AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-42%
Le deal à ne pas rater :
Montre Ice-Watch pour Femme – ICE glam Black Rose Gold
52 € 89 €
Voir le deal

Partagez

ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir  Vide
ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir  Vide
ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir  Vide
ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir  Vide
 

 ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir  EmptyMer 20 Fév - 12:17


Elisa & Abbandon
1130 seventh ave, numéro 165


ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir  Tumblr_mee4xyZtHd1qg72ijo4_250 Le pouvoir attire le pouvoir, n'est-ce-pas là le proverbe le plus censé au monde. Cela me représente énormément, il est vrai que j'ai pas mal de pouvoir dans cette vie et dans cette ville, malgré tout, je reste un éternel insatisfait. J'ai pas mal d'hommes sous mes ordres et pourtant, j'arrive à trouver le moyen de me plaindre. Être parrain de la Mafia est quelque chose qui me tient à coeur, c'est la jouissance absolue mais j'ai quand même cette sensation qu'il me manque quelque chose pour être vraiment au sommet. L'argent, j'ai. Le pouvoir, j'ai. Je suis un insatisfait de premier, qui pense qu'à son petit bonheur. Pas tant que ça. Aujourd'hui, je venais de faire une acquisition qui n'était pas QUE dans mon intérêt personnel. De nombreux ennemies m'avaient plains quand à mon caractère psychopathe, malheureusement, ils ne sont plus là pour témoigner. Je les vois encore me dire des choses tels que « Je vous plains de tout mon coeur, jamais vous ne connaîtrez le bonheur » Et bla bla bla. Inconsciemment, cela m'avait fait réfléchir et en effet, mon comportement était tel que jamais une femme ne voudrait d'un malsain tel que moi. Je le savais mais c'était ma personnalité, mon caractère, cela faisait parti de moi. Être mauvais et parano est dans ma nature. Non pas que je jalouse les couples niais mais il est vrai que malgré les coups d'un soir que je peux avoir, je voudrais plus. De toute façon, je veux toujours plus, tel un éternel insatisfait. Debout devant la porte d'entrée, j'attendais patiemment Elisa. Je lui avais envoyé un message il y a quelques heures, lui indiquant de me rejoindre à cette adresse : 1130 seventh ave, n° 165. Je n'avais rien dit de plus, c'était en quelque sorte un petite surprise pour elle et pour moi, bien entendu. En l'attendant, je vis quelques uns de mes hommes passer dans la rue, j'étais fier d'eux, ils veillaient sur ma sécurité sans même que j'ai besoin de leur dire. Même si je savais très bien me débrouiller tout seul comme un grand mais le fait de savoir que des hommes étaient prêts à sacrifier leur vie pour la votre, cela était assez satisfaisant. Alors que je commençais à m'impatienter, une voiture noire s'arrêta à ma hauteur. Un petit sourire pervers s'afficha alors sur mon visage. La porte s'ouvrit et une magnifique blonde descendit de la voiture, une déesse aux longues jambes. Comme un réflexe, j'enlevai mes lunettes de soleil pour l'admirer de haut en bas ou de bas en haut. C'est pareil. Elle s'approcha délicatement de moi, le sourire aux lèvres, peut-être avait-elle deviné de quoi il retournait. A moins qu'elle ne pense se rendre aux quartiers de la Mafia, elle m'avait fait part une fois de cette envie de découvrir les souterrains Peut-être qu'un jour, je l’emmènerai dans ce paradis qu'est le mien. Une fois à ma hauteur, je déposais un chaste baiser sur sa joue. C'était les seuls moment de pur tendresse que je m'accordais. Un tel privilège devrait la flatter. « Madame se fait désirer ! Tu sais que j'ai failli attendre. » Je passais ma langue sur mes lèvres, à force, c'était devenu un tic. Je la fixais dans les yeux, cligner était limite devenu secondaire. Et après cela, je m'étonne qu'on puisse me prendre pour un psychopathe. « Tu sais que j'aime voir les choses en grand. N'en as-tu pas marre de ton studio ? N'as-tu jamais rêvé d'avoir la folie des grandeurs ? » Ma voix était anormalement calme pourtant j'étais excité. J'étais tombé sur le charme de cette maison et je voulais vraiment la partager avec Elisa. Je passais délicatement ma main sur son doux visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir  EmptyDim 17 Mar - 17:06


I will come to you


(pulp) ▽I'll show you mine if you show me yours first let's compare scars, I'll tell you whose is worse


Un texto. Voilà ce qui venait de gâcher tout ses plans de la journée. Pas qu’elle avait grand-chose à faire, non. Mais justement. C’était la journée de congé d’Elisa et elle voulait en profiter. Mais non, à la place, elle avait reçu un texto qui ne disait qu’une adresse. Pas d’heure. Donc pourquoi se dépêcher ?
Mais avant tout ça. Avant le texto. Elisa errait dans son loft, sans but précis. Un petit cinq minutes assise à sa table de cuisine, un autre appuyée sur le comptoir. Ensuite elle se déplaça vers son sofa, s’y étendit un moment. Puis elle se releva et se dirigea vers les toilettes, pour regarder dans son miroir. Puis elle recommença le manège. Vêtue que d’une simple chemise, emprunté à l’un de ses nombreux amants, probablement celui qui était encore en train de dormir. Elle s’en fichait. Qu’il dorme le pauvre ! Mais s’il fallait qu’elle vienne à partir, alors là, pas le choix, il allait devoir se lever. Mais pour l’instant, ça l’importait peu.
Le texto. Le voilà. Après trois heures qu’elle était debout, Elisa l’avait reçu. Un sourire s’était dessiné sur son visage lorsqu’elle avait vu qui l’avait envoyé. Abbandon. Un de ses seuls amis. Eh oui, il lui en fallait bien quelques un, même si Elisa était une méchante. Et en plus il était parrain de la mafia ! Elle espérait tant un jour qu’il lui montre ses quartiers ! Mais ça ne devait pas être ça, l’adresse qu’il lui avait envoyée. Malgré qu’elle espérait tout de même.

Elisa regarda son loft. Vide. Sans vie. Personne ne voulait être là. Personne ne voulait vivre avec elle. Elle aimait bien sa solitude, mais parfois la compagnie lui manquait. Elle secoua sa tête. Il ne fallait pas penser à ca. Elle se leva de son sofa, se rendit dans sa chambre et secoua son invité. Il fallait qu’il se réveille. Elisa devait partir bientôt. Bientôt, c’était relatif. Elle devait se préparer en fait. Et elle ne voulait plus personne dans sa maison.

Aussitôt son amant partit, Elisa se dirigea vers sa douche, en prenant soins d’ouvrir la radio et de mettre un CD. De la grosse musique rock. Depuis son arrivée ici, elle avait découvert ce style et elle adorait vraiment. Elle prit une longue douche brûlante. Quand elle sortit, elle se rendit à sa chambre, enroulée dans une serviette, histoire de choisir ses vêtements. Une jupe noire. Taille haute. Avec… Cette chemise blanche. Voilà. Elle déposa ses vêtements sur son lit et alla se sécher les cheveux. Après mûre réflexion, elle décida de les laisser détachés. Elle se maquilla légèrement, s’habilla, prit son manteau et partit. Elisa appela son chauffeur. Parce qu’elle n’avait aucun goût de conduire et qu’il fallait bien le payer pour quelque chose !

Elisa arriva enfin à l’adresse nommée. Elle vit Abbandon attendre devant ce qui semblait une maison. Elle débarqua de l’auto de façon star de cinéma sur un tapis rouge. Elle savait qu’il la regardait. Un petit sourire en coin, elle s’approcha de son ami. Un baiser sur la joue. Tout simple. Mais c’était tant pour Abbandon qu’Elisa s’en contentait. À sa réplique sur son retard, Elisa ne fit que lui sourire. Soutenir son regard. Son ami avait l’étrange manie, dont on pourrait qualifier de psychopate peut-être, de fixer quelqu’un droit dans les yeux sans ciller. Mais Elisa s’était habituée. Elle soutenait son regard même. Elle ferma les yeux lorsqu’il passa sa main sur son visage.

- Toujours, j’en ai marre de mon studio. J’ai toujours vécu dans un château. Et la je me ramasse dans un petit loft.

Elisa regarda derrière Abbandon. La maison était très jolie. Elle retourna son regard sur son ami avec un air interrogateur.
]-Pourquoi tu m’as fait venir ici ?

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir  EmptySam 29 Juin - 17:42

J'archive ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir  1823284050
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

ELISA & ABBANDON • Le pouvoir attire le pouvoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-