AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-27%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer Alienware M15 – (15,6″ – 16Go RAM ...
1599 € 2199 €
Voir le deal

Partagez

Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard) Vide
Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard) Vide
Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard) Vide
Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard) Vide
 

 Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard) Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard) EmptyDim 20 Jan - 18:11

Maléfique & Graham

" Parfois, nous faisons tous et toutes des rencontres imprévus. Beaucoup appelle ça le destin.. Ou encore une chance ? Mais là.. C'est différent. Cette rencontre à la fois déplaisante et fatiguant pour les deux individus va provoquer une tension entre ces deux êtres, et comme on le dit si bien : La vie ? C'est comme une boite de chocolat.. On ne sait jamais sur quoi on va tomber. "

Bientôt minuit trente et la neige n'avait pas cesser de s'échouer au sol. Le temps presse, les vacances débutaient à peine et.. La nouvelle année d'une nouvelle religion aller bientôt être fêté : celui du nouvel an chinois. Graham avait pris soin de prendre une destination où jamais personne ne penserais aller : l'Alaska. Pourquoi ? Car, effectivement, il n'y avait personne : il serait entouré de plusieurs pilles de blocs de glaces, de pingouins, des eskimos, enfin.. Si jamais il en trouver un sur son chemin, chose qui était plutôt rare et sera loger dans un igloo. Le.. Enfin, son rêve. Vivre dans un environnement sans aucun peuplement. Juste lui et les merveilles de la nature. Graham tenait à cet instant entre ces doigts un sac de sport, qu'il jetait à l'arrière de son épaule pour effectuer quelques pas jusqu'à l'extérieur. Il entendit une petite mélodie de trois secondes qui indiquer qu'une personne aller s'adresser au passager prêt pour monter dans l'avion : " Votre attention, s'il vous plait. Les vols sont clos pour le moment par temps de neige. Pour votre sécurité, veillez patiemment patienter dans les halls de l'aéroport, qui vous offres plusieurs activités tel que.. " Agacé par le timbre de voix de la jeune femme qui détailler le programme, il préférait sortir un instant, posant son sac entre ces jambes au sol. Son regard contempla un instant le ciel dans un bref sourire. Il n'y avait nullement de brises glacés, juste.. De la neige qui tomber en crescendo par milliers sur le sol et une température décidément bien basse. Par chance, il fut bien couvert et donc n'avait nullement froid. Il sortit de la poche de son blouson un paquet de cigarette à moitié consommer déjà alors qu'il ne l'avait acheté qu'hier.. Glissant entre le creux de ces lèvres le filtre brun, rangeant automatiquement le paquet dans la poche de sa veste.

Il allumait dans un geste instinctif le bout de son mégot dans une seule étincelle à l'aide de son briquet, inspirant grande une bouffée, qu'il avale, avant d'expirer délicatement entre ces lèvres un nuage de fumée blanchâtre en l'air. Graham appréciait pleinement le gout de nicotine qui longeait son palais, fermant un instant ces paupières, il pouvait sentir qu'un flocon venait de se poser dans un souffle délicat au bout de son nez. Très vite, il essuyait le flocon dans un simple revers de la manche de sa veste, sa cigarette se consumer aussi vite que qu'une barre chocolaté. Son regard se posa vers l'horizon, apercevant alors une limousine se garer près de l'entrée de l'aéroport. Intrigué, Graham contempler silencieusement la scène. Un chauffeur venait ouvrir la portière à une demoiselle, qui y sortit en prenant bien soin de ne pas effleurer quoique ce soit. Puis, celui-ci, l'accompagna jusqu'au préau où je me trouvais à cet instant, prenant soin de fermer son parapluie et de le lui tendre, avant de faire demi tour et récupéré ses bagages, qu'il protège également de la neige à l'aide d'un drap. Il hallucinait littéralement face à ce " spectacle " qui en devenait presque ridicule. Il pouffait de rire, toussotant tout de suite après pour couvrir ces éclats de rires, jetant un bref regard sur le côté. Il raclait à deux reprises sa gorge pour l'éclaircir, écrasant son mégot terminée contre le bord d'une poubelle, laissant le filtre brun s'échouer dans le vide. " Cette femme.. Quel phénomène !" Se le murmurait-il contre sa barbe en reprenant son sac au sol et fit demi tour pour rentrer à l'intérieur, mais il se heurta malencontreusement la tempe de la belle. " Aie.. " Graham se massa délicatement la tempe, porta son regard sur la jeune femme à la chevelure brune légèrement ondulée. " Hé, dis donc ? Vous pouvez pas regarder où vous allez ? " La réprimandait-il sur un ton qui s'avère être dur et sévère. Ton, qui surement, n'a jamais été utiliser pour l'assagir.

(c) fiche par ocean lounge

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard) Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard) EmptyMer 30 Jan - 17:05

Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard) Tumblr_lrw7r0LnXu1ql2ny4o1_500
Dans ce nouveau monde, heureusement que mes sbires avaient été transformés. Sinon, en plus d'avoir perdu mes pouvoirs, il aurait certainement fallu que je fasse tout moi-même. Et ça, c'était totalement hors de question. Moi, j'étais une diva, et on devait s'occuper de moi comme telle. Tous ces abrutis étaient à mes petits soins. C'est ce que Crystal ne comprenait pas chez moi. Elle savait s'occuper d'elle toute seule mais moi j'avais besoin de dominer la moindre petite chose. On devait d'ailleurs partir toutes les deux pour une petite semaine sous ce que les humains appellent des cocotiers. Apparemment, c'était le pied pour eux. On avait mis ça au point depuis quelques jours, et était enfin arrivé le départ. Sauf qu'il avait fallu que cette chère petite sirène m'abandonne pour aller voir je ne sais qu'elle mec qui ne la mérite certainement pas. Mais soit. Je décidais donc de partir toute seule, de toutes façons. Après tout, à quoi bon gâcher mes vacances ? J'avais préparé mes quinze valises avec soin. Il fallait dire que je n'avais aucune idée de comment s'habiller là-bas. C'était Crystal qui avait organisé ça, elle m'avait dit qu'il y faisait chaud et qu'on y buvait beaucoup de rhum. C'était tout à fait ce dont j'avais besoin. Le seul ennui, c’est que j’étais incapable de m’amuser, et que partir en vacances seule, était vraiment pitoyable. J’espérais que l’un des autochtones daignerait m’offrir ses faveurs, étant donné que sans pouvoirs, je ne pouvais plus les y forcer. J’essayais de ne pas tenir rigueur à Crystal de m’avoir laissée, il fallait reconnaître qu’elle avait bien droit de profiter de je ne sais quel pauvre type.

La limousine allait se garer devant l'aéroport, histoire que je ne me mouille pas avec toute cette neige. « Et viens m'ouvrir la porte, espèce d'abruti ! » Cet idiot qui me servait de chauffeur avait passé seize ans à chercher Aurore dans un berceau, et j'étais loin d'avoir oublié ses fautes. Il accourut et sortit mes bagages. Je voyais tous ces gens émerveillés par cette neige et leur joie de partir en vacances. Berk. Ils me répugnaient. Je n'étais pas comme eux. Mon coeur était froid, tout mon corps était froid. Et je n'avais aucune envie d'être comme eux. Je voulais retrouver mes pouvoirs, retrouver la gloire et surtout retrouver mon corbeau. Je sortais attentivement de la voiture en prenant soin de ne toucher à rien. Il ne faisait vraiment pas chaud... Juste avant de pénétrer dans l'aéroport, je heurtais de plein fouet un espèce de je ne sais quoi. Il se mit à crier en rechignant. « C'est à moi que tu parles ? » Je me mis à farfouiller dans mon sac à main et sortit un mouchoir pour essuyer toutes les parties de mon corps qu'il avait touché. « J'espère au moins que t'es propre ! » Il ressemblait à un espèce de fermier. Il avait vraiment une tête à conduire des tracteurs. Je le regardais de haut en bas. « En fait, vu tes chaussures, ça m'étonnerait. » Je le gratifiais de mon plus beau sourire de garce et sortis une cigarette de mon sac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard) Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard) EmptyDim 24 Mar - 14:02

Pas de réponse depuis le 30 Janvier j'archive I love you
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard) Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les femmes sont décidément un vrai énigme. (Ft. Maléfique G. Howard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Cinquième élément [DVDRiP] uptobox
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-