AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

You are my unintended ♥ Liam Vide
You are my unintended ♥ Liam Vide
You are my unintended ♥ Liam Vide
You are my unintended ♥ Liam Vide
You are my unintended ♥ Liam Vide
You are my unintended ♥ Liam Vide
You are my unintended ♥ Liam Vide
You are my unintended ♥ Liam Vide
You are my unintended ♥ Liam Vide
You are my unintended ♥ Liam Vide
 

 You are my unintended ♥ Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
P. Trixie Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retrouver toute ma famille
Faites place à la vedette
P. Trixie Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 23/06/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters. Vous vous demandez laquelle ? Celle qui a le plus de caractère et qui gère la bande. Chieuse en force *héhé*. Nombre de messages : 1943 On me connait sous le pseudo : ... Un merci à : twisted lips + Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke.
MessageSujet: You are my unintended ♥ Liam You are my unintended ♥ Liam EmptySam 25 Mai - 15:46




Pine & Liam
I never thought I'd find a love like this. There's no need to hide that feeling we get. Whenever we touch we can't resist. We go back to our first day.Our first kiss

Depuis quelques jours, à présent, une chose avait changé. Une chose dont on ne s’attend pas et qui s’impose à vous aussi simplement et aussi distinctement. Comme si, elle avait toujours été là mais que nous avions été trop aveugle pour ne pas oser la voir. C’était comme si, une porte venait de s’ouvrir. Et face à elle s’étendait à perte de vue un horizon beaucoup plus clair que celui que nous avions vécu jusqu’alors. Une sensation de renaissance, ou simplement de découverte de ce qui nous avait tant paru banal. Tout prenait forme, plus rien n’était flou. Les idées étaient aussi claires que ce que pouvait être l’eau rafraichie des diverses sources. Pine avait ouvert les yeux sur de nombreuses choses. Elle avait enfin compris, qu’elle n’avait pas à changé, et qu’elle ne le ferait probablement jamais. Elle serait toujours cette jeune fille prête à tout pour ses sœurs, toujours dynamique et volontaire, toujours dans l’espoir de retrouver leur frère, mais surtout toujours celle qu’il avait toujours connu. Pour lui, jamais plus, elle ne laisserait une tierce personne la faire douter de qui elle était et de ce dont elle pouvait être capable. Son souhait le plus cher resterait pour toujours celui de le rendre fier, à la fois par ses actes, mais aussi par ses pensées. Grâce à lui, elle avait retrouvé son chemin. Et par cela, avait enfin ouvert les yeux sur ce dont il représentait pour elle. Son oxygène, son rayon de soleil, son espoir, son soutien, il était tout et il le serait à jamais. Peu importe les questions qui n’arrêtaient pas de fuser dans son esprit depuis qu’elle s’était réveillée dans ses bras, la seule chose dont elle se souvenait et qu’elle voulait garder intacte dans son esprit était cette sensation qu’elle avait eu, alors qu’elle le regardait encore dormir. Il semblait être aussi serein et calme qu’un enfant, si bien qu’elle n’avait pas osé le réveiller, ni même bouger par crainte de venir troubler cet instant de quiétude dont il avait droit. Elle n’avait pu s’empêcher de sourire comme une petite fille, mais surtout, elle s’était rendue compte qu’il ne l’avait pas abandonné et qu’il était resté auprès d’elle, pour endosser ce rôle dont elle avait pour habitude de prendre. Aussi , et parce qu’elle ne pouvait plus se retenir, c’est avec hésitation mais beaucoup de douceur qu’elle était venue effleurer son visage du bout de ses doigts. Caressant dans un premier lieu son nez, elle déplaça sa main pour venir  frôler le sommet de son front avec délicatesse. Et ce fut ce geste là qui fut critique. En effet, peut être avait-il cru qu’une mouche était en train de s’amuser à le chatouiller, que déjà Liam ouvrait doucement ses yeux en se cachant le visage contre l’oreiller. Pine se dépêcha alors de faire celle qui dormait encore, par crainte de se faire prendre la main dans le sac. D’ailleurs, elle ne savait toujours pas à l’heure actuelle, si il avait compris qu’il s’agissait d’elle ou bien de cette maudite mouche. Quoi qu’il en soit, depuis ce soir là, la jeune fille savait qu’elle était tombée amoureuse de lui  et ce depuis le début.

Depuis cet épisode, la jeune fille semblait être beaucoup plus confiante que ce qu’elle avait pu être auparavant. Elle avait pu trouvé le courage de retourner travailler le surlendemain et faire comme si rien n’était. Les clients avaient défilé comme ils le faisaient d’ordinaire, et elle s’était comportée le plus naturellement possible. Oubliant l’espace de quelques heures, les doutes qui lui avaient causé tant de tort. Et puis, il y avait eu Liam qui était venu la voir afin de s’assurer que tout allait bien. A présent sa simple présence réussissait à lui faire tout oublier. Comme avant, dés qu’elle pouvait l’apercevoir, un joli sourire sincère se dessinait sur ses lèvres  et son regard toujours aussi taquin, ne pouvait se détacher de lui. C’était comme si, dés qu’il était là, le bonheur le suivait aussi. Mais surtout, elle recouvrait sa force pour venir l’embêter en lui volant quelques frites. C’est ainsi qu’ils convinrent tous les deux de se retrouver le lendemain afin de retourner à la plage afin de vérifier si les leçons avaient porté leur fruit. En d’autres termes, il s’agissait là d’une excuse pour l’un comme pour l’autre de pouvoir passer un moment ensemble. Car, tout comme elle, Pine avait l’impression que depuis cette nuit, Liam avait lui aussi besoin de la voir et d’être avec elle. Peut être était-elle en train d’imaginer une situation qui n’était pas du tout celle qu’elle espérait, mais elle osait le croire. Et grâce à cela, elle se sentait bien. Vraiment bien. D’une manière dont elle n’avait jamais connu et qui lui donnait l’envie de la connaître encore et encore. C’est donc dans cet état d’esprit qu’elle se prépara ce matin là. Prenant ses affaires, c’est avec un grand sourire qu’elle quitta les dortoirs du Meli Melo House et qu’elle tomba nez à nez avec Daisy. Lui sautant au cou, la jeune fille ne put se retenir plus longtemps et se mit à lui expliquer qu’elle retrouvait Liam après son service. Chose qui, bien évidemment laissa sa petite sœur adorée suspecte sur ce qu’il se passait. Bah oui les chiens ne font pas des chats, c’est bien connu. Et c’est ainsi que commença une série de questions, visant à les faire rire l’une autant que l’autre. D’autant plus que Trixie avait conscience du pourquoi elle réagissait de cette manière. Elle voulait simplement la protéger, tout comme elles avaient toutes l’habitude de le faire les unes avec les autres. Cherchant à la rassurer du mieux qu’elle le puisse, la jeune fille finit par admettre qu’il n’était que son meilleur ami et que l’on ne trahissait pas ce pacte solennel de l’amitié. Terminant la conversation en mimant un signe de croix sur son cœur, Trixie  se mit à courir à travers les couloirs et les rues afin de ne pas arriver en retard pour le service du midi. Heureusement pour elle, le service n’avait pas commencé, et elle avait même un peu d’avance. Soufflant et reprenant ses esprits, elle se dépêcha d’enfiler sa tenue ainsi que sa casquette et commença ainsi à travailler. Comme d’ordinaire, les clients s’enchaînaient, certains lui parlant plus que d’autres. Tout s’enchaîna de manière assez rapide dans l’ensemble. Jusqu’à ce que la dernière demie heure sonne. N’ayant pour envie que de terminer son service le plus vite possible, la jeune fille l’impression que le temps  venait de se suspendre ou de se ralentir, elle n’en savait trop rien. Mais alors la lenteur à laquelle les minutes passaient était pire que n’importe quoi en fait. Et plus le temps passait horriblement lentement, plus elle s’angoissait toute seule. Elle n’arrêtait pas de se demander si Liam allait venir, si il serait aussi content d’elle de la voir, ou bien encore si il apprécierait l’après midi qu’ils passeraient ensemble. Mais l’instant d’après, accompagné d’une moue et d’un haussement de sourcil, Pine se rendait compte qu’elle se posait des questions inutilement. Si il ne venait pas, ce n’était pas la fin du monde non plus, et puis elle le connaissait assez pour savoir que si il annulait, il l’aurait prévenu à l’avance. De même qu’elle savait très bien qu’il serait aussi content qu’elle, puisqu’il venait la chercher, de la même manière qu’ils passeraient tous les deux un très bon moment, comme ils avaient l’habitude de le faire. Frottant la table avec plus de ferveur, la jeune fille soupira jusqu’à ce qu’elle n’en vienne à sursauter  alors qu’une voix s’élevait derrière elle. Se tournant en vitesse, c’est avec son torchon à la main et un regard à mi appeuré qu’elle répondit, « Merci » au jeune garçon qui venait de l’avertir que quelqu’un avait fait tomber son plateau. Reprenant ses esprits, elle entreprit alors de nettoyer les dégâts causés par cet incident et put ainsi assister à l’arrivée de Liam. En effet, alors qu’elle passait la serpillère pour essayer d’effacer toute trace résiduelle de coca cola (oui je fais de la pub mdr), elle reconnut le vrombissement mécanique de la moto de Liam et releva instinctivement la tête. C’est alors qu’elle eut l’impression de voir la scène au ralentis. La décélération de l’engin jusqu’à ce qu’il pose son pied au sol, à cet instant, elle ne savait même plus ce qu’elle devait faire, si ce n’était admirer le spectacle. Un sourire béa s’étira sur le coin de ses lèvres et son regard devait probablement être rêveur, alors qu’il venait tout juste de retirer son casque. Elle ne l’avait jamais vu faire, mais le voir avec autant d’assurance dans ses gestes, Pine le trouvait très mignon (pour ne pas dire sexy hein mdr). Elle avait l’impression d’assister à l’arrivée finale des astronautes dans Armaggedon rien qu’en l’admirant. Sauf que : 1) Liam n’était pas un astronaute et 2) Elle n’était pas Liv Tyler (mdrrr), chose qui posait de légers problèmes. Et puis de toute façon … « Queeee…oiiiiii ? » Secouant sa tête en vitesse, la jeune fille eut un éclair soudain en s'apercevant qu’elle venait de laisser couler la serpillère sur ses pieds et qu’un de ses collègues lui en faisait part. Oups… Se mettant à rire, Pine prétexta le fait qu’elle pensait à une glace à la fraise avant de se remettre au travail et ainsi attendre Liam, qui avait de l’avance. « Bonjour Banane ! Comme tu peux le constater, tu n’as pas un tapis rouge pour t’accueillir mais un sol tout propre, si c’est pas beau ça ! » Elle lui adressa un sourire et se dépêcha de venir lui donner un bisou sur la joue avant de reprendre sur un ton joueur. « Et le top du top, un bisou de ta serveuse préférée. » Elle éclata de rire avant de lui faire un grand sourire forcé et de terminer sa besogne. Après quoi, elle reprit son sérieux et en profita pour discuter. « Tu vas bien ? Ça a été la route ? Je finis ça et je suis à toi. Si tu veux, tu peux t’installer et manger quelque chose je t’invite. » Elle attendit qu’il lui réponde et  lui adressa son plus beau sourire avant de passer devant lui en poussant le seau et la serpillère dont elle venait d’utiliser et de disparaître derrière la porte du personnel. Posant tout là où il le fallait, elle prévint les autres qu’elle avait terminé pour aujourd’hui et se dirigea vers les vestiaires afin d’enfiler son maillot en vitesse et se rhabiller pour sortir par cette même porte. Cherchant du regard son rayon de soleil, c’est en étant le plus discrète possible qu’elle se faufila derrière lui et qu’elle se mit sur la pointe des pieds pour lui cacher les yeux. « Je suis belle, intelligente, adorable et je sens la frite. Je suis, je suis, je suis ? Et non pas une montgolfière hein ! » Elle se mit à rire toute seule de sa propre bêtise et le relâcha avant de venir prendre place à ses côtés. Après quoi, elle se dépêcha de commander des muffins pour leur goûter et attendit qu’il lui dise ce qu’il désirait pour l’inviter comme elle lui avait promis.

Quelques minutes plus tard, après qu’il lui eut dit qu’ils y allaient, que Pine fit un salut militaire de la main et s’empressa de rajouter en souriant. « Je te suis. » Et c’est ainsi qu’ils sortirent du fast food pour mieux se dirriger vers la moto de Liam. A cet instant, la jeune fille n’en revenait pas. Non seulement, elle allait monter sur une moto mais en plus avec son meilleur ami. Excitée par la situation, on aurait très certainement cru voir une pile électrique en train de faire des petits bonds. « J’aime ta moto. Tu le sais hein que je l’aime. Tu pourras aller vite ? Juste un peu, pour voir, s’il te plaît ? » Oui bon à cet instant précis, Pine était en mode aventurière et désireuse de tenter une nouvelle expérience. Heureusement pour elle, Liam commençait à bien la connaître et ainsi savait comment faire pour calmer ses ardeurs. Et c’est avec joie qu’elle s’approcha de lui quand il le lui demanda pour enfiler le casque. Calme, elle le regarda avec insistance et ne put s’empêcher de loucher alors qu’il réglait les hanses. Riant tous les deux, la jeune fille le regarda mettre le sien et s’installer sur la moto avant qu’il ne l’invite à le faire. « Ouuuuuh attends. Je savoure  le moment. »Prenant bien le temps de poser ses mains sur les épaules de Liam dans un premier temps, Pine passa sa jambe au dessus du bolide et s’installa comme il le fallait. Bien entendu, elle ne put se retenir bien longtemps, et s’amusa à prendre appuie pour vérifier les amortisseurs et ainsi commenter « Gnic gnic, j’aime cette sensation. » Se mettant à rire, elle recommença encore une fois, faisant ainsi rire Liam qui finit par lui demander si elle voulait vraiment partir à la plage ou rester ici faire gnic gnic. Baissant ses mains, elle chercha d’abord à les mettre où il le fallait, autrement dit sur les côtés derrière elle, mais finalement, « Non, c’est pas bien là. » elle se colla contre le dos de Liam et passa ses mains autour de lui pour se tenir. « Un gros câlin à ma Banane. »laissa t’elle échapper alors qu’elle se serrait contre lui au maximum pour qu’ils puissent ainsi être en phase (lol) avec la moto. C’est alors qu’il démarra et qu’ils partirent ainsi en direction de la plage. Le chemin pour s’y rendre fut rapide est très plaisant pour Pine. En effet, elle profita des moindres instants qu’ils pouvaient partager. Et se découvrit une nouvelle passion pour la moto. C’était comme si ils pouvaient être libres de tout mais surtout comme si il n’y avait qu’eux. Et cela signifiait beaucoup. Serrant ses mains un peu plus contre son torse, en prenant soin de ne pas lui faire mal, Pine ferma ses yeux quelques secondes pour profiter de cette sensation. Et lorsqu’elle les ré ouvrit, ce fut comme par magie que la plage se dessinait devant ses yeux. Elle sentit qu’il ralentissait et un mince sourire se dessina sur son visage jusqu’à ce qu’il ne trouve une place sur laquelle il se gara. Le laissant poser pied à terre en premier, elle attendit qu’il lui dise de bouger pour se relever et ainsi lui faire part de ses émotions. « Waow, je comprends que tu aimes tant ta moto. On a l’impression de voler. Elle lui adressa un sourire et se dépêcha d’enlever son casque et se tourna vers la plage en l’attendant. « Merci. » Elle ne savait pas si il comprenait mais elle avait besoin de lui dire. Et puis, c’était comme pour bien commencer. Elle avait besoin de lui, et jamais elle ne cesserait de le remercier d’être toujours là pour elle.


I was searching, you were on a mission. Then our hearts combined like a neutron star collision. I had nothing left to lose you took your time to choose. Then we told each other with no trace of fear that... Mon cœur s'ouvre à ta voix comme s'ouvrent les fleurs aux baisers de l'aurore. Our love would be forever and if we die, we die together. And lie, I said never 'cause our love would be forever.

   (c) Bloody Storm


Dernière édition par P. Trixie Bunnier le Mer 8 Jan - 14:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Liam P. Thompson

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: a dream is a wish you make all alone...
Faites place à la vedette
Liam P. Thompson
J'ai posé bagages ici le : 29/08/2012 Jouant le rôle de : Polochon, le meilleur ami d'Ariel et le poisson le plus peureux de l'océan. Nombre de messages : 1292 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum. Un merci à : avatar ruthless, officiellement sponsorisé par Pine parce que c'est la plus belle et que je l'aime (a). sign tumblr et code par WH. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Garrett Hedlund.
MessageSujet: Re: You are my unintended ♥ Liam You are my unintended ♥ Liam EmptyVen 28 Juin - 16:00




Pine & Liam
You don't have to be rich to be my girl. You don't have to be cool to rule my world. Ain't no particular sign I'm more compatible with. I just want your extra time and your kiss.

C’était plutôt difficile à croire. De se rendre compte que finalement les choses pouvaient changer, évoluer sans même que vous ayez votre mot à dire. C’était comme si elles prenaient leurs propres chemins, leurs propres décisions et qu’au final, vous n’aviez qu’à vous taire et essayer de les accepter telles qu’elles arrivaient à la fin. Ce n’était sans doute pas toujours évident parce que personne n’y était préparé et comme chaque nouvelle chose, c’était plutôt dur pour s’y habituer. Néanmoins, si vous étiez chanceux, il existait une part infime avec laquelle les mauvaises surprises n’existaient pas. C’était rare, sans aucun doute alors si cela vous arrivait il faudrait en profiter. Un maximum, jusqu’à la dernière seconde avant que ça ne disparaisse. Pour ne pas avoir de regrets, pour ne pas avoir se dire quelques semaines ou quelques mois plus tard que c’était le moment où jamais mais que malheureusement vous n’aviez pas réussi à saisir votre chance. Ou pire que vous n’aviez pas voulu saisir votre chance.  D’une certaine manière, Liam se demandait s’il devait se considérer comme chanceux parce qu’en toute honnêteté il n’était pas encore certain de la meilleure façon pour analyser la situation. Parce qu’il n’avait pas aimé la voir frapper sa porte, les yeux remplis de larmes prêtes à s’échapper à tout instant. Il n’avait pas non plus aimé la voir triste et prête à se remettre en question de A à Z, seulement en se basant sur les dires d’une bonne femme qui n’avait rien d’autre à faire de sa vie que la critiquer. Il n’avait simplement pas aimé la voir dans cet état là et il avait essayé de l’aider. Du mieux qu’il le pouvait avec les moyens qu’il possédait. Bien sur si ça ne tenait qu’à lui, il avouerait facilement que ce n’était surement pas assez mais son avis n’avait pas d’importance. Pour le peu qu’il ait réussi à la faire sourire et à l’apaiser un minimum, ce n’était déjà pas si mal. Il n’avait, semble-t-il, pas complètement failli à sa mission. Du moins, c’était plus ou moins ce qu’il croyait. Au départ. Il avait bien vite abandonné cette idée, l’observant depuis le pas de la porte alors que son corps était secoué de sanglots. Ce n’était jamais aussi simple de guérir ce genre de blessure. Il allait sans doute falloir un peu de temps. Et peu importe le temps que cela pouvait prendre, que cela pouvait lui prendre, Liam savait très bien qu’il ferait tout pour l’aider. C’était peut-être ça qui l’avait poussé à s’installer à ses côtés sous la couverture et à la prendre dans ses bras, cherchant un moyen de la réconforter, de faire cesser ses pleurs. Ça et autre chose. Sans doute. Surement même. Il n’y avait jamais fait attention ou alors n’avait jamais voulu y porter trop d’attention. Ça n’avait jamais été ainsi entre eux, pourtant tout semblait si naturel que le jeune homme était prêt à parier qu’il pouvait y avoir un problème quelque part. Au-delà de l’attachement qu’il avait pour elle, il savait qu’il y avait plus. Il ne s’en rendait compte que maintenant, peut-être même était-ce trop tard. Comment pouvait-il le savoir. Mais dans son esprit, une seule chose était certaine, l’avoir dans ses bras, contre lui, était sans doute la meilleure chose de la journée. Bien sur, en ce qui la concernait, ce n’était pas la meilleure journée qui puisse exister. Et Liam n’avait pas envie qu’une même journée ait à nouveau lieu parce qu’il refusait de la revoir pleurer un jour, peu importe à qui la faute revenait. La seule chose qu’il avait envie de retenir, c’était le fait qu’elle soit venue chez lui, qu’elle se soit confiée à lui. Peut-être que ce n’était pas grand chose mais pour lui, ça avait une grande importance. C’était nouveau mais pas dans le mauvais sens. Bien au contraire. Elle lui avait dit avoir besoin de lui mais la réciproque était tout aussi vraie. Et même s’il éprouvait plus de sentiment à son égard que pour n’importe quelle autre personne, ça ne lui faisait pas peur. Peu importe où cela devait bien les mener, du moment que c’était avec elle, il s’en fichait. La destination n’avait pas d’importance pourvu que la personne qui vous accompagnait était la bonne. Et Pine l’était. Liam n’arrivait pas à en douter. Comme il n’avait pas douté de chacun de ses mots et de chacun de ses gestes au cours de cette soirée et parce que se réveiller à côté d’elle, l’observant du coin de l’œil, alors qu’elle semblait enfin apaiser n’était pas une image qu’on pouvait oublier facilement, ni même qui pouvait être remplacée.

Pendant un instant, Liam s’était demandé si cela allait changer quoi que ce soit. Que ce soit son comportement ou bien le sien. Mais heureusement, il avait rapidement pu constater que ce n’était pas le cas. Il agissait comme de vieux amis, presque comme un vieux couple, sachant comment l’autre allait réagir et ce qu’il voulait ou ne voulait pas faire. Pine semblait aller mieux, déterminée à ne pas se laisser faire, à ne pas se laisser miner le moral par n’importe qui et c’était tout ce qu’il fallait au jeune homme. Il n’en demandait pas plus. Finalement les habitudes avaient repris leur place. Et même si restés enfermés à deux semblait être une option plutôt tentante l’un comme l’autre savait très bien que ce n’était pas possible. Il fallait qu’ils soient raisonnables. Au moins un peu. Liam avait regagné le bord de la plage et toutes ces personnes inconnues qu’il devait passer sa journée à surveiller alors que Pine allait regagner son propre travail. Et pour être tout à fait honnête, le premier jour où elle dut y retourner fut le pire pour Liam. La journée ne semblait pas vouloir avancer alors qu’il n’arrêtait pas de se demander si tout allait bien, si elle allait bien. Mais malgré ses prières le temps n’avait pas voulu avancer plus vite. Au contraire, il semblait ralentir comme une manière de narguer le jeune homme. Alors quand il put enfin respecter son habitude, il en fut soulagé. Prenant soin de ne pas aller chez une autre fille, pour éviter de s’attirer les foudres d’une lapine en colère, il avait patienté, finissant par adresser un sourire à la jolie fille que se trouvait de l’autre côté du comptoir. Peut-être que pour certains ce n’était pas significatif, que cela ne voulait rien dire. Mais pas pour eux. C’était leur habitude et pour rien au monde, il n’aurait voulu la changer. N’osant même pas s’avouer à lui-même que de voir que tout allait bien lui avait permis de bien mieux supporter le reste de la journée. Avoir passé autant de temps sous l’océan n’était pas d’une grande aide en ce qui concernait les relations, malheureusement. Il allait devoir apprendre par lui-même et il n’était pas certain que le résultat soit parfait. Loin de là. Secouant doucement la tête, Liam essayait d’éloigner ce genre de pensées de son esprit. Ce n’était sans doute pas le bon moment. Adressant un sourire à Ruby, il répondit vaguement à la question qu’elle venait de lui poser. Du moins à celle qu’il pensait avoir entendu, ne sachant pas depuis combien temps il avait perdu contact avec la réalité. Ça pouvait être dangereux finalement de se poser trop de questions. Il finit par enfiler sa veste, lança un dernier signe en guise d’au revoir à sa colocataire et amie avant de prendre la poudre d’escampette. L’air frais lui fit du bien, lui permettant de retrouver ses esprits alors qu’il mettait son casque. Ce n’était pas vraiment le moment d’avoir un accident. Vraiment pas. Il n’avait pas besoin de se presser, il n’était même pas en retard mais rouler lui faisait du bien. Cela lui permettait de penser à autre chose et en plus d’éviter les regards interrogateurs de Ruby, il n’avait pas vraiment le courage d’affronter ses questions pertinentes pour le moment. D’autant plus qu’il ne saurait même pas comment y répondre. C’était sans doute ça son plus grand problème, d’ailleurs. Et ce n’était plus le moment d’essayer d’y trouver une réponse. Alors qu’il arrivait près du fast-food, il s’arrêta près de la porte d’entrée, posant un pied à terre pour se stabiliser avant de descendre complètement. D’un même mouvement, il enleva son casque, sachant à quel point ce genre de chose pouvait être encombrant. Sachant qu’il était plus ou moins en avance, lorsqu’il pénétra à l’intérieur du restaurant, Liam ne s’attendait certainement pas à un accueil pareil et un sourire amusé s’installa sur ses lèvres. « Mince, moi qui ait toujours rêvé du tapis rouge. Tant pis, je me contenterais du sol propre et du bisou alors. » Liam esquissa un sourire alors qu’il l’observait, se disant qu’un phénomène comme elle devait amuser les clients, sans aucun doute. C’était plutôt rare de voir une serveuse autant rigoler pendant son service. Pine devait tout rattraper à elle toute seule. Un sourire au coin des lèvres, Liam hocha doucement la tête, se demandant à quelle question il était censé répondre en premier. « Oui chef, bien chef. Et t’en fais pas, si ta question était est-ce que j’ai renversé quelqu’un en venant la réponse est non mon commandant… » Après un dernier sourire et pour éviter de donner à la jeune femme des occasions de râler, il l’écouta et alla s’installer dans un coin. Patientant calmement et de toute façon la connaissant, il savait très bien qu’elle ne mettrait pas longtemps à revenir. Surtout en sachant que quelqu’un l’attendait de l’autre côté de la porte. Et seulement quelques minutes plus tard alors qu’il sentait deux petites mains venir se poser sur ses yeux, Liam eut un sourire, sachant qu’il avait eu raison. Un léger éclat de rire passa la barrière de ses lèvres à l’écouter parler et alors qu’il retrouvait la vue, il se tourna vers elle. « Je ne savais pas que les gens avaient pour habitude de te comparer à une montgolfière mais soit… » Amusée, il la suivit jusqu’au comptoir alors qu’elle s’empressait de commander. Le jeune homme ne chercha même pas à protester, sachant très bien qu’il n’arriverait pas à la faire changer d’avis. C’était quasiment impossible. Et avant de passer une après-midi à la plage, il valait mieux avoir quelque chose dans l’estomac. Sinon c’était quasiment impossible de tenir plusieurs heures.

Cela dit, ils ne s’attardèrent pas beaucoup plus que cela. Et quelques minutes plus tard, ils se retrouvèrent tous les deux à côté de la moto. Liam se pinça les lèvres, évitant ainsi un rire trop prononcé. Il savait très bien quel genre de réaction allait avoir Pine mais il ne s’attendait sans doute pas à ce que ce soit à ce point là. Amusé, il la regarda faire, se demandant à quel moment elle allait se mettre à sautiller comme une enfant. Prenant le casque qui lui était destiné, il le lui montra avec un sourire. « On ira vite seulement si tu mets ça. Viens là. » Elle s’approcha de lui et il put régler le casque sur sa tête, non sans mal, puisqu’elle semblait décidée à ne pas être sérieuse. Enfin, pourquoi est-ce que ça l’étonnait. Il se demandait ce que ça allait bien pouvoir donner pour la suite. Et il avait probablement eu raison. Installé sur la moto, il attendit que sa meilleure amie en fasse de même mais il aurait du savoir qu’elle n’allait pas s’arrêter là. Installée à son tour sur la moto, elle semblait prendre à cœur de vérifier si tout allait bien et malgré lui Liam céda au fou rire à la voir faire. Il ne s’était jamais imaginé qu’une moto pouvait être synonyme d’autant de connerie. Tournant légèrement la tête en direction de Pine, il lui adressa un sourire amusé. « Si tu préfères rester ici faire gnic gnic plutôt que d’aller à la plage, tu me le dis hein… » D’accord, peut-être qu’il se moquait un peu. Mais c’était bien trop tentant. Elle semblait enfin avoir trouvé une position adéquate ( ?) prétextant lui faire un câlin. Amusé par la situation, Liam se contenta de hocher vaguement la tête, faussement désespéré avant de mettre le moteur en marche et de partir en direction la plage. Le trajet n’était pas très loin et à sa demande express, le jeune homme accélérait de temps à autre quand il était certain qu’il n’y avait pas de risque. En se rapprochant de la plage, Liam ralentissait progressivement jusqu’à trouver une place. Un pied à terre, il demanda à Pine de se relever un peu et ils purent tous deux descendre de la moto. Enlevant son propre casque et récupérant celui de Pine, il en profita pour les ranger et de récupérer ses affaires au passage. Il lui adressa un sourire, heureux qu’elle ait apprécié la balade. Si bien sur, on pouvait appeler ça une balade. « De rien, fillette. » Avec un nouveau sourire, il se rapprocha d’elle, posant un baiser sur son front. Le premier de la journée. Avant de laisser son bras reposer sur ses épaules et de l’entrainer à sa suite vers la plage. Un mètre avant que leurs pieds ne rencontrent le sable, ils enlevèrent leur chaussure et au loin, Liam repéra un coin près des rochers qui semblait être moins occupé que le reste. L’avantage d’être maitre nageur, il connaissait les endroits un peu moins fréquentés et d’ailleurs sans qu’il ne sache pourquoi les gens semblaient avoir peur des rochers. « Bon alors, tu t’es entrainée à nager depuis la dernière fois ? Ou bien pas du tout ? » Croisant son regard, Liam lui sourit. Oui, parce que c’était quand même la principale raison de leur venue ici. Deuxième séance pour Pine, deuxième chance de se perfectionner. Et une nouvelle occasion de passer un peu de temps ensemble mais ça Liam n’était pas certain de devoir l’avouer. « S’il te plait, ne me fais pas tout recommencer depuis le début… » Liam s’était mis face à Pine, marchant à reculons, doucement pour éviter toute chute et avait tenté de prendre un regard qu’il voulait suppliant. Mais pour être tout à fait honnête, non seulement il n’était pas certain d’être arrivé à l’effet escompté mais en plus, s’il fallait tout reprendre depuis le début, il n’y verrait pas vraiment d’inconvénient. Loin de là. Après un nouveau sourire en coin, il retrouva le bon sens de la marche et laisser ses affaires tomber près d’un rocher. Par acquis de conscience, il installa correctement sa serviette même s’ils n’étaient pas vraiment venus ici pour bronzer. « Ça te va ici, au fait ? » Il ne lui avait même pas posé la question avant d’être arrivé à destination. En fait, cela lui semblait logique pour lui comme pour elle, que le mieux c’était d’éviter les oreilles indiscrètes et les coups d’œil rageurs parce que vous aviez le malheur de parler un peu trop fort. Enlevant son tee-shirt et son pantalon, il se retrouva en maillot de bain et se baissa pour ranger un minimum ses affaires. Ce n’était pas vraiment le moment de se faire voler. Du coup de l’œil, il remarqua également le tube de crème solaire dans son sac et le sortit. « Ah et si tu ne veux pas ressembler à un homard, j’ai ce qu’il faut aussi… » Laissant le tube de crème tomber sur sa serviette, il allait se relever lorsqu’une autre chose attira son attention. Un sourire amusé au coin des lèvres, il la sortit du sac, presque fier. « T’as vu ce qu’Ariel veut m’obliger à porter. J’avais jamais vu ça, les humains portent vraiment des choses bizarres pour se protéger du soleil… » Amusé, Liam continua à tourner la casquette entre ses doigts avant de finalement la mettre sur sa tête. « Je sais même pas dans quel sens ça se met… » Se relevant, le jeune homme l’enleva avant de la remettre, deux fois de suite. Avant de finalement la laisser sur sa tête, dans le bon sens et releva les yeux avec un sourire en direction de Pine. « Je suis beau hein… » Liam haussa un sourcil avant qu’un éclat de rire ne franchisse ses lèvres. Cette journée avait au moins le mérite de bien commencer et final, c’était tout ce qu’il voulait. Non seulement elle commençait bien mais en plus, ils pouvaient être ensemble sans qu’aucune ombre ne vieille dame ne vienne gâcher la journée. Que demander de plus… ?


    love me today don't leave me tomorrow. i don't konw where to start i'm just a little lost. i wanna feel like we never gonna ever stop. i don't know what to do, i'm right in front of you. Asking you to stay. Stay with me tonight 'cause I think about you every single day ♥️
Revenir en haut Aller en bas
P. Trixie Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retrouver toute ma famille
Faites place à la vedette
P. Trixie Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 23/06/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters. Vous vous demandez laquelle ? Celle qui a le plus de caractère et qui gère la bande. Chieuse en force *héhé*. Nombre de messages : 1943 On me connait sous le pseudo : ... Un merci à : twisted lips + Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke.
MessageSujet: Re: You are my unintended ♥ Liam You are my unintended ♥ Liam EmptyLun 22 Juil - 14:04




Pine & Liam
I never thought I'd find a love like this. There's no need to hide that feeling we get. Whenever we touch we can't resist. We go back to our first day.Our first kiss

Nous sommes parfois victimes d’une situation que l’on ne contrôle pas. Une chose qui s’impose à nous de manière soudaine et nouvelle, alors que si on y avait prêté plus attention depuis le début, on aurait pu s’apercevoir qu’elle avait toujours été là. Nous étions seulement trop aveugles pour oser ouvrir les yeux, ou même pour oser croire en cette chose. Mais dés lors, qu’on a la chance de la découvrir. Tout autour de nous change. Notre perception de ce monde qui nous entoure devient beaucoup plus avisée, si bien qu’il est possible de connaître des sensations nouvelles. Quelque chose de fort et de solide était en train de naître dans le cœur de la jeune fille. Une manière d’être, ou simplement une force toute entière qui n’avait pu voir le jour que grâce à lui. Elle avait osé lui ouvrir son cœur et ses pensées les plus sombres et en échange, il lui avait offert le plus beau cadeau qui aurait pu exister : sa confiance. Et elle l’avait recueillie entre ses mains pour la déposer au fond de son cœur, désirant la chérir encore et toujours et la préserver des moindres maux qui auraient pu lui incomber. Liam n’était plus son meilleur ami depuis cette nuit, il était parvenu à devenir bien plus important que cette simple désignation. Il était celui dont son cœur essayait d répondre à ses moindres appels afin de le protéger, de le chérir, de l’écouter, d’être à ses côtés. Il était devenu son oxygène ainsi que son rayon de soleil, celui là même qui était capable de chasser les moindres nuages par ses sourires. Ce même sourire, qu’il lui offrait maintenant qu’il était face à elle et qu’il s’amusait à la chercher un peu, juste pour qu’elle lui réponde à sa manière. Juste pour qu’elle puisse lui prouver qu’elle allait mieux, grâce à lui.  Il lui avait offert aussi la capacité de regagner confiance en elle, juste parce qu’il croyait en elle. Et elle lui en était reconnaissante. Jusqu’au bout, il avait été là et elle veillerait elle aussi à pouvoir être présente à ses côtés et à le soutenir, tant qu’il voudrait d’elle . Aussi, elle était certaine, et pouvait voir grâce à son regard, qu’il en était de même pour lui, que cette journée leur serait bénéfique à tous les deux et leur ferait le plus grand bien. Tout avait bien débuté pour en tout cas. Et Pine veillerait à ce que cela continue encore et encore, juste pour qu’ils puissent se sentir biens ensembles. Qu’ils puissent agir tels qu’ils étaient et comme ils le faisaient toujours. Aussi, ce fut non sans éclats de rire et quelques moqueries, qu’ils commencèrent leur journée. Pine n’hésitant pas à se traiter elle-même de montgolfière et lui répondant simplement à sa manière, la faisant rire de plus belle. Rien n’était pris au sérieux, ils savaient qu’ils s’amusaient tout simplement. Et ils veilleraient à perdurer leur jeu ensemble, de manière à les rapprocher encore. Et puis même, cela faisait beaucoup d bien à la jeune fille, qui s’amusait à présent sur la moto de son meilleur ami. Engin qu’elle venait tout juste d’apprendre à connaître et qui lui donnait envie d’en découvrir davantage. Son côté aventurier avait pris le dessus, la laissant s’imaginer à l’arrière de ce bolide, ses mains serrées contre le torse musclé de Liam, tous les deux partis pour découvrir de nouveaux horizons. Un sourire légèrement niais ne pouvait se défaire de ses lèvres, tant elle espérait que ce fantasme devienne réel. Et puis, le sérieux revint quelques instants plus tard, alors que l’adrénaline prenait le dessus au fil de ses accélérations. Si il avait été plus vite, elle était certaine qu’elle n’aurait pu se retenir de crier un « youhou » à pleine voix, ce qui aurait eu le don de le faire rire, mais également de lui prouver qu’elle aimait cette sensation (mdr dans un autre contexte c’est terrible). C’était comme si ils volaient tous les deux, le vent s’engouffrait dans ses vêtements d’une manière si brutale, qu’elle avait l’impression qu’à tout moment elle pourrait toucher le ciel ou quelque chose dans le genre. Mais à la place de ses cris, elle resserra ses mains autour de Liam, comme si le simple fait de se rapprocher de cette manière allait réussir à exprimer la manière dont ses sentiments avaient changé à son égard. Mais au-delà de cela, c’était comme si elle voulait lui prouvait qu’il ne pouvait y avoir que lui. Et ses pensées prirent le dessus lorsqu’ils étaient enfin arrivés. Ce qui l’incita à le remercier. Il avait certainement du prendre ce remerciement comme inapproprié ou quelque chose dans le genre là. Du moins, c’était ce qu’elle croyait. Et pourtant, le sourire qu’ils échangèrent paraissait tellement sincère, qu’il lui donnait l’impression que Liam avait compris.

Aussi, c’est en souriant de plus belle et en baissant légèrement son regard pour cacher le rose qui commençait à naître sur ses joues, au moment ou il déposa ses lèvres sur son front, que Pine répondit à son geste. Elle avait pu connaître ce baiser lors de leur dernière soirée, et maintenant, elle ne pouvait plus s’en passer. Il y avait quelque chose qui faisait qu’à chaque fois qu’il l’embrassait sur le front, elle se sentait comme une petite fille en admiration devant celui qui la respectait et qui l’aimait bien pour qui elle était. Et c’est avec cette pensée, qu’elle ne pouvait s’empêcher de sourire en coin.  Elle se laissa entraîner sur la plage, et ne put s’empêcher de venir prendre la main de Liam sur son épaule, alors qu’ils marchaient tous les deux. Jusqu’à ce qu’elle se rend compte qu’il fallait enlever ses chaussures. Ah oui… Elle avait oublié le passage sable chaud qui brûle les voutes plantaires… Enlevant ses chaussures après Liam, elle lui laissa faire quelque pas et ainsi avoir le dos tourné, pour mettre en pied devant l’autre en faisant une grimace d’appréhension. Posant en premier lieu, la pointe de son pied pour se rendre compte de la température ambiante du sol, elle laissa son poids partir en avant de manière ralentis. Visiblement, le sable n’était pas si brûlant que ce qu’il avait pu l’être dans le passé. Et c’est en essayant de reprendre un regard normal qu’elle commença à marcher sur le sable, non sans laisser paraître des mimiques risibles lorsqu’elle marchait sur du sable un peu plus chaud. « Tiens, je commeeeeeeeeeeeence AIE… à avoir un régulateur de température dans les pieds. » Elle lui adressa un sourire et se mit à rire quelques secondes plus tard, alors qu’elle venait de sautiller par réflexe à cause d’une plaque certainement trop chaude. Cependant, elle réussit à reprendre son sérieux et s’amusa à rejoindre Liam alors qu’il lui demandait ce qu’il en était de son niveau de natation depuis la dernière fois.   « Euh… oups ! » se contenta t-elle de répondre avec une mine faussement désolée et un sourire amusé. Oui bon d’accord, elle ne s’était pas entraînée, mais comment aurait-elle pu ? Et puis de toute manière, elle avait décidé de n’aller à la plage qu’avec Liam. Elle n’avait pas encore confiance ni en elle ni en une autre personne pour s’y rendre autrement. Peut être avec Daisy, si elle lui demandait, et encore, elle n’était pas certaine de passer la barre de l’eau qui arrivait au ventre. Aussi, elle continua de rire alors que Liam se retournait pour marcher à reculons en lui demandant de ne pas recommencer à zéro. Qu’est ce qu’elle aimait quand il prenait cet air de petit garçon. Cependant, elle préféra tout de même le rassurer. « T’aimerais hein ? Avoue que t’as envie de me faire boire la tasse comme la dernière fois. Mais vu que tu es un bon prof, j’ai encore tout dans ma tête. » Elle se cogna la tête en même temps afin de lui prouver qu’il n’avait pas à s’en faire et lui sourit de plus belle. Après quoi, elle s’arrêta en même temps que lui et laissa tomber son sac par terre alors qu’il lui demandait si l’endroit lui convenait. Regardant de part et d’autre, la jeune fille acquiesça d’un signe de tête. « Tant qu’on ne se fait pas attaquer par un crabe enragé, qui défend sa famille crabes et qui chasse ses ennemis à coup de pinces acérées, ça me va. » Elle lui adressa un nouveau sourire et s’agenouilla au niveau de son sac, afin de sortir son drap de bains. C’est alors que son regard fut attiré par la plus belle vision qui lui avait été donné de voir, à savoir Liam en train de se déshabiller (mdr). Et alors qu’elle admirait ses muscles se contractaient d’une certaine manière, au fur et à mesure qu’il relevait son tee shirt, Pine ne pouvait s’empêcher de sourire de manière assez niaise et complètement ridicule. Si bien que lorsqu’elle se rendit compte de ce qu’elle faisait, elle se dépêcha de secouer sa tête en se moquant elle-même de son comportement en riant. Après quoi, elle se releva et commença à enlever son pantalon, qu’elle plia dans un premier temps et déposa sur sa serviette, jusqu’à ce que son regard ne soit attiré par ce que venait de lancer Liam sur cette dernière. Se penchant sur la question, la jeune fille saisit le tube de crème et l’étudia avec attention. « Ca va nous éviter d’avoir des coups de soleil ça ? » N’étant pas encore une adepte de toutes les créations des humains, Trixie apprenait beaucoup de choses encore aujourd’hui.  Aussi, elle laissa retomber la crème en haussant ses épaules et se releva pour relever  son tee shirt à son tour avant de porter son attention sur son meilleur ami et sur sa casquette. Se mettant à rire avec lui, Pine trouva que le geste d’Ariel envers lui était tout à faire gentil et surtout prévenant. « De la crème pour les coups de soleil, une casquette… Moi je demande : à quand la combinaison de plongée ? » (looool fallait que je la sorte) Elle le regarda en haussant ses sourcils (comme le smiley *héhé*) avant de se mettre à rire et de retrouver son sérieux en pliant son tee shirt. « En tout cas, c’est gentil comme cadeau. C’est prévenant. » Elle continua de lui sourire et rangea son tee shirt dans le sac avant de venir à ses côtés et de le regarder sous toutes les coutures. Pour se faire, elle commença par prendre délicatement son visage entre ses mains et lui fit tourner la tête en prenant un air faussement sérieux. « Hum… Voyons voir ça. Tourne un peu par là pour voir… De l’autre côté… » Un sourire commença à se dessiner sur ses lèvres alors qu’elle fit en sorte qu’ils puissent se fixer l’un et l’autre. Puis elle serra un peu son visage d la même manière que les grands-mères ont tendance à le faire avec leurs petits enfants et se rapprocha pour frotter son nez contre le sien en riant. « Qu’il est mignon ce petit avec sa casquette. » Puis elle le relâcha avant de se mettre à rire.

Il lui fallut un certain temps avant de se calmer complètement. Mais alors qu’elle riait encore, son attention fut à nouveau attirée par la crème solaire. Et c’est en marchant à quatre pattes, qu’elle se dépêcha d’aller chercher cette dernière et de revenir face à Liam tout en essayant de reprendre son sérieux. « Bon alors, parlons peu parlons bien. Comment est ce qu’on fait ? Tu veux être mon toast pour que j’étale ? Ou tu le fais comme un grand ? » Elle lui adressa un sourire complice et avait déjà commencé à se mettre de la crème solaire sur la main. « Ou alors on fait à deux ? » Et sans qu’il ne puisse lui dire quoi que ce soit, Pine lui laissa la crème solaire et se dépêcha de passer derrière lui afin de commencer à lui appliquer de la crème sur le dos. Laissant ses mains caresser le dos de Liam, c’est de manière très douce et délicate qu’elle laissa la crème pénétrer sa peau, l’incitant à sourire à la moindre occasion. Elle avait l’impression qu’ils n’étaient que tous les deux. Au diable, les passants plus éloignés, au diable, les personnes les environnants, même si elles étaient bien plus loin aussi, il n’y avait qu’eux, mais surtout que lui. Et elle espérait parvenir du plus profond de son cœur, à ce que lui aussi ressente cette bulle qui ne parvenait à se créer que lorsqu’ils étaient ensemble. Pine avait l’impression que sa main peignait mille et un paysages sur son dos, des lieux dans lesquels ils profitaient l’un de l’autre, comme à cet instant précis. Et elle ressentait à nouveau, ce même sentiment qu’elle avait pu connaître, lorsqu’il l’avait prise dans ses bras. Cette sensation où ils étaient tous les deux importants et grâce à laquelle, ils se sentaient biens. Un sourire timide sur ses lèvres, Pine aurait voulu que cet instant dure plus longtemps. Malheureusement, elle fut ramenée à la réalité par Liam qui voulait échanger la situation. Le laissant se retourner, elle continua à lui sourire de cette même façon, sans oser en avoir peur, sans même trouver cela inapproprié. Il était son Liam, sa banane, son rayon de soleil. Cependant, et contre toute attente, la jeune fille eut une soudaine envie de jouer. Et son sourire commença à se transformer en quelque chose de plus joueur, alors qu’il lui demandait de se retourner. « Mais j’ai pas envie de coller… » commença t-elle à dire, alors qu’elle avait pris un ton de petite fille. Après quoi, elle s’intéressa plus particulièrement à sa casquette et continua sur ce même ton joueur. « Et si à la place… » Elle se dépêcha de se relever et en profita pour lui piquer sa casquette et la mettre sur sa tête avant de poser ses mains sur ses hanches et lancer fièrement. « Je suis sexy hein ?  Par contre si tu veux la récupérer, il va falloir que tu viennes la chercher.» Elle commença à rire, avant de faire quelques pas en arrière prête à courir pour l’empêcher de l’attraper et de récupérer sa casquette. La journée était vraiment à placer sous le signe du bonheur et de la complicité.


I was searching, you were on a mission. Then our hearts combined like a neutron star collision. I had nothing left to lose you took your time to choose. Then we told each other with no trace of fear that... Mon cœur s'ouvre à ta voix comme s'ouvrent les fleurs aux baisers de l'aurore. Our love would be forever and if we die, we die together. And lie, I said never 'cause our love would be forever.

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Liam P. Thompson

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: a dream is a wish you make all alone...
Faites place à la vedette
Liam P. Thompson
J'ai posé bagages ici le : 29/08/2012 Jouant le rôle de : Polochon, le meilleur ami d'Ariel et le poisson le plus peureux de l'océan. Nombre de messages : 1292 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum. Un merci à : avatar ruthless, officiellement sponsorisé par Pine parce que c'est la plus belle et que je l'aime (a). sign tumblr et code par WH. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Garrett Hedlund.
MessageSujet: Re: You are my unintended ♥ Liam You are my unintended ♥ Liam EmptyMer 7 Aoû - 14:34




Pine & Liam
You don't have to be rich to be my girl. You don't have to be cool to rule my world. Ain't no particular sign I'm more compatible with. I just want your extra time and your kiss.

Certaines personnes aiment à croire qu’elles ont le choix. Que chaque personne est la seule et l’unique à pouvoir décider de son existence, qu’elle n’était soumise à aucune influence extérieure. Ils faisaient sans doute parti des défenseurs du fameux dicton « on a toujours le choix ». Le choix, ils l’avaient. Toujours, c’était encore une chose à voir. Il arrivait parfois que malgré nos efforts, malgré notre envie de tout contrôler que certaines choses nous échappent. Certains diraient que ce n’était pas normal, d’autres que cela faisait simplement parti de la vie. Et puis en y regardant de plus près, ce n’était pas toujours dramatique. Parfois, même sans avoir eu le choix, le résultat est agréable et on ne voudrait pas avoir à changer. Alors peut-être qu’au début, on a eu l’impression de subir, de se voir imposer un choix qui n’était pas le notre. Mais avec un tout petit peu de réflexion, il était facile de se rendre compte que ce n’était pas forcément une mauvaise chose. Du moins ça ne l’était pas tout le temps. Adressant un sourire à Pine alors qu’elle s’éloignait, Liam voulait bien admettre que même s’il avait eu le choix le résultat aurait été le même. C’était surprenant, surtout pour lui mais à présent il n’arrivait pas à voir les choses autrement. Probablement parce que tout ça s’était fait naturellement, sans qu’il ait à y penser. Il savait très bien que Pine avait pris une place plus qu’importante dans sa vie. Il l’avait rapidement compris, même s’il n’avait jamais saisi comment ça avait pu se faire aussi facilement. Pourtant, il était là, à la regarder s’éloigner avec un sourire. Simplement heureux de la voir sourire, de la voir comme avant, pleine de vie et peut-être aussi un peu chieuse dans son genre pour être honnête. Mais cela faisait partie d’elle, il avait appris depuis longtemps à faire avec. La seule chose à laquelle il n’était pas habitué, c’était de la voir différemment. Il avait l’impression de la connaitre tellement bien que c’était comme s’ils avaient toujours été amis, comme si la vie qu’il avait pu avoir avant n’était qu’un vague souvenir. C’était facile d’être avec elle, de se laisser aller ou bien de simplement profiter de l’instant sans penser à ce qui allait se passer après. Mais ça n’avait pas été facile pour lui de la voir d’un œil nouveau. Sans doute parce qu’au fond, il ne savait pas vraiment comment faire. Il avait peur de mal faire et surtout peur de se planter sur toute la ligne. Ce n’était pas évident pour lui, cela ne lui était même jamais arrivé alors oui il ne savait pas comment faire. Ni même s’il était censé faire quelque chose. Elle était son amie, la meilleure et sans doute même plus que ça. Sans même rien faire de particulier, elle avait cette capacité à le faire sourire, à le rendre heureux d’une certaine manière, elle était un peu comme son essentiel. Et Liam n’avait pas envie que cela change, aussi égoïste cela pouvait être il avait plutôt envie de la garder pour elle. Peu importe ce que les autres pouvaient en penser. Mais pour en arriver là encore fallait-il avoir le courage de lui dire à elle et c’était encore un autre combat. Le premier avait été de savoir exactement ce qu’il ressentait pour elle, ce qui en soit n’avait pas non plus été une mince affaire. Mais le second combat semblait s’annoncer bien plus compliqué que le premier. Même si en sa compagnie tout semblait plus simple et qu’elle semblait avoir autant besoin de lui qui avait besoin d’elle. Mais Liam doutait que c’était une raison suffisante pour croire qu’elle pouvait ressentir la même chose vis-à-vis de lui. D’autant qu’il ne voulait pas se laisser absorber par le sujet. Après tout, il n’était pas là pour ça. En premier lieu, il était là pour elle. Pour s’assurer qu’elle allait bien, qu’elle aillait mieux. Que cette soirée n’était plus qu’un souvenir et que petit à petit la vraie Pine allait réapparaitre. Enfin d’après ce qu’il pouvait en voir, elle avait déjà complètement réapparu. Il n’y avait qu’une Pine en pleine forme qui pouvait se comparer elle-même à une montgolfière et en rire. C’était le signe qu’elle allait mieux, les conneries revenant à la vitesse de l’éclair et aussi facilement qu’avant, comme s’il ne s’était rien passé. C’était le signe qu’une bonne journée les attendait. Comme avant. Avec un tour de moto en plus. Qui semblait plaire à la jeune femme plus qu’il ne l’aurait cru. Alors qu’elle testait les amortisseurs, Liam dut retenir un rire, se demandant s’ils n’allaient pas finalement passer la journée sur le parking mais elle finit par s’installer un peu plus sagement. Le trajet jusqu’à la plage n’était pas long et finalement devoir conduire avait eu un effet bénéfique. Devoir se concentrer sur la route avait évité à Liam d’être submergé par tout un tas de pensées. Et ce n’était pas plus mal.

Ils échangèrent un sourire alors qu’il l’embrassait sur le front. C’était devenu une habitude, si bien qu’il n’y réfléchissait plus avant de le faire. Les premiers pas dans le sable étaient toujours les préférés de Liam, sans réellement savoir pourquoi. Le sable chaud, le temps que le corps s’habitue à la chaleur. Probablement tout ça à la fois avec plus la sensation de retrouver l’endroit où il se sentait le mieux. Il aimait la plage notamment parce que c’était l’endroit qui lui rappelait le plus son ancien monde et qui lui permettait d’être le plus proche de celui-ci mais aussi parce qu’en dépit des apparences, c’était aussi un endroit calme. Parfois, quand les enfants et autres perturbateurs avaient élu domicile ailleurs. Il avait été tellement absorbé par les vagues qui venaient se terminer sur le bord de la plage qu’il n’avait pas remarqué Pine à l’arrière jusqu’à ce qu’elle le rattrape. Il tourna la tête, la regardant avancer prudemment fière de ne pas se brûler les pieds. Il réussit à retenir un rire alors qu’elle avançait encore son idée de régulateur de température et se promit qu’un jour il lui expliquerait concrètement bien que la voir que la voir sautiller et pincer les lèvres quand le sable était trop chaud était un spectacle à voir au moins une fois. Liam retrouva un semblant de calme et finit par sourire. Il lui jeta un regard à moitié amusé et à moitié suspicieux alors qu’elle affichait un air désolé. En fait, il s’attendait plus ou moins à ce qu’elle ne soit pas retournée à la plage entre temps. Et pour être tout à fait honnête, cela lui allait plutôt bien. Il n’avait pas envie d’imaginer sa tête si elle lui avait annoncé qu’elle était venue avec quelqu’un d’autre, sauf s’il s’agissait de sa sœur évidemment. Amusé, il croisa son regard et posa une main au niveau de son cœur dans un geste théâtral. « Mince, tu m’as démasqué… ! » Repensant à leur dernière journée à la plage, Liam eut un sourire. Ils avaient probablement plus fais de connerie qu’essayer d’apprendre à nager si le jeune homme voulait bien avouer qu’il avait plus ou moins essayer de la couler, elle s’était bien vengée avec son histoire de requin. Remarquablement bien. Et elle semblait recommencer une nouvelle fois avec son histoire crabe. Essayant d’être discret, Liam jeta un coup d’œil en direction des rochers pour voir si aucune bestiole n’attendait qu’ils s’installent pour en sortir. Mais il n’y avait rien à l’horizon. Il finit par poser son regard sur Pine, avec un léger sourire. « Pourquoi est-ce qu’il faut toujours que tu sortes des histoires pareilles ? » Cherchant à se concentrer sur autre chose, Liam s’intéressa au contenu de son sac, installa son drap de bain sur le sable avant de commencer à enlever les vêtements superflus. Il hocha simplement la tête en direction de sa meilleure amie en guise de réponse à sa question. Il était bien incapable de lui expliquer en quoi une simple crème pouvait éviter d’avoir des coups de soleil. Cependant, il finit par relever la tête dans sa direction et n’arrivait toujours pas à déterminer si c’était une bonne ou une mauvaise chose. Il la regarda alors qu’elle finissait d’enlever son tee-shirt et malgré lui ses yeux dérivèrent sur son corps. Ce n’était pourtant pas la première fois qu’il la voyait en maillot de bain mais il ne pouvait s’empêcher de penser que la dernière fois il n’avait pas du y faire bien attention. Se rendant finalement de ce qu’il était en train de faire, il détourna rapidement la tête, la secouant doucement pour chasser ses pensées. Un éclat de rire franchit finalement la barrière de ses lèvres alors que Pine évoquait la combinaison de plongée. Il la regarda, amusé, et haussa un sourcil provocateur. « T’aimerais hein ? » D’accord, il avait simplement repris sa réplique mais il la trouvait particulièrement bien adaptée. Elle s’approcha de lui et étonnamment Liam resta sage pendant les minutes qui suivirent. Il ne savait pas vraiment où elle voulait en venir et tourna la tête de droite à gauche plusieurs fois sous l’impulsion de ses mains. Il croisa finalement son regard, d’abord surpris lorsqu’elle s’approcha pour effleurer son nez du sien. Alors qu’elle s’éloigna, il lança un « Ehh » d’indignation. Comme si lui pouvait être petit, non mais. Croisant les bras, il la regarder, un air boudeur accroché au visage. « Je suis sur que c’est parce que tu es jalouse. » Cela dit, il ne réussit pas à rester sérieux bien longtemps et finit par joindre son rire au sien. Cependant Liam dut bien rapidement abandonner le sujet de la casquette. La jeune femme ayant repris son sérieux était déjà armée de crème solaire et comptait bien s’en servir. Il fronça les sourcils n’ayant jamais eu pour ambition dans la vie d’être un toast mais il n’eut pas le temps de répondre que le tube de crème lui glissait déjà dans les mains alors que Pine s’installait derrière lui. C’était sans doute le signe qu’il n’avait plus rien à dire, à présent. Il s’occupait d’étaler de la crème sur les morceaux de peau qu’il pouvait atteindre alors qu’il sentait les mains de Pine voyager sur son dos. Elle était douce et Liam aurait pu rester là pour quelques heures. C’était le genre de moment où rien ne semblait pouvoir les atteindre, comme quand ils étaient installés dans son canapé quelques jours plus tôt. Comme s’ils n’avaient besoin de rien d’autre pour être bien, ni besoin de personne d’autre. Ils étaient tous les deux et cela semblait largement suffisant. D’une certaine manière, ils se complétaient et c’était sans doute pour ça qu’ils s’entendaient aussi bien mais il n’y avait probablement rien de mieux que de n’être qu’avec elle avec la sensation que personne ne pouvait venir les déranger. Cela dit, même s’il appréciait grandement son massage, elle allait finir complètement rouge à la fin de la journée à cette allure là. Il lui proposa d’échanger et finit par se retourner, répondant par la même occasion à son sourire. « Allez, retourne toi. »

Il lui sourit et s’attendant à ce que pour une fois, elle soit aussi sage que lui et se retourne sans rien dire. Mais c’était trop espérer. Son sourire se transforma petit à petit, jusqu’à se transformer en sourire joueur et Liam finit par se demander ce qui allait l’attendre. Ce n’était jamais bon signe quand elle souriait ainsi. Il eut un sourire amusé alors qu’elle prétextait ne pas vouloir coller. Il ne répondit rien, attendant la suite. Après tout ce n’était pas la meilleure excuse qu’elle ait trouvée jusqu’à présent. Il savait très bien que ce n’était que le début, la suite allait probablement être plus…épique. Il la suivit du regard alors qu’elle se relevait, reculant de quelques pas. Liam ne bougeait pas alors qu’elle mettait sa casquette, il l’observa se retenant de rire. Il tendit ses jambes et posa ses mains en arrière de son corps pour s’appuyer dessus. Il releva la tête avec un sourire. « Je savais bien que tu étais jalouse. Tu voudrais la même, hein ? Même si je veux bien avouer qu’elle te va plutôt bien. » Il laissa finalement tomber le tube de crème sur une de leur serviette avant de se relever doucement, restant pourtant à la même place. Il lui adressa un sourire moqueur alors qu’elle reculait encore de quelques pas. « Je tiens quand même à te prévenir qu’elle est à moi. » Liam fit une courte pause, croisant le regard de sa meilleure amie avant d’afficher un sourire. « …et que tu ferais mieux de courir fillette. » Il n’en fallut pas plus à Pine pour qu’elle ne détale comme un lapin, c’est le cas de le dire. Amusé, le jeune homme secoua doucement la tête avant de partir à sa suite. Il n’avait pas vraiment l’intention de la laisser gagner. Du moins pas aussi facilement. Parce qu’au fond, il savait très bien que si elle le lui demandait, il lui laisserait la casquette sans aucun problème, d’autant plus si elle lui sortait l’arme fatale avec ses yeux. Dans leur course, ils essayaient d’éviter un maximum de personne mais Liam était persuadé d’avoir entendu une ou deux personnes crier à leur attention. Il n’y avait pas prêté attention mais il avait bien vu la femme faire un bond sur sa serviette quand ils étaient passés à côté, probablement qu’elle venait d’être réveillée en sursaut. Liam ne put s’empêcher d’en rire et Pine put en profiter pour s’éloigner un plus, gagnant quelques mètres sur lui. Il se reconcentra, accélérant tant qu’il le pouvait encore. Il contourna un groupe, passant du côté opposé à celui de Pine dans l’espoir de gagner quelques mètres. Il finit par la rattraper, passant un bras autour de sa taille pour l’arrêter mais la vitesse aidant, ils finirent tous les deux leur course dans le sable. Ils roulèrent une ou deux fois dans le sable, Liam finissant par se retrouver au dessus d’elle, leur corps pratiquement collés. Il s’appuyait sur ses bras pour ne pas l’écraser et lui adressa un sourire amusé. « Tu vois, tu finiras quand même par coller… » Ou alors, ils allaient finir par coller ensemble. Quoi qu’en soit, ce n’était pas très grave et plutôt agréable. « Tout ça pour une casquette, je te jure… » Il secoua doucement la tête, faussement agacé alors qu’il était plus amusé qu’autre chose. Il croisa son regard et sourit doucement, décidant à se relever avant qu’il ne se rende compte qu’ils n’avaient probablement jamais été aussi proches. Physiquement bien sur. Si bien qu’il en oublia ce qu’il comptait faire et ne bougea pas. Il ne savait plus quoi penser, ni même par quoi commencer pour remettre ses idées en ordre. Tout semblait confus, terriblement confus. Et le regard de Pine ne semblait pas vraiment arranger les choses. Il se rapprocha d’elle, sans s’en rendre compte. Et quand il commença à reprendre ses esprits, c’était sans doute déjà trop tard. Ce n’était plus le moment de reculer, peut-être même qu’il n’en avait pas envie. Il savait très bien que parfois il suffisait de se jeter à l’eau pour avoir la réponse à une question, peut-être que justement ce moment là était arrivé. Il posa finalement ses lèvres sur les siennes, d’abord doucement, hésitant avant de se rendre compte que c’était peut-être sa seule chance et il essaya de faire passer tout ce qu’il pouvait ressentir pour elle à travers ce baiser. Il déposa un dernier et léger baiser sur ses lèvres avant de finalement se relever et se laisser tomber à côté d’elle sur le sable. « Désolé » Sa voix était basse, à moitié étouffée par ses mains qui cachaient son visage. Pour la première fois, il n’osait même pas regarder Pine, de peur de sa réaction. Pourtant il savait très bien qu’il devrait le faire à un moment où un autre. Il finit par enlever ses mains, tournant doucement la tête du côté où Pine se trouvait. « Tu vas pas me tuer hein ? Non parce que c’était pas réfléchi… même si ça veut pas dire que c’était pas voulu, enfin… » Liam fronça les sourcils, conscient qu’il était lui-même en train de s’emmêler les pinceaux. Il esquissa un sourire à Pine, espérant simplement ne pas avoir mis en péril leur bonne journée.


    love me today don't leave me tomorrow. i don't konw where to start i'm just a little lost. i wanna feel like we never gonna ever stop. i don't know what to do, i'm right in front of you. Asking you to stay. Stay with me tonight 'cause I think about you every single day ♥️
Revenir en haut Aller en bas
P. Trixie Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retrouver toute ma famille
Faites place à la vedette
P. Trixie Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 23/06/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters. Vous vous demandez laquelle ? Celle qui a le plus de caractère et qui gère la bande. Chieuse en force *héhé*. Nombre de messages : 1943 On me connait sous le pseudo : ... Un merci à : twisted lips + Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke.
MessageSujet: Re: You are my unintended ♥ Liam You are my unintended ♥ Liam EmptyMer 14 Aoû - 14:59




Pine & Liam
I never thought I'd find a love like this. There's no need to hide that feeling we get. Whenever we touch we can't resist. We go back to our first day.Our first kiss

Il suffisait parfois de rien du tout pour qu’on parvienne à se sentir bien. Le soleil, un sourire, même parfois une simple attention de rien du tout pouvait réchauffer le cœur et nous faire entrevoir les prémices d’une belle journée. Notre cœur semblait répondre à sa manière de toutes ses attentions particulières et notre esprit finissait par se laisser aller et par croire que cette journée était probablement la meilleure de toute. Nous avions la sensation d’être, pour une fois, traité avec clémence et alors nous profitions de cette journée, dans l’espoir qu’elle recommence encore et encore, pour ne jamais s’arrêter. C’était un peu cette sensation qui habitait la jeune fille aujourd’hui, même si cela aurait été un mensonge que d’avouer que tout cela n’était dû qu’à des gestes banaux. Non, pour elle, si sa journée était à placer sous le signe d’une bienveillance et d’un amusement sans égal, c’était uniquement grâce à lui. Ce jeune homme, qui, face à elle la surveillait avec un regard qu’elle ne connaissait que trop bien, et dont elle ne pouvait se passer. Celui là même qu’elle lui avait connu, alors qu’elle lui avait donné sa confiance et qui lui prouvait qu’elle disposait de toute son attention. Ses yeux dont elle ne voulait jamais perdre cette étoile qui lui dévoilait à chaque fois une constellation unique et dans laquelle elle aimait s’y perdre afin d’apprendre les moindres illuminations qui en résultaient.  Cette sensation qu’elle éprouvait à chaque fois qu’il se rapprochait d’elle pour venir déposer un baiser sur son front, où même dés qu’il lui souriait. Cette journée était l’une des meilleures de toute l’existence de la jeune fille, parce qu’elle la partageait avec Liam. Son meilleur ami, qui se dévoilait comme étant aussi heureux qu’elle, alors qu’il lui dévoilait son plus beau sourire en même temps qu’ils se cherchaient. Qui, par le biais de quelques phrases ou de quelques regards, lui prouvait qu’il avait autant besoin d’elle qu’elle en éprouvait ce besoin elle aussi de son côté. Tout était si naturel qu’elle prévoyait déjà de leur prochaine rencontre, et dont elle savait qu’elle ne serait pas aussi espacée que celle d’aujourd’hui. Certaines personnes se plaisent à croire que l’on tombe amoureux d’une autre personne au premier regard. Qu’il suffit d’un simple contact pour savoir que c’est avec cet être que l’on désirera passer le restant de sa vie. Pine n’avait jamais cru cela possible. Et pourtant, à présent, elle ne pouvait s’imaginer une vie sans lui, sans sa présence au quotidien, sans son soutien et surtout sans son sourire. Il avait réussi à éveiller en elle une sensation qui la poussait à vouloir se surpasser pour lui, à désirer affronter les moindres maux la tête haute juste pour le rendre fier. Et elle ne pouvait plus imaginer un seul instant ce que cela aurait pu être si il n’avait pas été là. Depuis qu’il lui avait ouvert sa porte, ce soir là, il semblait qu’elle lui avait offert la porte de son cœur, en échange de son amitié. Et depuis lors, il semblait s’être opéré quelque chose entre eux. Une étincelle qui visait à les rendre plus proches qu’ils ne pouvaient l’être mais aussi à dévoiler à la jeune fille que si son cœur s’affolait contre sa poitrine, c’était pour l’unique raison qu’il était son oxygène et son soleil. Celui qui surplombait tout le paysage au dessus d’eux réchauffait son corps, mais seulement lui parvenait à inonder de chaleur la totalité de son être. Et l’entendre rire ne faisait que renforcer cette sensation, si bien qu’elle ne savait plus très bien si c’était le soleil ou lui ou bien même la combinaison de ces deux astres qui lui faisait parfois monter le rose aux joues. Ainsi, tout ce qu’ils partageaient les enfermer dans une sorte de bulle visant à se dévoiler tels qu’ils étaient. Pine n’hésitait pas à laisser aller son caractère tel qu’on la connaissait, alternant rire et parfois aussi son petit côté sergent chef dont elle avait eu à user depuis qu’elles étaient dans ce monde seules. Et contre toute attente, cela semblait amuser Liam, qui prenait part à ses jeux et qui les continuait même. Ils vivaient un moment qui n’appartenait qu’à eux, et dont personne ne souhaitait que cela se termine. Et puis de toute façon, la journée ne faisait que commencer. Ainsi donc, elle profita de ce moment pour prendre soin de son meilleur ami. Lui appliquer de la crème solaire dans le dos représentait peut être plus qu’ils ne voulaient le penser tous les deux. Cherchant à profiter de cet instant au maximum, la jeune fille laissait ses mains courir doucement dans son dos, le caressant avec tendresse, même lorsque la crème paraissait lui avoir pénétrer la peau. Elle aurait pu rester là des heures entières à prendre soin de lui de cette façon, rêveuse quant à la prochaine fois qu’elle aurait l’opportunité de pouvoir le faire. Mais toute bonne chose avait malheureusement une fin et Liam voulait probablement profiter aussi d’un instant de quiétude avec son dos.

Mais là encore, la jeune fille ne l’avait pas entendu de cette oreille et souhaitait vivre un instant un peu plus loufoque avec son meilleur ami. Ainsi, n’hésitant pas à venir lui prendre sa casquette de sur sa tête pour la mettre sur elle, c’est en l’arborant fièrement qu’elle émit l’idée de ne pas vouloir coller. Oui bon d’accord, elle aurait pu trouver mieux en excuse, d’autant plus qu’elle souhaitait intérieurement sentir les mains de Liam sur son corps aussi. Mais ayant malgré tout son idée en tête, la jeune fille le défia à sa manière, en gardant ses mains sur ses hanches et en lui affirmant qu’elle lui allait probablement mieux. Se mettant à rire en l’admirant s’installer de cette manière, Pine lui fit un clin d’œil exagéré alors qu’il avançait le fait qu’elle était jalouse et dut probablement prendre un air de petite fille lorsqu’il lui avoua qu’elle lui allait bien. Sautillant légèrement sur elle-même, elle garda à l’esprit de rester sur ses gardes tout de même. « J’avoue que c’est bien pratique. Et je ne suis pas jalouse d’abord. Mais merci du compliment. » Se remettant à rire, elle ne s’approcha pas pour autant, puisqu’il était en train de se redresser. Oh, cela ne lui disait rien qui vaille. Reculant de quelques pas, elle entendit juste quelques mots avant de se retourner pour se mettre à courir en riant. Retenant la casquette avec ses mains, elle essayait de courir aussi vite qu’elle le pouvait, tout en évitant les gens et en lâchant quelques « Aie » alors qu’elle se brûlait les pieds. Mais autant courir dans l’heure était un jeu d’enfant, autant le faire sur le sable en condition humaine était un réel exercice de compétition. Sentant ses jambes s’engourdir légèrement, elle regarda derrière elle quelques secondes afin de vérifier que Liam la suivait toujours et manqua de tomber sur une pauvre femme en train de dormir. Sautant au dernier moment, c’est en lâchant un « Pardon ! » dans les airs en se mettant à rire de plus belle, qu’elle entendit Liam rire derrière elle aussi. Elle courut encore plus et se retourna une nouvelle fois pour s’apercevoir qu’il n’était plus là. Ralentissant la cadence, elle ne s’attendait pas à ce qu’il l’attrape sur le côté opposé et tous les deux tombèrent sur le sable en riant. Cela avait été rapide, tellement qu’elle ne savait pas combien de fois ils avaient roulé, mais ce dont elle se rendait compte, c’était qu’il était à présent sur elle. Riant aux éclats, la jeune fille s’aperçut avec le comportement de son meilleur ami, que ce dernier ne semblait pas avoir mal, ce qui la rassura. Et puis, alors qu’il se relevait un peu, il lui confia qu’elle allait coller pour une histoire de casquette. Riant de plus belle, alors qu’elle prenait conscience de la réalité des choses et de l’amusement de la situation, Pine finit par hausser ses épaules en se mordillant la lèvre. « Comme quoi, la casquette peut avoir un réel pouvoir. »  Ils rirent encore quelques secondes, jusqu’à ce qu’ils ne se calment. C’est alors que Pine prit conscience de la manière dont ils étaient l’un sur l’autre, mais surtout qu’elle s’apercevait qu’elle appréciait cela. Sentir le corps de Liam installé de cette manière contre le sien, pouvoir le regarder de cette manière là, alors qu’ils n’étaient que tous les deux. Son cœur battait à la chamade, alors qu’un sourire timide se dessinait sur le contour de ses lèvres. Ne pouvant quitter les yeux du jeune homme, elle se mit à espérer pouvoir lui dévoiler la forêt dans laquelle elle vivait, et au-delà de tout cela, ce qu’elle éprouvait pour lui. Et ce qu’il lui offrait en retour valait bien plus que n’importe quelle merveille du monde. Son regard était si pénétrant qu’elle avait l’impression qu’il la découvrait pour la première fois et qu’il était heureux de la voir de cette manière. Et plus il se rapprochait, plus elle pouvait sentir son souffle timide se mélangeait au sien. Une brise légère lui chatouillait les lèvres, si bien qu’elle ne voulait plus qu’elle s’en aille, jamais. Lorsque ses lèvres touchèrent légèrement les siennes, Pine eut l’impression de rayonner de l’intérieur. Cette chaleur débutait de leurs lèvres et s’étendait sur l’ensemble de son visage, de ses minces étendues, elle commençait à lui lécher la gorge jusqu’à enfin toucher son cœur. A partir de là, Pine ressentit ainsi une sensation nouvelle l’incitant à en vouloir préserver ce qu’ils étaient en train de vivre. Malheureusement, le froid recommença à l’envahir alors que déjà Liam quittait ses lèvres pour se décaler et ainsi s’excuser. Était –il en train de lui tourner le dos ? La jeune fille ne le savait pas, tant elle gardait intact le souvenir de ses lèvres sur les siennes. Caressant ses lèvres, elle sourit une nouvelle fois, comme transportée dans un rêve qu’elle pensait irréalisable.  Et puis ce songe s’estompa petit à petit, alors qu’elle prenait conscience qu’il s’agissait bien là de la réalité et qu’il était à côté d’elle en train d’espérer qu’elle ne veuille pas sa mort. N’osant dire mot à cet instant là, la jeune fille fit en sorte de pivoter pour se retrouver sur lui. Et comme si sa crainte n’avait jamais eu lieu d’être, elle lui saisit chacune de ses mains dans les siennes. Elle lui caressa de ses pouces quelques bribes de peau qu’elle ressentait et finit par lui répondre avec ce même sourire sur les lèvres qui ne désirait plus la quitter. « J’ai cru que ça n’arriverait jamais. » Après quoi, elle le dévisagea, comme si elle le découvrait pour la première fois et laissant d’abord son nez se frotter au sien dans ce bisou esquimau qu’ils s’échangeaient depuis cette fameuse soirée, elle finit par déposer ses lèvres sur les siennes. Son baiser se dévoilait comme étant aussi timide que celui qu’il lui avait donné il y avait de cela quelques secondes, et puis, laissant s’exprimer son cœur, le laissa se transformer en quelque chose de plus doux et tendre. Les yeux clos, son unique espoir était de dévoiler à Liam que ses excuses n’avaient pas lieu d’être, tant elle espérait aussi vivre ce qu’ils étaient en train de partager. Rompant le contact avec cette même douceur, Pine laissa ses yeux fermés encore quelques instants, désireuse de sentir son souffle chaud contre son visage encore une fois. Et puis, lorsqu’elle se décida à les ouvrir à nouveau, un sourire aussi beau qu’elle n’avait jamais pu en donner jusqu’alors illumina si bien son visage qu’elle avait l’impression que tout avait toujours était là depuis le début. « Tout ça pour une histoire de casquette… » avait-elle répété en reprenant ses mêmes mots. Son regard accroché au sien, elle lui relâcha ses mains pour venir déplacer l’une des siennes au niveau de son visage. De là, elle effleura de ses doigts incertains son visage. « T’es pas si froussard que ça en fait. » Son sourire se transforma pour devenir plus joueur, elle espérait le rassurer sur le fait qu’elle ne lui en voulait pas et que bien au contraire, elle l’en remerciait. « Et j’espère bien que t’en avais envie, parce que ça va recommencer. » Ils échangèrent un regard complice avant qu’elle ne se penche pour lui donner un nouveau baiser. Plus rapide, cette fois, elle se redressa un peu et regarda aux alentours avant de laisser ses yeux se poser sur la casquette. Veillant à ne pas lui faire de mal, la jeune fille se laissa retomber sur lui avant de poser son menton sur son torse en relevant ses jambes pour les balancer légèrement. « Et en plus j’ai gagné. » Pine releva ses yeux au ciel comme si elle était innocente et se mit à siffler doucement avant de se mettre à rire. Oui elle avait gagné, il n’avait pas sa casquette mais il l’avait elle. Elle espérait que le butin était tout de même plus intéressant pour lui.

Baissant ses yeux, alors qu’il semblait comprendre ce dont elle parlait, la jeune fille se dépêcha alors de rouler et de ramper sur le sable de manière à récupérer la casquette, en vain. Morte de rire, elle se laissa rouler sur le dos avant de regarder Liam remettre sa casquette fièrement sur sa tête. « T’es too sexy for your casquette. » Riant de plus belle, elle décida de se rapprocher de ce dernier et commença à lui faire des chatouilles pour qu’ils puissent ainsi profiter d’un nouvel instant à deux. L’entendre rire la faisait rire, le voir gigoter lui donnait envie de le câliner encore et encore, mais surtout être avec lui, sans qu’il n’y ait aucune tension quelle qu’elle soit était la meilleure chose qui avait pu lui arriver de toute sa vie. Quelques minutes passèrent jusqu’à ce que Pine ne retrouve son sérieux consciente de quelque chose. Aussi,  c’est en stoppant net ses chatouilles, qu’elle redressa sa tête et qu’elle laissa son regard partir vers l’horizon. « On ne devrait pas retourner à nos affaires ? » Baissant son regard pour savoir ce que Liam en pensait, elle acquiesça d’un signe de tête à sa réponse et décida de se lever la première et lui tendit sa main afin de l’aider. Elle le laissa se relever et lorsqu’il le fut, l’attira à elle pour se mettre sur la pointe des pieds et l’embrasser une nouvelle fois avant de sourire de toutes ses dents. « Je t’ai prévenu. » S’amusa t-elle à dire, avant de lui donner un coup de fesses et de marcher à ses côtés. Mais alors qu’ils étaient bien, Pine commença à ressentir la chaleur du sable et sautilla sur place avant de s’arrêter pour le regarder avec un regard digne du chat potté. « On peut passer par l’eau s’il te plaît ? » Liam sembla amuser de la situation et commença à rire avant de lui avancer le fait qu’il avait une meilleure idée. Suspicieuse, la jeune fille le regarda avec des yeux curieux. « C’est quoi ton idée ? » Et ni une ni deux, elle se sentit soulever dans les airs alors que Liam riait. Portée comme un sac à patates, Pine dut se résoudre à rester sage sur son épaule, jusqu’à ce qu’il ne lui dise qu’elle n’allait plus échapper au collage et qu’elle allait avoir droit à sa crème. Se mettant à rire, Pine s’amusa alors à appuyer doucement à l’aide de ses index dans son dos. « Oh je suis bien placée là. » Riant encore une fois, elle continua à appuyer de part et d’autre du bas de son dos tout en faisant des « Ploum… ploum… ploum. » Cette journée était véritablement la plus belle qu’elle eut le plaisir de passer de toute sa vie.


I was searching, you were on a mission. Then our hearts combined like a neutron star collision. I had nothing left to lose you took your time to choose. Then we told each other with no trace of fear that... Mon cœur s'ouvre à ta voix comme s'ouvrent les fleurs aux baisers de l'aurore. Our love would be forever and if we die, we die together. And lie, I said never 'cause our love would be forever.

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Liam P. Thompson

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: a dream is a wish you make all alone...
Faites place à la vedette
Liam P. Thompson
J'ai posé bagages ici le : 29/08/2012 Jouant le rôle de : Polochon, le meilleur ami d'Ariel et le poisson le plus peureux de l'océan. Nombre de messages : 1292 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum. Un merci à : avatar ruthless, officiellement sponsorisé par Pine parce que c'est la plus belle et que je l'aime (a). sign tumblr et code par WH. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Garrett Hedlund.
MessageSujet: Re: You are my unintended ♥ Liam You are my unintended ♥ Liam EmptyJeu 22 Aoû - 14:55




Pine & Liam
You don't have to be rich to be my girl. You don't have to be cool to rule my world. Ain't no particular sign I'm more compatible with. I just want your extra time and your kiss.

Chaque matin en se levant on espérait de tout notre cœur que la journée soit bonne. En poussant les couvertures au fond du lui, on osait s’aventurer à l’extérieur simplement guidé par l’envie de passer une bonne journée et généralement voir quelques rayons de soleil passer à travers la fenêtre nous faisait sourire. Personne ne pouvait dire pourquoi mais tout le monde associait le soleil à une bonne journée. C’était comme un signe annonciateur. Bien que chacun ait le sien, les rayons du soleil qui commençaient à réchauffer votre peau, à peine sorti de chez vous, était commun à beaucoup de monde. Et Liam n’était pas une exception. Même si pour lui soleil était souvent synonyme de plus de travail puisque les gens avaient envie de sortir, il ne le regrettait pas. Il n’y avait rien de mieux que de passer la journée sur la plage à profiter du soleil, même si cela signifiait travailler. En fait si, il y avait probablement quelque chose de mieux. De beaucoup mieux sans doute et qui n’avait rien à voir avec le soleil. Du moins pas avec celui que tout le monde connaissait. Finalement s’il avait le choix, Liam n’hésiterait pas longtemps. Quelques rayons de soleil, une bonne excuse pour se prélasser sur la plage ce n’était rien en comparaison. Il préférait dire adieu au soleil plutôt que de lui dire adieu à elle. Il n’avait jamais vraiment compris comment cela avait pu se passer ainsi, comment elle avait pu prendre une telle place dans sa vie. En réalité, le jeune homme n’avait même probablement jamais cherché à comprendre parce que ça lui plaisait. Plus même que ce qu’il avait pu imaginer. Mais c’était le cas, à chaque fois qu’elle était là, qu’ils avaient l’occasion de passer du temps ensemble, rien n’était susceptible d’être mieux que ça. C’était impossible. Il avait l’impression de la connaitre depuis si longtemps, comme si d’une manière ou d’une autre ils avaient toujours été en contact l’un avec l’autre, comme si aucun d’eux ne pouvait avoir de secret pour l’autre. Quelque part, c’était le cas. Il n’arrivait pas à lui cacher quoi que ce soit, excepté les choses qu’il arrivait à se cacher à lui-même. Le chemin avait été long et plus ou moins compliqué avant qu’il ne l’accepte. Ce n’était pas tant le fait qu’il ait besoin d’elle qui était si effrayant, c’était d’imaginer que ça puisse être à sens unique, que jamais il n’aurait quoi que ce soit en retour. Pourtant, c’était bien lui que Pine était venue voir quand elle avait besoin et personne d’autre, pas même ses sœurs. Mais entre en faire la constatation et y croire, il y avait encore du chemin à parcourir. Ce qu’il avait finalement fait, doucement et prudemment sans doute, mais ce n’était déjà pas si mal. Après tout s’ils étaient là aujourd’hui, c’est bien parce que chacun d’eux le voulait. Parce qu’ils avaient besoin de l’autre et qu’ils avaient confiance l’un en l’autre plus qu’en n’importe qui. La  voir le faisait sourire et lorsque c’était elle qui souriant, il avait enfin l’impression de se sentir heureux, complet. Il n’avait aucun moyen de l’expliquer, n’avait jamais cherché à le faire. Depuis le début, il marchait à l’instinct, accordant sa confiance à une serveuse qui ne cessait de sourire et qui ne se gênait pas pour piquer des frites par ci par là quand le patron avait le dos tourné. Elle était tellement différente. Mais dans le bon sens. Même si elle avait trois autres sœurs, jumelles qui plus est, Liam avait tendance à dire qu’elle était unique en son genre. Unique pour lui, tout du moins. Elle était la seule à réussir à la faire sourire aussi facilement, à le faire apprécier un moment aussi simple que la première fois où ils étaient venus tous les deux à la plage, la seule à se moquer de ses frayeurs aussi facilement sans qu’il ne se vexe. Ou en tout cas, pas pour très longtemps. C’était justement parce que c’était aussi simple qu’il n’avait probablement rien remarqué. Petit à petit, Pine avait pris une place de plus en plus importante, s’installant dans sa vie comme si de rien n’était, d’une telle discrétion qu’il n’y avait pas fait attention. Et même s’il l’avait remarqué, ce serait mentir que de dire qu’il aurait tout fait pour l’empêcher. Parce qu’au fond ça lui plaisait. Il aimait l’avoir avec lui, pouvoir la voir sourire, l’entendre rire et simplement pouvoir être là à profiter de ses histoires. Il n’avait plus envie de faire marche arrière et il n’avait pas envie du tout que cela change pour une raison ou pour une autre. S’il le pouvait, Liam arrêterait le temps, la gardant avec lui le plus possible sans que personne ne s’en rende compte, tous deux enfermés dans leur bulle. Et s’il pouvait vraiment changer quelque chose, il voudrait tant s’armer de courage et réussir à lui dire ce qu’il pensait, ce qu’il ressentait vraiment. Mais c’était comme s’il n’y avait jamais de bon moment et il ne voulait pas gâcher un seul de leur moment ou ternir un seul de ses sourires par une simple phrase. Il était comme tout ceux qu’il avait vu à travers son écran de télévision et des quels il s’était moqué, préférant le silence à l’aventure pour ne pas perdre quelque chose qui lui tenait à cœur.

Ainsi pour ne pas briser leur  bulle tout de suite, Liam avait proposé d’échanger leur place. Mais il avait oublié l’espace d’une seconde l’esprit joueur de Pine qui n’avait pourtant pas tardé à refaire surface. Il l’observait amusé alors qu’elle portait fièrement sa casquette sur le haut de sa tête. Elle semblait fière d’elle tout en restant sur ses gardes. Et personne ne pouvait lui en vouloir. Quel genre de meilleur ami ferait Liam s’il ne rentrait pas dans son jeu. Un léger sourire s’installa au coin des lèvres du jeune homme alors qu’elle semblait apprécier le compliment. Il lui laissa un instant de répit supplémentaire avant de se relever. Essayant d’y aller doucement pour ne pas être trop prévisible, il savait très bien que cela n’allait pas durer très longtemps. Et il avait raison. Il ne lui avait suffi que de quelques petits mots pour que la jeune femme ne parte en courant, suivie de près par Liam. Il eut un sourire en pensant que pour quelqu’un qui n’aimait pas le sable chaud, elle allait être servie. Mais après ce n’était pas de sa faute à lui, il ne faisait que continuer ce qu’elle avait commencé. Avec beaucoup d’entrain certes, mais quand même. Il ne put empêcher un rire s’échapper de sa bouche alors qu’il visualisait le visage de la pauvre femme qui venait de se réveiller en sursaut par leur faute. A cette vitesse, ils allaient finir par marcher sur quelqu’un si bien que Liam préféra mettre un terme à leur course improvisée avant que l’un ou l’autre ne marche vraiment sur quelqu’un. Et ne fasse mal à quelqu’un surtout. Mais ce n’est qu’après plusieurs roulades dans le sable qu’ils finirent par s’immobiliser, riant légèrement aux derniers mots de la jeune fille. Il doutait qu’un simple bout de tissu puisse avoir un quelconque pouvoir et il était plutôt d’avis que c’était elle qui en possédait un. Cependant lui avouer reviendrait à se vendre aussi simplement que… Que de l’embrasser probablement. Liam se demandait encore comment il avait pu faire ça, comment il avait surtout eu le courage de le faire. Non pas qu’il le regrettait puisqu’il en avait envie et qu’en toute partialité, il trouvait cela encore mieux que dans ses rêves. C’était l’après qu’il n’était pas sur de pouvoir gérer. Surtout si Pine avait une réaction à l’exact opposé de ce à quoi il s’attendait. Il se laissa tomber à côté d’elle, se disant finalement que le silence pouvait avoir un avantage. Mais Pine se tourna finalement vers lui, attrapant ses deux mains dans les siennes alors que Liam l’observait, interrogatif. Il ne voulait pas faire de conclusion après sa phrase notamment pour éviter qu’elle ne se révèle fausse et qu’il en soit déçu. Et parfois les actions se révélaient être nettement mieux que les mots. Pine effleura son nez du sien, une nouvelle fois et le jeune eut l’envie d’esquisser un sourire pour tout ce que ça lui rappelait. Avant de sentir ses lèvres se poser sur les siennes, aussi timide que lui avait du l’être seulement quelques minutes auparavant. Et il arrêta simplement de réfléchir, profitant de l’instant avant qu’un peu de douceur et de tendresse ne se joigne à l’équation, comme s’ils comprenaient enfin dans quoi, tous deux s’embarquaient. Lorsqu’il la sentit s’éloigner, Liam releva les yeux dans l’espoir de croiser son regard et d’y trouver  ce qu’il  y cherchait : quelque chose qui avait le pouvoir de le rassurer et il y trouva bien plus que ça. Doucement, il libéra une de ses mains, la levant doucement afin d’écarter une mèche des cheveux de Pine et il lui sourit. Il resta silencieux durant plusieurs secondes, se contentant de la regarder avant de lui répondre d’une voix douce, de peur de briser l’instant. « Et quelle histoire… » Il esquissa un nouveau sourire. Leur complicité et leur amitié leur avait toujours permis de se comprendre sans qu’ils aient besoin d’en parler pendant deux ans. Et quelque part, cela le rassurait que ce soit encore le cas maintenant. Il haussa un sourcil amusé, en l’écoutant. « Ça, c’est parce que tu n’es pas dans ma tête. » Et c’était sans doute une bonne chose, ça lui évitait de voir à quel point il avait été mort de trouille. Mais à présent, l’atmosphère semblait se détendre doucement mais surement alors que Pine assurait que tout ceci allait recommencer. Le jeune homme eut un sourire et elle lui vola un baiser avant même qu’il n’ait eu le temps de dire quoi que ce soit. Il l’observa changer de position, assurant qu’elle avait gagné et il lui sourit, n’ajoutant rien. A vrai dire, il voulait bien la laisser gagner autant qu’elle le voulait. Il s’en fichait du moment que tout ceci ne disparaissait pas d’un simple coup de baguette. Il n’avait plus aucune envie de retourner en arrière, à présent. Détournant enfin les yeux de Pine, Liam aperçu sa casquette non loin et il eut simplement à se décaler pour l’attraper à bout de bras alors qu’elle tentait vainement de l’attraper. Il l’a remis sur sa tête, lui adressant un sourire fier avant que ce dernier ne se transforme en rire sous l’assaut de sa meilleure amie. Il essayait vainement de s’éloigner, de se soustraire à ses chatouilles sans pour autant lui faire mal avant qu’elle ne décide d’abandonner par elle-même. Il hocha la tête à sa question avant de sourire. « Oui c’est une bonne idée, avant que des crabes enragés ne nous les prennent. » Son sourire se transforma en légère grimace alors qu’il se remettait sur ses pieds. Pine s’approcha de lui, l’embrassant une nouvelle fois. Il lui rendit son sourire avant d’ajouter « Tu devrais faire attention, je pourrais vite y prendre gout… »

Ils échangèrent un sourire et le temps de faire quelques pas dans le sable, Pine ne le supportait déjà plus. Elle n’avait personne à qui échapper comme avant. Liam lui sourit, une lueur malicieuse passant à travers ses yeux, il se mit face à elle avec un sourire innocent. « Je crois que j’ai une meilleure idée… » Il laissa sa phrase en suspend, la connaissant assez bien pour savoir qu’elle ne résisterait pas à l’envie de le questionner. C’était bien plus fort qu’elle. Et il avait raison, souriant, il la laissa poser sa question avant de s’approcher d’elle afin de la soulever. A présent installée sur son épaule, Liam reprit la route ne craignant pas la chaleur du sable et il lui fit part de la crème solaire qui continuait à l’attendre sagement. Alors qu’il sentait les doigts de Pine dans son dos, il secoua doucement la tête, un rire s’échappant de ses lèvres. « C’est quoi la prochaine étape après le gnic gnic et le ploum ploum ? Histoire que je me prépare. » Il croyait pourtant s’être habitué à tout avec elle mais il n’était définitivement pas encore au bout de ses surprises. Il passa à proximité d’un couple plus ou moins âgés et la dame le fixa un instant. En réalité, elle semblait outrée et peut-être même choquée de voir Pine la tête en bas sur son épaule. En même temps, elle avait l’âge d’être sa mère, à son époque, elle ne devait pas beaucoup s’amuser. Il lui adressa un grand sourire avant de désigner Pine d’un simple coup de tête. « C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour qu’elle soit sage ! » Il n’attendit aucune réponse et s’éloigna afin de retrouver leurs affaires. Ce qui ne tarda pas à arriver. Tout était encore là, exactement comme il l’avait laissé. Liam s’arrêta et remit la jeune femme sur ses pieds. Il lui sourit doucement, sa main s’égarant sur sa hanche alors que l’autre passait sur sa joue. Il sa rapprocha d’elle, doucement, effleurant d’abord ses lèvres des siennes avant d’arrêter de jouer pour entamer un vrai baiser. Il avait encore l’impression de rêver, de se dire que dans quelques minutes il allait se réveiller et que tout ça n’avait jamais eu lieu. Pourtant ils étaient bel et bien dans la réalité et cela semblait tellement dur à croire qu’il n’avait pas eu d’autres idées que de l’embrasser à nouveau pour s’en assurer. Même si bien sur, cela n’avait absolument rien d’un sacrifice, bien au contraire. Mais la sentir tout contre lui l’aidait à y croire, à se dire que tout ça était bien réel. Il s’éloigna doucement glissant ses lèvres vers son oreille. « Et cette fois ci, tu n’échapperas pas au collage » Il sourit, amusé, avant de déposer ses lèvres sur son front et de s’éloigner un peu plus. Il prit le tube de crème, abandonné sur la serviette avant de s’assoir. Il releva les yeux dans sa direction avec un sourire en coin. « Allez, hop assise… » S’il le fallait, il se remettrait probablement à courir derrière elle, surtout si cela se finissait comme la première fois. Mais il espérait bien ne pas en avoir forcément besoin. Pine finit par abdiquer et s’installer entre ses jambes, Liam ne dit rien se contentant de sourire. Il prit ce qu’il lui fallait de crème avant de donner le tube à Pine. Il laissait ses mains parcourir le dos de Pine dans le seul but officiel de protéger sa peau alors qu’officieusement il était plutôt partant de rester là pour quelques heures. A nouveau, il avait l’impression d’être dans une bulle, seule avec elle, peut-être même encore plus qu’auparavant et ça lui plaisait. Il aura pu rester là pendant des heures, à regarder ses mains voyager sur son dos mais il savait que ça n’allait pas être possible. Ne serait-ce qu’à cause de la crème qui avait bien fait son boulot et qui était déjà totalement imprégné dans la peau. « Et voilà, maintenant madame va coller comme tout le monde… » Même si elle était dos à lui, son sourire pouvait se deviner dans sa voix. Il s’appuya sur ses mains, laissant le silence prendre sa place pendant quelques secondes. Son regard finit par voyager sur l’étendu d’eau présent devant eux et sur les vagues qui venaient finir leur course sur le sable. « Qu’est-ce que tu penses d’aller nager un peu ? » Liam se releva, passant devant Pine avec un sourire avant de lui tendre la main. « Ça serait l’occasion de  me montrer à quel point tu es devenue une bonne nageuse grâce à moi… et de flatter mon égo aussi mais ça c’est qu’un détail. » Il balaya l’air d’un revers de main avec un sourire. Il n’avait en aucun cas l’intention de la forcer ni même de lui demander de flatter son égo parce que s’il avait aidé, c’était simplement pour elle. Et s’il fallait le refaire, il n’hésiterait pas une seule seconde mais pour le moment tout ce qu’il voulait, c’était garder leur journée intact. Qu’elle continue simplement aussi bien qu’elle avait commencé.


    love me today don't leave me tomorrow. i don't konw where to start i'm just a little lost. i wanna feel like we never gonna ever stop. i don't know what to do, i'm right in front of you. Asking you to stay. Stay with me tonight 'cause I think about you every single day ♥️
Revenir en haut Aller en bas
P. Trixie Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retrouver toute ma famille
Faites place à la vedette
P. Trixie Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 23/06/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters. Vous vous demandez laquelle ? Celle qui a le plus de caractère et qui gère la bande. Chieuse en force *héhé*. Nombre de messages : 1943 On me connait sous le pseudo : ... Un merci à : twisted lips + Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke.
MessageSujet: Re: You are my unintended ♥ Liam You are my unintended ♥ Liam EmptyDim 20 Oct - 12:43




Pine & Liam
I never thought I'd find a love like this. There's no need to hide that feeling we get. Whenever we touch we can't resist. We go back to our first day.Our first kiss

Le temps s’était suspendu. L’espace de quelques secondes, quelques minutes et elle l’espérait au plus profond de son être, de quelques heures, plus rien n’existait à part lui. Ce garçon qui ne cessait de l’inciter à vouloir se dépasser pour lui, celui là même qui, par sa présence, réveillait tant de choses en elle. Des choses qu’elle n’avait connu jusqu’alors et qui lui faisaient énormément de bien. Plus rien ne parvenait à l’affecter car à cet instant précis, alors que son regard répondait de la même manière que le sien, elle lui donnait tout. Certaines personnes appelleraient cela un coup de foudre, d’autre insisteraient sur le fait qu’il s’agit en réalité du destin, mais pour Pine s’était avant tout une suite tant espérée qu’elle ne voulait pas perdre. Liam était celui qui lui donnait envie d’être forte, pour qui elle serait prête à aller nager des kilomètres et des kilomètres rien que pour le retrouver, lui qu’elle aimait tant voir sourire et dont elle serait prête à tout afin de pouvoir en connaître encore une fois cette image qui ne s’effaçait plus de son esprit. La bulle qu’ils étaient en train de créer la rendait forte mais surtout la rassurait sur le fait qu’elle n’était pas seule, qu’elle ne l’avait jamais été. Son cœur battait à tout rompre contre sa poitrine, alors qu’elle ne pouvait détacher son regard de cette étoile qu’elle adorait admirer dans son regard. Et l’envie e recommencer était si forte, qu’elle ne parvint pas à la retenir bien longtemps avant de laisser ses lèvres  s’aventurer vers un chemin qu’elle appréciait découvrir.  Pine allait adorer cette fameuse casquette,  ainsi que cette fameuse crème solaire, tant qu’elles leur permettaient de partager encore cet instant unique qui leur révélait enfin la confiance et les sentiments qu’ils se portaient l’un à l’autre.  La jeune fille aurait pu rester là des heures entières, mettant même de côté le fait qu’il faille nager, tant qu’elle pouvait sentir ses bras la garder pour lui. La moindre de ses attentions était semblable à un cadeau qu’elle désirait garder encore et encore, jusqu’à ce que la fin ne vienne les prendre à tous les deux. Mais son caractère bien trop hyperactif finit par prendre, malheureusement, le dessus, les amenant tout deux à devoir regagner leurs affaires. Et grâce à cela, la jeune fille eut une nouvelle occasion de pouvoir goûter aux lèvres de Liam, lui prodiguant de nouvelles vagues de bien être et d’envie de recommencer. Comme elle avait pu lui apprendre plus tôt, cela allait lui être difficile de s’en passer, et la réponse qu’il lui donna vis-à-vis de son ressentis à lui ne put qu’agrandir le sourire de la jeune fille. Elle avait, à cet instant, la sensation de se sentir exister pleinement, tout comme son rayon de soleil ne faisait que prendre de manière naturelle de plus en plus de place au fond de son cœur.  La bonne humeur ne parvenait à les quitter, chose qui rassurait encore une fois la jeune fille, qui laissait son côté naturel reprendre le dessus petit à petit. Lui seul, parvenait à lui faire tout oublier de cette manière, lui seul parvenait aussi à la rendre heureuse et elle espérait qu’il en soit de même de son côté aussi. Liam lui apportait tant par sa présence, ses attentions, son attitude, qu’elle craignait ne pas avoir ce rôle là pour lui, comme si elle ne serait jamais assez bien pour lui. Mais le simple fait de le voir sourire de cette façon là et de pouvoir constater cette étincelle au fond de ses yeux, rappelaient à la jeune fille à quel point elle était idiote d’avoir de telles pensées. Il lui prouvait qu’il était heureux, et cela était la plus belle chose qu’il lui eut été donné de voir et dont elle tâcherait à ce que cela perdure pour toujours.

Ainsi, une fois qu’ils furent debout tous les deux, la jeune fille resta aux côtés de sa Banane, cherchant avant tout à garder un contact avec lui afin de garder cette sensation qui l’habitait. Mais surtout pour se prouver à elle-même qu’elle ne rêvait pas et qu’il était bel et bien à ses côtés, qu’il l’avait embrassé et qu’il lui avait dit qu’il allait y prendre goût.  Son sourire toujours intact sur ses lèvres, elle laissa sa main rejoindre la sienne de façon délicate et commença à lui caresser le haut de la sienne à l’aide de son pouce. Son regard, quant à lui, alternait entre le chemin qu’ils empruntaient mais aussi son visage qu’elle ne voulait pas perdre. Autant dire, qu’elle parvenait à se trouver pathétique elle-même en agissant de la sorte, mais après tout, elle se fichait pas mal de la vision des autres, elle se moquait de ce qu’on pouvait penser d’elle, le seul dont elle avait à prendre en compte son avis n’était autre que lui. Son regard se baissa alors qu’elle se surprenait à rougir en ayant cette pensée, jusqu’à ce que son sourire ne se transforme en grimace. Maudit sable chaud qui brûle les pieds ! Pine ne put retenir bien longtemps ses petits sauts avant d’user de son regard du chat potté à l’adresse de Liam pour qu’ils puissent passer du côté de l’eau. Et elle fut surprise en voyant le côté joueur de son rayon de soleil prendre place sur son visage alors qu’il lui avançait l’idée qu’il avait une meilleure solution à son problème. Se retenant de rire, Pine dévoila au grand jour son côté curieux qu’elle ne pouvait jamais cacher bien longtemps pour lui demander ce qu’il en était. Et ce fut dans un éclat de rire, qu’elle se retrouva tête en bas sur l’épaule de sa Banane. Elle adorait lorsqu’il agissait de la sorte, cela prouvait qu’ils étaient encore une fois si proches qu’ils n’avaient jamais peur ni l’un ni l’autre d’agir de manière naturelle. Leur complicité était telle qu’ils avaient besoin de se retrouver de cette façon là afin de pouvoir exister et ainsi se sentir bien. Pine ne tarda pas à retrouver ses réflexes joueurs elle aussi, laissant ainsi ses mains descendre le long de son dos afin d’appuyer de part et d’autre sur ce dernier en laissant échapper des petits. « Ploum… ploum… ploum ! » la faisant rire de plus belle. Le rire de Liam l’incita à continuer davantage jusqu’à ce qu’elle ne s’arrête afin de répondre à sa question. « Hum… Bonne question. En général je fais ce qui me vient dans la tête. » Ils se remirent à rire tous les deux et sans rien dire de plus, la jeune fille trouva la vue très très intéressante de ce poste de garde (mdrrrr). En effet, elle avait un très beau panoramique des fesses de Liam et c’est sans rien dire qu’elle laissa ses yeux les admirer tout en essayant de contenir son envie de venir lui caresser. Elle ne pouvait pas encore faire ça, mais un jour viendrait où elle le pourrait. Cette pensée la fit sourire de plus belle, alors que la voix de Liam qui semblait parler à une vieille dame la ramena à la réalité. Oups, elle venait d’être prise en flagrant délit de reluquage. Se retenant d’éclater de rire, la jeune fille se contenta alors d’essayer d’appuyer sa main sous son menton avant de faire un petit coucou de la main à cette vieille dame (mdrr cette vision). « Ah ces hommes hein ! » Mais cette fois ci, elle ne put se retenir plus longtemps et c’est avec le fou rire sur l’épaule de Liam, qu’elle finit le chemin. Mais lorsqu’elle fut à nouveau sur ses jambes, la jeune fille ne put que se calmer en laissant son regard plonger dans celui de Liam. Son sourire toujours aussi intact, elle laissa l’une de ses mains caresser la nuque du jeune homme, alors que son autre main imitait la sienne en venant effleurer sa joue. Laissant la proximité se rapprocher de plus en plus, Pine profita de ce baiser avec le plus douceur possible, désirant qu’il ne se termine jamais. Ouvrant les yeux une nouvelle fois, elle laissa sa main trouver refuge dans les cheveux de Liam, alors que son regard ne pouvait se détacher du sien. Elle ne pouvait plus le laisser partir, elle ne le voulait plus. Mais encore une fois la réalité la frappa et c’est avec un nouveau sourire qu’elle le laissa s’éloigner de quelques centimètres avant de pouvoir sentir ses lèvres sur son front. Ce simple geste avait une telle signification pour eux, qu’elle ne pouvait plus s’en passer. Mais alors qu’elle profitait de son regard afin de découvrir de nouvelles étoiles, elle commença à afficher une moue exagérée alors qu’il lui spécifiait qu’elle ne pourrait pas échapper à la case ‘collage’. « Mais … j’ai été sage … » Encore une fois, elle essaya de l’amadouer avec sa technique des yeux du chat potté. Mais le regard de Liam parvint à la convaincre qu’elle n’y échapperait pas. Et contre toute attente, alors qu’il venait tout juste de s’asseoir sur la serviette, elle se mit à sourire avant de prendre place entre ses jambes, lui tournant ainsi le dos. « Tu me ferais faire n’importe quoi… » Elle se mit à rire et attendit qu’il lui donne un peu de crème afin de pouvoir s’en étaler sur le devant de son corps. Mais elle s’arrêta bien vite en sentant les mains de Liam parcourir son dos. Dégageant ce dernier en ramenant ses cheveux devant, elle ferma les yeux alors qu’elle espérait que cet instant ne s’arrête jamais. Ainsi installée, ses mains sur son dos, la jeune fille avait l’impression d’être dans une bulle de bonheur. Un endroit où le soleil serait à jamais assez chaud afin de pouvoir les réchauffer tous les deux et ainsi leur offrir un instant de quiétude. Réprimant quelques frissons, Pine espérait que ses mains douces ne la quittent jamais. Mais elle sursauta en entendant la voix de Liam qui semblait bien déterminée à vouloir rejoindre l’eau. « Mon petit poisson veut frétiller ? » Elle éclata de rire et si il n’avait pas été aussi rapide, la jeune fille se serait retournée pour l’embrasser plus passionnément. Malheureusement, son rayon de soleil était d’une rapidité telle que Flash pourrait l’en jalouser (lool). Aussi, elle se contenta alors de le regarder se relever et tout en prenant sa main, se laissa relever alors qu’elle se retenait déjà de rire vis-à-vis de cette remarque qu’il venait de faire.   « Grâce à toi ? Ou grâce à ma volonté hors du commun et cette faculté que j’ai à vouloir te rendre fier ? » Elle s’amusa à lui lancer un regard amusé, avant de se rapprocher de lui pour prendre son autre main.

« Mais avant… » Elle se rapprocha davantage et se mit sur la pointe des pieds afin de pouvoir déposer un nouveau baiser sur ses lèvres. Puis, s’amusa en même temps à frotter son corps contre le sien avant de se mettre à sourire contre ses lèvres. « Collaaaaaaaaaaaaaaage » Un éclat de rire s’échappa d’entre ses lèvres alors qu’elle exagérait en essayant de frotter son bras contre le sien. Puis elle se dépêcha de se reculer de quelques pas, avant de repasser à ses côtés pour lui ébouriffer les cheveux. « T’es quand même mieux sans casquette. » Riant de plus belle, la jeune fille essaya d’esquiver la prise de Liam avant de partir en direction de l’eau. « Le dernier doit une glace à l’autre ! » Et ni une ni deux, Pine  courut en direction de cette vaste étendue d’eau, non sans se dire qu’elle venait de commettre une très grande erreur. En effet, la température de l’eau était glacée en comparaison de la prise de soleil dont ils avaient pu profiter quelques instants plus tôt. Aussi, elle décida de s’arrêter alors que l’eau lui arrivait juste au niveau des genoux et elle se retourna en direction de Liam en affichant une grimace probablement très drôle. « Je crois que je vais te laisser gagner. » Mais Liam ne semblait pas l’entendre de cette oreille, du moins, c’est ce qu’elle crut lire sur son visage et lorsqu’il s’approcha d’elle, la jeune fille ne pu s’empêcher de marcher à reculons , laissant ainsi de plus en plus l’eau monter sur son corps. « Ah non ! Pas deux fois ! S’il te plaît. » Liam leva les mains comme pour lui prouver qu’il était innocent alors qu’il continuait à s’avancer et qu’elle reculait. Non pas qu’elle ne veuille pas se retrouver dans ses bras, mais elle avait juste envie de l’embêter un peu et de jouer. D’autant plus qu’elle se doutait bien de la petite idée qui se tramait derrière la tête de son rayon de soleil. Mettant ses mains devant elle comme pour le stopper dans son élan, Pine se retenait de rire et continua avec un air tout mignon. « Gentille Banane, sinon je … » Et elle n’eut pas le temps de finir sa phrase, alors qu’elle venait de tomber toute seule dans l’eau. Le froid la saisissant, elle remonta bien vite à la surface avant de lancer sur un ton plaintif. « Brrrrr que c’est froid. » Puis, son regard se porta vers Liam qui se pinçait les lèvres pour s’empêcher de rire, alors qu’elle finissait elle-même par exploser de rire. Elle adorait lorsqu’ils étaient ainsi tous les deux, à partager des moments qu’ils garderaient probablement dans leur mémoire. Et entendre rire Liam la rendait heureuse, l’incitait même à rire avec lui afin de partager plus de complicité qu’ils n’en avaient encore.  Sautillant en tournant sur elle-même, la jeune fille leva les bras vers le ciel avant de chantonner. « J’ai encore gagné. » Après quoi, elle s’amusa à remuer ses fesses de manière amusante  tout en passant ses mains devant ses yeux (la danse du hibou mdrrr) « Oh yeah, oh yeah ! » Leurs rires s’intensifièrent, alors qu’elle s’arrêtait et qu’elle reprit un regard plus joueur. « Mais du coup… » Elle s’amusa à lever ses sourcils avant de commencer à lancer de l’eau en direction de Liam. « A toi d’être tout mouillé mwahaha ! » Elle ne parvenait plus à s’arrêter de rire, alors qu’elle envoyait encore et encore des éclaboussures d’eau en direction de sa Banane. Cet instant magique les rapprochait d’une telle manière que pour rien au monde elle ne désirait rendre les aiguilles qu’elle avait dérobé au temps.


I was searching, you were on a mission. Then our hearts combined like a neutron star collision. I had nothing left to lose you took your time to choose. Then we told each other with no trace of fear that... Mon cœur s'ouvre à ta voix comme s'ouvrent les fleurs aux baisers de l'aurore. Our love would be forever and if we die, we die together. And lie, I said never 'cause our love would be forever.

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Liam P. Thompson

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: a dream is a wish you make all alone...
Faites place à la vedette
Liam P. Thompson
J'ai posé bagages ici le : 29/08/2012 Jouant le rôle de : Polochon, le meilleur ami d'Ariel et le poisson le plus peureux de l'océan. Nombre de messages : 1292 On me connait sous le pseudo : Pop'n Gum. Un merci à : avatar ruthless, officiellement sponsorisé par Pine parce que c'est la plus belle et que je l'aime (a). sign tumblr et code par WH. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Garrett Hedlund.
MessageSujet: Re: You are my unintended ♥ Liam You are my unintended ♥ Liam EmptyJeu 9 Jan - 21:07




Pine & Liam
You don't have to be rich to be my girl. You don't have to be cool to rule my world. Ain't no particular sign I'm more compatible with. I just want your extra time and your kiss.

Il avait l’impression que tout était parfait. Que tout trouvait enfin sa place, sans problème, sans autres imprévus, sans même qu’il ne s’en rende véritablement compte. Il avait simplement espéré passer une bonne journée, en compagnie de sa meilleure amie comme ils le faisaient souvent. Mais jamais il n’avait pensé avoir assez de courage pour aller au-delà. Sans doute, qu’il y avait déjà pensé, il voulait bien l’admettre. Mais la pensée aussi forte soit-elle ainsi que le rêve sont souvent bien éloigné de la réalité. Parfois même trop. Et on a peur que les deux ne trouvent jamais le bon chemin pour se rejoindre et de finalement passer à côté de quelque chose de bien. Il y avait de cela, surement, dans l’appréhension de Liam. Ça et la peur de peut-être pouvoir perdre ce qu’il y avait entre eux. Quitte à ne pas pouvoir toucher son rêve du bout des doigts, il préférait tout de même l’avoir auprès de lui que pas du tout. Dans un sens, peut-être était-ce un sacrifice mais il valait le coup. Liam en était certain. Bien heureusement pour lui, il n’y avait aucun sacrifice à l’horizon. Et pour la première fois de sa vie, il espérait que le temps s’arrête ou tout du moins ralentisse un peu. Pourtant, il faisait partie de ces personnes qui désiraient souvent voir les journées passer plus vite pour oublier un évènement quelconque mais tout à fait déplaisant. Il le faisait souvent, il devait bien l’admettre. Sauf aujourd’hui. Non aujourd'hui, il rêvait simplement de l’inverse. C’était sans doute assez ironique, mais il s’en fichait. Tout ce qu’il voulait, à présent, c’était simplement profiter de leur moment. Même s’il avait toujours un peu de mal à en revenir, à s’en remettre, il voulait juste en profiter. S’en souvenir et le graver dans sa mémoire comme le meilleur moment de sa journée. Ou de sa semaine, peut-être même du mois, il n’avait pas encore décidé. Mais en réalité, peu importait. Parce qu’elle était là, dans ses bras et même s’il ne savait toujours pas ce qui l’avait poussé à agir il comptait bien en profiter. Après tout, le savoir ou pas ne changerait rien. C’était simplement le résultat qui comptait. Celui auquel il avait pensé mais qu’il n’avait jamais voulu croire. Peut-être que sur le coup c’était une erreur mais au final il ne regrettait rien. Parce que s’il avait changé la moindre chose dans son comportement, ils n’en seraient peut-être pas là. Et maintenant ça lui paraissait assez impensable. Voire totalement. Alors oui, il était prêt à changer de camp et à partir de maintenant à demander un peu plus souvent à ce que le temps s’arrête. Mais pas n’importe quand. Il n’avait pas envie de retourner à la réalité, de peur de se rendre compte que tout n’était qu’un rêve. Il voulait rester dans leur bulle et ne pas la voir s’éloigner d’ici quelques heures. Egoïstement, il voulait simplement la garder avec lui. Sans même qu’il ne s’en rende compte, elle lui était devenue indispensable. Petit à petit, c’était comme si elle s’était faite sa propre place dans sa vie, toujours là pour lui, pour l’aider, le supporter ou l’embêter. Il ne s’était jamais posé de question en sa compagnie, tout semblait se faire naturellement qu’il n’avait jamais eu le sentiment d’avoir peur ou bien de faire quelque chose de mal. Sauf peut-être quand il avait du prendre son courage à deux mains et tenter le tout pour le tout. Pour l’embrasser. Lui faire comprendre une chose que lui-même n’arrivait pas à expliquer. Au fond, il était plutôt content d’avoir réussi à donner le change. D’avoir paru sur de lui et presque confiant alors que ce n’était pas du tout le cas. Il n’avait probablement jamais été aussi terrifié depuis qu’il la connaissait. Mais finalement, il pouvait considérer cela comme un mal pour un bien. Il s’était jeté à l’eau mais n’arrivait pas à le regretter. Parce que ne pas le faire et passer à côté de quelque chose comme ça aurait été bien plus terrible que de se voir rejeté. Quoi qu’il était bien content de ne pas avoir eu à subir ce genre d’épreuve. Le jeune homme ne savait même pas pourquoi il laissait ce genre de pensée l’envahir. Alors qu’il n’avait plus rien à craindre. C’était bien la première fois depuis qu’il venait sur la plage, qu’il n’avait pas envie de quitter le sable chaud. Un sentiment de plénitude l’habitait, avec Pine dans ses bras qu’il n’avait pas envie de bouger. Simplement de rester là pendant encore quelques temps. Et peut-être que le reste du monde les oublierait, les laissant tous les deux tranquilles et heureux.

Mais au fond de lui, Liam savait que c’était un peu trop demandé. S’ils ne se décidaient pas à bouger par eux-mêmes, les autres qu’ils soient connus ou pas les forceraient bientôt à le faire. Et plutôt que d’avoir à supporter une présence inopportune, il préférait prendre les devants. S’éloignant de Pine et l’obligeant à se relever par la même occasion. Et c’est avec un sourire presque satisfait qu’elle fit taire la plupart de ses interrogations intérieures. Il lui suffisait de la regarder sourire pour comprendre que rien n’allait changer entre eux. Ils restaient toujours les mêmes, il y avait seulement un petit plus. Que la jeune femme semblait bien décidée à honorer. Mais qui était-il pour s’en plaindre ? Finalement c’est sous leurs rires à tous les deux qu’il retournait vers l’emplacement où ils avaient abandonné leur affaire quelques minutes plus tôt, portant Pine sur épaules. Il secouait doucement la tête, un air faussement dépité alors qu’elle jouait avec son dos. Liam préféra ne rien rajouter, sachant très bien que la prochaine qu’un autre bruitage lui passerait par la tête, il serait le premier au courant. Il dut se retenir de rire devant la vieille dame lorsque Pine renchérit, probablement aussi amusée que lui face à son regard. Après tout, la plage était un lieu public, tout le monde pouvait aller s’y promener et faire ce que bon leur semblait. Elle n’était pas la seule. Et ils n’avaient rien fait de réprimandable, après tout. Il la reposa finalement sur le sable, une fois arrivée mais ne put se résoudre à s’éloigner de trop. Il avait encore l’impression de rêver, que tout cela n’était pas vraiment vrai et que d’un coup son réveil allait sonner mettant un terme à ce qui deviendrait alors son rêve préféré et au pire meurtre de réveil jamais vu. Mais en sentant une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes, il sut qu’il ne rêvait pas. Parce qu’un rêve n’est jamais aussi bien que la réalité et il n’arrivait pas à envisager quelque chose de mieux que ça. Presque à regret, il s’éloigna d’elle, résistant à son regard de chat potté pour l’obliger à s’assoir. Il dut lutter, sachant très bien quel genre de pouvoir ce regard avait sur lui. Mais il était déterminé et c’est probablement ce qui l’avait fait gagner. Au moins pour maintenant. Alors qu’elle rendait les armes, Liam ne put qu’esquisser un sourire à la fois amusé et joueur face à sa réplique. La crème solaire en main, il ne peut s’empêcher de répliquer. « Vraiment ? J’ai hâte de voir ce que peut donner le n’importe quoi alors… » Un léger s’échappa de la barrière de ses lèvres alors qu’il s’appliquait pour lui mettre de la crème. Il avait l’impression que leur bulle se recréait autour d’eux, pour son plus grand plaisir. Il n’avait pas envie que ça s’arrête, il n’avait même pas envie de bouger. Mais pour cela, il n’avait pas réussi à enfouir assez longtemps sa vraie nature et l’eau avait tendance à l’appeler. Trop pour qu’il refuse d’aller nager un peu. Alors qu’il aidait Pine à se relever, le jeune homme fit mine d’afficher un air boudeur en entendant ses mots. « Pas du tout, j’essaye simplement de t’occuper ! » Fier de lui, il s’apprêtait à rejoindre l’océan quand la voix de la jeune femme le retint. Il se retourna, serrant sa main. « Pourquoi pas les deux ? » En réalité, il n’attendait aucune réponse. Il avait simplement voulu l’aider dans un domaine où il était capable de le faire et il était simplement heureux de constater que ça avait marché. Mais son esprit arrêta de fonctionner quand Pine s’approcha de lui et posa ses lèvres sur les siennes, une nouvelle fois. Définitivement, il n’y avait rien de mieux que de finir une discussion par ça. Et il était même prêt à ne plus argumenter si c’était le résultat promis. Cela dit, il retourna rapidement à la réalité quand la démone a côté de lui avait finalement décidé de se venger. Il éclata de rire avant de faire mine de vouloir s’éloigner. « Eeh, je te signale que de nous deux, t’as été la seule à essayer de t’enfuir. Alors moi je collais déjà ! » Il eut un sourire amusé, passant machinalement une main dans ses cheveux juste après Pine. Probablement que si ça avait été quelqu’un d’autre qu’elle, il aurait râlé. Mais là, bizarrement il n’y arrivait pas. Liam tendit le bras dans sa direction, cherchant à attraper sa taille mais la jeune femme réussit à s’esquiver, s’approchant de l’eau toute seule en le regardant et en riant. Il haussa un sourcil, amusé alors qu’elle se mettait à courir et qu’il se contentait de la suivre en marchant. Après tout, s’il n’y avait qu’une glace pour lui faire plaisir, il pouvait bien lui acheter. Pour le coup, il acceptait d’être un bon perdant. Du moins,  c’est ce qu’il croyait avant de voir Pine s’arrêter subitement de l’eau jusqu’aux genoux. Il ne put s’empêcher de sourire en constatant qu’elle hésitait de plus en plus. Quant à lui, il se rapprochait doucement mais surement, le sourire aux lèvres. La température de l’eau ne le dérangeait pas plus que ça. Il avait déjà connu plus agréable, il voulait bien l’admettre mais ce n’était pas ça qui allait l’arrêter. Bien au contraire. Et même si Pine ne semblait plus vraiment motiver pour aller nager, il avait bien sa petite idée pour l’aider. Il se rapprochait d’elle et son air malicieux avait du se voir et le trahir alors que la jeune femme réagissait vivement. Reculant à mesure que Liam avançait. Il leva les mains dans un geste innocent en esquissant un sourire. « Je suis un ange, tu devrais le savoir. »

Bon d’accord, ce n’était pas forcément très convaincant comme réplique. Amusé par la situation, le jeune homme continuait à avancer et il esquissa un sourire lorsque Pine tentait une nouvelle fois de l’amadouer. Tentative qui s’acheva rapidement et pour une fois ce n’était même pas de sa faute. Les lèvres serrées pour se retenir de rire, il la regardait revenir à la surface, se plaignant de la température de l’eau. Il éclata finalement de rire, suivant Pine alors qu’elle se relevait et entamait une danse de la victoire pour le moins étrange. Liam croisa les bras pour la regarder alors qu’elle semblait complètement insouciante du monde qui pouvait l’entourer, toute heureuse qu’elle était d’avoir gagné. Même si avouons-le, tout n’était pas forcément grâce à elle. Mais Liam se doutait bien qu’elle n’allait pas le prendre en compte et se contenter largement du simple fait qu’elle avait gagné. Et lui savait d’or et déjà qu’il n’avait pas fini d’en entendre parler. Il ne pouvait s’empêcher de sourire devant sa danse improvisée et il était prêt à parier qu’elle était dans son propre monde quand tout à coup elle semblait se rappeler de sa présence. Ou plutôt de sa non-présence, à côté d’elle dans l’eau. Avant même d’avoir pu prononcer le moindre mot pour se défendre, Liam se retrouvait attaquer de toute part. Il sourit, bien décidé à ne pas complètement se laisser faire. « Sois gentille fillette, c’est pas de ma faute si l’eau était froide et que tu es malencontreusement tombée toute seule. N’empêche ça prouve que je suis un ange. » Liam afficha un grand sourire, fier de lui alors que Pine ne s’arrêtait pas pour autant. Et elle riait tellement qu’il se demandait comment elle arrivait encore à tenir sur ses deux pieds. Cela dit, ce n’était pas lui qui allait s’en plaindre. Son rire était presque magique, surtout lorsqu’ils étaient tous les deux. Parce que dans chaque souvenir qu’il gardait de leurs moments, il n’y en avait pas un où elle ne riait pas. Ou alors ça n’avait rien d’un vrai bon souvenir. Le jeune homme finit par bouger, bravant l’espèce de tempête que Pine essayait de créer et se retrouva rapidement à côté d’elle. Un sourire au coin des lèvres, il se rapprocha d’elle. « Je me rends. Tu as gagné et je te dois une glace. Mais je dois dire que tout ça n’était pas très loyal, j’espère que tu en as conscience… » Son sourire s’agrandit et ses bras s’enroulèrent autour de la taille de la jeune femme avant qu’elle n’ait pu protester. « Et puis, tu devrais savoir qu’ici c’est un peu comme ma deuxième maison. » Il sourit et la tenant toujours tout contre lui, se laissant aller dans l’eau, l’entrainant avec lui. Pour s’éloigner de la plage et de personnes qui restaient au bord de l’eau, certainement avec cette même crainte de la température, si bien qu’ils n’étaient pas beaucoup à oser se jeter à l’eau. D’ailleurs ce n’était pas plus mal. Au moins, ils n’avaient pas à se marcher dessus. Lorsqu’ils furent assez éloignés et presque seuls au monde, Liam relâcha légèrement la pression de ses bras autour de la taille de Pine et lui adressa un sourire. « Maintenant qu’on est tous les deux mouillés, c’est quoi ta prochaine étape ? Me couler ? » Un léger rire s’échappa des lèvres du jeune homme qui mourut presque aussitôt dans sa gorge quand il baissa les yeux et croisa le regard de Pine. Un regard qui ne laissait présager rien de bon. Vraiment rien. D’instinct, il prit le parti de reculer, pas de beaucoup mais juste assez pour la voir venir. « Même pas en rêve, fillette ! Sinon je me venge ! » Il lui adressa un sourire, moitié amusé, moitié démoniaque. Cela dit, si sur ce coup là il se vengeait de la même manière que pour le coup de la casquette, il n’était pas certain de refuser. Et il était sur que Pine dirait la même chose. Mais plutôt que de tenter le diable, Liam préférait de loin assurer ses arrières. « Si t’es sage, tu peux même avoir le droit à une deuxième glace. Ou autre chose, comme tu veux… » Il haussa doucement les épaules, comme si ça ne lui faisait rien, tout en lui souriant. En réalité, il espérait vainement que cette journée ne finisse jamais, qu’elle dure encore et encore. Bien sur, il savait que c’était parfaitement impossible. Alors à défaut, il espérait simplement que des journées sur la plage il y en ait d’autres, beaucoup d’autres. Après tout ça ne tenait qu’à eux.


    love me today don't leave me tomorrow. i don't konw where to start i'm just a little lost. i wanna feel like we never gonna ever stop. i don't know what to do, i'm right in front of you. Asking you to stay. Stay with me tonight 'cause I think about you every single day ♥️
Revenir en haut Aller en bas
P. Trixie Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retrouver toute ma famille
Faites place à la vedette
P. Trixie Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 23/06/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters. Vous vous demandez laquelle ? Celle qui a le plus de caractère et qui gère la bande. Chieuse en force *héhé*. Nombre de messages : 1943 On me connait sous le pseudo : ... Un merci à : twisted lips + Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke.
MessageSujet: Re: You are my unintended ♥ Liam You are my unintended ♥ Liam EmptyMer 22 Jan - 17:28



Pine & Liam
I never thought I'd find a love like this. There's no need to hide that feeling we get. Whenever we touch we can't resist. We go back to our first day.Our first kiss

Et si le monde leur laissait enfin la chance de les oublier pour quelques heures ? Et si ce dernier les transportait vers une contrée dans laquelle ils seraient simplement eux, sans une tierce personne pour venir les troubler dans le havre de paix qu’ils apprenaient à se créer ? Et si … En réalité, il n’y avait aucune supposition à faire, tant ce qu’ils partageaient en cet instant présent, leur permettait à l’un comme à l’autre de se créer ce monde à deux.  Cet espace dans lequel ils se mouvaient de telle manière, qu’ils ne pouvaient se passer l’un de l’autre et dans lequel ils ne désiraient plus partir. Cette plage allait devenir leur havre de paix, ce lieu représentait déjà beaucoup pour eux, tant ils en avaient besoin. C’était ici que tout avait commencé, alors qu’ils s’étaient amusés à se chercher encore et encore sur le sable brulant, qui avait incité Pine à courir dans l’eau. C’était également ici, qu’ils s’étaient confiés pour la première fois, apprenant par la même occasion les manques liés à leurs mondes respectifs. C’était ici que la jeune fille avait appris à connaître un peu plus, celui qu’elle avait surnommé sa Banane, et pour qui elle avait été prête à se dépasser, juste pour admirer cette petite étoile au fond de ses yeux lorsqu’elle parvenait à le rendre fier. Et aujourd’hui, cette place, cet endroit tout entier était devenu le début d’une histoire qu’ils étaient ainsi prêt à partager. Certes, ils savaient pertinemment qu’elle serait serties d’épreuves, mais quelque part, ils savaient au fond d’eux, qu’ils parviendraient à les surmonter, parce qu’ils étaient ensembles. Quelque chose s’était imposé à eux de manière naturelle, leur permettant ainsi d’appréhender une nouvelle vie d’une autre façon. Mais surtout, leur dévoilant une force que personne ne pourrait leur ôter. Cette confiance qu’ils avaient appris à construire et qu’ils avaient renforcé par leurs gestes et leurs comportements l’une envers l’autre, cette sincérité qu’ils avaient appris à partager, cette complicité qui les rendaient uniques et si spéciaux. Tout cela ne pouvait qu’être de bons présages pour la vie qu’ils viendraient à partager et consolidaient par la même occasion, ces sentiments si évident qu’ils continueraient encore et encore à entretenir. Ainsi donc, même si elle ne savait plus si elle se situait dans un rêve ou si la réalité lui permettait  de rêver éveillée, Pine ne cessait de désirer sentir son cœur battre un peu plus fort contre sa poitrine, alors que son regard se perdait dans celui de Liam. Elle ne pouvait se passer de ce sourire qu’il lui donnait de manière si délicate et si douce et qui parvenait à laisser le sien intact sur ses lèvres, alors qu’ils se cherchaient encore par le biais de quelques bribes de phrases bien à eux.  Cette complicité qu’ils entretenaient lui était devenue si forte qu’elle avait l’impression qu’il s’agissait là d’un pilier de sa vie. Elle en avait besoin autant qu’il pouvait en avoir besoin et le lire dans ses yeux verts azurés ne pouvait qu’accroître cette plénitude au fond de son être tout entier. Ensemble, ils parvenaient à toucher du bout des doigts le bonheur qu’ils créaient, et  main dans la main, ils avançaient vers ce nouveau monde qui s’offrait à eux de façon si parfaite. Et rien ne parviendrait à les sortir de ce cocon dans lequel, ils étaient en train de se transformer ensemble en de somptueux papillons, prêts à découvrir toute une vie ensemble. Le soleil les baignait dans un halo visant à les réchauffer et à les éblouir. Son rayon de soleil, son oxygène, Liam était là face à elle, en train de la regarder de cette façon qui lui donnait l’impression d’être unique à ses yeux. Ses joues s’empourpraient de manière délicate, alors que son regard lui lançait des appels pour qu’il revienne vers elle, pour que tout comme le soleil il la réchauffe un peu plus par sa présence. Ses rires s’accordaient parfaitement au sein, leur dévoilant ainsi même, qu’ils étaient seuls, et qu’ils le resteraient encore très longtemps. Du moins, c’était ce dont l’espoir de la jeune fille se plaisait à croire. Berçait contre son cœur, collée contre son corps, Pine restait accrochée à lui de la plus belle des façons qu’il puisse exister par cette volonté de lui accorder un bonheur merveilleux.

Et autant dire, qu’elle mettait tout en œuvre pour parvenir à ses fins, alors qu’elle venait tout juste de rejoindre cette eau un peu fraiche.  Désireuse de retrouver cette part joueuse qui l’habitait à chaque fois qu’elle se trouvait avec lui, mais surtout  son esprit lui intimant secrètement l’envie de l’entendre rire et de le rendre fier, Pine n’avait pas hésité une seule seconde lorsqu’il s’agissait d’aller dans l’eau. Après tout, c’était Liam qui lui avait appris cette confiance qu’elle avait le droit d’accorder à cette grande étendue d’eau. C’était lui, qui avait usé de sa patience pour qu’elle puisse se sentir à l’aise. Et c’est ainsi qu’elle se donnait entière à ce liquide limpide, qui montait de plus en plus autour d’elle et lui provoquait par la même occasion des frissons un peu plus forts. Surprise, par le froid qui lui parcourait l’échine et qui lui léchait les jambes, elle essaya de ne pas montrer sa faiblesse à son rayon de soleil, se persuadant intérieurement qu’il suffirait qu’il soit à ses côtés pour que la chaleur revienne et l’habite de tout son être. Et puis, elle voulait gagner sa glace. Aussi, c’est dans cette perspective, qu’elle continua d’avancer avant de laisser aller libre court à ses pensées, et en essayant de défier Liam. Mais encore une fois, le regard qu’il lui lançait, lui laissait bien présager des évènements à venir et même si il se considérait comme un ange, elle ne put s’empêcher de rire. « Un ange avec des petites cornes de diablotins, oui oui. » Elle recula de quelques pas encore, riant de plus belle, alors qu’elle imaginait déjà ses mains autour de sa taille et ses lèvres sur les siennes. La jeune fille se laissait déjà entraîner dans les fonds de ses pensées, emportée par une écume qu’elle voulait découvrir aux côtés de Liam, tant qu’il continuait de la regarder de cette manière.  Mais alors, qu’elle faisait mine de lui échapper, une vague parvint à lui faire perdre l’équilibre et ainsi la fit défaillir. Submergée entièrement par cette eau froide, la jeune fille se dépêcha de remonter à la surface tout en frottant ses mains contre ses avant bras. Le froid l’avait saisit de plein fouet, la ramenant ainsi à la réalité et provoquant les rires des Liam. Elle adorait l’entendre rire, autant qu’elle adorait le voir avoir ce regard aussi. Ceci eut d’ailleurs le don de réchauffer son âme et ainsi de lui prouver qu’elle n’était pas si sotte que cela. Non, elle ne l’était jamais lorsqu’elle était avec lui. Et elle ne le serait jamais. Retrouvant le sourire par cette chaleur naissante au sein de son cœur, Pine laissa sa joie s’exprimer par le biais de sa victoire, alors qu’elle effectuait quelques pas improvisés dans l’eau. Naturelle jusqu’au bout, elle ne se souciait pas du ridicule et pourquoi faire ? Avec lui, elle était qui elle était au fond d’elle et elle en était sereine. Tout comme lui savait qu’il pouvait l’être aussi. Il ne suffisait pas de se dissimuler derrière des non dits ou des comportements bien spécifiques, non, il suffisait simplement de rester soi. Le cadeau le plus beau qu’on avait pu lui offrir et qu’elle désirait chérir de tout son être. C’est ainsi que son rire retrouva des notes qu’il devait probablement connaître par cœur, alors qu’elle s’amusait à lui lancer de l’eau pour le mouiller à son tour. Pas de jaloux, tout le monde était ainsi au même point. Et plus elle lui lançait de l’eau, plus elle riait. « Je suis sûre que t’as passé un pacte avec le crabe de toute à l’heure et qu’il est allé dire à la vague de venir me faire tomber. » Elle lui tira la langue de manière amicale, alors qu’il la rejoignait et lui laissait ainsi la chance de se réchauffer.  Sentir ses bras autour de sa taille lui procura une nouvelle vague de frisson, alors que son regard devenait bien plus doux. Désireuse de suspendre le temps entre ses doigts, elle s’abandonna complètement à lui, tout en prenant un air faussement outré. « Comment ? Tu trouves que c’est pas loyal ?  Ma Banane est un mauvais perdant . » Elle s’amusa à lui faire des petits points à l’aide de ses doigts au niveau de ses épaules avant de lui ébouriffer les cheveux tout en riant. « Qu’est ce qu’elle va être bonne cette glace, j’en salive d’avance. » Contente d’elle, elle recommença à rire, alors que ses mains se remettaient naturellement au niveau des épaules de Liam. Son rire s’estompa pour s’achever en un sourire des plus tendres et des plus sincères, alors qu’il lui spécifiait qu’ils se trouvaient ici dans sa deuxième maison.  Il avait raison et elle appréciait qu’il le lui dise, car cela signifiait son ressentis ainsi que son bien être présent avec elle. Profitant de cette occasion pour venir embrasser délicatement son front, Pine ne put que se sentir heureuse par ce qu’ils étaient à nouveau en train de partager. Et son côté maternel n’en était que des plus ravis, alors qu’elle avait l’impression de le protéger à l’aide de ses bras. Certes, vu leur position actuelle, il était bien difficile de voir cette protection, mais elle savait qu’elle menait à bien cette quête grâce au sourire qu’il lui donnait.

L’aidant par quelques gestes pas très bien assurés, la jeune fille se laissa entraîner un peu plus loin du bord, de manière à ce qu’ils puissent ainsi créer une nouvelle bulle qui allait les bercer un peu plus dans leur monde. Et lorsqu’ils atteignirent quelques mètres plus loin, et qu’elle sentit les mains de Liam la relâcher un peu, la jeune fille commença à battre des mains et des pieds en se rappelant de garder la tête hors de l’eau. Elle espérait ne pas le décevoir quant à ce qu’il avait pu lui apprendre au court de leur dernière leçon. Mais son appréhension disparut dès lors que son rayon de soleil lui posa une question quant à la prochaine étape de ce qui allait se passer. Pine ne put s’empêcher d’adopter un regard joueur et de défi, alors qu’elle se reculait un peu, tout en attendant les recommandations de sa Banane. Se retenant de rire, elle s’amusa à remonter une de ses mains à la surface tout en tournoyant autour de lui et en fredonnant une chanson de Ponchielli avant de venir l’abattre sous l’eau pour venir lui faire des chatouilles dans le dos. Elle ne put s’empêcher de rire de plus belle, alors qu’elle s’arrêtait tout en attendant le marchandage de Liam quant à une éventuelle seconde glace qu’elle pourrait gagner. « J’ai droit à des biscuits secs sur ma glace ? » Tournant autour de lui, alors qu’elle essayait de garder la tête hors de l’eau, la jeune fille attendait patiemment et avec gourmandise sa réponse. Mais contre toute attente, Liam la prit à revers et appuya sur sa tête, l’incitant ainsi à se laisser submerger par l’eau, en manquant de boire la tasse. Revenant à la surface, elle resta à une certaine distance de lui et fit mine de bouder. « Han tricheur, pour la peine tu mériterais que je te coule aussi tiens. » Elle lui tira la langue et se rapprocha un peu de manière à tenter de le couler… en vain. Comme à chaque fois, elle avait beau appuyer sur ses épaules, il parvenait toujours à garder son équilibre et à ne pas sombrer dans l’eau comme elle. Mais ne baissant pas les bras pour autant, la jeune fille usa de sa ruse et de ses mains pour le chatouiller et ainsi gagna d’une certaine façon cette bataille avant de relever les bras au ciel tout en s’extasiant de joie. « Je suis la plus forte ! Et tu me dois des gâteaux sur ma glace. » Elle se mit à rire de plus belle, retrouvant quelques secondes plus tard les bras de Liam pour se sentir protégée. Ces instants étaient en train de se graver dans leurs mémoires, alors qu’ils se laissaient bercer timidement par la houle. S’accordant quelques instants de bien être et de plénitude, ils échangèrent encore quelques baisers de-ci delà tout en se promettant intérieurement, une vie heureuse qu’ils partageraient jusqu’à la fin.

FIN




I was searching, you were on a mission. Then our hearts combined like a neutron star collision. I had nothing left to lose you took your time to choose. Then we told each other with no trace of fear that... Mon cœur s'ouvre à ta voix comme s'ouvrent les fleurs aux baisers de l'aurore. Our love would be forever and if we die, we die together. And lie, I said never 'cause our love would be forever.

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: You are my unintended ♥ Liam You are my unintended ♥ Liam Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

You are my unintended ♥ Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-