AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le CrocoDeal du moment : -83%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie ...
Voir le deal
25.95 €

Partagez

L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. Vide
L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. Vide
L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. Vide
L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. Vide
 

 L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. EmptyLun 1 Avr - 15:19


L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination
judas feat esmeralda.





Au coin d'une rue, un jupon aux mille couleurs affriolantes volait. Dansant au gré de ses envies, la jeune gitane s'évertuait à effectuer des pas de danse qui étaient totalement instinctifs pour elle, tant la danse était son domaine. Séduisant plus d'un passant, sa besace - posée au sol - ne tarda pas à se remplir petit à petit. Secouant une nouvelle fois son tambourin tandis que ses hanches se plaisaient à bouger sur le rythme que créé son instrument, Esmeralda lançait des sourires reconnaissants et sincères à ceux qui se penchaient vers la besace pour y ajouter une petite pièce d'or. Elle dansait depuis le levée du jour, comme à ses habitudes, dans les petites ruelles, loin de celles qui sont fortement fréquentées. Elle se faisait discrète, comme toujours. Une qualité qu'elle avait appris à dompter suite à tous les problèmes qui lui avaient fait endurer sa condition dans le passé. Passant une main dans ses longs cheveux noirs, la demoiselle n'allait pas tarder à s'arrêter. Le soleil commençait à se rapprocher de l'horizon, et elle avait certains projets. Il était difficile, pour elle, chaque soir, de mettre fin à sa passion dévorante, à la danse qui se plaisait à la posséder. Elle aimait danser. Depuis toute petite. Et heureusement d'ailleurs, car il n'y avait pas vraiment d'autres métiers qui pourraient lui correspondre. Elle était bien trop sauvage et libre pour être heureuse dans une autre fonction qui lui permettrait de gagner sa vie. Comme elle l'avait déclaré à Quasimodo il y a de cela un bout de temps : « ça me permet de gagner mon pain ». A cette pensée, une lueur de tristesse brilla furtivement dans les yeux de la belle gitane.

Où était donc passé ses amis ? La cour des Miracles ? Clopin ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Elle avait tout bonnement atterri dans ce nouveau monde qu'elle ne connaissait pas, très différent de son monde à elle. Elle s'adaptait, petit à petit, sans le vouloir réellement, au fond. Oui, s'adapter, s'habituer. Voilà une coutume dont la belle avait l'habitude, et pour cause : s'accommoder aux nouveautés était une particularité des plus courantes des gitans. Elle connaissait bien les aléas des voyages, le sentiment d'être totalement dépaysé. On pourrait, même, jusqu'à dire que c'était devenu son quotidien, au fil des années. Elle avait beau être une fille indépendante et confiante, elle était tout de même assez mature pour se rendre compte qu'elle ne pourrait jamais être heureuse sans ses proches. Elle n'avait besoin de rien, et elle l'avait toujours dit. Ni richesse, ni reconnaissance, ni éternité, ni notoriété. Ni gloire, ni bien. Seulement de ceux qu'elle aimait. Et, en parfaite tête de mûle obstinée, la sublime gitane ne perdait pas le nord : suite à l'étrange sortilège dont elle avait été victime, elle passait ses journées à partir à la recherche de ses amis. Mais rien n'était facile, et pour l'instant, aucune de ses connaissances ne répondait à l'appel. Elle était seule, et devait bien l'avouer : ce monde ne ressemblait en rien au sien. Les habitants n'avaient, visiblement, plus l'habitude de voir des gitans danser dans les rues. La plupart étaient méfiants, bien plus que ceux de son monde. Avait-elle vraiment été la seule à avoir basculé dans ce monde parallèle ? Etait ce un sbire de Frollo qui aurait tenté de l'envoyer dans un monde afin qu'elle ne puisse pas défendre le peuple des bohémiens ? Elle avait beau être forte, le sentiment de solitude l'agrippait de toute part. Seule au monde, c'était le cas de le dire. Fort heureusement pour elle, Esmeralda n'était pas une petite nature, et elle demeurait optimiste sans se laisser dévorer par le desespoir. C'est d'ailleurs ce qu'elle comptait faire, ce soir là.

Jugeant qu'il était temps d'y aller, elle ramassa sa bourse, remerciant ses derniers admirateurs et parti, telle une gazelle sans attache, vers d'autres ruelles qui ne ressemblaient en aucun cas à celles de Paris. Oui, elle avait de grands projets ce soir. Peut-être se faisait-elle de faux espoirs, mais ça valait la peine d'essayer. Elle y croyait, voir un peu trop, au point d'être incroyablement déçue si son information se révélait sans intérêt. Ayant eu vent dans la matinée d'un spectacle mêlant audace, danse et magie, elle n'avait pu s'empêcher de penser à Clopin. Parcourant les rues comme elle savait si bien le faire, tandis que le soleil disparaissait, elle ne tarda pas à se retrouver devant ledit bâtiment. Déception. Aucune magie, aucune couleur. Impossible que Clopin puisse s'y trouver. Ce n'était qu'un bâtiment désaffecté, une porte rouillée à peine viable, des détritus à foison, et des chaines barricadant le mur. Elle devait s'y attendre. Passant une main dans sa longue chevelure brune, elle rebroussa chemin, déçue malgré tout. La gitane traversait les ruelles, libre et indépendante, sans se soucier de ce qui l'entourait. Sa longue jupe frôlait le sol, ses pieds nus côtoyaient le froid qu'elle avait dompté depuis bien des années, et ses nombreux bijoux s'entrechoquaient à chacun de ses gestes. Les rues n'étaient pas très fréquentables, mais ne vous avais-je pas dis que l'inconscience était bien connue par la belle ? Elle se croyait toujours en sécurité, protégée par son regard imposant, sa violence dans ses coups, et sa réputation de sorcière. Malheureusement, il y avait des prédateurs partout. Pensive, elle passa devant un bar, dans lequel l'animation se faisait entendre.

@destiny.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. EmptyVen 19 Avr - 21:20



Une nouvelle journée qui commence dans la bonne humeur. J’aime beaucoup cette vie. Il est vrai qu’autrefois, j’étais mort et puis, je suis revenu à la vie. Par quel miracle ? Je ne saurais le dire. Je suis heureux d’être de nouveau en vie. Peut-être pourrais-je revoir les miens ? Enfin, ma femme et mes deux enfants. Il faut que je les retrouve. C’est mon devoir de revoir ma femme … Elle est une des seules qui m’a tellement manqué … Oh Zira … Ou est-tu aujourd’hui ? J’aimerais tellement te serrer dans mes bras et poursuivre notre danse endiablée. J’aimerais tellement vivre avec toi et continuer notre relation. Or, j’ai perdu ta trace, mais, je te retrouverais. J’en suis sûr. Je déjeune avec Ivy, cet ange que j’ai rencontré par hasard, un beau jour. Cet ange lumineux et solaire. Belle petit princesse que j’aime. Je finis de déjeuner, puis, je remonte en haut. Je dois aller me laver, et, me faire beau pour cette nouvelle journée. Je me lave rapidement, je m’habille. Puis, je vais au bureau. Je travaille pendant quelques heures là-bas, je chercher des dossiers, je recherche en particulier ma femme. Peut-être, est-t-elle inscrite là-bas ? Bingo ! Je trouve un fichier d’une jeune femme qui peut correspondre à ma femme, à ma Zira. Peut-être, c’est elle ? Hum, je verrais bien quand je continuerais ma traque endiablée. Je quitte le boulot et je vais au restaurant. Je me demande ce que je vais pouvoir manger là-bas. Je m’installe à mon aise, c’est-à-dire, je m’assois dans un fauteuil confortablement avec une clope à la main, puis, un serveur me tend la carte. Je regarde rapidement la carte. Hum, ouais, il y a rien qui me plait. Je décide donc de partir, aussitôt, un serveur vient vers moi.

Serveur ▬ Monsieur Sullivan, vous partez ? Vous n’avez rien consommé ni payé. Je vous rappelle que si vous fumez ici, vous devez payer …
Judas ▬ Très bien, prenez mon argent monsieur. Sachez que c’est la dernière fois que je mets les pieds dans votre minable restaurant. Et si, vous croyez que je vais vous faire une bonne pub. Vous pouvez rêver car je ne pense pas être clément comme avant …. Au revoir.

Je jette des dollars derrière moi et je quitte ce restaurant. Grr, il mériterait que je ruine sa vie. Peut-être que je devrais faire en sorte qu’il lui arrive quelque chose. Hum, je vais laisser ça murir dans ma tête. Je continue de marcher, avec toujours cette envie de manger, de dévorer quelque chose. Je meurs de faim. J’ai besoin de la chair et du sang. Je décide de me rendre à mon petit bar favori, peut-être, aurais-je quelque chose à manger ? Peut-être. Enfin, on verra bien mes chatons. Je vais là-bas. Je commande un verre quand quelqu’un s’approche de moi. Une femme, une très belle femme. Je la regarde avec un sourire aguicheur. Elle me regarde avec un même sourire. Elle me caresse ma main quand soudain, je reçois un coup de poing dans la figure. Outch, ça fait mal, merde. Je cherche la personne qui m’a agressé, je le trouve. Je le fixe du regard. Et, je me décide de partir. Même ici, je n’ai plus le droit de draguer, les filles du coin. C’est désespérant … Terriblement. Je marche quand je tombe nez-à-nez avec une créature.

Judas ▬ Bien le bonjour Madame, puis-je vous demander un service ?

Il fallait que la jeune demoiselle accepte de m’accompagner aux urgences. En effet, ma blessure à l’œil qui est du à ce coup fatal me faisait mal. Il fallait me soigner … Je vais être défiguré …

Judas ▬ Enfin, si cela, ne vous dérange pas d’aider un pauvre homme comme moi ….

HJ : pardon du retard angeL'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. 4029093039
Revenir en haut Aller en bas
Kayla N. Sullivan

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Kayla N. Sullivan
J'ai posé bagages ici le : 11/10/2012 Jouant le rôle de : Nala Nombre de messages : 1903 On me connait sous le pseudo : Mélou. Un merci à : Shiya; Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Amber Perfect Heard.
MessageSujet: Re: L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. EmptyMer 5 Juin - 17:24

J'archive L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. 1823284050




Take a breath
and see the truth
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination Ҩ judas&esmeralda.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-