AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-60%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SHB3175BK/00 Casque Bluetooth
28.80 € 71.26 €
Voir le deal

Partagez

Anticipating - Maléfique Vide
Anticipating - Maléfique Vide
Anticipating - Maléfique Vide
Anticipating - Maléfique Vide
Anticipating - Maléfique Vide
 

 Anticipating - Maléfique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Anticipating - Maléfique Anticipating - Maléfique EmptyJeu 7 Mar - 17:36



Anticipating - Maléfique 934630LeightonM3leightonmeester21621142500235

Anticipating


Anticipating - Maléfique Tumblr_miottaOUR61qhddxpo8_250

« On s'attire la haine en faisant le bien comme en faisant le mal. »

L'heure commençait à tourner et le prince était encore dans ses papiers. Réglants ses dernières dettes avec la grimace il fourra le tout dans différentes enveloppes avant de les envoyer de l'autre côté de la pièce comme s'il s'agissait d'un linge sale. Persifleur se chargea de ramasser les enveloppes une par une, de les trier et sortit pour aller les poster. Pendant ce temps, John se frotta les mains car ces quelques signatures et l'inscription du prix à payer lui avait bien fait mal et il n'était pas vraiment ravi de ces tâches là. Néanmoins, ce qui le réconfortait était de savoir qu'à côté, il gagnait bien plus que ce qu'il avait dû payer et hier encore, il avait réussi à déposséder un homme de ses économies. Ce qui était amusant, dans ces jeux là, c'était qu'il n'avait pas à faire grand chose mis à part observer. Une fois que les gens gagnaient, ils acquéraient une si grande confiance en eux qu'ils misaient sans cesse afin de gagner toujours plus. Un phénomène qui ne manquait pas de ravir le Responsable des lieux qui, à côté, s'en mettait donc plein les poches. Mais ce qu'il préférait dans son métier, en plus de gagner de l'argent, c'était de voir les gens se faire sortir de force. Des gens possédant plus la moindre chose et dont la seule chose désirée était juste devant leur yeux. L'espoir rendait un homme bien fort, tout comme le rêve, mais la désillusion était la pire des chose, en plus de la dépossession. C'était sans doute ça qui lui faisait plaisir au fond. Voir les gens croupir et succomber à la peur qu'il avait lui même. C'était une sorte de consolation, une façon de se rassurer qu'à lui, cela ne lui arrivera jamais.

Il regarda l'heure et se leva de son bureau. Il avait assez travaillé pour la journée et d'autres choses tout aussi importantes l'attendaient à l'extérieur. Lorsque Persifleur revint, il était en train d'enfiler sa veste et se tourna donc vers son conseiller afin de l'informer de son départ.
- Ce soir c'est vous qui assurerez la gestion du casino, lui dit-il. Je n'ai pas envie de m'en occuper, j'en ai bien eu assez comme cela. Oh, et puis, j'ai un rendez vous au restaurant et il ne serait guère aimable que je me désinvite au dernier moment, surtout lorsqu'il s'agit d'une dame aussi charmante.
Triste Sire leva les yeux au ciel en acceptant, par dépit, les ordres qu'il venait de recevoir.
Le Prince John sortit de la pièce et se dirigea vers le garage. Il se séparait rarement de son co-équipier mais il avait si peu confiance en ses autres sujets qu'il préférait confier la gestion du casino à la personne dont il avait le plus confiance. Il savait pertinemment que si quelque chose tournerait mal, il serait très vite mis au courant.
Il monta dans une de ses propre voiture, une Mercedes pour cette fois ci et alluma le contact. Étant un grand traditionnel britannique, il avait tenu à ce que son volant soit sur la droite et non pas à gauche comme les autres voitures. Puis il prit le temps de souffler puisqu'il avait toujours peur qu'une bombe de se cache et explose à peine la clé tournée mais constatant qu'il était encore en vie, il prit position au volant, baissa le miroir et passa la main dans ses cheveux. Puis il démarra et sortit du garage en prenant la direction du lieux de rendez vous convenu.

Ce soir là, il y eut un accident à la sortie d'un tunnel et le prince souffla d'agacement. Il aurait du faire appel à un chauffeur et passer par un autre endroit! A cause des gens qui ne savaient pas conduire, il allait être en retard et dieu sait que jouer avec la patience de son invitée n'était pas forcément une chose à faire. Lui même détestait qu'on soit en retard et il n'hésitait pas à employer les grand moyen pour le faire savoir.
Ce fut après vingt bonnes minutes qu'il parvint enfin à circuler normalement et lorsqu'il arriva, on le chargea de garer sa voiture et lui rendre les clés. Il faut dire aussi qu'il était assez habitué au lieux et que, lors d'une quelconque sortie au restaurant, c'était dans celui là qu'il venait. Les autres s'adressaient au peuple du tier état, il n'avait aucune raison à ce qu'il y entre car il n'y avait pas sa place.
Ce ne fut d'ailleurs nullement étonnant qu'en entrant, on pouvait constater que toutes les personnes mangeant ici étaient richement vêtue et que l'ambiance du commerce allait avec.
Il se dirigea vers le comptoir principal et on lui informa que son invitée était déjà arrivée. Il demanda alors d'être amené jusqu'à elle puisqu'il ne la voyait pas et il fut dirigé au premier étage où, effectivement, était assisse la personne qu'il voulait voir.

"Bien le bonsoir ma chère amie. J'espère que vous pourrez pardonner mon retard, mais voyez vous, des miséreux ont encore conduits comme des animaux sur la route." Il avait dit cela comme si cela était absurde puisque c'était la raison de son retard. "J'espère aussi ne pas vous avoir fait trop attendre. Comment vous portez vous? Oh, et, évidement, vous êtes très en beauté."
Cette précision était importante.


code fiche par alaska.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Anticipating - Maléfique Anticipating - Maléfique EmptyJeu 7 Mar - 18:34

Anticipating - Maléfique Tumblr_mapqjnCNoy1qhayed

« Ca ne va pas se passer comme ça ! Est-ce que tu m'as prise pour le petit Jésus ? Parce que moi contrairement à lui, je ne suis pas indulgente, et je déteste les gens faibles. Alors sors tout de suite de ce bureau avant que je te montre ce que c'est que la violence ! » Environ une fraction de seconde plus tard, ma secrétaire numéro 18 sortait en courant de mon bureau. Depuis le mois de décembre, dix-huit cruches avaient arpenté les couloirs de mes bureaux, et aucune ne faisait l'affaire. Il ne me semblait pas demander la lune, mais dans ce monde-ci, visiblement, la loyauté et la dévotion n'étaient pas vraiment à l'ordre du jour. Alors j'accomplissais du travail pour deux, ce qui avait franchement le don de m'horripiler. Quoiqu'il en soit, je connaissais quand même certains moments de détente. Notamment, quand Corbeau me venait en aide. Ah ! C'est sur que là, tout était différent... Je n'avais à m'occuper de rien, et toutes les tâches étaient accomplies en fin de journée. Fallait savoir que mon objectif numéro 1 était de ne plus échouer. Faire triompher le mal avait la deuxième position. Oui parce que faire triompher le mal toute seule, ça n'était pas de l'ordre du possible. Non, bien au contraire. Je m'étais pourtant rapprochée de beaucoup de méchants dans ce nouveau monde. Mais la plupart d'entre eux ne pensaient qu'à forniquer ou à fabriquer des armes chimiques. Très peu avaient gardé leur véritable rôle. Les animaux étaient devenus des humains, et les sorciers avaient perdu leurs pouvoirs. Ils se laissaient tous aller à leur instincts bestiaux et à la vulgaire domination de quelques humains. Honnêtement, c'était trop peu pour moi. Il n'y avait rien de glorieux dans tout cela. Bien que je ne me plaignais pas de mes instincts bestiaux à moi. Le seul méchant à peu près équilibré, avec une soif de pouvoir, d'argent mais aussi de classe, c'était le Prince John. J'ose avouer que notre rencontre fut très vite mise à profit.

Nous avions d'ailleurs convenu d'un rendez-vous le soir même : un dîner au restaurant. John avait toujours la délicatesse de m'inviter. Je quittais les bureaux et marchais en direction de mon habitation. Quand certaines femmes de mon âge finissaient le travail éreintées, grosses et décoiffées, elles se dirigeaient en pantalon moulant affreux vers la salle de sport la plus proche pour effectuer ce qu'elles appelaient toutes des "ados-fessiers". Alors que moi, j'allais revêtir ma plus belle rivière de diamants pour aller dîner avec un homme charmant. J'avais d'ailleurs du mal à croire qu'un autre scénario soit possible. Moi, en train de remuer mes fesses sur un tapis en plastique bleu que tout le monde aurait touché ? Certainement pas ! Je chassais rapidement cette pensée de mon esprit et appuyais sur le bouton de l'ascenseur. Une fois chez moi, je me dirigeais vers le dressing où je choisissais rapidement une robe de cocktail bordeaux. Elle était plutôt moulante et me mettait assez à mon avantage. J'accrochai doucement le collier autour de mon coup et choisis une paire de chaussure à talons noire. Je laissai mes cheveux détachés et refis un brin mon maquillage. John m'avait aidée à choisir cette parure en diamant. En matière de joyaux, c'était le meilleur, et je ne tolérais que le meilleur.

L'un de mes sbires me servait de chauffeur. Il me conduisit donc jusqu'au restaurant où nous avions rendez-vous. C'était un endroit très chic. Je demandais au serveur la table de Monsieur Reid, quand il admit que le monsieur en question n'était pas encore arrivé. John savait que je n'aimais pas attendre. Je décidais d'aller m'installer à table et de commander à boire. Je n'allais pas non plus me dessécher. Un cosmopolitain et demie plus tard, il finit par apparaître. A peine ses excuses prononcées, je le pardonnais. Il n'avait pas oublié le compliment, il savait pertinemment qu'avec moi, il était de mise de me complimenter surtout si l'on m'avait faite attendre. Je me levais lentement de mon siège pour bien lui montrer qu'il avait raté quarante-cinq minutes de ma robe bordeaux et de mon décolleté endiamanté. Je déposai doucement un baiser sur sa joue. « Et bien tu as de la chance que le cosmopolitain m'ait tenue compagnie, mais tu risques certainement de le payer tôt ou tard. » Je lui décrochais un sourire entendu et avalai une lampée de mon verre. Il avait l'air un brin préoccupé, il me fixait d'une drôle de façon. « Moi, je vais bien, mais toi tu n'as pas l'air dans ton assiette. » dis-je sans vraiment y prêter attention. Il allait payer son retard. Je comptais bien mettre ses instincts bestiaux à mal. Ah ! Voilà ce qu'il contemplait mon décolleté avec cette magnifique rivière de diamants. « Oh crois moi ça tu ne l'auras pas, mon joli » Le serveur revint pour prendre sa commande et nous interrompit dans notre bataille de regard et de sourires en coin, infantile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Anticipating - Maléfique Anticipating - Maléfique EmptySam 9 Mar - 17:13



Anticipating - Maléfique 934630LeightonM3leightonmeester21621142500235

Anticipating


Anticipating - Maléfique Tumblr_miottaOUR61qhddxpo8_250

« On s'attire la haine en faisant le bien comme en faisant le mal. »

Si la patience n'était pas dans les cordes de Maléfique, il fallait savoir qu'elle n'était pas dans celle du prince non plus! Sans doute aurait-il invité une toute autre personne que Maléfique, il aurait tout simplement annulé et serait rentré chez lui rien que pour se poser. Devoir patienter montait sa nervosité et il n'arrivait pas à rester calme plus de cinq minutes. Ainsi, il faisait parti des nombreuses personnes qui klaxonnait pourvu que cela avance!
Mais il annulerait pas le dîner. Il savait déjà qu'il aurait quelques embêtements avec son invitée lorsqu'il serait arrivé et qu'il devrait s'excuser, ce qui est bien suffisant comme cela, mais si en plus il annulait, le coût qu'il devrait subir sera bien pire encore. Il ne fallait pas fâcher une femme comme Maléfique, même si au fond, il n'avait rien à craindre d'elle. Il s'était cependant tellement habitué à sa présence qu'il n'avait pas imaginé ce que serait ses journées s'il devait couper les cordes avec elle. Non, ce serait bien trop stupide de sa part.

Il finit par arriver à destination, nerveux mais son calme revint après qu'il eut franchi les portes du restaurant. Il ne fallait pas non plus perdre ses moyens devant l'invitée, surtout Maléfique et, le plus important, c'était qu'il avait fini par arriver.
Un homme le guida jusqu'à la table qu'il avait réservé et il constata avec soulagement que Maléfique était encore présente, malgré son retard. L'idée qu'elle puisse en avoir assez de l'attendre lui avait traversé l'esprit puisque c'est sans doute ce qu'il aurait pensé si les rôles se seraient inversés, ce qui aurait, pour conséquence, de lui ruiner définitivement sa soirée et de le rendre méprisant plusieurs jours durant.

Il s'excusa de son retard et complimenta la jeune femme sur sa beauté. Il ne tarda pas à remarquer le brillant dont elle était vêtue puisque tout ce qui brillait lui tapait rapidement à l’œil. Maléfique le savait, bien entendu.
Elle se leva afin de montrer sa superbe tenue de diamants puis se pencha pour lui donner un baiser sur une de ses joues et cela, avant de reprendre place.
- Whouaaaah, dit-il en plongeant ses yeux dans les siens et en haussant les sourcils pour exprimer sa vive impression.
Puis elle lui assura qu'il avait de la chance que le cosmopolitain l'avait fait patienter et lui promit par la même occasion qu'il allait le payer. Il pencha sa tête sur le côté et tira une expression blasée sur son visage.
- Vous êtes bien cruelle de me faire ça, après la journée que j'ai passé. Mais je ne suis même pas étonné de votre part, cela dit, je trouverais bien une occasion de vous rendre la pareille.
Il commanda lui aussi un apéritif en profitant de l'occasion qu'un serveur passe à ce moment là, puis Maléfique lui répondit qu'elle allait bien et lui fit remarquer que lui, il ne semblait pas à l'aise dans son assiette. Il se redressa pour s'appuyer un peu mieux sur le dossier de sa chaise, posant un pied sur sur genoux et il soupira de désespoir.
- Oooh... les sous, ce n'est jamais facile à donner. Et puis, il y a eu cet accident sur la voie... ah, cela n'est vraiment pas ma journée. Enfin, je ne doute pas que votre charmante compagnie me ravivera. Même si le début a plutôt mal commencé.
Il se remit en bonne posture et s'avança pour être plus proche de la table. Il prit une pique d'un fruit ressemblant fortement à une tomate cerise qu'il mit en bouche puis ses yeux se perdirent d'abord dans les yeux de Maléfique avant de se baisser un peu plus bas. Il n'arrivait pas à résister à la tentation de l'observer tellement elle était magnifique habillée ainsi. Et une fois de plus, elle s'en aperçut, même s'il n'avait pas cherché à le cacher.
« Oh crois moi ça tu ne l'auras pas, mon joli »
Il releva les yeux sur son visage.
"Ne pas avoir quoi?" demanda-t-il en mâchonnant une cacahouète avant d'esquisser un grand sourire. "Votre robe ou...."
Il laissa un temps de silence afin de réfléchir à la fin de sa question avant de revenir sur sa position.
"Oubliez. Vous prendrez quoi à manger? A moins que vous n'ayez déjà passé commande durant mon absence..."
Il ouvrit la carte des menus afin d'observer ce que le restaurant proposait à manger. Même si ce n'était pas la première fois qu'il venait ici, il n'avait pas encore fait attention à tout ce qui était proposé. De toute manière, le prince avait toujours la tête ailleurs.


code fiche par alaska.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Anticipating - Maléfique Anticipating - Maléfique EmptySam 29 Juin - 17:38

J'archive Anticipating - Maléfique 1823284050
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Anticipating - Maléfique Anticipating - Maléfique Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Anticipating - Maléfique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-