AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -27%
PC Portable Gamer Alienware M15 – (15,6″ ...
Voir le deal
1599 €

Partagez

Los dos mosqueteros pv Navy ♥  Vide
Los dos mosqueteros pv Navy ♥  Vide
Los dos mosqueteros pv Navy ♥  Vide
Los dos mosqueteros pv Navy ♥  Vide
Los dos mosqueteros pv Navy ♥  Vide
Los dos mosqueteros pv Navy ♥  Vide
Los dos mosqueteros pv Navy ♥  Vide
Los dos mosqueteros pv Navy ♥  Vide
Los dos mosqueteros pv Navy ♥  Vide
Los dos mosqueteros pv Navy ♥  Vide
Los dos mosqueteros pv Navy ♥  Vide
 

 Los dos mosqueteros pv Navy ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Los dos mosqueteros pv Navy ♥ Los dos mosqueteros pv Navy ♥  EmptyDim 17 Fév - 17:18





Je dois lui dire la vérité mais j’ai peur. Terriblement peur. Je pense que je devrais demander conseil à mon meilleur ami et frère de cœur qui n’est autre que Naveen. Oui, je dois le faire. D’ailleurs de quoi ai-je peur ? De la réaction d’Ariel quand elle saura que je l’ai trompé qu’une fois avec Poca. Elle va me haïr, me détester à tout jamais … Et, je ne veux pas de ça. Malgré cette nuit, je suis toujours attaché et amoureux de ma femme. Je ne veux pas que notre couple soit détruit à jamais. Non, je ne veux pas. Je ne veux pas la perdre. J’ai cru la perdre une fois en croyant que c’était elle, ma promise mais c’était Morgana. Je refuse de la perdre. Si je la perdrais, j’en serai fou … Je l’aime comme un fou. Je serais damné …. Oh mon dieu, qu’est-ce je peux faire maintenant ? Je dois lui dire, c’est sûr mais comment ? Surtout à quel moment ? Il faut ajouter que ma femme est enceinte de jumeaux et qu’elle est à quelques mois de son terme. Lui dire maintenant serait difficile pour elle, elle pourrait perdre nos enfants et cela, je m’en voudrais. Mais ne pas lui dire maintenant cela sera pire … Que faire ? Rien. Non, je dois en parler à quelqu’un et ce quelqu’un est Navy. Lui, il saura me conseiller enfin j’espère. Je continue de réfléchir chez moi. Ariel est quelque part dans la maison. Mais où, je ne sais pas. Quand je la vois à la maison, je suis différent. Je n’arrive pas à l’embrasser amoureusement alors que je l’ai trompé avec une autre. Je n’arrive pas à faire ce genre d’homme qui embrasse leur femme comme jamais alors qu’ils ont eu une aventure … Comment ils font ça ? Je ne sais pas … Je fais les cents pas. Je vois Mélody, je lui fais un petit sourire et je dépose un baiser sur son front. Ma tendre fille, ma princesse … Elle va encore plus me haïr … Sans parler des sœurs d’Ariel. Je suis dans la merde. Pourquoi ai-je fait ça aussi ? Pourquoi j’ai continué ce jeu dangereux ? Je suis un idiot. Je réfléchis encore et encore. Et si je prenais une douche m’aider à mieux réfléchir ? J’en ai bien besoin. Je prends cette douche, une douche froide. Puis, je sors. Je m’habille rapidement. Je vais à la cuisine, personne. Je déjeune assez rapidement, un petit croissant. Je nettoie ensuite. Et, je quitte ma demeure après avoir déposé un mot sur le frigo pour Ariel. Qu’est-ce que je lui dis ? De ne pas m’attendre ce soir, je rentrerais tard. Cette demeure est celle que j’ai construite, jour après jour avec elle. Je dois marcher. Je cours. Ou dois-je voir le voir ? Au parc mais tard dans la nuit pour éviter les voyeurs. Je continue de marcher dans les rues. Je vais à notre rendez-vous, je m’assois sur un banc. Je réfléchis. A tout. Ma femme, Mélody, les sœurs de ma femme, Polochon … Ma mère … Oh mon dieu, ma mère …. Si elle avait été là, elle m’aurait aidé du mieux qu’elle pourrait. Mais, on me l’a retiré … La mort l’a fauché. Passons, je regarde les arbres. Cela me donne envie de chantonner. Quel dommage que je n’ai pas pris ma guitare, j’aurais pu chanter avec elle. Tant pis, je vais chanter sans. Je chante. J’ai sans doute l’air idiot de chanter mais tant pis, j’ai envie de m’amuser pour oublier cette erreur. Le soleil commence à tomber, les personnes qui peuplent ce parc partent. Je suis seul face à moi-même, seul parmi les choses. Puis, j’entends une voix. Celle d’un homme.

Éric ▬ Naveen, c’est toi ? J’ai des choses à te dire …


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Los dos mosqueteros pv Navy ♥ Los dos mosqueteros pv Navy ♥  EmptyDim 24 Fév - 16:18



Le travail. Mais qui a eu la brillante idée d'inventer le travail ? Un truc si ennuyant, si dure, si compliqué... Et pourquoi ma Tiana tient temps à ce que je fasse quelque chose de mes journées ? Je suis bien moi, assis sur mon canapé, une pizza sur les genoux, la télécommande dans la main, une bière sur la table, mes chaussettes puantes aux pieds. J'aime ne rien faire, oui mais j'aime ma femme et j'aime lui faire plaisir alors comme un con de première je fais ce qu'elle veut, je travaille, avec elle en plus comme ça elle peut me surveiller. D'un autre côté j'aime bien être proche d'elle, quand je m'éloigne je fais n'importe quoi, je drague d'autre femme, je ne vais jamais loin, mais si elle me voyait ça serait la fin du monde. Je rentrais à la maison sur mon super vélo dont je devais regonfler les pneus. J'avais du café plein ma chemise à cause d'un client particulièrement gros qui m'avait empêché de passer avec mon plateau. J'en avais partout, j'étais dégoûtant, le tissu me collait à la peau comme quand je transpirais trop, c'était juste répugnant. De la façon le plus sexy qui soit je retirais mon T-shirt devant ma voisine qui était en train de sortir ses poubelles. Un petit signe de la main, un sourire de sa part, un de la mienne, contraction des abdos, ses joues rougissent, mes dents brillent sous le soleil qui descend dans le ciel. Elle retourne chez elle d'un air troublé. Je ris comme toujours quand je vois une fille comme elle rougir devant un gars comme moi, jeune, beau, charmant, drôle...parfait en gros.

Une fois chez moi, j'enlevais mes chaussures, les balançant dans l'entrée, je me regardais dans le miroir histoire de vérifier ma parfaite chevelure. Un petit clin d'oeil à moi-même et je m'en allais dans notre chambre, prenant soin de mettre mon T-shirt sale dans le panier à linge pour que Tiana le rajoute dans la machine quand elle rentrera. En prenant mon téléphone que j'avais oublié à la maison ce matin, je m'aperçu que j'avais un message de mon meilleur ami, Eric. Il voulait qu'on se retrouve au parc ce soir, il voulait surement me parler d'un truc important, surtout s'il voulait qu'on se voit la nuit. Je pris une rapide petite douche, histoire de laver mon torse gluant et mes aisselles qui puaient le vieux bouc mort. J'enfilais une tenue, assez banale. De toute façon personne ne me verrait en pleine nuit, je n'avais pas besoin de m'habiller comme un prince. Puis je m'affalais devant la télé, zappant à tout va devant des programmes plus inintéressants les uns que les autres. Certains parlaient de cuisine et me faisaient penser à ma tendre épouse qui était en train de travailler au restaurant.

Au bout d'un petit moment je m'endormis devant un programme pour les vieux, un jeu avec des lettres et des chiffres ou je ne sais plus trop quoi, mais en tout cas c'était l'émission la plus ennuyante de tout l'après-midi. Les yeux clos j'entendais quelqu'un faire tourner la clé dans la serrure et ouvrir la porte. Je savais que c'était Tiana, mon amour, qui venait de finir son service et qui rentre pour passer un peu de temps avec moi. J'ouvrai les yeux, éteignais la télé et regardai l'heure pour enfin m'apercevoir que j'étais en retard de dix minutes au rendez-vous avec Eric. J'embrassais ma Tiana tendrement sur le front, lui souhaitant une bonne nuit, m'excusant pour le bordel dans la maison comme tous les jours. Je pris mon manteau à la hâte et claquais la porte derrière moi. J'enfourchais mon vélo et commençai à pédaler. Je n'avançais presque plus, les roues manquait d'air, elles étaient à plat. Je décidais alors d'y aller à pied, en courant parce que j'avais perdu assez de temps. La nuit était tombée depuis un moment maintenant et je ne voyais pas du tout où je marchais. J'arrivais bientôt au point de rendez-vous, au milieu du parc.

« Naveen, c'est toi ? J'ai des choses à te dire ... » Me demanda Eric d'une voix un peu anxieuse.

« Ouais, mon pote, qui veux-tu que ce soit d'autre ? » Répondis-je en rigolant, lui donnant une petite tape dans le dos. Je ne savais pas encore pourquoi mais il ne semblait pas aller très bien. Je sentais qu'il s'était passé un truc, surement grave vu la tête qu'il faisait mais j'espérais que ça ne l'était tout de même pas trop.

« Dis-moi tout mon vieux, je suis là pour ça. »


Dernière édition par Naveen B. K. Maldoñan le Dim 14 Avr - 18:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Los dos mosqueteros pv Navy ♥ Los dos mosqueteros pv Navy ♥  EmptyLun 4 Mar - 14:20



Cette nuit-là m’a troublé et elle me troublera toujours. J’ai eu une liaison d’un soir avec celle que je considère comme ma sœur. J’en ai honte. Je me sens idiot et stupide. Si seulement … J’avais pu prendre fin à ce jeu, si seulement, je l’avais arrêté au lieu de le continuer. Mais, je n’ai rien fait. J’étais pris au piège. Personne ne me pardonnera cet acte de sang. Personne et surtout ma femme. Comment lui dire ? Elle ne m’écoutera pas. Elle me haïra quand je lui aurais dit. Et, c’est compréhensible, j’ai détruit notre mariage. Le temps des remords commence maintenant et ceci durera un certain temps. Jusqu’à la fin de ma vie. Jusqu’à ma mort. Je suis idiot et stupide. Je ne sais plus quoi faire. Comment réagir avec elle …. Si je dois continuer à être tendre ou non, mais, je n’ai pas le droit d’être comme avant car je ne suis plus comme avant. En effet, j’ai embrassé, caressée et couché avec une autre femme qu’elle. Tout change à présent. Je l’ai trahi. J’ai détruit notre mariage, notre hymen. Je ne sais plus quoi penser de moi. Je suis tout simplement perdu. Et, honteux d’avoir commis cet acte de chair et de sang. Si seulement, je pouvais rembourser le chemin et enlever cet événement. Or, on ne peut rien faire. Ce qui est fait est fait. Et, ne peut être défait. Malheureusement. La vie n’est pas comme un film ni un livre. Avec ces deux supports, on peut revenir sur quelque chose qu’on a aimé ou zappé les événements qu’on n’aime pas. Mais, pas la vie. La vie, on doit l’affronter chaque jour. L’aimer pour ce qu’elle est. Souffrir de temps à autres. Mon dieu, aidez-moi. J’ai besoin de vous. S’il vous plait. Je ne sais quoi faire maintenant … Je veux réparer ma bêtise et mon manque de loyauté … Or, je ne sais comment et quand avouer ce pêché charnel et destructeur. Oh aidez-moi ! Je vous en prie. Je suis perdu. Tellement perdu. Je suis écarté entre deux positions, dire ou ne pas dire. Détruire directement ou détruire indirectement. Je dois en parler à quelqu’un pour m’aider et démêler mon problème. La seule personne qui peut m’aider est bien entendu, mon frère de cœur, Naveen. Lui seul peut m’aider dans mon gouffre amer et noir. C’est pour cette raison que je suis en chemin pour aller me rendre à notre lieu de prédiction qui n’est autre que le parc. Je m’y rends avec hâte. Je dois le voir. C’est urgent. Je sais qu’avec lui, tous mes problèmes pourront être dis avec une facilité extrême. Enfin, je crois. Je suis anxieux. Je ne sais pas comment lui avouer que j’ai trompé ma femme. C’est pour cette raison que je chante dans le parc. Les gens doivent me prendre pour un idiot. Mais, je m’en fiche. Je préfère être un idiot pour ça que pour ma trahison. Je chante, je chante. Je veux disparaître. Loin d’ici, loin d’elles. Ne plus vivre et dire au revoir à cette vie de pêcheur. La lumière qui nous fait vivre commence à descendre. Il va faire noir et Navy va sans doute arriver. Viens, aidez-moi, je t’en prie. Je suis en proie à mes démons, les plus obscures. J’ai besoin de toi. Puis, des bruits arrivent. C’est lui. Oui, c’est lui. Mon frère. Je dois lui dire. Et, ne pas garder cette écume noire dans mon cœur. Sinon, je vais mourir. Je demande qui est là. Oui, je ne suis pas encore sûr à 100% que c’est lui.

Navy ▬ Ouais, mon pote, qui veux-tu que ce soit d'autre ? # dit-il en me donnant une petite tape dans le dos avec un rire #

Éric ▬ Je ne sais pas ça. Le père noël ou un inconnu moins adorable et sexy que toi # Lui-dis avec une tentative pour rire #

Navy ▬ Dis-moi tout mon vieux, je suis là pour ça.

Éric ▬ Merci vieux. Tu es un vrai frère, tu sais. # Je lui serre la main avec un sourire léger sur mes lèvres# Je suis un connard. J’ai trompé Ariel avec Pocahontas …. Je ne sais pas comment avouer ceci à Ariel surtout qu’elle est enceinte de nos jumeaux. Je me sens idiot et con. Je veux lui dire mais je ne sais comment lui dire. Tu sais comment je peux faire ? D’ailleurs, toi, tu fais comment avec Tia ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Los dos mosqueteros pv Navy ♥ Los dos mosqueteros pv Navy ♥  EmptyMar 5 Mar - 19:50



Éric ne semblait vraiment pas au plus haut de sa forme. Il avait une toute petite voix, la voix de quand rien ne va plus, une voix assez inquiétante qui ne laisse rien présager de bon. Moi j'allais bien, je souriais, j'espérais qu'il n'allait pas m'annoncer une nouvelle trop grave parce que j'étais de plutôt bonne humeur ce jour-là. Je m'approchais de lui et il m'entendit. Il demanda presque immédiatement si c'était bien moi, gâchant le petit effet de surprise, je lui avouais que oui, c'était bien son meilleur ami, son frère bien que nous n'avions aucun gène en commun, nous étions frères de coeur depuis longtemps déjà. Chacun connaissait les problèmes de l'autre, on se disait tout, nos emmerdes, nos joies, des trucs inutiles, des trucs importants, tout de A à Z. Sa réponse me fit assez rire, je dois bien l'avouer. Tout le monde était moins adorable et sexy que moi.

« Dis-moi tout mon vieux, je suis là pour ça. » Oui j'étais toujours là pour mes amis, pour ma famille même dans le cas d'Eric. Je voyais bien que ça n'allait pas, je me devais d'être présent pour lui, même si je devais aussi m'occuper de Tiana et de mon mariage qui commençais à se casser la tronche à cause de moi, en partie. Je devais faire face à mes problèmes de mon côté et être présent pour Éric qui semblait bien plus abattu que je ne l'étais à cet instant précis. Moi je n'en étais pas encore à avoir besoin de l'impliquer dans mes histoires de couple, non, pas encore, mais ça viendrait, à un moment ou à un autre. Peut-être ce soir si l'occasion se présentait d'en parler. Sinon je garderais tout pour moi et je lui raconterais mes problèmes lorsqu'il irait mieux.

« Merci vieux. Tu es un vrai frère, tu sais. » me dit-il très sincèrement.

Oui, j'avais toujours été un bon ami, un vrai frère pour Éric et il était le mien, il était autant mon frère que le vrai frère que j'avais. Nous nous serrâmes la main et je sentis encore plus que son moral était bas, je ne saurais dire si c'était son sourire un peu forcé et hésitant ou le manque de force dans cette poignée de main. Mon sourire radieux s'affaissait quelque peu, je ne voulais pas faire semblant d'être heureux si lui ne le faisait pas. Il n'allait pas bien et même si j'étais là pour essayer de lui remonter le moral je n'étais pas obligé de faire semblant.

« Je suis un connard. J’ai trompé Ariel avec Pocahontas …. Je ne sais pas comment avouer ceci à Ariel surtout qu’elle est enceinte de nos jumeaux. Je me sens idiot et con. Je veux lui dire mais je ne sais comment lui dire. Tu sais comment je peux faire ? D’ailleurs, toi, tu fais comment avec Tia ? »

Je crois que je venais d'entendre le plus gros potin de tout Fantasia Hill. Le plus fidèle des gars que je connaisse avait trompé sa femme ! Non, je ne pouvais pas le croire, c'était énorme ! Énormément dommage pour Ariel, la pauvre, mais énormément excitant puisque je devais être un des rares à la savoir.

« Déjà, premièrement, tu es pas un connard. Tu as eu une pulsion, on peut pas t'en vouloir, ça veut dire que t'es humain. Ariel comprendra pas que t'ai eu une pulsion, c'est pas un homme, les femmes comprennent jamais les pulsions d'hommes, mais c'est pas entièrement ta faute. Pocahontas est canon, t'y peux rien à ça ! Si je savais pas me contrôler elle aurait été dans les premières de la liste "Je leur saute dessus dès que je les croise", mais moi je fais que regarder, je touche jamais à rien. »

Il était vrai que ce que je lui disais ne devait pas vraiment le réconforter, mais tout ça n'était que pure vérité. Pocahontas était du genre ultra sexy, comme la plupart des femmes de Fantasia Hill d'ailleurs et vu le nombre d'entre elles que j'ai dragué j'ai dû faire de sacré effort pour résister à l'envie de toucher leur superbes corps. Mais j'avais du métier et je savais contrôler mes pulsions d'animal, dommage pour Éric que ça n'es pas été son cas. Mes yeux se plantèrent dans les siens avant de continuer ce que j'avais à dire.

« Ensuite, tu ne dois rien dire. Jamais. À personne et assure-toi que Pocahontas ne dira rien de son côté, sinon s'en ai fini de ton couple, surtout qu'elle est enceinte. Félicitations d'ailleurs. Si tu lui dis quand même, malgré mon conseil de te taire, dis lui que t'étais sous substances, qu'on tu as forcé à prendre un truc, ça passera peut-être mieux mais c'est pas sûr. Tu peux aussi lui annoncer en pleurant, ça peut lui faire passer l'envie de te frapper... »

Je dois avouer que mes idées étaient assez nulles. Je n'avais jamais rien dit à Tiana personnellement, j'étais sûr que ça me retomberait sur le coin du nez. Et puis vu le caractère de ma moitié il valait mieux que je ne dise rien du tout. De toute façon, il n'y avait rien à dire, je joue, je regarde, je parle, j'ensorcelle, elles m'adulent, mais je ne fais rien de si mal que ça. Je n'avais jamais trompé ma femme à proprement parler, si draguer est une tromperie alors oui, j'étais aussi coupable qu'Éric.

« En fait, je dois t'avouer que j'ai pas vraiment de conseil à te donner parce que moi je ne dis jamais rien à Tiana. Je ne fais que regarder, comme au musée, je touche à rien, mais je suis sûr que si je lui disais elle m'en voudrait quand même rien que pour m'être amusé avec des femmes, même si je ne les ai pas touchées. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Los dos mosqueteros pv Navy ♥ Los dos mosqueteros pv Navy ♥  EmptyMer 6 Mar - 0:47



Il est là, toujours là pour moi. Il est mon soutien moral, mon vrai frère. Si ma tendre mère avait eu un autre enfant, j’aurais tant aimé que Navy soit mon frère. On s’entend super bien avec lui ! Nous parlions de tout et de rien. C’est avec lui que je passe le plus clair de mon temps. Nous sommes unis par les liens de l’amitié, mais, pas de sang, à mon plus grand regret. Sauf … Si, un jour, nos enfants à lui et moi deviennent mari et femme mais cela m’étonnerais. Je souris. Il va arriver, j’en suis sûre. Nous sommes toujours là, l’un pour l’autre. C’est comme ça que fonctionne une amitié durable. J’entends une voix ensuite après que j’ai chanté, seul, comme un idiot dans le parc. Lieu de notre rendez-vous favori surtout en pleine nuit. J’avais besoin de lui. Il est le seul être capable de m’aider … Il est là. Je lui demande si c’est lui. Il me répond que oui que c’est lui et qui voudrais qui soit là à sa place. Il me donne une petite tape au dos avec un sourire. Ça, c’est sa technique pour dire bonjour. Je l’adore. Je réponds ensuite d’une phrase courte, d’habitude, je suis plutôt … Un moulin à vent. Mais, quand, l’humeur n’est pas là. Je réponds très peu … Donc, une petite réplique. Qu’est-ce que je lui réponds ? Que je ne savais pas, peut-être le père noël. Ou, quelqu’un de moins sexy que lui. C’est vrai, mon frère de cœur est sexy. On ne peut pas dire le contraire. Regardez sa petite bouille, il est charmant ! Puis, il me demande de lui déballer tout, ce que je fais, sans plus attendre. Marre des secrets. Je lui dis tout. Que j’ai couché avec Poca alors que ma femme est enceinte de nos jumeaux. Je me suis traité de plus de connard. Oui, c’est vrai, je suis un connard. Je n’avais pas le droit de la tromper. Je me sens honteux … J’attends la réponse de Navy. Je le regarde. Je me sens désemparé et triste.

Navy ▬ Déjà, premièrement, tu es pas un connard. Tu as eu une pulsion, on peut pas t'en vouloir, ça veut dire que t'es humain. Ariel comprendra pas que t'ai eu une pulsion, c'est pas un homme, les femmes comprennent jamais les pulsions d'hommes, mais c'est pas entièrement ta faute. Pocahontas est canon, t'y peux rien à ça ! Si je savais pas me contrôler elle aurait été dans les premières de la liste "Je leur saute dessus dès que je les croise", mais moi je fais que regarder, je touche jamais à rien.
Éric ▬ Mais, si, j’ai trompé Ariel. Oui … Mais … Mais … Je dois avoir des pulsions rien que pour elle et non pour une autre. Je me sens sale. Hey, c’est quand même ma petite protégée … Enfin … Je ne sais plus comment la considérée maintenant que nous avions fait ça. Mais, c’est vrai qu’elle est canon, mais, pas autant qu’Ariel.

Je regarde le sol. J’aime regarde le sol parfois. Puis, je lève mon regard vers le ciel. Il était presque bleu noir … Il aurait bientôt les étoiles. Des petites étoiles pour illuminer les personnes. Ces dernières sont les meilleures amies des hommes. Je ne sais pas quoi dire.

Navy ▬ Ensuite, tu ne dois rien dire. Jamais. À personne et assure-toi que Pocahontas ne dira rien de son côté, sinon s'en ai fini de ton couple, surtout qu'elle est enceinte. Félicitations d'ailleurs. Si tu lui dis quand même, malgré mon conseil de te taire, dis lui que t'étais sous substances, qu'on tu as forcé à prendre un truc, ça passera peut-être mieux mais c'est pas sûr. Tu peux aussi lui annoncer en pleurant, ça peut lui faire passer l'envie de te frapper...
Éric ▬ Si j’arrive à reparler à Poca … Je ne sais pas quand je la reverrais … J’espère que personne ne saura au courant et que tout Fantasia Hill ne sait pas mon aventure … Après tout … Elle et moi … On était dans un endroit intime. Et, je pense pas qu’on nous a vu sortir … Enfin, je crois. Oui … Et, pardon de ne pas te l’avoir dit ! Je l’ai su, il y a pas très longtemps et qu’on se voyait, j’ai oublié. Excuses moi ! Bah … Nous avions trop bu avec Poca, tu crois que ça peut passer ? Enfin, je ne sais pas … Je veux lui dire la vérité sans mentir … Et, puis, je préfère le faire, moi. Qu’elle apprenne d’un autre … Imagines de la part des gens qui veulent détruire ma famille, non … Je dois le faire … Même si j’ai une peur monstre de lui dire … Oh … Je ne suis pas sûre qu’elle aime ça …. Je ne sais plus quoi faire ….

Je regarde le ciel …. Je reviens vers lui, en tentant de sourire mais le cœur n’y est pas vraiment. Je me sens dépité de plus en plus. Perdu dans les limbes noirs.

Navy ▬ En fait, je dois t'avouer que j'ai pas vraiment de conseil à te donner parce que moi je ne dis jamais rien à Tiana. Je ne fais que regarder, comme au musée, je touche à rien, mais je suis sûr que si je lui disais elle m'en voudrait quand même rien que pour m'être amusé avec des femmes, même si je ne les ai pas touchées.

Éric ▬ Oh je vois. Donc, tu n’as jamais commis l’acte de chair. Je crois que je préfère tromper Ariel en pensée qu’en acte … Changeons de sujet ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Los dos mosqueteros pv Navy ♥ Los dos mosqueteros pv Navy ♥  EmptyDim 14 Avr - 19:21



« - Mais, si, j'ai trompé Ariel. Oui ... Mais ... Mais ... Je dois avoir des pulsions rien que pour elle et non pour une autre. Je me sens sale. Hey, c'est quand même ma petite protégée ... Enfin ... Je ne sais plus comment la considérée maintenant que nous avions fait ça. Mais, c'est vrai qu'elle est canon, mais, pas autant qu'Ariel. »

Je soupire, j'intercale mon second propos puis je soupire en entendant le reste. Il avait vraiment envie d'être coupable, comme s'il avait fait une énorme erreur. Bon, c'est vrai que c'était pas très malin de tromper sa femme mais il avait eu bonne raison, sa femme était enceinte, et ça pour moi, c'est une bonne raison pour aller voir ailleurs. Je défendais toujours ma position, il ne devait pas parler à Ariel, garder son secret pour lui et moi et c'était tout. Si quelqu'un d'autre venait à l'apprendre sa rouquine de femme s'en irait avec ses gosses. Joyeux comme situation. Et j'étais toujours persuadé qu'il fallait qu'il en parle à Poca dans tous les cas.

« - Si j’arrive à reparler à Poca … Je ne sais pas quand je la reverrais … J’espère que personne ne saura au courant et que tout Fantasia Hill ne sait pas mon aventure … Après tout … Elle et moi … On était dans un endroit intime. Et, je pense pas qu’on nous a vu sortir … Enfin, je crois. Oui … Et, pardon de ne pas te l’avoir dit ! Je l’ai su, il y a pas très longtemps et qu’on se voyait, j’ai oublié. Excuses moi ! Bah … Nous avions trop bu avec Poca, tu crois que ça peut passer ? Enfin, je ne sais pas … Je veux lui dire la vérité sans mentir … Et, puis, je préfère le faire, moi. Qu’elle apprenne d’un autre … Imagines de la part des gens qui veulent détruire ma famille, non … Je dois le faire … Même si j’ai une peur monstre de lui dire … Oh … Je ne suis pas sûre qu’elle aime ça …. Je ne sais plus quoi faire ….»

Je le regardais vraiment d'un air bizarre. C'était comme s'il n'entendait pas ce que je lui disais. Il avait pourtant pour habitude de prendre en compte mes conseils mais là, j'avais l'impression que je parlais dans le vide. J'avais envie de lui crier "NE LE DIS PAS TU VAS RUINER TA VIE !" mais ça n'aurait servi à rien, il ne voulait pas démordre de sa position. S'il voulait le dire, c'était à son aise, vraiment, je ne lui en voudrais pas moi personnellement, mais Ariel risquait de lui faire une crise. J'étais vraiment embêté pour lui, enfin je ne savais pas vraiment dans quelle situation il se trouvait puisque je n'avais jamais trompé ma femme à proprement parler. Je le regarde longtemps, il semble perdu. J'aimerais vraiment pouvoir l'aider mais visiblement pour une fois je ne peux qu'être spectateur d'un spectacle désolant. S'il le dit, elle va lui faire une crise, s'il ne le dit pas il va s'en vouloir et finir par lui dire et s'il ne lui dit pas mais qu'elle l'apprend par quelqu'un d'autre, elle le quittera sans doute. C'était un peu comme hésitais entre trois chemins à prendre alors que chacun avait un avantage et un inconvénient. Je savais qu'Eric n'était pas tout à fait du même style que moi et qu'il ne choisirait jamais la facilité du chemin où il devait se taire mais j'avais quand même espéré que pour une fois il m'écoute.

« - Oh je vois. Donc, tu n’as jamais commis l’acte de chair. Je crois que je préfère tromper Ariel en pensée qu’en acte … Changeons de sujet ? »

« - T'as un peu fait les deux non ?» Dis-je en riant sans penser au moral de mon meilleur ami qui venait surement de se prendre un nouveau coup. Je ne faisais que trop rarement attention aux conséquences de mes actes, surtout avec les personnes à qui je tenais le plus. Je le regardais en souriant, espérant qu'il me répondrait par un sourire lui aussi.

« - Tu veux qu'on parle de quoi vieux ? Je t'ai dit que j'aimerais bien devenir papa moi aussi ?» Le temps était à l'orage entre Tiana et moi mais je voyais l'éclaircir à l'horizon et j'espérais vraiment pouvoir lui demander de concrétiser cette merveilleuse idée. Je savais qu'une nouvelle comme celle-ci, même si je l'avais surtout sortie s'en trop y penser, redonnerait un peu le sourire à Éric. Il avait toujours voulu qu'un jour on lie nos enfants d'une quelconque façon. J'aurais bien voulu aussi mais je sais trop ce que c'est d'obliger ses enfants à se marier avec une telle ou un tel sous prétexte qu'on fait partie de la royauté et qu'on a une lignée à conserver. Si nous avions un peu de chance, nos enfants deviendront amis tout naturellement comme nous le sommes aujourd'hui nous deux et peut-être que ma fille et son fils tomberont amoureux. Qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Los dos mosqueteros pv Navy ♥ Los dos mosqueteros pv Navy ♥  EmptySam 27 Avr - 13:22

Une seule personne peut m’aider dans l’Enfer de l’obscurité. Naveen. Mon frère, mon meilleur ami. Il est toujours là pour moi et je sais qu’il va m’aider à éclairer mon chemin … Je le sais. Il va m’aider. C’est pourquoi je lui ai demandé de venir me rejoindre ici, dans le parc. Maintenant, je dois tout lui dire quand il arrivera. Il me rejoint peu de temps après et je lui avoue la terrible vérité. Mon frère de cœur prend ma défense en déclarant que je ne suis pas un connard. Il m’avoue aussi que je ne dois pas avouer l’erreur à Ariel. Mais, je ne pourrais pas vivre avec ce mensonge longtemps. Non, je dois lui dire à Ariel même si je sais que notre couple va se détruire, même si je sais qu’il n’aura plus d’espoir. Je dois lui dire ! Pourquoi mon frère de cœur serait au courant et non ma femme et ma fille ? Non, Ariel doit le savoir même si cela … Va nous détruire … Et, nous séparer. J’aimerais tellement remonter dans le temps pour effacer cette erreur mais je n’ai aucun pouvoir ici. Je ne suis qu’un grain de sable … Un grain de sable qui a commis le plus grand des crimes. L’adultère …. Avec, une femme vierge par-dessus tout ! Mon dieu, qu’est-ce que j’ai fait ? Pourquoi j’ai continué ce jeu horrible ? J’aurais dû mettre un terme ! Mais, je n’ai rien fait, je l’ai laissé continuer malgré moi. Je me hais, je me sens sale et honteux. Je mérite la mort et la honte, mais, je dois protéger Ariel et Mélody des moqueries … Ou, des paroles déplacées … J’ai peur pour elles, peur qu’elles se sentent en danger ou … Je ne sais pas. Mais, j’ai peur. Et, il est mon devoir de père comme d’époux … De protéger ma famille, enfin, ce qui va me rester parce que quand je dirais la terrible vérité à Ariel et Mélody, il aura un schisme. Entre elles et moi. Je ne pense pas que Mélody va me défendre, elle va plutôt me haïr et me détester … Je le crains. Elle voudra me tuer. Pauvre enfant … Elle ne me verra plus comme son héro mais comme un monstre. J’écoute mon meilleur ami après être revenu vers lui. Je le regarde et je l’écoute. Il n’avait jamais rien fait avec une autre femme, moi si. Je le regarde dans les yeux. Que faire ? Je ne sais pas. Je lui dis ensuite que je préfère connaître l’adultère par la pensée que par l’acte. Et, je lui demande s’il veut qu’on change de sujet. Je n’aime pas monopoliser la parole surtout quand je vais mal. Non, nous devons parler ensembles, comme, une joute verbale, chacun à son tour.

Naveen ▬ T'as un peu fait les deux non ? *dit-il en riant*
Éric ▬ Je crois bien.* Dis-je avec un petit sourire* Si tu me revois plus pendant un an, c’est normal … Je me serais enfui. Tu penses que si je lui dis à ma femme et qu’elle me pardonne un peu, mon histoire avec elle pourra revenir ? Je pourrais toujours lui montrer que je suis un homme raisonnable. Je pense que je vais arrêter de boire ! Et, si, je bois, je me rappellerais de ce jeu.
Naveen ▬ Tu veux qu'on parle de quoi vieux ? Je t'ai dit que j'aimerais bien devenir papa moi aussi ?
Éric ▬ Je ne sais pas, peut-être de notre groupe ? Je ne sais pas si je viendrais aussi souvent qu’avant, en plus, il y a Arista dedans et si elle est courant. Je vais me faire rôtir … * Je le regarde un instant et j’ai un immense sourire.* Oh je l’espère que tu en auras un. Tu seras un père formidable. Tiana est au courant de ce projet ?

J’aimerais tant que mes enfants soient amis avec ceux de mon meilleur ami. Ça sera un rêve … Lui et moi sommes amis et nos enfants après. Un rêve peut-être impossible, maintenant … Qu’est-ce que je suis con.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Los dos mosqueteros pv Navy ♥ Los dos mosqueteros pv Navy ♥  EmptyDim 9 Juin - 12:57



Malgré la complexité de la situation dans laquelle se trouvait Eric, je souriais, j'imaginais ce que j'aurais à subir si j'avouais à ma femme que je l'avais trompée si un jour cela venait à se produire. J'aurais dû faire face à l'ouragan Tiana, la plus grande catastrophe naturelle que j'aurais eu à affronter de ma vie. Mais heureusement pour moi, je ne ferais jamais l'erreur de la trompée, et surtout, je ne ferais jamais la bêtise de le lui avouer si cela venait à se produire, malencontreusement. J'avais toujours eu un don pour le mensonge, à force de mentir à toutes les femmes que l'on rencontre on devient bon comédien, mais je savais que j'aurais eu du mal à mentir à ma femme, parce qu'on se connaissait trop. Je connaissais un peu la femme d'Eric et je savais bien qu'elle lisait en lui comme dans un livre ouvert, les femmes ont ce pouvoir étrange de tout deviner avant qu'on leur dise. Si j'avais été Eric, très clairement, je n'aurais rien dit, jusqu'à ce que le secret, le mensonge, appelons ça comme on veut, me bouffe de l'intérieur et que je ne puisse plus rien cacher à mon âme soeur que j'aurais souillé en ne lui avouant pas tout dès le début. D'un autre côté, si jamais nous devions nous séparer pour une histoire d'adultère, je ne pense pas que ça serait la fin du monde, après tout j'aurais des tas de filles idiotes et folles de moi pour me consoler. Mais il était vrai que je n'imaginais plus un monde sans Tiana à présent et que notre situation, proche de celle qu'Eric allait déclencher dans son couple, me préoccupait beaucoup. Mais il fallait que j'ai l'air d'aller bien, que rien ne montre à Eric que j'avais autant besoin de son soutien que lui du mien en ce moment. J'étais là pour l'épauler, l'aider, le consoler, le comprendre, pas pour me plaindre sur mon sors, qui n'était peut-être pas aussi terrible.

J'avais toujours ce sourire aux lèvres quand je lui parlais, je ne savais pas si je faisais bien, mais visiblement ça détendait un peu l'atmosphère. Rien n'allait mais nous trouvions la force de blagouiller, parce que n'abusons pas des mots, les sourires cachent bien le reste. J'avais lancé une phrase comme ça, en pensant que ça passerait surement sans casser le petit sourire d'Eric.

« Je crois bien, m'avait-il répondu avec son petit sourire en coin. Si tu me revois plus pendant un an, c'est normal ... Je me serais enfui. Tu penses que si je lui dis à ma femme et qu'elle me pardonne un peu, mon histoire avec elle pourra revenir ? Je pourrais toujours lui montrer que je suis un homme raisonnable. Je pense que je vais arrêter de boire ! Et, si, je bois, je me rappellerais de ce jeu. »

« Un an sans toi ! Je vais pas tenir, avais-je dis d'un air amusé bien que je le pensais vraiment, un an sans lui, autant partir ensemble et apprendre de la vie tous les deux pour devenir de meilleurs hommes. Personnellement, je pense que seul l'avenir pourra te dire si vous pourrez reconstruire votre vie, mais si elle t'aime, logiquement, elle te pardonnera, une femme c'est têtue mais ça revient vite à la raison. Une chose et sûre, je ne t'emmènerais plus dans les bars », avais-je conclut d'un air sérieux.

Et puis nous avions changé de sujet. Je lui avais avoué mon envie de me ranger du côté des pères de familles et d'arrêter de draguer à droite et à gauche, je ne savais pas si ça plairait à ma Tiana mais j'étais presque sûr que ça pourrait régler tous nos problèmes du moment, puisqu'elle serait un peu plus présente à la maison, pour le bébé et moi-même et puis je n'irais plus voir ailleurs si je suis toujours capable de séduire, puisque j'aurais la plus belle des femmes et le plus beau têtard du monde dans les bras. Je serais un homme heureux, même si la situation d'Eric m'offrait une autre vision du mariage avec enfants.

« Je ne sais pas, peut-être de notre groupe ? Je ne sais pas si je viendrais aussi souvent qu'avant, en plus, il y a Arista dedans et si elle est au courant. Je vais me faire rôtir ... » dit-il en souriant. C'était vrai que sa participation au groupe que nous avions formé risquait d'être amoindrie si Arista venait à apprendre son écart de conduite, mais si elle faisait trop de chichi pour rien, de toute façon, je le virerais.

« Oh je l'espère que tu en auras un. Tu seras un père formidable. Tiana est au courant de ce projet ? »

« Tiana ne sait pas que j'aimerais être père, non, et puis je ne suis pas sûr que ce soit le moment idéal pour lui en parler, mais quand viendra le temps d'avoir cette discussion, j'espère qu'elle ne refusera pas... avais-je répondu, un peu abattu. J'espère que tu as raison et que je ne serais pas un père minable », ajoutais-je en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Los dos mosqueteros pv Navy ♥ Los dos mosqueteros pv Navy ♥  EmptyMer 10 Juil - 13:25

los dos mosqueteros
Navy & Éric. ✖ Les amis sont toujours là pour nous.
© belladone.


A quoi servent les amis ? Ils sont là pour nous, dès qu’on vit des périodes noires, difficiles et c’est dans cette période d’obscurité que mon ami va m’aider. Pourquoi lui et non les autres amis que j’ai ? Parce que Navy est bien plus qu’un ami, il est comme mon frère, on se comprend. Il est mon meilleur ami, de plus. C’est pour cela que je sais qu’il va mieux m’aider que n’importe qui, c’est pour cette raison que nous sommes ici, pour parler et m’aider à trouver une solution pour mon affaire. Ma grande affaire. Nous avions parlé de cela pendant une bonne partie, Navy m’a suggéré de ne rien dire à ma femme, mais, je ne pense pas que je pourrais lui cacher cette vérité. Est-il aisé d’apprendre que son époux l’a trompé avec une autre par la bouche d’un autre ou par la bouche de cet homme infidèle ? La question ne doit pas se poser, je dois lui dire la vérité, même si je sais qu’elle sera fatale pour notre histoire d’amour. Quoique, la trahison a été fatal pour notre relation de couple marié et unis. Que va-t-il se passer quand elle saura cette triste vérité ? Je ne sais pas, je l’ignore. Par la suite, je dis à Navy que s’il me voit pendant un an, c’est normal, c’est que je me suis enfuit. La fuite ? Oui, fuir. Loin d’ici, être ailleurs, disparaitre de ce monde. Je lui parle également que j’arrêterais de boire de l’alcool. En effet, si je continue à boire, cela va me rappeler ce jeu et donc ma trahison, il vaut mieux que j’arrête de boire, dès à présent.

Naveen ▬ Un an sans toi ! Je vais pas tenir *dit-il un air amusé*. Personnellement, je pense que seul l'avenir pourra te dire si vous pourrez reconstruire votre vie, mais si elle t'aime, logiquement, elle te pardonnera, une femme c'est têtue mais ça revient vite à la raison. Une chose et sûre, je ne t'emmènerais plus dans les bars », *dit-il d'un air sérieux.*
Éric ▬ J’avoue que ça sera long sans toi ! On a qu’à fuir tout le deux, tu en penses quoi ?*lui dis-je en retrouvant mon humour* Tu as raison mon ami, tu crois qu’elle va retrouver cette raison ? Je te remercie, mon frère, tu es un vrai pote ! Dis, si je peux, je pourrais venir chez toi et Tiana ? Enfin, parles en à Tiana avant que je m’incruste chez vous et après, je viendrais si jamais, j’en ai besoin.

Puis, je lui dis qu’Arista est dans le groupe, fondé par Navy et moi, et comme j’ai trompé sa sœur, ce groupe peut partir en éclat, à cause de ma mauvaise conduite. Idiot, stupide homme que je suis. Mon cher frère ne me répond pas à cette déclaration, à quoi pense-t-il ? Je ne lis pas dans ses pensées, je ne peux lire dans son esprit. Peut-être, il ne pense à rien ? Et puis, mince, je ne vais pas faire du chichi, non, pas pour le moment. Et, puis, ça va servir à rien. A rien, nada. Je lui souris, mon frère me confie qu’il rêve d’être un père, je lui réponds. J’en suis sûr qu’il sera un bon père.

Naveen ▬ Tiana ne sait pas que j'aimerais être père, non, et puis je ne suis pas sûr que ce soit le moment idéal pour lui en parler, mais quand viendra le temps d'avoir cette discussion, j'espère qu'elle ne refusera pas...* dit-il un peu abattu*. J'espère que tu as raison et que je ne serais pas un père minable.
Éric ▬ Oh je vois, attends donc le moment opportun, j’en suis sûr qu’elle dira oui, ne t’en fais pas. Je croise mes doigts pour toi, mon frère. *Je lui souris et je pose ma main sur son épaule* Comment cela ? Tu ne seras pas un père minable ! Tu es un meilleur ami exceptionnel ! Alors, tu seras un père extraordinaire, je le sais et je le sens. * Je me tais pendant quelques minutes puis je rajoute doucement * On fait quoi ? On va faire un tour sans aller au bar ? Quoique, on peut boire des sodas, qu’en penses-tu docteur love ?
Je lui fais un grand sourire. J’adore mon frère, il est tout pour moi. J’aimerais tant qu’il soit mon vrai frère. Or, ma mère et mon père n’ont pas d’autres enfants que moi. Je suis le produit d’un couple qui ne s’aimaient plus ou qui ne sont jamais aimé. Mon père n’a jamais montré son amour, à ma pauvre défunte mère. Pauvre mère. Je souris à mon ami et je le regarde encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Los dos mosqueteros pv Navy ♥ Los dos mosqueteros pv Navy ♥  EmptyDim 14 Juil - 1:48




Il était tard. On avait déjà bien parlé, lui et moi. Je pense que nous avions fait le tour de tous les problèmes qui pouvaient encoe se dresser devant nous. Le principal se résumé à pas grand chose : Les Femmes. Qu'on les trompent ou pas c'était toujours un soucis. Pauvres hommes que nous étions. Mon frère venait de me proposer de fuir avec lui, je connaissais déjà la réponse et lui aussi j'imagine vu que je le voyais sourire. Je n'aurais jamais pu laisser ma femme toute seule, même si elle me causer plus d'ennui qu'autre chose. J'avais hoché la tête de haut en bas quand il m'avait demandé si je pensais qu'Ariel reviendrait à la raison, c'était évident, ils s'aimaient après tout, elle n'allait pas, sur un coup de tête et à cause d'une petite erreur, foutre leurs deux vies (voir celles du reste de la famille) en l'air. Si ça se trouvait elle n'allait même pas perdre la raison, elle allait peut-être lui pardonner, oublier, même si ça fait mal et la pilule serait passée, sans trop de soucis. Et puis il m'avait demandé s'il pouvait venir habiter chez moi, enfin chez nous.

« Personnellement, je ne vois pas de problème à ce que tu viennes emménager chez nous, ça me ferait même plaisir, et puis Tiana sera compréhensive, ça ne l'ennuiera pas non plus, de toute façon elle risque pas de beaucoup te croiser elle travaille tout le temps. » Avais-je dis tout en hochant toujours la tête.

Oui, bon, Tiana allait surement tirer la tronche, mais je m'en fichais, j'avais bien le droit d'héberger un ami dans le besoin, en pleine détresse émotionnelle, pour le soutenir. Si elle ne pouvait pas comprendre ça, c'est que c'était devenue une véritable mégère. Mais je savais qu'elle ferait un petit effort pour moi et mon ami parce qu'elle savait à quel point il comptait pour moi. Mon frère me conseil d'attendre le bon moment pour parler à mon adorable femme de mon projet d'avenir, mais occupée comme elle est je doute que je trouve un jour l'occasion de le lui dire. J'avais déjà eu du mal à la demander en mariage sans qu'elle ne pense à son restaurant alors bon courage pour les enfants ! Je suis contente d'avoir un ami comme Éric qui croit en moi, pense que je suis quelqu'un de bien, parce qu'on ne me le dit pas souvent, pas assez je trouve. Je suis fier d'être son meilleur ami, fier que nous soyons comme des frères et j'espère que jamais une telle amitié ne sera brisée. Il met sa main sur mon épaule avant de proposer que nous allions nous balader, ou boire éventuellement.

« Haha ! Des sodas ! Je ne sais pas depuis quand j'en ais pas bu, puisque maintenant je ne bois que des boissons alcoolisées...Mais bon, l'alcool pour toi c'est pas très conseillé à mon avis. Allez, on y vas ! Je sais pas trop où, mais on y vas ! »

Et je m'étais levé du banc, j'avais regardé le ciel où brillaient mille et une étoiles et j'avais regardé mon frère dans les yeux. Ils brillaient comme les étoiles, ou alors c'était le reflet du ciel dans ces yeux, mais en tout cas c'était beau. Je le pris dans mes bras, pour lui donner un peu de courage, ce dont moi même je manquais cruellement, et j'avais commencé à frotter mes semelles contre les graviers du petit sentier par lequel j'étais arrivé. Je crois que ça avait été une bonne soirée à papoter.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Los dos mosqueteros pv Navy ♥ Los dos mosqueteros pv Navy ♥  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Los dos mosqueteros pv Navy ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-