AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). Vide
Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). Vide
Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). Vide
Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). Vide
Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). Vide
 

 Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). EmptyDim 27 Jan - 17:14


SURPRISE !

Neuf heures, je me lève, je suis en pleine forme, depuis quelques jours mon visage a retrouvé son sourire et sa joie de vivre. Je recommence à prendre du poids et pour continuer ainsi et affronter cette nouvelle journée, un bon petit déjeuner s’impose. Direction la cuisine pour avaler un bol de céréales avec un jus d’orange pressé. Ensuite, c’est au tour de la douche, même si je sais que j’en reprendrais une ce soir, vu ce qui m’attend. Mais il n’y a rien de mieux pour se booster. Mes cheveux eux, ils seront tout beaux ce soir, pour aujourd’hui, ce sera une simple tresse, bien plus pratique pour l’activité prévue. C’est en compagnie de ma tendre amie Lena que je vais passer la journée complète, entre nous c’est un lien tendre et enfantin qui s’est formé, dès qu’on se retrouve, ça part en cacahuète. Oui, il faut dire que quand on est ensemble, c’est plus nos âmes de gamines qui prennent le dessus et du coup même les activités les plus sérieuses deviennent des parties de fous rires assurées. On passe pour un drôle de duo qui rigole à la moindre connerie et c’est pour ça que je l’aime. Parce qu’avec elle je peux enfin être moi-même et peu importe ce que pensent les gens qui nous entourent. Après la douche, je choisis une tenue décontractée, survêtement et tee-shirt large – piqué à Squiz Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). 4029093039 - et une bonne paire de baskets. En plus de ça, moi aimant faire des surprises à Bouh, j’ai choisi de l’emmener au Ranch. Super, je n’ai jamais fait d’équitation et je décide de prendre quelqu’un avec moi qui n'est certainement jamais monté à cheval. Bon, mais je trouve les chevaux tellement fantastiques, majestueux, beaux, que ça m’a donné envie de les découvrir en vrai. Bah oui, les chevaux pour l’instant, je les ai toujours vu en films, en dessins, en photos, donc de loin, enfin irréel. Ce qui fait qu’aujourd’hui je réalise en quelque sorte un rêve, surtout que quand on regarde un cowboy monter à cheval, ça n’a pas l’air bien compliqué. On met les pieds dans les étriers et hop.

Je sors de ma chambre et monte au dernier étage où s’est déroulée la fête de Siam récemment et toque à la porte de Bouh. Celle-ci s’ouvre et laisse apparaître son joli minois. Je tapote dans mes mains, plus existé qu’une petite puce. « Coucou ma belle. Alors prête pour une journée pleine de surprises ? » Je lui souris et lui saute dans les bras. La bisouille de partout sur ses petites joues roses. Je vois dans son regard une lueur de curiosité scintillante comme une petite étoile. Je suis sure qu’elle a au bout de la langue, les questions. « Où on va ? On va faire quoi ? Dis-moi tout. » Mais non, je ne craquerais pas et garderais le secret de la surprise jusqu’à ce qu’on arrive au lieu de rendez-vous. Je l’attrape par le bras et l’entraine en dehors de sa chambre, il est largement temps d’aller prendre le bus, si on ne veut pas le louper. Bouh ferme la porte à clé et nous descendons les escaliers des sept étages, après tout, nous sommes des sportives. Puis le docteur, Regina, m’a dit que c’était bon de me mettre au sport doucement pour mon nouveau petit cœur chéri. Nous arrivons dans le hall d’entrée du Méli-Mélo, je ne sens aucune gêne, je ne me sens pas essoufflée, les sept étages ne m’ont pas achevé. Par contre, l’activité prévue, risque d’être plus mouvementée mais bon, si je tombe du cheval, je pense que ça sera plus facilement mes fesses qui prendront un coup que mon cœur. Mais non, je ne tomberais pas ! Enfin… C’est ce que je dis. Le bus arrive à l’arrêt, nous nous précipitons et montons de justesse. « Bonjour monsieur. » Je valide mon ticket ainsi que celui de Bouh, bah oui j’ai tout tout tout prévu, et nous allons nous assoir au fond du bus pour être tranquilles. Je sors mon Ipod touch, la classe sisi, branche mes écouteurs et en tend un à Bouh, puis enclenche la musique https://www.youtube.com/watch?v=AbPED9bisSc. « J’adore ce groupe, les mecs sont trop funs, trop cool, trop beaux. » Je vois tout le monde tourner le regard vers moi et mets ma main devant ma bouche. Eh merde ! « Je crois que j’ai parlé un peu fort. » Je me ratatine un peu dans mon siège, regarde Bouh et on éclate de rire. On est à peine repérée comme ça, non, non, ce n’est pas nous. Bon, vivement l’arrêt du bus au Ranch. Ah bah tiens, en parlant du loup, justement, on arrive. Bon, bah, au revoir les gens du bus. Je me lève et entraine Bouh avec moi. Elle serait bien restée assise deux, trois arrêts de plus elle, mais non.

Je cache les yeux de Bouh, mais trop tard, elle a vu le panneau avec écrit Cowboy Ranch et hurle un énorme AAAAAAAAAAAAAH qui me défonce les tympans. Merci Bouh, on a compris, t’es heureuse. Finalement j’enlève mes mains qui servent strictement à rien et lui dis en alliant les bras à la parole, dans un mouvement très à la Gene Kelly « SURPRISE ! » Eh voilà. La journée commence bien. On se dirige vers l’accueil, tout en balançant nos yeux de droite à gauche, toute l’allée est remplie d’écurie avec des chevaux de toutes les couleurs, non, pas de bleu ni de vert, ne vous inquiétez pas. Mais il y en a des tachetés, des blancs, des noirs et marrons, bref couleur naturelle quoi. Des grands, des petites, des très grands et des très petits. Je sais, je sais, mais qu’est-ce que vous voulez, j’ai 6 ans là dans ma tête. Et quand je regarde Bouh, elle en a guerre plus, vu ses yeux écarquillés à la mode du loup quand il voit Betty Boop. Bref, donc, une fois à l’accueil, je signe le registre et on attend notre professeur.
©️ fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). EmptyMar 5 Fév - 16:57


Une surprise. Voilà ce que Darla avait prévu pour Lena. Elle l’avait prévenue il y a quelque jours, afin qu’elle ne prévoit rien pour ce dimanche, et dès qu’elle lui en avait parlé, elle avait éveillée la curiosité de la petite brune. De nature impatiente, depuis qu’elle savait, elle avait énormément de mal à tenir en place. Chaque fois, cette surprise lui revenait en tête, elle se demandait ce que son amie avait bien pu lui prévoir. Oh elle lui faisait une entière confiance, elle savait que ça lui plairait car toutes deux étaient sur la même longueur d’onde et qu’ensemble, elles ne s’ennuyaient jamais. Et c’est bien ce qui l’intriguait encore plus. Elle voulait savoir. Que ses pensées arrêtent de tourner autour de cette journée qui arrivait, et enfin aujourd’hui était le grand jour. Cette nuit elle n’avait que peu dormi, bien trop excitée en sachant que Darla passait la chercher le matin. A 7h précise, elle était donc déjà hors du lit, sautillant presque sur place comme une enfant. Car c’est exactement ce qu’elle était en présence de Darla. Une enfant. Quand elles étaient réunies, elles l’étaient d’ailleurs toutes les deux. A faire sans cesse des bêtises, rire beaucoup trop fort, parler avec entrain… Pouvoir être ainsi avec quelqu’un lui faisait un bien fou, elle se sentait elle-même dans ces moments-là. Profitait, riait, oubliait… Oui Darla comptait beaucoup pour elle, et cette amitié enfantine qu’elles avaient tissé aussi.

La jeune fille lui avait donné un indice, un seul : elle devait s’habiller sport. Lena perplexe, se trouvait donc devant son armoire contemplant le seul et unique survêtement qu’elle possédait. Elle le sortit et l’enfila après avoir pris une douche. Comme à son habitude elle dessina un simple trait de crayon noir sous ses yeux verts, aucune raison de ne pas en mettre, même si elle devait faire du sport. Quelle idée d’ailleurs, du sport… Quesque Darla avait bien pu trouver ? Du ping-pong ? Du tennis ? De la gym ? Ou quelque chose de bien plus original, c’était tout à fait son style. Se mordillant la lèvre, la jeune fille termina de se préparer en attachant ses cheveux, une queue de cheval haute. Même ainsi elle sentait des mèches tomber en cascade dans son dos, mais au moins, ne les auraient elle pas devant les yeux. Maladroite par nature, elle savait qu’il ne valait mieux pas tenter le diable en s’imposant elle-même des difficultés. Puis elle alla s’installer dans le canapé, dans l’attente de son amie. Elle ne pouvait rien faire, rien du tout, tant ses pensées étaient accaparées par cette fameuse surprise. Elle se contentait donc de penser à cela, en entortillant une mèche de cheveux autour de son doigt. L’attente lui parut interminable, les minutes semblaient être des heures et plus le temps passait, plus l’excitation qui courait dans ses veines grandissait. Elle en avait même oublié de manger – chose très rare pour la gourmande qu’elle était ! Dans un sursaut, Lena engloutit donc un bol de céréales et une tartine de Nutella avant de s’affaler à nouveau sur le canapé. C’est alors qu’elle entendit un petit coup. D’un bond, elle se leva et se rua sur la porte. En ouvrant elle découvrit une Darla radieuse, en forme, et souriante qui semblait tout aussi excitée qu’elle. La voir ainsi lui faisait un bien fou, elle s’était pas mal inquiétée pour son amie ces derniers temps, elle semblait si fragile. «Coucou ma belle. Alors prête pour une journée pleine de surprises ? » Elle la réceptionna dans ses bras, riant à ses baisers et les lui rendit d’ailleurs avec entrain avant de rétorquer de sa voix joyeuse « Oh que oui !!! J’ai tellement hâte de voir ce que tu me réserves ma Darla ! Je n’ai presque pas dormi de la nuit tellement je suis excitée… On va où, dis-moi ??» Bien évidemment, elle n’obtint aucune réponse et un peu boudeuse, elle se laissa entrainer vers l’arrêt de bus dans lequel les deux jeunes filles montèrent de justesse. Elles s’installèrent au fond, comme à leur habitude et Lena attrapa l’écouteur que lui tendait la jolie blonde. « J’adore ce groupe, les mecs sont trop funs, trop cool, trop beaux. » Lena hocha la tête avant de remarquer que tous les passagers avaient les yeux rivés sur elles. « Je crois que j’ai parlé un peu fort. » Elle haussa les épaules, regarda Darla se ratatiner dans son siège et explosa de rire. Elle se moquait bien d’attirer l’attention, tout ce qui comptait c’était de profiter. C’était sa philosophie de vie : vivre l’instant présent. Une nouvelle fois, elle se laissa entrainer par son amie qui la tira hors du bus. Elles y étaient, voilà elles étaient arrivées. La petite brune n’était jamais venue dans ce coin de la ville et elle ne savait pas du tout où elle était jusqu’à ce qu’elle voit un panneau « AAAAAAAAAAAAAAAH !!! » Son cri de joie était sorti tout seul, le ranch. C’était une excellente idée, il y avait tant de choses à faire dans un tel endroit ! Elle était ravie, vraiment ravie d’être ici, surtout avec sa Darla. La journée allait être drôle, mouvementée et elle en était certaine pas un instant elles n’allaient s’ennuyer. Elle sauta à son cou, la serra fort dans ses bras et déposa un baiser sur sa joue avant de la suivre vers l’accueil où elles découvrirent des tas de chevaux. Elles allaient même avoir droit à un cours.

Pendant qu’elles attendaient leur professeur, Bouh prit les mains de son amie dans les siennes et sautilla sur place « Tu as eu une excellente idée Darla, vraiment ! Je suis tellement contente d’être là avec toi ! » Elle lui sourit et garda sa main dans la sienne pour l’entrainer près d’une motte de paille plus grande qu’elles. Un sourire espiègle au bord des lèvres elle en prit une poignée dans sa main et s’approcha d’un box où se trouvait un grand cheval marron. Elle lui tendit le foin et il vint le dévorer juste dans sa main. Un rire sonore s’échappa de sa gorge et les yeux pétillants elle contempla Darla, la joie inondant son corps : « Aller à ton tour ! » Et alors que la jolie blonde prenait à son tour de la paille, le professeur arriva vers elles deux, sourcils froncez et articula froidement un : « Mesdemoiselles on ne nourrit pas les chevaux sans permission. » Les deux jeunes filles se contemplèrent, retenant un rire et écoutèrent la suite. Elles devaient brosser leurs chevaux avant de les sceller, il leur expliqua comment faire à elles et aux autres, puis leur tendit les brosses. Lena se vit attribuer un bel étalon blanc comme neige alors que Darla avait droit à un magnifique étalon marron et blanc. Face à ces animaux majestueux, elles semblaient ridiculement petite et la brunette ne put s’empêcher de le constater « Tu as vu la taille de ce cheval ? Comment je vais monter là-dessus ? C’est fou ! » Elle rit puis entreprit de commencer à brosser l’animal, jetant un coup d’œil à son amie : « Au fait, je te trouve bien souriante, un événement particulier à me raconter peut être ? » Elle lui sourit, continua sa tâche, intriguée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). EmptyMar 19 Fév - 14:28


SURPRISE !

« AAAAAAAAAAAAAAAH !!! » Son cri retentit jusqu’à mes oreilles, le sourire jusqu’aux oreilles, elle me saute au cou et je la réceptionne, la serrant fort tout comme elle, avant qu’elle me fasse un bisou sur la joue. Je suis vraiment ravie que la surprise lui plaise. Aujourd’hui, mon cœur se remplissait encore plus de joie, le vide se comblant, les trous s’estompant, devenant de plus en plus petit. On se dirige alors vers l’accueil, j’ai tellement hâte de monter à cheval avec elle, ça va être un truc de folie. Une fois que la réceptionniste nous a indiqué qu’on est bien enregistrée, je retourne vers Lena afin qu’on attende notre professeur. C’est alors qu’elle prend mes mains et se met à sautiller sur place. Sa folie, sa joie de vivre et son sourire était toujours un baume au cœur pour moi, elle était ma petite pierre précieuse à garder bien au chaud afin qu’elle ne se brise pas. « Tu as eu une excellente idée Darla, vraiment ! Je suis tellement contente d’être là avec toi ! » Je réponds à son sourire, bien qu’il soit déjà très grand et que je ne pense pas faire mieux. Je laisse échapper un rire. Toute la tendresse et l’enfance se retrouver en elle, Lena était un peu mon monde à moi. Être enfant est quelque chose de magique, beau. C’est une bulle, un tout autre univers, comme un rêve mais bien réel. Avec elle, c’était si simple de ne pas agir en adulte, d’être libre et de laisser sortir qui on est vraiment. Je tiens toujours sa main et mes pieds suivent les siens jusqu’à une botte de foin. A côté on parait toutes petites mais c’est amusant, ça donne limite envie de tenter de sauter dessus pour s’assoir. Gamelle assurée. Je la regarde faire, piocher dans la paille et tendre sa main vers un cheval pour lui donner son contenu. Le cheval était beau, magnifique même. Grand, de robe baie et de crains noirs. Mais aussi un goinfre vu comment il engloutit la nourriture. Ma petite Bouh se tourne vers moi, un rire éclatant sortant de sa bouche, les yeux remplie d’étoiles, oh j’aime tellement la voir ainsi. « Aller à ton tour ! » Je lui souris et prend du foin, pour tendre ma main vers le cheval. Je regarde Lena avant de laisser dans un rire. « Je paris que c’est un goinfre. » Et puis une voix masculine et froide vient perturber notre moment. « Mesdemoiselles on ne nourrit pas les chevaux sans permission. » Roh le rabat-joie, j’hallucine. Je regarde Lena et je sais très bien qu’elle aussi s’empêche de rire, mais si l’ont pouvait, on serait parti dans un fou rire. Sauf que, ce n’est pas crédible et un peu moqueur. Le professeur nous explique ainsi qu'à d’autres personnes ce qu’on va devoir faire avant d’attaquer le cours. Le pansage, ça consiste à brosser, curer et seller le cheval. J’ai vraiment hâte de m’y mettre. Ensuite il désigne les chevaux de chacun et à la récupération du nôtre, j’ai un regard d’étonnement. Il ne va pas me faire monter sur ce géant ? Moi je veux un poney, un cheval à ma taille. C’est alors que j’oublie que je ne suis plus une enfant mais bel et bien une adulte. Un soupire m’échappe, j’aurais mieux fait de taire cette pensée. J’eus le droit à un étalon pie blanc avec des tâches marron, alors que Lena avait le droit à un tout blanc. Ils étaient vraiment grands, encore plus quand on se mit à côté d’eux. « Tu as vu la taille de ce cheval ? Comment je vais monter là-dessus ? C’est fou ! » Je m’amuse à contempler le cheval qui sera mien pour quelques temps, en profitant pour le caresser. « Oui c’est fou comment ils sont grands. A côté on est petite. Et encore, ce n’est pas comme si on avait gardé notre taille d’avant. » Je rigole sur cette phrase. Oui si j’avais encore 6 ans, c’est sur, je monterais jamais là-dessus. « Au pire tu y vas avec un escabeau. Comme ça tu es sure de réussir à grimper sur lui. Mais c’est fou comment ils sont grands. Je me répète mais, je suis émerveillée, pas toi ? » Je suit Lena dans son mouvement, et commence le pansage de mon cheval. Je la regarde de temps à autre, mais je suis tellement prise dans ce que je fais que j'écoute à demi. « Au fait, je te trouve bien souriante, un événement particulier à me raconter peut être ? » Je m’arrête à ses paroles. Oh si tu savais ma chère Lena. Il y a tellement de chose qui me redonne le sourire. Déjà être en vie et de retour à Fantasia Hill. Avoir revu Siam après un moment d’absence, te retrouver et passer cette journée avec toi. Mais s’il y a une chose qui me rend vraiment toute chose c’est lui. Oh Squiz ! Je t’en ai parlé il me semble, ou pas, je ne sais plus. Mais ça y est. Je l’ai retrouvé et je compte plus l’abandonner. Je l’aime trop pour le perdre une seconde fois. Un frisson me parcoure rien qu’à cette pensée. Même aujourd’hui il est avec moi. Il est toujours dans ma tête, mon esprit, et mon cœur… Dès que j’évoque son sujet que ce soit pour moi ou avec quelqu’un, il s’affole, le cherche espérant le voir. Mais pas maintenant, pas ce jour-là. Non, celui-ci est uniquement pour Lena, pour nous deux et nos conneries. « Oh si tu savais ma Lena…. Il y a tellement de choses qui font que j’ai le sourire aujourd’hui. » Je reprends mon brossage, car sinon je vais être en retard par rapport aux autres, et il ne nous reste plus beaucoup de temps avant que le cours commence. Je vais chercher le cure pied et rentre dans le box où est Lena. « Tout d’abord, le fait de te voir et passer une journée complète avec toi, tu peux pas savoir comment ça fait du bien. » Je retourne dans le mien et cure mon cheval. C’est dur, parce que monsieur le cheval met tout son poids sur moi quand je lui prends la patte. Argh. Une fois finie, j’attends que le professeur m’indique l’endroit où se trouvent les selles et les brides. Je l’entraine avec moi, vu qu’elle aussi de son côté, elle a terminé. J’en profite que nous sommes seules, pour évoquer le sujet, son sujet. « Mais oui, il y a bien un évènement particulier… Il faut à tout prix que je te parle de lui, de Squiz. » Un nouveau frisson, un soupire de bonheur et de nouveau ses étoiles dans les yeux. Je cherche le nom d’Éclair, oui c’est mon petit, enfin grand, cheval. « Il me semble que le tien s’appelle Flocon… Ah bah tiens, il est là. » Je lui indique du doigt et on retourne s’occuper de nos dadas. Je selle sans soucis, sauf qu’il gonfle le ventre et donc c’est dur de serrer, mais apparemment tous les chevaux font ça. Par contre pour le reste c’est plus compliqué. Il faut mettre le mord dans sa bouche et là, il refuse. « Oh monsieur, vous pouvez m’aider s’il vous plait, j’ai un peu de mal. » Il arrive, le met sans difficulté et repars. D’accord, même pas le temps de dire merci, enfin bref. Une fois finie, j’attends qu’il revienne nous chercher et je reprends donc la conversation avec Lena en attendant. « Je disais donc tout à l’heure qu’il faut que je te parle de Squiz. Je ne sais pas si je t’en avais déjà parlé mais en fait au départ c’était mon colocataire. Sauf que, le destin en a décidé autrement et je suis tombée amoureuse de lui. Oui je l’aime et depuis peu, je crois qu’on est en couple. Enfin rien n’est sur, mais il a essayé de me le dire lui aussi. Tu ne peux pas savoir à quel point je suis heureuse. Et toi alors, côté amour ? Du nouveau, du croustillant ou toujours rien ? » Je savais qu’elle avait un faible pour Sully, mais on a jamais vraiment évoqué le sujet, alors autant en parler vu que l’occasion se présente. « Bon, le cours va commencer. Emmener tous les chevaux dans le manège, je vous rejoins dans quelques minutes. Faites les marcher en faisant des tours sur la piste et après vous vous mettrez tous au centre de la piste. »
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). EmptyMar 16 Avr - 10:52

J'archive.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh). Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Eh uh dada ! Où comment se taper le fou rire de sa vie ❥ Lena (Bouh).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Un croisement innatendu [Pv Yuko & Hideaki][Hentaï][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-