AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
Voir le deal
11 €

Partagez

Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Vide
 

 Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyMer 6 Nov - 20:37

Narcissa Maleficent De Quincey


américaine → trente ans → habite dans un loft somptueux et moderne au 1130 Seventh Ave, (1899) Bretzelburg Avenue → célibataire → hétérosexuelle → croqueuse d'hommes à temps plein → couturière, et dirigeante de la boutique de vêtements de Fantasia Hill.


Arrivée à Fantasia Hill
Aujourd'hui, il n'y a plus de Maléfique, plus de Montagne interdite. La sorcière à la peau verdâtre, à la coiffe en forme de cornes et aux yeux jaunes perçants s'est transformée en une séduisante jeune femme de trente ans. Maléfique est mystérieusement devenue Narcissa, et c'est un appartement moderne au cœur de Fantasia Hill qui a pris la place de la Montagne interdite. Son dessein n'est aujourd'hui plus de faire subir son terrible sort à la princesse Aurore, mais plutôt de réussir sa toute nouvelle vie en tant que plus grande couturière de la ville. Elle possède d'ailleurs actuellement sa propre ligne de vêtements, ainsi que sa propre boutique à Fantasia Hill, dont elle est l'unique dirigeante. D'ailleurs, pourquoi tout ce chamboulement ? Où sont les rouets destinés à faire périr la princesse Aurore, et où est Aurore elle-même d'ailleurs ? Et le prince, où a t-il atterri lui aussi ce miséreux ? Est-t-elle encore en vie ? N'a t-elle pas péri parmi les flammes comme le conte le voulait en guise de fin ? Pourquoi tout ne s'est pas terminé là, puisque le bien est toujours censé triompher sur le mal ? Maléfique, ou plutôt Narcissa n'en sait rien. Les questions se bousculent dans sa tête, elle qui avait pour habitude de tout contrôler, là, elle se sent complètement désemparée, comme si cette fois, plus rien ne lui appartenait, plus rien n'était en son pouvoir, et il est inutile de préciser que tout ceci la rend extrêmement hargneuse, encore plus que d'ordinaire. Tout ce qu'elle sait, c'est qu'elle a énormément de mal à supporter ce nouveau monde, cet univers hostile dans lequel elle se sent totalement étrangère, pour ne pas dire en totale inadéquation. Pourtant, elle ne montre rien, se contentant de diriger avec une grande sévérité sa boutique de vêtements. D'ailleurs, elle ne fait pas que diriger. La mystérieuse femme cache derrière son enseigne de mode un réseau de travailleurs clandestins qu'elle ne se prive pas d'exploiter, sans aucun scrupule à leur égard. Malgré ses obligations professionnelles, l'ancienne sorcière n'est animée par un seul désir : celui de retrouver Aurore ainsi que son prince. Cela ne sera pas une tâche facile, mais Narcissa saurait pourtant reconnaître ce blond si particulier parmi des milliers, ainsi, la recherche d'Aurore ne devrait pas s'avérer trop difficile, parce qu'elle est là elle aussi, il ne peut en être autrement. De l'eau a coulé sous les ponts depuis la fin du conte, mais la vilaine sorcière garde toujours en elle une colère monstre contre eux, Narcissa voulant plus que tout se venger qu'ils aient tous les deux détourné ses plans, et surtout, que ce satané prince ai réussi à la tuer. A Fantasia Hill, elle compte bien régler ses comptes, et leur faire payer tout ce qu'ils lui ont fait subir. Elle sait que la magie noire n'est plus à sa disposition, et qu'elle va devoir user de stratagèmes intelligents pour parvenir à ses fins, dans la plus grande discrétion qui soit. Mais l'intelligence n'est pas ce qui manque à Narcissa, elle est même dotée d'une ruse sans pareille, et serait capable des pires méthodes pour faire de la vie des deux tourtereaux un véritable enfer.

Traits du personnage
L'élégance, l'intelligence et la beauté, voilà les seules vertus que Narcissa cultive, et surtout envers les hommes. Les femmes, elle les déteste, les jalouse, les envie, même s'il faut dire que la jeune femme a déjà tout pour elle. Disons qu'elle supporte très difficilement la concurrence, et que la grande couturière a cette fâcheuse tendance à les prendre de haut. D'ailleurs, étant dirigeante de la boutique de vêtements de Fantasia Hill, plusieurs jeunes femmes, toutes aussi belles les unes que les autres, sont sous sa responsabilité, et bien entendu, madame ne se prive pas de tourner la situation à son avantage en toutes circonstances vis-à-vis de celles-ci. Car contrôler, dominer est tout ce qu'elle préfère, tout ce qu'elle recherche, puisqu'elle a perdu la puissance qu'elle détenait dans le monde magique. Si elle n'est plus la sorcière bien connue du conte aujourd'hui, elle semble encore en garder des traces physiques et même psychologiques. Ses cheveux noir ébène sont toujours parfaitement coiffés, son visage lui, est toujours assez pâle, quant à sa silhouette, elle a toujours été assez fine, pour ne pas dire maigre, si bien que son apparence paraît presque irréelle. Son physique de rêve, ses formes généreuses, Narcissa sait en profiter vis-vis de la gente masculine. Bien loin de rechercher le grand amour, elle enchaine les relations de courtes durées, et notamment les acrobaties sexuelles avec, pour la plupart du temps, des hommes mariés, car c'est ce qui l'amuse le plus. A quoi bon se prendre au sérieux avec eux ? Pour Narcissa, ils sont comme interchangeables. Elle les prend, en profite, et les jette comme des mouchoirs usagés dès qu'ils ne l'intéressent plus, où ne lui servent plus à grand chose. Tout ce qui compte, c'est de prendre du plaisir, et aussi de se prouver que, malgré la trentaine, elle reste encore tout à fait désirable aux yeux des hommes. Un jeu pervers et surtout extrêmement égoïste auquel s'adonne la belle, mais tellement jouissif pour elle qui sait pertinemment qu'elle ne ressentira jamais aucun sentiment pour l'un deux ! L'égoïsme est sans doute l'un de ses plus grands défauts. Peu importe les autres, elle n'a d'yeux que pour elle ainsi que pour l'image qu'elle leur renvoie. Ambitieuse, la couturière accepte de relever tous les défis, même les plus fous, uniquement par fierté. Car sa fierté, elle y tient plus que tout. Gare à celui qui s'aviserait de la détruire, ou même simplement de la blesser. Elle ne supporte pas l'échec, l'impuissance étant une faiblesse qu'elle ne saurait tolérer chez elle. Alors, la belle brune se montre forte, voire impassible, comme si elle était insensible à tout, comme si rien ne la touchait, alors qu'au fond, maintenant qu'elle est redevenue humaine, Dieu sait que sa sensibilité lui joue parfois des tours, mais elle le cache du mieux possible. Impulsive, lorsque toute la colère contenue s'avère prendre beaucoup trop d'ampleur en elle, elle est capable du pire. Elle explose littéralement, jusqu'à faire usage de la violence verbale et même physique si nécessaire. L'amour aussi, parlons-en, la jeune femme le considère comme une faiblesse, une marque de vulnérabilité. Elle est persuadée que jamais elle ne tombera amoureuse, elle préfère largement et a d'ailleurs toujours préféré accumuler les relations avec les hommes plutôt que de se marier avec l'un d'entre eux et d'être plus ou moins tenue en laisse jusqu'à la fin de ses jours. Les hommes, voilà quelque chose qui passionne l'ancienne sorcière. Elle les trouve tout simplement fascinants, mais d'un autre côté, tellement stupides. Avec eux, tout est toujours trop facile, il suffit qu'elle claque des doigts pour qu'ils atterrissent tous à ses pieds, et ce n'est pas franchement très amusant. Elle aimerait en trouver un qui lui résiste un peu, ne serait-ce qu'une fois, juste pour tester ses limites. Pourtant, si l'un d'eux ose lui résister, Narcissa n'hésiterait pas une seconde à lui faire mener la vie dure, simplement pour préserver sa fierté et son honneur. Méfiante, elle ne fonce jamais tête baissée, préférant méditer longuement avant de s'engager dans quoi que ce soit. Calculatrice, la jolie brune sait très bien faire preuve de ruse lorsqu'on s'attaque à sa personne ou à celles qui lui sont chères. Pour se venger, elle est capable d'user de son charme, de ses formes avantageuses ou encore de sa grande force de persuasion pour obtenir ce qu'elle souhaite, et réussir ainsi à ruiner la vie d'un homme.


hells angels ©

  


Dernière édition par Narcissa M. De Quincey le Jeu 7 Nov - 11:01, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyMer 6 Nov - 20:37

Aurore, ma douce Aurore, princesse aux cheveux blonds comme les blés, et aux lèvres d'un rouge aussi éclatant que la rose. Mon projet de mettre fin à tes jours, je ne l'ai pas abandonné en arrivant à Fantasia Hill, bien au contraire. Mon unique but était d'ailleurs de te retrouver, toi et Philippe, et de parvenir à mes fins, une bonne fois pour toutes, puisque apparemment, le destin a voulu que je renaisse de mes cendres pour accomplir enfin mon dessein. Je t'ai retrouvée, je t'ai reconnue en pleine rue, au beau milieu des passants. J'aurais pu te reconnaître parmi des milliers de jeunes femmes, même si tu n'es plus une adolescente maintenant. Non, tu es devenue une magnifique jeune femme, pas autant que moi certes, mais je dois avouer que je fais là face à une rude concurrence. Après t'avoir repérée dans la foule, je t'ai volontairement bousculée pour provoquer notre rencontre, celle que j'attendais tant. Avec la fermeture de ton sac, petite sotte, tu as accroché la manche de la splendide robe que je portais ce jour là, et, après t'être confondue en excuses, t'es proposée de me la recoudre le plus vite possible. C'est exactement à partir de ce moment là que l'envie de te tuer m'est totalement disparue. Tu as su recoudre ma robe à la perfection, et à une vitesse époustouflante. Toi, une couturière ? Et si tu étais capable de grandes choses ? Et si en te tuant, je passais à côté d'un précieux élément ? Je ne supporte peut-être pas la compétition en matière de beauté, mais j'ai trouvé un moyen de te rabaisser plus bas que terre, tout en me servant de toi. J'ai fais de toi mon esclave, mais mon esclave privilégié, parce que je dois avouer que ton travail est d'une excellente qualité. Tu es sans aucun doute l'employée la plus talentueuse, la plus merveilleuse, la plus efficace de toute la boutique. Même si parfois, je hausse le ton envers toi, je veille quand même à te traiter correctement pour te préserver, car je considère que tu es devenue indispensable à l'enseigne, plus que ça même, un véritable pilier, et que sans toi, les affaires tourneraient beaucoup moins bien.
talie-rose aurore grimm
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
Queen Victoria Grimhilde

blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom

blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom


Dernière édition par Narcissa M. De Quincey le Ven 8 Nov - 18:50, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyMer 6 Nov - 20:39

blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom

blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom

blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom


Dernière édition par Narcissa M. De Quincey le Ven 8 Nov - 18:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Talie-Rose Aurore Grimm

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: mourir.
Faites place à la vedette
Talie-Rose Aurore Grimm
J'ai posé bagages ici le : 08/10/2013 Jouant le rôle de : la rose – princesse aurore. #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 270 On me connait sous le pseudo : olympe. Un merci à : sixteen saltines (ava) olympe & tumblr (signa). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : elizabeth olsen.
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyMer 6 Nov - 20:41


kissheart humhum 
Ma Maîtresse n'à moi ! han (On touche pas ! C'MA mienne ! grrr Même si elle me fait du mal. ---») 

Enfin bref, sinon le refrain habituel : ne m'oublie Beauté Fatale. (aa)




tu vois, je n’y peux rien ce monde n’est pas pour moi, ce monde n’est pas le mien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyMer 6 Nov - 21:06

Ta Maîtresse, et fière de l'être devil  (tiens il n'y a pas de smiley qui fouette sur ce forum Arrow ) Comment as-tu pu penser que je t'oublierais ma belle ? Tu seras bien évidemment la première sur ma liste I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyMer 6 Nov - 21:26

On ouvre un petit comité de vilaines, intéressée ? :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyMer 6 Nov - 21:32

Et comment ! devil  je veux faire partie de votre comité han 
Revenir en haut Aller en bas
Arya-Mahina

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: ucey.
Faites place à la vedette
Arya-Mahina "Lilo" Stark
J'ai posé bagages ici le : 06/08/2013 Jouant le rôle de : la plus choute des hawaïenne : Lilo (team lilo & stitch). Nombre de messages : 991 On me connait sous le pseudo : BELLA CIAO. (lorenza) Un merci à : inconnu (avatar) + endlesslove (sign). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : zendaya cute coleman.
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyJeu 7 Nov - 22:27

02


    l'enfant terrible
    j'attends, pas grand-chose de spécial, les jours passent et se ressemblent un peu. △ tout le temps la tête dans les étoiles, des tonnes de personnes défilent sous mes yeux. pourtant j'me sens si seule. des fois je me sens vraiment bien des fois c'est du bluff, des fois je fais des blocages, je parle pas de faire du smurf. rien de neuf, à part un coup d'vieux dans les rues de ma ville. j'dors plus la nuit, je dialogue avec une machine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyJeu 7 Nov - 22:30

Non attina tu n'en fais pas partie, désolée ma chère on ne prend pas les handicapés
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" 3485181668 Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" 2775561122  dumby s\'éclate 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyVen 8 Nov - 9:42

devil devil  et donc, en quoi va consister ce comité ? A caillasser de la princesse et du prince ? si c'est ça, vous pouvez compter sur moi 02 j'suis motivée plus que jamais pas content  à part ça Queen Victoria, un lien entre les deux femmes te tenterait ? je n'ai pas trop d'idée là spontanément, mais je pense qu'on peut trouver facilement en s'y mettant à deux ange 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyVen 8 Nov - 11:03

On va casser de la princesse ! oui un comité dans ce genre :D
Sinon un lien entre nous hum . . dis moi plutôt par exemple ce que Narcissa aime faire :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyVen 8 Nov - 11:46

Alors la grande passion de Narcissa, c'est la couture, bien qu'elle profite du fait qu'elle soit la dirigeante de sa boutique de vêtements pour laisser ses employés le faire à sa place, et surtout Aurore, qui coud à la perfection selon elle :bril: à part ça, la deuxième passion de la sorcière ce sont les hommes. Elle adore séduire et tester son pouvoir de séduction auprès d'eux sans chercher à aller plus loin, c'est son occupation favorite devil  à part ça, que peux-tu me dire sur ton personnage ? Elle aime se faire belle et être la plus belle, non ? Parce qu'on pourrait trouver un lien à partir de là, elle pourrait être une très bonne cliente de la boutique, et comme Narcissa hait les femmes qu'elle considère plus belles qu'elle ... pour une fois, elle serait forcée de faire profil bas, ne souhaitant pas perdre l'une de ses plus fidèles clientes flyheart hey 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyVen 8 Nov - 16:48

ha ça me va voui ! victoria va venir TOUS les jours acheter des fringues à narcissa :D
pour victoria, elle penserait avec une bonne amie parce que celle-ci la complimente itout, et puis au fil du temps devenir confidentes ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyVen 8 Nov - 17:25

Ça me va I love you , mais Narcissa va se forcer à l'apprécier, elle a du mal à accepter qu'une femme soit aussi jolie qu'elle en général Twisted Evil 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyVen 8 Nov - 18:40

Victoria n'a pas de mal, puisqu'elle se débarrasse des femmes qui s'opposent à elle Twisted Evil Twisted Evil Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" 813734878 Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" 813734878 
Revenir en haut Aller en bas
Arya-Mahina

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: ucey.
Faites place à la vedette
Arya-Mahina "Lilo" Stark
J'ai posé bagages ici le : 06/08/2013 Jouant le rôle de : la plus choute des hawaïenne : Lilo (team lilo & stitch). Nombre de messages : 991 On me connait sous le pseudo : BELLA CIAO. (lorenza) Un merci à : inconnu (avatar) + endlesslove (sign). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : zendaya cute coleman.
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyDim 10 Nov - 17:02

Queen.Victoria Grimhilde a écrit:
Non attina tu n'en fais pas partie, désolée ma chère on ne prend pas les handicapés
Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" 3485181668 Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" 2775561122    dumby s\'éclate 
Je comptais pas demander pour en faire partie, du moins pas avec Attina.. mdrr 

Je viens donc quémander un bon lien négatif avec la vilaine Reine Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" 2389784783


    l'enfant terrible
    j'attends, pas grand-chose de spécial, les jours passent et se ressemblent un peu. △ tout le temps la tête dans les étoiles, des tonnes de personnes défilent sous mes yeux. pourtant j'me sens si seule. des fois je me sens vraiment bien des fois c'est du bluff, des fois je fais des blocages, je parle pas de faire du smurf. rien de neuf, à part un coup d'vieux dans les rues de ma ville. j'dors plus la nuit, je dialogue avec une machine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" EmptyMar 17 Déc - 15:27

Moi? *J'ai un petit faible pour les méchantes des contes :3 *
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !" Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Narcissa Maleficent De Quincey † "Fools ! Idiots ! Imbeciles !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Fiches de présa et gestion des personnages-