AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Réduction sur la console Nintendo Switch Lite
Voir le deal
196.29 €

Partagez

Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
Never Let me Go ⊹ Stanislav Vide
 

 Never Let me Go ⊹ Stanislav

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
A.-K. Mirajane Tysee

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retourner à la mer // Fonder une famille.
Faites place à la vedette
A.-K. Mirajane Tysee
J'ai posé bagages ici le : 02/05/2013 Jouant le rôle de : Adella, Fille du roi Triton, Princesse d'Atlantica et Soeur d'Ariel Nombre de messages : 918 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : rose adagio pour l'avatar & Tumblr pour les gif & nenes pour le crackship. Les chansons sont de Disney et la signature de ma merveille petite Sea <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Natalie Wonderful Dormer.
MessageSujet: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyLun 10 Juin - 22:30




You make me wanna scream that you're so fabulous, you're so good to me




Adella Kerridwen Tysee sortit de l'eau où elle s'entraînait avec Willy, l'un des orques du parc Aquatique où elle travaillait. Attrapant la serviette près du bord de la piscine, elle passa sa main dans ses cheveux humides, y ôtant l'élastique qui les maintenaient en une queue cheval académique. Elle se pencha, prit une une sardine qu'elle envoya au mammifère marin avant d'aller vers les vestiaires. Elle se sécha les cheveux à la va-vite, revêtit l'uniforme du parc composé d'un jean noir et d'un tee-shirt à l'effigie de la mascotte du parc. Elle rangea son maillot et son sac dans son casier et sortie côté visiteur.
La journée était ensoleillée et chaque famille était venue profiter de la chaleur de début d'été avec les enfants. Souriant aux petits garnements qui courraient dans tous les sens en s'extasiant de voir des dauphins, Kerridwen sentit une vague d'aise la traverser. Le monde de l'eau était décidément son environnement naturel ! Alors qu'elle remplissait les bac à friandises pour ses petits chouchous, elle songea à ce qui la préoccupait depuis plusieurs jours: Stan. Voilà 3 jours qu'elle l'avait appelé en larmes pour une histoire de coeur et un râteau mémorable, 3 jours qu'ils s'étaient embrassés dans la cuisine de l'ancienne sirène, et 3 jours qu'elle n'avait pas de nouvelles ...

L'odeur de jeune homme commençait à s'estomper de son oreillers alors qu'elle repensait à la nuit qu'il avait passé chez elle. Il faut dire qu'elle n'avait pas franchement assuré le lendemain matin: la nuit avait été tellement bonne, que la demoiselle s'était réveillée en retard. Sautant dans ses vêtements, elle n'avait pas voulut déranger le bel ange qui sommeillait dans son lit, la veille, ils avaient aborder des sujets sensibles auxquels il semblait particulièrement réceptif. L'air qu'il avait alors que Kerridwen le contemplait dans son sommeil l'avait touché en plein coeur et elle n'avait pas l'envie de déranger son Roméo dans un sommeil si paisible. Elle s'était donc enfuie sur la pointe des pieds, pour courir au travail, espérant qu'il n'y aurait pas trop de circulation. Le soir, lorsqu'elle était rentré, Stan avait disparu. Ni mot, ni appel, la jeune femme, épuisée, se laissa tomber dans les bras de Morphée encore habillée et à même le canapé. Le lendemain, honteuse, elle avait chercher comment l'aborder et le soir même, alors qu'elle était assise dans le bus, elle l'avait vu, tournant au coin d'une rue avec son air espiègle habituel. Cette rue était celle de la salle de danse où Stan et Alejandro, le colocataire d'Adella, travaillait et, comme à chaque fin de cours, le palier était emplis de jeunes femmes charmées par les talents de leurs professeurs. Blessée dans son ego après avoir vu SON Stan sourire à une demoiselle et rire avec elle, la petite sirène en avait raté l'arrêt de la salle et décida de rentrer directement chez elle.

A présent, elle regrettait son geste. Après tout, c'était à elle de l'appeler, c'était elle qui était partie sans bruit le matin même ! Malgré cela, elle ne pouvait s'empêcher de cogiter, espérant que son prince charmant l'appellerai de lui même. Elle n'avait parler de cela à personne: ni de la soirée, ni de ses doutes du lendemain à aucune de ses soeurs ! Alana aurait été capable de l'étriper sur place ! Mais c'était en elle, elle ne pouvait s'empêcher de s'interroger sur les désirs de Stan: la voulait-il comme elle le désirait ? N'y avait-il qu'elle ? N'était-ce pas l'alcool qui avait parlé à sa place dans l'appartement ? Elle aurait aimé que cela se passe comme dans les films, qu'il apparaisse au coin d'un aquarium et qu'il l'embrasse devant tout le monde, annonçant de ce fait, au monde entier qu'il était à elle et qu'elle était à lui.
Ses rêveries l'avait amené dans un coin reculé du parc que peu de gens visitaient en raison de son éloignement de toutes commodité: loin des toilettes, restaurants et magasins de goodies, l'enclos des raies était souvent désert. Mais ce jour là, elle ne s'attendais pas à voir une silhouette bien connue, la sienne.

"Stan ! "

Cria-t-elle alors qu'elle lâchait son sceau de sardine. Les yeux aux bords des larmes, elle n'en revenait pas de le voir ici. En cet instant, elle ne se souciait plus de ses animaux adorés, ni de la coiffure semi-mouillée qu'elle avait, ni même de sa tenue de travail qui était loin de la mettre en valeur, selon ses dires. Tout ce qui comptait c'était qu'il était là, devant elle ! Elle voulait se précipiter dans ses bras, l'embrasser à en perdre haleine, lui dire qu'elle avait juste été timide et jalouse, qu'elle l'aimait et qu'elle ne voulait que lui. Mais elle resta là, subissant le torrent d'émotion qui la submergeait alors que son amour se retournait lentement vers elle.
Code RomieFeather



“ L'amour a percé mon coeur et l'argent n'fait pas le bonheur. Mais j'attend un être charmeur, mon marin riche et sans peur !”✰
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyMer 12 Juin - 1:27



Never Let me Go ⊹ Stanislav 79941892028731BW

kerridwen ∆ stanislav.
We should be together, back in your arms where I belong, now I finally realised, it was forever that I've found.

Depuis trois jours, ma vie avait pour ainsi dire changé. J'étais tracassé par un évènement que je n'arrivais pas à sortir de mon esprit et perdu face à une décision qu'il fallait que je prenne. Trois jours que je tournais en rond me répétant sans cesse les évènements qui avaient constitué cette fameuse soirée qui hantait depuis mon esprit. Le coup de fil de Kerridwen, ma course sous la pluie, mon arrivée chez elle, ses pleurs, notre étreinte, mes mots pour l'apaiser, ce jeu lancé à la légère, ces questions plus personnelles, ce baiser inoubliable, ces vérités dévoilées, cette invitation à passer la nuit à ses côtés. Tout était clair dans mon esprit. J'avais beau avoir bu une quantité d'alcool non négligeable ce soir là, j'étais sur de ne rien avoir oublié. Seulement, le doute s'était installé en moi. Cette soirée avait-elle bien eu lieu ? Ou était-elle seulement le fruit de mon imagination, fantasme trop réel d'un homme perturbé ? La vérité c'était que parmi tout ces évènements, je me souvenais surtout de mettre endormi seul et de mettre réveillé de la même manière. Je revoyais Kerridwen filer doucement dans une autre pièce de son appartement alors que je fermais les yeux un instant, épuisé. Mais je savais pourtant bien que mon réveil seul n'était pas du à sa présence dans une autre pièce. Elle n'était tout simplement pas là. Il m'avait fallut quelques instants pour m'en rendre compte ce matin là, avant de récupérer mes affaires et filer prendre l'air. En revenant au Méli Mélo House, j'avais la désagréable impression que tout cela n'était qu'une histoire inventée de toute pièce par mon esprit et que j'avais surement du y croire tellement fort que c'était en réalité mon simple appartement que j'avais quitté auparavant. J'avais voulu l'appeler, lui demander directement. Mais si tout ça n'était qu'une illusion, elle m'aurait pris pour un fou. Je ne pouvais pas la laisser penser ça. Le premier jour, je restais donc chez moi à tourner en rond, à ressasser les évènements de la veille. La nuit fut agitée, mauvaise, anxieuse. J'espérais qu'elle allait débarqué chez moi en trombe, m'incendier pour ne pas l'avoir rappelé un sourire en coin et ses yeux pétillants faisant passer le message qu'elle ne m'en voulait pas. Au moins j'aurais été sur de toute cette histoire.

Le deuxième jour, il fallait que je sorte. Je devenais fou à rester enfermé. De toute façon Lili m'avait mis à la porte, ne supportant plus de me voir faire les cent pas dans l'appartement d'autant plus que je refusais de lui dire ce qui me tracassait. J'avais passé toute la journée à la salle de danse, tentant ainsi de ne pas trop réfléchir, donnant mes cours comme si de rien n'était, souriant, joyeux. J'avais même pu discuter avec Alejandro, le coloc de Kerridwen, mais je n'avais osé lui demander si elle lui avait parlé de moi. Le troisième jour, aujourd'hui donc, je n'en pouvais plus. J'avais passé une nuit plus douce que la précédente, surement à cause de l'intense fatigue physique et morale que j'avais stocké durant la journée précédente. J'étais en pleine forme et décidé à éclaircir cette histoire. Enfin, en théorie. C'était beaucoup plus simple de penser vouloir le faire que de réellement tout mettre en action pour savoir. Ca faisait trois jours et je n'avais eu aucune nouvelle. Même si c'était effectivement arrivé, elle avait surement du changer d'avis depuis et c'est pour ça qu'elle ne souhaitait pas me parler. Désireux de savoir et en même temps effrayé par la perspective de briser tout mes espoirs, je m'étais rendu hésitant, perturbé, peu sur de moi au parc Aquatique dans lequel je savais qu'elle travaillait. J'y étais depuis le début de la journée, longeant les aquariums les uns après les autres, dévisageant tout les passants afin de la retrouver, fouillant chaque recoin du parc. Mais rien. Je ne l'avais pas trouvée. Un peu perdu après tout ces aller-retour dans toutes les directions possibles je me trouvais à présent devant "l'enclos des raies". Je n'avais jamais entendu parler de ces bêtes et pour l'instant elle ne m’intéressaient pas réellement, mais c'était un endroit calme, personne ne semblait y trouver son compte.

Seul entouré de ces drôles de poissons je me laissais allé à une vague de tristesse. J'avais surement du rêver. Ne pas réussir à la retrouver était forcement un signe. Je m'en voulais d'être aussi bête, d'avoir pu croire une seconde que tout cela était effectivement arrivé. Il fallait que j'arrive à distinguer mes rêves de la réalité ! Un instant, une larme coula sur ma joue. Je l'écrasais de rage, furieux de perdre un rêve, honteux d'y avoir tellement cru. Soudain j'entendis quelqu'un crier mon nom suivit d'un bruit métallique indescriptible. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine alors qu'il me semblait reconnaître sa voix. "Tu devrais te faire soigner mon pauvre" Siffla une voix dans ma tête. Et pourtant, rempli d'espoir je me retournais doucement. Ce n'était pas un rêve. Elle était là. Un sourire éclaira mon visage alors que mes yeux croisaient les siens. "Kerri ! Je ... ça fait des heures que je te cherche je ..." Gêné je baissais la tête, passant une main dans mes cheveux, tentant de gagner un peu de temps. Le son de sa voix, son attitude, la façon dont elle me regardait, ça ne pouvait pas être un rêve, tout ça c'était bien passé.La voir m'avait rendu ma certitude. L'instant d'après j'avançais vers elle d'un pas accéléré. Arrivé à sa hauteur, je la pris dans mes bras la soulevant entièrement et nous entrainant tout les deux dans un tour euphorique, embrassant avec fougue ses lèvres si charmante. Si j'avais encore besoin d'être convaincu, ce baiser réveilla en moi des souvenirs qui ne pouvaient être inventés. "Oh Kerri tu ne t'imagines même pas combien j'ai pu devenir fou depuis l'autre soir. Je n'étais même plus sur que ce soir avait été réel." La déposant au sol, je la pris dans mes bras, enfouissant mon visage dans sa nuque, respirant à plein poumon son odeur. "Tu m'as tellement manqué." Plein de trop d'émotions fortes qui se bousculaient entre elles je laissais échapper un franc rire de joie, la serrant un peu plus dans mes bras, trop heureux de ne plus douter de nos souvenirs.


made by pandora.




If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.



Dernière édition par Stanislav N. Bartok le Ven 14 Juin - 16:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
A.-K. Mirajane Tysee

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retourner à la mer // Fonder une famille.
Faites place à la vedette
A.-K. Mirajane Tysee
J'ai posé bagages ici le : 02/05/2013 Jouant le rôle de : Adella, Fille du roi Triton, Princesse d'Atlantica et Soeur d'Ariel Nombre de messages : 918 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : rose adagio pour l'avatar & Tumblr pour les gif & nenes pour le crackship. Les chansons sont de Disney et la signature de ma merveille petite Sea <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Natalie Wonderful Dormer.
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyMer 12 Juin - 16:09




You make me wanna scream that you're so fabulous, you're so good to me


Il lui paraissait encore plus beau que la dernière fois, et pourtant, elle le trouvait déjà très craquant avant ! Le sourire qu'il eut à ce moment fit fondre son coeur alors qu'elle s'imaginait dans ses bras. Ce "geste" la rassura: il ne lui en voulait donc pas de ne pas avoir donné de nouvelles pendant ces derniers jours ? Elle pouvait se souvenir de cette angoisse qui l'avait torturé ces dernières heures alors qu'elle avait imaginé les pires scenarios ! Dans son esprit, l'idée même que Stan puisse réellement l'aimer était devenu un conte, quelque chose d'impossible, que son esprit avait imaginé. Elle imaginait bien ce qui aurait put se passer si elle s'était précipité ... Pas besoin de remonter trop loin dans le temps pour observer les dégâts que son impatience avait crée: en allant voir Aslan, elle n'avait put que subir le désastre d'un rateau mémorable. Elle ne supporterai pas cela venant de Stan. Pas maintenant qu'elle était au clair avec elle même, et avec les sentiments qu'elle avait pour lui. Pauvre de nous pensait-elle alors qu'une image d'elle même, ainsi blessée, s'imposait à son esprit.

Mais non, il était bien là, près d'elle dans ce lieu qui lui était si cher. Le parc n'était pas vraiment au centre de Fantasia Hill, plutôt assez reculé de la ville a vrai dire, à plusieurs minutes de route, ainsi, il y avait peu de chance qu'il soit venu ici par hasard ! Il était donc venu pour elle, et cette pensée la fit frémir. Ainsi donc, elle n'avait pas rêvé ! Tout était bien réel, et l'alcool n'avait rien à voir avec les paroles qu'ils avaient 3 jours auparavant. 

"Kerri ! Je ... ça fait des heures que je te cherche je ..."


Des heures ? Cela faisait donc si longtemps qu'il était là ? Il était donc là réellement pour elle, rien que pour elle ... 

"Je ... Pardonne moi, j'étais dans le bassin, je nageais avec Willy !"

Elle bafouillait en tentant d'expliquer pourquoi je n'avais pas accourue jusqu'ici auparavant. Il passa la main dans ses cheveux et elle trouvait cela incroyablement sexy, c'est alors que pour la première depuis ce fameux soir, il l'embrassa. Elle posa les mains sur ses joues, l'attirant plus proche d'elle alors qu'elle profitait de ce moment qui n'était qu'a eux.

"Oh Kerri tu ne t'imagines même pas combien j'ai pu devenir fou depuis l'autre soir. Je n'étais même plus sur que ce soir avait été réel."

Elle aussi avait crut devenir totalement dingue ! A mesure que les minutes passaient, elle s'était imaginé le pire et maintenant il était là, près d'elle. Elle avait eut tellement peur que tout cela ne soit qu'un rêve, une machination de son esprit, tellement peur qu'il ne soit qu'un songe et que lui la rejette. Elle aurait tellement aimé avoir plus de courage, elle aurait voulut quitter ce bus, ce soir là, et lui courir après. Elle aurait voulut l'attendre dans le hall du Méli Mélo, elle savait qu'il y vivait avec une amie, mais elle ne l'avait pas fait, son orgueil l'emportant sur ce que désirait son coeur. 

"Tu m'as tellement manqué."

Il lui avait manqué aussi, et il n'imaginait pas à quel point elle était heureuse de le voir ! Elle n'avait pensé qu'à lui durant les 3 jours qui les avaient séparé. 3 longues journée, 2 longues nuits à imaginer son visage, son rire, ses mimiques qu'elle trouvait adorable ... Presque 72h où elle avait entendue sa voix, ce timbre qui la faisait vibrer. 

"Tu n'imagine même pas combien j'ai rêvé de te revoir ! Je suis désolée, j'aurai dut t'appeler, j'aurais dut venir te voir quand je t'ai vu dans la rue, mais j'avais tellement peur que tu ne veuille pas de moi, que tu ai changé d'avis"

Il la serrait contre lui et Kerridwen aurait souhaité qu'ils restent ainsi pour toujours, ici, alors même que plus rien n'avait d'importance pour elle hormis lui.
Code  RomieFeather



“ L'amour a percé mon coeur et l'argent n'fait pas le bonheur. Mais j'attend un être charmeur, mon marin riche et sans peur !”✰
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyVen 14 Juin - 2:02



Never Let me Go ⊹ Stanislav 79941892028731BW

kerridwen ∆ stanislav.
We should be together, back in your arms where I belong, now I finally realised, it was forever that I've found.

C'était un tel bonheur de la retrouver. Le temps passé sans elle, à ne pas savoir où en était notre relation, m'avait épuisé. Tout ces doutes, ces interrogations, ces tentatives pour se souvenir, tout ça m'avait fait passer les trois pires journées de ma vie. C'était insupportable de ne pas savoir, de ne pas la voir, de ne pas être à ses côtés. Je m'en étais voulu à plusieurs reprises de ne pas avoir pris contact avec elle, j'avais été si stupide. Tout ce que j'aurais eu à faire c'était de lui téléphoner, de l'inviter à prendre un verre et de discuter avec elle. Mais non. Je n'avais rien fait. Aujourd'hui pourtant, j'étais monté dans un bus, j'avais fait quelques kilomètres pour la rejoindre sur son lieu de travail. J'avais besoin de savoir, de mettre les choses au clair dans mon esprit. Et pourtant j'avais tourné des heures avant de la trouver. Quand elle me parla de Willy, je ne pu m’empêcher de me sentir encore plus ridicule. Elle m'avait déjà parlé de cet orque dont elle s'occupait. Mais qui n'avait pas approché le bassin des orques de la journée ? Moi, évidemment. Je ne l'avais pas fait volontairement, mais mon inconscient m'avait surement attiré loin de lui, comme pour retarder un peu plus la vérité.

Mais tout cela appartenait maintenant au passé. Ce n'était pas la première fois que j'avais mal agit face à une situation, que j'avais fait les mauvais choix, mais cette fois ci j'avais pourtant réussit à m'en sortir. Dans ses bras, si proche d'elle, je retrouvais peu à peu mes forces, mon envie de me battre. Tout était possible pour elle, c'était ça la vérité. Mon coeur dès qu'il se trouvait dans ses environs semblait faire la fête dans ma poitrine, mon cerveau était déconnecté de toute pensée logique. Les seuls signaux qu'il m'envoyait étaient destinés à me rendre compte de mon bonheur d'être avec elle et à me donner des idées pour la rendre heureuse. Le bonheur était un concept qui m'était toujours apparut comme abstrait, mais ici, dans ses bras, il prenait en quelques instants un sens beaucoup plus concret. "Tu n'imagine même pas combien j'ai rêvé de te revoir ! Je suis désolée, j'aurai dut t'appeler, j'aurais dut venir te voir quand je t'ai vu dans la rue, mais j'avais tellement peur que tu ne veuille pas de moi, que tu ai changé d'avis" Je la regardais sans comprendre. Elle m'avait vu dans la rue ? Mais quand ? J'avais beau repenser à ces derniers jours, je ne l'avais jamais vu, j'en étais certain, à part dans mes rêves. "Ne t'en fais pas, je ne t'ai pas vu moi, je ne sais même pas de quoi tu parles. C'est moi qui aurait du t'appeler, mais j'ai paniqué quand je me suis réveillé seul, j'ai cru que tout ça était le fruit de mon imagination, qu'il ne s'était rien passé." A mesure que je parlais, je continuais de la serrer dans mes bras, incapable de la laisser partir, de peur qu'elle disparaisse à nouveau. J'affichais un sourire qu'on aurait surement pu qualifier de niais mais d'affreusement heureux. Les souvenirs des jours passés semblaient perdre de leur importance tant le bonheur de la retrouver avait tout rendu plus beau.

"Je ne pourrais jamais changer d'avis, tu peux en être sure !" L'idée même me fit frémir, il n'en était absolument pas question. "J'étais dans un tel état ces derniers jours, ça m'a ouvert les yeux." Je glissais ma main dans la sienne, emmêlant mes doigts aux siens, gardant toujours mon autre bras autour de son corps pour la tenir près de moi. "Je ne veux plus te perdre, ces trois jours sans toi ont été tellement horribles." Plongeant mes yeux dans les siens, je rapprochais mon visage du sien. Nos fronts se touchant, je fermais les yeux, profitant un instant du calme retrouvé. "Ne me laisse plus, je t'en prie." Ma voix n'avait été qu'un souffle mais je savais qu'elle m'avait entendue.


made by pandora.




If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.

Revenir en haut Aller en bas
A.-K. Mirajane Tysee

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retourner à la mer // Fonder une famille.
Faites place à la vedette
A.-K. Mirajane Tysee
J'ai posé bagages ici le : 02/05/2013 Jouant le rôle de : Adella, Fille du roi Triton, Princesse d'Atlantica et Soeur d'Ariel Nombre de messages : 918 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : rose adagio pour l'avatar & Tumblr pour les gif & nenes pour le crackship. Les chansons sont de Disney et la signature de ma merveille petite Sea <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Natalie Wonderful Dormer.
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptySam 15 Juin - 23:11




You make me wanna scream that you're so fabulous, you're so good to me


Lorsqu'elle s'était réveillée ce matin là, jamais elle n'aurait osé imaginer la tournure que prendrait les évènements dans l'après-midi. A présent, elle était en paix avec elle même, en paix avec ses sentiments. Elle avait eut peur, le lendemain, peur qu'il ne lui dise les mêmes choses qu'Aslan moins de 24h auparavant. "Tu sais Kerri', je t'aime bien mais pas comme cela". Elle n'aurait jamais put supporter d'entendre ces mots sortir de la bouche de Stanislav, elle tenait bien trop à lui. Déjà lorsqu'ils étaient de simples connaissances, puis des amis: il était le collègue d'Alejandro, l'un des plus proches amis d'Alana, il déclenchait chez elle des sentiments très forts. Elle se souvenait du jour où elle l'avait rencontré, comme si c'était hier, elle se rappelait de cette nuit chaude où, dans sa petite robe, elle était venue chercher Alejandro au travail pour aller faire la fête. Elle se souvenait de cette porte qui s'ouvrait, alors qu'elle allait la pousser. Elle se souvenait de ce contact, involontaire, alors qu'elle rentrait dans la personne face à elle, et qu'elle n'avait pas vu, elle se souvenait de ses yeux croisant ceux de cet inconnu. Elle se souvenait de la rougeur de ses joues alors que le petit sourire de ce jeune homme la faisait fondre.
Stan ...
Ce soir là resterait à jamais dans sa mémoire.

"Je ne pourrais jamais changer d'avis, tu peux en être sure ! J'étais dans un tel état ces derniers jours, ça m'a ouvert les yeux. Je ne veux plus te perdre, ces trois jours sans toi ont été tellement horribles. Ne me laisse plus, je t'en prie."

C'était à 20 milles lieux de tout ce qu'elle avait imaginé, loin des regrets, loin du malaise ... C'était tout ce qu'elle désirait depuis qu'elle avait l'âge d'aimer les garçons ! Elle se souvenait de ce jour où Alana l'avait réveillé, alors qu'elles étaient encore des sirènes et où elle s'était frottée contre son oreiller en murmurant qu'elle avait rêver d'un garçon. Qui aurait cru, des années plus tard, que ce garçon serait lui. Stanislav. Son Stanislav. Comment lui faire comprendre que pour elle aussi, ces 3 jours avaient été aussi long qu'une éternité ? Comment lui faire comprendre qu'elle ne voulait plus jamais être séparé de lui ?

"Stan"

Elle murmurait son nom en boucle alors qu'il la serrait contre lui, elle entoura sa taille de son bras, caressant son dos, tentant de le rassurer. Elle ne voulait plus non plus qu'il s'éloigne, quitte à squatter chez lui contre sa volonté. Elle ne voulait plus jamais le voir partir, et ne plus avoir à le laisser. Ca avait été déchirant pour elle de partir au travail alors qu'il dormait profondément. Elle aurait aimé rester toute la matinée avec lui: quand elle s'était réveillé, elle était dans ses bras. Durant la nuit, elle s'était collée à lui et à son réveil, il avait passé son bras autour de sa taille. En ouvrant les yeux, elle n'avait put qu'apprécier cela, mais, bien que cela lui brise le coeur, elle avait dut partir.

"Tu sais, je ne voulais pas m'en aller l'autre matin. J'aurais voulu rester avec toi, près de toi. Je ne te laisserai plus mon Stan. Plus jamais."

Elle se laissait allez contre lui, sa main dans la sienne, la seconde lui serrant contre elle. Jamais plus elle ne le laisserait s'en aller sans elle.

"Toi non plus, ne pars pas."
Code  RomieFeather



“ L'amour a percé mon coeur et l'argent n'fait pas le bonheur. Mais j'attend un être charmeur, mon marin riche et sans peur !”✰
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyLun 17 Juin - 2:24



Never Let me Go ⊹ Stanislav 79941892028731BW

kerridwen ∆ stanislav.
We should be together, back in your arms where I belong, now I finally realised, it was forever that I've found.

Sa voix récitant mon nom sonnait à mes oreilles comme la plus belle des mélodies alors que nous étions là tout les deux dans les bras de l'autre. J'ignorais comment j'avais pu devenir cet homme si chanceux qui pouvait se permettre ce bonheur, mais je n'aurais échangé ma place pour rien au monde. Depuis le premier jour où nous nous étions croisés à la salle de danse, par le hasard d'une porte, je n'avais jamais pu me sortir Kerridwen de l'esprit. Elle m'était apparue comme une évidence, un besoin fondamental, une envie insurmontable. Il avait fallut du temps pour en arriver où nous étions aujourd'hui parce que l'un comme l'autre, pour nos propres raisons, nous n'avions pas fait ce pas en avant plus tôt. Mais aujourd'hui, tout cela appartenait au passé et nous étions réuni, comme si notre histoire était là depuis toujours, enfin confiant l'un comme l'autre en l'avenir de notre relation. Il n'y avait pas grand chose dont j'étais sur dans la vie, mais mon addiction à Kerridwen ne pouvait être remise en cause.

"Tu sais, je ne voulais pas m'en aller l'autre matin. J'aurais voulu rester avec toi, près de toi. Je ne te laisserai plus mon Stan. Plus jamais. Toi non plus, ne pars pas." Si son étreinte avait déjà calmé mes peurs, ses paroles finirent le travail en un instant. Je me rappelais ce matin là où je m'étais réveillé seul avec le souvenir de son corps glissé dans mes bras, comme si ces derniers avaient retenus la ligne de ses formes et se sentaient à présent vides de ne pas la retrouver. Le réveil avait été brutal sans elle et jamais plus je ne voulais ressentir cela. Je comprenais aujourd'hui qu'elle avait surement du partir à cause de son travail, sur le coup ça ne m'avait pas effleuré l'esprit, c'était plus douloureux de penser que tout cela n'avait pas existé, alors pourquoi s'en priver ? Je m'en voulais de n'avoir pas plus pris le temps de réfléchir, la solution me serait apparu beaucoup plus vite et j'aurais pu venir la retrouver au parc aquatique dès le premier jour. "L'important c'est qu'on se soit retrouvés maintenant ! Je n'irais plus nul part sans toi je te le promets." Resserrant mon étreinte, je déposais une avalanche de délicats baisers au hasard de son délicieux visage. Il m'apparaissait que j'aurais pu rester là des heures.

Après quelques instants coupés du monde, je finis pourtant par desserrer mes bras, me reculant légèrement, toujours une main glissée dans la sienne, l'autre passée autour de sa taille. Un grand sourire sur le visage je regardais le décors qui nous entourait, comme si je le découvrais pour la première fois. Le bassin des raies qui m'avait semblé si ennuyeux en arrivant me semblait maintenant passionnant. Tout était plus beau quand Kerridwen était à mes côtés. Euphorique, je reposais mon regard sur elle. "C'est un endroit merveilleux ! Montre moi ton monde, je veux tout savoir, tout découvrir." Je savais qu'elle adorait son travail et que cet endroit lui tenait à coeur et pourtant je m'étais rendu compte plus tôt, en errant dans les allées que je ne le connaissais pas le moins du monde. Je voulais savoir, je voulais être au courant du moindre des traits de sa personnalité. Et l'envie de me balader à ses côtés dans ce parc, aux yeux du monde, de pouvoir afficher un sourire fier criant à qui voudrait le voir "Regardez, c'est bien moi aux côtés de cette femme magnifique. Ne suis-je pas l'homme le plus chanceux du monde ?", cette idée était des plus agréables. Égoïstement j'avais envie d'exposer mon bonheur au visage du monde, de le narguer et de finalement l'ignorer car passer du temps avec ma Kerridwen était tellement plus important. Alors je l'entraînais vers la sortie de ce petit espace, rejoignant doucement la foule de visiteurs. "Laisse moi entrer dans ton monde comme tu es entré dans mon coeur" lui murmurais-je à l'oreille en un souffle, impatient d'en savoir plus, incapable de me séparer d'elle.


made by pandora.




If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.

Revenir en haut Aller en bas
A.-K. Mirajane Tysee

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retourner à la mer // Fonder une famille.
Faites place à la vedette
A.-K. Mirajane Tysee
J'ai posé bagages ici le : 02/05/2013 Jouant le rôle de : Adella, Fille du roi Triton, Princesse d'Atlantica et Soeur d'Ariel Nombre de messages : 918 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : rose adagio pour l'avatar & Tumblr pour les gif & nenes pour le crackship. Les chansons sont de Disney et la signature de ma merveille petite Sea <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Natalie Wonderful Dormer.
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyLun 17 Juin - 12:08




You make me wanna scream that you're so fabulous, you're so good to me


Elle aurait voulu que le temps s'arrête, ou du moins qu'il avance considérablement plus vite pour se retrouver à ce soir. Car elle savait qu'elle ne pouvait rester en cet instant. Ils étaient au beau milieu de l'après-midi et elle savait que son chef ne la laisserait pas partir sans un mot. Bien sur, elle était une employée modèle: aimant les animaux, n'hésitant pas à se jeter à l'eau et toujours agréable avec les clients, mais les places dans ce parc étaient très demandé et elle savait que si jamais elle abandonnait le travail maintenant, elle se ferait virer. Néanmoins, la perspective de se séparer de Stan, ne serait-ce que quelques heures lui était difficilement douloureux. Elle voulait sortir en ville avec lui, se promener près de lui, sa main dans la sienne comme criant au monde entier qu'il était à elle, qu'elle ne le laisserait jamais partir et que quiconque essaierait de le lui prendre subirait ses foudres. Elle se foutait de savoir si sa vie cachée était dangereuse, elle serait là pour lui en toute circonstance et elle veillerait à ce qu'il ne lui arrive rien !

Son bipper sonna et un message "SAUVER WILLY, OUBLIE PAS QUE TU AS UN BOULOT, C'EST L'HEURE DE NOURRIR LES REQUINS. XOXO" s'afficha sur l'écran. Elle soupira en s'arrachant à la douce étreinte de son homme. Décidément, ils auraient sa peau ici ! Le message devait venir d'Hannaël qui les avaient repérés sur les caméras de sécurité: la jeune apprentie dont elle était si proche protégeait ses arrières et n'hésitait, apparemment pas, à la ramener à l'ordre. Elle maudit ce fichus hippocampes alors qu'elle cherchait les mots pour dire à Stan qu'elle était obligé de partir.

" Je ... Je dois y aller mais j'aimerai que tu reste."

La formule semblait bien égoïste formulé ainsi. Elle frappa son visage de sa main, tentant de rassembler ses esprits alors que ceux-ci semblait s'être enfuis dans une autre dimension habitée par des nuages roses. Elle devait retourné bosser !

" Ce que je te propose, c'est de faire un tour, et je te rejoint dans ... 2heures dès que j'ai finis ! Je te montrerai des trucs interdit au public"

Elle lui fit un clin d'oeil complice, elle se doutait que le mot "interdit" venait de déclencher, chez lui, la petite alarme du "faut que j'y aille". Elle espérait sincèrement qu'il ne lui en voudrait pas de ce court contre-temps. Son bipper sonna à nouveau "ON SE SORT LES DOIGTS LE LUC KERRI, BOUGE TES FESSES ET RAMÈNE TOI. BOB ET BERNARD NE VONT PAS SE NOURRIR TOUS SEULS ET J'AI PAS LE DROIT D'ALLER DANS LE BASSIN SANS TOI". Bob et Bernard, le duo de requins marteaux n'étaient pas réputés pour apprécier la compagnie humaine et la jeune Hannaël était interdite de bassin dangereux sans surveillance. Elle embrassa Stan une dernière fois avant de s'en aller en courant. Quelques mètres plus loin, elle fit volteface, reprit son sceau et l'embrassa à nouveau

" Un jour, j'oublierai ma tête !"

Elle repartie en direction du local "Staff Only" en riant. Elle était si heureuse qu'il soit venu la voir ici, dans ce lieux qui lui était si précieux.

Spoiler:
 
Code  RomieFeather



“ L'amour a percé mon coeur et l'argent n'fait pas le bonheur. Mais j'attend un être charmeur, mon marin riche et sans peur !”✰
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyMar 18 Juin - 1:35



Never Let me Go ⊹ Stanislav 79941892028731BW

kerridwen ∆ stanislav.
We should be together, back in your arms where I belong, now I finally realised, it was forever that I've found.

L'avoir retrouvé dans cet immense parc m'avait fait totalement oublier la réalité. Dans mon esprit, nous étions comme coupés du monde, dans notre petit univers, entourés du bassin des raies, seuls et heureux ainsi. La première sonnerie de son bipper me ramena à une affreuse réalité. On était en plein milieu de la journée et elle était en plein travail. J'espérais qu'elle allait renoncer à l'idée de travailler, mais évidemment, ce n'est pas le genre de chose que l'on peut faire si facilement quand on a un vrai travail. Si je pouvais choisir mes horaires en dealant, ce n'était pas le cas de la plupart des travailleurs. Pourtant, j'osais espérer qu'elle allait prendre le risque. "Je ... Je dois y aller mais j'aimerai que tu reste." Je ne pus m'empêcher de ressentir une pointe de déception. L'idée qu'elle parte m'étais insupportable. Mais je n'étais pas idiot, je savais qu'elle n'avait pas le choix et je devinais que si elle l'avait eu, elle serait restée à mes côtés. "Ce que je te propose, c'est de faire un tour, et je te rejoint dans ... 2heures dès que j'ai finis ! Je te montrerai des trucs interdit au public" Un sourire se dessina sur mon visage alors que ma curiosité était titillée sans honte. Elle savait parfaitement quoi dire pour me donner de quoi patienter ces affreuses deux longues heures sans elle. Je lui fis un signe de tête pour approuver. Alors qu'elle m'embrassait avant de partir, je profitais de l'instant au maximum pour avoir le souvenir de ses lèvres durant les heures qui allaient suivre. Je ne me doutais pas qu'elle reviendrait deux secondes plus tard pour me faire un petit rappel. La voyant partir en riant avec son sceau à la main, je me mis à lui crier "Reviens vite." avant qu'elle ne disparaisse dans un recoins du parc.

De nouveau j'étais seul dans ce parc, mais mon état d'esprit était différent. Je n'étais plus inquiet, j'étais comme sur un petit nuage. Tout semblait parfait alors que quelques instants auparavant, tout était si triste. Quittant l'enclos des raies je me mêlais à la foule, revisitant encore les mêmes allées que quelques heures plus tôt, un peu perdu et totalement euphorique. Pendant deux heures, je vagabondais au hasard de mes pas, prêtant peu d'attention à ce qui m'entourait, bien trop occupé à penser à mon nouveau bonheur. Les minutes passées loin de Kerridwen me semblaient interminable. Je n'avais aucune idée de l'endroit où l'on devait se retrouver. J'avais pensé retourner près des raies, mais j'étais incapable de trouver mon chemin. Elle connaissait cet endroit par coeur, elle aurait surement plus de facilité à me retrouver. Passant devant un stand, j'achetais pour elle et moi deux grands gobelets de soda et deux gâteaux au chocolat, me rendant soudain compte que je n'avais rien avalé de la journée. M'asseyant à une table d'extérieur qui était non loin, je commençais à scruter les passants, grignotant mon gâteau par la même occasion. Ca faisait deux heures qu'elle était partie et je n'y tenais plus, il fallait que je la vois. Si bien que j'avais l'impression de la voir partout, arrêtant plusieurs femmes de dos que j'avais prises pour elle. Avalant une gorgée de soda, je mis ma tête entre mes mains, soupirant dans l'espoir qu'elle m'entende où qu'elle puisse être. "Où es-tu ma belle sirène ?"


made by pandora.



Spoiler:
 



If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.

Revenir en haut Aller en bas
A.-K. Mirajane Tysee

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retourner à la mer // Fonder une famille.
Faites place à la vedette
A.-K. Mirajane Tysee
J'ai posé bagages ici le : 02/05/2013 Jouant le rôle de : Adella, Fille du roi Triton, Princesse d'Atlantica et Soeur d'Ariel Nombre de messages : 918 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : rose adagio pour l'avatar & Tumblr pour les gif & nenes pour le crackship. Les chansons sont de Disney et la signature de ma merveille petite Sea <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Natalie Wonderful Dormer.
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyJeu 20 Juin - 10:11




You make me wanna scream that you're so fabulous, you're so good to me


Le retour au travail et à la réalité fut difficile pour l'ex-sirène, bien sur, elle adorait son travail, la proximité de l'eau et de toutes ces créatures avec lesquelles elle avait put nager dans son ancienne vie. Mais son amour pour l'océan et ses habitants n'était pas aussi fort que ce qu'elle ressentait pour Lui, Stan, le seul qui, jusqu'ici, avait sut lui montrer ce qu'était réellement la force des ses sentiments.
Elle qui avait tant rêvé du prince charmant n'avait pas imaginer que l'amour pouvait être aussi fort. Alors bien sur, elle était sortie avec d'autre homme avant de rencontrer sa chauve-souris préférée, mais elle s'était toujours sentie comme vide auprès de ces hommes. Elle passait de bon moment mais ne regrettait jamais leur départ et ne se languissait jamais d'eux comme elle pouvait le faire avec Stan. Déjà, lorsqu'ils étaient de simples amis, elle était triste lorsque la journée se terminait, lorsqu'il devait partir, et cela, même s'il vivait quelques étages en dessous du sien.

Stant avait sut lui redonner l'envie d'être elle-même, sans tricher, sans se cacher. Longtemps, elle s'était adaptée aux envies de ses petits-amis, se perdant peu à peu dans la multitude des visages qui ferait d'elle la femme parfait qu'on voudrait épouser. Mais ses dernières relations avaient été suffisamment catastrophique pour que la jeune femme renonce à cette idée étrange. Depuis, elle avait connut de longs mois de célibats, arpentant des bars avec sa soeur Alana, dans l'espoir de rencontrer quelqu'un qui l'aimerai telle qu'elle était. Il y avait bien eut quelques garçons qui l'appréciait ainsi et qu'elle trouvait à son gout, mais jamais aucune ambiguité n'était venue l'encourager à tenter sa chance: elle adorait se faire passer pour la copine de Peter S. lorsqu'elle était devant Andrina et son copain, mais il était clair qu'entre eux, cela n'était qu'un jeu visant à faire enrager la némésis de son ami. De même avec Aslan jusqu'a la fin tragique qu'elle connaissait à présent de cette soit disante idylle.
Stan était le seul qui avait montrer de réels signes d'intérêt pour sa personne, sans jamais chercher à la juger. Depuis l'autre soir, elle comprenait que c'était parce que lui non plus n'était pas totalement blanc. Mais elle l'aimait ainsi, avec toutes ses nuances de couleur qu'elle pouvait admiré chez lui: un être totalement blanc n'était pas si intéressant que cela. Ce côté "vilain garçon" qu'avait Stan la faisait rire, avec lui, elle ne s'ennuyait jamais !

Elle sortie de son vestiaire sur ces pensées. De nouveau dans sa combinaison en licra, elle courut rejoindre Hanaël au bassin à requin. Elle s'assit sur le rebord alors que Bob, une roussette venait lui chatouiller les pieds. Ces jambes étaient étrange pour elle, beaucoup plus sensibles, Adella avait du mal à profiter pleinement des moments qu'elle pouvait avoir dans les bassins, elle se focalisait sur ses jambes et parfois en oubliait le plaisir d'être dans l'eau. Un collègue vint lui poser une bouteille d'oxygène pour qu'elle puisse nager sans se soucier de respirer. Encore une nouveauté pour elle, et une difficulté encore plus grande que la perte de ses nageoires. Le simple fait d'y repenser la submergea d'une nostalgie mélancolique, l'arrivée à Fantasia Hill avait été très dure pour elle: bien qu'elle soit heureuse de connaître la vie pour laquelle Ariel avait tout quitter, le bonheur de sa vie de sirène lui manquait ... Elle s'était vite habitué à une existence humaine, mais elle ne pouvait nier qu'Atlantica l'obsédait. De tristesse, elle avait même avouer à Polochon qu'elle regrettait d'être devenue humaine.
Aujourd'hui, avec le recul qu'elle avait, ce manque était toujours présent, mais atténuer par la présence de ses soeurs et de ses meilleurs amis. Ils avaient trouver les mots pour la réconforter, trouver de quoi lui redonner le sourire ... Et Stan ... Stan lui avait redonner l'envie de chanter, pour la première fois depuis son arrivée ici.
Elle refit son chignon avant de plonger dans l'eau froide où nageait ses petites bébêtes préférées.

Quelques heures plus tard, elle ressortait enfin du bassin: les requins n'avaient pas été longs à nourrir, mais Bernard semblait être malade et Adella était la meilleure pour comprendre ces animaux et trouver l'endroit qui les faisait souffrir. Elle avait donc passer 1 heure à appliquer une pommade hydrophile sur le flan de ce requin, appréciant la douceur de la peau de l'animal et testant son élasticité. En sortant de l'eau, elle courut vers les vestiaires: la fin de son service avait sonner et elle pouvait désormais retrouver son amoureux. Elle sécha ses cheveux rapidement, plia sa tenue de plongée et son uniforme et enfila la petite robe qu'elle portait en arrivant. Attrapant son sac à main, elle sortie en courant de la zone staff en criant un "au revoir à la cantonade sous les yeux éberlués d'Hanaël.
Le parc était immense et regroupait de nombreuses espèces. Elle courut vers l'enclos où elle avait retrouvé Stan plus tôt dans la journée. L'endroit était vide. Soupirant, car mécontente de n'avoir retrouver celui qu'elle aimait, elle parcourut la moitié du parc avant d'apercevoir la silhouette familière qu'elle recherchait. La petite mèche blanche qui s'échappait de ses cheveux noirs suffit à confirmer la présence de Stan à quelques mètres d'elle. Elle accéléra le pas pour le rejoindre. Le simple fait de le voir, là, si proche et si loin à la fois, lui provoquait une sensation de manque digne d'une véritable torture ! La journée maintenant finie, elle pouvait profiter de son amoureux jusqu'au lendemain, s'il désirait partir, et même plus au vu de ce merveilleux week-end de mi-semaine qu'elle avait.

Malheureusement pour notre maladroite Adella, dans sa précipitation, elle se prit les pieds dans l'un des trous qu'il y avait sur le sol et manqua de tomber, rattrapée de justesse par une paire de bras bien familière. L'odeur de Stan vint envahir son esprit: elle se détendait instantanément lorsqu'il était là. Elle releva la tête, observant ses yeux inquiet et le rassurant par un sourire radieux. Rien ne pouvait lui arriver et lui saper le moral: il était là, avec elle et elle ne le lâcherait plus avant qu'une nouvelle obligation la force à retourner travailler. Sa main dans la sienne, elle se laissa emmener vers le banc où il avait laisser ses affaires et s'y assit.

"J'espère que tu ne m'as pas trop attendu ? Je suis désolée pour mon retard, je t'ai cherché partout !"

Et ses longues recherche dans le parc avait finis par payer puisqu'ils étaient à nouveau ensemble. Elle se sentait perdue lorsqu'il n'était pas là.

"Et la bonne nouvelle, c'est que je suis en repos pour les deux prochains jours !"

Elle avait toujours peur d'aller trop vite avec lui, mais la joie qu'elle avait de ne pas bosser les deux jours suivants, elle voulait la partager avec lui. Au cas où il aurait envi de les passer avec elle.
Code  RomieFeather



“ L'amour a percé mon coeur et l'argent n'fait pas le bonheur. Mais j'attend un être charmeur, mon marin riche et sans peur !”✰
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyMer 26 Juin - 2:47



Never Let me Go ⊹ Stanislav 79941892028731BW

kerridwen ∆ stanislav.
We should be together, back in your arms where I belong, now I finally realised, it was forever that I've found.

L"attente loin d'elle devenait insoutenable. Je savais que nous finirions la journée ensemble je n'avais aucun doute sur le fait que l'on finirait par se retrouver puisqu'elle me l'avait promis en partant. Mais le temps commençait à se faire long. De plus en plus je comprenais que j'avais tout simplement du mal à vivre complètement sans elle. Je ne m'en étais pas rendu compte avant ou alors j'avais choisi de ne pas faire attention aux signes mais depuis le premier jour de notre rencontre, elle avait changé quelque chose de profond en moi. Sa présence avait le don d'illuminer mes journées et tout me semblait plus beau avec elle. Sans elle, bien sur j'avais quand même eu de bons moments, mais ils avaient tout de même souvent un léger gout amer, celui du manque. Et ce sentiment c'était accentué au cours des trois derniers jours. Peut-être simplement parce que j'avais enfin compris qu'elle était la clef de mon bonheur, qu'elle rendait tout meilleur, moi, la vie, tout. Je savais qu'elle allait réussir à me rejoindre mais l'attendre me tuait. Chaque minute loin d'elle semblait être encore plus longue que la précédente. Jamais je n'aurais pensé avant pouvoir ressentir ce genre de sentiment. J'avais toujours été persuadé que les belles histoires d'amour étaient faites pour les autres mais pas pour moi déjà quand j'étais une simple chauve-souris mais encore en devenant un homme. Etre un homme ne change pas tout. Etre un homme ne m'avait pas apporté la confiance en moi qui me manquait dans mon ancienne vie. J'avais toujours l'impression que rien de bien ne pouvait m'arriver parce que je ne le méritais pas. Pourtant la vie semblait s'amuser à me prouver de plus en plus que j'avais tord. Et Kerridwen en était l'exemple parfait.

Soudain je l'aperçu qui se dirigeait vers moi. Dans sa petite robe, les cheveux pas encore tout à fait secs flottant doucement dans l'air. Elle était à couper le souffle. Pendant un instant, je la regardais s'avancer vers moi, incapable de bouger, incapable de penser à autre chose qu'à son incroyable beauté. L'idée qu'elle se dirigeait vers moi, que c'était moi qu'elle voulait rejoindre me rempli de fierté et d'une immense joie. J'étais le plus chanceux des hommes. Les dernières secondes qui me séparaient encore d'elle furent à mi-chemin entre la torture et la libération. Je ne voulais plus attendre une seule seconde avant de la serrer dans mes bras et j'étais si heureux d'enfin la revoir. Je la vis trébucher à quelques mètres de moi et mais en me précipitant je réussis à la rattraper. Inquiet j'essayais de voir si elle n'avait rien de casser, mais son sourire m'apaisa, elle ne semblait pas traumatisée. Je la serrais un instant dans mes bras, trop heureux d'enfin retrouver sa proximité, son regard, son odeur, elle tout entière. Puis je la dirigea vers la table à côté de laquelle j'étais un instant plus tôt. Ne lui lâchant pas la main, je la parcourais du regard, un sourire surement idiot sur le visage, trop heureux de la retrouver. "J'espère que tu ne m'as pas trop attendu ? Je suis désolée pour mon retard, je t'ai cherché partout !" Je lui souris un peu gêné, j'aurais surement pu mieux me repérer dans cet immense parc et la retrouver avec plus de facilité ! "Et la bonne nouvelle, c'est que je suis en repos pour les deux prochains jours !" Mon regard s'illumina à l'idée que provoqua cette nouvelle dans mon esprit. Si elle n'était pas prise, peut-être pourrions nous enfin passer tout notre temps ensemble comme j'en mourrais d'envie depuis le début.

"Non ne t'inquiètes pas, je commençais à désespéré ce parc est immense, je n'ai pas réussis à m'y retrouver ! Mais je savais que toi tu y arriverais." Je passais une main sur sa joue si délicate, profitant de n'importe quelle excuse pour me rapprocher d'elle. Puis je repris le soda que j'avais déposé là quelques minutes avant. Sirotant une gorgée, je lui tendis celui que j'avais acheté pour elle ainsi que le gâteau. "J'ai pris ça pour toi, au cas où ..." J'essayais de paraître détacher pour ne pas lui faire peur. Ma réaction spontanée aurait surement été de lui sauter dessus et de lui proposer un million d'activités pour ces deux jours à venir. Mais il ne fallait pas qu'elle me prenne pour un fou. Et puis elle avait peut-être juste dis ça comme ça, peut-être qu'elle avait autre chose de prévu ! "Alors tu es en repos ? C'est super ! Tu sais moi non plus je n'ai rien de prévu pour les jours à venir. Du coup je ne sais pas ... On pourrait peut-être passer du temps ensemble !" En vérité je ne voulais pas passer du temps avec elle, je voulais passer tout mon temps à ses côtés. Mais nous étions au début de notre relation, je ne voulais pas l'étouffer en étant trop présent. Pourtant je ne pu retenir un énorme sourire plein d'envie, comme un enfant auquel on aurait promis la visite prochaine du père Noël. "De toute façon, tu me dois toujours un tour du parc !" D'un bond je me relevais de ma chaise, attrapant sa main pour la relever à son tour. Glissant ma main derrière son cou je rapprochais son visage du mien l'embrassant délicatement, l'idée me torturait depuis qu'elle était revenue. Puis, je réunissais les affaires qui traînaient sur notre table, passais ma main autour de sa taille et me mis à marcher sans trop savoir où aller réellement.


made by pandora.




If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.

Revenir en haut Aller en bas
A.-K. Mirajane Tysee

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retourner à la mer // Fonder une famille.
Faites place à la vedette
A.-K. Mirajane Tysee
J'ai posé bagages ici le : 02/05/2013 Jouant le rôle de : Adella, Fille du roi Triton, Princesse d'Atlantica et Soeur d'Ariel Nombre de messages : 918 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : rose adagio pour l'avatar & Tumblr pour les gif & nenes pour le crackship. Les chansons sont de Disney et la signature de ma merveille petite Sea <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Natalie Wonderful Dormer.
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyMar 16 Juil - 19:49




You make me wanna scream that you're so fabulous, you're so good to me


Aussi loin que remontait ses souvenirs, elle avait toujours espérer trouver son prince charmant. Elle y pensait d'ailleurs, lorsque le sort c'était abattue sur elle, ce matin là. Depuis les attaques d'Ursula et Morgana, Adella s'était juré de protéger Melodie coute que coute et elle se trouver sur un rocher, proche du château de sa soeur lorsque le nuage noir avait recouvert le ciel.
Lorsqu'elle s'était réveillée, vêtue d'une robe et les jambes remplaçant ses belles nageoires vertes, elle avait hurlé. Elle qui passait son temps à entretenir convenablement ses écailles !
Et puis, la vie avait suivit son cours, elle avait cherché comment rentrer chez elle, avait trempé dans l'eau pendant des heures, et avait manqué d'étouffer Ariel avant de se rendre compte qu'il fallait qu'elle grandisse. Son statut privilégier de princesse d'Atlantica l'avait infantilisé et elle décida de prendre sa vie, et son coeur, en main. Mais jusqu'alors, elle n'avait trouvé chaussure à son pied: elle avait eut une brève relation avec Allan, ancien cheval volant, puis avec Nicholas, ex-tsar de Russie, avant son histoire d'amour avec Nakoma ... Mais même l'homosexualité ne lui donnait "l'Elu".

Il avait suffit d'un soir, un seul soir pour que sa vie bascule. Alana avait eut raison, c'est lorsque l'on cesse de chercher l'amour qu'on finit par le trouver et les multiples virées en boîte avec sa soeur n'avaient put lui retirer l'image de ce beau brun qu'elle avait entraperçue à la salle de danse. Pendant des semaines, elle avait harcelé Alejandro pour qu'il lui dise, qu'il la renseigne sur le nom de cet Apollon, mais, étrangement, il ne semblait pas vouloir coopérer. Elle avait fait le siège de sa salle de danse, l'avait privé de lait pendant 1 mois, avait planqué de la naftaline partout dans la chambre avant qu'il ne cède, épuisé et ne lui donne un nom.
Stansilav.

Aujourd'hui, après des mois de catastrophe amoureuse, elle souriait à nouveau de bon coeur. Elle était heureuse de voir ses soeurs profiter de l'amour, Andrina avec Peter ou Aquata et cet homme au chapeau ... Mais elle les enviait. Elle qui attendait depuis longtemps un prince charmant. Et puis vint ce jour, fameux dilemme entre le coeur et la raison: La stabilité d'Iarlon ou le charme ténébreux de Stan. Elle voulut montrer qu'elle était raisonnable mais le sort s'était retourné contre elle et elle s'en mordit les doigts. Comment avouer à Stan qu'elle l'aimait, depuis le début sans qu'il ne s'interroge sur sa sincérité: après tout, ce n'était pas lui qu'elle avait été voir. Pourtant, il n'avait rien dit, s'était contenté de la prendre dans ses bras et, de manière naturelle tout s'était mis en place.
Elle pouvait apprécier le contact de son corps contre le sien, la mélodie de son coeur qui, impatient, l'attendait. Elle ressentait cette impatience d'adolescente à l'idée de passer les prochains jours avec lui.
Stan. Elle voulait dire son nom à l'infini jusqu'à ce qu'elle soit sur que l'univers comprenne qu'il était à elle, que pour rien au monde le ne le laisserait partir.

Elle adorait ces petites attentions dont il la gratifiait, l'attendant pendant deux heures, acceptant de passer le reste du week end avec elle, lui prenant même une part de gateau. C'était tellement romantique et adorable. Le temps semblait filer à une allure incroyable alors qu'elle lui montrait cet endroit qui comptait tant pour elle. Lorsque, pendant qu'ils passaient dans un tunnel au requin, elle aperçut Hannaël, elle lui fit un petit coucou, heureuse de pouvoir s'afficher avec un homme qu'elle trouvait si merveilleux. La conversation qu'ils avaient eut sur sa double vie semblait être totalement sortie de son esprit: comment quelqu'un d'aussi adorable pouvait il faire du mal ? Elle ne le pensait pas capable de vouloir blesser quiconque ... Après tout, il n'était pas tueur en série ! Devant le bassin tropical, elle sentit ses doigts toucher ceux de son amoureux. Rougissante, elle baissa les yeux, faisant mine de regarder ailleurs tandis que sa main glissait dans celle de son professeur de danse préféré.
Elle n'avait jamais apprécié la foule, même dans sa vie antérieure. Lorsqu'elle était sirène, elle avait gardé les séquelles de la disparition de leur mère et de la foule qui se trouvait sur les récifs ce jour là. Bousculée de part et d'autre par des gens affolés, elle s'était cognée et n'avait dit son salut qu'a la vigilance de sa grande soeur: Attina qui était venue la chercher pour l'emmener loin de la zone dangereuse. Depuis, qualifiée d'ochlophobe et d'agoraphobe par la majorité du peuple d'Atlantica, elle préférait rester dans les murs du palais plutôt que de, comme Ariel, aller à l'aventure. Adella en était restée très solitaire.

Pourtant, aujourd'hui, entourée d'enfant et de couple en raison de la fin de semaine, elle n'était pas angoissé. Elle savait qu'il était là, que rien de mal ne pouvait arrivé. Elle se lova contre lui, sa main toujours dans la sienne alors qu'elle terminait sa visite du parc dans la zone polaire. Le soleil se couchait sur un fond de glace et de pingouins et à ce moment précis, elle voulut que rien ne change.
La réalité de la vie la ramena à la raison lorsque son ventre cria famine. Elle rigola et interrogea son amoureux sur la suite des évènements.

"Que désirerais-tu que l'on fasse ? Retourner dans le centre manger un morceau ? Sinon ... Il y a la magnifique réunion de famille des Tysee, qui ferait peur à n'importe qui, ou mes merveilleux colocataires qu'on retrouvera probablement sur la console. Si tu as quelque chose à proposer, c'est le moment !"
Code  RomieFeather



“ L'amour a percé mon coeur et l'argent n'fait pas le bonheur. Mais j'attend un être charmeur, mon marin riche et sans peur !”✰
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyJeu 25 Juil - 2:44



Never Let me Go ⊹ Stanislav 79941892028731BW

kerridwen ∆ stanislav.
We should be together, back in your arms where I belong, now I finally realised, it was forever that I've found.

Ce que je ressentais pour Kerridwen me semblait indescriptible, jamais je n'aurais pensé éprouver cela un jour et jamais j'aurais cru possible de le ressentir en si peu de temps. La vérité c'était que la seule fois où je m'étais attaché aussi vite à quelqu'un, c'était avec Rasputin. Bien sur ils n'avaient tout les deux rien en commun, mais je savais au plus profond de moi que comme Rasputin à une époque, Kerri allait changer ma vie. Il avait été celui qui avait fait de moi celui que j'étais, celui qui m'avait sortit de ma solitude, celui qui m'avait donné de l'importance, même si elle était tout de même limité. Il avait fait de moi la chauve-souris que j'ai été. Aujourd'hui, je savais que Kerridwen ferait de moi l'homme que je voulais être. Avec elle, tout semblait possible, j'avais enfin l'impression, depuis mon arrivée à Fantasia Hill, que j'avais en moi la force de changer, la force de devenir quelqu'un de bien, pour elle. J'avais toujours eu besoin d'une sorte de modèle, de but à atteindre. Devenir l'homme idéal pour elle semblait être mon nouveau modèle. Et tout en elle me donnait l'envie d'y arriver. Sa simple présence me donnait l'impression d'accentuer mes qualités et de gommer doucement mes défauts. Peut-être avait-elle se pouvoir. J'avais du mal à croire qu'il m'avait suffit de l'apercevoir une simple fois à la salle de danse pour ne plus jamais pouvoir la faire sortir de mon esprit. Ca ressemblait à ces histoires incroyables que l'on voit dans les films et pourtant aujourd'hui, je pouvais dire que c'était la réalité. Ses grands yeux clairs, ses pommettes rieuses, son petit air craquant, tout ces détails n'avaient cessé de hanter mes pensées jusqu'à ce fameux soir où nous avions enfin osé faire un pas en avant.

Maintenant nous étions là, marchant dans son univers, j'étais pendu à ses lèvres, buvant chacune de ses paroles, admirant chacun de ses sourires, découvrant avec joie ce qui constituait son monde, croisant les personnes qui partageaient sa vie. Trop heureux de sentir ses doigts glissés entre les miens en pensant qu'ainsi tout le monde pourrait comprendre que l'on était bel et bien liés et qu'il était hors de question que quoi que ce soit vienne changer ça. La fierté, la joie se lisaient sur mon visage et je n'essayais en aucun cas de le cacher. Si quelqu'un m'avait posé la question j'aurais pu lui parler du bonheur d'être là pendant des heures. Tout cela semblait trop beau, une petite partie de moi avait encore du mal à croire que tout cela pouvait m'arriver à moi, la petite chauve-souris blanche. Les vieux démons ne sont jamais loin. Mais pour l'instant, il me suffisait de tourner la tête vers elle, de la voir sourire, de la voir heureuse pour me dire qu'après tout, c'était le meilleur argument du monde. Que mes frères, mes soeurs et ma famille toute entière aient pu faire de mes différences un complexe et me rendre vulnérable, ce passé que je voulais tant oublié, tant refoulé, tout cela m'avait au moins appris une chose, qu'il fallait profiter du bonheur. Le bonheur est rare, il peut être éphémère, il peut se cacher n'importe où, il peut nous tomber dessus pour des raisons inattendu. Alors, quand la vie peut être triste, il faut savoir saisir chaque instant de bonheur pour la rendre belle.

Cette visite du parc avec mon amour était un instant de bonheur et comme à mon habitude, je voulais le savourer. Qu'importe mes craintes, qu'importe mes peurs enfouies, personne ne pourrait me voler cet instant et surement pas mon passé miséreux. En souriant, je l'entourais de mes bras alors qu'elle s’arrêtait, la visite de toute évidence terminée. Le regard dans le vide je savourais la sensation de l'avoir entre mes bras écoutant sa voix me proposer des options pour la suite de notre journée. Elle me parla de rejoindre une réunion de famille ce qui me fit légèrement tiquer. L'idée de me retrouver au près de ses soeurs qui étaient si j'étais bien renseigné assez nombreuses me fit légèrement peur. J'en connaissais certaines, notamment Alana qui était une amie très proche, qui savait tout de moi, je savais qu'elle serait heureuse de me voir, mais il y avait aussi Attina qui ne m'avait jamais porté dans son coeur et je doutais que de me voir au côté de sa soeur changerais cette impression. Je ne connaissais pas les autres soeurs Tysee mais si elles se trouvaient penser la même chose de moi que Attina, il était clair que de les rencontrer toutes en même temps ne seraient pas une partie de plaisir. "Je crois que je ne suis pas encore prêt à rencontrer toutes les Tysee d'un coup, j'aurais peur de ne pas être à la hauteur." Lui répondis-je un petit sourire mi-malicieux mi-sérieux sur les lèvres. "Et même si j'adorerais toutes les connaître un jour, ce soir je préfère qu'on ne soit que tout les deux." Je plongeais mon regard dans le sien, tentant ainsi de lui montrer toute ma sincérité.

"On pourrait aller manger quelque part ici, je meurs toujours de faim, ce petit gâteau n'a eu qu'un effet de courte durée. Et par la suite, je ne sais pas, tes colocs geeks ou la mienne surement absente ou en train de danser dans tout l'appartement. Je n'en sais rien. Comme tu voudras." L'image de Lili entrain de s'agiter dans l'appartement me fit sourire, si elle était là et que je rentrais avec Kerridwen, j'étais certain qu'elle lui poserait un million de questions afin de savoir si oui ou non elle pouvait lui faire confiance et si oui ou non Kerri pouvait rester avec moi. Lili n'étais pas du genre à laisser n'importe qui m'approcher, mais je lui avais déjà parlé de Kerri et je savais qu'elle comprenait. "Bon, comme tu travailles ici, c'est moi qui choisit où on mange." Attrapant sa main, je l'invitait à me suivre, marchant d'un pas décidé, comme si j'avais la moindre idée de l'endroit où je souhaitais aller. M’arrêtant devant le premier endroit qui se présenta, je me retournais vers Kerri avec un petit sourire. "Là ça sera parfait." Nous installant à une table, je commandais au serveur deux verres de ce qui pouvait le plus se rapprocher de champagne, pensant bien qu'un parc aquatique n'était pas l'endroit idéal pour ça. Mais il fallait quand même célébrer cet instant, j'en avais la certitude. Il rapporta deux cocktails d'un bleu éclatant qu'il nomma "Océan". Ne lâchant pas Kerridwen des yeux, je levais mon verre en sa direction. "A nous, si tu savais comme je suis heureux d'être ici."

made by pandora.




If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.

Revenir en haut Aller en bas
A.-K. Mirajane Tysee

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retourner à la mer // Fonder une famille.
Faites place à la vedette
A.-K. Mirajane Tysee
J'ai posé bagages ici le : 02/05/2013 Jouant le rôle de : Adella, Fille du roi Triton, Princesse d'Atlantica et Soeur d'Ariel Nombre de messages : 918 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : rose adagio pour l'avatar & Tumblr pour les gif & nenes pour le crackship. Les chansons sont de Disney et la signature de ma merveille petite Sea <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Natalie Wonderful Dormer.
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyLun 5 Aoû - 13:25




You make me wanna scream that you're so fabulous, you're so good to me


Elle était heureuse de savoir qu'il voulait la garder à lui ce soir car elle n'avait pas du tout l'intention de le partager avec qui que ce soit ! Elle voulait profiter de sa présence sans personne pour parasiter ce moment. Elle ne connaissait pas la colocataire de Stan, elle avait juste entendue dire que c'était une fille pleine de pêche et de bonne humeur. Elle paraissait gentille mais Kerridwen n'avait aucune envie de se sociabiliser avec quelqu'un ce soir: elle voulait profiter du cadeau que le destin lui faisait en lui permettant de passer cette soirée avec Stan. d'un coup, toutes ses anciennes relations lui parurent vides, sans saveur. Elle qui avait toujours courut après la gente masculine dans l'espoir d'être aimé avait du se résoudre à finir sa vie seule avant de trouver l'homme de sa vie. Car elle n'imaginait plus ce monde sans Stan. Il était son point de repère le plus fixe dans cet endroit, le seul qui pourrait lui demander de rester à ses côtés pour toujours et de ne plus retourner à l'océan. Bien que le coeur des sirènes appartiennent à la mer, elle savait qu'elle ne pourrait lui dire non. Bien au contraire. Mais elle savait également que jamais Stan ne lui poserai un tel ultimatum. Pas avec la merveilleuse après-midi qu'ils avaient passé dans le parc. Aucun de ses anciens petits amis n'avaient voulu voir ce lieu si cher à son coeur, prétextant que c'était son jardin secret, qu'ils avaient le mal de mer ou encore que l'odeur du poisson leur était insupportable. Kerridwen avait vécue ces refus avec plus ou moins de philosophie, comprenant bien plus tard que l'océan était tel un amant à son coeur que personne ne pourrait comprendre ce qu'elle ressentait.
Pourtant, lui, était venu jusqu'ici, lui avait fait part de son envie de découvrir cet univers si cher à son coeur et cela la touchait énormément.

La nuit était tombée rapidement et les lumières du "Village" éclairant leur chemin donnait à cette promenade une allure très romantique. Si elle n'avait pas eut l'âge qu'elle avait, elle aurait sans doute versé une larme tellement ce moment était merveilleux à ses yeux. Elle flottait sur un nuage et espérait ne pas paraitre trop niaise au regard de son amoureux. Jamais la nuit qu'ils avaient put partager n'avait eut autant d'importance à ses yeux, jamais elle ne s'était jamais autant congratuler d'être aussi portée sur la bouteille. Sans cette bouteille, sans son appel de détresse, dans ce jeu stupide auquel ils avaient joué, jamais tout cela ne se serait produit. Elle se sentit fondre à nouveau au souvenir de ce baiser échangé dans la cuisine de son appartement. Il y avait toujours eut une espèce de tension étrange entre Stan et elle, mais jamais elle ne l'avait autant désiré. Et à présent, il était à elle.

De nombreux couples se trouvaient autour d'eux. Marchant comme ils le faisaient sur ce chemin pavé ou assit sur à une terrasse pour profiter de la chaleur de la nuit. Elle le suivit dans ce petit endroit qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Avant Stan, sa vie se résumait à ses soeurs, à son travail et à quelques petits amis de passage. Depuis qu'il était à, depuis qu'elle l'avait rencontré, elle se sentait transporté dans un monde ou chaque détail lui sautait au yeux. L'endroit était calme, pas trop plein et elle se laissa guider. C'était incroyablement bon de pouvoir se reposer sur quelqu'un, d'oublier les tracas de la vie ne serait-ce que deux minutes. Stan était son refuge, elle ignorait comment elle avait put se passer de lui tout ce temps. Trinquant à leur bonheur commun, la petite sirène se sentait enfin exister aux yeux de quelqu'un. Elle prit la main de son amoureux qu'elle caressa du doigt.

"Je suis tellement heureuse que tu sois venu. Ca compte beaucoup pour moi."
Code  RomieFeather



“ L'amour a percé mon coeur et l'argent n'fait pas le bonheur. Mais j'attend un être charmeur, mon marin riche et sans peur !”✰
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyVen 20 Sep - 2:36



Never Let me Go ⊹ Stanislav 79941892028731BW

kerridwen ∆ stanislav.
We should be together, back in your arms where I belong, now I finally realised, it was forever that I've found.

Les yeux dans les siens, sa main au creux de la mienne j'avais la sensation d'être l'homme le plus heureux du monde. Tout mes problèmes semblaient s’évaporer par sa simple présence. Le petit restaurant n'était pas très remplis mais il y aurait pu y avoir mille personnes, je n'aurais vu qu'elle. Me retrouver au calme à ses côtés, profitant simplement de l'instant était des plus agréable. En règle général je passais mon temps à me poser des millions de questions, à savoir si ce que je faisais était bien, à chercher à m'améliorer en permanence, mais pas ce soir. L'avenir me pousserait immanquablement vers ma nature profonde mais je voulais prendre le temps ce soir d'être en paix, seul avec la femme la plus merveilleuse qu'il m'avait été donné de connaitre. Elle me fit part du bonheur que ma visite lui avait procurer et je ne pus m’empêcher de me sentir encore un peu plus heureux à l'idée d'être une source de joie pour elle. Mon envie de la voir, de démêler le faux du vrai, de passer tout mon temps avec elle, tout ça m'avait poussé à venir dans ce parc la retrouver et je pouvais dire maintenant que si au début j'étais inquiet, peu sur de moi, à présent j'étais ravi d'avoir fait ce pas en avant. "J'avais besoin de te voir après l'autre soir, je devenais fou loin de toi." C'était vrai, ces quelques jours sans nouvelle d'elle avaient été des plus horribles. "Et puis j'étais sur de te trouver ici, je sais combien tu aimes cet endroit." C'était l'une des choses qui m'avait le plus vite frappé chez Kerri, son amour pour la mer et ses animaux. Quand j'avais appris son passé de sirène, bien sur tout ça me paraissait des plus logique et j'admirais la détermination qu'elle mettait dans ce monde ci à ne pas trahir qui elle avait été. .

Au contraire, je ne gardais pas grand chose de mon passé de chauve-souris, un tatouage discret dans le dos et le souvenir de ces vols dans la nuit. Mais surement que ma condition de chauve-souris avait été moins agréable que celle qu'elle avait eu en étant sirène. En tout cas cela me paraissait des plus logique, elle ne serait sinon surement pas autant attachée à ses racines. C'était un sentiment qui m'était personnellement plutôt étranger et qui me fascinait chez elle. Serrant un peu plus sa main dans la mienne j'ajoutais doucement "Je suis tellement heureux d'avoir pu te retrouver ici." Au cas où l'expression ravie de mon visage ne suffisait pas à le lui faire comprendre. L'instant d'après, un serveur déposa sur notre table deux menus, ce qui me fit sourire, être aux côtés de Kerridwen me faisait totalement perdre de vue le fait que j'étais mort de faim. Je du donc me résoudre à détourner mon regard du sien pour me concentrer sur le menu. En réalité, j'étais bien trop euphorique, joyeux pour avoir la moindre idée de ce que je souhaitais avaler. Je savais juste que mon estomac me hurlait de le nourrir et qu'il aurait été cruel de le priver de ce plaisir. Je parcourus les différents plats du regard essayant de capter un signe de mon inconscient me criant son choix. "Il y a tellement de choix !" Je lui lançais un regard par dessus mon menu et mon coeur fit un bond en l'apercevant comme si il était surpris à chaque instant de la voir aussi belle.

Pendant un instant je restais bêtement à la regarder avant de me replonger dans ma lecture, tentant de me concentrer. "Dis-moi, tu manges du poisson ? Ou de la viande ? Je me suis toujours demandé ce que pouvait bien manger une sirène." Dis-je un petit sourire sur le visage. Je savais que j'avais personnellement gardé l'amour pour les viandes bien saignantes qui me rappelait les nombreux repas de ma vie de chauve-souris. Mais j'ignorais si il en était de même pour Kerri et même si en tant que sirène elle mangeait du poisson, j'avais supposé que oui à cause du fait qu'elle vivait évidemment dans l'eau. Toutes ces questions qui me tournaient si rapidement dans la tête me firent me rendre compte que je me laissais aller à me sentir stressé. La confiance sans faille que m'apportait Kerridwen était-elle entrain de s'effacer pour laisser de nouveau place à la misérable petite chauve-souris blanche, bien trop inutile pour se permettre de partager la table d'une si jolie jeune femme ? Je refusais que ça soit le cas. Alors, relevant les yeux vers elle, je repris mes esprits en me rappelant qu'elle était là avec moi, que tout le monde pouvait le voir et que je n'avais pas de crainte à avoir.

made by pandora.




If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.

Revenir en haut Aller en bas
A.-K. Mirajane Tysee

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retourner à la mer // Fonder une famille.
Faites place à la vedette
A.-K. Mirajane Tysee
J'ai posé bagages ici le : 02/05/2013 Jouant le rôle de : Adella, Fille du roi Triton, Princesse d'Atlantica et Soeur d'Ariel Nombre de messages : 918 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : rose adagio pour l'avatar & Tumblr pour les gif & nenes pour le crackship. Les chansons sont de Disney et la signature de ma merveille petite Sea <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Natalie Wonderful Dormer.
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyDim 6 Oct - 23:25

You make me wanna scream that you're so fabulous, you're so good to me
Stanislav ∞ Kerridwen

La soirée se déroulait de manière parfaite, jamais elle ne s'était sentit plus heureuse qu'en cet instant. Lorsqu'elle regardait Stanislav, elle avait l'impression d'être en plein rêve, que tout cela n'avait rien de réel: jamais un homme comme lui ne pourrait s'intéresser à quelqu'un comme elle ... Et pourtant, la pression de sa main sur la sienne la ramenait à la réalité et à son bonheur. Elle avait tant rêvé de lui, tant voulut l'avoir à elle et tellement espérer pouvoir construire quelque chose avec lui ... Et aujourd'hui, elle était là, assise près de lui, à le contempler. Elle adorait ses yeux. Son regard suffisait à la rendre totalement folle et elle était persuadée qu'il le savait. Il avait le regard le plus profond qu'elle n'avait jamais vu, sans jeu de mot, et adorait lorsque ses yeux se posaient sur elle. Elle avait l'impression d'exister lorsqu'il la regardait. Elle adorait aussi cette petite mèche blanche qu'il avait à l'arrière de la tête, celui lui rappelait que leurs vies antérieures n'étaient pas un rêve mais une réalité, qu'ils risquaient d'être séparés à chaque instant et lui permettait de profiter de tous leurs moments ensemble comme si c'était le dernier. Le serveur arriva avec la carte, une carte emplis de choix plus appétissant les uns que les autres: devant tant d'évocation culinaire, Kerridwen sentit son estomac crier famine. L'excitation de ses retrouvailles avec Stan lui avait coupé l'appétit mais à présent, il réclamait son dut !

"Dis-moi, tu manges du poisson ? Ou de la viande ? Je me suis toujours demandé ce que pouvait bien manger une sirène."

Elle le regarda avec des yeux ronds, elle n'avait jamais réellement réfléchit à la question, se contentant de manger ce qui lui passait sous la main. Elle n'avait pas de réel problème avec la viande, mais ne pouvait toucher aux fruits de la mer. Cela lui rappelait trop sa vie de sirène et les amis qu'elle avait put avoir. Les filets de pêcheurs lui filait une frousse bleue. Lorsqu'elle voyait un bateau, cela la ramenait au souvenirs du triste jour où elle avait perdue sa mère. Athéna était tout pour elle, bien qu'elle avait, avec ses soeurs, une relation privilégiée mais sa mère était une femme qu'Adella admirait. Mais elle ne voulait pas laisser ce mauvais souvenir, venir lui gâcher sa soirée.

"Hum, c'est une très bonne question. Et bien, je mange de la viande, comme tous les humains, mais j'ai beaucoup de mal avec les produits de la mer: c'est un peu comme du cannibalisme pour moi."

Elle mêla ses doigts à ceux de son amoureux, rougissant des idées qui lui passait par la tête, cherchant à le toucher le plus possible. Elle avait ce besoin, au plus profond d'elle même, d'être près de Stan, d'avoir un contact physique avec lui, comme si, d'un instant à l'autre, il allait s'envoler. Elle se demanda qu'elle était sa vision d'eux. La voyait-il comme une amie avec un bonus ? Comme quelqu'un avec qui il aurait une relation suivi ? Elle ne voulait plus souffrir et elle se sentait tellement bien avec lui. Son téléphone sonna, un message d'un de ses colocataires qui la prévenait de leur absence de l'appartement.

" Finalement, mon appart est libre alors ... Si tu le souhaite, on pourra aller chez moi"

Elle rougit en disant ces mots, idée peut être un peu déplacée qui s'insinua dans son esprit alors qu'elle proposait à Stan de rester avec elle. Preuve, s'il en fallait encore, qu'elle souhaitait plus que tout le garder près d'elle.

Code by Silver Lungs


“ L'amour a percé mon coeur et l'argent n'fait pas le bonheur. Mais j'attend un être charmeur, mon marin riche et sans peur !”✰
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav EmptyMar 15 Oct - 1:14



Never Let me Go ⊹ Stanislav 79941892028731BW

kerridwen ∆ stanislav.
We should be together, back in your arms where I belong, now I finally realised, it was forever that I've found.
J'avais l'impression que rien ne pourrait venir améliorer cette soirée. Tout semblant se dérouler de la meilleure façon possible depuis que nous nous étions enfin retrouvés. Les évènements de ces dernières heures étaient encore de frais souvenirs dans mon esprit mais je savais qu'ils y resteraient pour longtemps. Il me semblait bien ne jamais avoir été aussi heureux que lorsque j'avais compris que ce qu'il se passait entre nous était bien le début d'une histoire, qu'il ne s'agissait pas simplement d'un charmant rêve ou d'un doux espoir. Espérer, depuis le début je n'avais que trop bien ressentit cela. Depuis que j'avais aperçu sa beauté subjuguante au détour d'un cours de danse. Etait-il possible d'être en un regard absorbé par quelqu'un ? Mon passé m'aurait dit d'en douter, Kerridwen me prouvait le contraire. Elle était entrée dans ma vie de façon inattendue et si rapide que je n'osais même plus m'imaginer loin d'elle. Etait-il possible d'être aussi attaché à quelqu'un ? Certainement. Les hommes et même plus les êtres humains ne sont pas solitaires. Personne n'aime réellement être seul. Certains s'habituent, se résignent, mais la nature de l'homme est d'être entouré, de partager des choses, de vivre des moments forts ensemble. Et avec elle, je voulais tout partager. Ce besoin m'enivrait autant qu'il m'effrayait. Que se passerait-il si elle n'avait pas le même ? Qu'arriverait-il si elle ne voulait finalement plus de moi ? La perdre semblait être la chose la plus horrible qui puisse jamais arriver. Mais aujourd'hui, je ne voulais pas y penser. La peur du futur ne pouvait m'empêcher de vivre ma vie, et aujourd'hui ma vie, c'était elle.

Devant son regard surpris je ne pus m’empêcher de rire. Il est vrai que ma question n'était pas des plus courantes mais elle m'avait échappé, légèrement stressé à l'idée de faire une gaffe, finalement rassuré de voir qu'elle ne le prenait pas mal. "Hum, c'est une très bonne question. Et bien, je mange de la viande, comme tous les humains, mais j'ai beaucoup de mal avec les produits de la mer: c'est un peu comme du cannibalisme pour moi." Je lui souris. En un sens je comprenais. J'aurais été surpris qu'elle me dise être adepte de poissons en tout genre et en manger à chaque repas. Même si je n'avais pas le même rapport qu'elle à mon passé, j'arrivais à comprendre son attachement. Sa vie n'avait pas été la même que la mienne et si je ne regrettais rien de ma vie antérieur, je concevais parfaitement que tout un tas de détails puisse lui rappeler la sienne, puisque je ressentais quand même souvent la même chose. "Oui j'imagine ! Je ne mangerais plus de poisson alors, pour toi." Laissant échapper un rire, j'enroulais moi aussi mes doigts aux siens. De toute façon, le poisson n'était pas mon fort et j'aurais fait n'importe quoi pour elle.

"Finalement, mon appart est libre alors ... Si tu le souhaite, on pourra aller chez moi" Je remarquais le rouge qui apparu sur ses joues et qui la rendirent encore plus craquante. J'imaginais ce qui avait bien pu lui traverser l'esprit et cela me fit sourire. Nous n'étions pas des enfants, nous n'étions pas non plus des débutants en la matière mais pourtant tout semblait nouveau. Ce genre de relation, je ne l'avais jamais vécu et j'avais la sensation qu'elle non plus. Tout était nouveau et nous avancions tout les deux avec prudence, ne souhaitant surement pas faire fuir l'autre. Avec n'importe qui d'autre, ça aurait été différent. Mais pas avec elle. "Avec grand plaisir." Je sentis à mon tour le rouge me monter au joue à l'idée de retourner dans son appartement, où tout avait commencé. Soudain l'idée me pris et j'avais comme l'envie de m'y retrouver le plus rapidement possible. Etre enfin réellement seul elle et moi. Sans être entouré de tout cette foule, intimes, isolés de tous, dans une bulle solitaire.

Le reste du repas se passa dans la même atmosphère douce et plaisante. Au fil des coups de fourchettes, tout mon stress semblait s'évaporer. Je n'avais qu'à plonger mes yeux dans les siens pour me sentir bien. J'étais pendu à ses lèvres, désireux d'en savoir plus sur elle, profitant de ce moment pour lui poser toutes les questions qui m'intriguaient encore à son sujet. Et quand notre stock respectif de questions était épuisé, il nous suffisait de rester là, tout les deux et d'apprécier ce moment. Nous n'avions pas besoin de plus. Une fois nos estomacs bien remplis, nous avons quitté la table et le petit restaurant. Doucement, je glissais mes bras autour de son corps, la serrant un instant contre moi. Croisant son regard je lui souris. "Chez toi ?" je glissais à son oreille avant de l'embrasser délicatement. Puis, attrapant sa main, profitant une dernière fois de l'ambiance du parc, nos pas nous menèrent doucement vers la sortie, l'esprit tranquille. Heureux.

fin du RP ♥


made by pandora.




If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.

Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Never Let me Go ⊹ Stanislav Never Let me Go ⊹ Stanislav Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Never Let me Go ⊹ Stanislav

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-