AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs Apple AirPods 2 au meilleur prix
133.90 € 179 €
Voir le deal

Partagez

YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael Vide
YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael Vide
YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael Vide
YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael Vide
 

 YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael EmptyDim 9 Juin - 15:06






Money is the reason we exist, it's a fact. Kiss kiss

« Tous les hommes craignent de se faire posséder par une sirène. » ► CONSTANT
Ses yeux, eaux profondes, mémoires de tant de marins flottant, inertes, sur ces flots ardents, piégés entre deux longues et épaisses barrières charbonneuses qu’étaient ses cils, traversèrent la salle, se déversèrent dans le cœur de chaque homme présent, assis, attendant que la créature les mène là où le désir est roi. Son corps, immobile tel un cadavre gelé, inspirait pourtant la vie, tanguant au rythme de ses souffles, voluptueuses mousseline. Sa main, sculpture d’ivoire, œuvre d’art des plus grands peintres, se déposa délicatement sur le microphone, caressant la matière, si dure. Elle était là, inondée d’une lueur aveuglante, de cette lumière, spectatrice de ces femmes jetées dans la fausse aux lions. La mélodie débuta, se logeant dans le cœur de ces êtres immondes attendant, la gueule béante d’arracher le jeune agneau à son Salut artificiel. Ils étaient si sûrs, si pressés d’avoir ce qu’ils voulaient. Ils l’observaient, démons de pacotilles, pauvres victimes des sept pêchés s’incrustant, comme des diamants sur la couronne de leur unique Reine, sur leur peau fragile d’humains carnassiers et ils se laissaient avoir...emporter par la Peste qui ruisselait dans leur corps, s’accouplant à la chair du Père, infectant le Vin de leur Protecteur, aussi pervers que les désillusions. Mélusine était la seule, la seule à mener le jeu, à crier au loup, à s’accoupler avec les cauchemars qui les effrayer et donner naissance à leurs peurs...des peurs démentes mordant leurs rêves faisant fuir le réconfort, faisant place...place à son règne ! Elle abaissa ses paupières, ravivée par le contrôle qu’elle déposait dans ces hommes, son autre main suivant la savoureuse mélopée des succubes marines sur sa hanche, et c’est dans ces ténèbres, ces ombres intérieures, émoie de la souffrance qui criait encore son éternel chanson d’amour. L’étrange possession recueillit l’écume de mer, voile funèbre des sirènes, sur ses rivages de perdition et la petite mort, prenant l’apparence d’une ondine, d’une Vénus recrachée par Poséidon, alla chercher ses âmes tourmentées. Sa voix, mêlant divinement le charme et la nostalgie qui zébrait le Cupidon de son chant céleste, se déploya au-dessus du lieu, comme un ciel étoilé. La créature profane fascinait, son image embrassant les fantasmes de chacun, se mouvant dans le cœur de chaque, injectant son venin par la simple pensée de domination. Une drogue pour tous les anges était-elle, actrice des rêves humains. Elle assouvissait ceux des mâles, caressant leurs cieux mielleusement, les dévorant de ces petits sucres qui se déposaient de ses lèvres, baisers empoisonnés. Ce qui lui valut, loin du regard du Soleil, le nom de « Sugar Baby ». La mignonne fantaisiste, envoutante apparition, aimait bien ce surnom qui lui correspondait si bien...qui lui collait à la peau et contrôlait ses mouvements la transformant en une véritable Lolita. Et son charme s’estompa...la musique s’arrêta, brusquement pour ceux qui étaient sur le point de la désirer plus que cela est nécessaire, laissant derrière elle, la magnifique jeune sirène. Descendant de la scène sans même jeter un regard à son public, elle laissa la relève prendre le dessus et soutirer ce qu’ils avaient à offrir, et dérober ce qu’ils gardaient bien pour eux. Elle était ainsi. Réduite à être la piqure anesthésiante, l’injection d’envie...Elle les tuait d’un simple regard, et n’avait plus le temps de s’amuser. Plus le temps d’en profiter, sacrifiant ses songes, sans être nécrophile. D’une démarche assurée, elle traversa les couloirs du site consacré à l’abandon, jetant à ses pieds, le sang des anges, naïfs protecteurs, qu’elle avait égorgé pour les jeunes putains. Le son de la monnaie vibrait dans sa tête, déclinant son visage en celui d’une meneuse, absurde conquérante de l’infortune...Elle était reine de ces lieux, « amie » de ces dames qui s’agitaient, avec leurs voiles, corps de la magnifique Shéhérazade, autours d’elle comme des clochettes tintant le retour d’une guerrière. Et la lumière illumina, faisant jaser l’obscurité, ses traits assombris lorsqu’elle rentra dans un bureau, se gardant bien de ne pas fermer la porte à clef. Son dos s’allongea avec sévérité sur le bois si froid, dans un bruit sourd qui put réveiller Morphée lui-même. Mon argent Shade ! Le ton de sa voix était puissant, empruntant le prestige d’Athéna et la suavité de Cléopâtre, il vibra dans la salle se heurtant à l’homme comme un écho immaculé. Ce même sourire ravageur, cette arme qui perçait les pupilles, non rassasié se dessina sur la bouche laquée de bordeaux de la belle. Pas à pas, sa démarche féline mettant grossièrement en valeur ses formes exquises, elle s’approcha de la table, scène des affaires malsaines. Une fois devant, dominant sur l’homme assit de l’autre côté, elle déposa son corps dessus. Ils sont tous prêt à planquer leurs billets dans les seins de tes belles, et j’attends toujours que tu caches les tiens... Voilà la bête qui défiait l’autorité de son « maitre » ou de son jouet...Ce même sourire, nymphe découlant sur son âme, aguicheur et cet haussement de sourcils des plus excitants pour la plupart des hommes. C’était Mélusine qui avait pendue ses pieds entre lui et le bois, c’était l’incarnation de la damnation, une sirène rebellée et brisée, une femme rampant dans la boue embrassant chaque hématome sur son corps d’ivoire, et elle comptait bien lui faire savoir, la provocation faisant partie de ses talents cachés. Il détenait là un trésor de corruption, parmi l’océan d’innocence absolue.



CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael EmptyLun 8 Juil - 21:59




Il se sentait puissant. Il était puissant. Il possédait sa propre entreprise, gagnait beaucoup d’argent, et pourtant il ne semblait pas être heureux. C’était tout ce qui lui manquait, finalement, le bonheur. Il n’arrivait pas à être heureux, alors qu’il avait tout pour l’être. Ses filles, ses protégées, lui procuraient du plaisir, du bonheur. Mais ce n’était pas le même bonheur que d’être accepté, d’être compris. Mais on dit qu’il vaut mieux être craint qu’aimé, et Azraël avait bien compris ce proverbe. Il était craint. De tous. Il n’hésitait pas à tuer lorsqu’il n’obtenait pas ce qu’il voulait, adorait se venger. La vengeance est un plat qui se déguste glacé. Encore un proverbe qu’il affectait particulièrement. Ce n’était pas le seul. Debout près de la vitre qui le séparait du cabaret, de l’autre côté. Il observait. Pas seulement ses filles. Pas seulement toutes ses filles. Mais l’une, plus particulièrement. Blonde, elle se mouvait telle une sirène, douce créature pourtant si machiavélique, donnant du plaisir rien qu’à travers le regard. Délice, tentation, elle était à la fois la pomme et le serpent du jardin d’Eden, à la fois sirène et femme. Ses cheveux blonds tombant sur ses épaules quelque peu frêles, formant une cascade brillante et si douce dans le même temps. Un sourire se dessina sur ses lèvres, ses yeux admirant les courbes délicieuses, les formes avantageuses de la belle sirène, qui échappait à tous les hommes, au dernier moment. Elle les laissait espérer, croire, toucher et profiter un court instant de son corps si parfait, puis partait, d’un coup, sans dire mot, silencieuse ombre qui peu à peu s’évaporait dans la salle. Alvaro s’assit derrière son bureau, sortit une cigarette et tira quelques bouffées, alors que la porte s’ouvrait, laissant entrer Mélusine, un sourire dissimulé sur ses lèvres alléchantes. Sa voix parcourut les effluves du silence qui s’était installé jusque-là. « Mon argent Shade ! » Le timbre de sa voix était agressif, peut-être un peu trop. La jeune fille s’approcha du Roi des Cauchemars, de cette démarche féline qui lui ressemblait tant, qui lui donnait cette telle caractéristique. Il sourit. Sans doute croyait-elle qu’elle pouvait se croire plus puissante que lui. Sans doute l’était-elle. Mais il avait la malice. Impossible de le berner. Et ils étaient déjà plusieurs à avoir essayé. Mais tous ceux qui avaient tenté cette expérience… disons, enrichissante, étaient morts peu après, pour des raisons obscures dont personne ne connaissait rien. Absolument rien. « Ils sont tous prêt à planquer leurs billets dans les seins de tes belles, et j’attends toujours que tu caches les tiens... » Il haussa les épaules, la fixant un instant. Elle ne lui faisait pas peur. Azraël se leva, se pencha vers Mélusine, prenant son menton dans sa main, rapprochant son visage si parfait, si tentant. « Ton argent ? Dis-moi, ma très chère Mélusine, tu as été sage ? Tu le mérites, cet argent ? » Il retint un rire, mima le geste de mordre, sans toucher la sirène. « Mes billets sont très bien cachés, belle sirène. Et je n’ai pas besoin de ton aide pour cela, je me débrouille tout seul. Il est délicat de voir que tu te proposes pour aider, en revanche. J’y penserais. » Il haussa les épaules, se rassit derrière son bureau, remit quelques stylos à l’endroit, montrant son côté maniaque. « A part ton désir d’argent, tu voulais autre chose, peut-être ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael EmptyJeu 8 Aoû - 17:17

J'archive YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael 1823284050
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

YOU'RE A BEAUTIFUL PLAYER BABY წ with Azrael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-