AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez

(Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII Vide
(Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII Vide
(Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII Vide
(Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII Vide
(Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII Vide
 

 (Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: (Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII (Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII EmptyDim 20 Jan - 0:48

Honey, you and me can be one.
« You call me Lavander, you call me Sunshine. »



Sasha attendait devant la porte que Cubby prenne ses clés et lui ouvre. Il le regardait avec tendresse et affection, les bras croisés. Cubby le touchait. Vraiment. Pour un rien, il était ému de le voir. Pour un regard, il voulait le couvrir de baisers, le noyer sous les caresses. Oui, il voulait sentir sa peau chaude sous ses doigts, ses lèvres contre les siennes, ses cheveux, lire dans ses yeux un amour rêvé qu'il attendait tant: le vrai amour, comme dans les contes de fée. C'était peut-être ça. Cubby était peut-être son Prince Charmant. Bon, il avait un doute -un doute qui lui faisait honte et mal mais dont il ne pouvait se défaire. Et si Cubby le laissait tomber pour un autre ? Il espérait que Cubby soit trop attaché pour lui infliger cette douleur, mais il était mignon et Sasha n'était sans doute pas le seul sur cette Terre a tombé sous son charme. Cubby, sous ses tatouages, recelait une personne unique et attirante. Il ne s'en rendait peut-être pas compte, mais c'était la pure vérité. La preuve: Sasha l'aimait. Il avait l'impression d'avoir "gaspillé" sa première fois, avec cet Hadès. Au moins, il pouvait être un peu plus assuré pour combler Cubby si jamais ils en viendraient à faire l'amour, et nul doute qu'il considèrerait celle fois-là comme sa vraie première expérience. Dans "faire l'amour" il y avait "amour" et Sasha n'avait pas ressenti d'amour pour Hadès. Pour Cubby, énormément. Pas pour Hadès. Avec lui, il n'avait pas fait l'amour. Il avait baisé -ou tout autre mot cru et dénué de poésie- et le regrettait quelque peu maintenant qu'il était avec Cubby. Il ne lui avait pas dit, par peur qu'il se sente trahi ou qu'il le juge, et préférait ne pas aborder le sujet. Pour ne pas avoir à mentir, valait mieux ne pas en parler tout court.

Parfois, Sasha s'effrayait. Il craignait cette passion de plus en plus forte et dévorante à l'égard de Cubby, tremblait à l'idée de le brusquer, de le blesser, de le rendre triste ou inquiet. Mais prendre des pincettes était de moins en moins facile. Cette condition d'humaine avait son lot de surprises, notamment cette montée étonnante d'excitation et d'envie à l'égard d'un être. Ce n'était pas tant son corps qu'il convoitait, mais il se sentait déjà totalement en harmonie avec Cubby et il voulait être plus proche de lui, encore et encore. Proximité à laquelle les baisers avaient révélés la limite. Mais en même temps, il doutait. C'était également chose nouvelle ? Etait-il prêt ? Allait-il être à la hauteur ? Pour ne plus avoir à se poser ces questions, il les éludait et calmait ses ardeurs charnelles, au profit d'une relation basée sur l'esprit et les sentiments que sur ces... pulsions.

Il s'était clairement laissé aller alors qu'il s'était mis à caresser les abdominaux et autres pectoraux de son petit ami, en plein air, sans savoir si ce dernier le souhaitait. Il s'était repris malgré tout mais il avait déjà agi. C'était ça le problème: il fallait qu'il apprenne à se réfréner...à temps. Pourquoi avait-il fait ça ? Sans doute pour oublier le silence gênant qu'avait conservé Cubby lorsqu'il lui avait demandé s'il l'aimait. Certes, ce sentiment n'était guère facilement identifiable au début, mais là... Il sortait avec. Il l'embrassait. Il lui tenait la main. S'il faisait tout cela, à part être de l'amour, qu'est-ce que ça pouvait être ? Peut-être même voulait-il le tester ? Pour voir si, par ces caresses, il pouvait lui arracher une réponse positive de sa part...qui, malgré tout, ne vint pas. Tant pis. Sasha ne devait s'en formaliser. « Il n’y a rien de mal Sasha. Ce n’était pas désagréable du tout… » avait-il dit.
Puis, il avait continué, le tatoueur professionnel en lui refaisant surface: « Tu pourras enlever le pansement en cours de journée demain, si tu as des difficultés à le retirer tu peux l’humidifier un peu pour faciliter la tâche. Tu pourras alors laver entièrement le tatouage à l’eau avec un peu de savon, essuyer doucement le tout pour enlever les tâches de sang qui auraient séchées, s’il y en a. Ensuite il faudra appliquer une crème cicatrisante régulièrement, trois à cinq fois par jour si tu vois que ta peau est sèche, et surtout si elle tire ou te démange. Par contre il ne faut pas enlever les peaux mortes ou les croutes, c’est le meilleur moyen pour abîmer le rendu du tatouage. Il faut porter des vêtements en coton. Tout bain trop chaud, sauna ou baignade en piscine ou dans l’eau de mer sont interdits pendant deux semaines. L’exposition au soleil est à éviter durant au moins trois mois. Enfin éviter tout abus d’alcool ou de drogue qui pourrait ralentir la cicatrisation… De toute façon si tu as la moindre question n’hésite pas à venir me voir. De toute façon je t’écrirais tout ça au propre si ça te dis… » Sasha n'était pas sûr d'être capable de retenir toute cette liste. Il faudrait qu'il retranscrive tout sur papier pour retenir ces consignes. Il avait hoché la tête sans un mot. Il avait voulu trouver une réponse, un peu drôle de préférence, du style "Oh, je n'ai plus qu'à rester enfermé dans ma chambre, les stores fermés, tout nu pendant deux semaines, histoire d'éviter tout risque." mais non. Cela n'avait pas été assez satisfaisant à son goût. Mais il n'avait pas eu besoin de parler, car Cubby s'était déjà approché de lui, caressant sa joue et l'embrassant encore. Cela devait être leur millième baiser mais cela lui donnait toujours autant de papillons dans le ventre. Mais il s'était détaché assez vite, pour soupirer « J’ai totalement oublié de te prendre la crème pour ton tatouage… Quel idiot… J’avais tellement envie de sortir me balader avec toi que j’ai zappé. Ce n’est pas grave, je dois avoir des flacons neufs dans ma chambre à Meli Melo House. Si ça ne te dérange pas on peut y aller pour que je te les donne. On pourra passer la soirée là-bas si tu veux, il commence à faire un peu froid ici. Lilo doit passer la soirée chez une amie, à mon avis elle ne rentrera pas dormir. Enfin… Je… Ce n’est pas qu’elle nous aurait dérangés… Lilo est adorable mais… Je… Ça fait un moment que je me dis… Que… Ça serait sympa de passer une soirée tranquille tous les deux et… Euh… Enfin je comprendrais que tu dises non… Et… ». Sasha avait sourit. Cubby était mignon quand il se perdait dans ses phrases, à cause d'une gêne quelconque. Mais surtout, Sasha était aux anges car Cubby l'invitait -à demi-mot certes, mais quand même- à passer la nuit avec lui...dans sa chambre !...et -surtout!- il y songeait depuis un petit temps. Le désir était donc réciproque ? Sasha avait répondu, avec un ton rassurant -il fallait bien ça pour calmer un Cubby visiblement stressé- « Avec plaisir. Vraiment. » Il lui avait prit la main et était parti en direction du Méli-Mélo House, le coeur battant et le pas léger, bien qu'une anxiété planait déjà au-dessus de lui. Que se passerait-il exactement ce soir ? C'était terriblement excitant, mais Sasha aurait préféré savoir à quoi s'en tenir. Pour se préparer mentalement. Il avait regardé alors Cubby, l'oeil éclatant. Et puis zut, il fallait bien de la place à la spontanéité ! Chaque chose en son temps. Il aviserait à ce moment-là. Il ne voulait en rien enlever de la magie à cette première invitation dans l'univers personnel et ménager de Cubby.

Ils étaient arrivés au Méli-Mélo House assez rapidement, mais le froid s'était déjà fait plus mordant en cours de route. Sasha connaissait le bâtiment -logique, il y habitait- mais ne savait guère où logeait Cubby. Il lui avait laissé prendre les devants pour le guider jusqu'à sa chambre. Et maintenant il patientait, la coeur battant la chamade à en éclater dans sa poitrine, à côté de cette porte qui dissimulait la chambre entourée de mystères de Cubby. Quelles surprises lui réservait-elle ? De bonnes, assurément. Son amour pour Cubby ne pouvait lui apporter des choses négatives. Pas ce soir en tout cas. Jamais, espèrait-il.




© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII (Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII EmptyJeu 24 Jan - 23:02

Honey, You and Me can be One.
Sasha & Cubby»


J’étais redevenu le tatoueur l’espace d’un instant. Enonçant une à une les nombreuses recommandations à respecter, je fis preuve d’une assurance déconcertante, prouvant bien que j’étais à l’aise dans ce domaine. Les tatouages étaient ma passion, c’était incontestable. Malheureusement pour ce qui était de dompter mes sentiments, j’étais à côté de la plaque. J’avais demandé à Sasha s’il accepterait de passer la soirée avec une gêne que je n’avais pas réussi à dissimuler. Mes joues s’étaient sûrement pourprées et l’intonation de ma voix lui avait avoué une très grande maladresse. Je manquais cruellement de confiance en moi lorsque j’étais avec lui. Je m’efforçais tellement de lui plaire que j’en perdais mes moyens, me contentant de sourire bêtement pour cacher ce malaise qui grandissait en moi. Pourtant cette fois ci, je m’étais forcé à faire le premier pas… Depuis le début de notre relation, Sasha prenait régulièrement les devants… C’était lui qui était venu vers moi la première fois à la plage, lui qui m’avait proposé de poser pour lui, lui qui m’avait invité à aller boire, aller au ciné, lui qui avait déposé ses lèvres sur les miennes. Sasha était beaucoup plus à l’aise, il me guidait dans un univers que je ne connaissais pas. Il se faisait si tendre et rassurant, il ne me brusquait pas… Il était adorable… « Avec plaisir. Vraiment. » Ces trois mots m’avaient immédiatement rassurés. Un sourire béat s’était dessiné sur mes lèvres. J’étais tellement heureux qu’il accepte ma proposition que mon cœur s’était rapidement emballé dans ma poitrine. Sasha était devenu si important à mes yeux, un refus de sa part m’aurait sûrement déçu. Il n’avait pas hésité une seule seconde et s’était relevé l’air enjoué. Je fis de même et nous rentrâmes à Méli-Mélo House main dans la main, mettant de côté le léger « dérapage » de Sasha. Dérapage, qui je l’avoue, m’avait plutôt plu. Néanmoins je n’étais pas habitué à être aussi « proche » de quelqu’un… Je savais bien que les bisous et les câlins n’étaient qu’une étape dans une relation. Que tôt ou tard, il y aurait plus peut être. Je n’avais aucune idée de la façon dont cela se passerait. Cela m’inquiétait un peu… Il était vrai que cela m’avait trotté dans la tête plusieurs fois, j’espérais bien que Sasha serait là pour continuer de me guider si jamais ce moment arrivait.

Nous étions enfin arrivés devant la porte du petit studio où je vivais avec mon adorable colocataire Lilo. Mais ce soir, c’était différent. Pour la première fois, j’invitais Sasha chez moi. Il allait découvrir l’endroit où je passais la plupart de mon temps lorsque je ne travaillais pas. Enfin, d’abord fallait-il trouver mes clés. Fouillant chacune de mes poches durant un moment, je finis par les trouver. La porte s’ouvrit alors et nous pénétrâmes tous les deux à l’intérieur. Lorsque que la porte claqua enfin derrière nous, je souris à Sasha « Bienvenue chez moi ! » Lui présenter chacune des pièces ne serviraient à rien étant donné qu’il vivait aussi à Méli-Mélo House, et puis c’était pas bien grand. « Tu as faim ? Tu veux manger quelque chose de particulier ? Mais je te préviens la cuisine et moi… C’est pas franchement ça… La plupart du temps j’aide Lilo, parce qu’elle s’y connaît mieux que moi… » Je me mis à rire, la seule chose que je savais faire c’était me cuire une pizza ou me faire des pâtes. Quand Lilo n’était pas là, je me contentais de mes céréales au chocolat que je mélangeais à du lait ou du fromage blanc… Ou bien d’un paquet de chips qui traînait dans le placard. « Tu peux poser tes affaires dans ma chambre, c’est celle-là ! Je reviens. » Je pointais la pièce du doigt avant de me diriger vers la salle de bain. Je me mis à fouiller dans les étagères finissant par trouver la crème hydratante et cicatrisante que je devais donner à Sasha. J’avais deux flacons neufs, cela devrait suffire. Revenant sur mes pas, je trouvais Sasha assis dans le canapé de la pièce principale. Je m’installais à ses côtés « Tiens ! » Je lui tendais les deux petites bouteilles avant de prendre un morceau de papier et un crayon. J’écrivais toutes les recommandations, prenant soin de tout relire, pour m’assurer que je n’avais rien oublié. « Et voilà pour toi ! Ça va, remis de tes émotions ? J’espère vraiment que tu n’as pas eu trop mal… » Je voulais m’assurer que tout allait bien. Même si apparemment Sasha n’avait pas bronché. Il était si mignon… « Je suis vraiment content que tu sois là, avec moi… »

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII (Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII EmptyJeu 14 Mar - 21:42

Honey, You and Me can be One.
« Put your lips on me. »




C'est fou comme le temps peut paraitre long lorsque l'impatience vous prendre aux tripes. Il semble alors s'étendre à l'infini, une seconde en valant soudainement 30. Il se joue des personnes pressées, les punissant car ils ne l'apprécient pas à sa juste valeur. Carpe Diem doit sans doute être une sorte de formule magique pour ne pas avoir à subir ces moments de longueur, mais Sasha n'était pas dans un était d'esprit favorable à "cueillir le jour".

Enfin la porte s'ouvrit et Sasha se décolla de son mur de manière trop rapide pour que ça paraisse neutre et indifférent. Il pénétra enfin dans ce lieu tant imaginé et mystérieux qu'était le dortoir de Cubby. C'était peut-être excessif de se mettre dans de tels états juste pour entrer dans un petit appartement mais Sasha c'était toujours imaginé ce moment. Sauf que dans son esprit, il embrassait Cubby, fiévreux par le désir et leurs corps se confondant en caresses. Bon, c'était dans ses fantasmes et là, il s'agissait de la vérité mais néanmoins, l'entrée était moins romanesque. Qui sait, un autre soir peut-être...? « Bienvenue chez moi ! » Le dortoir était semblable à celui de Sasha au niveau de l'agencement, même si la décoration était différente. Heureusement. Entrer dans la copie conforme de son appartement n'aurait guère été plaisant. « Tu as faim ? Tu veux manger quelque chose de particulier ? Mais je te préviens la cuisine et moi… C’est pas franchement ça… La plupart du temps j’aide Lilo, parce qu’elle s’y connaît mieux que moi… » Cubby rit. S'il parlait cuisine en s'emmêlant les pinceaux et qu'il se mettait à rire pour presque rien, c'était le signe flagrant de son malaise. Ou alors, il était effectivement tellement nul en cuisine que le souvenir de ses exploits culinaires le faisaient rire. « Tu peux poser tes affaires dans ma chambre, c’est celle-là ! Je reviens. » Cubby disparut dans la salle de bain après lui avoir désigné sa chambre, ne laissant guère Sasha dire s'il avait faim ou non. Il n'était affamé que d'une chose en réalité, et c'était des lèvres de Cubby.

Sasha déposa ses affaires dans la chambre de Cubby et s'assit sur son lit, avant de se relever. Attendre là n'était peut-être pas l'idée du siècle pour mettre Cubby à l'aise ou ne pas avoir l'air d'avoir des idées charnelles derrière la tête. Il se dirigea donc vers le canapé. Cela revenait au même mais ça avait déjà l'air plus convenable. Cubby sortit de la salle de bain en lui donnant deux petites bouteilles de produits de soins, avant d'écrire les recommandations dictées quelques minutes auparavant. « Et voilà pour toi ! Ça va, remis de tes émotions ? J’espère vraiment que tu n’as pas eu trop mal… » Sasha sourit. « Franchement ça allait. C'était pas méga agréable mais ça restait supportable. »
Il se sentait surtout obligé de se montrer fort devant Cubby. Pour l'impressionner sans doute... Et le contact de ses mains sur sa peau contrebalançaient les coups consécutifs de l'aiguille. « Je suis vraiment content que tu sois là, avec moi… » Sasha approcha sa tête de celle de Cubby. « Moi aussi... » Si ça ne tenait qu'à lui, il était tellement à cran qu'il aurait pu lui sauter dessus, là sur ce canapé, mais il se retint, se contentant juste de ce baiser pour le moment. Ce n'était guère romantique de se comporter comme un sauvage à peine le seuil de la porte franchi. Il se redressa et fit un tour de la pièce de manière non-chalante. Il préférait certes le chaud des bras de Cubby mais cela pouvait attendre. Il ouvrit un placard au hasard, tout doucement, hésitant à faire comme chez lui ou de se comporter en hôte modèle. « OH ! Une boîte de Scrabble ! Ca fait des lsutres que je n'ai plus joué ! » A vrai dire, il n'avait joué qu'une fois. Il prit la boîte et l'ouvrit sur la table basse. Il s'assit sur le sol en installant le plateau.« On se fait une partie ? Je commence, héhé. » Il distribua les lettres au hasard et les rangea sur son petit pupitre, le triant en tâchant de former des mots.

FADIEMR

Sasha réfléchit. Il posa ses lettres sur le plateau.

FAIM.

« C'est vrai que je ne dirai pas non à un petit grignotage. Bouge pas, je connais le chemin. Je peux aller me servir ? » Il se leva. Il laisserait ainsi le temps à Cubby de poser ses lettres, en espérant que son petit-ami n'en profite pas pour regarder son jeu. « Je t'apporte un truc ?...Mince, j'ai pas pioché mes nouvelles lettres ! » Sasha farfouilla dans le sachet noir et plaça ses jetons à côté des autres.

DERSINV

Il se dirigea vers la cuisine mais s'arrêta les mains sur les poignées d'un placard. DERSINV. Il réfléchit aux mots qu'il pourrait placer. Rive. Vin. Que des petits mots. Il était mal parti. Il prit un paquet de chips et un plat dans lequel les verser. Désir. Il sourit. C'était excellent ça. De quoi faire passer à Cubby un message subliminal tout en marquant le maximum de point que son jeu lui permettait...
Il revient dans le salon et posa le plat de chips à côté du plateau, déterminé d'employer ce jeu comme moyen de communication.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII (Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII EmptyJeu 8 Aoû - 16:53

J'archive (Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII 1823284050
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII (Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(Sexy) Honey, you and me can be one. IICubbyII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-