AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Support Téléphone Voiture à Fente ...
Voir le deal
12.99 €

Partagez

Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Vide
Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Vide
Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Vide
Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Vide
Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Vide
Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Vide
Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Vide
Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Vide
Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Vide
Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Vide
 

 Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] EmptyLun 22 Avr - 22:10



Be My Bodyguard And I Promise
A Bright Future

Cruella & Scar

Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] 999722tumblrlqyxq4YrpR1qmxmrao1500 Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] 676870tumblrlbludvsCLe1qahdn2o1500

    Tout était bien calme dans le manoir de Vil, la propriétaire des lieux était en train d'étudier une cinquantaine de Curriculum Vitae postés par de jeunes dessinatrices en recherche d'emploi que sa secrétaire lui avait posé sur son bureau avant de partir. Pendant que Lewis le majordome lui, dépoussiérait les meubles. Soudain, le téléphone se mit à sonner en émettant un son strident et long. Le maître d'hôtel cessa toute activité et se dirigea vers l’appareil téléphonique sans perdre une seule seconde :

    ☼ Manoir de Vil ! À qui ai-je l'honneur ?!

    ☼ Bonsoir Lewis, c'est Estelle DaCosta la secrétaire de Madame de Vil pourriez vous me l'a passer s'il vous plaît.

    ☼ Bonsoir Mademoiselle DaCosta. Je suis désolé, mais Madame de Vil est en plein travail et elle ne doit être dérangée sous aucun prétexte. Avez-vous un message à lui passer ?!

    ☼ Dites lui que je lui ai trouvé un nouveau prétendant pour le poste de garde du corps. Il s’appelle T. S. Judas Sullivan, elle doit le retrouver ce soir au Sea Of Our Dreams pour dîner.

    ☼ Bien Mademoiselle, je lui dirais.

    ☼ Merci Lewis. Au revoir

    ☼ Je vous en pris Mademoiselle DaCosta. Au revoir.

    Le majordome raccrocha et se dirigea d'un pas décidé vers le bureau de Cruella. Il replaça correctement ses gants blancs et toqua une puis deux fois à la porte. Elle leva les yeux du CV qu'elle était sûr le point de jeter à la poubelle et dit d'une voix sèche :☼ Entrez !

    En entendant la voix de la femme, Lewis entra avec prudence et referma la porte derrière lui. Elle le regarda d'un oeil mauvais puis replongea sans les CV comme si il n'était pas là. Le maître d'hôtel s'approcha d'un pas lent du bureau pour se tenir droit comme un I. Il ne devait pas montrer le moindre signe de peur même si il était totalement terrifié par la femme pour qu'il travaillait. Il se racla légèrement la gorge et prit la parole d'un voix mi tremblante - mi calme.

    ☼ Madame ! Mademoiselle Dacosta votre secrétaire à téléphoné. Elle m'a chargé de vous dire qu'elle a trouvé un garde du corps du nom de T. S. Judas Sullivan. Vous avez rendez-vous avec lui ce soir au Sea Of Our Dreams pour dîner.

    Elle le regarda longuement, jeta le reste de Curiculum Vitae qu'elle n'avait plus la force et l'envie de lire et s'alluma une cigarette. Ainsi donc, ce T. S. Judas Sullivan prétendait pouvoir l'a protéger des indésirables et l'a servir sans broncher. Beaucoup d'hommes on prétendu pouvoir le faire, mais aucun d'entre eux n'a pu tenir la distance. En quoi celui-ci serait différent ?! Cependant étant de nature curieuse, elle voulait voir en quoi il pourrait démarquer les autres hommes passés avant lui. Elle avait hâte de voir quel genre de gaillard sa secrétaire avait contacté.

    ☼ Bien... Merci Lewis vous pouvez disposer.

    Sur ces mots l'homme l'a salua poliment avant de sortir du bureau. Par la suite, Cruella alla se doucher et revêtit un peignoir de cuir noir à froufrous noires et blanches, en attendant de trouver les vêtements qu'elle mettrait pour sortir ce soir. Elle retourna toute sa garde de robe en prenant soin de poser délicatement les fourrures sur son lit. Lorsqu'elle trouva la tenue adéquate. Pour rester dans le thème sobre et professionnelle, elle sortit un chemisier blanc, une veste épaulette faites en tissu noir et blanc pour l'intérieur ainsi que les manches, brillant de strass avec une chaîne sortant de la poche droite. En ce qui concerne le bas, elle choisit une jupe assortit, de la même texture et de la même couleur. Pour les chaussures, elle choisit tout simplement, des sandales montantes à talons aiguilles. Elle sourit en coin et s'habilla rapidement.

    Une fois en tenue, elle s'assit en face de sa coiffeuse et se maquilla : fards à paupières, crayons noir, mascara et rouges à lèvres rouge tout y passa. Une fois pomponnée, elle s'occupa de sa coupe de cheveux, en s'aspergeant à petite dose de la laque. Et à l'aide de ses doigts, elle leva ses cheveux bicolores pour donner un style négligé mais en même temps classe. Elle sourit en coin et sortit du premier tiroir de sa coiffeuse ses gants à ongles noirs qu'elle enfila. Cruella se leva et prit un manteau en fourrure avant de sortir de sa chambre et de se diriger vers la porte d'entrée où son majordome l'attendait. Il lui ouvrit la porte ainsi que celle de sa panther deville de couleur noire et blanche. Et elle franchisa le grand portail automatique.

    Quelques vingtaines de minutes de trajet plus tard, Cruella arriva devant le restaurant et il ne lui fallu pas longtemps à attendre pour qu'un voiturier vienne lui ouvrir la portière. Il l'aida à sortir et l'a conduisit vers le réceptionniste qui lui lança un grand sourire.


    ☼ Bonsoir madame de Vil vous êtes resplendissante. Comme toujours d'ailleurs. Permettez moi de vous débarrasser de votre manteau. C'est à contre-coeur qu'elle lui donna son manteau. Et l'homme grassouillet fit un signe de main à un serveur qui passé par là. ☼ Cédric conduis Madame de Vil à sa table veux tu.

    Sur ces mots, le jeune homme fit à signe à Cruella de le suivre jusqu'à sa table réservée. Loin du publique, à l'abri des regards indiscrets. Là où, elle pourrait fumer sans avoir à subir les réprimandes des non-fumeurs. Une fois arrivée, le jeune serveur l'aida à s'installer sur sa chaise et lui lança un léger sourire.

    ☼ Désirez-vous boire quelque chose en attendant votre hôte Madame de Vil ?!

    ☼ Non merci, pas pour le moment Darling ! Je vous sonnerez si j'ai besoin de quelque chose.

    Sans un mot, le jeune Cédric sans alla sous le regard moqueur de Cruella qui s'alluma une longue cigarette. Elle était très très impatiente de rencontrer l'homme qui serait bientôt son garde du corps. Enfin, si il rentre dans les normes et si il arrive à la séduire. Ce qui ne va pas être chose facile vu l'état d'esprit strict de la femme d'affaire qu'est Cruella mais, qui sait peut être il parviendra t'il. Qui ne tente rien n'a rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] EmptyMer 24 Avr - 18:20



Les rayons de soleil m’obligent à me réveiller. Je cligne des yeux. Je me lève avec une mauvaise grâce. Pourquoi faut-il toujours que ce soleil me fasse saigner mes yeux ? Bien entendu, je ne saigne pas des yeux, c’est juste une façon pour dire que j’ai mal. Je crains un peu le soleil … C’est pourquoi, je préfère des lieux sombres ou des activités en pleine nuit. Mais s’il faut que je m’accommode à ceci, je le ferais avec une certaine mauvaise grâce. Je vais à la cuisine, j’ai une faim de loup, pas vous ? Soit, je vais à la cuisine. Je prends des fruits, je les dévore. Je me lave ensuite les mains et nettoie le contour de mes lèvres avec un linge propre. Ensuite, je regarde mon agenda. Ce dernier m’informe que je dois au restaurant avec Madame de Vill pour un rendez-vous. Lequel ? Pas galant, je le crains mais un rendez-vous pour m’embaucher. Comment cela ? Sachez que j’ai besoin d’avoir d’autres ressources d’argent, bien que mon métier d’argent d’interpole me rapporte assez mais je préfère être riche et dominer la ville. Ou, plutôt les dominer. D’ailleurs que vais-je faire avec cette Madame de Vill. Je serais son garde du corps. Enfin, si la jeune femme accepte de m’avoir comme tel surtout que dans mon arc, j’ai plein de cartes à jouer. Comme quoi ? Croyez-vous que je vais vous le dire ? Vous risquez de me voler la vedette, et, c’est hors de question. Je veux dominer, je veux être son garde le corps et quand je veux quelque chose, je l’ai. Point. Alors, je ne vous dirais rien. Je monte en haut, dans ma chambre. Il faut que je regarde, ce que je peux mettre ce soir. Pour la séduire en particulier. Et oui, une de mes cartes est mon charme. Ne suis-je pas beau ? Dites-le que je suis moche, dites-le ! Je sais que vous pensez le contraire. Je suis un Dieu et non un laid. Je regarde mon dressing qui contient divers costumes. Pourquoi ? Eh bien, j’aime m’habiller selon les circonstances. Des habits pour séduire, des habits pour les événements, des costumes de soirées … Et, plein d’autres encore. Je regarde encore dans cette pièce, je cherche un costume qui pourrait aller à cette soirée. Hum, et, si je prenais le costume noir avec le nœud de cravate blanche ? Oh, ça peut aller. Vous en pensez quoi vous Mesdames ? Vous trouvez que je pourrais faire l’affaire ? J’espère, pour vous, Mesdames. Je mets mon costume de côté. Ce n’est pas encore l’heure de séduire la jeune femme. Pas encore. Que vais-je ? Hum, je peux essayer de me détendre avec une partie de billard chez moi. Même si je suis encore en pyjama. Je vais dans mon salon qui est en bas de chez moi et je joue au billard, seul. Vous pensez que ce jeu nécessite un adversaire ? Pas toujours … Je joue dans ma solitude mais avec un cœur battant. Ensuite, je n’ai plus eu envie de jouer. Je quitte ce salon et je monte manger quelque chose dans la cuisine. J’ouvre le frigo. Qu’est-ce qui a dedans ? Pas grand-chose. Il faut que je fasse les courses. Un jour. Peut-être, demain si j’y pense. Hum, je prends une pizza que je fais réchauffer. Je la mange. Je regarde ma montre. Quelle heure est-il ? Treize heures et trente minutes. Qu’est-ce que je peux faire avant ce soir ? Hum, pas grand-chose. Je décide d’aller regarder un film en attendant qu’il soit dix-huit heures. Ensuite, j’irais me préparer pour plaire à Madame. Je regarde la télévision, nouvelle technologie de ce monde. Qu’est-ce que je regarde ? Cela m’est égal. J’appuie sur la télécommande pour regarder les diverses chaines. Aucunes m’attirent … Vraiment aucunes. Des minutes qui me paraissent des siècles, une chaine m’attire. Laquelle ? Celle qui diffuse un film qui se nomme Casino Royal. Je le regarde avec un certain intérêt. J’aime cette ambiance qui se dégage de ce film. Je regarde l’heure sur ma montre d’argent. Il est dix-huit heures. Le temps passe si vite quand on s’amuse, n’est-ce pas ? Je monte dans ma salle de bain pour aller me laver. Je me lave, l’eau coule sur mon corps. Après m’être finit de me laver, je vais m’habiller. Je vêtis mon corps d’un costume noir quasiment avec une chemise blanche puis une veste noir sans oublier le fameux nœud de cravate. Ce dernier est noir. Noir et blanche, ombre et lumière, vice et vertu. Tant de contraste pour un homme comme moi. Je me regarde dans le miroir. Je suis parfait. Nul pourra me résister, appelez-moi Dom Juan, mesdames. Je suis là pour réchauffer vos nuits. Il est temps pour moi de quitter ma belle demeure. Je prends une de mes voitures. Je la conduis. Puis, je m’arrête chez une fleuriste. Je me gare là-bas. Il me faut des fleurs, des roses, plus précisément. Hum, un bouquet de roses ? Des roses rouges, couleurs du sang et des roses bleus ? Pourquoi pas, j’en prends six, trois de chaque. Je prends mon bouquet à la main. Je ne sais pas pourquoi mais j’ignore si ça va lui plaire. On dit que les femmes sont sensibles à ce genre de chose. Bref, je ne suis pas très loin du lieu de rendez-vous. Je marche dans la rue en sifflotant et en pensant à cette femme. Comment est-elle ? Vais-je lui plaire ? Je vais bientôt le savoir … Très bientôt. J’arrive à ce restaurant. On me fait rentrer et on me conduit à la table de Madame. J’arrive vers celle-ci avec un grand sourire. Je suis près d’elle, je la regarde avec un sourire séducteur.

Judas ▬ Bonsoir Madame, mes hommages. Voici des roses pour votre beauté. Je suis celui que vous recherchez. Puis-je m’assoir à vos côtés Madame ?

Hum je ne sais pas pourquoi mais je sens que cela ne va pas le faire. Prions … Et, attendons. Je continue de sourire avec ce bouquet à la main. J’ai l’air idiot, je le sais et je le sens.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] EmptyMer 24 Avr - 21:52


    Pianotant ses doigts d'impatience sur le bout de la table, Cruella écrasa ce qui restait de sa cigarette dans le cendrier prévu à cet usage et fixa les gens alentours. Le premier mot qui lui vint à l'esprit pour les décrire fût pathétique. Surtout lorsqu'elle vit un jeune couple roucouler dans leur coin sous les chandelles qui les éclairés. Cette simple vision, fit rouler des yeux Cruella qui ne comprenait pas ce sentiment de simple d'esprit qu'est l'amour. Par ailleurs, elle trouvait cela tellement fleur bleue, qu'elle n'avait jamais prit la peine de tomber amoureuse à son tour. Quoi qu'il en soit, elle détourna son regard du jeune couple pour ne plus avoir à supporter cette absurdité. Lorsque subitement, son regard bleuté fût attiré par cet homme qui portait un costume noir avec un nœud de cravate blanc. Et dans ses mains, un bouquet de roses rouges et bleus. En le voyant s'approcher de sa table accompagné du jeune Cédric, Cruella comprit rapidement qu'il s'agissait de son rendez-vous de ce soir et se mit à sourire légèrement en coin.

    Le compliment qu'il avait placé à son égard dans le milieu de sa phrase fit sourire Cruella. Ce n'était pas un sourire charmé mais un sourire amusé. Cela l'a distrayé de voir un homme la courtiser de la sorte. Car, ce n'était pas la première fois qu'un homme lui fessait du charme pour avoir un bon poste dans son entreprise. Quoi qu'il en soit, elle ne resta pas de marbre face au maintien virile et au regard à la fois ténébreux et maléfique du jeune homme. Il avait beau l'a regarder d'un air idiot, il n'en restait pas moins séduisant. Quoi qu'il en soit, elle accepta les roses qui lui étaient offertes si gentiment et fit signe au gentleman de s'asseoir tout en face d'elle.

    Le jeune serveur arriva en même temps que le jeune homme s'assit sur sa chaise et lança un léger sourire à Cruella qui resta aussi froide qu'au début.

    ☼ Que désirez vous boire pour commencer ?!

    ☼ Apportez nous votre meilleure bouteille de champagne.

    ☼ Bien Madame de Vil. Je vous apporte ça tout de suite.

    Lorsqu'il eut prit la commande de la femme d'affaire, celle-ci lança un léger sourire au jeune homme au regard ardent de vitalité et de puissance. Pour l'instant, elle n'avait rien à redire sur sa tenue vestimentaire, cette cravate aller parfaitement avec ce costume. C'était déjà un bon point pour lui si il savait s'habiller correctement et sobrement sans mélanger couleurs vives avec couleurs foncées. Mais t'il aussi déterminée et imposant qu'il en à l'air ?! Elle n'allait pas tarder à le savoir en lui posant quelques questions durant ce petit dîner qui promettait d'être fort intéressant.

    ☼ Avant toutes choses Darling, sachez que vous n'êtes pas le premier, ni le dernier homme qui m'offre des fleurs pour avoir cette place que vous convoitez tant. Sachez aussi, qu'il faudra plus qu'un simple bouquet de fleurs pour m’impressionnez. Quoi qu'il en soit, je vous remercie tout de même pour cette charmante attention. Maintenant, dites moi pourquoi je devrais vous choisir vous plutôt qu'un autre ?!

    Elle le fixa longuement, tout en joignant ses mains entre elles. Alors que le jeune serveur arriva avec une bouteille de champagne dans un sceau rempli de glaçons avec deux flûtes à champagne qu'il posa sur la table. Puis, il les servit et leur sourit avant de repartir servir une autre table qui l'appelait à l'autre bout de sa salle. La femme d'affaires, trempa ses lèvres dans le liquide et sirota une puis deux gorgées. Elle se délecta de la saveur dominante sur son palais qui se dégageait des gorgées qu'elle venait d'ingurgiter. Elle n'avait jamais bu un champagne de la sorte, il n'était pas mauvais du tout. Il n'était certes pas parfait mais au moins ,il avait le mérité d'être buvable et agréable au palais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] EmptyMer 24 Avr - 22:55


Anxieux. Oui, je le suis. C’est bien la première que quelqu’un m’embauche et non l’inverse. J’ai peur. Peur de déplaire. J’ai eu cette pensée en marchant pour aller à ce rendez-vous. J’ai le tract. Est-ce ma faute de l’avoir ? Non. Je ne pense pas. Je respire pendant cette traversée. J’arrive par la suite là-bas avec mon bouquet à la main. Un jeune homme m’ouvre la porte, d’autres personnes du personnel me conduit vers Madame. Je suis à son hauteur. Je commence à lui parler. Je lui adresse mes hommages et en même temps, je lui donne ce bouquet. Je respire, un bon coup. Maintenant, c’est à elle de me répondre. Que va-t-elle dire ? Je l’ignore. Mais, j’ai peur. C’est si rare de me voir si humain, si dénué de ma mauvaise foi. Elle accepte mes roses qui avaient un sens codé. Hum, c’est bon. Je m’assois en face d’elle. Un serveur se présente à nous, il nous demande ce qu’on veut boire. Elle répond à ma place. Je n’ai pas eu le temps de retoquer quelque chose. Une femme indépendante et qui prends les directions. J’aime beaucoup ça. Vous me plaisez charmante jeune femme. Arriverais-je à vous séduire ? Sans doute, mais, allons doucement. Commençons par les étapes. Le serveur, nous laisse tous les deux, un tête à tête, mais, pas amoureux. Je la regarde avec un sourire charmeur. Que va-t-elle me dire ? Je l’ignore. Mais, patience. La patience est une petite vertu que j’ai apprise dans ce bas monde. Enfin, on va dire ça. Elle me lance un regard. J’ancre mon regard vers le sien. L’encre de ces yeux est d’un bleu vert majestueux. Je continue à sourire.

Madame ▬ Avant toutes choses Darling, sachez que vous n'êtes pas le premier, ni le dernier homme qui m'offre des fleurs pour avoir cette place que vous convoitez tant. Sachez aussi, qu'il faudra plus qu'un simple bouquet de fleurs pour m’impressionnez. Quoi qu'il en soit, je vous remercie tout de même pour cette charmante attention. Maintenant, dites moi pourquoi je devrais vous choisir vous plutôt qu'un autre ?!

Elle me fixe. Je la regarde avec un regard séducteur. Je prends une respiration et je lui souris. Mais, avant, je plonge mon regard vers le sien. Je veux la regarder et deviner ces sentiments. Or, cela ne m’est pas aisé. Elle est enfermée dans une Tour de Babel et je ne peux pas y rentrer comme cela.

Judas ▬ J’imagine que ces hommes qui ont tenté d’être votre garde du corps n’ont pas eu toutes les cartes en main. Je sais que pour ma part, sans me venter * Lui-dis-je en m’approchant un peu plus d’elle puis je reprends dans ma lancée* que j’ai des cartes bien plus supérieures qu’à celles de mes prédécesseurs. Pourquoi me choisir ? J’ai un goût sur pour m’habiller, regardez, je ne vous connaissez pas et nous sommes assorties. Je pense que c’est un bon point. Vos autres prétendants avaient ce goût ? Sinon, je suis quelqu’un … Comment dire … Qui arrive à avoir des informations, en même temps, ceci est facile pour moi. * Je m’arrête un moment, je la fixe du regard avec un sourire au coin puis je repris* Je suis un agent d’interpole. * Lui dis-je d’un murmure audible seulement pour elle, ensuite, je reprends d’une voix charmeuse.* Je traque les gens et j’arrive à accéder à certains dossiers. Ceci peut vous aider, ma chère. Pour une action quelconque. Après, je l’avoue Madame. J’ai un large réseau. Mais, tout ceci ne fera pas l’affaire. Il faut quelque chose de plus, n’est-ce pas ?

Ensuite, le serveur arrive, et nous servit. Une coupe pour Madame et une pour moi. Elle trempe ses lèvres dans ce nectar. Je fais de même. Je dois utiliser ma carte « connaisseur ». Est-ce qu’elle me sera utile et d’ailleurs, d’où est-ce que je sais ça ? Chaton, tu oublis que je suis souvent au restaurant et je goûte un peu à tout, seul ou parfois accompagné.

Judas ▬ Ce champagne est délicieux, vous ne trouvez pas mais je dois avouer qu’il n’est pas le meilleur de tous. Il y a encore des bulles qui nous font penser que cette boisson peut être une boisson gazeuse. Voulez-vous gouter le Royal ? Celui-là est parfait. Seulement, si Madame le désire. * Lui dis-je d’une voix de velour.*

Puis, un homme s’approche de Madame. Il pose sa main sur son épaule, un geste un peu … Comment dire, intime ? Je le regarde.
Monsieur ▬ Madame De Vill, je peux avoir un autographe ? Ma fille adore vos créations.
Judas ▬ Monsieur, vous savez qu’en temps normal, on demande un autographe après que les célébrités ont fini de manger, et, nous n’avions pas commencé à manger, Madame et moi. Donc, votre fille attendra que nous avions finit. Et, je trouve cela, irrespectueux de votre part de déranger Madame. Maintenant, laissez-nous finir notre repas ou plutôt le commencer. Sinon, je vous ferais comprendre d’une autre façon. Désirez-vous la connaître ?
Monsieur ▬ Non, pardon, Madame, au revoir Madame.

Je le regarde partir. Nous sommes de nouveau seul, elle et moi. Un serveur s’approche de nous. Il nous donne les menus. Je lui souris et je lui rajoute.

Judas ▬ Monsieur, est-ce que vous pouvez faire en sorte que cet homme qui vient de s’assoir là-bas ne nous importunes plus, s’il vous plait ?
Serveur ▬ Bien, Monsieur Sullivan.
Judas ▬ Je vous remercie. * Je regarde le menu puis au bout de quelques secondes, je rajoute.* Madame, a-t-elle trouvé ce qu’elle souhaité manger comme mets ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] EmptyJeu 25 Avr - 16:35


    Aux dires du jeune homme, Cruella eut un léger sourire de surprise. Elle ne s'attendait guère à une t'-elle réponse venant de sa part. Au contraire, elle s'attendait à une réponse tout autre que celle qu'il venait de lui fournir. Ce n'est pas pour autant qu'elle ne lui plaisait pas, c'était juste sûrement de voir autant d'assurance et maîtrise de soit dans une seule et unique phrase. Le rapprochement à la fois félin et séducteur de son interlocuteur, signalèrent à la femme d'affaires que ce n'était pas la première fois que cet homme essaye de ce vendre à quelqu'un et elle aimait beaucoup les hommes qui savent ce qu'ils veulent. De plus il avait raison au sujet de ses prédécesseurs, il avait plus de cartes prenantes et persuasives que les trois anciens-prétendants réunis. En plus de cela, il avait un goût certain pour la mode, ce qui était tout le contraire des trois autres, qui n'avaient toujours pas compris qu'il ne faut jamais porter plus de trois couleurs différents. Quoi qu'il en soit, elle essaya de rester un maximum distante pour ne pas lui montrer qu'il avait une chance certaine d'être engagé comme t'-elle mais, lorsqu'il lui avoua qu'il était agent d'interpole, Cruella accentua d'avantage son regard sur lui. Ainsi donc, il était chargée de traquer des personnes et de fouiller dans des dossiers strictement secret si cela lui chante. En effet, cela serait une aubaine pour elle si il venait à lui fournir quelques information sur certaines personnes. Quoi qu'il en soit, elle lui jeta à présent un léger sourire avant de s'allumer une autre cigarette.

    ☼ Votre goût en matière de style vestimentaire est non seulement un bon point Darling mais une obligation. Hors de question pour moi d'être vu en compagnie d'un garde du corps mal fagoté. Il en va de mon image de marque. En ce qui concerne votre domaine de travail, je dois dire que cela me plaît. Je pourrais m'en servir pour tellement de projets mais, passons ce n'est pas le sujet de notre dîner. De plus, il est vrai qu'il faudra plus que ça pour que j'accepte de vous engagez. Cependant, vous m'avez l'air d'un homme qui sait ce qui veut et j'adore ça.

    Elle lui lança un autre léger sourire alors, qu'une brume de fumée sortit de ses fines lèvres rougeâtres. Elle le fixa intensément de ses yeux verts bleutés et but une autre gorgée de son champagne. Et lorsqu'il fit de même, le gentleman prit la parole du'une voix experte pour lui parler de ce champagne qui était certes délicieux au palais, mais qui n'était pas le meilleur de tous. Il lui conseilla de goûter d'une voix de velours "le Royal". Un champagne pour lequel Cruella avait une profonde affection. La première fois qu'elle en avait bu, c'était en France lors de la collection Automne/Hiver organisée par la Maison Lepelt. À peine avait-elle posait ses lèvres dans ce délice pétillant de douceur, qu'elle prit la peine d'en attacher cinq grosses boîtes dans l'un des quartiers riches de Paris.

    ☼ Je connais aisément bien "le Royal" et vous avez raison, celui-ci est tout simplement divin pour le palais. Je serais donc ravie d'en boire une coupe ou plus.

    Elle lui sourit à nouveau tout en expirant une autre bouffée de sa cigarette lorsqu'elle sentit une main d'inconnu lui toucher l'épaule. Elle l'a fixa puis fixa d'un regard neutre mais hautain l'homme qui venait de la poser. Et lorsqu'il lui avoua que sa fille voulait un autographe qu'elle aimait ses créations, elle roula des yeux d'un air voulant dire : *Qui ne les aimeraient pas imbécile ?!*Elle voulait par la suite ajouter quelques chose mais le jeune homme prit l'initiative de prendre la parole à sa place. Cruella regarda la scène avec beaucoup d'amusement tout en gardant un visage sérieux et de marbre. Elle commençait vraiment à le trouver intéressant, avec une t'-elle répartie et sens de l'intimidation, elle ne pouvait pas passer à côtés d'une t'elle mine d'or avec un talent si distinct. Et lorsque l'inconnu s'excusa auprès de Cruella celle-ci expira une autre bouffée de fumé et se mit à ricaner légèrement. Et lorsque le jeune homme se rassoit, elle lui jeta un lèger sourire satisfait.

    ☼ J'aurais pu virer ce cloporte par moi-même mais, votre intervention m'a tellement divertie et amusée qu'à l'avenir je vous laisserais parler à ma place. Félicitation M. Sullivan, vous êtes à présent le garde du corps de Cruella de Vil. Et n'oubliez pas Darling, un seul faux pas et je n'hésiterais pas à vous virez sur le champ.

    Cette fois-ci ce n'est pas un sourire qu'elle lui offrit mais un regard sérieux. Elle en avait assez des balourds et des moins que rien. Trois d'un coup s'en était assez, plus jamais elle ne voulait revivre ceci et elle espérait que cet homme serait celui-ci qui parviendrez à la protéger et à la servir bien comme il faut. Et avec ce qu'il venait de lui montrer avec l'inconnu de tout à l'heure, elle était sûr qu'elle ne se trompait en l'engageant. Alors qu'elle se rassurait sur sa décision, le jeune serveur s'approcha de leur table et leur donnèrent à chacun une carte avec des menus plutôt alléchant même si, celui-ci manquait de caviars et de foie gras. Elle le scruta tout de même de long en large et décida de prendre une salade césar au saumon. C'est alors que son nouveau garde du corps se mit à l'a questionner sur ce qu'elle souhaitait manger. Elle lui lança un léger sourire puis écrasa son mégot dans le cendrier.

    ☼ Je prendrais seulement une salade césar au saumon Darling.

    Elle lui sourit et se ralluma une cigarette. Puis jeta un rapide regard vers l'inconnu qui voulait un autographe pour sa fille qui était justement présente. Elle sourit en soin en disant que cette jeune demoiselle aurait pu venir d'elle même au lieu d'envoyer cette larve qui lui sert de père. Encore une qui n'est pas capable de faire la part des choses, encore une qui n'ira jamais dans la vie pour ne rester qu'en arrière plan. Plus tard, elle apprendra que la vie est une jungle et qu'elle ne fait pas de cadeaux aux faibles et aux assistés accompagné de leur papa chéri.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] EmptyVen 26 Avr - 22:57



La sentence de ce jugement est arrivée. J’allais savoir si une jeune femme acceptait de me prendre comme garde du corps. En arrivant au restaurant avec un bouquet à la main, je me rapproche de ma future employeuse. Puis, je lui présente mes roses. Ensuite, le serveur arrive, elle commande du champagne. Je n’ai pas eu le temps de le demander. Elle était plus rapide. Elle me plait déjà, cette femme. Elle me demande pourquoi je pourrais être un bon garde du corps. Je soupire et je lui expose quelques-unes de mes principales cartes à jouer. La première est que j’avais très bon goût, en effet, je suis toujours bien habillé. N’est-ce pas magnifique ? Je vous rajoute par la suite que je suis un agent d’interpole et que je traque les gens. Et, je lui avoue que j’ai un large réseau. Cela est très utile pour mener à bien mes projets de grands vilains. Le mal et le vice sont en moi, que voulez-vous que je fasse contre ça ? Je ne peux rien faire. C’est inscrit dans mes gênes. La germination du mal ne peut se défaire donc. Que va-t-elle me répondre ? Avec mes mots délicieux va-t-elle m’accepter ? Vais-je gagner ? Je ne sais pas encore. Je suis patient. Très patient. Elle me sourit légèrement puis elle tire sur sa cigarette.

Cruella ▬ Votre goût en matière de style vestimentaire est non seulement un bon point Darling mais une obligation. Hors de question pour moi d'être vu en compagnie d'un garde du corps mal fagoté. Il en va de mon image de marque. En ce qui concerne votre domaine de travail, je dois dire que cela me plaît. Je pourrais m'en servir pour tellement de projets mais, passons ce n'est pas le sujet de notre dîner. De plus, il est vrai qu'il faudra plus que ça pour que j'accepte de vous engagez. Cependant, vous m'avez l'air d'un homme qui sait ce qui veut et j'adore ça.
Judas ▬ Il est naturel pour moi, Madame de vous satisfaire. C’est en me regardant qu’on sait que je protège une belle femme, comme vous. Et bien, vous pouvez utiliser tout cela. Je serais ravi de connaître la suite de ce que vous allez faire de ces informations. Je comprends que je ne suis pas parfait mais j’ai beaucoup de qualités. * Lui dis-je avec un sourire puis je lui réponds avec d’une voix mielleuse.* Je suis ravi de vous plaire Madame.

Ensuite, le serveur arrive et nous apporte le champagne. Nous le buvons. Puis, je fais part de ce que j’en pense. Qu’est-ce que je dis ? Oh que j’aimais bien ce Champagne mais qu’il n’était pas aussi bon et délicieux que le Royal. Ce dernier contenait très peu de bulles, ce qui était parfait pour nos papilles gustatives. Que va-t-elle dire ? Patience, ami. Patience, il faut être armé de patience pour séduire comme elle.

Cruella ▬ Je connais aisément bien "le Royal" et vous avez raison, celui-ci est tout simplement divin pour le palais. Je serais donc ravie d'en boire une coupe ou plus.
Judas ▬ J’en suis heureux. Il me semble qu’on peut l’accompagner avec des tranches de saumon et de caviar, avez-vous goûtez ? On dit que c’est délicieux.

Elle me sourit et continue de tirer sur sa cigarette. En respirant celle-ci, cela me donne envie de fumer mon petit cigare que je vais bientôt prendre. Généralement, je le prends après avoir commencé le plat, c’est-à-dire, pas maintenant. Un homme arrive et il désire un autographe pour sa fille. Madame lui rétorque qui ne les aime pas. Je le remballe par la suite. Il ne doit pas importuner Madame. J’ai réussis. L’homme part et me relaisse seul avec Madame. Je l’entends rire, un ricanement. Je souris avec un regard ravageur.

Cruella ▬ J'aurais pu virer ce cloporte par moi-même mais, votre intervention m'a tellement divertie et amusée qu'à l'avenir je vous laisserais parler à ma place. Félicitation M. Sullivan, vous êtes à présent le garde du corps de Cruella de Vil. Et n'oubliez pas Darling, un seul faux pas et je n'hésiterais pas à vous virez sur le champ.
Judas ▬ J’en suis heureux Madame de vous avoir diverti, mais, s’il revient, croyez moi qu’il sera recouvert de blessure. Il ne devait pas vous importuné. * Je lui souris puis je la regarde avec un regard pénétrant.* Je vous remercie Madame. Je serais un bon garde du corps. Le premier qui touche, il aura affaire à moi. J’accepte cela, ma chère Madame.

Elle m’offre un regard sérieux. Je lui lance un sourire au coin. Le serveur arrive. Je lui demande d’abord que l’homme qui a importuné Madame ne revient pas nous déranger puis je demande à Madame ce qu’elle désire.

Madame ▬ Je prendrais seulement une salade césar au saumon Darling.
Serveur ▬ Bien, c’est noté Madame. Et, vous Monsieur Sullivan ?
Judas ▬ Je prends comme entrée, comme Madame. Elle me donne envie de prendre cette salade. D’ailleurs, je n’en ai jamais goûté. Après ceci, j’aimerais un morceau de biche avec des patates.
Serveur ▬ Bien Monsieur.

Et, il nous laissait encore seul. Elle et moi. Je la regarde avec un grand sourire puis je sors mon cigare. Je le fume avec délice. Je me ressers du Champagne. Puis, je lève mon verre vers elle comme pour porter au toast.

Judas ▬ A notre association Madame et en espérant à vous plaire dans mon rôle de garde du corps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] EmptyJeu 2 Mai - 22:48


    Il était heureux d'avoir été engagé par Cruella. Et elle aussi avait été satisfaite du choix qu'elle venait de faire. Elle était certaine, de ne pas se tromper sur le compte du jeune homme. Pour une fois, elle se donnait le bénéfice du doute, se disant qu'il ne pourrait pas être pire et plus balourd que les trois autres qu'elle avait engagé avant lui. Non, ce Judas Sullivan était loin d'être stupide et incompétent. Elle s'en rassura alors qu'elle tira une fois de plus sur sa longue cigarette et que leur commande respective furent notés par le jeune serveur. Elle lui lança un léger sourire alors qu'il sortit de sa poche, un cigare digne d'un roche homme d'affaires. Elle contempla de ses yeux, ce cylindre formé d'une feuille de tabac plus consistante que celle pour ses cigarettes. Elle n'avait jamais fumé le cigare, l'odeur qu'il dégageait lui donné un peu la tournante mais cela ne l'a dérangé pas plus que ça. Et lorsque son nouveau garde du corps tira dessus, une énorme fumée balaya la sienne. Elle sourit en coin alors qu'il leva son verre de champagne qu'il venait de re-remplir pour porter un toast.

    Cruella fit de même et engagea à son tour la parole pour compléter les dires de son employé : ☼ À nous Darling ! Et cette collaboration qui je l'espère durera indéfiniment. Elle entrechoqua son verre de champagne avec le sien et bu une longue gorgée avant de tirer une autre bouffée sur sa cigarette.

    Elle lui lança un autre sourire alors qu'une jeune demoiselle, la fille de l'homme en question qui était venu tout à l'heure pour un autographe resta plantée là. L'adolescente resta pétrifiée d'être à côté de son idole, elle ne pouvait rien faire d'autre que de la dévisager avec sa feuille et son crayon. La femme d'affaires, lui jeta un regard hautain avant de rire légèrement tout en écrasant son mégot dans le cendrier.

    ☼ Vous devez être la demoiselle qui voulait un autographe et qui a envoyé son père à sa place ?! Vous savez Darling, dans la vie, il faut mériter son dû. Et croyez vous que vous méritiez cette autographe ?!

    L'adolescente baissa les yeux un moment puis, les releva pour faire à cette femme qui l'a terrorisé malgré toute l'admiration qu'elle avait pour elle et son travail.

    ☼ Non Madame de Vil ! Je ne mérite pas cet autographe mais j'ai toujours rêvé avoir un autographe de vous que par peur de vous déplaire j'ai envoyé mon père. Et, je me rends compte que j'ai fais une terrible erreur en l'envoyant vous voir.

    Cruella roula des yeux puis, sourit en coin. Elle était satisfaite de voir que ces paroles venaient de faire réagir la demoiselle en face d'elle. Elle aimait voir la peur et l'incertitude planée dans l'esprit de ses interlocuteurs. Qu'ils soient associés, employés et fans, elle aimait leur donner l'impression qu'elle se fichait de leur avis et opinion alors qu'en faites, ce n'était qu'une tactique pour les obliger à en vouloir toujours plus. Alors dans un geste rapide, elle se saisit du stylo et du morceau de papier des mains de la demoiselle et signa d'une de ses plus belle signature.

    ☼ Tenez Darling ! Et souvenez vous, l'avenir arrive à ceux qui sont prêt à tout pour le posséder. Maintenant, allez vous en.

    Sur ces mots, l'adolescente s'en alla collant l'autographe contre son coeur. Dans ce même moment, le jeune serveur arriva avec les deux salades césars aux saumons et les posa en face de chacun. Et repartit aussitôt sous le regard strict de Cruella. Qui reporta bien vite son attention sur Judas.

    ☼ Dites moi Darling ?! Avant que nous mangions cette salade, j'aimerais savoir certaines choses concernant votre vie privée. Etes vous marié et avez vous des enfants ?!

    Elle se doutait bien qu'un homme t'-elle que lui, ne pouvait pas être célibataire. Divorcée peut être mais pas célibataire. Un homme qui dégageait un aussi immense charisme que le sien, ne pouvait pas vivre seul éperdument. Cruella avait bien sentit, que le jeune homme avait eu plus d'une femme dans sa vie mais qu'une seule avait dû attirer vraiment son attention et lui donnant trois enfants. Chose que Cruella ne connaitre jamais. Car, disons que les enfants petits comme grands ne sont et ne seront jamais sa tasse de thé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] EmptyVen 10 Mai - 22:56



La vie est une série d’épreuve, on arrive à certaines et à d’autre ont perds. C’est comme ça. L’épreuve que j’ai affronté est mon entretient avec Madame. J’ignorais si j’allais réussir. Mais, j’ai réussis … Comment ? Eh bien, après avoir abattu quelques cartes, mes meilleurs atouts comme celui d’être une personne qui s’habille correctement ainsi qu’être un bon traqueur. Et oui, messieurs ou mesdames, méfies vous de moi, je saurais vous retrouver. N’ importe où. Je peux remercier mon ancienne vie pour ça. Ensuite, après avoir un peu parlé, nous goutons du champagne. Pas un des meilleurs, je vous l’accorde. J’en fais la remarque à Madame et je lui vante le Royal. Un champagne délicieux dans notre palais. Puis, un homme vient importuner Madame à cause d’un autographe. Je le remets vite à sa place, on n’importune jamais Madame ! Jamais. Elle a ri. Et, c’est après mon intercalation avec l’homme que Madame décida de me nommer Garde du Corps. J’en suis heureux, très heureux. Je peux continuer à rouler sur l’or avec ce rôle. Peut-être, plus, si je deviens assez proche de Madame. Oh, ne me regardez pas ainsi. Je ne suis ni le premier ni le dernier qui donne des promotions aux employés quand ils passent par la casse « privée ». Je chasse cette idée aussitôt de ma tête. Il ne faut pas que je pense à ça. Pas maintenant. C’est malsain. Et puis, c’est ma patronne … Qui est ma fois, bien désirable. Je me demande si celle-ci a eu des relations. Des relations sexuelles. Hum, comment arriver à lire en elle ? Elle est impassible. Je pense que je vais le découvrir plus tard. Ensuite, elle et moi, nous commandons nos plats. Elle, qu’une simple salade et moi, deux plats. J’ai besoin de viande, de sang pour satisfaire mon appétit. Ce dernier n’est pas ma libido, non, il n’est que … Vital. Enfin, c’est la nourriture. Nous sommes donc de nouveau seul. Pour combien de temps ? Qu’est-ce que j’en sais ? Je n’ai pas acheté une boule pour dire l’avenir. Je ne me soucie pas du lendemain, je veux me soucier que de l’instant présent et oublier le passé. Je nous ressers du champagne. Et, je lève un verre par la suite. Je lui souris. Que va-t-elle dire ? Je l’ignore. Je l’ai dit tout à l’heure, je ne suis pas divin. Vous êtes sourds ou quoi ? Sérieusement, je me le demande parfois. Bande d’incapable !

Cruella ▬ À nous Darling ! Et cette collaboration qui je l'espère durera indéfiniment.
Nos coupes se touchent. Je lui souris, un sourire séducteur. Charmeur. Je suis le mal. Pas le plus grand des fléaux certes, il y a toujours plus pire que moi, mais, quand même, je fais partie des méchants. Et, je ne pense pas que je pourrais changer cela. C’est dans ma nature de vilain. De plus, je suis attiré par la vengeance. Celle-ci m’anime. Je dois détruire ma famille, enfin, les autres membres de ma famille. Puis, une jeune fille arrive. Est-ce la fille de l’autre homme là-bas ? Devais-je m’inclure devant le débat déjà commencé par Madame ? Je ne pense pas que je devais le faire. Je laisse les deux femmes discuter. Tandis que moi, je fume mon cigare. J’apprécie de tirer ma clope. J’aime ça. Je me sens mieux. Meilleur. Madame cède à l’exigence de la gamine, je la regarde avec un sourire cordial. Après, la gamine part. Je suis de nouveau seul avec Madame. Et, pour combien de temps ? Encore cette question ? Cessez de me poser cette question. Je ne sais pas, nous verrons bien.

Cruella ▬ Dites moi Darling ?! Avant que nous mangions cette salade, j'aimerais savoir certaines choses concernant votre vie privée. Etes vous marié et avez vous des enfants ?!
Judas ▬ Bien, posez moi toutes les questions que vous désirez Madame, je vous répondais. * Je souris puis je prends une profonde inspiration* J’ai eu jadis une femme avec trois enfants. Mais, je ne les ai plus revus. J’ignore où ils sont mais je n’ai qu’un but, les retrouver. *Je la regarde, je lui fais un sourire charmeur* Je suis donc célibataire et cela ne m’empêche pas de vivre ma vie.

Je ne sais pas si ma dernière phrase pouvait lui donner un indice sur ma vie sexuelle bien remplie. Peut-être ? Je n’en sais rien. Je ne sais pas. Le serveur nous sert nos salades. Je commence à manger. Je la regarde avec un sourire.

Judas ▬ Madame, désire-t-elle de boire un coupe du Bordeaux pour accompagner cette salade ou plutôt un vin pamplemousse ? J’ai entendu que ce vin se mêlait avec aisance avec cette salade.

Je la regarde avec un sourire. Puis, quelqu’un me renverse de l’eau sur mon pantalon. Je me lève et je regarde cette personne avec un sourire qui n’était pas tendre du tout.

Judas ▬ Monsieur, il me semble que vous n’êtes pas adroit de vos mains. J’espère pour vous que vous êtes assez riche pour me repayer un pantalon.
Monsieur ▬ Je … Je m’excuse monsieur, pardonnez-moi.

Il repart. Je le laisse partir, je bouillonne de rage. L’écume de ma rage ne pourra pas se défaire aisément, je le sens.

Judas ▬ Madame, je suis désolé pour mon pantalon taché. Si cela ne vous dérange pas, je pourrais aller chez moi me changer mais je ne pense pas cela soit permis dans un dîner comme le nôtre …
Revenir en haut Aller en bas
Kayla N. Sullivan

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Kayla N. Sullivan
J'ai posé bagages ici le : 11/10/2012 Jouant le rôle de : Nala Nombre de messages : 1903 On me connait sous le pseudo : Mélou. Un merci à : Shiya; Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Amber Perfect Heard.
MessageSujet: Re: Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] EmptyMer 5 Juin - 17:22

J'archive Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] 1823284050




Take a breath
and see the truth
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Be My Bodyguard And I Promise A Bright Future [Cruella & Scar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vers une future proie [PV Garret Worfken / Selantis Shya] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-