AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Sosh : forfait mobile 80 Go sans engagement à 14,99€ (même après ...
14.99 € 24.99 €
Voir le deal

Partagez

Teddy Luna Bear VS The Cat - Feat Teddy Luna Bear Vide
Teddy Luna Bear VS The Cat - Feat Teddy Luna Bear Vide
 

 Teddy Luna Bear VS The Cat - Feat Teddy Luna Bear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Teddy Luna Bear VS The Cat - Feat Teddy Luna Bear Teddy Luna Bear VS The Cat - Feat Teddy Luna Bear EmptyJeu 10 Jan - 19:32

« Il faut savoir garder son âme d’enfant ». Cette phrase, Aurore l’avait entendue à plusieurs reprises au fil de sa jeunesse. Ses marraines les fées ne cessaient de la lui répéter quand elle l’élevait, au cœur de la forêt. Et même en changeant de monde, cette devise était restée gravée dans son esprit, chaque jour elle s’efforçait de l’appliquer, en s’autorisant un instant « enfantillages ». Parfois, elle décidait simplement de manger des friandises ou de prendre un goûter, d’autres fois elle s’accordait un moment au parc, assise sur une balançoire, et il lui arrivait aussi de s’acheter des jouets. Ou plutôt, des peluches. Depuis son arrivée ici, elle avait découvert ces adorables petits êtres doux et rassurants. Quand elle en serait un contre elle, alors elle se sentait apaisée et surtout moins seule, comme ci à cette simple boule de coton pouvait lui ôter toute sa peine et compenser l’absence de Casey ou de sa famille. Ses préférées étaient les oursons, et elle avait découvert par hasard, en se promenant dans Fantasia, une boutique qui en avait fait sa spécialité. La première fois qu’elle avait posé ses yeux sur la vitrine, elle y avait découvert des tas d’ours différents, qui la contemplait. Ses yeux s’étaient alors illuminés, comme ceux d’un enfant ouvrant son premier cadeau de noël, et elle n’avait pu résister à l’envie dévorante qui la tenaillait, d’entrer dans boutique. En poussant la porte, elle tomba nez à nez avec une peluche pour laquelle elle avait eu un coup de cœur, comme-ci elle lui était destinée, qu’elle n’attendait qu’elle…. Aurore s’était empressée de la prendre dans ses mains, la berçant délicatement, l’observant sous toutes ses coutures, sourire aux lèvres. Une vendeuse s’était alors approchée d’elle, et plutôt que de la regarder avec un air étrange, elle lui avait souri et s’était mis à discuter avec elle de ce petit être qu’elle tenait dans les mains. Une discussion entre les deux jeunes femmes qui s’était éternisée, ce n’est que l’entrée d’une mère et de sa fille une heure plus tard qui les avait forcées à s’arrêter de parler des oursons. La Princesse avait alors payé, et était repartie avec son nouvel ami dans les bras, le tenant délicatement, comme si il s’agissait d’un paquet extrêmement fragile. En rentrant chez elle, elle s’était empressée de le poser sur son lit, l’admirant dans sa nouvelle demeure. Un sentiment de joie l’avait alors envahie, et les soirs suivant elle s’était endormie avec son Teddy dans les bras. Teddy c’était le nom qu’elle lui avait trouvé en accord avec la vendeuse, qui semblait amusée, car elle se nommait ainsi. Mais une fois ce nom prononcé elle n’avait pu en trouver un autre qui lui plaise autant pour son ourson. Un matin, en s’éveillant elle s’était inquiétée, ne trouvant plus sa peluche près d’elle, alors qu’elle était certaine de l’avoir serré dans ses bras toute la nuit, en tournant la tête, elle l’avait découverte au sol, éventrée, des morceaux de cotons éparpillés tout autour. Le chaton. Son chaton. C’était forcément lui le coupable, il avait du l’attraper dans le lit et s’amuser avec… Un profond sentiment de tristesse avait envahie la jeune femme, qui s’était demandée pourquoi elle tenait temps à une peluche. Immédiatement, elle s’était rendue à la boutique, où Teddy avait proposé de lui réparer son ours. Soulagée, elle lui avait laissé en toute confiance, et quand elle était revenu à la boutique le lendemain il était parfait, comme neuf. Ravie, Aurore avait alors décidé d’inviter Teddy à boire un thé chez elle, pour la remercier, et car elle l’appréciait énormément du peu qu’elle la connaissait.

« Rien n’arrive par hasard », cette devise là aussi on la lui répétait depuis son enfance, et encore une fois elle aurait pu y apporter une preuve : si son nounours n’avait pas été détruit par le chat, elle n’aurait pas revu cette sympathique vendeuse de suite. Aria tentait toujours de voir le côté positif en chaque événement, et pour une fois elle n’avait eu aucun mal à le trouver. Aujourd’hui, elle attendait donc la fameuse Teddy qui devait arriver d’un instant à l’autre. Pour l’occasion, la jeune femme avait préparé des macarons au chocolat et des macarons à la framboise, c’était sa première fois et elle espérait que les pâtisseries seraient réussies. Si ce n’était pas le cas, Jack serait là pour les terminer certes, mais elle serait bien déçue de n’avoir pu les offrir à son invitée. Les plaçant dans un plat, elle admira le résultat puis attrapa le chat qui gambadait autour de la table. Elle ne lui tenait pas rigueur de la mésaventure avec l’ourson, après tout il était si petit et il aimait tant jouer… C’est alors qu’elle entendit frapper à la porte. Toujours avec l’animal dans les bras elle alla ouvrir et un immense sourire s’épanouît sur ses lèvres « Teddy ! Je t’attendais, je suis ravie de te voir, entre. »
Revenir en haut Aller en bas
gustavo007

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retourner à Neverland dans ce corps.
Faites place à la vedette
gustavo007
J'ai posé bagages ici le : 04/04/2014 Nombre de messages : 0 Un merci à : liloo-59 & V. Hugo & tumblr.
MessageSujet: Re: Teddy Luna Bear VS The Cat - Feat Teddy Luna Bear Teddy Luna Bear VS The Cat - Feat Teddy Luna Bear EmptyDim 10 Fév - 0:55


ARIA & TEDDY

Je n'aurais pu rêver meilleur travail que celui-ci. C'était comme une évidence pour moi. Je devais travailler parmi des jouets, parmi des peluches, parmi mes semblables. Je ne pouvais en aucun cas oublier qui j'étais, qui j'avais été, ce que j'avais vécu du temps où un petit garçon avait besoin de moi pour s'endormir le soir. Cela faisait partie de moi. Même si devenir humaine avait toujours été mon plus grand souhait, un rêve qui semblait pourtant inatteignable jusqu'alors, j'ai eu peur de devenir inutile une fois qu'il fût réalisé. A présent c'était moi l'humaine, la petite fille. Et que peut une petite fille dans un monde pareil ? Auparavant j'avais une fonction, je détestais le fait d'être un vulgaire objet mais j'avais été cousue par un humain dans un seul but : satisfaire les humains. Consoler un petit être, me trouver toujours à ses côtés et prendre soin de lui. Mais j'étais devenue humaine. Ma raison d'être n'avait plus de sens, je n'étais plus moi-même. Capable de porter attention à ces petits êtres sans défense comme je l'avais toujours fait. Je n'aurais jamais cru que le fait de ne plus être un ours en peluche me déstabiliserait à ce point. J'étais certes amène de faire mes propres choix, mes propres erreurs, de ressentir tout ce qui m'entourait et me fascinait comme je l'avais tant désiré mais j'avais perdu mes repères. Enfin, ils m'avaient déjà été arrachés quand j'avais été jetée dans l'obscurité de cet affreux coffre il y a des années ... Cette fois-ci avait été plus brutale de par mon changement d'univers et d'apparence. J'ai erré sans but un moment avant de réaliser qu'ici aussi il y avait des peluches et des jouets dont il fallait se préoccuper afin qu'ils aient la possibilité d'être accueillis par des enfants sur lesquels ils veilleraient à leur tour. C'est ce que me permettait mon emploi aux Enchanted Toys. Prendre part à ce monde insolite, m'y insérer, devenir à nouveau un maillon utile de la chaîne de la vie. Donner un sens à cette vie humaine qui m'avait été offerte et dont je n'aurais de cesse de profiter, par crainte qu'elle ne me sois reprise.

Mon emploi à la boutique était multiple, plein de surprises, de rencontres et de tendresse. Monsieur Jouets, comme j'aimais l'appeler, avait beau ressembler à un bonhomme bourru, qui détestait être dérangé, s'était bien vite avéré être une personne adorable dont les mains expertes produisaient des merveilles en dépit des veines apparentes qui trahissaient leur longue expérience. J'étais constamment ébahie devant sa dextérité, en aucune occasion il ne tremble quand il est au travail. Je ne crois pas avoir jamais rencontré quelqu'un avec un coeur aussi grand. Il avait passé sa vie à rendre heureux des enfants. Oh bien sûr il avait ses petites habitudes qu'il fallait respecter et auxquelles Sally et moi devions nous plier comme la pause pour le thé noir au citron vert de cinq heures moins le quart ou le fait que les outils de l'arrière boutique devait en être rangés par couleurs ... Mais une fois qu'on y était habitué, c'était un bonheur que de venir travailler avec lui. D'autant que Sally était vraiment gentille elle aussi. Elle avait des doigts de fées, c'est grâce à elle que je pouvais à mon tour recoudre les peluches comme Wendy le faisait quand j'étais victime d'un démembrement accidentel. Ainsi je redonner une certaine jeunesse à des jouets qui, comme moi, n’avaient vu le jour ni été serrés dans les bras d'un enfant depuis bien trop longtemps. En y repensant, le fait d'avoir été séquestrée dans ce coffre, sans Michael, sans pouvoir le prendre dans mes pattes explique peut être l'accroissement de mon penchant pour les câlins ...

Afin de me remercier d'avoir recousu son nouvel ours en peluche, une cliente m'invitait cet après-midi là prendre le thé chez elle. Aria avait tenu à appeler son nounours Teddy et j'avais réellement était touchée par ce choix. Le pauvre Teddy avait été attaqué par un horrible chat qui n'avait eu aucun scrupule à lui ouvrir sauvagement le ventre. Brrr ! Rien qu'en y repensant j'en frissonnais. Quelle créature peut bien être aussi cruelle pour faire une chose pareille ? Je n'avais pas réellement  connu de chats dans mon ancienne vie mais il était désormais évident que je ne souhaitais pas faire plus ample connaissance avec cette espèce malotrue. Sur le chemin, je me rappelai avec nostalgie de Nana, le St Bernard qui servait de nourrice aux enfants Darling. Fidèle, méritante, affectueuse, jamais un aboiement de trop à leur égard. Oh ça non ! Nana n'aurait jamais fait de mal à qui que ce soit, pas même un jouet. En ce qui concerne l'ombre de Peter Pan ... Non, elle avait juste était surprise de la trouver chez nous et ne l'avait pas blessée - s'il est possible de blesser physiquement une ombre bien sûr ...

Je me retrouvai devant la porte de chez elle sans avoir vu le temps passer. Je frappai à la porte et attendis qu'on m'invita. Ce qui ne se fit pas tarder. Aria m'accueillit avec un grand sourire que je lui rendis « Teddy ! Je t’attendais, je suis ravie de te voir, entre. » Avant de m’exécuter je tins à lui faire part de ma gratitude et lui glissai ces quelques mots « Merci encore pour l'invitation Aria, c'est adorable de ta part. » Je voulus en même temps la prendre dans mes bras mais à quelques centimètres de l’étreindre, je remarquai l'intrus. Perfide animal qui s'était faufilé entre nous. Couvert de poils et les yeux brillants de malice, qui me fixaient d'un air que j'analysai comme suspicieux. Le chat ! Je me stoppai net dans mon élan. Comment se faisait-il que ... ? Que faisait cet éventreur ici ? « C'est lui n'est-ce pas ? » Il ne me semblait pas utile de préciser davantage mon interrogation qui n'en était pas réellement une à vrai dire. C'était évidemment ce chat sans pitié qui s'en était pris à Teddy. Pourquoi la si douce Aria le tenait-elle dans ses bras ? Ouh le filou, il avait du l'amadouer, se montrer gentil auprès d'elle. Les chats sont plein de malice m'a-t-on dit. Je tâchai malgré tout d'embrasser mon hôte mais l'animal me gratifia d'un coup de patte dans le ventre. « Hey ! » Je n'avais presque rien sentis mais ne pu m'empêcher de m'exclamer ainsi. Cette terreur féline cherchait à me provoquer. S'il souhaitait la guerre il l'aurait. Je n'impliquerais pas Aria qui n'était pour rien dans l'affaire mais je n'avais pas l'intention de me laisser faire par celui qui avait si violemment abîmé mon ami.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Teddy Luna Bear VS The Cat - Feat Teddy Luna Bear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-