AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-56%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique pliable – GO RIDE 80HYBRID
110 € 249 €
Voir le deal

Partagez

I always find you. - Pv SNOW-  Vide
I always find you. - Pv SNOW-  Vide
I always find you. - Pv SNOW-  Vide
I always find you. - Pv SNOW-  Vide
I always find you. - Pv SNOW-  Vide
I always find you. - Pv SNOW-  Vide
I always find you. - Pv SNOW-  Vide
 

 I always find you. - Pv SNOW-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: I always find you. - Pv SNOW- I always find you. - Pv SNOW-  EmptyDim 24 Fév - 18:15

Je n'avais jamais vu autant de monde au coffee nutt qu'en ce moment, le froid poussait sans doute les gens à venir se réchauffer et à prendre un café ou un chocolat chaud. Les journées de travail étaient longue et fatigante. Il m'arrive tout le temps de casser des trucs en plus, j'ai du faire tomber une bonne dizaines de tasses parce que j'ai l'esprit un peu ailleurs. Je pense sans cesse à la période des fêtes qu'on passait au château, c'était tellement grandiose, tellement magique, oh ça l'était ici aussi, mais le dernier noël que j'avais passer avec Snow me restait à tout jamais gravé dans ma mémoire. Elle me manquait, terriblement, j'avais l'impression d'être perdu sans elle. J'avais peu de l'oublier aussi, la vie ici est tellement prenante que par moment, je me rends compte que j'oublie certains détails et ça me fait un peu peur. La journée se termine enfin pour moi, j'ai demander mon après-midi. J'ai besoin d'autre chose que de travail. Il ne fait pas très chaud aujourd'hui, le manteau que je porte ne suffit pas pour me réchauffer. Je me frotte les mains et les glissent dans ma poche, j'aurais peut-être un peu plus chaud. J'ai allumer une cigarette sur le chemin de retour. Il faudrait que je range un peu l'appartement quand j'y serais. Cette idée là me déprime plus qu'autre chose, ranger n'a jamais été mon point fort. Je marche essayant de ne pas me perdre. C'est raté. Je suis dans une rue que je ne connais pas du tout. J'ai l'impression qu'elles se ressemblent toutes. Les enseignes de cette rue ont l'air plutôt vieille et je me demande si quelqu'un habite encore là. Il faudrait que je demande mon chemin, mais il n'y a personne ici. J'ai toujours trouvé étrange que certaines rues soient vides et d'autres pleines à craquées. J’avance dans la rue et ne me sens pas très en sécurité. Je n'ai rien pour me défendre en plus, j'aurais eu une épée dans mon monde, mais se serait louche de me balader avec une arme jugée ancienne à fantasia hill. J'aperçois de la lumière dans une boutique. Je souris ayant un petit sentiment de victoire. Je m'arrête intrigué par la devanture de la boutique. On dirait presque un repère de hippies ou une friperie très ancienne. Ça ne me dit rien qui vaille, pourtant j'entre, de toute façon c'est ça ou je fais tous le tour du quartier sans savoir où aller. L'endroit dégage une drôle d'odeur, presque une odeur de vieux. Je me demande où j'ai bien pu atterrir et si je ne suis pas tomber chez une vieille sorcière. Il y a des objets un peu bizarre ici et je ne peux m'empêcher de touché à tout. Je ne sais même pas à quoi servent certains de ces objets. Il y a des tentures un peu partout qui me laisse penser que je dois être dans un magasin de couture ou quelque chose du genre.

J'avais espérer tombé tout de suite sur quelqu'un, mais à mon grand regret il fallait que je cherche ou pouvait bien se caché la propriétaire de cet endroit, ça ne pouvait être qu'une femme qui tenait ce genre de boutique. Un homme aurait lui des objets mécaniques, des vieux livre et des verres de cognac laissant une forte odeur. Je ne sais pas tellement ce que c'est que cette odeur d'ailleurs, sa ressemble à du vieux et de la poussière. Ce n'est pas vraiment ravigotant. J'avais éteins ma clope avant d'entrer et me disait que j'aurais pu finalement la garder, vu l'odeur, ça n'aurait sans doute déranger personne et puis enfin je vois quelqu'un sortant d'une arrière boutique. Je ne mettais pourtant pas attendu à ce que se soit elle. Cette fille que j'avais croiser l'autre jour. Cette femme que je trouvais d'une beauté si envoûtante. J'en restais sans voix tant je ne m'attendais pas à la recroiser un jour et surtout pas ici. Il fallait que je me ressaisisse , techniquement j'étais déjà fiancée à Snow, que dirait elle si elle me voyait observer une autre femme ? Je pris donc mon courage à deux mains et attendit qu'elle se tourne vers moi avant de lui parler.

« Bonjour, je me suis un peu perdu et je me demandais si vous pourriez m'indiquer la bonne route.»

Je ne savais même pas son nom. J'aurais pu au moins me présenter tout de même. Ce n'était pas digne d'un gentlman et pourtant je l'étais encore. Je ne savais pas si elle se souviendrait de moi, je l’espérais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I always find you. - Pv SNOW- I always find you. - Pv SNOW-  EmptyMar 26 Fév - 22:56

Le Boudoir était de ces rares lieux où les ethnies s'entremêlaient avec tant d'ardeur. Sa richesse faisait son authenticité. D'épais nuages opaques aux saveurs particulières noyaient la grotte dans une ambiance occulte. Des monticules d'ustensile s'empilaient maladroitement les uns sur les autres, rendant fragile leur avenir proche. Bercé par le lancinant balancement mécanique de l'horloge qui égrenait les secondes, le Boudoir, autrement appelé la Caverne Aux Merveilles, constituait un repère pour les âmes égarées. Certains fidèles en avaient créer un salon de thé. Il semblait de ces clubs ésotériques aux mœurs douteux, mais il n'en était rien. Une pancarte en bois pendait vulgairement sur le front de l'antre tourmentée. Snow l'avait dénichée chez un bûcheron fort complaisant. Une pellicule grise recouvrait les vieilles étagères et les recoins ombrageux, et une odeur vétuste rappelait les bibliothèques d'antan. Embaumé de parfum, l'endroit dégageait quelque chose de particulier. Snow avait réussi à y insuffler une impression de voyage à travers le monde. Le continent africain et les délices d'Orient n'étaient plus un secret pour le Boudoir. Nichée dans les coussins de sa chaise à bascule, la jeune femme s'évertuait à triompher de son bourreau épineuse. Le bout des doigts enroulé de coton, endoloris par une maladresse capricieuse, la couturière tentait vainement de parvenir à bout de son pull en laine couleur groseille. Elle luttait contre la bise apaisante de l'encens. Accablée de paresse et de mélancolie, la tourterelle abandonna ses aiguilles pour une petite pause thé bien méritée. Elle opta pour un subtil mélange de menthe et de vanille, de quoi attiser ses papilles. Ce cocktail de saveurs la plongeait dans des rêveries amères. Était-ce la vanille ou bien la menthe? Dans tous les cas, le beau visage de son prince reflétait dans ses pensées les plus intimes. Un fumet de vanille lui chatouilla le bout du nez. L'espoir de le revoir un jour s'amenuisait de jour en jour. Cette pensée obnubilait maintenant son esprit, revenant incessamment tourmenter sa réflexion tel un oiseau de proie. Le reverra-t-elle seulement? Un récent pessimiste sempiternel la noyait dans des eaux troubles, l'inondant de maux qui semblaient décupler sous l'effet de l'encens oppressant. Une moue de souffrance fendit son visage de poupon, agrémentée d'un soupir témoignant sa peine. Seul le silence vint répondre à ses mots. Alors pour oublier, la bohémienne inhala quelques volutes d'opium, le tout accompagné de quelques friandises colorées, lui offrant douceur et velours. Elle en oublia son besoin d'affection, son désir de chair et d'étreinte, l'esprit embrumé par de délicieuses fragrances. Aucun client n'osait s'inviter dans sa tanière, sans doute par la tenture de marbre qui condamnait le passage à toute âme douillette. Plongée dans les méandres de l'oubli, la tenancière du Boudoir rêvassait de dôme bleu sous lequel elle se laisserait caresser par les jets dorés de l'héliante divin. Allongée sur un manteau de fleurs aux éclats chatoyants, elle goûterait du bout des lèvres la brise des champs d'été. Le claquement timide de la porte d'entrée l'arracha du bourdonnement des abeilles et du fredonnement incisif des criquets. L'oxygène brûlant de la campagne fit place au dioxyde volumineux qui obstruait la salle, possessif jusqu'au bout des atomes. Snow papillonna des yeux, réveillant lentement ses sens et sa conscience. L'odeur de la rudesse et de l'assurance s'était conjointe à son parfum satiné. Devant elle se dressait une carrure impressionnante sur laquelle reposait une tête familière. Elle ne connaissait pas son nom mais sa mémoire visuelle avait parfaitement retenu les encres de ses yeux, les angles droits de sa mâchoire et sa barbe mal rasée de trois jours qui lui conférait un charme particulier. C'était le bel étalon du Coffee Nut, celui pour lequel elle s'était permise quelques œillades flâneuses. « Bonjour, je me suis un peu perdu et je me demandais si vous pourriez m'indiquer la bonne route.» Sa voix légèrement enrouée la fit frémir. Elle posa ses écrins océans dans ses jumeaux, le regard inquisiteur. « Bonjour... » commença-t-elle de sa voix mielleuse et léchée. « Eh bien, j'en serais ravie mais peut-être pourriez-vous me préciser vers quel lieu mystérieux vous vous hâtez? » Elle marqua un court silence assaisonné d'un sourire généreux. « J'allais prendre ma petite pause thé, vous pourriez vous joindre à moi? Sauf si le temps ne vous le permet pas bien sûr... » Il y avait toujours cette courtoisie dans le timbre suave de sa voix. « Vous êtes nouveau en ville?... » La donzelle ne pouvait nier sa propre curiosité à l'égard de cet homme qui réveillait en elle des sensations amnistiées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I always find you. - Pv SNOW- I always find you. - Pv SNOW-  EmptyLun 4 Mar - 22:48

Je n'étais jamais entré dans un tel endroit. J'avais vu beaucoup de choses, mais peu de chose comme celle ci. Je n'aurais su dire si j'étais dans une teinturerie ou chez un antiquaire, tout semblait avoir une place, c'était étonnant d'ailleurs que chaque espace soit utilisé, c'était comme le jeu tetris, on essayait de tout caser à un endroit sans faire tomber les autres. La jeune femme qui venait d'arriver et qui semblait être la propriétaire du magasin était toujours aussi jolie que la dernière fois. J'avais reculer et avais fait tomber une tasse posée sur un tas de livre. Quel maladroit je faisais. Je ne savais pas tellement pourquoi tout à coup je me mettais à nouveau à faire tomber des choses. Elle ne me laissait pas indifférent c'était certain, quelque chose en elle me rappelait ma douce et tendre Snow. Elle avait la même grâce. Je me souvenais de tous les moments qu'on avait passés ensemble, des couchés de soleil qu'on regardait du balcon de notre chambre et de ma demande en mariage aussi, je n'avais jamais ressenti tout ça pour personne d'autre qu'elle. La perdre était la chose la plus dur que j'avais à supporter. Je perdais espoir, je n'avais vu personne d'autre que moi ici, personne ne semblait venir d'un monde différent et je me sentais un peu abandonné aussi. Je me plaisais, c'est vrai, mais rien ne remplacera la vie que j'avais avant. Lorsqu'elle parle mes poils se hérissèrent, elle était parfaite jusque dans sa voix. Je manquais de faire tomber la pile de livre à mes côtés et eu le temps d'éviter une autre catastrophe. Je repris un peu mes esprits et lui répondit:

« Pardon pour la tasse, je peux la rembourser si vous y tenez. Vous me faite perdre tous mes moyens.»


Je fermais les yeux me rendant compte de mes mots. Pour être direct, ça l'était. Je n'avais pas voulu dire ça, mais c'était sorti tout seul comme un boulet de canon. Je ne pouvais pas rester moi-même face à elle. Elle l'avait sans doute remarquer que j'agissais un peu bizarrement, c'est qu'elle me plaisait beaucoup. Il ne fallait vraiment pas que je tombe sous son charme, mais j'avais comme l'impression que c'était peine perdue. Je repris un peu plus de contenance et décidais de m'excuser pour ces paroles inappropriées.

« Veuillez m'excuse, j'ai l'air d'un parfaite idiot. … Je … j'habite près du centre commercial.»


Je n'étais pas contre discuter avec cette demoiselle, dont je ne connaissais pas encore le nom. J'oubliais vraiment mes bonnes manières. Habituellement, je me serais présenter avant de lui dire où j'habitais, même si les circonstances faisaient que c'était dans cet ordre là que j'avais dit mes mots.

« Se serait avec plaisir. Oui je suis arrivé il y a peu de temps. Cela se voit tant que ça?»


Question idiote, bien sûr que cela se voyait. Je me perdais en chemin, je ne connaissais pas le nom des rues et je n'étais jamais venu ici auparavant, ce sont des signes avant coureur. J'espérais qu'elle ne me prendrais pas trop pour un fou. Je n'arrivais pas à détacher mon regard de ces yeux si beau. Je me sentais totalement perdu à présent. C'était fou de ressentir tous ces sentiments à la fois, la colère, la peur, la joie, le bonheur. Je ne savais plus si je devais être heureux, si c'était mal si c'était bien … Je ne pouvais pas arrêter le temps et si je l'avais pu j'aurais sans doute mis sur pause ce moment et j'aurais réfléchis à ce qu'il fallait faire, mais je n'avais pas ce pouvoir, je n'ai jamais eu aucun réel pouvoir. Je n'avais qu'a attendre de voir ce qui allait se passer ensuite et j'aviserais comme je l'avais toujours fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I always find you. - Pv SNOW- I always find you. - Pv SNOW-  EmptySam 30 Mar - 22:02

Snow appréciait accueillir de nouveaux oisillons dans son nid. D'ordinaire, elle passait sa journée aux côtés des vieux habitués, adeptes de la moquette et de sa liqueur spéciale. De ses écrins océans, la Saxifrage étoilée, au nectar rougeoyant comme le sang, ne pouvait estomper son attention à l'égard de cet homme à la carrure imposante. Elle parcourait d'un regard explorateur, tel un coup de pinceau subtil, le damoiseau prostré devant elle. Des frémissements s'étalèrent sur l'ivoire de sa peau, arrachant quelques soubresauts imperceptibles à sa statue d'origine. Quelque chose d'étrange l'attirait vers cet oiseau aux yeux d'encre. Elle se sentait l'âme d'un aimant, irrémédiablement attirée vers cet homme dont elle ignorait l'identité. Depuis son arrivée à Fantasia Hill, la princesse tourmentée n'avait éprouvé ce ressenti qu'à l'égard de son prince, James. Une gifle mentale remit en place ses pensées troublées par cette délicieuse apparition. Elle ne pouvait se le permettre. Même si l'espoir de revoir James restait moindre, elle s'accrochait fermement à cette infime lueur. Ses muscles se contractèrent doucement. Sa vision ne dépassait pas quelques-mètres. Elle n'avait que cet étranger dans son champ. Tout le reste n'était qu'ombre noire, futilité. La chaleur irradiait jusqu'à son front. Enveloppée d'une fragile pellicule d'incertitude, Snow jeta un furtif coup d'œil vers la tasse oubliée. C'était une antiquité d'Égypte. Dans d'autres circonstances, elle aurait pu souffrir de pincement au cœur, mais la présence du jeune homme agissait comme un anesthésiant sur elle. Elle en oublia aussitôt sa maladresse. Un sourire satiné en croissant de lune s'exposa sur ses lèvres trop longtemps restées vierges depuis sont arrivée à Fantasia Hill. La solitude était devenue sa compagne la plus fidèle.

« N'ayez crainte, ce n'est pas cette maladresse qui va me ruiner...Détendez-vous  »

Les derniers mots résonnèrent dans sa boîte crânienne comme les échos des montagnes. L'oiseau de nuit ne semblait pas être la seule en proie à un trouble certain. Est-ce ce que l'on appelait l'alchimie? Était-ce les arômes de menthe poivrée ou les relents des bougies parfumées à la vanille? Peut-être était-elle juste en train de rêver...Diable! Quel doux rêve...

« Le moins que l'on puisse dire, c'est que vous ne mâchez pas vos mots... » ajouta-t-elle, perdue entre la gêne et l'hilarité. Cet homme l'attendrissait et l'égayait par son attitude. Il lui rappelait quelqu'un. Maintenant que sa langue avait fourché, Snow remarqua les tremblements éthérés qui agitaient notre beau diable.

« Mais non...à vrai dire, je suis flattée...surtout d'un homme comme 'vous'... » Plus précisément un damoiseau à l'esthétique appréciable, au regard pénétrant, au sourire fondant et au comportement affriolant. « Ah le centre commercial...C'est autre chose qu'ici... » La princesse aspirait à plus de tranquillité dans la rue des Merveilles. Peu de touristes circulaient en ces lieux reculés et guère rassurants. Ça n'empêchait pas les affaires de tourner pour notre bourgeon. « Sauf question pratique, je ne me sens pas trop à l'aise avec toute l'agitation frénétique qui y règne... » Sa nouvelle vie avait fragilisé la brebis égarée, la rendant plus isolée du bain de foule. Elle préférait se laisser entraîner dans une tourbillon de folie, entre parfums étourdissants et lueurs tamisées dans sa boutique au manteau oriental.

« Mhhh non...à vrai dire si, mais rassurez-vous, vous n'êtes pas le premier, ni le dernier... »

Le pâle oiseau invita le coq à se joindre à l'arrière-boutique, traversant deux rangées de colonnades imprégnées de marbre et d'or, embrassant l'art grec. Elle se joignit au chevet d'une petite table ronde en fer noir et proposa au bellâtre de prendre place sur un des modestes trônes. « Alors, quel goût vous intéresse? Thé vert? Thé noir? Violette? Fleur d'orangée? Cannelle? Fruits des bois? Quelque chose de plutôt sucré ou d'amer? J'ai de tout ici... » Et elle ne mentait pas sur la marchandise. Était-ce son sourire mielleux ou son regard océan qui persuadait tout marchand étranger de lui vendre leur pesant d'or. Elle prépara deux théières en ivoire ornées de reliures argentées tout en jetant des furtifs coup d'œil vers son invité. Elle frissonna et glapit, à nouveau assailli par ce même trouble.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I always find you. - Pv SNOW- I always find you. - Pv SNOW-  EmptyMer 3 Avr - 17:43

Il me serait difficile de me détendre, cette jeune femme avait vraiment tout pour me plaire. Elle était belle, gentille et je sentais qu'elle avait quelque chose de spéciale sans que je ne sache vraiment quoi. Je ne sais même pas d'où me venait cette idée, peut-être du fait que j'étais spécial aussi, je venais d'un conte de fée après tout je devais sans doute sentir ces choses-là. Je lui avait souris lorsqu'elle me dit que je ne la ruinerais pas. Je l'espérais vraiment, j'étais si maladroit en ce moment et surtout en sa présence, l'autre jour aussi j'avais tombé plus de verre et de tasse qu'il n'en fallait pour que se soit normal. Sa voix me parvenait comme un échos, comme un son se répandent à plusieurs reprises dans ma tête. Il y avait vraiment des êtres magnifique sur cette terre. Je fermais les yeux et l'image qui m'apparut fut celle de ma Snow me souriant comme au premier jour de notre rencontre. Je ne serais jamais détendu en présence des femmes de ce monde. Je repensais trop souvent à Blanche pour ça, trop souvent son souvenir me hantait et parfois même j'imaginais ce qu'elle pourrait me dire. Je ne l'oublierais jamais c'est certain et savais fortement que je risquais de ne pas la revoir et rien que d'y penser j'en avais le cœur lourd. Je me contentais de lui sourire avant qu'elle ne me dise que je ne mâchais pas mes mots. Il était vrai que j'aurais pu être plus galant, ce n'était pas mon genre et d'ailleurs je préférais m'excuse de mon ingratitude.

« Pardonnez-moi, je suis plus galant d'habitude. Je ne sais pas vraiment ce qu'il m'a prit.»


Ce n'était pas totalement vrai, je me doutais que j'avais juste envie d'être franc, mais cela n'empêchait pas que j'aurais du dire ces mots avec plus de tact. Un chant ou quelques mots plus adaptés auraient étaient approprié, je serais passer pour un vieux ringard peut-être, mais j'avais encore beaucoup de chose du monde d'où je venais et ce n'était pas facile de changer du tout au tout. Je ne suis pas spécialement un poète né, mais il m'est arrivé d'écrire quelques mots pour ma dulcinée. Je fus étonné d'avoir réussis à la flattée quand même. Cela voulait dire que je ne perdais pas tout mon charme, c'était bon signe.

« Je vous aurez apporter des fleurs si j'avais su que je vous recroiserai aujourd'hui.»


Je me promis de lui apporter un autre jour des fleurs pour la remercier. C'était sans doute idiot, mais elle m'apporter un peu d'espoir. Je me demandais ce qu'elle avait voulu par «un homme comme vous.» Il serait mal placé de lui demander. Je me contentais donc de lui sourire. J'avais de la chance d'avoir hérité d'un corps plutôt avantageux. Ce n'était pas le même style que mon moi d'avant, mais je me plaisais dans ce corps. Je n'avais vraiment pas à me plaindre de cet étrange voyage à travers le monde réel. Je m'y plaisais, c'est vrai et j'aimais aussi ne pas avoir sur les épaules la gouvernance d'un royaume. Je savais qu'ici, certains rêvais d'être riche et de pouvoir gouverner tout un monde, mais ce n'était pas aussi amusant qu'on peut l'imaginer. Cette demoiselle dont j'ignorais encore le nom, n'avait pas l'air de beaucoup aimé le centre commercial. Il est vrai que c'était bruyant et qu'il y avait du monde, mais c'est ce qui rendait l'endroit vivant. Cela me plaisait assez d'être un inconnu parmi la foule.

« Vous aimes les endroits calme, je comprends que vôtre boutique soit ici alors, ce n'est pas un reproche rassurez vous, ça lui donne beaucoup de charme. Je n'ai jamais été doué avec un plan, chez moi il y avait … »


Je m'arrêtais me rendant compte que je parlais au passé. C'était bizarre de me dire que je ne retournerais peut-être plus jamais là-bas. Je perdais tout, ma vie, mon père, ma fiancée. Je n'avais jamais vraiment eu cette réflexion. Je restais quelques seconde pensif me demandant ce que le royaume deviendrait en mon absence. Il fallait que j'arrête d'y penser. Je revins à la réalité et souris à mon interlocutrice. Du thé, cela me fit sourire. Cela me rappelait certains souvenirs.

« Fleur d'oranger …»


Celui que je préférais. C'est fou tout ces souvenirs qui d'un coup revenez à la surface. Je ne devais plus penser à tout ça et pourtant cela ne faisait que revenir sans arrêt. Je regardais cette demoiselle dans les yeux espérant qu'elle ne s’aperçoit pas de mes questionnement intérieur, de mon étrange comportement. Il était peut-être tant que je me présente, je continuais à être ingrat en ne disant pas mon nom et j'avais fortement envie de connaître comment se prénommait cette charmante jeune femme.

« Saperlipopette, j'ai omis de me présenter. Je suis James et je suis aussi enchanté de faire vôtre connaissance. »

C'était beaucoup mieux comme cela. Je n'aimais pas jouer l'homme mystère, c'est souvent mauvais signe dans ce monde de ne pas dire son nom.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I always find you. - Pv SNOW- I always find you. - Pv SNOW-  EmptyJeu 8 Aoû - 17:19

J'archive I always find you. - Pv SNOW-  1823284050
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I always find you. - Pv SNOW- I always find you. - Pv SNOW-  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

I always find you. - Pv SNOW-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-