AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Support Téléphone Voiture à Fente ...
Voir le deal
12.99 €

Partagez

Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] Vide
Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] Vide
Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] Vide
Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] Vide
Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] Vide
 

 Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] EmptyVen 25 Jan - 18:33




Je ne m'attendais pas à te voir ”

Le réveil posé sur ma table de chevet se mit à raisonner dans tout le dortoir. Il se mit à sautiller sur place. Je fronçai les sourcils et gardai les yeux fermés. Je détestais le réveil. Je n'aimais pas que mon sommeil soit interrompu. Qui aimait d'ailleurs? J'étais bien, au chaud, blotti sous mes couvertures. La lumière du soleil me contraignit à fermer les yeux. Visiblement, je ne m'étais pas levé tôt. Un peu sonné, je me tournai en direction du réveil. Il était midi. Aussitôt, je retirai les couvertures et me levai en sursaut. J'étais en retard. Très en retard. J'avais donné rendez-vous au garagiste à 12h30. Il me restait donc une demi-heure pour me doucher, petit-déjeuner et me mettre en route pour mon rendez-vous. Je soupirai et marchai d'un pas traînant vers la salle de bain. Je me rinçai le visage et me dirigeai vers la cuisine pour petit-déjeuner. je me servis du café et pris une boîte de biscuits. Je posai le tout sur la table de la cuisine et m'installai. Je tenais fermement la tasse. Cela réchauffait mes mains. Je plissai les yeux et regardai dans le vide. De temps en temps, je jetai un rapide coup d'oeil à l'horloge de la cuisine. Le temps m'était compté et j'avais horreur d'arriver en retard. J'étais quelqu'un de ponctuel. En général, je m'arrangeai même pour être à l'avance, c'est pour dire. D'autant plus que là, l'heure était grave. Mon super cabriolet que je venais juste de m'offrir avait été percuté par une incompétente conductrice. Quand je disais qu'il ne fallait jamais laisser un volant à une demoiselle, ce n'était pas pour des prunes...Ce n'était pas moi qui avait été en tort mais bien elle. Il était clair qu'elle faisait une piètre conductrice. J'avais mal digéré ce malencontreux accident. Je l'avais incendié pour tout dire. Mais je n'avais eu aucun regret. Pour moi, c'était amplement mérité. Qui allait payer les pots cassés? Moi . Ce n'était pas une simple rayure qu'il y'avait eu sur ma voiture. L'accident avait eu un bel impact sur celle-ci.

Après avoir petit-déjeuné, je sortis du Meli-Melo House et me glissai dans mon cabriolet. Je démarrai la voiture et mis la radio à fond, comme d'habitude. Je jetai un coup d'oeil à ma montre. Il était midi vingt. Il me restait exactement dix minutes pour aller au centre-ville. Je passai à la vitesse supérieure, risquant de doubler quelques voitures au passage. J'avais même failli griller un feu rouge dans la précipitation. Finalement, j'arrivai à temps. Il était midi vingt-cinq. Je descendis de la voiture et montai la pente qui menait au garagiste. Je m'engouffrai dans le hall, qui ressemblait à un hall d'attente. Le hall en question était désert et le silence régnait dans la salle. Y'avait-il quelqu'un? Ils avaient peut-être oublier de fermer, pensai-je. Debout, je regardai un peu partout autour de moi , à la recherche d'un signe de vie mais rien. Toujours rien. Il n'y avait personne, aucun bruit hormis celui de mes pas parcourant en long et en large la salle. Finalement, j'optai pour attendre devant un comptoir la venue du garagiste. Le garagiste ne devrait plus tarder maintenant, pensai-je. D'une minute à l'autre, il allait venir. Je le sentais. Ou du moins, c'était ce que j'espérais.


(c) Myuu.BANG!


Dernière édition par R. Nader Khalej le Mar 29 Jan - 22:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] EmptyDim 27 Jan - 1:37

.

∞ rajah & carpet. « FAIS PAS TA BELLE ET DÉGAGE DE LA SALLE DE BAIN FLY, J'EN AI BESOIN ! » Je grognais alors que la voix de mon colocataire et son tambourinement sur la porte résonnaient dans mes oreilles. Il savait pourtant très bien comment j'étais dès le matin : grognant, pas réveillée avant onze heures au moins, et c'était typiquement le genre de réveil que je détestais et qui me donnait envie de tuer quelqu'un. Il le savait, et apparemment, il avait suffisamment confiance en lui pour prendre le risque. « Deux minutes, j'me coiffe ... » grommelais-je, me battant avec ma brosse à cheveux depuis cinq minutes au moins. C'était horrible, en plus de ne pas être réveillée, plus je tirais sur mes cheveux pour me coiffer, plus j'avais l'impression qu'il y avait des noeuds qui se formaient dans mes cheveux. Putain, c'était quoi ces cheveux rebelles dont j'avais hérités ? Tout était tellement plus simple lorsque je n'étais qu'un tapis, je n'avais pas de chevelure longue qui me prenait des heures à coiffer et qui ne se mettait jamais comme je l'avais décidé. « Me fais pas rire, quoi que tu fasses t'auras toujours tes cheveux en batailles ! » Le pire était que c'était la vérité, et que ça me saoulait encore plus. Des fois je me demandais vraiment pourquoi je n'avais pas atterrie dans le corps d'un homme, sérieusement, tout état tellement plus simple pour eux. Je finis donc par sortir de la salle de bain, lançant un regard noir à Salem alors que lui riait en me regardant et m'embrassa la joue avant de se dépêcher d'entrer dans la salle de bain. Je secouais la tête et je me dépêchais de me boire un bon chocolat bouillant avec pleins de chamallows dedans parce que j'adorais ça et que j'étais pratiquement sûre que je pourrais vivre toute ma vie en ne buvant que cela. Sérieusement, c'était trop bon et ça m'aidait lentement à prendre conscience de mon environnement et du fait que je devais bientôt être au garage pour commencer une journée de boulot comme tous les jours. J'arrivais après une trentaine de minutes au garage. Je me disais souvent que j'avais de la chance de faire ce métier, car j'aurai eu vachement plus de mal d'arriver au boulot avec une voiture toute cabossée, ce qu'avait été ma voiture quelques jours auparavant. Ce n'étais presque pas de ma faute ! J'ai jamais su conduire bien droit, mais j'évitais toujours les accidents, comme lorsque je volais. Tout le monde pouvait penser qu'on allait s'écraser droit dans un mur et bam, en une micro-seconde tout avait changé et j'étais a de nouveau dans la course sans avoir tué personne. Et c'était pareil ici. Sauf ce jour-là, avec ce mec horrible, j'ai pas eu le temps de me remettre dans la file à temps et boom, accident. Et qu'est-ce qu'il avait été chiant. Je ne le supportait pas déjà, avec son cabriolet de bourgeois, et en plus il n'avait pas arrêté de m'engueuler. J'te jure, j'avais bien eu envie de lui coller une bonne droite, mais je me suis calmée. Fallait pas que je cède à la violence. J'ai juste attendu qu'il se taise et qu'il dégage, et essayer d'oublier cette historie après avoir remis en état moi-même ma voiture chérie. Je me dépêchais de commencer mon boulot, et je m'occupais de plusieurs voitures, tranquillement. J'aimais bien le matin, y avait pratiquement personne et je pouvais travailler seule et dans le calme. Enfin, jusqu'à midi trente. J'avais vu que j'avais un rendez-vous à cet horaire-ci, alors je me dirigeais en direction du hall, ma salopette que j'avais décidée de porter aujourd'hui étant déjà un peu salle et noircie à quelques endroits. Cela ne faisait pas forcément le plus présentable du monde, mais je m'en foutais, ce n'est pas comme si j'allais leur taper la bise au client, je suis garagiste, mes habits se salissent vite, c'est comme ça. Alors je marchais lentement, ne m'attendant pas une seule seconde à ce qui allait m'arriver. Je vois un homme déjà là, attendant au comptoir, et je m'approche pour lui faire face, le comptoir entre nous deux. Je fronçais légèrement mes sourcils, sont visage me disant quelque chose, et puis, évidement, je le reconnu. Comme par hasard, il fallait que ce soit lui. « Tiens tiens, mais n'est-ce pas l'hystérique de l'autre jour ? » commençais-je en planquant un faux sourire mielleux sur mes lèvres. Je secouais un peu ma tête, jetant un coup d'oeil à la pièce, m'arrêtant un instant sur sa voiture. « Votre voiture est toujours en mauvaise état à ce que je vois, que c'est dommage. » continuais-je, d'un ton pas désolé du tout et, je dois le dire, un peu je-m'en-foutiste. Après tout, c'était lui qui ne m'avait pas laissé en placer une et lui dire que je pouvais la lui réparer gratuitement sa voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] EmptyMar 29 Jan - 22:33




Je ne m'attendais pas à te voir ”

L'attente se faisait longue. Je pianotais sur le rebord du comptoir, attendant impatiemment la venue du garagiste. Je jetai un rapide coup d'oeil à ma montre. Il était en retard de deux minutes exactement. Je détestais que l'on me fasse attendre. Non seulement j'étais venu ici à reculons, si en plus, pour couronner le tout, je devais attendre une éternité, cela n'allait pas me plaire du tout. Je ne dis mot mais l'impatience se lisait clairement sur mon visage. Soudain, j'entendis des bruits de pas. Ils se rapprochaient. Je me sentis à demi-soulagé. Ce n'était peut-être qu'un autre client, je n'en savais rien. Mais j'espérais que c'était le garagiste qui s'approchait. Le bruit des pas n'étaient plus lointains. Non, bien au contraire, il se faisait entendre de plus en plus. Une fois que je les sentais assez proches, je me retournai aussitôt et là..surprise. La première surprise fut que ce n'était pas un garagiste mais une garagiste. Mea culpa. J'avais en face une demoiselle, jeune, de taille moyenne, les cheveux blonds foncés, avec un visage qui me rappelait étrangement quelqu'un. Ce visage m'était familier. Je l'avais déjà vu, j'étais prêt à mettre ma main au feu. Il suffit de quelques secondes pour que tout me revint en tête. C'était la jeune fille avec qui j'avais eu ce fameux accrochage ! C'était elle, qui avait percuté mon joli cabriolet, c'était par sa faute, que je m'étais retrouvé dans cette galère. Mais jamais je n'aurai parié qu'elle était garagiste ! Le comble ! Je n'avais décidément vraiment pas de bol. Avec tous les garagistes qu'il y'avait à Fantasia Hill, il avait fallu que je tombe sur celle-là. Aussitôt, mon visage se durcit. Aucun retour en arrière n'était possible. Quoique. Si ce n'était pas pour mon joli cabriolet, il y'aurait eu longtemps que je serais parti. Ce n'était pas l'envie de partir qui manquait.

« Tiens tiens, mais n'est-ce pas l'hystérique de l'autre jour ? » me dit-elle d'un ton mielleux.

Hystérique? Bon, peut-être que j'étais allé un peu trop loin dans mes propos. C'était irréfléchi, j'avais sorti tout ce qui m'était passé par la tête, du moment que cela avait pu apaiser ma fureur. Je ne l'avais pas laissée en placer une. Il n'aurait manqué plus que ça. C'était une piètre conductrice, et la voir sous cette tenue de garagiste était ce qui m'avait encore plus frappé. On aurait dit que c'était joué. J'espérais que c'était une farce ou qu'une personne avec une caméra cachée s'était discrètement faufilée dans la salle. Mais non. Il n'y avait que moi, et cette piètre conductrice. Espérons que ses talents de garagiste soient plus remarquables que ses talents de conductrices.

« Votre voiture est toujours en mauvaise état à ce que je vois, que c'est dommage. » ajouta-t-elle en prenant un air faussement désolé.

Je voyais maintenant où elle voulait en venir. Elle m'en voulait et était visiblement prête à m'en faire payer le prix. J'avais peut-être été excessif, je ne m'en rappelle plus. J'avais tellement dit de choses en peu de temps que j'étais incapable de me souvenir de ne serait-ce qu'une insulte ou une parole blessante que je lui avais dis. Elle n'avait pas l'intention de m'aider, ça, je l'avais saisi. Habituellement, ma fierté aurait pris le dessus. Mais là, il fallait se rendre à l'évidence: je n'avais pas d'autres choix que de présenter mes excuses. Il y'avait une voix dans ma tête qui me disait qu'elle avait amplement mérité tout ce que je lui avais dis. Puis, il y' en avait une autre qui me poussait à m'excuser. Je soupirai et levai les yeux au ciel.

« Mes plates excuses, ça t'va ?» dis-je à contrecoeur.

Ce n'était pas dans mes habitudes de reconnaître mes tords. C'était d'autant plus dur pour moi quand on savait qu'elle aussi avait sa part de responsabilité dans cette histoire. Je m'étais d'ailleurs convaincu qu'elle était plus coupable que moi dans cette affaire. Après tout, quand on ne sait pas conduire, on ne prend pas le volant. C'est une question de sécurité pour soi-même comme pour celle des autres. Mais ça, je me retins de le lui dire. Je n'avais rien à y gagner, absolument rien. Mes chances de voir ma voiture réparée étaient déjà assez minimes comme ça.


(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] EmptyLun 25 Fév - 0:57

.

∞ rajah & carpet. J'étais légèrement en retard. J'essayais toujours d'être la plus ponctuelle possible, histoire de ne pas faire attendre les clients trop longtemps, mais dans la majorité des cas c'était eux les retardataires, pas moi. Alors je me disais que comme la plupart du temps, lorsque j'allais arriver dans le hall, personne ne serait là et que je devrais poireauter encore quelques minutes avant que le client n'arrive. Aujourd'hui néanmoins, j'avais tort. Pour une fois que les clients étaient à l'heure, j'aurais dû me réjouir, prier pour remercier dieu de ce cadeau qu'il m'avait fait après m'avoir vu trop longtemps attendre des clients qui n'étaient même pas foutu de s'acheter une montre ou qui m'ont foutu des lapins sans même prendre leur téléphone et prévenir de l'annulation du rendez-vous. Cela aurait dû être un jour de fête, mais j'ai vite déchanté. Si tous les clients venant à l'heure devraient être ce genre de mecs avec qui je me suis disputée quelques jours plutôt, je préférerais encore n'avoir que des clients en retard. Nos regards se croisèrent, et il lui fut également quelques secondes pour se souvenir de moi et me remettre. Je vu son visage se durcir, et ça me donnait presque envie de rire. Presque. Parce que j'étais tout de même assez énervée de le voir gâcher ma journée une fois de plus sans que je ne demande rien à personne. Comme l'impolie que je pouvais être, je commençais à lui parler en lui rappelant le merveilleux souvenir du mec hystérique qu'il m'avait laissé en tête, sans même lui dire bonjour, car de toute manière, je n'en avais vraiment pas envie. Je sais, le client est roi, blablabla ... En tout cas, de ce que je pouvais me rappeler, le client était un sacré emmerdeur et je ne comptais pas être très gentille avec lui. Un coup d'oeil à sa voiture me suffit pour voir qu'elle était toujours dans son mauvaise état, et c'était plutôt compréhensible, car sinon il ne serait surement pas là. Je lui fais remarquer, sans vraiment être désolé. Je n'voulais pas être désolée. Il pouvait essayer de me rendre coupable pour l'accident de l'autre jour autant qu'il le voulait, ça ne marcherait pas, pas avec l'arrogance avec laquelle il avait osé me parler. « Mes plates excuses, ça t'vas ? » répondit-il visiblement à contrecoeur, si ses yeux au ciel et son soupire ne m'avaient pas fait comprendre à quel point il avait du mal à sortir ces quelques mots. Et bien. C'est vraiment le genre de personnes qui n'a pas l'air de dire ça tous les jours, surement trop coincée par son stupide égo et son amour propre pourrie. Y a des gens, jvous jure. « Je n'sais pas trop ... Ça ne me semble pas très sincère tout ça, tu n'trouves pas ? Si j'n'étais pas garagiste et que tu n'avais pas besoin de moi pour réparer ta voiture, j'pense que jamais tu te serais excusé, les gens comme toi, j'les connais. » C'était franchement tous les mêmes, avec leurs argents pleins les poches, à se croire supérieur de tous les gens qui doivent travailler et galèrer à la fin du mois. Il ne devait pas connaître ça lui, avec sa cabriolet rouge. Je sais, ce n'est pas bien, mais les gens qui se pavanent avec leur richesses, j'ai du mal. « T'as vraiment d'la chance que j'ai besoin de travailler et que j'ai besoin d'argent, autrement ton cabriolet j'te l'aurai déjà fait dégager du garage depuis longtemps. » C'était ça l'un des problèmes, je ne pouvais pas vraiment me permettre de prendre certains clients et d'autre de ne pas les prendre, seulement car ils ne le méritent pas ou on un réel manque de respect. J'avais trop besoin du moindre client qui se pointait, quiconque avait besoin pour réparer leur voiture, même un mec qui arrive à insulter plus vite que son ombre sans avoir besoin de respirer entre ses phrases et sans laisser une micro-seconde pour que la personne en face d'elle puisse s'excuser ou en placer une. Et j'avoue que ça me saoulait un peu. Ce serait juste le rêve que ce soit mon garage, d'avoir pleins de clients et de pouvoir les choisir. Mais fallait pas que je rêve trop, les fins de mois étaient assez difficiles comme ça pour que je ne me permettais pas de ne pas le prendre.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne m'attendais pas à te voir [Pv Fly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Quelle délicieuse prestation {Hentaï} [PV Siin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-