AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -21%
Housse de transport et protection Tomtoc pour console ...
Voir le deal
14.99 €

Partagez

Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej) Vide
Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej) Vide
Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej) Vide
Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej) Vide
 

 Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej) Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej) EmptySam 2 Nov - 1:58



rajah&lee
Et puis comment j'frais sans toi, moi ? | Parce qu'on est de ceux qui guérissent, de ceux qui résistent, de ceux qui croient aux miracles, pas d'ceux qui disent que lorsque les tables bougent, c'est parce que quelqu'un les pousse du pied. Mais un jour, ça, on n'y pensera même plus. On aura tout oublié, comme si ça avait pas existé.

« Le prof de philo part en retraire, on serais fou de pas fêtais ça mec ! » te répondit le blondinet avec un sourire qui s'étendait jusqu'à ses oreilles. Ses potes lui claquaient dans la main tout en riant de l'éventualité d'une nouvelle prof sexy qui pourrait se pointé à la rentré. Le groupe de mec avec qui tu traîner n'était pas vraiment ce que tu appeler des « amis » c'était des humains, tous différent mais qui ne te connaissait pas, en tout cas qui ne connaissait pas Rajah, juste Raj l'étudiant étrangement indienne avec la peau blanche et une touffe sur le crâne, tu traîner avec eux parce que tu as trop était seul dans le passer et que c'est mieux d'avoir du monde autour de soit, aussi parce que tu te péter de bon délire, ils étaient marrant et vous aviez presque le même humour mais surtout parce qu'avec eux ça finissait toujours en fête bien arroser et tête dans le cul le lendemain matin. Ce soir, il avait prévue une grosse soirée pour le départ de monsieur Robinson le professeur de philosophie incroyablement chiant et sévère qui avais envie décidé à tiré sa révérence et laisser sa place à la nouvelle génération. Tu aimais bien se professeur pourtant, il avais du vécue et il savais ce qu'il faisait, malgré son tempérament de feu et sa facilité à coller pour aucune raison. Mais jamais, oh grand jamais tu ne te refuserais à renoncer à une fête. « Bon à ce soir les gars. » Finit-tu par dire, il était presque quinze heure et tu devais finir ta tournais avant de pensait à quel qu'once fête.
Ton service avait finit un peu plus tôt avec un sacrée pour boire. Un peu fatiguer mais motivé pour la soirée, tu filer dans ta chambre pour prendre une bonne douche et enfilais quelque chose de descend, un simple haut Gun'n'Rose et ton slim noir troué ferais l'affaire. Sur le chemin du retour, tu avais croiser une jeune fille assise seule sur une table en terrasse un livre à la main, à la vue de cette âme perdue tu avais eu une penser pour ta formidable amie Lee que tu n'avais pas vue depuis la rentrée. Elle avais tendance à êtres seule et réserver, sûrement un truc de vampire casanière. Mais tu aimais bien ce côté chez elle, comme si elle avais peur de vraiment se dévoilé, ça l'a rendrais mystérieuse et intéressante, elle était marrante aussi, c'est si rare les filles marrantes et elle s'émerveiller pour un rien, ce qui était très agréable. Elle te manquais, tu avais envie de revoir sa crinière brune et ses yeux claires, de plus ça lui ferais un bien fou de venir à cette petite fête, boire un coup, voir du monde, se mêler au peuple et danser jusqu'à en fléchir des genoux. D'un geste tu enfiler une veste et te diriger dans sa chambre.
« BOUYACHAKA ! Qui a commander un tigre chaud comme la braise ? » hurlai-tu en entrant dans la chambre de la jeune fille. Tu sauter sur son lit tout en l'a décoiffant avant de la serrais dans tes bras. « Ma petite Lee, faut sortir là ! Ce soir on va s'amuser ou je m'appelle pas Rajah Meradj. » Tu riais doucement, son visage t'avais manquer mais le boulot te bouffer tout ton temps libre. Tu l'as prenais une deuxième fois dans tes bras, t’imprégnant de son odeur de lavande.


Dernière édition par Raj Meradj le Lun 11 Nov - 1:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej) Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej) EmptySam 2 Nov - 11:04





ET PUIS COMMENT J'F'RAIS SANS TOI, MOI ?



Une maille. Une maille. Une maille. Et hop, un rang ! Les grands yeux bleus de la vampirette se posèrent sur son ouvrage alors qu'elle étalait devant elle ce qui devait être une écharpe noir et jaune. Le résultat n'était toujours pas concluant puisque certains bouts étaient bien plus épais et larges, que d'autres mais on pouvait voir une légère progression. En effet, pour une fois, Lee n'avait clairsemé son chef d’œuvre de trous plus ou moins importants. La jeune fille vit un sourire ravi se dessiner sur ses lèvres légèrement rosies par son travail et, après un soupire qui signifiait « j'arrête sur cette merveille ou je continue, comme je suis bien lancée ? », elle se remit au travail, ni une ni deux.
Elle était seule dans la grande chambre qu'elle partageait avec Arthur, mais elle avait en avait pris l'habitude. D'ailleurs, elle prenait de plus en plus ses aises, refusant néanmoins de rentrer sans permission dans la chambre de son colocataire, vieille habitude de vampire, sûrement. Sortant assez peu, elle restait assez souvent dans le noir, ne prenant même plus la peine d'allumer la lumière lorsque le soleil commençait progressivement sa chute pour laisser la nuit s'installer. Elle aimait ça, l'obscurité et, même si ça lui bousillait ses iris couleur mer, elle préférait cela que de se lever pour atteindre l'interrupteur. Légèrement feignante, la chauve-souris !
Elle était sur le point de terminer une maille -alors qu'elle tirait avec rigueur un bout de langue, plongée dans la concentration- lorsque la porte s'ouvrit brutalement. La lumière du couloir ne lui permis pas, en premier lieu, de deviner l'identité de la personne mais après que celui-ci ait allumé la lumière, se soit précipité sur elle en hurlant des « tigres chauds comme la braise » et autres obscénités, Lee ne s'étonna même pas d'avoir Raj dans sa chambre.
La vampirette était là, les cheveux décoiffés par la flemme qui l'enveloppait du matin jusqu'au soir, l'empêchant de prendre un minimum soin d'elle. Elle avait les jambes croisées devant elle, de grandes chaussettes vert pomme montées jusqu'aux genoux, et un mini-shirt hawaïen bariolé qui lui servait de pyjamas. Autre élément qui disait clairement « je n'attends pas de visite ! » était ce pull rose bonbon affreux, à col roulé, dont les manches avaient été remontées pendant ses efforts quotidiens. Llewelyn Mavis Dracula était tout simplement sublime !! Mais elle était incroyablement heureuse de revoir Raj qu'elle n'avait pas vu depuis un bon bout de temps, maintenant, et qui, mine de rien, lui avait incroyablement manquée. Elle le regardait, de ses grands yeux océan, le dévorait littéralement, profitant de sa présence pour dévorer cette bouille de tigron qu'elle avait presque oubliée.
Llewelyn rigolait enfin, pour la première fois de la journée, alors que Raj venait de s'asseoir à ses côtés et de passer une main agaçante dans sa tignasse, qu'elle pris grand soin de « recoiffer » juste après, d'une main peu habile. Elle regarda ensuite le jeune homme, se dit qu'ils ne s'étaient vraiment pas vus depuis trop longtemps, sentit son cœur battre d'une drôle de détresse et tomba dans ses bras, émue de le voir enfin, tout proche d'elle. Elle le serrait fort, de ses petites mains aux ongles rongés.
Bien malgré elle, cependant, l'étreinte s'arrêta. Ce n'était que des retrouvailles, après tout, à quoi s'attendait-elle ? Et puis, ils n'allaient pas rester enlacés comme ça pendant toute la nuit, juste parce que Miss Dracula voulait s'imprégner de lu parfum du félin ! De plus, Raj semblait avoir des nouvelles bien plus alléchantes à raconter. Une soirée ? Ce soir ? Lee ? Y aller ?! Ahah !, c'était la meilleure. Mais...elle ne pouvait pas. Sur le visage de la vampirette, un léger sourire se dessina, qui voulait dire « c'est adorable mais je suis prisonnière de mon tricot cette nuit ». Elle ne pouvait pas. Même si c'était la nuit. Fuyant le regard de Raj, c'est avec étonnement qu'elle sentit le tigron la prendre dans ses bras et la serrer plus fort que dans leur précédente étreinte. Etonnée mais rassurée, elle respira elle aussi l'odeur envoûtante, presque exotique du jeune homme. Comment pouvait-elle lui refuser ça ? Hein ! Elle ne pouvait pas ! Il avait quand même débarqué dans sa chambre, lui avait fait le plaisir de sa présence !
Elle se détacha alors de Raj, un sourire aux lèvres. « Je...je peux faire une exception pour ce soir, si tu veux ! Je ne vais pas rester enfermée ici toute la soirée ! » Hum ! Douce promesse, bien plus facile à dire qu'à faire ! Pour appuyer ses dires, elle se dirigea, sautillante, vers son armoire dans laquelle tout était parfaitement bien rangé. « Mais avant ça, il faut que je m'habille ! Je ne vais pas y aller comme ça, si ? » N'était-elle donc pas adorable, droite comme un « i », montrant son pull rose bonbon aux pauvres yeux du jeune homme et ses cheveux décoiffés. En effet, il y avait du boulot !
love.disaster


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Harlow-Nyah S. Jelani

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Harlow-Nyah S. Jelani
J'ai posé bagages ici le : 15/10/2013 Jouant le rôle de : Shenzi (team roi lion) Nombre de messages : 524 On me connait sous le pseudo : nenes (Inès) Un merci à : northern lights. + .liloo_59 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Katie Sexy Cassidy
MessageSujet: Re: Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej) Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej) EmptyLun 23 Déc - 12:58

J'archive  Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej) 2034992622 


We are young, heartache to heartache we stand. No promises, no demands. We are strong, no one can tell us we're wrong, searchin' our hearts for so long, both of us knowing
Love Is A Battlefield
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej) Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Et puis comment j'frais sans toi, moi ? (leej)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Un croisement innatendu [Pv Yuko & Hideaki][Hentaï][Terminé]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-