AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-57%
Le deal à ne pas rater :
Autoradio JVC KD-X351BT – Bluetooth (ODR 30€)
39.99 € 93.72 €
Voir le deal

Partagez

A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! Vide
A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! Vide
A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! Vide
A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! Vide
A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! Vide
 

 A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
P. Trixie Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retrouver toute ma famille
Faites place à la vedette
P. Trixie Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 23/06/2012 Jouant le rôle de : One of Thumper's sisters. Vous vous demandez laquelle ? Celle qui a le plus de caractère et qui gère la bande. Chieuse en force *héhé*. Nombre de messages : 1943 On me connait sous le pseudo : ... Un merci à : twisted lips + Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke.
MessageSujet: A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! EmptyVen 12 Juil - 14:34

They will not force us,  they will stop degrading us. They will not control us, we will be victorious !
So come on
Together we will stronger
Les jours passaient et ne se ressemblaient plus aux yeux de la jeune fille. Tout semblait avoir pris des tournants qui l’emmenaient à croire qu’être humaine n’était plus du tout une tare, mais au contraire une véritable aubaine. Comment aurait-elle pu se montrer plus présente pour ses sœurs en tant que lapine ? Comment serait-elle parvenue à les soutenir dans leurs choix et à leur prouver à chacune qu’elles pouvaient compter sur elle ? Et puis surtout, jamais elle n’aurait pu établir ce lien si particulier avec sa petite sœur Daisy, grâce à cette magnifique découverte qui leur permettait de se confier l’une à l’autre. Et Dieu sait qu’elles savaient en user à juste titre ainsi que se rendre la pareille avec beaucoup de tact. Aussi, il semblait que cette nouvelle condition avait favorisé le renforcement des liens fraternels qu’elle pouvait avoir avec Daisy, Ria et Tressie. Bien entendu, la forêt lui manquait. Cet espace aussi vaste et aussi verdoyant. Leurs parents lui manquaient énormément aussi, mais surtout leur grand frère. Trixie avait endossé le rôle de grande sœur avec plus ou moins de difficulté. Mais elle l’avait fait, sans jamais broncher et y trouvant là l’opportunité de développer plus encore son caractère quelque peu commandant en chef. Même si ils leur arrivaient de se disputer les unes avec les autres, vis-à-vis de ce trait de personnalité, il n’en restait pas moins que leurs bonheurs passaient avant le sien. Pour la jeune fille, la paix avec soi même ne pouvait résider que par la joie que les yeux de ses sœurs pouvaient exprimer. Cela s’opérait de manière différente avec chacune d’entre elles, mais après tout, une grande sœur se devait d’agir de la sorte. Qui les aurait mieux protégé qu’elle ? Oh bien sûr, elle savait qu’elles étaient capables de se débrouiller par elle-même. Mais il était hors de question que Trixie reste en retrait dans la vie de chacune d’elle. Elles étaient sœurs, mais plus que ça, elles avaient tant partagé qu’il était inconcevable de vouloir les séparer. De toute manière, il était clairement impossible de le faire et ce avec toute la bonne volonté du monde. Du moins pour l’ainée du groupe. Et elle savait pertinemment qu’il en était de même pour Daisy. Personne ni même aucune situation quelle qu’elle puisse être ne serait parvenue à mettre à l’écart les deux lapines de ce qu’elles pouvaient vivre. Car elles avaient besoin l’une de l’autre, et plus que tout elles se complétaient. Trixie avait besoin de Daisy pour calmer ses ardeurs parfois un peu trop aventurières, tout comme Daisy avait besoin de Trixie pour calmer son côté sportif. L’une ne pouvait pas aller sans l’autre. Tout comme Tressie et Ria jouaient un rôle dans la vie de chacune. Aucune n’était mise à l’écart, même si leurs différences physiques permettaient de les différencier. Mais aucune n’avait à être seule ou même à oser croire en telle absurdité. Elles étaient un tout et qui s’aventurait à vouloir entrer dans la vie de l’une des Bunnier, devait forcément accepter de la partager avec ses sœurs. Cela serait probablement difficile à intégrer dans la tête de certaines personnes, mais après tout, elles n’avaient pas à changer pour els autres. Du moins selon la jeune fille, et sa relation qui débutait avec Liam ne faisait que la conforter dans cette pensée. Mais là n’était pas la question et aujourd’hui allait être une journée placée sous le signe de la découverte. Du moins c’était ce qu’elle avait pu comprendre.

En effet, il y avait cela deux jours maintenant, Trixie avait reçu un message de la part de Daisy lui demandant si il était possible qu’elles puissent se retrouver toutes les quatre pour une réunion de famille. Ce fut avec les yeux à moitié endormis et quelques bâillements que la jeune fille avait répondu dans un premier temps un simple « oui », sans trop parvenir à associer l’idée qu’allait impliquer une réunion de famille. Non, elle avait mieux à faire à ce moment là : se rendormir. En effet, cela faisait un peu plus de trois semaines que son directeur avait eu l’idée d’agrandir le restaurant dans lequel elle travaillait et donc de proposer plus de choix à la clientèle et ce sans embaucher plus de personnel. Autant dire que les seuls moments où Trixie n’allaient pas travailler, étaient réservés à  1) dormir, 2) se reposer en compagnie de Liam, 3) dormir encore. Autant dire qu’elle se comportait donc de manière légèrement plus calme, étant donné que la pile qui alimentait sa bêtise permanente avait tendance à se décharger à la vitesse grand V. Quoi qu’il en soit, c’est donc en laissant tomber son portable par terre et en camouflant son visage dans l’oreiller de son lit, que la jeune fille avait répondu à son sms. Mais, elle avait omis le fait qu’une simple réponse comme celle-ci allait impliquer l’arrivée quasi imminente de sa sœur qui voulait en savoir plus sur ses pensées.  Laissant échapper un simple « Fe fuis pos là, f’est la porte qui te parle. » contre son oreiller, Trixie s’était résolue à se lever et à ouvrir à sa sœur chérie. A moitié endormie, elle lui avait proposé dans un premier temps de finir sa nuit avec elle, si elle le désirait. Mais visiblement, Daisy n’avait pas sommeil. Aussi, c’est en se réveillant petit à petit, qu’elle bavarda avec sa sœur et que toutes les deux commencèrent à rire ensemble. Seulement voilà, Daisy avait éveillé la curiosité de la jeune fille et Trixie n’arrêtait pas de lui demander ce qu’il en était pour la réunion à venir. Oh elle parvint à avoir des réponses, telles que le fait d’un simple « ça fait longtemps », cependant elle restait dubitative quant à cette réponse. Il y avait autre chose, surtout en venant de Daisy. Aussi et pour garder une part de surprise, Trixie arrêta de lui poser des questions la dessus et se contenta juste de prendre de ses nouvelles. Toutes les deux étaient très proches, si bien qu’elles se disaient tout, de la plus petite chose à la plus grande, car elles savaient que ni l’une ni l’autre ne viendrait à se juger. Bien au contraire. Et puis finalement, elles se mirent à parler tout naturellement de leurs sœurs cadettes. Et surtout de Tressie, pour qui, Trixie s’inquiétait énormément. Elle voyait que quelque chose n’allait pas et qu’elle se sentait mal à l’aise. Cela la rassura de constater qu’elle n’était pas la seule de constater ce changement de comportement et toutes les deux convinrent qu’elles mèneraient l’enquête pour en savoir plus, mais surtout qu’elles mettraient tout en œuvre pour qu’elle se sente bien à nouveau. C’est en offrant du chocolat à Daisy, que la conversation se porte tout naturellement sur Ria et sur son avenir. Et toutes deux furent fières de voir qu’elle réussirait. Elle le méritait tout autant que n’importe qui. Et Trixie travaillait afin de l’aider à payer ses études. Jamais elles ne se laisseraient tombées. Bref c’est donc dans cet état d’esprit que se déroula la journée. Trixie passa du temps avec Daisy et puis, elles partirent en direction de la bibliothèque afin d’y trouver Ria et de l’avertir de cette soit disant réunion de famille parce que ça faisait longtemps. Et de fil en aiguille, il semblait que le mieux serait de se rendre toutes dans la chambre de l’ainée. Trixie y voyait là un très bon point : elle pourrait dormir plus ! Non plus sérieusement, cela la rassurait quant au fait qu’elles viennent là voir. Il ne manquait plus qu’à prévenir Tressie et tout serait mis en place pour dans deux jours. Aussi, les filles décidèrent de laisser leur petite sœur tranquille dans ses livres, et se mirent à faire la course à travers tout meli melo house pour trouver Tressie. Bon autant dire que vu le niveau de Daisy, Trixie était loin derrière. Mais bon, elle ne faiblissait pas pour autant. Et puis elle avait un avantage, elle était la seule qui parvenait à avoir le regard aussi mignon qu’un lapin en pleine séance de demande de fleur de trèfle. Comme quoi, aller embêter Panpan avait servi  à quelque chose. Mais bon, ce ne fut pas elle qui la trouvé en premier. Et heureuse de voir qu’elle acceptait également de venir, Trixie se laissa aller dans un pouf en essayant de se dire qu’il ne valait mieux pas penser à la journée de travail du lendemain. Non non non non non, il ne valait mieux pas pour sa santé mentale. Sinon autant en finir tout de suite. Bref, elle quitta Meli Melo House quelques instants plus tard pour aller rejoindre Liam. Passer du temps à ses côtés lui faisait le plus grand bien aussi, car il lui avait ouvert les yeux sur tellement de choses. C’est fou comme elle ne pouvait plus se passer de lui. Elle avait besoin de le voir, de le toucher mais surtout de partager des choses, car il était  celui pour qui elle serait également prête à tout. Ses sœurs étaient son âme mais lui était devenu son oxygène et son cœur. Elle avait besoin de chacun afin de pouvoir vivre mais surtout de lui pour se sentir encore plus heureuse qu’elle ne pouvait l’être. Et puis bon, elle adorait l’embêter aussi. Toujours gentiment et il lui rendait bien la pareille. Tout cela pour dire, qu’elle parvenait enfin à se sentir heureuse, la seule personne qui lui manquait n’était autre que son frère. Mais elle savait qu’elle le retrouverait, elle avait foi en cela, elle le sentait.

Le jour fatidique arriva enfin. Et autant dire que Trixie était en mode surexcitée. En effet, et malgré la fatigue qui n’avait pas aidé, la jeune fille n’avait pu s’empêcher de se lever plus tôt que d’habitude afin de ranger la chambre pour y attendre ses sœurs. Elle s’était même prise à aller chercher des petits pains, ainsi que des pains au chocolat et des croissants dans une boulangerie la veille pour que tout soit parfait. Contente pour pouvoir partager un moment avec ses sœurs, elle n’avait pas su retenir sa joie et avait appelé Liam plus tôt juste pour lui dire qu’elle avait hâte (Banane, t’as le droit de te venger mdr). Ce dernier lui avait simplement répondu qu’il avait sommeil et c’est après un « Oups… Pardon… » qu’elle laissa un léger silence avant de reprendre de plus belle en lui demandant si elle avait bien fait pour telle ou telle chose et si elle ne devait peut être pas aller chercher d’autres choses. Il réussit, on ne sait trop comment, cela requiert du pouvoir de Liam sur Trixie, à la stopper dans son élan et à lui mettre en tête qu’appeler Daisy serait peut être une bonne idée. Acquiesçant à cette idée qu’elle qualifia de très maline, la jeune fille le laissa dormir en paix mais lui expliqua qu’elle lui raconterait tout dés qu’ils se verraient. La seule chose qu’elle entendit avant qu’il ne coupe fut son rire qui l’incita à rire elle aussi avant de lui souhaiter une bonne fin de nuit. Et après quoi, elle appela sa sœur. Comme elle s’en doutait, cette dernière ne dormait pas, aussi surexcitée qu’elle de ce qui allait se passer. Aussi, elles commencèrent à discuter de cette fameuse réunion et Trixie envisagea l’idée d’aller acheter un cadeau à toutes. Heureusement, Daisy l’arrêta en lui rappelant que ce n’était pas le but. Oui c’était vrai, elles n’allaient pas s’offrir des cadeaux quand même. Aussi, elle lui expliqua qu’elle avait tout rangé et que ce n’était pas un miracle non plus, puisqu’elle le faisait dans le terrier quand elles vivaient toutes ensembles. Elles se mirent à rire de bon cœur et puis plus l’heure passait et plus il fallait qu’elles se préparent. C’est ainsi qu’elles se séparèrent chacune d’un bout du fil afin de pouvoir aller prendre une douche. Une fois cette dernière prise, Trixie se dépêcha de s’habiller et se mit à attendre. C’est alors que débuta une très longue attente dont elle avait l’impression que les minutes étaient des heures… Et dire que certains souhaitaient que les secondes soient des heures. Ils sont fous ces gens ! Cherchant un jeu de patience, elle commença par faire de la musique avec ses doigts contre la table. Puis, elle  laissa ses yeux se promener à travers toute la pièce, afin de constater si tout était impeccable. Apparemment oui. C’est alors qu’elle laissa son esprit partir ailleurs et surtout vers l’avenir. Est-ce qu’elle serait toujours ici dans cette chambre ? Comment tout allait se présenter ? Elle ne pourrait pas rester équipière au fast food chef toute sa vie. Est-ce qu’ils accepteraient qu’elle puisse monter en grade ? Ils avaient intérêt, elle était leur meilleur élément. Et puis si ils ne le faisaient pas, elle trouverait un travail ailleurs. Mais ou ? Autant laisse de côté quelque chose en rapport avec les études. Ah non, cela ne risquerait pas d’arriver. De la même manière qu’elle refusait de partir d’ici. Elle sortit de sa bulle emplie de questions lorsqu’elle entendit une légère frappe contre sa porte. Se redressant telle un ressort, elle chassa toutes ces questions de son esprit comme si elles n’étaient jamais venues et se dépêcha d’aller ouvrir la porte. « TRESSIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE » cria t-elle avant de la prendre dans ses bras et de l’entraîner vers l’intérieur. « Comment tu vas ? T’as bien dormi ? T’as rêvé ? T’as faim ? T’as soif ? Tu peux t’asseoir hein, ou même t’allonger aussi. » Oui autant dire, qu’elle était légèrement comme une boule de nerfs, et qu’il lui faudrait probablement un moment pour qu’elle parvienne à se calmer. « C’est joli ce que tu portes dis donc. » Elle lui adressa un sourire et s’empressa d’aller chercher de quoi manger et boire qu’elle installa sur la table. « Bon , j’espère qu’elles ne vont pas trop tarder. Ca va nous faire du bien de nous retrouver un peu toutes les quatre. »

made by pandora.

Spoiler:
 


I was searching, you were on a mission. Then our hearts combined like a neutron star collision. I had nothing left to lose you took your time to choose. Then we told each other with no trace of fear that... Mon cœur s'ouvre à ta voix comme s'ouvrent les fleurs aux baisers de l'aurore. Our love would be forever and if we die, we die together. And lie, I said never 'cause our love would be forever.

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! EmptySam 24 Aoû - 0:46

J’avais envie de butiner dans des coins. Voir des fleurs, m’asseoir sur un banc, manger une glace ou lire un beau roman d’amour. Je ne sais plus trop comment on les appelle dans ce monde ci, des Harlequin mais moi, ce sont juste les histoires de maman qui me resteront en tête. Maman, Papa, Panpan. Nous nous sommes déjà réunies en ce qui concernait toutes les petites lapines mais mon grand-frère me manquait, ainsi que petit prince, fleur et toute la bande de Panpan. La forêt aussi me manquait et j’étais contente d’avoir pu rencontrer un autre lapin en la personne de Lukà. Lukà est trop gentil, trop mignon aussi avec ses cheveux. Il faut réellement que j’arrête de faire une fixette sur ses cheveux. En plus, je devais travailler. J’ai commencé à lire le texte de ma professeure de littérature du monde mais mes yeux ont vite croisés un papillon. Sauf que je devais travailler. Je soupirai sur mon étude de textes. C’était plus drôle avant. Je manquai de faire tomber mon stylo et je me tournai pour voir la dame de la bibliothèque qui me lançait un regard noir. Je vais entrer dans mon terrier. Je regardai ma montre pour voir que je n’étais pas trop en retard pour aller voir ma grande sœur. Elle m’avait demandé de venir et j’ignorai pourquoi. Enfin si ça se trouve, c’est juste pour parler entre filles. J’aime assez papoter entre filles, c’est rigolo. Je rangeai mon stylo, mon agenda ainsi que mes multiples livres pour entendre la petite voix de Ria, rieuse dans ma tête qui se moquerait que je me mette à étudier. Mais je voulais écrire une jolie histoire d’amour à la Tristan et Yseult et Roméo avec Juliette. Sauf que je n’ai pas l’inspiration.

Traversant le campus en manquant de nombreuses fois de chanceler sous le poids de mon sac, j’arrivai à ma chambre sans encombre pour mettre mes affaires dans un coin et secouer mon nez. Devant ma penderie, je ne savais quelle robe mettre. J’aime les tons clairs, je trouve que ça fait plus féérique. Alors, j’en pris une bleue claire avant de l’enfiler. Détachant mes cheveux, je les laissai retomber sur mes épaules avant de me sortir. J’espérai que ma sœur ne me tiendrait pas compte de mon léger retard. Elle devrait avoir l’habitude, je pense.

A peine eus-je frappée à la porte que Trixie se jeta sur moi et je fis un pas en arrière. Qu’est-ce que c’est que toutes ses questions ? Le cerveau, c’est Ria. Je lui rendis son câlin parce que j’aimais les câlins avant de m’écarter pour la regarder. C’est joli cette couleur brune, ça lui va bien. Moi aussi, je veux être brune. J’aime pas le blond. J’ai appris que ce sont les filles superficielles qui sont blondes. Je ne suis pas superficielle. J’ai beaucoup de cœur.

- Coucou Trixie. Je suis désolée si je suis en retard mais j’avais un texte à lire.

Elle m’entraine à l’intérieur et je constate que c’est joli. Moi, c’est un peu le foutoir dans ma chambre mais ce n’est pas grave. Nul besoin d’être ordonné.

- Bah euh… ça va bien. Je suis un peu fatiguée mais j’ai trop couru dans le parc hier. Je chassais les papillons. Non, non, je n’ai pas faim. J’ai mangé des pissenlits avant de sortir. Pis des carottes aussi. Par contre, je veux bien un verre d’eau.

Je pris place sur son lit en me déchaussant pour mettre mes jambes en tailleur. Je me grattai derrière l’oreille comme d’habitude avant de reporter mon attention.

- T’es toute jolie aussi !

Je me penchai pour regarder le sommet de la table parce que je suis gourmande comme pas deux avant de lui voler une gourmandise que je me mis à grignoter, tête en l’air.

- Viii, Daisy me manque. Et Ria aussi. Au moins, je ne serai pas la seule blonde. Je veux être brune. J’aime pas le blond. Ça fait nunuche.

Un nouveau mot que j’avais appris. Décidément, j’allais me faire gronder.
Revenir en haut Aller en bas
L. Ria Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
L. Ria Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 01/06/2013 Jouant le rôle de : la plus intello des soeurs lapines, soeur du meilleur pote du petit prince et miss je-sais-tout. Ria. Nombre de messages : 762 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : Trixie/Ruby-chou pour l'avatar <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke, et en Blonde s'il vous plait !.
MessageSujet: Re: A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! EmptyVen 13 Sep - 13:22




I wanna touch you, you wanna touch me too, just put your hands on me !








Ria n'aimait pas les réunions de famille: elle adorait ses soeurs, elle appréciait passer du temps avec chacune d'entre elle mais elle avait horreur de ses réunions improvisé dans une chambre. A vrai dire, elle avait du mal à accepter que sa famille ne se résume qu'à ses soeurs quand elle savait que son frère et ses parents étaient quelque part, loin d'elles. Trixie s'était vite imposé comme la leader des quadruplés: avec son tempérament de petit chef et sa place d'aînée des filles, elle avait vite réunit la petite fratrie et se comportait avec elle comme une seconde maman, surtout aux yeux de Ria. La présence de sa soeur aînée lui avait fait beaucoup de bien, et malgré son attachement pour Daisy et Tressie, elle se sentait en sécurité de les savoir tous les 4 ensembles. Bien que la petite blonde apprécie sa nouvelle forme, elle n'avait pas oublier sa vie d'avant et bien que ses jambes et ses bras lui soit très pratique, elle regrettait ses longues virées dans les bois, à discuter et à débattre avec son cercle intellectuel. Elle se sentait plus seule que jamais dans ce monde qu'elle avait tellement adoré en arrivant. Daisy n'avait eut aucun problème à s'intégré à la ville: avec son sourire et sa bonne humeur, elle s'était fait pleins d'amis très rapidement et il arrivait, parfois à Ria de l'envier. Aussi, quand elle venait lui proposer de sortir un peu, c'est avec un mélange d'envie et d'orgueil qu'elle refusait, préférant la présence rassurante de ses livres à la nouveauté du lien social. Enfin, Tressie, la soeur qu'elle avait retrouvé en premier. Son reflet dans un miroir, bien que ses traits soit plus ingénue avait, tout comme Trixie, trouvé l'amour dans cet endroit qui l'avait adopté aussi vite que la foret avait disparue. Aussi, lorsque Trixie, Daisy et Tressie l'appelèrent pour cette réunion de famille, Ria soupira d'ennui. Elle allait perdre de précieuses heures à discutailler de tout et de rien alors qu'elle cherchait un moyen de comprendre la raison de leur présence ici.

Les études, c'était sa passion, son passe-temps: elle travaillait et quand elle avait finie ... Elle travaillait encore ! Son besoin d'en apprendre toujours plus l'avait éloigner de bien des gens qui la croyait complètement folle, prude ou encore socialement instable. Elle reconnaissait qu'elle enviait ses soeurs pour leur naturel, mais en aucun cas elle regrettait ce qu’elle était. Elle avait rencontré un homme un jour, une idylle brève d’une petite semaine dont elle n’avait jamais parlé au sœur Bunnier : entre peur de la réaction de ses aînées et protection de son jardin secret, la petite Ria qui ne connaissait rien à l’amour espérait que sa petite aventure n’était pas le sujet de conversation et de réunion de la famille.

La voix de Tressie parvint à ses oreilles. Tressie était un peu comme son reflet dans une glace, cela en était presque effrayant : les mêmes longs cheveux blonds presque blanc, les mêmes yeux clairs, la même peau pâle. Seul les différenciait l’air sérieux de la jeune Ria, perpétuellement en réflexion. La remarque de Tressie sur leur couleur de cheveux amena sa sœur à lui faire une petite blague, c’est dont en souriant qu’elle s’approcha de sa cadette, lui chatouillant les côtes dans son dos

« Et moi qui croyait que tu adorais me ressembler ! »

Elle prit un air faussement vexée, appréciant de voir sa petite sœur se confondre en excuse et en explication.

« Je rigole ! C’est vrai qu’ils sont un peu ... Voyant. J’aimerai bien être brune moi aussi ... »

Plus que de passer inaperçue, c’était le fait de ressembler à ses deux aînées qui lui plaisait. Elle trouvait Trixie et Daisy très belle et avait toujours regretté de ne pas être un peu plus comme elles ... Elle s'assit à côté de Tressie dont elle caressa les cheveux, elle adorait sa petite soeur, la seule avec laquelle elle pouvait être protectrice, la première qu'elle avait retrouvé ici: elles étaient les deux petites dernières et cela les avait beaucoup rapprochés. Lorsqu'elle posa son sac sur le sol, le bruit des trois livres qu'elle avait prit avec elle fit un son sourd. Elle eut un regard coupable envers son aînée: elle savait que ses soeurs n'aimaient pas quand elle venait les voir avec un tiers de sa bibliothèque. En s'installant, elle commença à tresser les cheveux de sa cadette, essayant d'ignorer le regard assassin de Trixie.

« Daisy n'est pas encore arrivée ? Tu voulais nous voir pour quoi ?? »


Code RomieFeather



“ 'Cause I wanna wrap you up, wanna kiss your lips ... I wanna make you feel wanted and I wanna call you mine. Wanna hold your hand forever and never let you forget it. Yeah, I, I wanna make you feel wanted”✰ heartless love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! EmptyMar 11 Fév - 16:47

Plus aucune réponse depuis septembre, j'archive  :bril: 
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

A family is not important, it's everything ♣ Bunnier Family !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-