AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -36%
Nike Air Max 270 React – Chaussure pour Homme
Voir le deal
102 €

Partagez

« Du chaos nait une étoile. » Vide
« Du chaos nait une étoile. » Vide
« Du chaos nait une étoile. » Vide
« Du chaos nait une étoile. » Vide
« Du chaos nait une étoile. » Vide
« Du chaos nait une étoile. » Vide
« Du chaos nait une étoile. » Vide
 

 « Du chaos nait une étoile. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: « Du chaos nait une étoile. » « Du chaos nait une étoile. » EmptyVen 4 Jan - 11:04



Eilonwy & October



Il faisait froid à l'extérieur mais le soleil resplendissait. Il n'y avait pas de nuages menaçant et peut être que les jours prochains seront meilleurs. Eilonwy regardait la tasse de thé devant elle d'un air absent. Elle se sentait lasse et désespérée à la fois. Pourquoi tournait-elle ainsi la cuillère sans intérêt? Elle se mit à sursauter en se rendant compte de l'inutilité de ses gestes et elle parti chercher du sucre. Elle aimait bien le thé, surtout aux fruits rouge mais avec beaucoup de sucre. L'eau chaude n'était pas son fort en général mais cela lui faisait du bien.

Elle termina de déglutir la boisson puis posa la tasse dans l'évier. Elle n'avait envie de rien et encore moins de faire la vaisselle. Elle se précipita vers la fenêtre de sa chambre pour regarder à l'extérieur. Lorsqu'elle s'ennuyait, c'était ce qu'elle faisait toujours, bien qu'il y avait pas grand chose à voir. Des gens qui passaient, des animaux, toutes sortes de chose. Elle soupira. Ce que sa vie pouvait être molasse et banale contrairement à auparavant. Elle s'ennuyait tellement qu'elle regretterait presque que le Seigneur des Ténèbres eut disparu pour être à nouveau confronté à lui. Mais elle savait que si jamais il revenait, elle ne pourrait pas y faire face seule. Elle se disait aussi que si jamais il était là, cela voudrait sans doute dire aussi que Taram était dans les parages. Taram, son Taram, le garçon qu'elle cherchait depuis tant de jours déjà sans qu'il ne donne de signe de vie. Et s'il n'avait pas été touché par l'étrange phénomène qui l'avait amené ainsi? S'il était toujous resté dans l'ancien monde? Ou... peut être la recherchait-il lui aussi? Pourtant, elle avait bien cherché, mais rien du tout.

Fatiguée, elle finit par se préparer et sortit de la chambre. Elle ne savait pas où aller mais elle allait bien trouver. Elle passa devant la boulangerie et bien que l'odeur l'attira, elle résista à la tentation de manger un morceau. Ses pas la guidèrent jusqu'à la plage, devant la longue étendue d'eau sans horizon, du moins, c'est là qu'elle pensait être. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas vu la mer et l'envie d'y faire un tour la titilla. Elle ôta ses chaussures et marcha pied nus dans le sable mouillé. Elle s'approcha de l'eau, chaussures dans les mains et trempa les pieds en frissonant sous le contact de l'eau glacée. Mais elle trouva rapidement un amusement dans cela, un amusement qui la lassa rapidement. Elle se mit à marcher alors que ses pensées la rattrapèrent. Combien de temps cette situation aller durer? Elle aimerait tellement qu'un indice lui parvienne, rien qu'un tout petit...


©WhiteCloud


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: « Du chaos nait une étoile. » « Du chaos nait une étoile. » EmptyVen 18 Jan - 22:06


Je suis à la bibliothèque, en train d’aider les gens à choisir les livres qui peuvent les intéresser, certains préfèrent l’amour, d’autre les polars ou le drame ou encore l’aventure. Pour ma part, je ne suis pas très compliquée pour lire un livre, j’adore tout les livres ! Passez moi du Molière, du Hugo, de Musset et encore plein d’autre. J’aime les livres, je les dévore, avec délice. Je me demande si je verrais Meeko ou Peter Pan ou bien encore Cubby. Les trois jeunes hommes viennent souvent dans mon petit antre secret pour l’apprentissage de lecture ou pour que je les aide. Mais ce ne sont pas les seuls qui viennent ici, non, il y a Lubally qui vient séjourner ici ou mes filles, surtout Ivy. Cette petite me ressemble beaucoup, blonde et studieuse. Est-ce que je fais des préférences ? Bien sûr que non, j’aime toutes mes filles ainsi que mon petit Pino. Je ne sais pas si un jour, j’aurais un enfant naturellement, peut-être, j’en n’aurais jamais mais je dois donner mon amour aux enfants que je rencontre. Enfin bref, j’aide les gens. Je leur donne mon sourire, un sourire tendre et gentil. Puis, je regarde la montre en haut, il est midi. Il est temps d’aller manger un peu quelque part en ville, je ferme la bibliothèque, aidée d’une amie. Ensuite, je m’habille pour affronter le froid hivernale de la ville, pourquoi sommes-nous en hiver ? Il est plus agréable de sentir les arômes de la belle saison du printemps que celle de l’hiver. Je me rends dans un restaurant du coin, je ne sais pas lequel choisir mais je prends le premier qui me vient. Un resto pas très cher, je m’installe dans le coin et j’attends quelques minutes. Puis, il me donne les cartes, je choisis et après des minutes, je peux enfin manger. Un régal ! Un rizotto pour commencer puis un trianon pour le dessert. Miam ! C’est délicieux surtout pour mon palais. Je paye l’addiction et je donne un pourboire pour les serveurs. Puis, je me retire. Je marche dans la ville. Je suis pensive, je devrais retourner dans mon antre livresque mais j’en ai pas envie, je veux sortir et respirer l’air. Je n’ai point envie d’être enfermée dans une tour de Babel et me sentir à l’étroit, non, cette fois-ci, je veux bouger, être en mouvement. Je marche dans les rues de Fantasia, en ne sachant pas quoi faire. Je continue de marcher puis je décide d’aller à Westcall Lake. Pourquoi ? Une envie soudaine, un besoin. Quelques minutes après, je suis dans ce lieu qui ne m’est pas inconnu, enfin, je vais souvent dans ce lieu paradisiaque et beau. Un sourire fait son apparition sur mes lèvres rosées. Je marche, avec une certaine rêverie. Je suis transportée dans un songe, un songe trop colorée et harmonieux. De quoi parle-t-il ? D’une danse endiablée ou plutôt un tango avec un homme. Un rêve que j’aimerais qu’il se réalise. Tous les rêves se réalisent ? Il suffise d’y croire fort pour qu’il devienne réalité. Or, la rêverie prend fin car je tombe sur le sol. Et mince ! Je me relève, je vois par la suite, une femme qui est en face de moi, je lui fais un grand sourire.

October ▬ Bonjour madame, comment allez-vous ? Cherchez-vous quelque chose ici à Westcall Lake ?

Je garde mon sourire heureux sur mes lèvres, être heureux et en vie, c’est le principal, n’est-ce pas ? Je m’approche d’elle. Je ne sais pas comment elle allait le pendre, mais, je tente quand même. Après tout, qui ne tente rien n’a rien.

October ▬ Je me nomme October December Caesar, je suis bibliothécaire, si l’envie vous prends de lire un livre, venez là-bas si le cœur vous en dit, je serais ravie de vous aider à choisir vos libres. Pardonnez-moi, je parle trop. Quel est votre nom ?

Je garde le sourire. Je me demande comment la suite va se passer, bien ou mal ? Je ne sais pas, je pense qu’il faut laisser le temps passer et savourer les instants présents. A quoi sa sert de courir vers le futur si on ne profite pas de son présent ? A rien. Je la regarde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: « Du chaos nait une étoile. » « Du chaos nait une étoile. » EmptyMer 6 Fév - 12:08



Eilonwy & October



Le lac était magnifique et encore plus qu'il ne l'était habituellement lorsqu'il était enneigé. Mais il y avait quelque chose, pourtant, qui m'empêchait d'apprécier la beauté du paysage : j'étais seule. La solitude se faisait ressentir et m'alourdissait, pourtant, je n'étais pas toute seule... habituellement. Je m'étais fait des amis, ils étaient tous très gentils avec moi et je n'avais pas à me plaindre à ce niveau. Mais je n'étais pas totalement satisfaite. J'avais peur, j'avais très peur d'être seule à avoir été transférée dans cet étrange endroit. Et si je ne revenais jamais? Mais... mais si les autres étaient là?
Trop de question qui m'empêchaient de m'épanouir. Trop d'anxiété aussi et d'inquiétude. Parfois je souhaitais de toutes mes forces qu'un jour je puisse me réveiller et que tout se déroulerait comme avant. Mais chaque matin, au levé, c'était toujours la même chose.

J'étais tellement perdue dans mes pensées que je n'avais pas entendue la personne qui s'était approchée. Ce ne fut que lorsqu'elle fut bien proche de moi que je sursautai en me rendant compte de sa présence. J'étais beaucoup trop distraite et cela s'annonçait mauvais.

- Bonjour madame, comment allez-vous ? Cherchez-vous quelque chose ici à Westcall Lake ?
Me demanda l'inconnue avant que je ne puisse dire quoi que ce soit.
Je relevai un sourcil. C'était bien la première fois qu'on me parlait ainsi. Ou peut être pas, en fait, seuls les vendeurs dans les magasins posaient ce genre de question. Peut être était-elle vendeuse.
"Je vous demande pardon?" l'interrogeai-je fort étonnée de son initiative. "Oh, et c'est mademoiselle!" ajoutai-je avec insistance, puisque je n'étais pas mariée, ni même fiancée. D'ailleurs, je n'avais pas de petit ami du tout.
- Je me nomme October December Caesar, je suis bibliothécaire, si l’envie vous prends de lire un livre, venez là-bas si le cœur vous en dit, je serais ravie de vous aider à choisir vos libres. Pardonnez-moi, je parle trop. Quel est votre nom ?
Alors là, c'était carrément hallucinant. Mais avant de dire ou de penser à la moindre chose, je m'interrogeais sur cette personne. Peut être venait-elle d'un autre monde, comme moi? Un monde où on parlait aux gens de cette manière là et dont on se présentait aussi aisément. J'essayais de m'adapter mais j'avais un peu de mal.
- Heum... enchantée, j'imagine. dis-je d'une voie un peu déconcertée. "Je suis la princesse Eilonwy."
J'ignorais si me présenter ainsi était judicieux mais j'avais toujours agi de la sorte. Si elle parlait avec sa manière de parler qui lui était propre, alors moi aussi.
"Pardonnez mon impolitesse et ma curiosité mais, si je puis me permettre, d'où venez vous?"
Je n'avais rien d'autre à faire que de parler à une inconnue qui répondait sous le nom d'October. Et puis, je me sentais bien seule après tout. Il fallait bien que je m'occupe un peu.


©WhiteCloud


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: « Du chaos nait une étoile. » « Du chaos nait une étoile. » EmptyVen 15 Fév - 22:51



Comment pouvons-nous être heureux ? Le bonheur existe-il ? Je ne sais pas. Je sais juste qu’en étant autrefois une fée, j’étais capable de voir les gens heureux après avoir réalité leurs désirs les plus fous mais maintenant, qu’est-ce que j’avais pour les rendre heureux ? Rien, pratiquement. Et le mien ? Je suis heureuse quand mes proches vont bien. Comme mes enfants qui sont les prunelles de mes yeux, ma vie. Les âmes pour laquelle j’ai envie de me battre chaque jour un peu plus et pour qui, je me force de rester ici. Je me demande si je peux quitter Fantasia Hill ou non, c’est une question que je ne suis jamais posée. Que m’arriverais-t-il si je partais d’ici ? Je ne sais pas, je ne peux pas me projeter dans un futur obscure car je ne connais pas grand monde des personnages de contes qui sont partit de Fantasia Hills pour aller ailleurs. Je n’en connais aucun. Est-ce possible ? Sans doute … Ou sommes-nous piégé dans cet endroit ? Que des questions pour laquelle, je n’ai aucune réponse à apporter. Je souris, je m’approche bientôt de Westescall Lake, je continue de marcher pour arriver à ma destination. J’aperçois le panneau qui indique ce lieu merveilleux. Pourquoi ici et non ailleurs ? Ici, je me sens plus en contact avec la nature, je peux mieux réfléchir à des nombreuses questions, un lieu de détente et de plaisir. Je marche dans cet endroit magnifique. Et, un sourire nait sur mes lèvres rosées. Par la suite, je tombe sur le sol après avoir rêvé d’une danse agréable avec un homme, celui-là est l’homme de mes rêves, de mes fantames et de mes désirs, les plus fous. Le verrais-je un jour ? Je ne sais pas encore. Probablement ! Chaque personne qui peuple notre monde doit connaître l’amour. Donc, je le connaitrais un jour. Je serais patiente. Je me retrouve face à face d’une inconnue. Je lui fais un sourire et je lui demande comment elle est va et ce qu’elle fait ici.

Eilonwy ▬ Je vous demande pardon? # Puis, elle dit avec insistance # Oh, c’est mademoiselle.
October ▬ Je vous demandais si vous allez bien. Je suis désolée de vous avoir nommé Madame. Mais, est-ce que vous portez bien ? Et, vous êtes venue ici pour apprécié ce cadre magnifique ou pour réfléchir ? # Je me tais un moment et je lui souris # Excusez –moi de poser plein de question.

Ensuite, je me présente à elle et je lui demande qui elle est. L’inconnue va-t-elle restée une inconnue sans nom ? Peut-être ou pas. J’attends avec impatience sa réponse. Pour le moment, je ne fais que sourire. Je suis heureuse. La raison de ce bonheur ? C’est que je suis en vie et que les miens aussi. Je regarde le ciel, il est d’un bleu azure. Puis, quelques minutes plus tard, je reviens sur elle avec un large sourire.

Eilowy ▬ Heum... enchantée, j'imagine. # Puis elle enchaine avec # Je suis la princesse Eilonwy.
October ▬ Oh, je suis enchantée de faire votre connaissance, princesse. Et, cela me ferait plaisir de vous aider d’une manière ou d’une autre.
Eilowy ▬ Pardonnez mon impolitesse et ma curiosité mais, si je puis me permettre, d'où venez-vous?
October ▬ Je viens du conte de Pinocchio, cette histoire raconte les aventures d’un jeune patin animé par la magie, la mienne. J’étais autrefois une fée. Et, j’imagine que vous aussi, vous venez d’un conte si je ne me trompe pas ? Mais si je me trompe, pardonnez-moi de ma sottise. Vous devez me prendre pour une folle qui raconte des chimères.

Je lui fais un grand sourire. Je la regarde avec gentillesse. Soudain, une pluie tombe sur nous. Les goutes touchent nos corps doucement avec lenteur puis cela devient plus compliqué. En effet, la pluie devient plus forte. Je n’avais pas envie que nous attrapons froids. Je vis au loin, une petite cabane qui pourrait nous abriter quelques minutes pendant que la tempête faisait rage ici. Je pose mon regard vers elle.

October ▬ Venez Eilowy, entrons dans cette cabane pour être en sécurité de la pluie qui s’abat sur nous. Je ne sais pas ce que nous ferons pendant ce déluge mais nous trouverons des solutions. N’ayez crainte, je ne suis pas un monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: « Du chaos nait une étoile. » « Du chaos nait une étoile. » EmptySam 2 Mar - 16:28



Eilonwy & October



Sans doute m'étais-je laissée emporter par la distraction. Lorsque je commençais à perdre la réalité, cette remontée était assez brutale et je ne me souvenais plus, durant les quelques secondes qui suivaient, comment étais la vie en général. Ce n'était pas forcément bon, mais depuis que j'étais arrivée dans cet espèce d'univers, j'avais la sensation d'être déboussolée. Non, je n'en avais pas la sensation, je l'étais réellement.
Lorsque cette femme aux longs cheveux blonds m'avaient adressée soudainement la parole, cela avait été d'une manière qui, à mes yeux, avait été forte. Oh, je sentais bien que ce n'était pas l'intention de mon interlocutrice, c'était sans doute moi qui délirait.

" Je vous demandais si vous allez bien. Je suis désolée de vous avoir nommé Madame. Mais, est-ce que vous portez bien ? Et, vous êtes venue ici pour apprécié ce cadre magnifique ou pour réfléchir ?"

Je clignai des yeux en la regardant. Je ne savais pas ce que je devais faire ou répondre. J'étais en train de me demander si cela était normal pour son cadre référant de s'adresser à des personnes de cette manière et de poser des questions comme cela. Si j'avais été mal polie, je lui aurait répondu que ce n'était pas ses affaires et d'aller s'occuper de ses oignions plutôt que des miens. Mais je n'avais pas été élevée de la sorte. Et puis, elle n'avait pas été méchante avec moi. Et puis... peut être était-elle une personne qui venait, comme moi, d'un monde où il était normal de poser des questions comme elle le faisait. Je ne pouvais pas l'envoyer promener, c'était contre nature.

- Oui.. je me porte bien, merci à vous.

En réalité, je ne savais pas si je me portais vraiment bien. Mais je n'avais pas envie qu'on me pose une nouvelle question, à savoir "pourquoi?" parce que je n'avais nullement envie d'en parler et surtout pas à une stricte inconnue. "Quant à la raison de ma venue ici, elle est seulement hasardeuse. J'avais juste envie de me promener, voilà tout. Et vous, si je puis me permettre, que faites vous là?"
Néanmoins, elle s'était excusée de me poser autant de question. Sans doute avait-elle remarqué ma gêne, j'étais expressive après tout.
Je finis par me présenter comme il se devait, en tant que le princesse Eilonwy, puisque c'était ainsi que je me présentais toujours, sauf dans les cas d'extrême méfiance. C'était un peu flatter son égo royal que de se présenter en tant que princesse mais c'était ainsi que mon père m'avait appris à dire mon nom. La mystérieuse femme aux cheveux blonds me dit être enchantée de faire ma connaissance et ajouta que cela lui ferait plaisir de m'aider d'une quelconque aide. Ce fut presque instantané, ma réponse fusa :
"Je vous remercie, mais je n'ai pas besoin d'aide." mentis-je, par orgueil, un défaut principal qu'avait Taram lorsque nous nous étions rencontré. Sauf que le contexte était différent. Puis, pardonnant mon impolitesse, je lui demandais d'où elle venait. Sa réponse se fit impressionnante.
"Je viens du conte de Pinocchio, cette histoire raconte les aventures d’un jeune patin animé par la magie, la mienne. J’étais autrefois une fée. Et, j’imagine que vous aussi, vous venez d’un conte si je ne me trompe pas ? Mais si je me trompe, pardonnez-moi de ma sottise. Vous devez me prendre pour une folle qui raconte des chimères."
Je la fixais en silence en me demandant quoi répondre, tant j'étais étonnée. En fait, elle me parlait comme une évidence et cela était plus que surprenant.
"Navrée, mais je ne connais pas votre 'conte'. Pinocchio? Non, non, jamais entendu parler. Et si moi même je viens d'un conte? Cela se pourrait bien."
Si c'était le cas, j'ignorais son nom. Mais une chose était sure, je venais d'un monde différent, tout comme elle.
"Pour être honnête, vos paroles peuvent être assez dérangeante mais je ne vous prends pas pour une folle. A vrai dire, je serais bien mal placée pour vous traiter de la sorte et ce n'est pas mon genre de juger si vite les gens. Mon père m'a appris qu'il faut aller au delà de la première impression. J'imagine que vous êtes quelqu'un de bien."
En tout cas, elle n'avait aucune aura maléfique, au contraire des trois harpies que j'avais déjà rencontrée auparavant et qui nous avait négocier le chaudron magique en échange de l'épée de Taram.
Je reçus une goutte, puis une seconde et plein d'autre sur moi. Fichtre, je n'avais pas prévu de mauvais temps! C'est alors que la femme aux cheveux blonds intervint.
- Venez Eilowy, entrons dans cette cabane pour être en sécurité de la pluie qui s’abat sur nous. Je ne sais pas ce que nous ferons pendant ce déluge mais nous trouverons des solutions. N’ayez crainte, je ne suis pas un monstre.
Je rétractai une de mes joues en me demandant si c'était réellement une bonne idée. Partir avec des inconnus, peut importe leur sexe, était toujours différent. Mais soudainement, je me demandais si cette femme avait elle même besoin de compagnie. J'avais déjà rencontré des gens dans ce besoin et je savais que cela était nécessaire. De toute façon, je m'arrangerais bien d'une manière ou d'une autre pour quitter les lieux si cela devait être nécessaire.
"Bien.. je vous suis..." dis-je d'une petite voix, mais cependant décidée.
Lorsque nous fûmes arrivée devant, je me tournais vers elle.
- Vous êtes sure qu'elle n'appartient à personne?


©WhiteCloud

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: « Du chaos nait une étoile. » « Du chaos nait une étoile. » EmptyDim 24 Mar - 14:06

Octo demandant sa suppression, j'archive I love you
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Du chaos nait une étoile. » « Du chaos nait une étoile. » Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

« Du chaos nait une étoile. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-