AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
11 € 22 €
Voir le deal

Partagez

James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. Vide
James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. Vide
James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. Vide
James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. Vide
James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. Vide
James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. Vide
James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. Vide
James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. Vide
James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. Vide
 

 James æ Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: James æ Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. EmptyMer 3 Avr - 15:02


Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée.

Cela commençait à m'énerver de dormir une nuit sur deux. Je ne comprenais plus pourquoi je n'arrivais pas à rejoindre le domaine de Morphée. Pourtant rien ne me tracassait, j'aimais ma vie, mes petites habitudes, je travaillais et mon commerce ne coulait pas comme la plupart. J'étais bien dans ma peau et dans ma tête et ne parlons pas du corps. De ce coté là, j'y avais gagné. Mais malgré tant de bonne volonté je ne dormais pas.

Alors comme depuis quelques temps déjà, je découvrais Fantasia Hill la nuit. Chaque lieu que je visitais le jour me semblait différent la nuit. Il n'y avait pas la même ambiance, ni les mêmes personnes. Mais ce soir je n'avais ni le courage, ni l'envie trouver compagnie auprès des hommes totalement bourrés ou des nanas qui ne se sentaient plus. Non ce soir, je voulais du calme et je savais très bien où le trouver. D'ordinaire j'aurais été à la piscine, mais en ce moment ils étaient en travaux, de quoi m'énerver encore un peu plus. Heureusement que le lac, lui était ouvert jour et nuit.

J'avais de la chance de pouvoir distinguer les formes et réussis à trouver mon chemin sans trop de difficultés. Pas un bruit dans la nuit, même pas un qui aurait pu venir de ses rues mal famées où trainait souvent des cas désespérés. Mes jambes croisèrent le pelage d'un chat, ce qui me surprit et me ramena à la réalité. Je pouvais entendre, non loin de moi, le léger bruit de l'eau et je souris. Finalement marcher sans réellement savoir où j'allais me permettait de trouver ma destination assez rapidement.

Je suivis le chemin un peu plus dangereux pour rejoindre les bords du lac. Sans attendre j'enlevais le peu de vêtement que j'avais sûr moi, gardant juste mes sous-vêtements et je plongais dans l'eau glacé du lac. Ce contact me fit frissonner et je repris une grande inspiration en sortant. Il ne faisait pas froid non, c'était glacé. Je ne m'en étais pas rendue compte quand je marchais, mais dans l'eau, je pouvais sentir mon corps être totalement congelé face à cette température bien en dessous de la moyenne. Pourtant, je n'avais pas envie de partir, je me sentais bien. Je fermais les yeux un instant, jusqu'à entendre un bruit derrière moi. Je me retournais ouvrant en même temps mes yeux pour essayer de distinguer quelque chose, mais la nuit ne m'aidait pas beaucoup. Je ne voyais rien, il n'y avait rien qui m'apparaissait étrange. Soufflant doucement, j'essayais de me dire que c'était un simple animal qui passait par là. « Quelqu'un ? » Rien ne voulait sortir de ma bouche à par ce mot. Je n'avais même pas réussis à formuler une phrase complète face à ma stupeur, le froid, peut-être ma peur aussi..
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: James æ Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. EmptyJeu 4 Avr - 0:57

James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. 130404013929756904

    Fantasia Hill… Une petite ville à l’apparence bien paisible qui n’est
pas du tout ce qu’elle semble être. Oh non, loin de là. Qui eut cru que cette ville renfermait tous les personnages de Disney ? Vous savez ? Ceux qui ont bercé votre tendre enfance. Oui tous, sans exceptions, se retrouvent coincés dans une enveloppe humaine et se baladent dans les rues comme n’importe quel être humain. Comme si de rien n’était, au milieu de vrais humains, qui sont soit dit en passant, minoritaire. Ils ont même des jobs d’humains. Pour certains cela n’est pas étonnant, mais vous voyez le Capitaine Crochet en Inspecteur de Police ? Vous le voyez dans ce rôle ? Et bien pourtant je vous assure que c’est son job. Et encore, ce n’est pas le plus étonnant, mais c’est cet homme là qui nous intéresse. Ce grand brun ténébreux habillé en costard cravate qui possède, à la place de la main gauche, un crochet. Dans ce monde, il est appelé James. Et comme beaucoup de soirs, après son service James ne rentre pas directement chez lui. Il préfère se promener, seul. Il préfère ressasser des souvenirs et des désirs de vengeances. Il préfère tranquillement mais surement élaborer des plans de vengeances machiavéliques qu’il compte bien mettre à exécution. Et pour cela, rien de tel que de se retrouver seul un peu. Hook aime bien faire ça de temps en temps. Mais pas trop longtemps car il aime aussi la compagnie des autres. Tout particulièrement des femmes en règle générale qu’il trouve toujours très attrayantes sous toutes les coutures. Mais faire un point dans un endroit posé est toujours une bonne chose pour repartir vif, alerte et avec les idées en place pour de nouvelles aventures. Tout héro digne de ce nom sait ça. Quoi ? Mais si ! Hook est un héro ! Dans une certaine mesure… Et selon certains points de vue…

L’un des refuges préférés de James et sans nul doute le Westcall Lake. Pour la simple et bonne raison que c’est le seul lieu qui lui rappelle son passé de pirate. Allongé au bord de l’eau, écoutant le murmure des vagues, il se rappelle ces longues années passées à naviguer sur son Jolly Roger à Neverland. Bien qu’il aime sa vie à Fantasia Hill, il lui arrive de regretter Neverland. Enfin, même s’il a perdu la mer sa meilleure amie, il n’a pas perdu Peter son meilleur ennemi. Ce petit garnement à lui aussi atterri dans cette ville et la guerre entre les deux est bien loin d’être terminée. Crochet n’a pas dit son dernier mot. Il brûle d’une haine incommensurable et d’une vengeance insatisfaite. Et tous les soirs, il réfléchit aux plans les plus tordus qui soient dans le seul et unique but de faire souffrir son souffre douleur préféré. C’est donc au bord de ce lac qu’il se trouve ce soir. Allongé dans l’herbe, la main sous la tête et les yeux perdus dans les nuages, ruminant des mauvaises pensées et de jolis noms d’oiseaux. Je vous assure qu’en tant que pirate, il en connait une ribambelle. Il reste malgré tout très alerte et au moindre son qui ne provient pas de la nature à proprement parlé, il est sur ces gardes. Alors lorsqu’il entend des cailloux racler sur le sol et des branches craquer un peu trop bruyamment pour qu’il puisse s’agir d’un simple animal, notre Capitaine se redresse légèrement et regarde tout autour de lui pour savoir si cette personne est une amie ou au contraire une ennemie. Il l’aperçoit enfin, se dirigeant vers l’eau, à quelques pas seulement de lui. Mais il semble que ce ne soit pas le cas de la jeune étrangère. Il n’a aucun mal à reconnaître en cet intrus une belle femme, quand bien même elle soit de dos. Les belles courbes de celle-ci ne sont d’ailleurs pas inconnues au séduisant James. Il est persuadé de l’avoir déjà vu quelque part. La belle étrangère-qui-ne-semble-finalement-pas-en-être-une semble vouloir faire trempette. Hook l’observe d’un œil appréciateur alors qu’elle se dénude et ne cache pas son léger mécontentement lorsqu’il s’aperçoit qu’elle ne compte pas retirer TOUS ces vêtements. Il la suit du regard alors qu’elle entre dans l’eau dans un plongeon digne de ces magnifiques créatures appelées sirènes, et lorsque son corps presque nu n’est presque plus visible, il ne peut s’empêcher de se lever. C’est plus fort que lui. Cette jeune femme vient d’effacer tous ces plans machiavéliques et tous ces tracas. Il n’a plus qu’une idée en tête maintenant. L’approcher et s’amuser. Je vous ai déjà dit que les femmes étaient son plus grand passe temps ?

Doucement, le Capitaine Crochet se lève et retire sa cravate. Il avance à pas lent en retirant habilement tous ces vêtements. Vous aurez sans doute compris son intention qui n’est autre que de rejoindre la belle dans l’eau douce du lac sous ce clair de lune. Tel un félin, il se déplace sans faire le moindre bruit, et rentre dans l’eau glacé en essayant de faire de même. Certains pourraient d’ailleurs trouver cette eau bien trop gelée, mais James dans son ‘ancienne vie ‘ à déjà eu l’occasion de découvrir la mer sous toutes ces formes et toutes ces températures et n’est donc plus affecté par sa température. Elle est certes, il doit bien l’admettre, bien plus fraîche que l’eau de son bain. Mais elle reste néanmoins supportable. Doucement il s’enfonce dans l’eau dans la direction de la jeune fille, mais il doit émettre un clapotis trop bruyant car soudainement elle se raidit. Elle se retourne vivement et essaye de percer les mystères de la nuit pour apercevoir l’homme qui ose la déranger pendant son bain de minuit, sans pourtant semble t’il le voir. En revanche Hook lui reconnait bien les traits de la jolie brunette. Il ne met pas longtemps pour mettre un nom sur ce visage qui, comme il l’avait deviné au tracé des ces courbes, ne lui est pas inconnu. Eerin, la vieille Moire qui sur ce monde est soudainement et étonnamment devenue une magnifique jeune femme d’une vingtaine d’année qui n’a pas manqué de taper dans l’œil de notre beau pirate. Elle semble malgré tout avoir senti une présence car elle n’est plus à l’aise. « Quelqu'un ? » murmure t’elle visiblement apeurée. Cette réaction fait sourire James. Le sourire de ces bêtes qui partent à l’attaque et qui comptent bien revenir avec un butin. Si la belle avait pu le voir, elle aurait certainement eu encore plus peur. Pas le moins du monde troublé par la peur de la jeune Moire, il s’approche encore plus d’elle et va même jusqu’à se pencher pour déposer ces lèvres sur celle entr’ouvertes de la demoiselle. Un tout léger baiser fugace, comme une simple salutation. Il s’écarte ensuite à peine, le temps de murmurer « Eerin » sur les lèvres de la victime, puis fais un demi pas en arrière, suffisamment pour lui laisser un peu d’espace et suffisamment pour que son visage soit toujours visible. « Salut ma jolie, ça faisait longtemps ! » murmure t-il d’une voix suave et enjouée avec un sourire charmeur accroché aux lèvres. « J’ai du terriblement te manquer à voir la tête que tu fais. Mais je compte bien rattraper ce temps perdu » Il est sur le point de faire un clin d’œil quand il se souvient que Eerin ne peut pas le voir, à la fois à cause de l’obscurité, mais aussi à cause de son légendaire problème de vue. « Mais avant toute chose, dis moi. Que fais une splendide créature telle que toi, seule, si peu vêtue » il accompagne sa parole avec le geste en effleurant du bout des doigts l’épaule de la belle « à cette heure avancée de la nuit ? Il aurait pu lui arriver malheur… Heureusement que je suis là maintenant ! » dit il séducteur en observant scrupuleusement la magnifique femme qui se tient en face de lui. Il n’aurait pu rêver mieux pour finir sa journée en beauté.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: James æ Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. EmptyJeu 4 Avr - 19:23


Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée.

J'avais l'impression d'être un agneau face au loup, sans aucune défense. J'aurais du penser à appeler Hadès ou Scar pour une telle aventure. Mais je n'avais pensé à ce que quelqu'un aurait pu venir ici en pleine nuit. Qui pouvait avoir l'esprit aussi tordu que moi ? Il était clair que je n'avais pas imaginé, il y avait bel et bien quelqu'un ici, il ou elle faisait bouger l'eau et n'essayait même plus d'être discret. En même temps j'avais pris la parole pour prévenir de ma présence comme une idiote. Puis plus rien. Pendant quelques secondes, je me détend un peu plus, peut-être que je lui avais fait peur. Sans vraiment y croire, je clignais des yeux, essayant d'apercevoir quelque chose, mais je n'eus pas le temps que des lèvres se posèrent sur les miennes.

Douce. Tendre. Un contact fébrile, faible sans poussé, comme un bonsoir. Je restais sans voix, reconnaissant ses lèvres. J'avais eu la chance de les goûter plusieurs fois. Une question restait tout de même sans réponse dans ma tête. Qu'est ce que Hook faisait-il là ? « Eerin » , mon simple prénom murmuré par sa voix d'homme brute et sans pitié, ne me laissa pas de marbre au contraire, son souffle chaud sur mes lèvres réussit à me faire oublier mes craintes de découvrir un inconnu face à moi. A dire vrai, c'était plutôt une agréable surprise de le trouver là, face à moi. « Salut ma jolie, ça faisait longtemps ! » Je lui souris à mon tour et inclinant légèrement la tête de coté. « Je déteste les surprises, mais on va dire que comme c'est toi, je peux te pardonner. » Je repassais mes cheveux sur mon épaule, tout en gardant le visage de James dans mon champ de vision, ce qui était assez difficile vu le peu de lumière que j'avais pour l'éclairer. « J’ai du terriblement te manquer à voir la tête que tu fais. Mais je compte bien rattraper ce temps perdu » Je souris malgré moi à sa remarque, pas surprise de ce ton sexy et charmeur. C'était son arme, son atout face à moi, sa gueule de beau gosse ne pouvant pas me faire craquer.. « Sans vouloir te vexer, je ne t'attendais pas. Mais si tu traines ici la nuit on risque de se voir souvent. » Je levais un sourcil et me mordit la lèvre. C'était un jeu finalement, draguer, plaire, jeter. Seulement avec Hook, j'oubliais trop souvent la dernière phase.

. « Mais avant toute chose, dis moi. Que fais une splendide créature telle que toi, seule, si peu vêtue » Je soupirais comme une enfant. Je n'aimais pas qu'on me pose des questions comme celle-ci. C'était comme si on essayait de savoir pourquoi j'étais aveugle. J'en savais rien moi. Pourquoi j'étais venue ici ? J'en avais aucune idée là non plus. A nouveau, un léger contact des mains de Hook sur mon épaule qui me fit frisonner en plus du froid. « Prendre l'air. Laisser l'homme qui dormait dans mon lit tranquille. Et toi ? » Cela me rappelait d'ailleurs que ce client n'avait pas payé sa séance de voyance. Oh et puis un de plus, un de moins, j'avais été payé en nature et je n'étais jamais contre un beau corps. J'attrapais les doigts de James et l'obligeais à s'approcher de moi. « à cette heure avancée de la nuit ? Il aurait pu lui arriver malheur… Heureusement que je suis là maintenant ! » Je souris mais ne réussit pas à retenir mon rire. Il n'avait pas tord, j'avais réellement eu peur mais tout de même. Si c'était un homme je l'aurais charmé, malheureusement, sur ce coup si, je n'étais tombée que sur Hook. « Tu t'inquiètes ? C'est trop gentil. Mais c'est toujours bien d'être accompagné d'un homme comme toi. »

Je repoussais doucement le jeune homme et repartais nager un peu plus loin. « Tu me suis ? Je vais peut-être trop vite pour toi. Mais je pensais qu'un ancien pirate, ça savait nager ! » Un dernier regard, un petit clin d'œil et j'étais partie nager, plongeant mon corps entier dans l'eau et profitant du bien être que cette dernière me donnait. J'aimais cette sensation c'était soudain en parfait avec harmonie avec mon corps malgré les deux températures qui se cognaient l'une contre l'autre. Ma peau brûlante sous mes petits coups de peur, puis la chaleur d'avoir retrouvé James, contre la glaciale eau du lac. Ce n'était pas pour me déplaire. Je remontais à la surface reprenant un petit souffle, puis replongeais sans savoir où était Hook.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: James æ Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. EmptySam 6 Avr - 1:15

James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. 130404013929756904

    A la fin de la tirade de notre Capitaine, Eerin se met à rire.
Un rire que Hook défini comme gentiment moqueur mais légèrement troublé. A-t-il vrai ou faux ? Personne ne le sait, si ce n’est la belle. Mais c’est justement en ça que le jeu de la séduction est intéressant. L’autre ne sait jamais ce que sa cible pense exactement. Tout n’est que devinettes, hypothèses et déductions. Un peu comme si vous meniez une enquête. Et vous devez à tout prix éviter d’être dans le faux, si vous voulez avoir une chance de conquérir l’autre et de faire ce que vous voulez faire, ou bien aller où vous voulez aller. Mais ça tombe bien, Hook est dans ce monde Inspecteur. C’est un peu comme enquêteur au final et il commence à prendre le pli. Analyser, deviner. Et improviser. Oh oui, James est très doué pour ça aussi. Il le fait tout le temps et il ne vit que de ça. Quand on est un super méchant, les plans qu’on élabore finissent toujours pas tomber à l’eau. Et pour arriver à ces fins (ou du moins faire le maximum pour éviter d’avoir l’air stupide au possible) il faut bien improviser.

La jeune fille l’avait attiré un peu plus encore vers elle et leurs corps se frôlent. Mais il ne sert à rien de précipiter les choses, Hook en est parfaitement conscient. Et il sait que la belle en est consciente aussi. Sinon à quoi bon jouer si la partie se finit trop vite ? Surtout qu’Eerin les connait plus que bien les règles, à la grande joie de James. C’est d’ailleurs à son goût l’une de ces meilleures partenaires. « Tu t'inquiètes ? C'est trop gentil. Mais c'est toujours bien d'être accompagné d'un homme comme toi. » James n’est pas du genre à s’inquiéter pour les gens. Selon lui, ils n’ont qu’à faire attention à eux tout simplement. Donc quand il a prononcé ces mots il y a peu, ce n’était pas une façon de dire qu’il s’inquiétait. Non plutôt de charmer la belle car il sait qu’elles aiment se sentir protéger. Enfin en règle générale. Mais il est aussi important de savoir qu’Eerin ne fait pas forcément partie des femmes en règle générale. Donc il se dit que très certainement elle joue de la même façon que lui. C’est pourquoi il ne bronche pas pour la première partie de sa phrase. Mais quand elle évoque le plaisir d’être accompagné par un homme comme lui, il le prend come si elle lui avait dit qu’elle aimait tout simplement être avec lui et jouer au jeux du chat et de la souris. Après tout, qui n’aime pas la compagnie d’un beau brun ténébreux tel que James ?

Doucement, la jeune fille s’éloigne. Doucement, sans même peut être s’en rendre compte, elle attise le désir de Hook. Doucement elle lance le jeu. Elle fait quelques mouvements et se retrouve hors de portée directe du pirate. « Tu me suis ? Je vais peut-être trop vite pour toi. Mais je pensais qu'un ancien pirate, ça savait nager ! » Elle lui lance un regard aguicheur, accompagné d’un clin d’oeil provocateur puis disparait dans la noirceur de l’eau. Il n’en faut pas plus à Hook pour jouer le jeu et commencer à nager doucement dans la direction dans laquelle venait de partir la brunette. Mais il ne compte pas se presser. A quoi bon nager à l’aveuglette ? Ce n’est pas dans ces habitudes. Peut être dans celles d’Eerin, mais lui compte bien la prendre dans ces filets à la méthode pirate. Et ça il sait s’y prendre. Les vieux mécanismes ne s’oublient jamais. Et puis, est-il nécessaire de rappeler que pendant une période il pratiquait la chasse à la sirène pour ses bons plaisirs ? Autant dire que face à ça, Eerin ne fait pas le poids.

Il la voit d’ailleurs remonter à la surface un petit peu plus loin. Un très court moment. Elle s’empresse vite de retourner sous l’eau. James souris. Attrapera ? N’attrapera pas ? Il pari sur la première réponse. Il a remarqué quand elle est remontée à la surface, qu’elle s’est légèrement déportée sur la gauche. Donc même si elle est persuadée de continuer tout droit, dans la nuit noire à peine éclairée et avec son problème de vue, elle ne se rendra pas compte de son défaut de trajectoire. Il ne se met donc pas à nager à sa suite, il préfère couper pour aller la cueillir comme une fleur.

Il se trompe de quelques mètres sur ces estimations, elle n’a pas déviée autant qu’il le pensait, mais cela ne le dérange pas. En quelques mouvements de crawl il arrive non loin d’elle. Comme elle, il plonge sous l’eau afin d’arriver à sa hauteur et il enroule ces doigts autour de son poignet afin de l’attirer vers lui et de la stopper dans sa course sous marine en l’emprisonnant dans une étreinte de fer. Puis il la fait remonter avec lui. Ici les deux nageurs n’ont pas pieds ce qui ne facilite pas les choses, surtout quand on est accroché l’un à l’autre. A peine sa tête émerge t’elle de l’eau que James s’ébroue comme un chien pour dégager ces mèches de devant. « Alors, où est ce qu’on comptait aller comme ça ? Tu croyais vraiment que tu allais me distancer de la sorte ? Dans tes rêves oui ! Tu as encore des progrès à faire. » Il marque une pause le temps de lâcher un petit rire moqueur avant de plonger ces yeux dans les siens. « Et sinon les rhumatismes ça va, ça ne te fais pas trop souffrir après tant d’effort ? » Lâche t’il sarcastique dans le simple but de la charrier. Après tout, qui aime bien charrie bien non ? « Mais tu te débrouilles pas si mal que ça. On pourrait presque s’y méprendre avec une sirène. M’aurais-tu caché tes origines ? » demande t’il en retrouvant son ton habituel de séducteur. Malicieux, en attendant la réponse de la Moire, il se penche pour déposer un léger baiser dans son cou. Il la tient contre lui et bat des pieds en cadence pour éviter de les faire couler tous deux. Vu comment leur peau se met à bruler quand elle se touche, on pourrait presque croire que l’eau du lac va se réchauffer à ce rythme là.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: James æ Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. EmptySam 6 Avr - 14:51


Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée.

Retrouver Hook me permettait de me sentir plus à l'aise, plus joueuse. Ce n'était pas comme si je n'avais pas l'habitude d'être avec lui, même si ses derniers temps je n'avais pas eu la chance de le voir aussi souvent que je le voulais. J'aimais sa présence, sa voix, il me plaisait, je ne le cachais pas. Il le savait et je ne le rendais pas indifférence physiquement. Mais j'avais mes règles, lui aussi. Pas de sentiments, c'était bien plus simple comme cela. Je jouais, je ne faisais que cela. Après tout, je savais qu'il était ni inquiet. Pour lui c'était comme lui demander d'avoir des sentiments. C'était comme ça pour nous, les « méchants », le jeu était une facilité. Mais je n'avais pas besoin de me cacher, ni d'être protéger. Si on avait besoin pour être protéger cela vous dire qu'on était faible et ça c'était tout de suite très mauvais.

Le temps passait, mais mon envie de jouer grandissait juste. Je n'étais plus du tout inquiète, et avec une très bonne compagnie. Je repoussais lentement le pirate et plongeais dans le lac sans l'attendre. Je serais bien restée plus longtemps dans l'eau, mais je remontais une fois, puis une deuxième fois reprendre ma respiration. J'utilisais les doux mouvements de l'air et de l'eau pour savoir dans quelle direction je devais aller, histoire de ne pas me cogner contre la terre ferme. Je ne cherchais même pas à savoir où était Hook, je me sentais soudain beaucoup plus à l'aise dans l'eau, me fichant de ne plus être en compagnie du pirate. Et puis je connaissais James, il reviendrait à la charge. J'avais beau être aveugle, je n'étais pas bête pour autant. Une nouvelle fois je repartis dans les profondeurs de l'eau. Je sentis alors des doigts attrapés mes poignets et sans que je puisse bouger, le pirate attire sa proie contre lui. En l'occurrence, moi. Je sentis ses mains sur ma taille et il nous remonta à la surface. Je repris une grande inspiration et remit mes cheveux en place à mon tour. A cette place là je n'avais pas du tout pied, j'avais quelques notions pour nager mais rien de très élégant, ni très fort. C'était surtout James qui nous faisait tenir en dehors de l'haut. « Alors, où est ce qu’on comptait aller comme ça ? Tu croyais vraiment que tu allais me distancer de la sorte ? Dans tes rêves oui ! Tu as encore des progrès à faire. » je souris et m'accrochais à ses bras pour ne pas tomber. Nos deux corps se touchaient et il ne restait plus que peu de distance entre nos deux visages mais c'était un jeu, et je n'avais pas envie de craquer. « Je ne sais pas, j'avais envie de me promener. Et bien pour tout te dire j'espérais surtout que tu allais me suivre. Pour me montrer tes talents de nageurs bien entendu. Mais j'avoue, tu es plutôt doué. Pour un pirate. » Un nouveau éclat de rire et en rigolant, je reposais mon regard sur lui. Il ne fallut pas longtemps pour qu'il reprenne la parole. « Et sinon les rhumatismes ça va, ça ne te fais pas trop souffrir après tant d’effort ? » Je levais un sourcil face à sa remarque, reconnaissant un de ses pics habituels contre moi. Fermant un instant les yeux, je préférais garder mon calme et ne rien lui répondre. « Mais tu te débrouilles pas si mal que ça. On pourrait presque s’y méprendre avec une sirène. M’aurais-tu caché tes origines ? » Essayait-il de se rattraper après sa blague pourrie. J'ouvrais les yeux vers lui même si j'avais du mal à trouver son regard. Qu'importe. « J'aurais bien voulu venir de Neverland, malheureusement on sait tous les deux que mes origines sont beaucoup moins glorieuses. » C'est vrai qu'être une ancienne moire vieille moche et qui ne faisait que de couper des fils, ce n'était pas les meilleurs moments de ma vie.
Être née sirène, ça aurait été la classe, mais finalement je n'aurais peut-être pas été aussi jolie ici.

Je sentis alors les lèvres de Hook contre mon cou ce qui me fit légèrement frisonner et me ramenais par la même occasion à la réalité de la situation. Je restais collée à lui pour éviter de couler et me laissais faire. « Vas-tu me lâcher ou me garder en otage pour la nuit ? » Je l'obligeais à relever la tête et je posais mes lèvres contre les siennes, refusant de me contenter d'un simple contact, mais un vrai baiser comme il savait si bien les donner. Je me détachais doucement de lui et le regardait. « Je préfère ça. » Je m'amusais beaucoup en lui clouant la bouche ainsi c'était beaucoup plus simple qu'un chut, mais cela avait le même but. Et puis ce n'était pas désagréable. Je m'appuyais mes mains sur ses épaules, histoire d'être un peu plus à l'aise et en essayant tant bien que de mal de le couler mais malheureusement il était trop fort pour moi, même si il supportait nos deux poids. Déçue, je fis une moue. « T'es pas drôle. Tu ne me laisses pas le plaisir de te noyer. J'aurais pu être si fière de dire « j'ai noyé un pirate », mais non. » Fausse moue, mais je m'ennuyais et il fallait bien s'amuser un peu non ?
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: James æ Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. EmptySam 13 Avr - 13:02

James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. 130404013929756904

    L a jeune fille s’accrochait à lui, exactement comme il l’avait prévu.
Rien de tel pour rapprocher deux personnes que ce sentiment de devoir compter sur l’autre si on ne veut pas se retrouver … la tête sous l’eau, en train de couler comme si on était attaché à un boulet. Et comme Hook ne lui laissait pas vraiment le choix … il favorisait donc ce collé serré assez vicieusement. Mais pour ceux ou celles qui ne seraient pas au courant, effectivement, James est vicieux. Elle paraissait un peu vexée par le pic qu’il venait de lui faire, ce sous entendu sur son vieil âge -plus mental que physique dorénavant- mais Hook ne semblait pas s’en soucier autre mesure. Quand bien même il s’en serait soucié, il savait qu’elle ne lui en tiendrait pas rigueur. Cela faisait parti de leurs petits jeux. Tous deux s’envoyaient continuellement des pics dans le but de pousser l’autre au maximum de ces retranchements, dans le but de voir qui serait le meilleur parleur et qui remporterait la joute verbale. C’était assez bête, c’était assez enfantin. Mais au fond, ne sommes nous pas tous restez des enfants ? « J'aurais bien voulu venir de Neverland, malheureusement on sait tous les deux que mes origines sont beaucoup moins glorieuses. » Lâcha la belle avec ce que Hook définit comme une pointe de … regret. Il souriait doucement en lui donnant des baisers sur le cou. Il ne faudrait pas que son amie de jeu se mette à vouloir abandonner la partie seulement parce qu’elle regrettait de ne pas être ce qu’elle n’a jamais été… Ou de ne pas être ce qu’elle aurait voulu être. Enfin vous comprenez l’idée.

Contre lui, il la sentait frissonner ce qui lui faisait pour le moins plaisir. Le fait de savoir qu’on ne rend pas quelqu’un indifférent ne laisse pas stoïque et à un côté excitant, vous ne trouvez pas ? « Vas-tu me lâcher ou me garder en otage pour la nuit ? » demanda t’elle en relevant la tête du pirate. C’était une idée assez alléchante. Hook avait toujours été pour les prises d’otages, c’était tellement plus amusant. Exécuter les prisonniers de suite, sans prendre le temps de se régaler de la peur que l’on peut lire sur leur visage, n’avait au final rien d’éxaltant. Faire couler du sang juste pour faire couler du sang… bon... En revanche, les voir se rendre compte du peu de temps qu’il leur reste exactement, voir leur visage qui se décomposent quand on leur apprend ce qu’on compte faire d’eux… Ca c’était de la vraie piraterie ! De la vraie méchanceté et du sadisme à l’état pur.

Enfin avec Eerin, il allait de soi que ce n’était pas exactement le même type d’otage. C’était plus une otage de luxe, de celles dont on prends plus soin. Surtout une otage qui se met à vous embrasser. Alors là il va de soi que soudainement on ne peut plus lui faire subir le supplice de la planche. Encore moins quand on embrasse de la sorte. James fut par conséquent bien obligé de le lui rendre, évidemment, quelle question. Pourquoi hésiter ?

C’est elle qui rompit le contact. « Je préfère ça. » Ces trois mots firent sourire James. Evidemment qu’il savait qu’elle préférait ca, tout le monde aime que le Capitaine Crochet embrassait. Ces mains firent alors pression sur les épaules du jeune homme. Une pression si légère que James ne comprit pas de suite qu’elles étaient ces intentions. Il fallu d’abord qu’elle les spécifia. « T'es pas drôle. Tu ne me laisses pas le plaisir de te noyer. J'aurais pu être si fière de dire « j'ai noyé un pirate », mais non. » Ce qui amusa fortement notre pirate. Il la regarda un instant avant de l’écarter de lui soudainement et de lui mettre la tête sous l’eau. Il la laissa remonter avant de s’esclaffer. « Ah ça, je te le confirme ce n’est pas demain la veille que tu réussiras à me noyer, mais ne sois pas si déçue, il y a tant d’autres choses que tu peux faire avec moi » ajouta t’il malicieusement. Il se mit à nager tout doucement autour de la jolie demoiselle tout en l’observant. « Et si on jouait à un jeu ? J’ai vu que dans ce monde ce truc qu’ils appellent action ou vérité à beaucoup la côte. Alors … Action ou vérité Eerin ? » James regardait la belle avec les yeux pétillants et un large sourire, attendant de voir de quoi la suite de cette soirée sera faîte.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: James æ Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. EmptyMer 17 Avr - 13:59


Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée.

La fraicheur de l'eau ne me gênait plus du tout. Moi qui avait eu froid au début de cette baignade nocturne, je me sentais nettement mieux dans les bras de Hook, bras puissants et qui réchauffaient tout mon corps. J'avais même quelques frissons, après tout être seule avec lui ce n'était pas désagréable.

Il était vrai que les lèvres du pirates étaient douces et ardentes. J'aimais ce contact, il ne fallait pas se mentir, James était quelqu'un d'agréable dans tous les sens du termes. Je l'aimais bien cet homme c'était l'un des rares que j'appréciais réellement. D'habitude je jouais, je me lançais, et je repartais, mais là, je préférais rester, et ne jouer qu'avec lui. Parce que après tout, lui et moi ce n'était qu'un jeu non ? Malheureusement, il ne semblait pas d'accord pour le noyer, pour le jeter à l'eau et en rire. Mais j'avais essayer, c'était déjà un peu de mérite !

Il me lâcha alors et avant même le temps de pouvoir dire quoique ce soit, ma tête se retrouva sous l'eau. Surprise et par instinct j'ouvris les yeux, bien sûr cela ne servait absolument à rien, mais c'était un pur réflexe. Je remontais la tête au dessus de l'eau en reprenant un peu d'air. J'eus quelques secondes à me remettre de cela en soufflant un bon coup surtout que ça me donnait toujours des soucis à niveaux de mes yeux. On pouvait avoir l'impression que je pleurais, et je n'écoutais qu'une oreille distraite ce que me disait Hook. « Ah ça, je te le confirme ce n’est pas demain la veille que tu réussiras à me noyer, mais ne sois pas si déçue, il y a tant d’autres choses que tu peux faire avec moi » Je souris, essayant surtout à rester à la surface, là où je n'avais pas du tout pied. Je ne me sentais pas spécialement à mon aise lorsqu'il s'agissait de rester sur place sans bouger. « Personnellement, je préférais te noyer, mais bon je me contenterais du reste. » Je fis une mou déçue, sans l'être réellement. Mais le mensonge était un outil de séduction mais aussi d'amusement, j'adorais faire cela.

Je sentis des mouvements autour de moi et compris que James bougeait. Pour ne pas perdre le jeune homme de « vue » je tournais la tête à chacun de ses mouvements. Je me sentais tel un animal qui allait se faire manger, mais j'attendais de voir ce qui allait se passer. « « Et si on jouait à un jeu ? J’ai vu que dans ce monde ce truc qu’ils appellent action ou vérité à beaucoup la côte. Alors … Action ou vérité Eerin ? » » Un sourire se dessina sur mes lèvres, moi qui connaissait aussi très bien ce jeu. D'habitude je prenais toujours action, le jeu, l'amusement, l'excitation du moment. C'était toujours un drôle de moment, et l'on pouvait faire ou découvrir de nouvelles choses. « Et bien d'habitude je fais action. C'est toujours plus simple. » Et puis le jeu était une véritable carapace pour moi. Peut-être fallait-il changer ?

Respirant doucement, j'écoutais le bruit que faisait Hook en se déplaçant dans l'eau. « Allez, jouons. Vérité. » Je prenais un risque, je n'aimais pas la vérité, on n'avait pas le droit de se cacher, il fallait jouer carte sur table. Mais j'en avais envie et puis se serait drôle de voir la réaction de James. « J'espère que tu joues aussi, ça sera plus drôle. » Doucement, je commençais à moi aussi nager pour ne pas couler, attendant le verdict du pirate et voyant ce qu'il avait pu préparer.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: James æ Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. EmptyJeu 23 Mai - 17:45

J'archive James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. 1823284050
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: James æ Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. James æ  Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

James æ Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] Croix de fer [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-