AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

« I need somene to help me. » Frollo ft. Abigaelle Vide
« I need somene to help me. » Frollo ft. Abigaelle Vide
 

 « I need somene to help me. » Frollo ft. Abigaelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Abigaelle A. Blair

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Savoir enfin d'où je viens...
Faites place à la vedette
Abigaelle A. Blair
J'ai posé bagages ici le : 13/09/2013 Jouant le rôle de : Alice in Wonderland. Nombre de messages : 875 On me connait sous le pseudo : Asz. Un merci à : Tumblr ♥ Je suis fier(e) de porter l'avatar de : La sublime et divine Kathryn Prescott.
MessageSujet: « I need somene to help me. » Frollo ft. Abigaelle « I need somene to help me. » Frollo ft. Abigaelle EmptySam 28 Sep - 21:32




PV : FROLLO  & ABIGAELLE.
« I need somene to help me. »

Une  fleur. Une fleur si belle, si douce, si attrayante et colorée se tient face à moi. Sa taille est le triple de la mienne et par le plus beau des enchantements, elle me murmure de douces paroles, celles-ci étant même chantées. Mais, rien d’aussi beau ne peut durer trop longtemps. Je finis par me retrouver entourée, non plus par une mais plusieurs fleurs. Le nombre de tiges rigides et vertes se multiplie à vue d’œil autour de moi, me voilà à présent encerclée. Et leurs voix qui doublent de volume, qui deviennent stridentes, beaucoup trop pour mes tympans. Tout devient flou autour de moi et je me mets à hurler à mon tour, comme elles, suppliant le maître de cette scène de tout arrêter. Je ne peux plus rien supporter. Mes yeux, remplis de larmes, se dressent vers les fleurs qui me fixent d’un air à présent sadique. Que veulent-elles ? Pourquoi hurlent-elles ainsi ? J’étouffe, mon Dieu, j’étouffe…

Deux heures trente-deux du matin. L’espace qui m’entoure s’est vidé et je retrouve à présent la pénombre d’une des dernières nuits d’été. La fenêtre de ma chambre laisse l’air frais se glisser entre les mailles serrés du rideau me protégeant des doux rayons de la lune. Je me redresse, essoufflée. Je sens perler sur mon front les gouttes de sueur, preuve de ma peur. Celle-ci est même représentée dans mon dos, le long de ma colonne vertébrale, où mon chemisier de pyjama me colle à la peau. Je reprends peu à peu mon souffle. Je n’en peux plus. Non, je n’en peux plus de ces rêves immondes qui me valent des nuits massacrantes, des cernes noirs et des larmes en pleine nuit. Je me remets à sangloter, assise dans mon lit, n’arrivant toujours pas à savoir pourquoi je fais de tels rêves. D’où sortent ces songes qui me paraissent aussi intense que la réalité ?

Je ne veux plus dormir, non, s’en est trop. Je me lève d’un bond, sortant de mon lit à la hâte pour me réfugier dans ma salle de bain. J’allume la lumière et, pendant un quart de seconde, j’espère de tout cœur avoir le visage d’une jeune femme normale, qui fait des nuits paisibles et reposantes. Evidemment, la seule chose que je vois dans le miroir, ce sont des larmes, de la peur, des cernes et une pâleur rare. C’est là que je réagis enfin. Il me faut de l’aide. Je dois à tout prix régler ces soucis de cauchemars. Surtout que ce ne sont pas de simples songes qui finissent par passer. Non, ils sont là, bien tenaces et comblent chacune de mes nuits de malheur. Je me remets à pleurer en pensant à cette idée aberrante d’aller voir un psychologue. Il doit bien y avoir une autre solution, non ? Suis-je  vraiment obliger de me tourner vers cette débouchée, affreuse, du fauteuil et de l’inconnu qui m’écoute débiter des sottises plus grosses que moi ?

Soudainement, mes larmes s’estompent. Je viens de fouiller mon cerveau de tout ce qui pourrait m’aider à aller mieux, à renvoyer ces cauchemars de là d’où ils viennent. Et j’ai trouvé une solution. Dieu. Oui, j’ai toujours été croyante, j’ai grandie dans une famille catholique et j’ai toujours eu la foi tout au fond de moi. Ma bisexualité m’a brusquement éloigné de Dieu, étant donné que mes parents m’ont clairement dit que l’église ne m’accueillerait plus tant que j’aimerai aussi les femmes. Mais maintenant, il était temps de mettre ces paroles déplorables de côtés. Il me fallait de l’aide et j’espérais profondément que Dieu m’aiderait. A présent fixée sur la solution, je levais un regard déterminé à mon reflet. « Ils vont foutre le camp. » Disais-je en essuyant mes larmes, espérant que ces quelques mots effraient déjà mes cauchemars. « Ils vont même foutre le camp, maintenant ! »

Déterminée à faire fuir mes sombres démons, je m’habillais à la hâte, passant ensuite un coup de peigne dans mes cheveux afin d’être un minimum présentable, même si j’imaginais que je ne rencontrerai personne sur mon chemin. J’enfilais ensuite rapidement mes chaussures, attrapais mes clefs et, pleine d’énergie, je passais la porte de mon appartement afin d’affronter le froid de cette belle nuit. En route pour l’église de la ville. La lune brouillais mon esprit de ses troubles et j’humais avec intensité l’air frais de la douce pénombre. Quelques minutes plus tard, je poussais la grande porte lourde de l’église Saramon. Je sentais alors l’odeur des cierges et de l’eau bénite remplir mes narines. Comme c’est bon… Cela faisait tellement d’années que je n’avais pas mit les pieds dans une église. C’était si bon, si intense, si… pur. Je fis quelques pas lents, à peine audibles, le long de la nef, mes yeux dévisageant ce bâtiment si majestueux qui s’offrais à moi. Et rien qu’à moi, car personne n’était présent. J'étais seule et livrée à moi-même avec mes démons. Et avec Dieu. Et c’est ça qui me rassurait. Je pris place sur un banc et, dans un long soupir, je ferma les yeux.


STAY ❞

I'll give her one more time. We'll give you one more fight. Said one more line. There'll be a riot, cause I know you.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel C.R. Frollo

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Gabriel C.R. Frollo
J'ai posé bagages ici le : 11/06/2013 Jouant le rôle de : Frollo (team bossu de notre dame) Nombre de messages : 375 On me connait sous le pseudo : nenes (Inès) Un merci à : SWAN ; northern lights. ; tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Johnny Perfection Depp
MessageSujet: Re: « I need somene to help me. » Frollo ft. Abigaelle « I need somene to help me. » Frollo ft. Abigaelle EmptySam 12 Oct - 1:20


Saramon Church  † Abigaelle A. Blair & Gabriel C.R. Frollo
I need someone to help me.
 Dieu est père, mais il n'y a pas plus mère que lui, disait un Père de l'Eglise. Plus que les paroles, ce sont les larmes qu'il écoute et qu'il comprend.