AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Sosh : forfait mobile 80 Go sans engagement à 14,99€ (même après ...
14.99 € 24.99 €
Voir le deal

Partagez

Une sacrée rencontre | Lukà Vide
Une sacrée rencontre | Lukà Vide
Une sacrée rencontre | Lukà Vide
Une sacrée rencontre | Lukà Vide
Une sacrée rencontre | Lukà Vide
Une sacrée rencontre | Lukà Vide
Une sacrée rencontre | Lukà Vide
Une sacrée rencontre | Lukà Vide
Une sacrée rencontre | Lukà Vide
Une sacrée rencontre | Lukà Vide
 

 Une sacrée rencontre | Lukà

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Une sacrée rencontre | Lukà Une sacrée rencontre | Lukà EmptyMar 21 Mai - 12:49

J’étais plantée devant la chaine des dessins animés en mangeant des sucreries, vautrée comme une larve pour essayer de comprendre comment tout ça allait terminer. C’est vrai que c’est une très belle histoire d’amour mais comment le cygne peut-il devenir une princesse alors que le prince Arthur a fait une déclaration à une autre qu’il prend pour sa belle ? J’adore les histoires d’amour, ça met un peu de piquant à ma vie si morose puisque depuis que je suis une humaine, je rêve du grand amour sans pour autant le chercher. Il faut dire qu’avec trois grandes sœurs, ce n’est pas toujours facile. Je suis la petite dernière de la portée et lâchée dans ce monde, je ne comprenais pas tout aux us et coutumes des humains. Ils sont tellement bizarres aussi que j’ai du mal à m’adapter. Moi qui passais le plus clair de mon temps cachée dans un terrier, me voilà maintenant au grand jour. Petite, toute timide, invisible aux yeux des autres, je passe inaperçue sauf quand on s’attarde sur mes cheveux qui sont plus platine – selon les dires des autres – que brun, comme ceux de mes deux sœurs ainées.

A la fin du film, je me décidai à me lever pour sortir un peu me dégourdir les pattes. J’aimais tellement courir avant et maintenant mon corps est fatigué au moindre effort. C’est bizarre le corps humain quand on y pense. Je mange des choses que je n’aurai jamais pu avaler en étant un lapin et je raffole toujours autant des carottes. Il fait beau, il fait presque beau. Vêtue d’une robe bleue turquoise, j’avais noué mes cheveux en arrière pour ne pas qu’il me tombe dans les yeux avant lacer mes sandales. Je détestai la texture du tissu sur mes pieds, sans doute car je fus trop habituée à mon ancienne vie de lapine. Lunettes de soleil sur le nez, j’arpentais les rues avant d’avoir un peu faim. Dans la forêt, il y aura simplement suffi que je me baisse, alors que là, je suis seulement affamée et je ne sais pas où aller. On m’a souvent parlé des supermarchés, d’un endroit où l’on pouvait acheter de la nourriture. Dans ce monde, rien n’est gratuit. J’entre donc dans l’imposant commerce avant de commencer à flâner en faisant marcher mon flair qui est moins puissante que dans ma vie d’avant. Je passe du côté du rayon des légumes quand une envie de carottes me prend. J’avance timidement tandis qu’un homme me double, sans doute pressé et prend le dernier kilo de carottes. Je remue un peu mon nez avant de tapoter doucement sur son épaule. « Excusez-moi monsieur, mais c’est le dernier, est-ce que je peux l’avoir ? » Je lui demande timidement perdue devant ses coutumes nouvelles pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une sacrée rencontre | Lukà Une sacrée rencontre | Lukà EmptyVen 31 Mai - 1:43



La vie de l'horloger de Fantasia Hill s'améliorait de jour en jour. Autrefois, dans une boutique étroite, sombre et vide, Lukà Latecoere travaillait sans relâche sur de toutes petite pièces à longueur de journée: n'ayant que peu de clients, sa vie n'était pas à l'égale de celle de certains de ses camarades. Souffrant de nombreux problème financier, l'ex lapin blanc de pays des Merveilles avait dut se hâter de trouver ses congénères. Le premier qu'il avait retrouvé était Stefan Kindle, l'ancien lièvre de mars dont l'activité favorite était devenue le métier: il tenait le salon de thé le plus en vogue de la ville. Si, sous sa forme de lapin, ils avaient eut du mal à s'entendre, il n'en était plus de même alors qu'ils pouvait désormais se parler comme des hommes. Son camarades aux longues oreilles n'avait pas hésité à lui proposer son aide et Lukà vivait depuis chez Stefan et son adorable petite amie devenue maman poule. Les farces de Stefan rythmaient sa journée et Lukà voyait des jours meilleurs se propager à l'horizon. Lorsque Judas Sullivan franchit le seuil de sa boutique et en tomba amoureux, le destin du petit horloger changea et il commença à se faire connaître.
Ce jour là, Lukà avait travailler dur: la famille Sullivan lui avait fait une grosse commande et l'ancien lapin blanc, désireux de rester dans les bonnes grâce de son protecteur, se tuait à la tâche. Lorsqu'il ferma boutique de bonne heure ce jour là, il savait qu'il passerait la soirée seul. Avec un sourire, il repensa aux confidences de son ami et à l'heureuse nouvelle qui parviendrait à ses oreilles le lendemain. Il décida donc de se faire une soirée de célibataire endurcie avec au programme divers plat à base de carottes et un DVD.
Les carottes étaient le plat préféré de Lukà, vestige de son ancienne vie et le jeune homme en achetait près de deux fois par semaine. Alors qu'il entrait dans le supermarché, il repéra son étale favorite où restait, après une journée difficile, plus qu'un seul sac de sa friandise favorite. Le lapin posa le sac de ce mets délicat dans son panier, se préparant à vagabonder dans les rayons comme à son habitude.

Une main se posa alors sur son épaule et il sursauta. Lukà n'avait jamais été un grand courageux. Cela datait de son service chez la Reine Rouge, laquelle n'hésitait pas à couper la tête de quiconque l'a contredisait ou lui déplaisait. Il n'était pas mécontent de ne pas l'avoir retrouver celle là !
La main appartenait à la plus jolie jeune fille qu'il lui eut été donner de voir. Une adorable blondinette aux regard claire et à la peau lisse. Cette frimousse ne lui était pas inconnue, la demoiselle lui rappelait étrangement Daisy Bunnier, l'une de ses plus proche amie et également une ancienne amie lapin au fort caractère. BIen moins assurée, la jeune fille qui se trouvait devant lui l'en perturbait davantage. Autant Daisy et Trixie étaient mignonne, autant le joli minois qu'il avait devant les yeux lui faisait perdre ses moyens.
Avec une voix claire, elle lui demanda si elle pouvait avoir le dernier paquet de carotte. Il eut un instant de "bug" avant de comprendre ce qu'elle lui disait. Il bafouilla quelques mots et, regardant la tentation ultime qui se trouvait dans son panier, hésita. Elle avait beau être mignonne, elle lui en demandait beaucoup ! Les carottes étaient le plat favori de Lukà certes, mais Stefan n'en refusait jamais et il avait une fâcheuse tendance à passer mettre le nez dans le frigo: donner de kilo voulait dire se priver de carotte pendant le week-end ! Etait-il pret à cela ?

Pourquoi n'essayez-vous pas un autre magasin ? Je suis sur qu'il y en a d'autre des carottes ! Ce n'est tout de même pas le dernier kilo de Fantasia Hill !

Il se surpris lui même à prononcer ces mots. Ce n'était pas son genre d'être aussi direct avec les gens. Au contraire, Lukà était plutôt timide, jamais il n'aurait osé parler ainsi ! Voyant le regard de la demoiselle face à lui et la moue qu'elle semblait prendre, il posa son panier à terre et s'excusa à plate couture

Pardonnez moi ... Je n'ai pas vraiment l'habitude du contact ...

Il était vrai qu'en dehors de Stefan et Leila, il ne voyait pas grand monde: Nimüe était très occupé ces derniers temps, Judas était l'un de ses clients et Jean semblait avoir disparu de la surface de la Terre. Il se voyait mal comblé son manque d'affection sociale par Baichi, cet espèce d'avorton mythomane ! De plus, même s'il avait été un lapin avec la capacité de parler, les relations sociales n'avaient jamais été son fort ! Lorsqu'il était au service de la Reine, on ne lui demandait pas d'être agréable, juste ponctuel, chose qu'il avait beaucoup de mal à faire, son adhésion au partisan de la Reine Blanche ne lui avait pas apporter beaucoup plus d'amis, les gens s'étaient, à juste titre, méfier de lui jusqu'a la victoire d'Alice. S'il n'arrivait pas à se faire des amis, il aurait du mal a parler aux inconnus dans les supermarchés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une sacrée rencontre | Lukà Une sacrée rencontre | Lukà EmptyLun 24 Juin - 15:27


Pourquoi est-ce que cet homme semblait si froid ? Je ne comprenais rien aux ‘hommes’ en ce qui me concerne bien qu’on ne sache plus réellement s’ils sont hommes ou anciennement animaux. C’est bien mon problème. Je ne savais plus qui était qui. Confuse et complètement désorientée. J’aurai aimé demander conseil à mes sœurs mais ces dernières étaient occupées à tomber amoureuses et vivre leurs vies. Moi aussi, je rêve d’amour mais visiblement les hommes ne rêvent pas d’amour avec moi. Je ne sais pas pourquoi, ni comment mais c’est sans doute parce que je suis encore trop jeune dans ma tête. Sans doute ceci oui. Je regardai avec envie le petit paquet de carottes tandis que l’homme ne voulait pas le céder. Pourquoi donc ? Enfin, il suffisait que je demande quelque chose dans l’autre monde et on me le donnait. Je lui fis un maigre sourire avant d’avoir envie de déguerpir. Sans doute parce que l’homme fut un chasseur ou quelque chose dans ce genre. Je n’aime que les lapins de toute façon. J’ouvre la bouche avant de la refermer. Réfléchies Tressie, ne dis pas de bêtises.
-          Bah on pourrait se le partager nan ?
La fille qui croit trop en le genre humain et en la bonté des personnes. C’est vrai que pour moi tout le monde est tout beau et tout rose mais je ne sais pas, cet homme ne pouvait pas être si avare. Enfin, je sais que les lapins ne peuvent se résoudre parfois à partager leurs repas.
-          Vous étiez un lapin aussi ?

Je lui fais un maigre sourire avant de commencer à remplir mon sac de salades sans oser le regarder. C’est là qu’il me dit « Nan justement, j’aime manger du lapin aux carottes c’est mon plat favori » Je déglutis à cette pensée avant de me mordiller la lèvre inférieure pour fermer mon sac. Puis, je cherche une échappatoire car je ne suis pas le genre de filles qui aime être en compagnie d’un parfait étranger. Aussi mignon soit-il ! 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une sacrée rencontre | Lukà Une sacrée rencontre | Lukà EmptyMar 2 Juil - 1:16

La belle lui semblait si proche, et si loin à la fois ... Peut être avait-il réellement été trop froid avec elle lorsqu'elle lui avait demandé le paquet de carotte ? Elle semblait vouloir fuir, loin de lui et de sa mauvaise humeur, loin de sa froideur digne du pôle nord et de ses questions. Mais elle, elle le perturbait plus qu'il ne l'aurait cru. Pourtant, ami avec Daisy et Trixie, il savait que ce visage n'était pas étranger, il était habitué à fréquenter les deux jeunes femmes et il savait qu'elles avaient deux autres soeurs: c'était des quadruplées, le genre de détail qu'on ne peut oublier.
Pourtant, avec ses cheveux blonds, presque blanc, et ses grand yeux clairs, il en oubliait jusqu'à son nom ... Elle était si jolie, si unique. Il n'avait jamais ressentit cela mais dès qu'il avait croisé son regard, il avait senti son âme être aspiré par le sourire de la charmante demoiselle face à lui. Quel idiot ! La faire fuir à cause de son manque de sociabilité ... C'était Stefan qui pourrait rire de lui ...

Il imaginait très bien l'ancien lièvre de Mars s'esclaffer devant sa tasse de thé, s'étouffant avec des petits sablée à la simple évocation de cette scène pour le moins ridicule. Il imaginait Leila tenter de le calmer tout en dissimulant son rire, il s'imaginait à merveille, penaud sur sa chaise à entendre les conseils de son ami tout en ne les écoutant que d'une oreille. Et qui aller voir ? Nim' ? Il se voyait mal lui raconter ses histoires de coeur ... Daisy ? Il risquait gros si cette dernière apprenait qu'il avait eut le plus grand des coups de foudre du monde pour sa petite soeur. Et elle ne le plaindrait certainement pas du râteau qu'il allait se prendre ! Non non non, on ne touche pas au soeurs Bunnier. Le grand frère de ses dames y veillait et c'était un coup à se mettre mal avec la petite famille.
La seule chose qu'il lui restait à faire, c'était observer cet ange tombé du ciel s'en aller avec ce divin pack de carotte sans rien dire.

Bien sur, il pouvait se tromper, et elle n'avait peut être aucun lien avec Trixie et Daisy, mais cette frimousse était reconnaissable entre mille. Le caractère calme et doux de la demoiselle contrastait fortement avec le tempérament de feu qu'il connaissait de ses soeurs présumées, aussi le doute s'insinua dans son esprit tel un serpent alors qu'il s'apprêtait à commettre l'irréparable. Lui, Lukà Latecoere allait proposer un rendez-vous à la demoiselle ... Au pire, il serait vite atomiser de la surface de la Terre par un duo de soeur en colère au mieux, il dînait avec une jolie jeune femme.
Il n'avait eut que peu de petites amies dans sa vie, et plus particulièrement depuis qu'il était devenu un homme. Ses réactions humaines lui faisaient donc de drôles d'effets et l'adrénaline qui embrumait son cerveau lui donna une vague de courage pour poser la question fatidique.

"Ou alors, on pourrait les manger ensemble ? Cela vous dirais de venir dîner chez moi ?"

Il se trouva alors stupide de demander cela à une parfaite inconnue ! Elle allait sans doute le prendre pour un fou, au pire, un pervers. Il fallait dire qu'il ne savais pas vraiment comment proposer cela sans l'effrayer.

"J'étais un lapin blanc dans un pays magique qui ressemble de très loin à celui ci ..."

Qu'avait-il donc à perdre à présent. Rouge de honte et de timidité, il s'apprêtait à lui dire d'oublier sa question. Il avait été trop vite ! Il avait du la mettre mal à l'aise ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une sacrée rencontre | Lukà Une sacrée rencontre | Lukà EmptySam 6 Juil - 14:41

Finalement, son air se radoucit. Oui, je sais que je suis quelqu’un qui est un peu naïf, mes sœurs et mon frère me l’ont suffisamment dit. Arrêtes de rêver Tressie !  C’est vrai que je passe mon temps à rêver au prince charmant. Enfin, à mes yeux, ce n’est qu’un lapin et je me sens étrangement… Je ne saurais dire. Attirée sans doute par lui. Je ne le connais pas, je sais que si mon frère et mes sœurs étaient là, ils me diraient de faire attention mais sur le moment, je m’en fiche un peu. Je le regarde donc avec un sourire tandis que son manque de sociabilité manque de me faire trembler voire même déguerpir en courant. Je passe une main dans mes cheveux avant de me mettre à jouer avec mes pointes blondes platine qui laissent présager que je suis anxieuse. Très anxieuse. Trop nerveuse. Pis dans un supermarché, je me souviens encore du moment où j’ai commencé à sortir pour aller à la rencontre du monde… C’est à peu près la même chose. Je déglutis avant de vouloir encore plus partir. Nan, nan reste calme. Reste calme.

Je sens mon cœur s’affoler encore plus. Il dégage quelque chose mais je ne saurais pas dire quoi. Je le détaille doucement. Il ne s’habille pas bien, il se tient droit par contre. Tics nerveux, coupe en brosse, un  nez qu’on voit de loin mais sinon, il reste beau et a un certain charme. Semble timide. Comme moi. Non, tu ne sauteras pas de joie. Je continue à remplir mon sac à salades avant d’en mettre une feuille dans ma bouche que je mastique comme certains humains font avec de la pâte collante qu’ils appellent chewing-gum. Bon c’est vrai que ce n’est pas discret car on m’a dit que maintenant, c’était payant avec de l’argent mais j’ai la dalle. Pis j’ai toujours l’habitude de grignoter comme ça. Je remue un peu mon nez comme je le faisais auparavant avec mon museau pour me tourner vers mon nouveau copain.

- Oh oui ! Mais seulement si on mange pas de viande. Je suis végétarienne et je ne me vois pas manger le petit prince ou mon grand frère ?

Je lui fais un nouveau sourire car j’avais hâte mais hâte de diner avec un garçon. Bon c’est vrai que mes deux sœurs allaient sans doute me tuer mais je m’en fiche parce qu’il est trop trop mignon. Certes, une femme normale pourrait penser que c’est un pervers qui veut attirer une demoiselle dans ses filets pour pouvoir la violer et la découper en morceaux mais moi, je ne connais rien de ses choses-là. Les trucs d’humains… Pis il dégage un truc. Il a pas l’air méchant, juste rustre.

- C’est bien les lapins. Moi j’étais une lapine qui habite dans la forêt. J’ai d’ailleurs des sœurs et un grand frère.

Nouvelle moue enfantine. Je sautille limite sur place avant de déposer un baiser sur sa joue.

- Je le savais que vous étiez pas un mangeur de lapins ou un chasseur. J’ai un flair pour ce genre de choses. Je m’appelle Tressie et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une sacrée rencontre | Lukà Une sacrée rencontre | Lukà EmptyDim 7 Juil - 15:09

Il comprenait beaucoup mieux ce qui liait Stefan à Leila à présent. C'était étrange car ce matin même il pensait que ces deux fous étaient uniques, que seuls eux pouvaient être aussi ... Amoureux. Pourtant, cette jeune fille qu'il ne connaissait pas 2h auparavant venait d'activer chez lui des sentiments que, jusqu'alors, il ne pensait jamais ressentir. Dans sa vie de lapin, il était trop occupé à courir dans tous les sens: servir la Reine Rouge, retrouver Alice, prévenir le chapelier ou encore s'enfuir de la table du thé de se très cher lièvre de Mars. Il n'avait pas vraiment eut le temps de trouver une jolie lapine à qui faire la cour. Pourtant, il y avait fortement pensé, et sa mère le lui avait suffisamment rabâché de son vivant, il se sentait seul dans sa petite maison de bois rose. Mais il n'avait jamais le temps, toujours en retard ou trop timide pour oser aborder un membre de la gente féminine. En arrivant à Fantasia Hill, devenu Lukà, il avait rencontré bien des gens, retrouvé le lièvre,   découvert sa petite amie, et il s'était fait à la sombre idée qu'il finirait ses jours seul. Entouré de ses amis mais sans dame à ses côtés. Puis, il avait rencontré Aquata mais il s'était vite rendu compte que leur relation ne serait qu'amical. Il s'y était donc fait ... A cette idée. Cela le rendait triste mais sans plus, à la fin, il avait accordé de l'importance à d'autre chose comme l'amitié ou son travail tout en aillant toujours cette solitude pesante.

Elle semblait assez timide, et il l'en trouva que plus touchante. Elle était à des milliers de kilomètres de Daisy et Trixie, elle était unique. C'était comme si d'un coup, il n'y avait qu'elle. Il se sentait stupide à bafouiller comme un adolescent, il sentait le rouge lui monter aux joues alors qu'il plongeait son regard dans le sien, clair, pur. Elle était apparu dans son champs de vision tel un ange et il en arrivait presque à oublier l'endroit où il se trouvait. Le supermarché n'était pas le lieu idéal pour un coup de foudre, mais s'il écoutait Leila, c'était l'endroit où on faisait les plus belles rencontres, elle trouverait sans doute cela très romantique s'il venait à lui raconter.

"Non non je vous rassure, je suis végétarien également. Je pense qu'avoir été un lapin vous aide vraiment à dire au revoir à la viande"

Il eut un rire nerveux au souvenir d'une conversation qu'il avait eut avec Scar quelques semaines auparavant. Depuis qu'il était un homme, Lukà avait découvert de nombreuses spécialité humaine: alors certes Stefan, dans son ancienne vie, raffolait de biscuit, mais il avait découvert bien des choses depuis. Néanmoins, il n'avait jamais voulu toucher à cette viande sanguinolente qu'il voyait sur les étales de ce supermarché. Il n'aurait sut mettre de mot sur ce dégout que lui inspirait ce bout de viande, mais elle, en quelques minutes avait sut dire ce qu'il cherchait désespérément depuis des mois. Scar, lorsqu'ils avaient commencé à être amis, lui avait proposé plusieurs fois de déjeuner avec lui, et, bien souvent, il riait de voir de le voir se prendre la tête devant un menu en cherchant le plat végétarien. Il était heureux de constater qu'un nouveau point commun les liait !

"Je suis Lukà, je tiens l'horlogerie dans le quartier d'à côté ... Je squatte chez un ami depuis mon arrivée ici, un ami venant de mon monde."

C'était étrange ce besoin de préciser d'où ils venaient tous. Il ne le remarquaient que trop, mais bien souvent les gens aimaient rappeler d'où ils étaient originaire. Elle, non. Elle avait juste préciser qu'elle venait d'une foret, mais pas de quel monde. Il ne pouvait se sentir que séduit dès qu'elle prononçait un mot car il adorait cette façon qu'elle avait de penser. A cet instant, il oublia sa comparaison précédente à Daisy, elle était sa lapin unique. Sa lapine impossible.
Mais il n'arrivait pas à être entièrement heureux de cette rencontre. Elle était si mignonne, elle devait probablement avoir un lièvre qui l'attendait chez elle. Comment aurait-elle put ne cesserai-ce que le trouver intéressant ? Pourtant, elle venait d'accepter un diner.
Il rougit d'autant plus, passant sa main dans ses cheveux avec nervosité. Tel un adolescent. Il ria bêtement.

"Alors, Tressie, quand puis-je espérer vous avoir à diner ? Je ne suis pas très ... Plein d'initiative d'habitude. Alors je profite de ce dernier instant de folie pour ... Oser cette question."

Il ne se reconnaissait pas. Qui était donc ce Lukà plein d'assurance, de fausse assurance ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une sacrée rencontre | Lukà Une sacrée rencontre | Lukà EmptyMer 10 Juil - 1:31

Ah c’est agréable de rencontrer d’autres lapins. Parce que ce n’est pas que je n’aimais pas Panpan, ni mes sœurs mais disons que je préfèrai la compagnie des autres. J’imaginai qu’un beau lapin viendrait voir papa et maman, qu’il voudrait faire un terrier avec moi et qu’on aurait plein de bébés lapereaux mais bon, le lapin parfait n’existe pas et selon mes sœurs, je suis trop jeune pour penser à ce genre de choses. D’ailleurs ça me met en colère parce qu’elles avaient leurs chéris et que moi, j’avais personne. Même Ria a quelqu’un. Moi, je suis toute seule avec mes livres et mes séries qui parlent d’amour. Depuis que j’ai découvert la télé, je passe mon temps devant. Je suis une accro de la télévision. Je regarde des films d’amour. Je sais que tout le monde dit que c’est nul mais j’aime bien. Je trouve ça très drôle. Et pis les filles, elles ont tous des chéris… Je veux moi aussi un bel homme qui me fera de belles déclarations. Et serait-ce pour ça que je suis attirée par la personne qui est en face de moi ?

Je reste en face à le regarder avec mes grands yeux bleus tandis qu’il me parle. Je ne comprends pas grand-chose. Tu sais comme dans les films où le mec ou la nana regarde la personne en face avec des étoiles dans les yeux. C’est pareil. Et puis, je ne sais rien du contact avec les garçons. Pourquoi, on ne me dit jamais rien à moi ? Je ne suis pas complètement débile. Du moins, j’espérai pas. Je pense encore avoir l’usage de mon cerveau, quoiqu’il soit sans doute déconnecté. Allez Tressie, retrouve l’usage de la parole. Tu ouvres la bouche et tu parles. Je ne parle pas, je souris. Je me surprends même à rougir.

- C’est dégoutant la viande, je trouve. Enfin, nous dans la forêt, on se faisait chasser pour que les gens nous mangent…

Rien que d’y penser, j’en ai les larmes aux yeux. Je me souviens de la mort de la maman du petit prince. Maman est devenue paranoïaque et ne nous laissait pas sortir sans Panpan. Mais ce dernier nous semait toujours. Et puis, j’adore les fleurs, c’est bon les fleurs. Sauf que ce met est réservé aux lapins parce que j’ai essayé de croquer une pâquerette en étant humaine et je n’ai pas trouvé ça bon.

- Oh et vous faisiez quoi dans cet autre monde ?

Je penche la tête sur le côté avant de le regarder curieuse avec une petite moue de gamine. J’ai l’impression d’être encore une enfant mais c’est certain puisque dans ma tête, j’en suis toujours une. Après tout, je ne connais rien du monde qui nous entoure. Juste que je suis ici et c’est tout. J’aurai bien besoin d’un lapin comme lui pour m’aider.

- Moi non plus, je ne suis pas pleine d’initiatives parce que les garçons font peur. J’étais encore petite et je me retrouve dans ce corps. Je comprends pas tout mais pour répondre à votre question, quand vous êtes libre Monsieur Lukà. Je suis tout le temps disponible.

Je lui prends doucement la main preuve que moi aussi je faisais des initiatives sans le quitter du regard. Il avait de très jolis yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une sacrée rencontre | Lukà Une sacrée rencontre | Lukà EmptyLun 29 Juil - 14:49

Le Pays des Merveilles était un lieu étrange, plein de mystère et de créature incroyable. Les lapins qui parlent n'étaient pas une chose extraordinaire comparé aux roses chantantes ou à Absolem la chenille. D'aussi loin qu'il s'en souvienne, il s'était toujours sentit très seul: le Lièvre de Mars était bien là pour lui faire des farces et le faire râler et il y avait aussi le loir qui venait lui rendre visite. Pire ! Le Chat du Cheschire, cet horrible minou qui ne cessait de l'importuné, mais jamais il n'avait rencontré de jolie lapine a qui faire la cour. Cette solitude lui avait longtemps peser, pourtant, il avait vécu avec sans mal. Et là, depuis que son regard avait croisé les yeux merveilleux de Tressie, il ne se sentait plus de vivre seul. Le coup de foudre qui l'avait traverser de part en part était si violent que lui même avait failli en trembler, lui, le Lapin Blanc si introverti. Ne rien laisser paraitre était un art de vivre qu'il s'était vite obligé à respecter. Il avait cependant plus de mal a la respecter dans cette vie. Les sentiments que l'on peut avoir en étant humain étaient milles fois plus fort que ce qu'il pouvait ressentir dans sa peau de lapin. Tressie était si belle, avec ses beaux cheveux blonds et ses yeux bleus, il se sentait fondre alors qu'il ne l'a connaissait que depuis quelques minutes.

- Je ne comprends pas comment certains peuvent faire du mal aux animaux, mais si nous le vivons aussi mal, c'est peut être parce que notre vie d'avant nous as alerter sur les sentiments des êtres de la foret.

Lorsqu'elle l'interrogea sur sa vie précédente il ne sut que répondre. Elle qui était si lumineuse et avait l'air si candide, comment pourrait-il lui dire comment était la vie au pays des merveilles. Pays qui ne l'était pas réellement. Comment lui expliquer les crimes que la Reine Rouge obligeait ses sujets à commettre ? Comment lui raconter les batailles sans merci que ce livraient les armées des Reines Rouge et Blanche ? Comment lui raconter ses excursions dans le monde réel à la recherche d'Alice ? La présence même de cette enfant aux boucles blondes était resté un mystère à ses yeux. Sa vie lui sembla soudain vide, dénuée de sens et de but: il avait vaqué d'allégeance en allégeance, cherchant juste à sauver sa peau et sa fourrure d'un blanc immaculé. Face à elle, il se trouvait tellement sombre, tellement obscure.

- Et bien, je viens du Pays des Merveilles, c'est un endroit un peu étrange en fait. Un endroit où même l'impossible existe pourvu qu'on y croit. C'est beaucoup plus paisible aujourd'hui que ça ne l'a été dans le passé mais je vais pas vous faire un roman c'est compliqué.

Elle était adorable avec ses petite mimiques mais lorsque sa main prit celle de Lukà, ce dernier se sentit partir. Son coeur battait à la chamade et il se sentit rougir. Regardant ailleurs, il tenta de dissimuler les sentiments divers qui l'assaillait.

-Et bien, commencez par m'appeler juste Lukà et puis, nous pourrions aller nous promener, qu'en dites-vous ?

Il était très mal-a-l'aise dans le rôle du lover. Cela n'avait jamais été trop son truc, mais il devait avouer que de voir Stefan et Leila ensemble lui avait donner l'envie d'avoir à son tour une adorable jeune femme près de lui. Et pas n'importe laquelle. Celle ci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une sacrée rencontre | Lukà Une sacrée rencontre | Lukà EmptyJeu 22 Aoû - 18:00

Il est tellement mignon qu'il me rappelait mon frère pendant sa période. Car tous les animaux connaissent une période d'accouplement où chacun trouve un partenaire que ça soit pour une nuit ou pour la vie. Mes soeurs et moi-même étions trop jeunes - et je crois que je le suis encore - pour faire l'objet de quémandes en ce qui concernaient les mâles. Mais j'ai vu mon frère tomber amoureux, le petit prince et même Fleur. C'est un sentiment si beau qui fut dénigré par Ria, ma soeur qui est toujours très terre à terre. Mais je savais que je serai la première à avoir une grande famille. Des petits lapereaux, un beau lapin tout fort et je pense que c'est pour cette raison que je reste plantée devant le lapin comme une peluche inanimée parce que je le trouvais extrêmement beau. Mignon serait le mot et que c'est rare que je reste en pamoison devant quelqu'un comme une gourde.

- Oui, je pense aussi la même chose. Mais si on n'avait plus nos souvenirs ça serait horrible. Je n'aimerai pas avoir oublié mon côté lapinou. Même si vivre dans la forêt me plaisait bien.

Je fis une moue triste parce que me rappeler les temps passés me rendait nostalgique, voire même dépréssive - mot que j'ai appris récemment - du coup, je voulais penser à autre chose. Je regardai le monsieur avec des yeux grands émerveillés tandis qu'il me parlait de sa vie d'avant. Je ne suis pas comme ma soeur, avide de savoir mais j'aime bien qu'on me raconte des histoires. Pas de sortes à ce qu'on me mente, non. Mais à ce qu'on m'envoie du rêve.

- Oh mais vous pourriez me raconter un peu, nan ? J'aime bien les histoires. Mes soeurs m'en disaient tout le temps mais ça c'est parce qu'elle pensait que j'étais un bébé. Et j'suis pas un bébé.

Moue boudeuse cette fois-ci. Mon visage passe par toutes sortes d'expression qui peuvent me faire passer pour une gamine. Je pris la main du lapin en battant des cils pour lui faire un immense sourire. On parlait des projets de ce soir et j'étais contente. Réellement contente.

- Ohwiii! J'aime aller me promener et découvrir le monde. Appelez-moi Tressie.

Je le lâchai pour partir en sautillant sur moi-même. Ce jeune homme avait illuminé ma journée. Tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une sacrée rencontre | Lukà Une sacrée rencontre | Lukà Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une sacrée rencontre | Lukà

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-