AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-15%
Le deal à ne pas rater :
Cahier de jeux pour les 3 – 5 ans : éveil intellectuel de ...
5.95 € 6.99 €
Voir le deal

Partagez

Curieuse attirance immortelle ϟ PV. JESSIE Vide
Curieuse attirance immortelle ϟ PV. JESSIE Vide
 

 Curieuse attirance immortelle ϟ PV. JESSIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Curieuse attirance immortelle ϟ PV. JESSIE Curieuse attirance immortelle ϟ PV. JESSIE EmptyLun 18 Fév - 20:58

« L'immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu'exercent les autres. »
-Oscar Wilde


    Je me retrouvai face au miroir pour l’énième fois, réajustant le collet de ma chemise à carreaux bleus, vérifiant chaque bouton, glissant ma main dans mes cheveux pour leur donner un air faussement décontracté. Je fondais déjà dans mes vêtements, rien qu’à l’idée de me savoir à quelques minutes d’elle, à quelques pas de son regard braisé. Elle me rendait nerveux, tellement que ce devrait être illégal. J’aimerais croire que c’était agréable, mais c’était plutôt tout le contraire. Ce feu qui brûlait au fond de mon ventre allait finir par incendier ma raison même, me faire oublier pourquoi je ne pouvais pas lui céder, jamais, pas même en rêves. Je n’aurais pas dû accepter ce rendez-vous, me laisser influencer par ses deux yeux d’une beauté extrême, craquer sous la pression qu’elle exerçait sur moi. Je savais déjà que ce serait pénible, pas seulement parce qu’elle m'emmenait dans un endroit que je ne fréquentais jamais, mais surtout parce qu’elle serait belle, elle l’était toujours, belle et hors d’attente. J’expirai lourdement, me regardai à travers le miroir une ultime fois et fermai la lumière de la salle de bain juste avant d’en sortis rapidement. En regardant ma montre j’en déduis que j’étais sans doute trop d’avance, mais je ne tenais plus en plus. Le plus tôt commencé, le plus tôt terminé, c’était logique, mais irréaliste. La nuit était déjà tombé depuis bien longtemps, un léger vent flottait sur la ville à semi-endormis, la froideur de l’hiver avant laissé place aux premières chaleurs du printemps qui s’annonçait. Ma simple chemise me suffit, mon corps brûlant d’angoisse, d’appréhension. Je glissai une main dans la poche arrière de mon jeans, frôlant mon téléphone portable du bout des doigts, j’aurais pu l'appeler là, maintenant. Lui mentir, lui dire que je ne pouvais plus la rejoindre, qu’un affreux malaise encombrait désormais ma santé, mais si je ne savais pas mentir à un inconnu, mentir à Jessie reviendrait à me mentir à moi-même. Impossible. J’avais pourtant survécu à bien pire qu’une conversation avec ma meilleure amie, si je pouvais réellement la désigner ainsi depuis... depuis quoi au juste? Étais-ce sa peau qui avait frôler la mienne une seconde de trop ou bien n’est-ce que ses yeux qui avaient soudainement changé de couleur? Je ne crois pas être réellement subtil, je sais qu’elle a deviné mes envies, qu’elle visualise ce que j’aimerais bien lui faire s’il n’y avait pas déjà cette gigantesque barrière entre moi et ce rêve. Je l’avais bâtis moi-même, elle n’avait voulue m’aider. Elle n’était pas libre d’aimer, surtout pas moi, il y avait toujours cette tierce personne que je ne pourrai jamais trahir, ni oublier. La tête complètement ailleurs, l’imaginant dans ces vêtements qui ne me donnerait qu’une envie, tous les lui... hum, je me retrouvai au point de rendez-vous en moins de temps pour y penser. Il était maintenant vingt-une heure cinquante-cinq, à peine quelques minutes d’avance. L’ambiance, au Skyline Square était déjà bien installé. Le silence n’y avait plus sa place, les musiques sortant de commerce en tous genres se mixaient les unes aux autres sans réellement s’accorder sur le tempo. Dans toute cette cacophonie les gens semblaient malgré tout savoir survivre, mieux encore, les sourires étaient pendus à la plupart de leurs lèvres, c’était fascinant, presque contagieux. Je risquai mon premier, affichai brièvement mes dents aux étoiles juste avant de tomber sur ce fantôme. La température grimpa d’une vingtaine de degrés... Celsius.

    «Jessie...» Ce n’était qu’un soupire, l’air me manquait déjà. Je ne pouvais contrôler tout ce qu’elle inspirait en moi, j’en perdais la tête. Je refusais de quitter les traits de son visage, mais ses yeux... ses yeux avaient le don de faire subir un tel caprice à mon pauvre coeur. Boum, boum. Et ce n’est qu’un premier regard, qu’un premier soupir, vous n’imaginez pas ce la tonalité de sa voix arrivait à me faire. C’était cruelle vraiment. Et elle portait le parfum de l’irrésistibilité. Mes yeux s’accrochèrent aux bouts de mes pieds, remontant sans subtilité le long de ses jambes, jusqu’à sa ceinture puis jusqu’au dessus de sa tête. « Wow... tu es vraiment... vraiment...» Je plissai les yeux entre les siens, glissant ma langue contre mes lèvres nerveusement. Oh Jessie qu’es-tu en train de me faire? Je secouai la tête, oubliant mon compliment, peu importe, mes yeux lui avaient déjà tout exposer, l’avaient déjà dévorer entière, sans pitié, sans retenu pour une fois. « On devrait peut-être y aller...» Cherchant aveuglément sa main, je glissai mes doigts entre les siens, ignorant le fourmillement dans mon ventre, cet étrange créature qui se réveillait en sa présence, qui perturbait ma stabilité. Sans attendre une seconde supplémentaire je l’entraînai sur le trottoir, nous faufilant au travers de la foule bien dense des alentours. Je m’arrêtai devant le Dancing Night, l’endroit qu’elle m’avait suggérer et que je regrettais maintenant d’avoir consolidé. Lâchant rapidement sa main je me retournai vers elle, l’estomac retourné. Un coup d’oeil et je craquai. « As-tu changé quelque chose? Tes cheveux?» Mes yeux s’aventurèrent sur ces lèvres. «Nouveau rouge-à-lèvres?» Jeu dangereux, mes dents se refermèrent sur ma lèvre inférieure pour m’obliger à relever le regard sur le sien. «Tu es ... magnifique, vraiment.» C’était presque douloureux, le compliment était teinté de quelque chose de beaucoup plus profond, de plaintif. Ceci est une mauvaise idée. «Je suis désolé, ce n’est pas, pas du tout mon genre d’endroit. Excuse moi, je...» M’excuser encore et encore? Je jetai un coup d’oeil à l’endroit déjà remplis à rebords. C’est en faisant le troisième pas que je me rendis compte que ce n’était pas la musique que je fuyais, mais bien Jessie et son regard de braise.
Revenir en haut Aller en bas
Kayla N. Sullivan

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Kayla N. Sullivan
J'ai posé bagages ici le : 11/10/2012 Jouant le rôle de : Nala Nombre de messages : 1903 On me connait sous le pseudo : Mélou. Un merci à : Shiya; Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Amber Perfect Heard.
MessageSujet: Re: Curieuse attirance immortelle ϟ PV. JESSIE Curieuse attirance immortelle ϟ PV. JESSIE EmptyMar 5 Mar - 17:33

Le soleil. Toute la journée, il avait brillé dans le ciel, illuminant cette journée qui laissait entrevoir les prémices du printemps. Un soleil qui brillait aussi dans le cœur de Jessie. Toute la journée, l’impatience l’avait rongée. Toute la journée, la joie l’avait habitée. Joie de savoir que le soir même elle allait le retrouver. Lui. Woody. Rien que son prénom suffisait à la transformer. Il suffisait qu’elle y pense, rien qu’une seconde, pour que son corps s’embrase et que de petits papillons viennent se nicher dans son ventre. Oui depuis quelques temps il lui faisait cet effet-là. Si au départ elle avait été surprise, elle comprenait maintenant ce que cela signifiait. Elle posait enfin un mot sur ce sentiment qu’il déclenchait. L’amour. Un bien grand mot, qui avait tout son sens. Si auparavant, quand elle était jouet, elle ne savait réellement ce qu’elle ressentait pour le cow boy, la situation avait bien changée depuis qu’elle possédait ce corps, depuis que… Depuis que quoi au juste ? Elle secoua la tête, ses longs cheveux aux reflets roux chatouillant son dos nu. Jessie se trouvait dans sa salle de bain, elle sortait de la douche et les questions à nouveaux résonnaient dans son esprit. Oui, depuis quel instant très exactement était-il devenu bien plus que son meilleur ami ? Elle n’en avait aucune idée, cela lui était tombé dessus un jour, sans qu’elle ne s’y attende. Depuis elle n’avait plus qu’un seul désir : partager ce sentiment avec lui. Il savait ce qu’elle ressentait pour elle, du moins elle pensait qu’il savait. Et elle, savait qu’il n’était pas indifférent à son charme, que lui aussi sentait son cœur accélérer quand ils étaient ensemble. Pourtant, Woody avait placé une barrière entre eux. Et la jeune femme ne comprenait toujours pas pourquoi. Sourcils froncés à cette pensée, elle passa un coup de brosse dans sa chevelure, puis dessina un trait de crayon noir sous ses beaux yeux et orna ses lèvres d’un rouge sombre. Elle voulait être parfaite pour lui. Peut-être que ce soir, il changerait d’avis ? Souriant à cette pensée, elle enfila ses sous-vêtements en dentelle noire, puis passa une robe. Oui une robe. Il était bien rare qu’elle en porte, elle ne se sentait pas vraiment à l’aise dedans à vrai dire, mais cette soirée était particulière. Il fallait qu’elle sorte le grand jeu, qu’elle soit… Féminine. Pour lui plaire. Déterminée elle avait donc choisie cette robe noire ornée d’une ceinture rouge, plutôt discrète, mais qui lui allait à la perfection. Jessie ajouta des talons à sa tenue, ça suffirait, il faisait encore bon dehors malgré l’heure tardive. Saisissant son sac à main, elle quitta l’appartement après un dernier regard au miroir et se dirigea à pied vers leur lieu de rendez-vous. A chaque pas, son cœur battait un peu plus vite. A chaque pas, son impatience grandissait, déclenchant une vague d’excitation en elle, et elle était obligée de se forcer à contrôler sa respiration, pour ne pas céder à ses pensées les plus entrainantes qui lui intimaient de courir. Enfin elle approchait. 22h pile. Heure du rendez-vous, elle entra sur la place et son regard se posa intentanément sur lui. Comme si elle avait été aimantée par cet être qu’elle désirait tant. Il était là, seul, à regarder autour de lui et un sourire se dessinait sur son visage. Un soupir et un frisson s’enchainèrent, pour lui rappeler encore une fois combien il la chamboulait. Il était si beau. Ses yeux croisèrent finalement les siens et elle franchit les quelques mètres qui les séparaient encore «Jessie...» Prononcé par lui, son prénom avait une toute autre saveur. Il semblait doux, attrayant. Ce n’était qu’un murmure et il en disait bien long sur l’attraction qui planait dans l’air. Elle était palpable, comme électrique, et pour toute réponse, la jeune femme ne put lui offrir qu'un murmure, un écho de ses paroles: «Woody...» Il fallait qu’elle reprenne ses esprits, là si près, elle n’avait qu’une envie, celle de le toucher. Ce ne sont pourtant que ses yeux qui avaient ce plaisir et elle ne s’en privait pas, le scrutant dans les moindres détails alors que lui, baissait les yeux « Wow... tu es vraiment... vraiment...» Nerveuse et curieuse, elle le scruta encore plus intensément, dans l’attente de la suite. Qu’allait-il lui dire ? La tenue était-elle à son goût ? Tout à coup elle était encore moins à l’aise dans cette robe à volants, et elle entortilla ses mains, tout en se mordillant la lèvre. Pourquoi la désarmait-il ainsi ? Elle qui était si sure d’elle en temps normal, elle qui n’avait que faire du jugement d’autrui…. Elle perçu un mouvement et remarqua qu’il passait sa langue sur ses lèvres. Ô combien aurait-elle aimé faire de même… Ce simple geste la retournait et une nouvelle fois, elle sentit son cœur cogner contre sa poitrine. Elle cligna des yeux pour s’empêcher de se pencher pour se saisir de ce fruit défendu et l’entendit enchainer « On devrait peut-être y aller...» Il n’avait pas terminé sa phrase, pourtant, elle le connaissait parfaitement. Certes il ne lui avait pas fait de compliment, mais il la trouvait sublime c’était une certitude. Son attitude, ses yeux, sa gêne, tout cela avait parlé pour lui et la détente s’empara de Jessie qui reprit enfin son souffle. Elle lui plaisait, c’était le principal. Souriante, elle hocha la tête et commença à avancer quand elle sentit sa main se glisser dans la sienne. C’était fini, elle était perdue, son cœur allait lâcher. De l’air par pitié. Elle avait l’impression de brûler, de se consumer, comme une simple feuille de papier rongée par les flammes. Pourtant elle ne ressentait aucune douleur, c’était plutôt une chaleur des plus agréable. Sa peau était si douce, elle voulait la sentir, encore et encore, comme en cet instant. Mais déjà il la relâchait, ils étaient arrivés, elle n’avait même pas vu la rue défiler « As-tu changé quelque chose? Tes cheveux?» Cette phrase eu le don de la sortir de sa rêverie et se tournant vers lui, elle haussa un sourcil, surprise «Nouveau rouge-à-lèvres?» Il avait donc remarqué, en si peu de temps. Il avait certainement fixé ses lèvres. Cette pensée la fit sourire encore une fois, et éveilla un espoir en elle. «Tu es ... magnifique, vraiment.» Le compliment la surprit, la désempara, elle ne s’y attendait pas, pas un instant. Et pourtant, prononcés par lui, ses mots avaient d’autant plus de force. Il l’ébranlait, totalement, aucun mot ne franchissait ses lèvres. Elle était heureuse, si heureuse. La chaleur la parcourait à nouveau. Même si dans sa voix, elle avait perçu la douleur qu’il éprouvait à lui faire un tel compliment. Et avant même qu’elle n’ait pu réagir, il enchaina : «Je suis désolé, ce n’est pas, pas du tout mon genre d’endroit. Excuse-moi,-je...» Nouveau froncement de sourcils, et Jessie posa un doigt sur la bouche de Woody pour qu’il ne dise pas un mot de plus.

« Tu t’excuses de me complimenter maintenant Woody ? » Enfin elle était sortie de son silence, enfin elle retrouvait ses moyens, redevenait elle. Il lui avait bien fallu un temps pour s’adapter, pour résister à l’attraction qui les unissait l’un et l’autre. Attraction à laquelle elle voulait céder, mais pas au point de le perdre. Lui offrant un sourire amusé, elle ôta son doigt, si seulement ses lèvres avaient pu le faire taire… « Merci. Je suis heureuse de te… plaire. » Elle avait hésité sur le dernier mot, c’était presque une interrogation. Lui plaisait-elle réellement ? Etait-ce le mot approprié ? Haussant vaguement les épaules elle continua : « C’est surement ma robe qui te surprend… » Elle baissa les yeux vers ses pieds, elle en portait tellement rarement, pas étonnant qu’il ne s’en rende compte. Se mordillant la lèvre elle le fixa à nouveau et se saisit de sa main « Aller, nous sommes là pour nous amuser, détends toi un peu, je suis certaine que ça va te plaire ! » Et d’un mouvement, elle l’entraina à l’intérieure de la boîte de nuit. La musique, pulsait à leurs oreilles, la piste, était déjà noire de monde. Jessie savait parfaitement que Woody ne serait pas à son aise mais elle était bien décidée à le dérider un peu. Et en l’emmenant ici elle avait une idée en tête. Elle voulait danser. Danser avec lui. Ils étaient maintenant au bar, un peu en retrait, dans un coin. « Je t’offre à boire pour que tu t’adaptes doucement au lieu, que veux-tu ? » Elle sourit, et relâcha sa main à regret. « Après, tu m’offres une danse ? » Elle avait tentée de paraitre naturelle en disant cela, et elle espérait que sa nervosité n’était pas décelable dans sa voix. De tout cœur, elle espérait qu’il accepte, qu’il lui dise oui.




Take a breath
and see the truth
Revenir en haut Aller en bas
 

Curieuse attirance immortelle ϟ PV. JESSIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-