AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Nike : Promotions Sur Les Chaussures, ...
Voir le deal

Partagez

Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* Vide
Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* Vide
Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* Vide
Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* Vide
 

 Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* EmptyMer 27 Fév - 18:57



Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* Tumblr_m9oy2dTr7w1qfff1no1_500 Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* Tumblr_m9p83ggeSz1r988i9

Come on and meet the girl who can.
don't stop dreaming because there is no wrong in wanting something more


La pluie commençait à tomber petit à petit. Je sentais les petites gouttes sur mon visage me chatouiller la peau et me mouiller de plus en plus. C'était agréable mais à risque. La dernière fois que j'étais restée sous la pluie, elle m'avait donnée un vilain rhume, ce qui était mauvais pour une personne comme moi. Je détestai être malade, parce que je n'avais pas la capacité de me guérir comme n'importe quelle personne. Ou plutôt, je n'en avais pas les moyens. Les médecins étaient durs sur les honoraires et la dernière fois que j'avais voulu négocier, cela s'était mal passé. Je ne voulais pas être malade, bien que, de toute façon, j'étais tellement lasse dans ma tête que je me moquai un peu de mon sort.

Je tournai la tête et vit l'heure sur le clocher de la place dans laquelle j'étais. Je rendis compte que, si je ne me dépêchai pas assez, le théâtre fermera et je n'aurais plus d'endroit pour pouvoir passer une rude nuit froide. Ni une, ni deux, mes jambes se mirent à courir. Coup de chance, je ne portais pas de talon, juste de vieilles converses un peu abîmée mais qui faisait l'affaire.
J'eus du mal à ne pas bousculer les quelques gens que je croisais puisque j'étais en accéléré. Je ne demandais même pas pardon lorsque cela arrivait et ne regardais que devant moi. Pourvu que l'agent de ménage n'ait aucune avance!
J'arrivais enfin sur le lieu de destination et me précipitais vers la porte. Et malheureusement, elle était fermée. J'essayais toute les entrées possible mais ne parvint à en ouvrir aucune. Quelle idiote! Pourquoi n'avais-je pas fait attention au temps?
Je me retournai en regardant les alentours. Il fallait que je me trouve un abri, coute que coute. Dormir sous la pluie ne me plaisait guère et sur un endroit tout trempé revenait au même. Peut être allais-je faire nuit blanche? Non, j'étais bien trop épuisée pour cela.

Je traversai les rues à la recherche d'un endroit pour dormir. Je ne pouvais pas passer la nuit dans un hôtel, puisque je n'avais pas de porte monnaie. Si j'avais su, peut être aurais-je piquer quelques uns discrètement. Le dernier que j'avais obtenu n'avais pas été très riche et j'avais dépensé les sous pour un malheureux sandwich.Je devais admettre qu'en ce moment même, j'avais peur. Ce n'était pas la première fois que j'étais entièrement à la rue, mais je détestai devoir dormir dehors, sans compter le fait que toutes mes affaires étaient dans le théâtre, bien cachées afin que personne ne tombe dessus. Je n'avais pas été assez prévenante et cela m'en coutais.

Je dévalai quelques rues en observant les alentours. A cette heure ci, tout était fermé, et je n'aurais pas la chance de trouve un intérieur convenable, dont le sol ne soit pas mouillé. La pluie battait de plus en plus et j'avais du mal à voir ce qu'il se passait.
Au bout d'un moment, je dépassai un garage. Bien évidement, il était fermé par un rideau de fer, comme n'importe quel commerce de ce genre là. Mais quelque chose attira mon attention. Un véhicule en forme de voiture caché sous une bache, non loin de l'entrée, était juste à côté de moi. Une voiture! Pouruqoi n'y avais-je pas pensé plus tôt?
Curieuse, je m'approchai de l'engin et soulevai délicatement la bâche. La vitre arrière était brisée. Parfait! Je regardais à droite à gauche afin de m'assurer que personne n'était dans les parages. Puis je m'engouffrai dans la voiture, en prenant soin de rabattre la bâche après que je fus entrée. J'étais si fatiguée que je n'avais même pas notée la marque de la voiture. Néanmoins, l'intérieur me paraissait plutôt chic et je n'étais pas surprise qu'une vitre soit brisée.
Je m'allongeai doucement sur la banquette arrière. Entrer dans une voiture de la sorte me donnait l'impression d'entrer par effraction dans une propriété privée. C'était sans doute le cas, mais tant pis, cela m'avait sauvé la vie, en quelque sorte.
Je regardais le plafond. J'avais froid mais le sommeil me gagnait. Mes yeux clignèrent et se fermèrent peu à peu. Au final, je réussi à m'endormir sans trop de peine, laissant mon inconscient prendre le dessus et me guider pour le reste de la nuit.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* EmptyMar 19 Mar - 22:11

Selene Ҩ Jim
« La vaste nuit allume ses étoiles »


Le réveil sonne…
Mais pas très longtemps avant de recevoir ma colère meurtrière…
Je vais devoir m’acheter un nouveau réveil. Je devrais finalement me faire une réserve, ou chercher trois réveil acheter pour un gratuit. Oui je vais devoir chercher ça sérieusement tient.
Je ferme les yeux, décidant de somnoler encore un peu. Après tout, je suis encore en avance… Tant que je ne suis pas en retard, il n’y a pas de quoi paniquer. Et même après franchement, rien de bien dangereux.
Quoi, c’est parfaitement raisonnable… Tout le monde sait parfaitement que je suis en retard très souvent, se serait déraisonnable de les décevoir non ? J’ai une image à faire dorer chaque jour…
Ok, je vais aller me coucher… Ô mais j’y pense, je suis déjà en train de dormiiir !
Le vent souffle dehors et fait retentir des bruits sinistres dans l’appartement… Les meubles craquent un peu plus et les volets se font plus présents que nécessaire… Sérieusement, je ne peux même pas faire ma micro sieste sans que le vent ne vienne apporter son grain de sel. Mais ce serait trop simple si le vent était seul. Il a donné rendez-vous à la pluie qui se fait une joie de venir me taper sur le système… Oui, cela n’a aucun sens dit comme ça, parce qu’en fait, elle tape sur le volet… Je crois que je me perds, je dois vraiment me lever.
Je me redresse regardant autour de moi. Même en voyant l’état de ma chambre, je n’ai qu’une envie … Me recoucher… Un nouveau regard à l’heure… Encore dix minutes avant d’être en retard ! Je suis large !!!
Je me recouche, me tasse tel un petit chat au fond de la couette narguant le vent et la pluie… Je ne doute pas qu’ils se vengeront lorsque je serais à l’extérieur les bougres.
Vingt minutes plus tard, je me décide enfin à me lever pour aller prendre ma douche, narguant de nouveau la pluie froide par une pluie d’intérieure régulière et particulièrement chaude. Je reste facilement quinze minutes… Mais non je n’exagère pas ! Il me faut un temps de réaction ce n’est pas de ma faute voyons !
Je finis par boire un café rapidement, embrassant Tara sur le front alors qu’elle me souhaite une bonne journée. Tient, ce matin elle n’a pas décidé de me retenir. Peut-être que la journée de la veille la apaisé dans ses craintes pour le moment.
Quand je repense qu’hier on a eu la possibilité de voler, ce fut tellement magique et franchement, je n’aurais jamais cru pouvoir refaire ça un jour. Maintenant, je n’attends qu’une chose, pouvoir recommencer.
Je sors finalement dehors j’ai raison, la pluie a redoublé depuis tout à l’heure. Je grogne avant de remonter ma veste, affrontant finalement la météo.
Je marche rapidement. Bon sang ce que j’aimerais avoir ma voiture, mais je ne l’ai pas encore réparé, c’est ce que je compte faire d’ailleurs en arrivant au garage. Je l’aurais laissé dehors ma banquette arrière aurait été fichu.
J’arrive au garage et me fait tout de suite charrié.
- Alors Jim ? C’était quoi hier soir ?
Je rigole, oui on connait parfaitement mon côté volage, encore plus depuis la fois avec Irina… Cette histoire à fait le tour du garage et je ne cesse d’entendre des blagues là-dessus. Cela ne me gêne nullement, j’ai passé un très bon moment. Et ils me l’ont dit eux même, d’une certaine manière ils ont été jaloux car… Ba… Irina quand même. Elle a de très bons arguments et elle sait si bien s’en servir… Je retire ma veste trempé, l’accrochant afin qu’elle sèche.
- Désolé de vous décevoir, mais je n’ai fait que dormir cette nuit.
Ils se mettent tous à grogner de mécontentement avant d’éclater de rire. Je me joins à eux avec plaisir. Au final j’aime mon boulot, au moins on s’entend tous très bien.
Je me dirige finalement vers mon bébé voulant réparer la vitre détruite. Je retire la bâche doucement, admirant mon bébé même si elle était blessé et soudain… Je me bloque.
A l’arrière de la voiture se trouve une jeune femme en train de dormir.
Je sens la colère monter tout d’abord en moi. Comment a-t-elle osé rentrer dans la voiture comme ça ? Elle a pris la vie pour un kiwi celle-là.
Et plus je sens la colère monter, plus je l’observe. Elle semble si fatiguée, c’est cheveux totalement décoiffé, ses vêtements encore humide malgré l’habitacle, et même si son visage semble totalement reposé alors qu’elle dort, je peux facilement voir qu’elle est d’habitude beaucoup plus tendu et à l’affut du moindre danger.
Je me calme finalement. J’imagine si c’est Tara que j’avais trouvé dans une voiture, totalement désespérée et attendant que a pluie cesse.
Je ne sais combien de temps je la regarde en train de dormir. On pourrait croire que c’est un peu étrange, mais pas autant que de squatter ma voiture comme ça !
Je décide que ma voiture peut attendre, que je vais la laisser dormir. Je prends même soin de retirer ma chemise. Il fait un peu froid pour rester en T-shirt, mais je ne doute pas que l’effort physique aura raison de moi et me réchauffera. Je m’avance doucement, prenant soin de recouvrir la jeune inconnue sans la réveiller.
Une fois cela fait, je m’éloigne, la laissant au calme. Je me place tout de même de façon à pouvoir voir lorsqu’elle se réveillera.
Le nez dans le capot, je commence mon travail sur une veille coccinelle, ne cessant de relever la tête pour voir s’il y a du mouvement.
Toujours rien. Laissons la dormir encore… Je verrais après ce que je ferais une fois qu’elle sera réveillée. Le jour est encore jeune.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* EmptySam 29 Juin - 17:49

J'archive Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* 1823284050
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-* Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Come on and meet the girl who can. / Jimou bien sur *-*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-