AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

[Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep Vide
[Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep Vide
[Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep Vide
[Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep Vide
[Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep Vide
[Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep Vide
[Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep Vide
[Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep Vide
[Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep Vide
 

 [Stanidwen] •  I'd rather stay awake when I'm asleep

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
A.-K. Mirajane Tysee

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retourner à la mer // Fonder une famille.
Faites place à la vedette
A.-K. Mirajane Tysee
J'ai posé bagages ici le : 02/05/2013 Jouant le rôle de : Adella, Fille du roi Triton, Princesse d'Atlantica et Soeur d'Ariel Nombre de messages : 918 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : rose adagio pour l'avatar & Tumblr pour les gif & nenes pour le crackship. Les chansons sont de Disney et la signature de ma merveille petite Sea <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Natalie Wonderful Dormer.
MessageSujet: [Stanidwen] •  I'd rather stay awake when I'm asleep [Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep EmptyMar 22 Oct - 9:34

Toi, console moi, garde moi encore une nuit si tu as l'envie ...
Stanislav ∞ Kerridwen


Lorsqu'elle tourna la clée dans la porte de sa chambre, elle repensa à cette merveilleuse journée qu'elle avait vécut aujourd'hui. Alors qu'elle pensait que la soirée qu'elle avait passé avec Stan l'autre jour n'était dut qu'à la présence de l'alcool dans leurs veine, celui qui peuplait ses pensées venait de lui faire la plus belle des surprises. C'était avec beaucoup de joie qu'elle l'avait vu au parc aquatique, là où elle travaillait, en dehors de la ville. Après une soirée digne d'un rêve, Kerridwen avait profité de l'absence de sa colocataire pour amener Stan à venir passer la fin de soirée avec elle. Elle s'étonnait encore de la façon avec laquelle leur relation avait évolué. Il y a une semaine encore, elle était seule, jalousant sa petite soeur dont la vie de famille était déjà fort remplie. Et puis, il avait été là quand elle avait eut besoin de lui, ce soir où, en larme, elle l'avait appelé. Il avait accourut jusqu'à son appartement et, à cet instant elle ne regrettait absolument pas son appel à l'aide. Depuis, elle avait l'impression de vivre un rêve éveillé. Avec lui.

Elle poussa la porte de l'appartement, laissant Stan entrer avant de refermer derrière elle. Elle posa son sac et son manteau et invita son amoureux à faire de même. L'absence de bruit en provenance de la chambre d'Annab'ella lui assura qu'ils étaient seuls: sa nouvelle colocataire était une vielle amie que Kerridwen avait rencontré au travail. Lorsque Tramp et Alejandro avaient déménagés, c'était naturellement qu'elles avaient emménagé toutes les deux. En apparence calme, Kerridwen pensait trouver Annab'ella très souvent chez elles; mais la demoiselle semblait avoir une vie sociale très remplies et il était rare qu'elles passent une soirée tranquille à l'appartement: entre les sorties de l'ex sirène et celle de la Princesse, la vie à l'appartement était animé ! Malgré son attachement à sa nouvelle colocataire, Kerridwen était contente d'avoir leur dortoirs pour elle et Stan. Elle n'aimait pas faire tenir la chandelle aux autres et elle ne comptait absolument pas se séparer de son amoureux. Pas ce soir en tout cas.

Alors qu'ils venaient enfin de se poser tranquillement, elle ne put s'empêcher de glisser ses doigts dans les mèches brunes de son petit ami: elle adorait faire cela, elle adorait également cette petite mèche blanche qu'il gardait. Elle aimait l'idée d'avoir un moment de tendresse avec lui après la journée qu'ils avaient passé, après les heures de doute qu'ils avaient connu suite à la dernière soirée qu'ils avaient passé ensemble. Bien qu'elle aima Stan, elle ne put s'empêcher, à son réveil, de penser qu'il pourrait regretter: en partant de bonne heure au travail, elle lui avait laissé une porte de sortie dont il n'avait pas voulu. Mais les quelques jours qui avaient, par la suite, passé l'avait effrayé: pas d'appel, ni de message, peut être avait-il changé d'avis ? Alors elle s'était plongée dans son travail pour oublier, oublier qu'elle était seule ... Jusqu'à ce soir ...
Poussée par la joie d'être avec lui, elle attrapa les côtés de son haut et l'attira à elle, l'embrassant passionnément.



Code by Silver Lungs


“ L'amour a percé mon coeur et l'argent n'fait pas le bonheur. Mais j'attend un être charmeur, mon marin riche et sans peur !”✰


Dernière édition par A. Kerridwen Tysee le Lun 24 Fév - 14:44, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: [Stanidwen] •  I'd rather stay awake when I'm asleep [Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep EmptyMar 10 Déc - 1:45

You're my light when it gets dark, you're always in my heart. You're my brightest morning star.
Kerridwen & Stanislav
Je n'arrivais pas encore totalement à réaliser ce qu'il s'était passé cette après-midi. Je me revoyais quelques heures plus tôt prendre mon courage à deux mains pour me rendre au parc aquatique. J'étais si peu sur de moi. J'avais si peur de la réaction qu'elle pourrait avoir en me croisant là bas. A vrai dire je n'étais même pas sur de la croiser. L'idée d'un échec ne me faisait à vrai dire pas vraiment peur, je me disais que si je ne la croisais se serait de la faute au destin et au moins j'aurais pu continuer à vivre d'illusion en me persuadant d'avoir tout tenter pour être à ses côtés. Mais je n'ai pas eu besoin de le faire. Je l'ai croisée. Ses grands yeux clairs, son air surpris et néanmoins heureux, sa magnifique chevelure, sa perfection la plus totale. Elle m'était apparut encore plus belle que dans mes souvenirs, comme si la chose était possible. J'avais été si content quand enfin j'avais compris que cette nuit que nous avons passé tout les deux n'était pas une erreur, n'était pas due qu'au jeu d'alcool que nous avions entreprit. Elle semblait en avoir autant envie que moi et cette idée me comblait de bonheur. Nous avions passé une si belle soirée ensemble que je n'imaginais pas qu'elle puisse s'arrêter. Aussi, quand elle me fis par de l'absence de sa coloc', quand elle me proposa de l'accompagner jusqu'à chez elle, je n'hésitais pas un instant. J'aurais tout fait pour ne pas la quitter.
Je la suivis donc chez elle, ne détachant pas mon regard d'elle. J'avais du mal à réaliser qu'elle était là, à mes côtés comme j'en avais eu envie depuis certainement la première fois que j'avais posé les yeux sur elle. Elle m'était apparue comme merveilleuse et très vite je m'étais interdit de penser que je pourrais avoir une chance de lui plaire. Et pourtant, c'était moi ce soir qui passait la porte de son appartement. Moi qui pus remarquer que nous y étions seuls ce soir là. Moi qui ôta mon manteau et la suivie pour m'installer sans la moindre hésitation. Je n'avais plus peur, je n'avais plus de doute parce qu'elle était radieuse et qu'elle était à mes côtés. C'était moi qu'elle regardait ce soir et sentir ses yeux posés sur moi me rendait si serein que j'aurais voulu que cela dure pour toujours. Sa main dans mes cheveux, je me contentais de fermer les yeux pour apprécier le moment. Elle en avait pris l'habitude et j'adorais ça. C'était si agréable de sentir ses doigts délicats se balader au hasard de mes mèches. Et soudain, je la sentis s'agripper à mon tee-shirt, m'attirant vers elle, déposant ses lèvres sur les miennes. Sentant un frisson me parcourir le corps à son contact, glissant ma paume sur sa joue. Me détachant de ses lèvres, j'accolais mon front au sien, scrutant son visage de si près, tentant d'en analyser chaque détail pour le fixer dans mon esprit éternellement. Elle semblait plus belle à chaque instant et je me demandais si c'était l'amour qui jouait sur ma vision des choses ou si tout le monde pouvait s'en rendre compte. Quoi qu'il en soit, ils pouvaient bien le remarquer, ce soir il n'y avait qu'elle et moi et je n'étais certainement pas prêt à la partager. « Tu es magnifique » lui soufflais-je en laissant mon pouce se promener sur sa joue infiniment douce. Et, glissant mon autre main dans le creux de ses reins, je la rapprochais un peu plus de moi, sentant son corps collé au mien, tentant de connecter chaque parcelle de ma peau à la sienne. Embrassant le bord de ses lèvres je continuait jusqu'à la naissance de son cou, sentant la fraicheur de sa peau, respirant avec bonheur son parfum, perdant la vue dans sa chevelure. Puis, je me remis face à elle, retrouvant son visage, ne pouvant pas rester sans lui trop longtemps. J'avais l'esprit flou, ma vue n'était plus très sure. Jamais aucune fille ne m'avait fait sentir ainsi, tout était si différent avec elle, tout était tellement plus intense et tellement plus beau. Je pouvais sentir mon coeur battre anormalement dans ma poitrine et si j'avais été si sur de moi, mes gestes auraient été plus contrôlés, mais elle avait cette capacité à me rendre fou rien qu'en étant elle même. Alors, à nouveau, comme seul remède à mon bonheur, je rejoignis ses lèvres, l'embrassant avec bonheur, la serrant contre moi, caressant tendrement son dos, tentant simplement d'apprécier le moment sans y réfléchir.
Code by Silver Lungs



If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.

Revenir en haut Aller en bas
A.-K. Mirajane Tysee

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retourner à la mer // Fonder une famille.
Faites place à la vedette
A.-K. Mirajane Tysee
J'ai posé bagages ici le : 02/05/2013 Jouant le rôle de : Adella, Fille du roi Triton, Princesse d'Atlantica et Soeur d'Ariel Nombre de messages : 918 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : rose adagio pour l'avatar & Tumblr pour les gif & nenes pour le crackship. Les chansons sont de Disney et la signature de ma merveille petite Sea <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Natalie Wonderful Dormer.
MessageSujet: Re: [Stanidwen] •  I'd rather stay awake when I'm asleep [Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep EmptyJeu 19 Déc - 1:10

Toi, console moi, garde moi encore une nuit si tu as l'envie ...
Stanislav ∞ Kerridwen


En ce levant ce matin là, jamais Kerridwen n'aurait pensé que la journée se terminerait aussi bien: elle était dans les bras de celui qu'elle aimait, à l'embrasser comme s'il n'y avait pas de lendemain. Il était loin, le temps où, sirène, elle se plaignait auprès de ses soeurs de ne pas avoir de petit ami. Loin, l'époque où elle regardait la famille de sa soeur, cachée derrière un rocher, envieuse de tant de bonheur. Mais aujourd'hui, tout cette jalousie qu'elle avait put ressentir s'envolait au simple toucher des lèvres de Stan sur les siennes. Tant de gens, dans cette ville, n'avait trouvé l'amour dans leur monde. Pour la romantique petite sirène, c'était un signe du destin. Quelque part, ce sortilège avait de bons côtés. La perte de ses nageoires avait été un déchirement, mais le bonheur qu'elle trouvait auprès de Stanislav compensait toutes les pertes du monde. Chaque seconde, depuis qu'elle l'avait aperçut au parc, elle remerciait le ciel de lui avoir rendu son amour, chaque seconde elle se demandait comment elle avait put survivre 3 jours sans lui. Le sentir contre elle était le plus grand des bonheurs du monde, et elle ne contait pas le laisser repartir comme ça. Le baiser qu'il lui rendit fut la preuve que, lui non plus, n'avait pas l'intention de regagner sa chambre maintenant. Elle eut un sourire: il lui faisait tout oublier, sa famille, sa vie de sirène, toutes les relations qu'elle avait put avoir avant. Elle le lâcha quelques instant pour se diriger vers l'intérieur de l'appartement. Les parois de l'entrée étaient fines et elle ne voulait pas qu'une personne passant dans le couloir n'entende leur étreinte passionnée. Le voir dans ce décors familier lui rappela les souvenirs du début de semaine.
C'était fortement éméchée qu'il l'avait trouvé, elle avait lancé ce jeu débile et à présent, elle était en train de le pousser sur son canapé. La vie prenait des tournures étranges ... Elle sentit la pince qui maintenait ses cheveux glissée le longs de ses boucles brunes, entrainée par la main du jeune homme. Elle s'assit sur ses genoux, face à lui, l'embrassant encore et encore, trop heureuse de le savoir enfin à elle. Ivre du bonheur de savoir qu'elle n'avait pas été la distraction d'une soirée, de savoir qu'il ne regrettait rien de ce qui s'était passé entre eux quelque jours auparavant. La chaleur prenant peu à peu possession de son corps, elle retira la fine veste qu'elle portait sur les épaules, la laissant glisser sur ses bras jusqu'à entendre le doux bruit du tissus rencontrant le sol de la pièce. Caressant sa nuque, elle profitant de la passion du moment, passion qui les avait mené sur ce canapé en cette soirée. Un éclair de lucidité la traversa alors qu'elle sentait les mains de son compagnon sur sa taille. Tout avait été si rapide entre eux: la semaine précédente, ils n'étaient qu'amis, poussés par Alana pour se déclarer leur flamme et aujourd'hui elle s'apprêtait à le violer dans son salon. Elle rompit leur baiser et le regarda, les yeux encore assombris par le désir qu'il faisait naitre en elle. Elle ne pouvait pas le garder comme ça ... Pas sans lui laisser, une nouvelle fois une porte de sortie. Elle ne voulait pas souffrir encore. Elle ne voulait pas qu'on lui piétine le coeur encore une fois. Surtout que pour la première fois de sa vie, elle ressentait quelque chose de plus fort que tout ce qu'elle avait put vivre jusqu'alors. Et c'était justement ces sentiments qui risquaient de lui faire du mal. Si jamais elle n'était qu'une passade, elle ne le supporterait pas. Pas maintenant qu'elle tombait vraiment amoureuse.
"Attends"Son regard semblait tout aussi brumeux que le sien. Il ne semblait pas avoir fait le même chemin qu'elle et lui affichait un air d'incompréhension. Immédiatement, elle se traita, intérieurement, d'idiote. Elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle ne le désirait pas ... Elle se rattrapa rapidement. "Si tu veux partir, si ... Si je ne suis qu'une histoire parmi d'autre pour toi ... Pars maintenant. Car après, je ne pense pas être capable de te regarder me laisser."
Elle avait dit cela avec tout son coeur, sincère dans sa proposition. S'il partait maintenant, ils pourraient encore être amis ... Mais après, il serait trop tard. C'était sa manière de s'offrir à lui, coeur, corps et âme. Sa manière de lui demander d'être exclusivement à elle tout comme elle lui promettait qu'elle ne serait qu'à lui.

Code by Silver Lungs


“ L'amour a percé mon coeur et l'argent n'fait pas le bonheur. Mais j'attend un être charmeur, mon marin riche et sans peur !”✰


Dernière édition par A. Kerridwen Tysee le Lun 24 Fév - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: [Stanidwen] •  I'd rather stay awake when I'm asleep [Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep EmptySam 15 Fév - 12:51

You're my light when it gets dark, you're always in my heart. You're my brightest morning star.
Kerridwen & Stanislav
C'était comme un rêve, comme trop beau pour être vrai. Si je m'étais écouté, je n'y aurais surement pas cru. Nous étions là, chez elle, seuls. Je l'avais pour moi, rien que pour moi et rien n'aurait pu me faire plus plaisir. Elle s'était installée sur mes genoux et la sentir là me rendait tout chose. Même si je ne pouvais l'avouer, j'avais surement du rêver de ce moment depuis la première fois où j'avais croisé son regard. Ses longs cheveux l'encadraient comme pour la rendre encore plus belle et lorsqu'elle laissa glisser son gilet sur ses bras délicats, je sentie une boule passionnée se former dans le creux de mon ventre. J'avais encore du mal à réaliser tout ce qui ce passait, toute l'attention qu'elle m'accordait à moi, la petite chauve-souris blanche, toute l'affection dont elle débordait à mon égard. Tout devenait très flou, elle avait une capacité folle à me déconnecter totalement de la réalité. Son parfum m'enivrait, m'empêchant de réfléchir, d'être cohérent. Le désir s'infiltrait dans ton mon corps à mesure que mes lèvres rejoignaient les siennes. J'aurais pu lutter, tenter d'y voir plus clair, mais à quoi bon ? C'était si agréable que je n'aurais voulu stopper cet instant pour rien au monde.
Mais alors que je me laissais aller à ne plus penser à rien, la tête vide de toute réflexion, remplie simplement de tout le bonheur qu'elle m'apportait, elle sépara ses lèvres des miennes, je ne pu retenir un petit grognement de mécontentement. Elle se recula et me fixa un instant d'un air étrange avant de rompre le silence. « Attends » J'haussais un sourcil surpris. J'avais du faire quelque chose de mal, je n'avais pas été assez doux ? Pas assez intentionné ? J'ignorais ce qui pouvait bien lui traverser l'esprit mais je ressentais la distance qu'elle avait mise entre nous comme un vent glacial me privant de la chaleur de son corps. Elle avait peut-être changé d'avis, elle avait surement enfin ouvert les yeux, se rendant compte que je n'étais pas assez bien pour elle, elle me demanderait de partir, d'oublier et elle aurait surement raison. Mais il me fallait quand même une explication, aussi je posais mes yeux sur elle, les laissant transmettre mon incompréhension face à la situation. « Si tu veux partir, si ... Si je ne suis qu'une histoire parmi d'autre pour toi ... Pars maintenant. Car après, je ne pense pas être capable de te regarder me laisser. » Elle était si sincère, sa voix si douce et en même temps empreinte d'une légère angoisse que je pus déceler aussi dans son regard que je me sentis immédiatement bête d'avoir pu penser qu'elle voulait simplement me foutre à la porte. Je lui souris, attrapant ses mains, je les glissais autour de mon cou, pour ensuite repasser mes bras autour de sa taille, l'attirant de nouveau à moi, pour combler cet espace insoutenable qu'elle avait crée. Caressant doucement son dos, je plongeais mes yeux dans les siens et lui répondis dans un murmure qu'elle seule pouvait entendre. « Je n'ai envie d'aller nulle part. » J'aurais voulu trouver les mots justes pour lui faire comprendre que je ne pouvais rêver de meilleur endroit, de meilleure compagnie, de meilleur moment. « Ni maintenant, ni jamais. Kerri, je te le promets, tant que tu voudras de moi, je resterais à tes côtés. » L'embrassant avec envie, je me promettais en mon fort intérieur de ne jamais trahir ces mots, de toujours tout faire pour la rendre heureuse et de ne jamais l'abandonner. Je l'empêcherai de douter parce qu'elle était si belle quand elle était sure d'elle.
La serrant contre moi, je me relevais doucement, la portant sans grande difficulté. Pourtant, c'est d'un pas légèrement mal assuré que je nous emmenai jusqu'à sa chambre. C'était comme se retrouver face à sa plus grande envie et être tellement heureux que toute vos capacités s'évaporent. Pourtant, délicatement, je réussis à l'asseoir sur son lit sans problème, rassuré néanmoins de ne pas avoir provoqué de catastrophe. Caressant un instant ses cheveux avec tendresse, je finis par passer une main sous mon tee-shirt pour le retirer. Face à elle, torse nu, je pris une petite seconde de réflexion. Encore ce foutu manque de confiance qui me revenait en pleine face. Peut-être qu'elle serait déçue, peut-être qu'elle aura sur estimé ce moment et que je ne serais pas à la hauteur. Mais recroisant son regard, je balayais mes craintes, je lui avais promis d'être là pour elle, tant qu'elle serait à mes côtés, et pour l'instant, elle ne s'était pas encore enfuit en courant. Alors rejoignant ses lèvres une nouvelle fois, je finis par m'allonger au dessus d'elle.

Code by Silver Lungs



If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.

Revenir en haut Aller en bas
A.-K. Mirajane Tysee

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retourner à la mer // Fonder une famille.
Faites place à la vedette
A.-K. Mirajane Tysee
J'ai posé bagages ici le : 02/05/2013 Jouant le rôle de : Adella, Fille du roi Triton, Princesse d'Atlantica et Soeur d'Ariel Nombre de messages : 918 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : rose adagio pour l'avatar & Tumblr pour les gif & nenes pour le crackship. Les chansons sont de Disney et la signature de ma merveille petite Sea <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Natalie Wonderful Dormer.
MessageSujet: Re: [Stanidwen] •  I'd rather stay awake when I'm asleep [Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep EmptyLun 24 Fév - 18:33

Toi, console moi, garde moi encore une nuit si tu as l'envie ...
Stanislav ∞ Kerridwen



« Je n'ai envie d'aller nulle part. » Elle eut l'impression de sentir son coeur éclater alors qu'il prononçait les seuls mots qu'elle voulait entendre. Comme s'il avait été capable de lire dans ses pensées. Ce qu'il y avait entre eux était tellement fort qu'elle se demanda, l'espace d'un instant, si elle serait capable de vivre sans lui. C'était une obsession qui revenait sans cesse: elle pensait sans adret à ce qu'il se passerait si elle retrouvait ses nageoires, à ce qu'elle ferait si elle ne pouvait plus jamais le voir. Son ancienne vie et son grand amour étaient totalement incompatible: il appartenait à un monde qu'elle n'aurait jamais imaginé exister et elle, vivait sous la surface de l'eau. Cela l'a hantait au point de lui donner d'affreux cauchemars. « Ni maintenant, ni jamais. Kerri, je te le promets, tant que tu voudras de moi, je resterais à tes côtés. » Ce fut ses mots qui lui permirent de comprendre pourquoi Ariel les avait quitter des années auparavant. Elle n'avait jamais accepté l'idée que sa petite soeur adorée ne parte pour cet humain, mais à présent, elle ne pouvait que suivre la même voie. Elle imaginait bien Sébastien lui sortir une phrase semi-philosophique comme il le faisait tout le temps. Elle sentit son coeur manquer un battement alors qu'il la soulevait dans ses bras. Quasiment écarlate, elle se cacha le visage contre le torse de son amoureux tout en enroulant ses bras autour de sa nuque pour ne pas tomber. Elle avait l'impression d'être réellement une princesse près de lui. Non pas pour la couronne que son sang lui apportait de juste droit, mais bien pour l'attention dont il la couvrait et qu'elle n'avait jamais ressentit avec personne d'autre. Oui, pour elle, il ne pouvait y avoir d'autre grand amour à part lui, et combien d'homme connaissaient la puissance de l'amour d'une sirène. Elle sentit les épaisses couvertures de son lit lorsqu'il la déposa avec la plus grande douceur du monde: elle avait du mal à imaginer qu'ils avaient été là quelques jours auparavant, lors de cette nuit où elle lui avait avouer ce qu'elle ressentait pour lui et réciproquement. Elle était sur un petit nuage dont elle souhaitait ne jamais redescendre: Stan était son éternel amour, elle en était persuadé. « Alors prépare toi car je ne compte pas te laisser partir ! » Oh que non ! Elle le garderait près d'elle pour toujours. Malgré ce qu'il lui avait confessé quelques jours auparavant, elle ne comptait pas laisser cet homme dont il avait été si proche lui enlever son amoureux ! Promesse de sirène ! Elle se battrait envers et contre tout pour qu'il ne soit qu'à elle ! Dans un élan de possessivité, elle le serra contre elle, l'embrassant comme s'il n'y avait pas de lendemain. Les gestes qu'ils avaient l'un pour l'autre lui parurent presque naturels alors qu'une montagne de vêtements commençait à s'installer au pied du lit, avec le tee-shirt de Stan pour base, et qu'ils profitaient de cette intimité durement acquise pour profiter pleinement l'un de l'autre. Ce n'était peut être pas la première fois qu'elle avait ce genre de relation avec un homme, mais le simple toucher qu'il posait sur elle suffisait à la faire frissonner. Elle avait l'impression d'avoir 15 ans ! Avec du recul, elle se sentait stupide d'avoir eut peur qu'il ne veuille pas d'elle: il lui avait suffisamment prouvé le contraire en venant jusque sur son lieu de travail.

Il avait beau être ce qu'Attina appelait "un mauvais garçon", elle se sentait tellement bien dans ses bras. Elle avait l'impression que tout lui souriait quand il était proche d'elle. Elle glissa ses mains sur la peau dénudé de son petit ami, appréciant sa douceur. Elle ressentit soudainement le besoin de lui exprimer ce qu'elle ressentait « Je t'aime Stan » avant de se laisser totalement aller à l'amour qu'elle lui portait.

Spoiler:
 

Code by Silver Lungs


“ L'amour a percé mon coeur et l'argent n'fait pas le bonheur. Mais j'attend un être charmeur, mon marin riche et sans peur !”✰
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: [Stanidwen] •  I'd rather stay awake when I'm asleep [Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep EmptyMer 9 Juil - 1:42

You're my light when it gets dark, you're always in my heart. You're my brightest morning star.
Kerridwen & Stanislav
« Alors prépare toi car je ne compte pas te laisser partir ! » Je ne pus m'empêcher de sourire. Mon visage et mon corps tout entier devaient rayonner de bonheur à cet instant précis. Si j'avais décidé de rester au près d'elle, rien ne me disait qu'elle m'y autoriserait avant qu'elle ne prononce ces quelques mots. Il n'y avait aucune sensation plus agréable que le fait de se sentir à sa place, accepté par quelqu'un, aimé par quelqu'un. C'est un sentiment que j'ai toujours eu du mal à ressentir. Ma vie passée, mon enfance m'avait empêché d'y gouter. La petite chauve-souris blanche que j'étais n'était pas la bienvenue dans sa famille, elle n'avait pas de place, pas d'amour. Et même aux côtés de Rasputin, j'avais  beau avoir trouvé une utilité, je ne pouvais pas prétendre à un amour sincère ou même à une pointe d'affection. C'était ce que j'appréciais le plus depuis que j'étais devenu un homme. Pouvoir me faire une place, pouvoir compter aux yeux de quelqu'un. Et quand ces yeux étaient ceux clairs et rieurs de ma belle Kerridwen, le monde ne pouvait pas être plus beau. J'avais du mal à rester concentré, à ne pas m'évanouir de bonheur d'être là avec elle à cette instant précis. Au fur et à mesure que nos deux corps se dénudaient, je ressentais une boule se former tout à l'intérieur de mon être. Je ne pouvais pas mentir et prétendre que c'était la première fois que je me retrouvais dans ce genre de situation. Mais jamais, jamais je n'avais ressenti ça. Je savais qu'elle en était la seule responsable, il n'y avait qu'elle pour avoir cet effet sur moi. Le cerveau embrumé, les yeux émerveillés, je tentais pourtant de ne pas passer pour un incapable. Mettant dans chaque geste, dans chaque regard, dans chaque baiser tout l'amour, la tendresse et l'affection que j'avais pour elle. Il parait que certaines émotions n'ont pas besoin de mots pour se transmettre et j'étais persuadé que la joie que je ressentais à cet instant précis se lisait sur mon visage, sur mon corps tout entier.
Et quand elle posait ses mains douces et fragiles sur moi, je ressentais un agréable frisson me parcourir, atteignant chaque infime partie de mon être. Je me sentais comme faisant partie d'un autre monde quand ses mots résonnèrent à mes oreilles. « Je t'aime Stan » L'espace d'un instant, je fus comme bloqué, interloqué, cessant de bouger, voir même de respirer. Comme frappé par un sentiment d'irréalité. Il me fallu quelques brèves secondes pour comprendre que je ne rêvais pas et que ces mots étaient bien sortit de ces lèvres incroyablement délicates. J'affichais surement un air niais mais peu m'en importait. Je lui souris, glissant ma main sur sa joue, le long de son cou, derrière sa tête, rapprochant mon visage du sien. Fixant mon regard dans le sien, homme le plus heureux du monde je répondais dans un murmure. « Je t'aime aussi. » Tout me semblait à présent tellement plus simple. Elle n'aurait rien pu dire d'autre pour me faire me sentir plus heureux. Si il restait en moi un soupçon de manque de confiance, il s'était envolé en même temps qu'elle prononçait ces quelques mots. Bien sur il reviendrait surement avec le temps, mais durant un instant, je me sentais pousser des ailes. Brûlant de désir, d'amour et de passion je l'embrassais avec envie, baladant mes mains tendrement sur sa peau lisse, collant mon corps au sien, oubliant tout pour simplement éprouver le plaisir de l'instant. Pour être tout à fait honnête, je ne savais pas très bien ce que j'étais entrain de faire, c'était comme si mon cerveau c'était mis en pause, laissant mes membres se contrôler par eux même, ma bouche s'affoler à son contact. Tout ce qui se déroulait dans ma tête n'était que la répétition de sa voix prononçant ces quelques mots mélangé à toutes les sensations si agréables qui s'emparaient de moi à cet instant. L'esprit vague, le coeur amoureux, dans l'excitation de l'instant, je laissais échapper. « Epouse moi. »  

Code by Silver Lungs



If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.

Revenir en haut Aller en bas
A.-K. Mirajane Tysee

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Retourner à la mer // Fonder une famille.
Faites place à la vedette
A.-K. Mirajane Tysee
J'ai posé bagages ici le : 02/05/2013 Jouant le rôle de : Adella, Fille du roi Triton, Princesse d'Atlantica et Soeur d'Ariel Nombre de messages : 918 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : rose adagio pour l'avatar & Tumblr pour les gif & nenes pour le crackship. Les chansons sont de Disney et la signature de ma merveille petite Sea <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Natalie Wonderful Dormer.
MessageSujet: Re: [Stanidwen] •  I'd rather stay awake when I'm asleep [Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep EmptyJeu 10 Juil - 22:44

Toi, console moi, garde moi encore une nuit si tu as l'envie ...
Stanislav ∞ Kerridwen



« Epouse moi. » Les mots arrivèrent à son esprit et, dans une seconde qui lui sembla être un siècle, prirent un sens auquel elle n'arrivait pas à croire. Elle eut un gros blanc et se détacha soudainement de lui, fixant son regard dans le sien, les lèvres encore gonflées des baisers enflammés qu'ils s'échangeaient quelques secondes auparavant. Toujours assise sur les genoux de son petit ami, ses mains contre les épaules de ce dernier imposait une distance qu'elle trouvait indispensable au retour imminent de son cerveau et de sa raison. La folle passion du moment semblait s'être éteinte comme un feu de cheminé après un arrosage en règle et la jeune sirène resta interdite, totalement paralysée par l'étonnante proposition de son amoureux. « ... T'es sérieux là ? » Son coeur ignorait comment il devait réagir entre la surprise totale et ce qui semblait être une joie sans égale. Adella n'avait, de son passé de sirène, jamais pensé se marier: on attendait cela d'Attina, l'aînée, qui devait régner et assurer une descendance au trône d'Atlantica. A la limite, à Aquata, la seconde, au cas où la première n'y parviennent pas ... Mais elle avait toujours pensé rester vieille fille, observant de loin sa nièce sur la plage de sable blanc, papillonnant à droite et à gauche avec quelques charmants tritons sans qu'il n'y ait plus. Certes, le mariage d'Ariel l'avait un peu chamboulé, mais contrairement à sa soeur, elle s'imaginait mal en quête du prince charmant sur la terre ferme et préférait de loin les méandres du célibat pourvu que l'appel de l'océan comble encore son coeur esseulé. Sa vie humaine, elle l'avait commencé de la même manière, ayant quelques relations plus ou moins suivies mais sans jamais imaginer qu'on puisse, un jour, lui proposer un tel engagement. Longtemps elle avait pester contre le mariage, décrétant qu'elle même ne deviendrait jamais "victime de ce complot" mais aujourd'hui, alors que le regard de Stan semblait on ne peut plus sérieux, tout se remettait en question dans son esprit. Que pouvait-elle faire ? Dire ? Penser ? Elle savait que Stan l'aimait sincèrement, mais étaient-ils prêts à quelque chose d'aussi ... Grand ?

Elle prit conscience que son soudain sérieux devait sembler perturbant et un sourire tendre se dessina sur ses lèvres alors qu'elle laissait ses mains reprendre leur place derrière la nuque de sa chauve-souris adorée. Dans une étreinte tendre et mille fois plus chaste que les précédentes, elle respira son parfum, se demandant si ce qu'elle s'apprêtait à dire ne déclencherait pas une bombe à l'autre bout de la ville. « J'en serais plus que ravie » murmura-t-elle à l'oreille de son beau brun avant de l'embrasser une nouvelle fois. C'était rapide, sans doute complètement insensé et irresponsable, mais c'était à leur image: à la fois intense et surtout emplis d'un amour infini. Elle n'aurait jamais put refuser, elle l'aimait beaucoup trop pour cela et l'idée de l'avoir rien qu'à elle lui déclenchait une série de papillon dans le ventre qui lui rappelait ce qu'elle avait ressentit la première fois qu'elle l'avait vu. Elle était à lui et il était à elle, c'était ainsi depuis le premier jour ... Intérieurement, elle s'entendit rire: qui aurait put croire qu'une sirène si réfractaire à l'engagement, par peur d'être blessée sans doute, puisse accepter une demande en mariage aussi rapidement. Ses lèvres trouvèrent à nouveau celle de Stan et, chuchotant tout contre, elle apprécia cette sensation de bien-être qui s'insinuait dans tout son corps « Et toi ? Tu voudrais rester avec moi pour l'éternité ? » Car c'était bien ainsi qu'elle voyait le mariage: comme celui de ses propres parents: amoureux jusqu'à la fin, ensemble envers et contre tout. Elle savait qu'avec Stan à ses côtés, elle pouvait affronter des tempêtes ...



Code by Silver Lungs


“ L'amour a percé mon coeur et l'argent n'fait pas le bonheur. Mais j'attend un être charmeur, mon marin riche et sans peur !”✰
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav N. Bartok

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: être un homme meilleur
Faites place à la vedette
Stanislav N. Bartok
J'ai posé bagages ici le : 09/05/2013 Jouant le rôle de : Bartok (team Anastasia) Nombre de messages : 1306 On me connait sous le pseudo : nenes Un merci à : Box&Shock + nenes + northern lights. + tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ed Hot Westwick
MessageSujet: Re: [Stanidwen] •  I'd rather stay awake when I'm asleep [Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep EmptyDim 2 Nov - 3:09

You're my light when it gets dark, you're always in my heart. You're my brightest morning star.
Kerridwen & Stanislav
Quel con. Les mots étaient sortis sans que je ne puisse les retenir, sans que je ne puisse les ravaler. À la seconde même où je les prononçais, j'avais envie de remonter le temps pour m'empêcher d'être aussi stupide. Pour qui allait-elle me prendre ? Quelques jours de relation et déjà, je gâchais tout. Elle s'était arrêtée net. Je voyais sur son visage l'incompréhension qui la tiraillait. J'avais envie de disparaitre sous la honte. Il fallait être fou pour dire ce genre de chose comme ça. J'aurais pu éclater de rire pour détendre l'atmosphère, faire comme s'il ne s'agissait que d'une blague de mauvais gout. Il y aurait eu un instant de malaise et peut-être aurions-nous pu continuer sans plus de questions. Mais étrangement, je me rendis compte que j'étais bloqué. Pendu à ses lèvres, espérant une réponse. Pauvre nul, c'est elle qui va se mettre à me rire au nez. « ... T'es sérieux là ? » Et voilà. À quoi je m'attendais de toute façon ? Baissant les yeux de honte, je commençais à sentir le malaise m'envahir. Comment allais-je pouvoir me sortir de cette situation sans tout foutre en l'air ? J'étais étonné qu'elle ne se soit pas encore enfuie en courant, m'insultant de tous les noms. Je haussais timidement les épaules dans un geste quasi-imperceptible. Que dire à présent ? Nous étions toujours assis tous les deux, elle sur mes genoux, nos vêtements enlacés dans un joyeux bordel sur le sol, mais nos deux êtres pourtant si distants à ce moment précis. C'était la folie à l'intérieur de mon esprit. Il fallait que je trouve quelque chose pour mettre fin à ce silence gêné qui s'installait doucement. Ça m'apprendra à me lancer dans des demandes en mariage improvisées. On ne m'y reprendra plus, ça c'est sûr.
Et pourtant, je finis par sentir ses bras s'enrouler autour de mon cou, ses mains délicates venir se poser à l'arrière de ma nuque. En une fraction de seconde, je relevais le regard vers elle. Elle ne semblait pas fâchée. Un sourire traversait son visage. Elle semblait rayonner. À nouveau, elle était dans mes bras, elle n'avait rien besoin de dire que déjà, je me sentais apaisé. L'avoir là, près de moi était un soulagement. Peut-être avait-elle décidé de ne pas répondre, mais en tout cas, elle ne semblait pas m'en vouloir. Et alors que je m'estimais simplement heureux de ne pas l'avoir perdue, sa voix raisonna à mon oreille. « J'en serais plus que ravie » Je ne compris pas bien tout de suite le sens de ses paroles, ses lèvres sur les miennes me firent perdre la raison quelques secondes avant de me rendre compte qu'elle avait accepté. Je la regardais incrédule, un sourire niais fixé sur le visage, incapable de bouger ou de rajouter la moindre parole. J'avais l'impression que tout ça était faux, trop beau pour être vrai. Bien sur beaucoup auraient trouvé que cet engagement était trop lourd à porter, que nous n'étions pas prêts et qu'un mariage si rapide serait surement voué à l'échec. Mais je n'en croyais rien. Lorsque l'on trouve la bonne personne, on le sait. Je ne m'étais jamais senti aussi proche de personne que d'elle. La première personne dont j'avais eu envie de partager la vie avait surement été Rasputin, mais cette sensation était toute différente de celle que je ressentais à ce moment précis. Rasputin n'avait été qu'un tyran, même s'il m'avait aidé, il fallait l'avouer. Avec Kerri, je sentais que je pourrais être heureux, simplement heureux. Bien sur la vie n'est pas toujours facile, tout n'était pas simple, mais en regardant dans ses yeux, je savais que si nous étions ensemble, nous pouvions surmonter toutes les épreuves.
Lorsque ses lèvres rejoignirent à nouveau les miennes je sortis de mon immobilité, passant une main derrière son dos, la rapprochant encore plus, si possible, de moi. « Et toi ? Tu voudrais rester avec moi pour l'éternité ? » Son souffle chaud me fit me sentir incroyablement paisible. Un instant, j'imaginais rester dans cet état de bonheur intense pour le reste de ma vie. Si elle était à mes côtés, c'était très certainement ce qui allait se passer. Bien sûr il y aurait des hauts et des bas, comme toujours, je n'étais pas assez fou pour croire le contraire, mais ensemble, nous pourrons les surmonter. « Quelle question. » Ça ne faisait aucun doute. « Je ne demande que ça. » Je devais surement passer pour le plus heureux des hommes à cet instant précis, et je l'étais. J'aurais voulu être plus démonstratif de mon bonheur, lui dire à quel point j'étais heureux de sa réponse, mais pour une fois dans ma vie, j'étais tout simplement incapable de réagir. Je crois que ma joie était lisible dans mes yeux et que je n'avais pas besoin d'user de mots pour la partager. Pourtant, un petit point me perturbait. Glissant ma main sur le creux de ses reins pour la retenir, je déposais un baiser furtif sur ses lèvres avant de me baisser pour récupérer mon pantalon qui trainait sur le sol. Attrapant mes clefs dans ma poche, je me mis à détacher l'un de mes porte-clefs. « Je ... Je n'ai pas de bague et tout ça, crois le ou pas mais je n'avais pas prévu ça. » Attrapant son regard, je me mis à rire, heureux, l'euphorie commençant doucement à envahir mon corps. « Promis, je me rattraperai. En attendant, j'ai ça. » Haussant légèrement les épaules, j'attrapais sa main gauche comme j'avais si souvent vu faire dans des films et glissait son annulaire dans la boucle du porte-clefs. Déposant délicatement la chainette le long du dos de sa main, je laissais la figurine pendre à son bout. Une toute petite chauve-souris blanche que j'avais trouvée par hasard dans un magasin de la ville et que je gardais depuis précieusement. Dans un éclat de rire, je finissais par rajouter en fixant cette bague de fortune. « Mini-Bartok va me garder la place si tu es d'accord. »

Code by Silver Lungs



If you wish it, wish it now.

Everybody's gotta love someone but, I just wanna love you, dear. Everybody's gotta feel something I just wanna be with you, my dear.  I know it's hard to be in this position. If they stop loving, I won't stop loving you. If they stop needing you, I'll still need you, my dear.

Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Stanidwen] •  I'd rather stay awake when I'm asleep [Stanidwen]  •  I'd rather stay awake when I'm asleep Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Stanidwen] •  I'd rather stay awake when I'm asleep

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-