AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 watts – 12000 BTU)
449 € 649 €
Voir le deal

Partagez

All are here ↕ PV Pavel Vide
All are here ↕ PV Pavel Vide
All are here ↕ PV Pavel Vide
All are here ↕ PV Pavel Vide
All are here ↕ PV Pavel Vide
All are here ↕ PV Pavel Vide
All are here ↕ PV Pavel Vide
All are here ↕ PV Pavel Vide
All are here ↕ PV Pavel Vide
 

 All are here ↕ PV Pavel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: All are here ↕ PV Pavel All are here ↕ PV Pavel EmptyMer 13 Fév - 19:33



All are here !


Iago était arrivé en avance. Ce n'était pas non plus une avance si excessive, à peine quelques minutes, mais Pavel n'était pas là.
Iago avait rendez-vous avec ce rongeur, enfin rendez-vous, c'est un bien grand mot. Il s'était réveillé le matin même avec un de ses défis loufoques dans la tête et avait envoyé un message a Pavel, lui disant de le rejoindre devant le casernes des pompiers, il se douterait surement de quelque chose mais ce n'était pas grave. Après avoir envoyé le SMS Iago était parti sous la douche. Une longue douche bien chaude comme il les aime, s'en suivie un repas très copieux n'oublions pas que notre piaf aime manger ! Et une fois habillé, préparé, etc le plumeau sur pattes était sorti. Il n'avait pas grand-chose à faire avant de rejoindre son ami; il trainerait un peu en ville.
Une rue, une autre, une vitrine, pas grand-chose de très intéress... Ah si ! Une glace ! Chocolat blanc en plus, comme il les adore ! Ce n'était même plus la peine d'essayer de le détourner de cette sucrerie, il en voulait une mais plusieurs problèmes se présentaient à lui. Où ce gamin l'avait-il acheté ? Oui, évidement il fallait qu'il s'attaque à un enfant. Et, quand bien même il trouverait le vendeur, avec quoi payerai-t-il ? Il avait fait exprès de ne pas prendre d'argent, il s’arrangerait bien sur place.
Toujours est-il qu'il était toujours fixé sur sa glace, suivant notre petit bonhomme qui n’aurait bientôt plus de glace entre les mains; Iago avait déjà tout son plan en tête, à croire que toutes ses années avec Jafar ne l'avait vraiment pas aidé à devenir un ange, et la cleptomanie d'Abu n'avait rien arrangé. Il attendrait le moment qu'il tourne la tête vers sa maman pour emprunter le skateboard posé sur le banc rouler jusqu'à l'enfant lui piquer sa glace au passage et partir un peu plus loin avant de s'arrêter pour reposer le skate. On aurait dit que tout avait été fait pour qu'il arrive à ses fins, mais avec le temps Iago avait appris à se servir de son environnement. Comment résister quand tout parait si facile ?
Et là encore, il ne résista bien sûr pas. Le pauvre garçon se rendant compte qu'il n'avait plus de glace se mis à pleurer, mais personne n'avait rien vu et l'oiseau de malheur qui était à peine quelques mètres devant put continuer son chemin sans aucun dérangement. Iago ne s'était même pas rendu compte de la réaction du petit dans les bras de sa mère. Il continua, sorti du parc où il s'était retrouvé en suivant cette petite famille et chercha son chemin.
Il le retrouva en peu de temps, et, une fois son orientation retrouvée, regarda sa montre. Il était temps qu'il se mette en route pour la caserne. Nous revoilà maintenant avec notre plumeau, attendant Pavel, assit sur un muret en train de manger les derniers bouts de sa glace.
Il se demandait si Pavel allait venir puisqu'il n'avait eu aucune réponse, mais Pavel ne lui avait jamais posé un lapin, pourquoi aujourd'hui alors ? Il viendrait, Iago le savait, il avait juste à attendre un petit peu le chercheur de gland. S’il arrivait à l'heure il arrivera dans quelques minutes à peine et leur jeu pourrait alors commencer.
Iago avait imaginé un de ces défis dans la nuit, lui-même ne revenait pas de son idée et était tout excité de voir son ami le faire par pur envie, fierté, amusement, on ne sait pas trop quelles raisons le poussaient à faire tous les défis lancé par Iago. Réflexion faite, l'oiseau n'était pas mal non plus dans le genre, il n'avait encore jamais refusé ce que lui avait demandé le rongeur.
Iago attendait toujours il était maintenant l'heure, tout était là, sauf Pavel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: All are here ↕ PV Pavel All are here ↕ PV Pavel EmptyJeu 14 Fév - 21:51

Iagourt-chou & Pavetlounet
« All Are Here. »

Sexy Bitch (feat. Akon) by David Guetta on Grooveshark


"Pavel vient me retrouver devant la caserne de pompier vers 14h00. N'essaye pas de comprendre quoique se soit et surtout évite d'être en retard. D'ailleurs si tu pouvais également éviter de longer les rues pleines de boulangeries ! A plus tard." Je relisais plusieurs fois son SMS avant de constater qu'il était déjà 13h30. L'heure de manger. D'ailleurs mon estomac était si bien réglé qu'il émit un bruit assez distinct pour me crier famine. Jane n'était pas présente à mon grand désespoir. J'avais tellement envie de goûter à sa savoureuse cuisine. Puis rien ne me faisait plus plaisir que de voir une femme s'activer derrière les fourneaux. Quel malheur ! Je perdais inlassablement du temps en m'apitoyant sur mon triste sort. Je n'osais toucher aux casseroles de peur d'engendrer une catastrophes naturelles. Désolé mon cher Iago mais j'allais devoir faire la tournée des boulangeries. Je quittais alors l'appartement en furie, dans un désordre assez impressionnant. Je m'étais pas brosser les dents, ni coiffer sans oublier une paire de chaussette différente à chaque pieds. Lançais-je une nouvelle mode sans le vouloir ? Sans doute, mais j'étais plus préoccupé par l'état actuel de mon estomac que ma tenue si négligée soit-elle. Cependant, à chaque fois que j'arrivais devant ma boulangère préférée celle-ci se mettait à sourire bêtement et couiner à ma vue. Sans oublier sa noble générosité qui consistait à m'offrir ce dont j'avais envie. Que dieu lui ouvre la porte du paradis. C'était une femme d'une trentaine d'année, bien conservé par le temps, d'une douceur presque exquise. Elle avait un fessier tellement agréable à regarder que même le plus délicieux des Tiramisu ne pouvait y faire face. Ma charmante boulangère qui poussait des petits cris aigus à chaque fois que je lui adressais le moindre coups d’œil. Mon charme opérait si facilement sur les femmes. Et dire que je réussissais à en charmer plus d'une. Je soupirais de béatitude après avoir reçu gratuitement deux parts de Tarte aux pommes. Un bref coup d’œil à mon téléphone m'alertait qu'il était déjà 14h15. Heureusement que Iago était une patience inébranlable. Mais je savais bien qu'il allait se venger pour ma conduite déplacée. J'osais sans cesse le faire attendre sans réellement trouver de bonnes excuses. Mais hélas ma gourmandise était plus forte que tout. Quoiqu'il en soit je savais toujours me faire pardonner. Personne ne pouvait résister à mon charme. Prétention quand tu nous tiens ! Je ne pris même pas la peine d'essuyer les miettes autour de mes lèvres. Je l’apercevais au loin assis sagement sur un petit muret face à la caserne des pompiers. Qu'avait-il derrière la tête ? Et dire qu'à ce moment précis on aurait dis un ange sans aucune pensées délurées. "Dis tu m'excuses pour mon retard ? J'avais encore la dalle. Mais si tu veux pour me faire pardonner je peux te donner un baiser à la pomme. Puis c'est quoi ce plan ? Tu comptes te faire des pompiers ? Je ne savais pas que tu fantasmais sur les pompiers. Je croyais que tu ne voyais que moi ?" Plaisanteries, sur plaisanteries. De toute façon contrairement à moi Iago avait de l'humour.

© Chieuze


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: All are here ↕ PV Pavel All are here ↕ PV Pavel EmptyMar 19 Fév - 17:01

All are here !
PV Pavelounet

Iago attendait toujours l'arrivée du rongeur, assit sur son muret. Au moins il avait le temps de réfléchir à ce qu'il allait dire quand Pavel serait arrivé, enfin comment il annoncerait son petit défi. Mais plus il y pensait plus il devenait impatient à l'arrivé de son ami. Il était sûr qu'il allait venir mais l'heure du rendez-vous était dépassé et on ne le voyait toujours pas à l'horizon, que pouvait-il bien faire ? Iago lui avait bien préciser de ne pas passer dans ses rues pleines de boulangeries. Lui aussi quand il y allait il ne pouvait résister. Le plumeau n'aurait pas du y penser, il avait maintenant faim, encore, et n'avait rien sur lui pour manger. Plus de dix minutes était passé et toujours aucun signe de Pavel. Iago se leva, fit quelques ronds sur le trottoir avant de se rassoir et de sortir son portable et enfin savoir pourquoi le chercheur de gland n'était toujours pas là.
Alors qu'il commençait à composer le numéro quelqu'un approcha. Évidemment c'était Pavel, et avant qu'il ne s'engage dans une longue tirade l'oiseau leva la tête et comprit tout de suite les raisons de son retard après avoir vu son visage d'ange plein de tarte à la pomme. L'interlocuteur confirma ensuite cela et pria Iago de le pardonner en lui donnant un bisous à la pomme s'il voulait. Il enchaina tout de suite sur la raison de sa venue dans une série de petite blague, sur le fait de se taper des pompiers ou encore qu'il étais le seul homme dans sa vie.
Et pourtant, si il savait, si il savait qui est l'homme de sa vie, il serait étonné. Son Abu, il est si magnifique, beau, gentil et tellement plus, on pourrait dire tellement de choses à propos de lui mais le temps manquerait, même l'éternité ne suffirait pas. Heureusement qu'ils sont "colocataires" ses deux là, au moins, quand ils sont chez eux, ils peuvent faire ce qu'ils veulent sans se cacher. Sinon, je crois bien que tout le monde saurait pour leur relation, elle aurait été impossible sans cela. Mais le sujet n'est pas là, revenons à nos pompiers.
Et dans un grand sourire/rire: "-Espèce de gros tas va ! Tu aurait pu m'en ramener un bout au moins, j'ai faim moi à t'attendre depuis une demi-heure ! En plus j'ai mangé qu'une pov' glace ! Viens voir que je ta pique un peu de pomme coquin." Réplique terminé avec un petit clin d’œil charmeur évidemment. Iago se leva, se mit face à la caserne et reprit dans un sourire sarcastique: "-Personnellement je ne suis pas là pour me taper un pompier, ce qui ne serait pas déplaisant en passant, mais pour toi cette une idée. Au départ je ne voulais pas que tu fasse ça mais cela peut ajouter du piment, disons que c'est facultatif. J'aimerais que tu bouge ton derrière sexy dans cette caserne et que tu revienne au volant d'un jolie camion rouge, cap ou pas cap ? Au moins on mettra moins de temps à renter !"
Iago avait fini de dire ce qu’il avait à dire se retourna vers Pavel, lui fit un câlin dans un bonne chance soufflé dans l'oreille et après réflexion reprit une nouvelle fois: "-Je t'attends ici, essaye de revenir avant demain quand même et t'aurais pas des écouteurs ? J'ai oublié les miens." Iago finit dans un grand sourire et se rassit sur le bout de mur pour lancer sa dernière réplique dans un de ses plus grands rires: "-Je t'ai déjà dit que t'es sexy, grrrr, tu sais que tu me fais de l'effet ?" Blague évidemment, comment ne pas rester fidèle au magnifique Abu?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: All are here ↕ PV Pavel All are here ↕ PV Pavel EmptySam 23 Fév - 14:35

Iagourt-chou & Pavetlounet
« All Are Here. »

Sexy Bitch (feat. Akon) by David Guetta on Grooveshark


"Espèce de gros tas va ! Tu aurait pu m'en ramener un bout au moins, j'ai faim moi à t'attendre depuis une demi-heure ! En plus j'ai mangé qu'une pov' glace ! Viens voir que je ta pique un peu de pomme coquin." Je lui souris bêtement avant de vouloir lui sauter dans les bras. J'y avais pensé pourtant. Lui ramener quelque chose pour attiser son appétit. Mais ma gourmandise avait été bien plus forte que moi. "Gros tas ? Tu n'as pas honte de traiter ainsi ton fidèle ami ? Je ne suis pas gros. Je suis parfait." lui dis-je un semblant un peu trop sensible avant de défiler sous ses yeux digne d'un mannequin sur les podiums. "Tu as raison. J'aurais pu faire un effort. Mais regarde, il me reste encore un peu de pomme sur le coin des lèvres. Si l'envie de tente." Évidemment, j'avais dis cela sous le ton de la plaisanterie. Je savais pertinemment que les pensées de Iago dérivaient sur une certaine personne. Un homme en l’occurrence. Il pouvait me le cacher, le nier, je n'étais pas né de la dernière pluie. Je l'avais surpris main dans la main lorsque j'étais sortis un soir tardivement pour m'acheter à manger. Encore et encore la bouffe. Au départ, j'avais été assez surpris mais plutôt heureux de la tournure des événements. Ce n'étais pas à moi de le pousser à me l'avouer mais plutôt lui. Puis il fallait reconnaître qu'il avait plutôt bon goût. Toujours autant futé. Mais il était heureux et c'était le principal. Pour l'heure, j'étais d'une humeur enjouée ce qui s'annonçait catastrophique. Lorsque Iago me lançait des défis tous aussi idiots et plus ou moins suicidaires je les relevais sans broncher. "Personnellement je ne suis pas là pour me taper un pompier, ce qui ne serait pas déplaisant en passant, mais pour toi c'est une idée. Au départ je ne voulais pas que tu fasse ça mais cela peut ajouter du piment, disons que c'est facultatif. J'aimerais que tu bouge ton derrière sexy dans cette caserne et que tu reviennes au volant d'un joli camion rouge, cap ou pas cap ? Au moins on mettra moins de temps à renter !" Le saligaud ! Il avait toujours de ces idées farfelues. Pourquoi avais-je tant de fierté pour ne pas me résoudre à refuser ses défis ? Ceci allait se finir très mal. Je sentais déjà la police autour de moi, près à me coffrer. Bref, il pouvait les garder ses câlins cet enfoir*. Ce n'était pas lui qui s’apprêtait à faire la pire bêtise de sa vie. "Je t'attends ici, essaye de revenir avant demain quand même et t'aurais pas des écouteurs ? J'ai oublié les miens." Ben voyons, Monsieur je prends mes aises et je laisse mon ami faire tout le sale boulot ! Tss. Je savais déjà qu'il allait se prélasser dans un coin en s'inventant tous sortes de scénarios pour se moquer de ma pauvre personne. Je passais mes mains dans mes poches pour rechercher mes écouteurs. Manque de pot je les avais oublié. "CAP évidemment ! Mais t'aurais pu t'abstenir de me lancer un défis pareil ! Je te jure que si je me retrouve en prison par ta faute je t'étoufferais avec des oranges ! Et non tu vas devoir attendre sans musique mon chou. Pas d'écouteurs, ni même le moindre morceau de nourriture à l'horizon. Je sais c'est difficile de prendre son mal en patience !" Je me dirigeais rapidement vers la caserne afin d'exercer mon plan diabolique lorsque l'ancien perroquet me taquina malicieusement de nouveau. "Je t'ai déjà dit que t'es sexy, grrrr, tu sais que tu me fais de l'effet ?"Je pouffais de rire avant de lui adresser avec une délicatesse hors norme un doigt. "J'aime bien quand tu grognes. On dirait que tu es en chaleur. Ravis de voir que je te fais de l'effet. C'est réciproque. Mais je ne pense pas que l'effet que j'exerce sur toi soit aussi puissant qu'une certaine personne. N'est-ce pas ? Tu devrais méditer là dessus !" Le visage d'incompréhension qu'il affichait me fit davantage rire. Bon trêve de plaisanterie, il fallait que je m'introduise discrètement dans cette caserne. N'empêche je flippais. Qui ne flipperais pas d'ailleurs ? Je fus contrains d'escalader une espèce de rambarde en bois puis de sauter par dessus un grillage assez immense. J'ai vu ma vie plusieurs fois défiler avant d'atteindre mon but. Plusieurs Camions rouges étaient garés l'un est à côté des autres. Je n'avais plus qu'à en choisir un. Sauf que je n'avais pas les clés. Et manque de chance cela m'étonnerait fort qu'un pompier puisse laisser la clé ainsi sans aucune surveillance. Tant pis. En plus je me voyais mal conduire ce genre de camion. Je m'étais mis dans une situation infranchissable. Je le revoyais déjà Iago avec son sourire goguenard pour me hurler aux oreilles "VICTOIRE !" Je retournais dans le sens inverse, lorsqu'une voix plutôt grave m'interpella d'une voix autoritaire qui me fit aussitôt sursauter "Eh ! Petit ! Qu'est-ce qu fais ici ? Cet endroit est strictement interdis !" Et merd*. Je me retournais rapidement vers la source de cette voix. POUHA. Quand je disais que les uniformes c'était le pieds à regarder ! L'homme en question était plutôt pas mal. Disons que mes mains étaient frivolement attirées vers lui. Malheureusement j'étais assez vexé d'avoir été interpellé de "petit." Sérieux j'ai une tête de gamin ? Franchement un peu de respect ! Je fis la moue avant de lui répondre une idiotie. "Je voulais voir des pompiers..." Un peu trop gay comme réponse, surtout vue mon âge.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: All are here ↕ PV Pavel All are here ↕ PV Pavel EmptyMar 26 Fév - 22:19

All are here
PV Pavelounet

Pavel ne tarda pas à renchérir. Il commença par se défendre du "gros tas" en annonçant, pour la je ne sais plus combien ème de fois, qu'il était parfait comme fidèle ami. Il continua en admettant qu'il aurait pu faire un effort mais qu'il restait de la pomme autour de sa bouche, deuxième fois. Qu'avait-il avec ces allusions, il était tombé amoureux de Iago ou voulait-il qu'il l'embrasse ? Il clarifia la situation par la suite après avoir accepté le défi et que si il n'y arrivait pas il s'étoufferait avec des oranges, il ajouta aussi, au grand regret de Iago, qu'il n'avait ni écouteurs ni quelque chose de comestible. Il se dirigea par la suite vers la caserne et finit par dire avec au doigt très délicat qu'il adorait quand Iago grognait et que l'effet était réciproque mais qu'il ne pensait pas que l'effet qu'il me faisait était de même ampleur que d'autres...
Un nouveau pic.Que voulait-il à la fin ? Il semblait savoir quelque chose... Etait-il au courant pour Abu et Iago ? Mais comment aurait-il fait ? Personne n'est au courant pas même ses plus proches amis, comment Pavel aurait su ? Iago était perdu dans un tourment de question, il ne savait quoi penser. Toujours plus de question arrivait dans sa tête, si il sait, pourquoi ne lui en parle-t-il pas ? etc. Iago ne savait que penser et faire,au moins là, il avait le temps d'y penser pendant que le rongeur allait chercher son camion rouge.
Que faire , Si il sait, autant lui me parler, au moins la situation sera clair, mais si il sait pas et qu'il lui dit... Iago lança haut et fort
"-Tu fais chiez Pavel !!!"
Personne ne l'écoutait bien entendu, il n'avait aucun interlocuteur. Personne ne l'écoutait mais vu comment il avait crier certaines personnes l'avait surement entendu. L'oiseau était complètement perdu. Il s'était relevé et tournait en rond devant le petit muret. De toute façon, un jour tout le monde sera au courant ! Et puis, si Pavel le sait il fera quoi ? Après tout c'est un des plus proches amis de Iago, il devrait le comprendre. Et après plusieurs longues minutes de torture dans ce dilemme cornélien le plumeau finit par se décidé à le dire au rongeur qui pendant ce temps faisait il ne savait quoi.
Que pouvait-il bien faire d'ailleurs ? C'était-il fait prendre par les pompiers ? Ça serait bien drôle si c'était ça ! Mais c'était impossible qu'il finisse dans les mains des policiers, Pavel était trop futé pour cela, il se serait échappé, serait parti ou je ne sais quoi avant même que les polices n'est reçu le moindre appel des pompiers. Iago était bien curieux de savoir ce que faisait le rongeur, il s’approcha alors de la caserne et de ces grandes grilles qu'avait franchi Pavel un peu plus tôt, il regarda entre les barreaux avant qu'un... garde/pompier ne le remarque et lui lance un
"-Qu'est-ce que vous faites ?"meurtrier. Iago répondit contrarier "-Rien, je regarde c'est tout." puis fit demi-tour dans "-Il a quoi celui-là ?!" lui aussi meurtrier.
Il devait surement être en train de chercher les clés de ces foutus camion sans essayer de se faire choper par leurs conducteurs légitimes. Avec sa tête d'ado de quinze ans ils allaient surement se faire arrêter sur le chemin du retour, il état trop mignon avec sa bouille et c'est tellement drôle quand personne ne crois qu'il a l'age qu'il a. Même Iago ne l'avait pas cru au début, mais il avait du s'y résoudre en voyant son passeport. Le pauvre, au fond, ça doit pas être de tout repos de faire comprendre à tout le monde qu'on est pas si jeune qu'on en a l'air, le contraire arrive souvent encore mais pas d'être plus vieux qu'on en a l'air. D'ailleurs tout le monde préfèrerai qu'on leur dise qu'il font plus vieux que leur age, enfin surtout à partir de la trentaine...
Iago, de nouveau assis, pensait maintenant, enfin repensait à la déclaration qu'il allait faire au rongeur, il cherchait maintenant comment il allait lui formulé cela et quand est-ce qu'il lui dirait. Soit il lui disait en face, soit il lui envoyait un message. Il sortit son portable, commença à rédiger un petit (long, très long) roman expliquant qu'il était avec Abu puis finit par l’effacer. Il valait mieux annoncer ces choses là à l'oral, il y aurait surement moins de conséquences. Il manquait plus à savoir quand il lui dirait.
Heureusement que Iago était patient, parce qu'il n'avait pas grand chose à faire et Pavel ne revenait pas, en tout cas aucun camion ne sort... il suffit de le dire pour que ça arrive évidemment, Iago levé, regarda le camion passer devant lui sans même faire attention au plumeau. Ce n'était pas Pavel à l'intérieur, il n'aurait jamais fait ça, il se serait arrêté, même rien que pour narguer Iago ou il lui aurait tiré la langue par la fenêtre et se serait arrêté un peu plus loin. Et puis même de toute façon l'oiseau avait eu le temps d'apercevoir le conducteur et il ne ressemblait pas du tout au chercheur de gland. Trop vieux, les cheveux trop court, moche, trop grand, bref rien en rapport avec Pavel !
Qui n'arrivait toujours pas !
« -J’AI FAIM !!!!! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: All are here ↕ PV Pavel All are here ↕ PV Pavel EmptyMer 13 Mar - 19:01

Iagourt-chou & Pavetlounet
« All Are Here. »

Sexy Bitch (feat. Akon) by David Guetta on Grooveshark


Un silence pesant s'installa rapidement entre moi et ce cher Pompier à l'allure alléchante. Disons qu'il me détailla du regard avec un air des plus soupçonneux. Je soupirais. Grâce aux idées stupides de Iago je me retrouvais dans une situations compromettante. "Je ne pense pas que l'humour soit une solution efficace petit. Tu devrais partir avant de tomber sur plus méchant que moi." Encore ce satané mot. J'étais certain qu'il devait avoir un peu près le même âge que moi. Alors ces "Petit" il pouvait se les fourrer où je pense. Si il me considérait comme un enfant j'allais donc me comporter ainsi. Je tortillais mes deux index d'un air faussement timide avant pencher distraitement ma tête sur le côté et d'un sourire enjôleur. "Je suis navré de vous avoir dérangé. Vous savez depuis que je suis môme j'entretiens un fantasme particulier pour les uniformes...Et je me suis dis que..." A vrai dire j'aurais voulu terminé ma phrase sur une légère touche de perversité mais le Pompier perturbé par mes propos me répondis violemment avec un air dégoûté sur le visage. "Dégage sale ** !" What ? Avais-je clairement entendu cette injure insultante ? La rage bouillait en moi. J'avais une envie folle de lui sauter au coup et de lui arracher ses quelques mèches rebelles qui lui cachait son visage. En plus d'être beau il était co* et homophobe pour couronner le tout. Je lui affichais un sourire gracile avant de lui émettre d'aller se faire foutr* royalement. Il n'eut guère le temps de m'attraper étant donner que j'avais déjà enjmaber la barrière pour rejoindre Iago qui désespérait déjà. Qu'est-ce qu'il pouvait-être impatient. Il m'envoyait faire des choses insensées pendant que monsieur se grattait les baloches. Je savais pertinemment qu'il allait se réjouir de ma défaite cuisante. J'étais tellement mauvais joueur que ses réflexions allaient sans doute me mettre en rogne. "Alors comme cela je te fais chie* ? Tu n'as pas honte d'insulter ainsi ton ami pendant son absence ? Bon mec j'ai foiré totalement. Je suis tombé sur un enfoir* assez Hot qui m'a traité de pédale. Bon je l'ai cherché je l'admet mais je ne comprends pas comment les gens peuvent-être aussi cruel ?" Je m'effondrais sur mon ami. Toutes ses émotions m'avaient épuisées "Dis tu as fais quoi pendant tout ce temps à part te tripoter la nouille ? Je meurs de faim. Puis de toute façon vu tes jacassements toi aussi. J'ai perdu donc tu peux te la péter pendant que l'on se trouve un restaurant adéquate pour s'empiffrer." Je ne voulais plus rester ici. Ce type m'avait couper pendant quelques secondes toutes joie de vivre. Mon moral était à zéro. J'avais besoin de manger. Manger et encore manger pour oublier. J'avais par moment l'impression de devenir boulimique.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: All are here ↕ PV Pavel All are here ↕ PV Pavel EmptyLun 1 Avr - 12:06

All are here
PV Pavelounet

Iago n’eut plus longtemps à attendre son ami qui enjamba à une vitesse folle la barrière. L’oiseau ne comprit qu’après pourquoi, il était poursuivi par un pompier plutôt attirant, ce qui voulait dire qu’il avait très nettement perdu. Il s’était fait chopé. Le plumeau à pattes aurait tout de même bien aimé rentrer dans un de ces camions, jamais personne n’avait vu l’intérieur, enfin à part les pompiers et les blessés qui y rentraient. C’était la classe d’être à bord d’un de ces beaux véhicules rouges flamboyants et puis, ils auraient pu s’amuser à mettre le gyrophare et grillé tous les feux en doublant le peuple.
Mais c’était rappé… et Pavel admit dès son arrivée, d’ailleurs, qu’il avait perdu, puis, avant de s’effondrer dans les bras de Iago comme une loque et il raconta ce qui s’était passé. Un pompier comme l’avait bien aperçu Iago, Hot, l’avait stoppé net, cette saleté d’homophobe !! Bon il faut relativiser en disant que Pavel cherche le cherche souvent. Il avait tout de même commencé par reprocher à Iago de l’avoir insulté. Il avait donc entendu… Il continua par la suite en demandant à l’oiseau ce qu’il avait fait pendant son absence et qu’on trouve un endroit pour manger puisqu’à l’évidence ils avaient tous les deux faim. L’écureuil finit en disant que Iago pourrait apprécier sa victoire sur le chemin.
Mais le plumeau ne pensait pas franchement à sa victoire, enfin si, il y pensait et il en était fier mais il s’était dit qu’il devait lui dire à propos de lui et Abu, depuis ce moment il ne faisait qu’y penser. Il se reposa à nouveau la question, mais, il se l’était dit, il n’avait plus le choix, sinon il serait complètement lâche et il ne voulait pas, ce serait pire que de perdre un des défis de Pavel. *Allez vas-y !*

« -Pendant que tu te battais contre sexy bitch et que je me grattais le paquet je réfléchissais aussi… Il faut que je te dise quelque chose... » Iago marqua un long temps d’arrêt, il avait peur, les mots avaient du mal à sortir de sa bouche. Il devait le faire ! « - Assis toi s’il te plait, sinon tu vas encore me tomber dessus. Et puis de toute façon j’ai gagné tu me dois au moins ça, et ce n’est pas grand-chose ! »Nouveau silence. L’ambiance était pesante, l’oiseau pensait que c’était lui qui allait tomber et s’assit. Il se frotta le visage et reprit : « - AAAhhh !!! Quel horreur !!!! Pourquoi c’est si difficile?! Je suis avec Abu ! Enfin, je ne veux pas dire dans la même maison, parce que tout le monde le sait, mais je sors avec Abu, c’est mon petit-copain. »
Un silence de plus et Iago se cacha le visage et souffla de longue respiration.
« -S’il te plait… Ne le dit à personne. Et surtout ne t’enfuis pas ou quoique ce soit, j’ai besoin de toi, maintenant tu es le seul qui le sait et si tu partais, je ne sais pas ce que je ferais… » Iago ne pensait pas que ça se passerait comme ça, que ce serait aussi difficile et les larmes commencèrent à couler de son visage enfuit.
Il l’avait fait, il ne savait pas si il avait bien ou pas, mais il ne pouvait ni revenir en arrière ni définir la réaction de son meilleur ami. Tout ce qu’il espérait c’est qu’il comprenne, qu’il ne parte pas, qu’il aille manger ensemble et qu’il rigole comme si rien de spécial ne s’était passé. Pavel n’avait pas de camion, ou de véhicule d’ailleurs, il serait donc plus facile pour Iago de le rattraper, bien que. L’oiseau n’était vraiment pas en situation pour chasser quelqu’un, il se sentait lourd, ne savait que faire ou regarder et espérait.
Il espérait que malgré la perte de Pavel à son défi et son moral au plus bas, il comprendrait et le moral remonterait en flèche juste après, ils avaient le don de se comprendre et de rigoler de tout et n’importe quoi ensemble, surtout en mangeant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: All are here ↕ PV Pavel All are here ↕ PV Pavel EmptyJeu 8 Aoû - 16:56

J'archive All are here ↕ PV Pavel 1823284050
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: All are here ↕ PV Pavel All are here ↕ PV Pavel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

All are here ↕ PV Pavel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-