AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  Vide
Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  Vide
Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  Vide
Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  Vide
Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  Vide
Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  Vide
Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  Vide
 

 Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok- Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  EmptyLun 3 Juin - 16:08

«Ce très jeune phacochère, j'étais jeune phacochèèère, belle organe, merci. »Ça vous semble bizarre de m'entendre chanter au beau milieu de mon lit , eh bien à moi aussi à vrai dire. Je parle dans mon sommeil, c'est comme ça souvent et généralement je dis des choses dont je ne me rappel pas du tout le lendemain matin. Je rêvais cette fois là de la terre de lion, de ma vie d'avant. C'était un peu étrange d'être un humain, je me suis bien habitué mais je me sens un peu tout seul et perdu sans Timon. Je m'y suis fais à force mais sans vraiment y mettre du mien. J'essaie de voir la vie du bon côté. Ici il y a pleins de nouvelles choses que je découvre de jour en jour, comme la nourriture et j'adore ce qu'ils font, je pourrais manger toute la journée. Il y a aussi les gens qui sont gentil pour la plupart mais d'autres qui me font un peu peur, ils me font penser à Scar et Zira. Je me demande bien ce qu'ils sont devenus d'ailleurs ceux-là. Ce n'est pas le moment de penser au passé, non aujourd'hui je dois aller à la clinique vétérinaire, j'y travail comme assistant depuis pas longtemps et j'aime bien faire ça. Je m'occupe de pleins de petits animaux en détresses et d'autres plus gros qui me font un peu flipper je dois l'avouer. J'ai eu l'air fin l'autre jour lorsqu'un client à apporter un serpent et que je suis partis en courant. Le vétérinaire m'aurait presque assassiné d'avoir réagit de la sorte mais je n'y peux rien je n'ai jamais aimé les serpent, ça rampe et c'est visqueux, beurk.

Je me prépare et attrape dans la corbeille à fruit une pomme que je m'empresse de manger. Je pourrais manger ces fruits toute la journée. Ça me fait un peu penser à un de ces insectes croquant que je mangeais avant. Je marche vers la cabinet vétérinaire en ne faisant pas tellement attention au monde qui m'entoure. Tout est si grand, si semblable et différent à la fois. Je me perd un peu trop souvent ici mais j'aime bien voir la ville et découvrir des nouvelles choses comme des nouveaux gens. J'essaie de faire renaître un climat sociale comme je le connaissais avant mais ce n'est pas toujours évident, la plupart du temps je me sens ignorer alors j'essaie d'impressionné pour me faire remarquer et généralement ça marche. C'est comme ça que j'avais rencontré Stanislas une fois, je m'étais un peu affiché en chantant ma chanson à tue tête. Je le trouvais un peu bizarre mais plutôt sympathique.

Je marchais étant plongé dans mes pensées et n'ayant pas vu qu'il était en face de moi. Stanislas, je ne l'avais pas repérer tout de suite parce qu'il sait se faire discret et que pour une fois je n'étais pas entrain de m'afficher . J'arrivais devant l'endroit ou j'avais attaché mon vélo, c'était plus pratique pour me rendre à la clinique, seulement il n'était plus là. Je restais sans voix devant le poteau vide et demandais d'un air dépité au passant : « Vous n'avez pas vu un vélo ? » J'avais l'air d'un idiot encore une fois, ça n'arrivait qu'a moi ce genre de trucs. Je me demandais comment j'allais faire et m'installais sur le trottoir pour réfléchir aux options qui s'offraient à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok- Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  EmptyMer 5 Juin - 1:42



Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  439564tumblrinlinemkp0epveeG1qz4rgp Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  Tumblr_m2555tiPTp1r5erxpo1_500

jeremiah ∆ stanislav.
We could stay young forever, scream it from the top of your lungs.

Ce matin là, j'étais de bonne humeur. Ca n'arrivait pas souvent. Pas le fait d'être de bonne humeur, ça c'était mon lot quotidien, j'étais celui qui avait toujours un sourire collé sur le visage, toujours là pour faire rire mais cachant parfois au fond un mal être certain. En général, il me fallait plusieurs minutes le matin pour me réveiller et réussir à être le garçon de bonne humeur, parce qu'en général les premières minutes de ma matinée étaient réservées à la petite chauve-souris blanche mal dans sa peau. Ca ne durait que l'espace d'un instant, mais c'était mon quotidien, ce qui me rappelait d'où je venais et quel but je poursuivais ici. Mais ce matin là, était un matin spécial, une fois de temps en temps, il m'arrivait de me lever sans mes quelques minutes de déprime. De me lever du bon pied comme disent les humains. De bonne humeur je sautais donc hors de mon lit. M'aventurant hors de la chambre, je remarquais que ma coloc n'était pas encore levée. Un sourire aux lèvres, je me dirigeais donc vers la cuisine, commençais à préparer le petit déjeuner pour elle et pour moi en prenant soin de cuisiner ce que ma petite indienne préférée affectionnait le plus. Je chantonnais des airs entendus au hasard à la radio quand elle pointa enfin le bout de son nez. Je la pris dans mes bras et déposa un bisous sur son front. Elle devait avoir l'habitude puisqu'elle ne dit rien et se contenta de me sourire. Nous nous accordions souvent du temps pour manger ensemble le matin, profiter des joies de la colocation et discuter de tout et de rien. Après notre petit déjeuner, je me préparais en vitesse avant de sortir.
Il faisait beau, c'était une belle journée. Ma bonne humeur ne m'avait pas quitté. Je me baladais dans les rues de Fantasia Hill, pas du tout pressé puisque mon premier cours de danse n'était que l'après-midi même. Aussi, arrivant dans les rues de Westwood Center Way, je remarquais un vélo accroché à un poteau. J'aurais pu reconnaitre se vélo sans soucis, il appartenait à Jeremiah. Je l'avais vu de nombreux matins se rendre au boulot sur son petit vélo. Jeremiah c'était ce gars avec qui j'avais toujours envie de faire plein de conneries, ce gars que j'avais toujours envie d'embêter, celui avec qui j'adorais me chamailler. On aurait pu tout les deux avoir trois ans, notre relation aurait surement été la même. Aussi, de très bonne humeur et donc dans de parfaite disposition pour le taquiner un peu, je décidais de décrocher son vélo pour le lui cacher. J'avais appris à crocheter une serrure en deux temps trois mouvements grâce à mes nombreuses connaissances peu fréquentables. Je n'eus donc aucun mal à dérober le fameux vélo et à aller l'accrocher à un poteau dans la rue suivante. Ce n'était pas très mature, mais comme toujours, l'idée de titiller Jeremiah me ravit au plus au point. J'attendis donc quelques minutes pou voir la réaction de mon ami qui ne devait pas tarder à arriver.
Il finit par se retrouver devant son poteau vide avec cet air perdu que je cherchais à provoquer. Il ne m'avait pas vu, aussi j'avançais vers lui comme si de rien n'était. "Vous n'avez pas vu un vélo ?" Je ne pus m’empêcher de rire. Le pauvre, il se retrouvait toujours dans des situations incroyable. Arrivé à sa hauteur je lui fis une tape sur l'épaule. "Hey Jeremiah ça va ? T'as perdu ton vélo ? Comment ça à pu arriver ?" J'essayais de mon mieux de ne pas exploser de rire devant son air dépité à la recherche de la solution miracle. J'espérais qu'il ne remarquerait pas mon petit sourire.
made by pandora.




If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok- Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  EmptyDim 9 Juin - 10:35

Je n'ai pas vu arrivé Stanislav. Je ne sais pas trop d'où il est sorti mais j'ai été tellement surpris qu'il m'a fait sursauté. J'étais plutôt contente de voir un visage familier. Je ne connaissais pas beaucoup de monde et donc j'étais content de voir quelqu'un avec qui je pouvais parler. Il avait l'air plutôt de bonne humeur. J'étais encore un peu dépité d'avoir perdu ce vélo. Je commençais à me demander si je n'avais pas oublier quelque chose d'important. Avais-je bien mis le cadenas dessus? J'étais bien capable de l'avoir oublier.

« Salut Stanislav on dirait en effet. J'étais pourtant sûr de l'avoir attaché là.»


Ça ne me serait jamais arriver dans la terre des lions, déjà là-bas je n'avais jamais eu besoin de cet engin pour me déplacer ici tout était différent et je me perdais un peu dans tous leur objets. Je préférais le vélo à la voiture, c'était plus agréable de rouler par soi-même que d'user de la voiture de toute manière je ne savais pas conduire, je n'avais pas appris a le faire et ne l'apprendrais pas. Je n'étais pas fait pour ce genre de véhicule.

« Tu ne sais pas ce qui aurait pu se passer ? Tu crois que j'ai pu oublier d'accrocher le cadenas?»


Tout était possible avec moi, je n'aurais pu qu'a aller à pied au travail. Il fallait bien que je gagne ma vie comme disent les gens d'ici. Ce n'est d'ailleurs pas ce que je préfère dans ce monde. Je n'ai jamais rien fait avant et je passais mon temps à m'amuser et c'était dur souvent de me dire que je ne pouvais plus faire de partis de chasse vautour, de porc epic ou de tout ce qu'on faisait avant avec Timon.
Stanislav avait un étrange sourire et je me demandais ce qu'il avait derrière la tête. Quand il souriait comme ça ça cachait quelque chose. Je commençais à reconnaître certaines expressions et certains sentiments à force de regarder toujours les gens avoir les même mais lui était très différent des autres, on aurait parfois dit qu'il préparait un mauvais coup. Je le regardais en plissant les yeux pour le scruter un peu mieux puis fini par lui demander :

« Pourquoi souris-tu comme ça? »

Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok- Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  EmptyJeu 20 Juin - 1:01



Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  439564tumblrinlinemkp0epveeG1qz4rgp Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  Tumblr_m2555tiPTp1r5erxpo1_500

jeremiah ∆ stanislav.
We could stay young forever, scream it from the top of your lungs.

Son petit air perdu m'amusait. Il l'avait très souvent. Je ne savais pas exactement d'où il venait, mais j'étais presque sur que comme moi il était originaire d'un conte. Et j'étais également presque sur que dans son conte, la vie humaine n'était pas très présente. Moi par exemple, même si j'avais été une chauve-souris, j'avais côtoyé énormément d'humain, je m'étais habitué à certaines de leurs réactions, à leur façon de voir les choses, d'agir. Jeremiah lui semblait souvent perdu, comme si il ne savait pas trop comment réagir, comme si il n'en avait pas l'habitude. C'est pour ça que j'étais persuadé qu'il n'avait pas l'habitude des hommes. "Salut Stanislav on dirait en effet. J'étais pourtant sûr de l'avoir attaché là. Tu ne sais pas ce qui aurait pu se passer ? Tu crois que j'ai pu oublier d'accrocher le cadenas?" Je lui souris amusé. Il ne semblait pas du tout s'imaginer que je puisse y être pour quelque chose et je dois dire que l'idée me plut. Mais jusqu'à quand ? Je le connaissais, il était loin d'être stupide et j'étais presque sur qu'il finirait par comprendre. "Ah j'en sais rien mon vieux ! Tu es vraiment sur de l'avoir mis là ? De ne pas l'avoir mis ailleurs, dans une autre rue peut-être ?" J'haussais les épaules tentant de paraître innocent.

Pour autant, mon petit sourire ne passait pas inaperçu. "Pourquoi souris-tu comme ça ?" Il fallait que je sois plus discret si je voulais que mon innocence soit conservée un peu plus longtemps. "Oh non pour rien ! Je me dis que tu n'as vraiment pas de chance !" Et, pour tenter de faire diversion, je me mis à regarder alentour, prenant un air sérieux, espionnant chaque poteau de loin dans l'espoir d'y trouver un vélo. Intérieurement, le voir à moitié suspect et à moitié inquiet pour son vélo me faisait rire. Je ne doutais pas qu'il mettrais peu de temps à découvrir ma petite blague, mais je profitais quand même de l'instant. Lui faisant signe de me suivre je traversais la rue pour me rendre de l'autre côté. Une fois arrivé je me retournais vers lui. "Bon rappelle toi, tu l'as mis où ce vélo ? Il n'a quand même pas pu se volatiliser !" Le secouant un peu de l'épaule je rajoutais calmement. "T'en fais pas va, on va le retrouver ! Je t'aiderais" Bien sur je ne précisais pas qu'avant de l'aider, j'avais l'intention de le faire marcher un peu plus longtemps.


made by pandora.





If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok- Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  EmptyLun 1 Juil - 21:48

Stan avait ce regard qui en disait long, ce regard un moqueur et je me demandais ce qu'il me cachait et pourquoi il avait l'air si joyeux. Je ne m'imaginais pas qu'il était responsable de la disparition soudaine de mon vélo. Je pensais que ça n'arrivait qu'a moi ce genre de truc et qu'il ne pouvait pas être responsable. Je lui avais demander pourquoi il avait sourit, il semblait bien joyeux, peut-être avait -il trouvé une fille ? On ne savait jamais. Il me demandait si j'étais sûr de l'avoir mis là.
« Oui j'en suis certain mais … j'ai peut-être oublié de mettre le cadenas.»


Je réfléchis un moment, c'était fort possible que j'ai oublié ce genre de détail, ça m'arrivait souvent d'oublier des choses, j'étais un peu tête en l'air alors ça arrivait. Il m'avait répondu qu'il souriait pour rien, c'était étrange. Peut-être avait-il trouver une fille ? Les humains semblaient plus heureux quand ils trouvaient l'amour, ça pouvait être ça. Je n'étais pas vraiment doué pour ça de mon côté même en étant phacochère alors je ne savais pas trop quoi lui répondre mais si c'était ça, c'était chouette pour lui, on ne s'était jamais vraiment parler de ces choses là, peut(-être qu'on était pas encore assez proche pour ça.

« Oh tu aurais pas rencontrer une fille toi par hasard ? C'est pour ça que tu es joyeux ? »


C'était un peu stupide de penser ça, mais après tout tout était possible. Je fus étonné qu'il n'essaie pas plus de m’expliquer pourquoi il souriait, ça m'intriguait à vrai dire. Il m'affirma qu'on retrouverais ce vélo perdu. J'espérais bien parce que sinon j'étais bon pour y aller à pied à la clinique vétérinaire. Je n'en avais pas vraiment envie c'était loin.

« Et bien je l'avais mis là, juste sur ce poteau, j'en suis certain, j'espère qu'on le retrouvera sinon je suis bon pour aller au travail à pied, ou en bus.»


Je n'aimais pas tellement les bus, il y avait trop de monde et j'étais toujours un peu ^gêner par la foule, ça me stressait mais heureusement je n'avais plus ce petit problème que j'avais quand j'étais phacochère mais je restais quand même mal à l'aise, c'est pour ça que j'avais choisi le vélo, ça me permettait d'être à l'air libre en plus et je le prenais même s'il pleuvait alors oui j'espérais qu'on le retrouverait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok- Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  EmptyJeu 8 Aoû - 17:05

J'archive Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  1823284050
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok- Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu vivra ta vie sans aucun soucis ... ça reste à voir - Bartok-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-