu chez moi à nouveau. Elles seules me comprennent entièrement, je peux tout leur confier sans qu’elles ne me jugent. Je sais qu’elles me soutiennent. Je ressens leur pouvoir, leur aura, leur présence à mes côtés et ce même quand vient poindre le jour. Et c’est donc en les sachant intactes –inaccessibles- là-haut dans le ciel que j’ai quitté la maison pour me rendre au salon de thé. C’est encore une autre bizarrerie humaine. Les hommes ont créé ce principe monétaire autour duquel tout ou presque semble tourner. Ils ont consacré à l’argent un rôle majeur, capital. Prépondérant dans leur vie, il semble même qu’ils fassent découler de sa détention et de son usage le bonheur. C’est en tout cas ce que suggèrent les nombreuses publicités placardées partout dans la ville, avec ces sourires enthousiasmés cherchant à inciter à la consommation excessive. Or l’argent ne tombe pas du ciel. Seules les larmes de mes très chères Hyades le font d’ailleurs. Et moi mais je doute que des étoiles se décrochent du ciel quotidiennement. Je ne le souhaite guère. Aussi faut-il travailler afin de percevoir salaire et pouvoir ainsi répondre aux besoins les plus primaires tels que se nourrir, se loger, se vêtir etc. Tout ceci c’est Jude qui me l’a appris. C’est elle qui a la bonté de m’accueillir chez elle et je ne lui serais jamais assez reconnaissante de tout ce qu’elle fait pour moi. Mon emploi au Lovely Tea me sert à apporter ma contribution, lui montrer ma gratitude en petites attentions, en faisant les courses comme elle me l’a enseigné, en achetant des décorations et un sapin pour cette drôle de fête qu’est Noël … Drôle de fête et pourtant tout semble si merveilleux, les gens –bien que préoccupés par les présents qu’ils souhaitent acheter, ils en deviennent parfois fous- semblent plus cléments. Il semble qu’une certaine forme de magie réside effectivement dans cette période hivernale. Il faut savoir outre passer l’aspect commercial pour la déceler et alors tout semble merveilleux.

Je crois que je me fais peu à peu au métier de serveuse. Ma maladresse nouvelle n’a eu raison que d’une seule tasse aujourd’hui. Et je n’ai arrosé nul client de thé ni renverser aucun gâteau. Comme quoi tout est possible ! Mon cas d'humaine n'est peut être pas si désespéré.

Sur le chemin du retour, alors que je laisse mes jambes se défouler et mon esprit divaguer une personne vient en prendre possession. Jim. Jim qui a su gagner ma confiance et mon cœur. Jim que je considère comme mon meilleur ami –et pourtant je trouve ces appellations bien étranges mais celle-là je la lui accorde sans la moindre hésitation. Jim qui me manque affreusement. J’ignore comment nous nous sommes retrouvés embarqués dans une certaine routine mais il y a un temps trop long que je ne l’ai pas vu. Je ressens son absence comme un vide au fond de moi, une souffrance qui ne prendra fin qu’une fois que je reverrai son magnifique sourire irradier son visage à nouveau.

J’étais en pleine confection de biscuits et autres douceurs chocolatées quand j’ai entendu un timide coup résonner à la porte d’entrée. Tiens ! Qui peut bien nous rendre visite ? Je n’attends personne et Jude a sa clé… Je me saisis d’un torchon que je passe vite fait sur mes mains, tout en me dirigeant vers la porte, envoie valser le dit bout de tissu, tente de replacer une mèche de cheveux rebelle et sens sur mon front un résidu de pâte. Zut ! Je passe ma main et essaye d’ôter le fruit de ma cuisine et ouvre la porte, loin de me douter que Jim se cache derrière. Jim et son sourire si chaleureux qui provoque immédiatement l’apparition d’un frère sur mes lèvres. « Ow, ow, ow Joyeux Noël !... » J'éclate de rire tout en me jetant dans ses bras. « JIM ! Tu m'as manqué tudieu ! Qu'est-ce que je suis heureuse de te voir. » Je me blottis contre lui, refusant de le lâcher. Je me sens si bien. Mais cela serait déraisonnable aussi je m'éloigne avec regret. Remarquant soudain qu'il est trempé je m'empresse de l'inviter à se réchauffer. « Oh ! Mais entre donc tu vas attraper froid. Veux-tu que je t'apporte une serviette ? Ou que j'allume un feu dans la cheminée ? »

CODE BY .MAPYDEW


Lit'l star lost in a wild world
« Avec d'autres bien sûr je m'abandonne mais leur chanson est monotone. Et peu à peu je m'indiffère, à cela il n'est rien à faire car chaque fois "les feuilles mortes" te rappellent à mon souvenir. Jour après jour les amours mortes n’en finissent pas de mourir. » ❈ anaëlle & gainsbourg.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim EmptyVen 11 Jan - 14:52

Kathlynn Ҩ Jim
« La vaste nuit allume ses étoiles »


Oui, cela fait bien trop longtemps que je ne l’ai pas vu et je ne saurais même pas dire pourquoi ?
Pourquoi ne pas l’avoir appelé plus souvent, essayé d’avoir plus de nouvelle. Je n’ai même pas la réponse moi-même et je trouve ça encore plus pathétique. Elle me manque mine de rien. J’ai envie de revoir ses yeux s’illuminer, son sourire lorsqu’elle me regarde, son rire lorsque je dis n’importe quoi. Elle doit être la seule qui me frappe lorsque je dis trop d’ânerie et cela a toujours le don de me faire rire aux éclats, ce qui a le don de la faire bouder mais elle est tellement adorable lorsqu’elle fait ça.
Voilà, rien qu’en pensant à elle je souris bêtement et j’ai tout bonnement envie de la voir. C’est un besoin même, maladif qui, si je ne l’assouvie pas va me mettre le moral dans les chaussettes je le sais, je le sens. Avec moi c’est aussi simple que ça, je suis assez têtu et borné et quand je veux quelque chose, je l’obtiens.
Et ce soir, je veux absolument voir mon étoile.
Je me souviens encore lorsqu’on se parlait dans l’ancien monde.
Certain pensait que j’étais fou lorsque je disais parler aux étoiles, il est vrai qu’elle est la seule à m’avoir parlé et je me demande pourquoi les autres sont autant silencieuse ? Ont-elles une sorte de code qui leurs interdit de communiquer avec toute autres être vivant que les point lumineux dans le ciel ? Je n’ai jamais osé demander lui demandé mais je me suis toujours posé la question. Lorsque je suis rentré après notre premier dialogue, tout le monde m’a traité de fou, m’a dit que j’avais des hallucinations et que c’était impossible. Pourquoi avait-elle alors voulu me parler si elle ne parlait a d’autre ?
Enfin, je n’aurais peut-être jamais la réponse à cette question, surtout si je ne la pose pas certes, mais je n’ose pas aussi bête cela puisse être.
Et lorsque je suis arrivé ici, elle m’a terriblement manqué et je me revois dialoguer avec les étoiles. Je les regardais toutes, me demandant ou elle pouvait être, je voyais certaines constellations que je reconnaissais et elle aurait dû se trouver ici, le petit point à côté de la grande casserole, mais voilà il y a un grand vide et moi je me suis inquiété naturellement… Elle n’était plus là, plus dans le ciel. Était-ce de ma faute car elle avait enfreint une règle en me parlant, aurais-je causé sa perte ?
Et puis je l’ai retrouvé dans ce monde, plus brillante que jamais malgré son regard perdu. Elle semble tellement détonner dans ce monde si sombre et lugubre. Elle elle brille, elle est une étoile même ici et je me demande si elle s’en rend compte.

Et j’ai besoin de sa lumière pour éveiller ma journée alors qu’elle me manque trop… Oui, pourquoi je ne l’ai pas vu depuis si longtemps, c’est totalement absurde. C’est donc naturellement que je vais chez elle après le boulot, et la pluie s’invite à la fête, quel chance, comme si on ne voulait pas que j’aille la voir, mais ce n’est vraiment pas la pluie qui va me dicter ce que je dois faire ou non. Et puis, la pluie ne m’a jamais vraiment déranger, au contraire, elle m’apaise. Entendre son clapotis ou alors entendre sa chute sur mon pare-brise est un peu comme une douce mélodie à mes oreilles.
Je sors donc, pas de parapluie bien sûr et avec le grand et long paquet que je porte, j’ai besoin de mes deux mains si je ne veux pas le faire tomber par terre comme un idiot.
J’arrive devant sa porte trempé et je ne dois vraiment pas être beau à voir mais, je crois qu’on s’en fout totalement de tout cela, le plus important est que je sois là non ?
Elle ouvre la porte et moi je fais l’imbécile, comme d’habitude imitant le dit père Noël de ce monde. Je l’entends rire et, bordel ce que ce son cristallin m’a manqué. J’ai à peine le temps de poser le paquet par terre, parce que mine de rien c’est lourd, qu’elle se retrouve dans mes bras. J’enfouis mon visage dans ses cheveux, respirant son odeur qui m’enivre temps.
- JIM ! Tu m’as manqué tudieu ! Qu’est-ce que je suis heureuse de te voir.
Je rigole comme un idiot alors que je la serre encore plus fort contre moi.
- Dedieu ? Tu jures maintenant ?
Je recule mon visage et remarque une chose étrange dans ses cheveux, ce que je crois être un résidu de plat de cuisine. Je rigole alors que l’une de mes mains attrape cela, puis je caresse doucement ses cheveux.
- Toi, tu cuisinais non ?
Elle se recule et semble voir que je ne suis pas spécialement dans un bon état aussi à cause de la pluie.
- Oh ! Mais entre donc tu vas attraper froid. Veux-tu que je t’apporte une serviette ? Ou que j’allume un feu dans la cheminée ?
Je souris en reprenant son cadeau, fermant la porte derrière moi, je le repose et la suis vert le salon.
- Je veux bien une serviette, et si tu veux je m’occupe du feu.
Je m’execute, allumant le feu tranquillement, cela me rappelle tellement l’auberge de ma mère, j’adorais faire ça, l’odeur du bois qui brûle, j’adore ça. C’est ma madeleine de Proust comme disent certaines personnes. Je retire mon manteau que je mets à étendre sur une chaise alors que je la rejoins dans la salle de bain.
Je retire mon T-shirt commençant à l’essorer un peu dans le lavabo.
- Si tu as un T-shirt par je ne sais quel miracle... Je ne serais pas contre aussi… Sinon je remettrais celui-là ce n’est pas bien grave.
Je tors un peu plus mon T-shirt regardant l’eau coulé entre mes doigts pour finir dans le lavabo, puis je détourne le regard afin d’observer Kathlynn et je souris bêtement.
- Tu m’as énormément manqué aussi tu sais ?
Je souris encore, heureux de passer un petit moment avec elle, et encore plus heureux en me disant que la soirée est loin d’être terminée.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Monsieur Pixie Dust

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: contrôler le monde
Faites place à la vedette
Monsieur Pixie Dust
J'ai posé bagages ici le : 27/02/2012 Jouant le rôle de : maître suprême Nombre de messages : 536 On me connait sous le pseudo : l'homme sans visage. Un merci à : tous les généreux donneurs d'organes Je suis fier(e) de porter l'avatar de : tous les enfants qui me suivent dans ma caravane sans poser de questions.
MessageSujet: Re: Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim EmptyDim 24 Mar - 12:45

    Kath' va nous quitter ... J'archive Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim 1823284050
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier... Ҩ 6110 Groland Place, (674) Kathlynn&Jim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petit Bain [|PV: Shina|]*Hentaî* [|Fini'sh|]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-