AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Nike : Promotions Sur Les Chaussures, ...
Voir le deal

Partagez

" Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il. " NAKOMA & THOMAS Vide
" Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il. " NAKOMA & THOMAS Vide
 

 " Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il. " NAKOMA & THOMAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: " Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il. " NAKOMA & THOMAS " Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il. " NAKOMA & THOMAS EmptySam 16 Fév - 4:07



Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il.


Thomas s’était fait réveiller tôt ce matin par un camion poubelle, lui qui ne regrettait presque rien de son ancien monde aurait bien voulu pour une fois avoir la tranquillité de la vieille Angleterre pour faire une grasse matinée. Mais bon il ne pouvait pas tout avoir, il se leva donc en soupirant mais il retrouva vite le sourire quand il remarqua le temps qu’il faisait : un grand soleil et malgré le froid, ce soleil lui permettait de pouvoir espérer se promener à l’extérieur sans que ses os soient glacés par la pluie. Il se mit donc à la recherche des quelques aliments comestibles et non périmés qui lui restaient dans son réfrigérateur, il réussit à mettre la main sur un yaourt nature qu’il sucra à peine et d’une tartine où le jeune professeur étala un peu de confiture. Ce Samedi commençait plutôt bien pour lui-même s’il n’était que 7 heures du matin, au moins il aurait le temps de faire un peu de ménage dans l’appartement qu’il partageait avec Paige sa colocataire qui n’était pas là pour le moment et il se rendait bien compte que même s’il était ordonné niveau ménage, cuisine et faire les courses heureusement qu’elle était là pour l’aider. Surtout pour l’alimentation, Thomas était un bien piètre cuisinier mais bon elle pouvait quand même compter sur lui pour exécuter ces ordres sans ronchonner. Il passa donc un rapide coup de balais ainsi que de serpière, pour le reste ça allait l’appart était plutôt « clean », il n’avait plus qu’à sortir faire les courses puis il pourrait sortir prendre l’air pour se détendre. Il fila dans la salle de bain prendre une douche rapide mais bien chaude comme il les aimait puis fila dans sa chambre avec juste une serviette autour de la taille espérant que personne ne rentre à ce moment-là car il avait oublié de fermer la porte la vielle, mais par chance il n’y eu aucune intrusion d’une des amies de Paige ou de lui-même ni du postier ou n’importe qui d’ailleurs. Il atteignit donc sa chambre sans embûche et s’habilla rapidement d’un t-shirt blanc, jean noir et d’un pull gris, il enfila ses baskets, pour un prof il s’habillait plutôt bien enfin comme les élèves qu’il avait et bizarrement il avait l’impression que ça lui permettait d’avoir plutôt la côté auprès d’eux, bien sûr il espérait que la sympathie de ses élèves n’était pas dû qu’aux fringues qu’il portait mais aussi de sa compétence d’enseignant. Enfin prêt, il prit les clés qu’il avait laissé comme à son habitude dans ses poches de blouson et sortit de son appartement.

La supérette n’était qu’à 20 mètres de chez lui et il n’avait donc pas eu besoin de prendre sa voiture. En arrivant, il vit une jeune femme de dos avec de longs cheveux noirs, la peau un peu matte et une silhouette athlétique et svelte. Au début son cœur se mit à battre plus fort car il imagina Pocahontas, la fille qu’il rêvait de pouvoir embrasser, même rien que lui avouer son attirance mais qui était déjà prise et pas par n’importe qui, John Smith un de ses amis les plus proches et surtout son modèle. Mais quand la fille se retourna, il s’aperçut qu’elle avait des talons qui la grandissaient de quelques centimètres et une beauté plus simple mais un sourire qui aurait fait craquer n’importe qui, il pens immédiatement à la meilleure amie de Paca, Nakoma. Dans l’autre monde, on ne pouvait pas dire qu’entre les deux jeunes gens s’étaient l’amour fou, au contraire, sans vraiment le vouloir Thomas avait touché Kocoum avec un fusil et l’avait tué, depuis la jeune indienne lui avait gardé indienne jusqu’à ce que leur chemin se retrouve dans ce monde grâce à John et Poca. C’est n’est qu’alors qu’il avait eu une relation d’amitié, Nako lui en apprenait plus sur son amie mais aussi sur elle-même et c’est ainsi que petit à petit il ne demanda plus rien à l’indienne sur Pocahontas mais qu’il s’intéressa à elle en particulier. Au fil du temps il put voir que certaines de ses réactions le faisait littéralement craquer mais depuis un certain temps les deux jeunes adultes étaient en froid et ne se parlait presque plus, ce qui faisait beaucoup de peine à Thomas même s’il savait qu’il en était l’origine. Les courses furent bien plus rapides qu’il ne l’avait prévu, il ne mit que 20 minutes à remplir complétement le chariot et à payer tous ses achats.

Il rentra beaucoup plus morose qu’il n’était parti, il ne cessait de penser à la soirée qui avait gâché sa relation avec Nakoma. Il l’avait invité à prendre un verre dans un bar en toute amitié, en tout cas c’est ce qu’il pensait au départ mais la soirée avait été tellement magique, il s’était senti rarement aussi bien en compagnie de quelqu’un qu’il avait essayé de l’embrasser à la fin de la soirée mais un homme l’avait légèrement bousculé et il avait juste embrassé de l’air juste devant elle. Depuis il se sentait stupide et ne savait pas quoi lui dire. Il ne savait pas s’il devait s’excuser de son geste, lui dire que c’était inapproprié ou au contraire lui dire que c’était ce qu’il avait vraiment envie de faire à ce moment-là et que s’il pouvait recommencer cette fois ci il irait au bout de son geste. Lui-même ne savait pas vraiment en fait, c’est vrai sur le moment il avait eu envie de l’embrasser, de la prendre dans ses bras mais en y réfléchissant il était perdu, est ce qu’il l’aimait vraiment ? Ou est-ce que c’était juste dans la magie du moment ? Est-ce que Nakoma pouvait être la fille qui lui ferait oublier Pocahontas ? Surtout si elle était sa meilleure amie … Cette situation était étrange et il en avait marre de ne pas savoir ce qu’il voulait réellement. Il se décida alors à appeler la jeune femme pour l’inviter à manger chez lui, au moins ils pourraient en parler et voir ce qui se passe. Malheureusement il tomba sur sa messagerie, il lui laissa un message rapide et gêné : « Salut, c’est Thomas ! Euh … J’aimerais savoir si tu étais libre ce soir pour venir manger à mon appart. J’aimerais beaucoup pouvoir te voir et te parler. Euh … voilà, rappelle-moi si tu peux ! » En raccrochant il se frappa mentalement, il pouvait vraiment être ridicule, maladroit et timide devant les filles. Au bout de 5 heures il désespéra, elle ne l’avait toujours pas rappelé, il partit donc dans le parc le plus près de chez lui courir pour décompresser et essayer de ne plus penser à son appel catastrophique. Mais il n’y avait rien à faire, il se sentait juste stupide d’avoir fait ça et plus le temps passait plus il sentait qu’elle refuserait son invitation. Il rentra chez lui vers 19 heures, se doucher, honteux et fatigué, il allait se faire des lasagnes pour deux surgelées pour Paige et lui quand cette dernière lui envoya un texto le prévenant de ne pas l’attendre car elle rentrait tard. Il retourna au frigo se faire un sandwich car il ne savait pas cuisiner quand on sonna. Il se redressa, il n’avait qu’un boxer sur lui et se dépêcha de s’habiller mais malgré son empressement il avait peur que la personne soit déjà repartie, quand il arriva à la porte il ne remarqua personne, il sortit quand même voir si la personne n’attendait pas l’ascenseur et là, il vit Nakoma. Il la salua timidement pour lui faire part de présence derrière elle, elle sursauta et puis lui fit la bise. « Désolé de t’avoir fait peur mais rentre je t’en prie ». Quand elle fut à l’intérieur, il ferma la porte et espéra avoir le courage d’aborder le sujet et non pas de l’éviter avec des blagues.


code by rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: " Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il. " NAKOMA & THOMAS " Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il. " NAKOMA & THOMAS EmptyDim 24 Mar - 14:11

Suppression de Nakoma, j'archive I love you
Revenir en haut Aller en bas
 

" Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il. " NAKOMA & THOMAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-