AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -57%
Friteuse à air chaud (sans huile)
Voir le deal
64.99 €

Partagez

KK TOGETHER FOREVER...[pv] Vide
KK TOGETHER FOREVER...[pv] Vide
KK TOGETHER FOREVER...[pv] Vide
KK TOGETHER FOREVER...[pv] Vide
KK TOGETHER FOREVER...[pv] Vide
KK TOGETHER FOREVER...[pv] Vide
KK TOGETHER FOREVER...[pv] Vide
KK TOGETHER FOREVER...[pv] Vide
KK TOGETHER FOREVER...[pv] Vide
 

 KK TOGETHER FOREVER...[pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: KK TOGETHER FOREVER...[pv] KK TOGETHER FOREVER...[pv] EmptyLun 8 Juil - 17:39





Le soleil se levait sur Fantasia Hill, venant réchauffer ma douce peau alors que je dormais encore paisiblement. Cependant, cela ne dura pas, à peine les rayons de soleil avaient-ils eussent le temps de m'effleurer que mon réveil retentit dans toute la pièce. D'un battement de cils ouverts, puis un autre, je me réveillais en sursaut comme à chaque fois, me disant une fois de plus qu'il fallait sérieusement que je change de réveil. Me redressant doucement de mon lit, je laissais mon regard balayer la pièce suivie d'un énorme soupire en voyant tous les cartons que j'avais préparés la veille pour mon déménagement. Et oui, j'allais enfin quitter le cocon familiale pour pouvoir voler de mes propres ailes. Un sourire s'empara de mon visage aussitôt traversé par une petite pensée. Kovu !. Je n'allais évidemment pas loger toute seule, puisque Kovu et moi avions décidés d'emménager ensemble.

Me glissant doucement hors de mes draps encore chauds, je m'approchais de mes valises que j'avais simplement posées au pied de mon lit et en ouvra une afin d'attraper une serviette de bain ainsi que ma petite trousse de toilette. Je me dirigeais ensuite vers la salle de bain, m'approchant du lavabo dont le rebord accueillit soigneusement ma trousse. C'était bien les dernières heures que je passais dans cette maison ou pleins de souvenirs y resteront gravés en moi. Alors que je terminais ma toilette, des tapotements logèrent ma porte de chambre. « Kiara mon cœur ! Ton père attend les cartons ! » Aussitôt entrée, j'accueillis ma mère avec un large sourire, alors qu'elle me regarda avec ses yeux tout triste au bord des larmes. « Rho maman ! Je ne vais pas au bout du monde t'sais, je ne suis qu'à quelques minutes d'ici ! » Enlaçant ma mère dans les bras, celle-ci me serra fort contre sa poitrine. « Viens nous voir tous les jours, promis ? » Je resserrais mon étreinte alors que mes yeux se fermèrent. « Promis ! » Et c'était le câlin que j'attendais pour pouvoir bien démarrer cette journée.

Les cartons dans la voiture de mon père, je plaquais un baiser à ma mère et à mon frère avant de prendre la route. Et comme ci je connaissais mon père par cœur, en milieu de route, il ne pu se retenir. « Ma chérie, soit prudente et si jamais il y a un quelconque problème, notre maison te sera toujours ouverte et si tu as besoin d'une oreille, je serais toujours là pour t'écouter...» Je reconnaissais bien là mon père et son côté super protecteur. « Merci Papa ! » Quelques minutes plutard, La voiture gara devant la porte d'entrée où Kovu m'attendait. C'était une belle petite villa, un parfait petit nid d'amour. Pendant que Kovu, accompagné du gardien faisaient descendre les cartons et valises, je déposais à son tour un baiser sur la joue de mon père avant de lui faire un câlin. « Prends bien soin de maman et de Kopa ! Je vous aime... » Disais-je en lui esquissant un petit sourire, quittant ensuite de la voiture. Mon père s'adressa à Kovu de son air si sérieux. « Je te confie la prunelle de mes yeux, alors prends bien soin d'elle Kovu !. » Et sur cette dernière phrase, il nous laissa regagner notre petit nid d'amour. La porte du couloir franchit, je barrais la route à Kovu lui faisant face. Mes doigts posés sur son torse attrapèrent de petits bouts de tissus, tandis que je le guidais tout en reculant vers la pièce la plus proche qui était le salon. « Il n'y aura que toi et moi désormais, es-tu prêt à me supporter vingt-quatre heures sur vingt-quatre ? » Affirmais-je d'un air taquin accompagné d'un large sourire tout en reculant et en l'emportant avec moi.


03.07.2013 Emménagement with my love ▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: KK TOGETHER FOREVER...[pv] KK TOGETHER FOREVER...[pv] EmptyJeu 18 Juil - 15:07


Enfin le grand jour, le jour tant attendu. Kovu ouvrit un œil, le cœur rongé par l'impatience. Enfin il emménageait avec Kiara. C'était un grand pas en avant pour lui, pour eux. Il y rêvait, encore et encore, sans oser lui demander, de peur que ce soit trop tôt... Et puis elle l'avait fait, comme si de rien n'était. Ils étaient assis sur la plage et avec le plus grand naturel, elle lui avait proposé qu'ils cherchent un appartement pour vivre ensemble. Il aimait cette aisance chez Kiara, cette sincérité. Elle avait envie d'une chose, elle le disait, rien de plus simple. Et cette question qu'elle lui avait posée, des étoiles pleins les yeux et de l'espoir dans la voix, l'avait empli de joie. Il ne voulait pas repenser au reste de la soirée, quand il avait  cru que finalement, jamais ils ne concrétiseraient leur rêve, quand il avait cru que le ciel leur tombait sur la tête et que plus jamais ils ne quitteraient cette plage. Non, il ne voulait garder que des souvenirs positif de cette soirée, début d'une nouvelle vie. Et puis, ils s'en étaient sortis tous les deux, indemnes, et c'était bien là l'essentiel. D'un bond, il se leva de son lit, c'était la dernière fois qu'il dormait au pensionnat. Ce soir il passerait sa première nuit avec Kiara, chez eux. L'impatience n'avait cessée de croitre ces derniers jours et elle était maintenant à son comble. Toutes ses affaires étaient prêtes, emballées dans des cartons et déjà dans le coffre de la voiture. Il fila donc se doucher et s'habiller, puis après un dernier regard à la pièce, quitta cet endroit où il avait logé depuis son arrivée. Jamais il ne s'était senti si léger d'ailleurs depuis cet instant là, à part peut être à l'instant où les lèvres de Kiara s'étaient à nouveau posées sur les siennes. Il allait de l'avant, avait des projets avec la femme qu'il aimait depuis toujours et rien ne pouvait tant le combler. Sautillant presque, il dévala l'escalier, quitta le bâtiment, grimpa dans sa voiture et prit la direction de Westwood Center. Une fois arrivé sur place, il descendit les cartons de la voiture, aidé du gardien. Kiara n'était pas encore là et il surveillait la rue, pressé de la voir arriver. Il n'attendait que cela, être ici avec elle. Après de longues minutes, enfin il repéra la voiture de Simba et il les acceuillit avec un immense sourire, saluant son beau-père. Il attrapa les quelques cartons de la jeune femme et les déposa à l'intérieur avant de revenir vers la voiture où il découvrit un Simba des plus sérieux. « Je te confie la prunelle de mes yeux, alors prends bien soin d'elle Kovu !. » Il hocha la tête, souriant. Il savait que ce n'était pas un manque de confiance ou une quelconque méchanceté. Il connaissait ses beaux-parents par cœur et il savait que c'était pour eux un déchirement de laisser partir leur fille chérie du domicile familiale. Mais comme il leur avait prouvé qu'il était des leurs, il leur prouverait qu'il la rendrait heureuse. «  Ne t'en fais pas Simba, promis je vais prendre soin d'elle. ». Une promesse qu'il tiendrait côute que côute. Après un dernier au revoir, il se laissa entraîner à l'intérieur par Kiara. Enfin ils étaient chez eux et c'est le cœur battant la chamade qu'il franchit le seuil avec elle. Un rêve devenu réalité.

« Il n'y aura que toi et moi désormais, es-tu prêt à me supporter vingt-quatre heures sur vingt-quatre ? » Elle venait de le bloquer dans le couloir et il sentait ses doigts se balader sur son torse. Souriant, il arqua un sourcil à ses paroles, faisant mine de réfléchir. Il voulait la taquiner mais le large sourire qu'elle affichait lui otait tout moyen. Elle était tout simplement craquante, comme toujours, et il attrapa sa deuxième main pour la serrer dans la sienne. «  Tu n'es vraiment pas drôle tu me poses cette question en me désarmant totalement, je ne peux même pas te taquiner je suis bien trop subjugué par ce sourire là... » Il toucha ses faussetes, savourant le contact de sa peau toujours aussi douce. «  Et puis tu sais très bien que c'est plutôt toi qui va devoir me supporter... » Il se pencha alors, n'y tenant plus, et déposa un tendre baiser sur ses lèvres. Des lèvres à la saveur exquise. Depuis hier soir, elle lui avait tant manqué. La retrouver maintenant, ici, dans ce contexte, avait un effet encore plus bouleversant et il sentait dans son corps, son cœur battre la chamade et un sentiment de plénitude s'emparer de lui. Cette femme, il l'aimait et la désirait plus que tout. S'arrachant à contrecoeur à ce doux contact, il s'écarta, lui sourit, puis la saisit par la taille, la mettant sur son épaule comme un sac à patates. «  Aller Mademoiselle c'est parti pour un spectacle permanent avec moi. » Gaiement, il la transporta jusqu'au canapé du salon, où il la laissa tomber en riant. «  Tu vois ça ne va pas être de tout repos... » Il haussa les épaules, s'asseyant à côté d'elle et mêlant son regard au sien. Non ça ne serait pas de tout repos mais ils allaient être heureux, il en était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: KK TOGETHER FOREVER...[pv] KK TOGETHER FOREVER...[pv] EmptyDim 4 Aoû - 6:29





Que dire en ce moment ? Si ce n'est que je suis la femme la plus heureuse de ce monde, car oui enfin nos rêves se réalisaient petit à petit, nos rêves semblables que nous partagions Kovu et moi. Ce petit appartement, cette colocation ensemble, j'en ai rêvé depuis le premier jour dans ce monde, avant que je ne fasse l'erreur de ma vie. Enfin l'erreur est humaine comme on le dit si bien ici, heureusement que je me suis réveillée à tant, sinon je ne sais pas ce que j'aurais fait si j'avais perdu l'homme de ma vie. Ne parlons pas de malheur, il était toujours à mes côtés et nous allions maintenant partager un petit chez nous. Au départ j'ai bien cru que mon père n'allait jamais accepter cette colocation, mais à mon plus grand étonnement, il m'avait confié à Kovu, preuve que ce monde l'avait un petit peu changé et que même si certes ça lui déchirait le cœur de me voir quitter la maison, tout ce qu'il voulait, c'était mon bonheur, mon sourire radieux et a donc compris que c'était la seule chose qui puisse me rendre heureuse, c'est pourquoi, il nous donna sa bénédiction tout comme ma mère qui était toute joyeuse à l'idée que je puisse enfin tenir une maison. Kovu venait de faire une promesse à mon père, promesse, qui je savais allait être tenue, le connaissant aussi bien que ma propre personne. Aussitôt mon père repartit, nous avions découvert notre petit chez-nous. Il était parfait, à notre image. J'avais décidé de provoquer un petit peu Kovu par de petits sous-entendus comme quoi, il allait devoir supporter vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sa sexy petite amie. Mais comme toujours, il réussit à m'arracher le plus beau de mes sourires rien que par ses propos. « Tu n'es vraiment pas drôle tu me poses cette question en me désarmant totalement, je ne peux même pas te taquiner je suis bien trop subjugué par ce sourire là... Et puis tu sais très bien que c'est plutôt toi qui va devoir me supporter... » Il avait ce petit don pour parler aux femmes, je ne serais pas étonnée d'entendre qu'il avait du succès auprès des femmes. Même si la première qui osait s'approcher de trop près de lui, se verrait priver de ses yeux que je prendrais plaisir à arracher. Oui j'étais possessive et jalouse, j'assumais. « Dans ce cas, je peux dire que t'es le plus insupportable des petits amis et que je vais devoir doubler d'efforts. » Affirmais-je en riant, je le provoquais et il le savait, car il savait aussi ce que je pensais de lui, étant loin d'être insupportable, c'était le plus choux, le plus parfait des petits amis.

Ses lèvres contre les miennes, je ne pouvais empêcher de lui rendre son baiser avec un tel désir que s'il n'avait pas pris fin à temps, je lui aurais mordu la lèvre. J'en étais accro, accro à ses lèvres, accro à ses baisers, il était tout simplement ma drogue, oui j'aimais me droguer à la substance Kovu. « Dit donc, tu es passé maître dans l'art d’embrasser toi ! Ce n'est pas bien, j'en suis totalement accro ! Je ne te l'ai jamais dit, mais tu embrasses divinement bien. » Oui, je disais ce que je pensais sans complexe ou quoi que ce soit et il fallait qu'il sache ce que ses baisers avaient pour effet sur moi. « Aller Mademoiselle c'est parti pour un spectacle permanent avec moi. » Dit-il avant de me porter comme un sac à patate vers le fauteuil et de me laisser tomber lourdement. « Tu vois ça ne va pas être de tout repos.. » Une fois qu'il fut assit près de moi, je me redressais, prenant soin de m'asseoir à cheval sur ses cuisses, les petits doigts de ma main gauche marchaient lentement de son bas ventre jusqu'à son torse. « Je confirme, je pourrais te faire tellement de choses à l'instant présent... » chuchotais-je sensuellement à quelques centimètres de ses lèvres, y laissant mon souffle chaud s'écraser. « Je pourrais...te...faire... » toujours continuant sur ma lancée, quelques gémissements de souffles entre chaque mot, mes lèvres à l'appel des siennes, mes doigts jouaient avec quelques boutons de sa chemise, ma poitrine logeait son torse d'un appui si brûlant, voulant lui faire monter l'adrénaline, réveiller ses petits papillons au ventre, le faire trembler de désir. Et quand je jugeais bon de son excitation présente « ÇA ! » de ma main droite en possession d'un coussin du fauteuil sans qu'il ne s'en aperçoive, je l'écrasais rapidement sur son visage pressant avec instance, riant aux éclats. « Et c'est qui la plus maligne hein ? » Petite vengeance. Ôtant finalement le coussin de son visage, je glissais mes lèvres sur son cou, percement de petits baisers fiévreux jusqu'à son oreille que je pris soins de mordre posément avant de lui susurrer. « Ce soir, toi et moi dans le bain, j'ai hâte... » Oui notre premier bain ensemble, tout comme notre première nuit.


03.07.2013 Emménagement with my love ▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: KK TOGETHER FOREVER...[pv] KK TOGETHER FOREVER...[pv] EmptyMar 17 Sep - 18:47


Fou, elle allait le rendre fou. Elle le déstabilisait totalement, le moindre sourire, le moindre effleurement, et il était aux anges. Comment lui résister ? C'était tout bonnement impossible. A ce rythme là, elle obtiendrait toujours ce qu'elle voudrait. C'était un homme de caractère mais avec Kiara tout était tellement... Différent. Elle était sa faiblesse. Oui sa faiblesse, c'était le mot approprié. Il était prêt à tout pour elle, à toutes les concessions aussi, la seule chose qui comptait c'était son bonheur, rien d'autre. La preuve il avait même du mal à la taquiner parfois, comme c'était le cas en cet instant. L'émotion de franchir une étape n'y était certainement pas pour rien certes... « Dans ce cas, je peux dire que t'es le plus insupportable des petits amis et que je vais devoir doubler d'efforts. » Elle en tout cas n'avait aucun mal à l'embêter, comme toujours. Il leva les yeux au ciel et remua les lèvres silencieusement en accentuant les grimaces comme pour l'imiter. Puis son rire se joignit à celui de Kiara et il la serra un peu plus contre lui. Il savait qu'elle ne pensait pas ce qu'elle venait de dire. Pour définitivement la faire taire -et aussi car il en mourrait d'envie il ne pouvait le nier- il colla ses lèvres aux siennes, s’émerveillant une fois encore de la sensation de bien-être que lui procurait ce contact. « Dit donc, tu es passé maître dans l'art d’embrasser toi ! Ce n'est pas bien, j'en suis totalement accro ! Je ne te l'ai jamais dit, mais tu embrasses divinement bien. » Il rit à nouveau, il n'avait pas l'impression de l'avoir embrassée différemment de d'habitude mais ce petit compliment lui faisait vraiment plaisir. Il éveillait une sensation de bonheur qu'il ne ressentait que grâce à elle. « Il faut dire que j'ai uen très bonne prof... Elle embrasse tellement bien que je suis moi-même accro à ses baisers tu vois... ». Puis il la saisit et l'emmena dans le salon, s'écroulant sur le canapé avec elle. Leur canapé. Immédiatement, elle se rapprocha de lui et s'installa sur ses genoux, sourcil arqué, il la contempla amusé, il se doutait qu'elle avait quelque chose derrière la tête, il la connaissait par coeur. Quand il sentit ses doigts remonter de son bas ventre vers son torse, il frissonna. Il était très sensible à cet endroit là et elle savait parfaitement y faire. En une seconde, une nuée de sensations l'avait enveloppé et il désirait aller encore plus loin pour les explorer et les découvrir. Il ne l'avait jamais fait, ni avec elle ni avec personne d'autre mais l'envie le dévorait. Il voulait intensifier encore leur amour en ne faisant qu'un avec elle. « Je confirme, je pourrais te faire tellement de choses à l'instant présent... » Il ferma les yeux, subjugué, et murmura juste quelques mots : « Fais ce que tu veux de moi, je t'appartiens. ». Leurs souffles se mêlaient sans que leurs lèvres ne se touchent et il sentait l'envie de la posséder entièrement monter encore un peu, mais il la laissait mener la danse, faire ce qu'elle souhaitait comme elle souhaitait. L'effet de surprise n'en était que plus grisant. « Je pourrais...te...faire... » Elle ne termina pas sa phrase par des mots mais par des gestes, et c'était encore plus intense. Ses gémissements ne faisant que décupler l'électricité qui planait dans l'air. A croire qu'elle s'était entrainée toute sa vie pour cet instant là. Lui, savourait chaque seconde, chaque sensation. Il brûlait de lui faire la même chose. Un feu intense s'était allumé dans son corps et menaçait de s'étendre. Il avait pris naissance dans le bas de son ventre et remontait en même que les doigts de Kiara. Des trainées de flamme dévorant sa peau, le faisant trembler d'un désir intense. « ÇA ! » Alors qu'il ne s'y attendait pas, qu'il était sur le point de craquer et de l'embrasser avec passion, elle saisit un coussin et lui écrasa sur le visage. Il était tellement perdu qu'il ne réagit pas, se demandant ce qu'il lui arrivait, où il était et ce qu'il s'était passé. Elle s'était donc amusée de lui, encore une fois et il fallait avouer qu'il avait du mal à s'en remettre. Maintenant que le désir était là, bien là, il ne voulait pas rompre ce moment. Il se sentait prêt, prêt à s'offrir entièrement à elle. « Et c'est qui la plus maligne hein ? » Kiara riait, un éclat de rire franc et contagieux qui fini par le faire sourire et il grommela dans sa barbe un vague « C'est pas du jeu...» Fort heureusement, elle était déjà en train de déposer de petits baisers dans son cou, ravivant les flammes. Ce fut l’apothéose quand elle mordilla son oreille. Son corps se secoua de haut en bas dans un frisson plus violent que jamais et un gémissement roque lui échappa juste avant qu'elle n'ajoute d'une voix des plus sexys : « Ce soir, toi et moi dans le bain, j'ai hâte... ». Il écarquilla les yeux à cette nouvelle proposition qui éveillait des idées plus attrayantes les unes que les autres dans son esprit et se saisit de sa main pour la serrer dans la sienne.

« J'ai hâte aussi... Surtout avec l'avant-goût que tu m'offres... » C'était un murmure, comme pour ne pas briser la magie de l'instant. Maintenant, il allait lui aussi prendre les choses en main et éveiller son désir à elle. Il n'y avait aucune raison qu'elle le taquine ainsi sans qu'il ne rétorque. Délicatement, il redressa son visage, le tenant entre ses deux mains, face au sien. Son regard se fixa dans celui de la jeune femme et il déposa un baiser au bord de ses lèvres avant de descendre vers son cou. Il laissa son souffle chaud s'y répandre avant de le parsemer de doux baisers. Il gagna son décolleté et continua sa progression avec ses mains. Déposant de petites caresses sur chaque bout de peau dénudée qu'il trouvait. Son épaule, son bras, le haut de sa poitrine, sa hanche, le bas de son dos... Il resserra son étreinte en la clouant sur lui et dessina un coeur sur son jean, au niveau de sa cuisse, au même instant il rapprocha encore son visage du sien et cette fois, déposa un baiser extrêmement langoureux juste là, sur ses lèvres. Il voulait lui transmettre ce qu'il ressentait et il voulait qu'elle ressente la même chose elle aussi. Leurs deux corps étaient collés et il continuait ses caresses dans son dos alors que leurs langues s'amusaient l'une avec l'autre. Il finit par s'en détacher et chuchota : « Moi aussi je peux te faire plein de choses... ». Il sourit et déposa un nouveau baiser, sur son front cette fois, ajoutant malicieusement : « Et si on le prenais maintenant ce bain petite maligne ?  »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: KK TOGETHER FOREVER...[pv] KK TOGETHER FOREVER...[pv] EmptyVen 20 Sep - 6:24





« Il faut dire que j'ai une très bonne prof... Elle embrasse tellement bien que je suis moi-même accro à ses baisers tu vois... » Pour une fille c'était beaucoup plus important d'être à la hauteur des attentes de son partenaire, car on avait toujours peur de ne pas les satisfaire comme ils espéraient et qu'ils trouvent bonheur chez une autre. C'est pourquoi, nous faisons le maximum pour plaire. Lorsque nous étions des lions, nous ne faisions pas attention à ce genre de détails, mais depuis que nous sommes humains, le désir de combler pleinement l'autre était constamment présent et surtout un sujet tabou entre femmes, lorsque nous nous retrouvions pour papoter. Nous ne parlons pas bien sûre de nos déboires, nous nous conseillons juste. Je me souviens du conseil de l'une de mes amies, qui était de passer à l'acte avec mon petit ami. Je ne l'avais jamais fait ni dans mon monde, ni dans celui-ci et j'avouais avoir une petite crainte concernant mes capacités. Elles me rassurèrent que tout venait naturellement, que je ne l'aie jamais faite ne sera pas aussi catastrophique. « Fais ce que tu veux de moi, je t'appartiens. » Une chose à ne pas dire à une lionne, enfin ex lionne, mais toujours lionne dans l'âme. Je n'allais pas me priver, mais il est vrai qu'il m'appartenait à moi toute seule et que je ne le partagerai jamais. Ce que je faisais à ce moment précis ? Et bien c'était de l'exciter au maximum pour avoir ma petite revanche, chose qui marcha tellement bien, qu'il grogna un « C'est pas du jeu. » Non effectivement, mais je n'avais pu m'en empêcher, je savourais d'ailleurs ma petite revanche en le regardant essayer de reprendre son état normal, mais en vain, il me dévorait simplement du regard.

Pour me faire pardonner, je repris mes petits baisers en lui proposant un petit bain ce soir. « J'ai hâte aussi... Surtout avec l'avant-goût que tu m'offres... » et ce n'était qu'un avant goût. Il décida de prendre les choses en main à son tour, je savais qu'il n'allait accepter les bras croisés ma petite taquinerie. Et que dire si ce n'est que chaque partie de mon corps qu'il touchait ou embrassait était en éruption, la chaleur que se dégageait de moi prouvait à quel point le contacte de ses mains sur mon corps me faisait bouillir, mais encore, ses lèvres, ses douces lèvres sur les miennes si langoureusement, faisaient monter en moi le désir de mille combattants armés de bombes. Mon dieu, je n'avais qu'une envie là, c'était qu'il me possède, qu'il fasse de moi tout ce dont il avait envie, mes petits gémissements que je n'arrivais pas à contenir s'étouffaient entre chaque baisers et quand il mit fin aussi soudainement pour murmurer à son tour, « Moi aussi je peux te faire plein de choses... » je grognais l'air mécontente et encore plus affamé de lui. « C'est cruel de laisser une ex lionne sur sa faim... » Affirmais-je en me collant davantage à lui, plus que nous l'étions déjà. « J'ai faim maintenant...très faim Kovu... tu es content là ? De ce résultat ?. » Oui, il voulait me rendre l'appareil et c'était gagné, me voilà désireuse de le posséder entièrement, lui, son corps, ses lèvres, absolument tout. « Et si on le prenait maintenant ce bain petite maligne ? » voilà une proposition complètement alléchante. « Je crois que je n'ai jamais été aussi d'accord sur un point !. » Me redressant, je lui tendis la main histoire de l'aider à se relever, gardant sa main dans la mienne, je marchais devant lui, le guidant jusqu'à notre chambre ou se trouvait notre salle de bain. « débarrasse toi de tous ces morceaux de tissus qui te collent à la peau, pendant que je nous fais couler le bain... ah et n'entre surtout pas jusqu'à nouvel ordre !. »c'était la première fois que nous allions découvrir nos corps humains complètement dénudés, j'avais un petit peu le traque. Une fois le bain coulé à bonne température, ce fut à mon tour de me dénuder, je me regardais dans la glace de la salle de bain une dernière fois avant d'entourer la serviette autour de ma taille, non ce n'était pas possible, j'avais trop de traque, je préférais qu'il me l'enlève lui-même. « Tu peux venir mon amour ! » disais-je en m'adossant au mure près de la porte.


▬▬ 03.07.2013 Emménagement with my love ▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: KK TOGETHER FOREVER...[pv] KK TOGETHER FOREVER...[pv] EmptyLun 14 Oct - 17:37


Elle avait cherché à éveiller son désir, et elle avait parfaitement réussi son coup. Sauf qu'il était hors de question qu'il soit le seul à se retrouver dans cet état de transe. Alors il avait décidé de lui infliger le même traitement. Il s'amusait avec son corps, avec sa peau. A vrai dire, il prenait autant de plaisir à découvrir sa peau douce avec ses doigts et ses lèvres qu'elle devait en prendre elle à recevoir ses  baisers et ses caresses. Oui elle prenait du plaisir, c'était une certitude. Elle n'avait pas besoin de le dire, il le sentait. Il sentait sa peau s'embraser, il entendait ses petits gémissements étouffés, et il lui semblait même entendre leurs deux coeurs battant à une vitesse folle, à l'unisson. Kiara et lui n'avaient jamais été si intimes, si brulants. Ils n'en avaient pas eu l'occasion jusqu'à maintenant. Quand ils étaient seuls, s'était souvent dans des lieux publics. Au dortoir il y avait toujours eu quelqu'un, et chez Kiara aussi. Autant dire qu'ils saisissaient amplement les secondes privilégiées qui leurs étaient enfin offertes. Combien de fois avait-il rêvé d'un tel moment avec elle, même quand ils étaient séparés... Il y avait droit maintenant, et il comptait bien en profiter pleinement. Pourtant il souhaitait aussi être taquin et bien malgré lui il s'écarta un peu des lèvres de sa douce, pour lui signifier qu'elle n'était pas la seule à savoir allumer un feu. « C'est cruel de laisser une ex lionne sur sa faim... » Il ne pu s'empêcher de rire. Entre ses paroles et son grognement, il avait presque l'impression de retrouver la lionne d'autre fois effectivement. Déjà à cette période là ils étaient très joueurs, même si les jeux étaient plus enfantins.  « J'ai faim maintenant...très faim Kovu... tu es content là ? De ce résultat ?. » Il hocha la tête avec un sourire collé au visage. Il était fier à vrai dire de la mettre dans cet état alors qu'elle était la première à qui il faisait tout ça. Il avait était un peu effrayé de ne pas bien faire, alors il avait juste laisser parler son instinct. Bon choix semblait-il. Il caressa sa joue, et brûlant du même désir qu'elle, lui proposa de prendre le bain dont elle lui avait parlé dès maintenant. Il ne voulait plus attendre, c'était le moment parfait pour la découvrir comme jamais auparavant. Pour qu'elle le découvre aussi. « Je crois que je n'ai jamais été aussi d'accord sur un point !. » Et il fut ravi qu'elle prenne les devants en attrapant sa main pour l'emmener vers la fameuse salle de bain. Il regretta un peu, juste un peu, que leurs corps se décollent alors qu'ils étaient si proches... Mais il savait que c'était pour mieux se retrouver ensuite et il se laissa guider, s'arrêtant avec elle dans la chambre. « Débarrasse toi de tous ces morceaux de tissus qui te collent à la peau, pendant que je nous fais couler le bain... ah et n'entre surtout pas jusqu'à nouvel ordre !. » Il arqua les sourcils, amusé. Que lui préparait-elle encore ? L'impatience le gagnait déjà. « Bien Mademoiselle ! » Il serait bien sage et ferait exactement ce qu'elle avait dit. Il savait déjà que la surprise serait à la hauteur. Kovu n'était d'ailleurs pas mécontent d'avoir un moment à lui avant d'entrer dans la baignoire avec elle. Il ne l'avait jamais vue nue. Elle ne l'avait jamais vu nu. C'était une nouvelle étape qu'ils allaient franchir et il ne pouvait nier qu'il appréhendait un peu. Pas ce qu'il allait se passer non, mais ce qu'elle penserait de lui. Peut être ne le trouverait-elle pas assez à son goût ? Non c'était impossible. Elle l'aimait et c'est tout ce qui comptait. Il ôta ses vêtements un par un, les déposant sur une chaise. Il se retrouvait en caleçon et il regardait ses pieds comme un idiot. Ce dernier morceau de tissu était le plus difficile à enlever mais il voulait se livrer entièrement à elle. Et l'instant qu'ils partageraient en vaudrait la peine. Il expira un bon coup et le retira donc, le laissant glisser au sol avant de se diriger vers la porte.

« Tu peux venir mon amour ! » Il posa sa main sur la poignée et un frisson le parcouru. Il entra dans la pièce et s'arrêta un instant en la découvrant face à lui. Elle portait encore une serviette autour de la taille mais il voyait le haut de son corps complétement dévoilé. Elle était magnifique, plus magnifique que jamais. L'émotion déferla une nouvelle fois sur lui et le désir aussi. Le trac s'envola et il s'approcha d'elle pour la saisir dans ses bras et coller son corps au sien. Il n'avait jamais rien apprécié tant que cette sensation qui s'empara de lui au contact de leurs peaux. Sans réfléchir davantage, il l'embrassa, laissant une main se balader sur la hanche de Kiara. Il détacha délicatement la serviette qui la couvrait encore et murmura en reprenant son souffle qui se faisait irrégulier : « Tu es superbe. Je t'aime Kiara... ». Il laissa son regard se poser dans le sien et après quelques secondes, attrapa sa main pour l'amener à la baignoire. Elle était assez grande pour eux deux. Il entra dans l'eau brûlante et ramena sa bien-aimée contre lui une fois qu'elle y était aussi. « On y est, enfin rien que nous deux. » Il lui sourit, comblé, et caressa presque avec retenue son dos. Il la dévorait des yeux, n'osant pas en faire trop d'un coup, il ne voulait pas la brusquer même si il brûlait d'envie plus que jamais d'unir son corps au sien. A nouveau, il posa ses lèvres sur les siennes et l'embrassa avec passion. La chaleur déferlait dans son corps, il savait que d'ici peu, son rêve serait une réalité. Sa main passa délicatement sur le bas du dos de Kiara et resserra encore leur étreinte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: KK TOGETHER FOREVER...[pv] KK TOGETHER FOREVER...[pv] EmptySam 19 Oct - 0:36





« Bien Mademoiselle ! » Avait-il répondu, alors que de mon côté je nous faisais couler un bain. Lorsque je jugeais parfaitement bon que le bain était comme je le voulais, je me débarrassais à mon tour de mes vêtements. Je gardais néanmoins la serviette autour de ma taille, car une certaine crainte s'était emparé de moi, redoutant un peu cet instant. Allais-je lui plaire ? Rien que d'y penser, ma crainte grandissait formant une petite boule au ventre et puis enfin je l'interpellais. À chaque bruit de ses pas que j'entendais approcher, mon coeur tambourinait de plus en plus et puis... « Waw ! » Il était là, face à moi, son corps somptueusement sculpté à la perfection, si bien que ma pensée m'avait trahi, car je venais de laisser échapper ce petit waw complètement surprise. Il était splendide. Et là ce fut la panique à bord en le voyant se rapprocher de plus en plus. Je défis rapidement l'élastique, laissant tomber en une cascade de boucles mes cheveux sur mes épaules, serrant ma serviette un peu plus sur ma poitrine. Sayez, j'allais me ridiculiser c'est ça ?. Il me saisissait soudainement dans ses bras afin d'unir à nouveau nos deux corps, j'aimais lorsqu'il prenait ce genre d'initiative. Il s'empara de mes douces lèvres, ces baisers, mon dieu, j'en étais accro. Enfin, il détacha ma serviette laissant son regard découvrir chacune de mes courbes dessinées qu'offrait mon corps. Mes joues en feux, elles avaient pris une couleur totalement rougeâtre. « Tu es superbe. Je t'aime Kiara » C'est fou comme cette phrase me fit amplement relâcher la pression, cette boule de peur au ventre avait disparu en un éclaire. « Toi...tu es encore mieux sculpté qu'Apollon... et moi je t'aime encore plus Kovu. » Disais-je en lui volant une petite caresse sur le nez à l'aide du mien. Et je sais ce qu'il me répondrait. « Je sais, je sais, nous nous aimons pareillement... » Mais j'aimais beaucoup le taquiner. Il attrapa ma main et me guida jusque dans la baignoire.

De nouveau, il m'approcha de lui et je pris soin de bien m'y loger, posant même ma poitrine sur son torse et ce contacte me fit délicieusement frissonner. « On y est, enfin rien que nous deux. » Mes lèvres s'étendirent lui offrant un beau sourire de satisfaction. « Depuis le temps que j'attendais ce moment... » Disais-je en rougissant de plus belle, me rendant compte de la perversité que pouvait avoir cette réponse. « Non non, enfin pas ce moment-là que tu crois...arggggg... » C'est bon quoi, je venais d'être démasquée, je posais violemment mon front contre son torse, le temps de revenir à mon état normal, puis, je relevais la tête et lui tira légèrement la langue, comme quoi... « Je suis démasqué, c'est ça ? » Affirmais-je acquiescent un large sourire. À nouveau, il posa ses lèvres sur les miennes et m'embrassa avec passion, ses mains longèrent le bas de mon dos, resserrant leur étreinte. Je rivais à nouveau ma poitrine à son torse et passa mes bras autour de son cou afin d'y mettre moi aussi passion, tendresse et fougue dans ce baiser. Mes lèvres quittèrent soudainement les siennes le laissant un petit peu sur sa faim, puis elles s'imprégnèrent de son épaule déposant d'autres baisers fiévreux en remontant le long de son cou avant de mordre avec délicatesse sans lui faire mal, la lobe de son oreille et de murmurer sensuellement « Kovu... » Un sourire simple afficha mon visage avant de dévorer l'arrière de son cou de baisers, alors que mes genoux se tenaient sans mal à sa taille, assise sur ses cuisses et tout en passant ma main dans ses cheveux courts, alors que l'autre se posa sur son torse. Mes lèvres embrassaient les parcelles de sa peau, il était parfait à mes yeux, tant physiquement que mentalement.


▬▬ 03.07.2013 Emménagement with my love ▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: KK TOGETHER FOREVER...[pv] KK TOGETHER FOREVER...[pv] EmptyMar 12 Nov - 19:57


Dans une vie, il y a toujours des moments qu'on attend plus que d'autres, des moments dont on rêve, chaque jour, chaque nuit, des moments qu'on souhaiterait saisir dans sa main pour les emprisonner dans son poing et les garder à jamais, des moments dans lesquels on place tous nos espoirs, des moments qu'on imagine heureux ou qu'on redoute. Celui que Kovu vivait maintenant faisait parti des ces moments exceptionnels qui font brûler les corps et les cœurs d'impatience. La joie d'être là, enfin, et la crainte d'être trop maladroit se mêlaient mais ne l'empêchaient pas d'avancer, il avait attendu bien trop longtemps de pouvoir profiter de tous les détails qui imprégnaient l'atmosphère. « Waw ! » Ce simple mot parvint à le convaincre que tout serait parfait. Elle avait réussi à le rassurer sans même s'en rendre compte, sans même calculer quoi que ce soit. Il lui plaisait et c'était l'essentiel, elle semblait heureuse, subjuguée, et lui transmettait tous ces sentiments que lui même ressentait déjà. Ce trop plein d'émotions, de si belles émotions, le poussa à faire quelques pas pour la rejoindre et à la ramener à lui. Il avait besoin d'être près d'elle, de savoir qu'elle était à lui et que sa peau était aussi douce qu'il l'avait imaginée, quoique c'était encore mieux que ce à quoi il avait pu rêver. Il voulait la rassurer aussi, qu'elle sache combien tout ça était important pour lui, et combien il l'aimait. Elle était tout ce qu'il avait toujours souhaité, ça ne changerait pas ce soir bien au contraire, leur amour n'en serait que renforcé. Après ça, terminé les appréhensions, elles s'évanouiraient à jamais. Il avait une main sur sa hanche, et l'autre s'empara délicatement d'une mèche bouclé. Il aimait la douceur de ses cheveux, et il aimait quand ils tombaient sur ses épaules. Le baiser qu'il lui offrit n'en fut que plus intense. Quand leurs regards se croisèrent à nouveau, il vit son doux visage coloré de rouge, il caressa ses joues et la rassura immédiatement. Si elle n'avait pas compris combien il a trouvait magnifique avec ce baiser, elle le comprendrait avec des mots. Et après lui avoir fait part de sa pensée il la vit se détendre instantanément. Mission réussie, elle aussi était plus sereine. « Toi...tu es encore mieux sculpté qu'Apollon... et moi je t'aime encore plus Kovu. » Un sourire se peignit sur son visage, il aimait savoir ce qu'elle avait en tête et il n'était pas déçu. Le corps d'un dieu, ce n'était pas rien et plaire à sa bien aimée était l'essentiel. Entendre ses mots d'amour aussi, même si il n'était pas d'accord, elle ne pouvait l'aimer plus qu'il ne l'aimait. Toute sa vie depuis que leurs regards s'étaient croisés la première fois dans la savane, il l'avait aimée et désirée, pas un instant ce sentiment n'avait faiblit malgré les épreuves. Il ouvrit donc la bouche pour protester mais elle le devança : « Je sais, je sais, nous nous aimons pareillement... ». Il referma la bouche, se contentant d'hocher la tête, voilà qui était plus raisonnable. Frottant lui aussi son nez au sien, il la saisit par la main pour la guider vers la suite de leur aventure.

Allongé dans l'eau brûlante, elle contre lui, il goûtait à la part de rêve qu'il vivait grâce à cet amour si puissant qui les unissaient. Jamais il n'aurait imaginé pouvoir être plus heureux un instant auparavant, et pourtant, chaque seconde qui passait, il l'était un peu plus. C'était totalement nouveau de découvrir qu'il n'y avait pas de limite au bien-être que procure l'amour dans un corps où l'on peut faire ce que l'on veut, où les possibilités sont si multiples, pour une fois il ne regrettait pas de ne pas être un lion. Il ferma les yeux, posant sa main dans le dos de Kiara, dont il sentait la tête sur son torse. Le paradis, il y était. « Depuis le temps que j'attendais ce moment... » Il songea que lui aussi l'attendais depuis si longtemps... Pas une seule pensée perverse n'avait traversé son esprit mais la jolie brune accrochée à lui semblait douter : « Non non, enfin pas ce moment-là que tu crois...arggggg... ». Il arqua un sourcil, comprenant qu'elle avait peur d'avoir semblé trop désireuse. La situation l'amusait beaucoup, c'était très rare de voir Kiara s’emmêler les pinceaux, s'excuser, être si "maladroite" et à vrai dire il aimait plutôt ça. Alors qu'elle se décomposait il la laissa donc s'en tirer comme elle pouvait, laissant juste échapper un petit rire. Un rire qui résonna un peu plus fort dans la pièce quand elle lui tira la langue en lui lançant : « Je suis démasqué, c'est ça ? ». Heureusement, elle souriait et il attrapa son menton pour déposer un baiser sur le bout de son nez. « Moi aussi j'attends ce moment-là depuis si longtemps. » Il avait évidemment bien insisté sur le "ce", histoire qu'elle comprenne qu'il était sur la même longueur d'onde qu'elle. « Mais je dois reconnaître que c'est encore mieux que ce que j'avais imaginé et j'espère que pour toi aussi... » Puis une nouvelle fois, il ne put résister à ces lèvres qui l'appelaient et à cette peau aussi. Il sentit sa poitrine se coller un peu plus contre son torse et ses mains s'accrocher autour de son cou et soupira de bonheur. Tout était encore plus intense et il lui semblait ne plus jamais vouloir quitter ce baiser, quitter cette étreinte, mais elle s'arracha à lui et perdu, il rouvrit les yeux pour comprendre ce qu'il s'était passé. Il lui semblait déjà que la sensation de manque le tiraillait quand elle posa ses lèvres sur son épaule, puis dans son cou. Des frissons le parcouraient et il se dit que c'était tout aussi bien de la sentir là, partout. Comme un peu plus tôt elle acheva son parcours près de son oreille qu'elle mordilla, décuplant le désir qui le submergeait. Il tressaillit quand elle prononça son prénom, « Kovu... », et resserra son emprise sur sa taille alors qu'elle continuait de le picorer avec sa bouche, assise sur lui. Il voulait plus, bien plus, aller plus loin, encore plus loin, il voulait l'extase, il la voulait elle, entièrement. Elle le rendait fou, exacerbait ses sens en laissant sa main parcourir ses cheveux et ses lèvres l'embrasser. Il ne pouvait en supporter plus et doucement, il la redressa sur lui, plongeant son regard fiévreux dans le sien. Les gestes venaient naturellement et quand enfin il la posséda totalement, il laissa un soupir s'échapper. Un soupir d'amour inconditionnel. Non jamais il ne voudrait une autre femme. Il ne voulait qu'elle. Encore une fois, c'était bien au delà de tout ce qu'il avait osé imaginer et alors qu'elle remuait sur son corps, il laissait ses mains caresser chaque centimètre de sa peau. Ses sentiments explosaient dans son corps, son coeur battait à un rythme fou. Il n'était plus au paradis, il était encore plus haut, dans un endroit encore plus parfait. « Mon Amour... » Ce n'était qu'un murmure.

****

Haletant, toujours plongé dans l'eau chaude, il se laissait envahir par les sensations nouvelles et si intenses qui le parcouraient encore. Kiara était là, contre lui, il ne pouvait toujours pas s'empêcher de parcourir sa peau de ses doigts et les laissaient la combler d'affection. Si un jour, on lui avait dit que l'amour qu'il lui portait n'était pas à son apothéose, il ne l'aurait pas cru, et pourtant après un tel moment de partage, il le sentait. Il déposa un baiser sur son front : « Je t'aime comme je ne t'ai jamais aimée. Et je t'aimerais encore plus de jour en jour. Tu es toute ma vie Kiara, pour toujours. »  Dans son dos, il dessina un coeur, en guise de promesse. Jamais il ne cesserait de l'aimer.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: KK TOGETHER FOREVER...[pv] KK TOGETHER FOREVER...[pv] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

KK TOGETHER FOREVER...[pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-