AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-44%
Le deal à ne pas rater :
Compresseur digital programmable Michelin 12V – 6,9 Bars
44.99 € 79.90 €
Voir le deal

Partagez

Un policier voudrait des liens Vide
Un policier voudrait des liens Vide
Un policier voudrait des liens Vide
Un policier voudrait des liens Vide
Un policier voudrait des liens Vide
Un policier voudrait des liens Vide
Un policier voudrait des liens Vide
Un policier voudrait des liens Vide
Un policier voudrait des liens Vide
Un policier voudrait des liens Vide
Un policier voudrait des liens Vide
Un policier voudrait des liens Vide
Un policier voudrait des liens Vide
Un policier voudrait des liens Vide
 

 Un policier voudrait des liens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens EmptyDim 17 Nov - 21:23

Je m'appelle James Hemingway, j'ai 36 ans et je suis policier. Je suis fan de tout les Disney et mon préféré c'est Quasimodo le Bossu de Notre-Dame
James Hemingway


Américain → 36 ans → Los Angeles → 06 mars 1976 en Amérique → James Hemingway → célibataire → hétéro

Enfance et Adolescence.

James est né le 06 mars 1976 à Los Angeles (en Amérique). Il a grandi entouré d’amour et de protection de ses parents. James a hérité de l’incroyable générosité de sa mère et du caractère de son père. Ce n’est pas le seul enfant de la famille Hemingway, il a une sœur qui se nomme Marie et qui est encore à l’école, au lycée notamment. Ils s’entendent à merveille et ne se chamaillent pratiquement pas. Son père est directeur d’un restaurant de luxe et sa mère travaille en tant que militaire. Autant dire qu’ils ne sont pas souvent à la maison et ça James l’avait très bien compris. Il a été bercé par tous les contes Disney pendant son enfance, sa sœur aussi. Il connait toutes les répliques des dessins animés par cœur. Son préféré ? Le bossu de Notre-Dame. Bref, James était un enfant heureux. Plusieurs années plus tard, il était entré au collège et ramenait toujours de très bonnes notes. Quant à sa sœur, elle était en maternelle à ce moment-là. C’est vers l’adolescence qu’il a commencé à se rebeller et à ne plus supporter l’école et ses parents.

Comme tous les garçons de 16 ans, James avait refuser d’aller au lycée et préférait sortir avec ses amis, plutôt que d’étudier.. Son rêve était de devenir policier, James s’était rendu compte que s’il continuait de faire le con, c’était l’école militaire qui l’attendait !  Et il ne voulait pas aller à l’armée.. Il était encore trop jeune pour se faire crier dessus et obéir aux ordres. Depuis ce temps-là, il ne ramenait QUE des bonnes notes.

Service militaire et premier travail.

A ses 18 ans, après avoir quitté le lycée et eu son bac, James voulait faire son service militaire. Il y a deux ans, il aurait refusé mais depuis, il avait beaucoup changé, physiquement et mentalement. Il passa 9 ans dans l’armée, là-bas, ses supérieurs lui apprenaient à tenir une arme, à combattre sur le terrain et sauver des otages dans des pays en guerre.

Après cette expérience, James était de retour chez lui. Depuis qu’il avait quitté ses parents, James n’avait pas encore eu le temps de s’acheter un appartement. Il avait entendu parler d’un pensionnat tout près de chez lui. James déposa toutes ses affaires chez ses parents et alla visiter ce pensionnat. A seulement 27 ans, il fallait qu’il trouve un emploi pour gagner sa vie et ne pas mourir de faim. Il était curieux de voir ce pensionnat.. Alors il s’y rendit de bon cœur et constata que beaucoup d’autres personnes s’y trouvaient également. Qui étaient-ils ? Il ne le savait pas.. Au moins, ici, il ne mourra pas de faim.. James avait trouvé un endroit où dormir et manger. Le lendemain, il devait absolument se trouver un travail.. Il ne pouvait pas continuer comme cela.. Faire des grasses matinées et tout ça ? Ça commençait franchement à le gonfler..

C’est alors qu’il utilisa la salle des ordinateurs du pensionnat et s’installa devant un ordi de libre. Il commença ses recherches et trouva vite ce qu’il était venu chercher. Ce qu’il avait trouvé était en fait « un concours pour devenir policier ». Il devait le passé pour réaliser son rêve.. James étudia pendant plusieurs jours les questions du concours et décida de le passer. Quelques jours plus tard, son téléphone sonna et, au bout du fil, on lui avait dit qu’il avait été recruté pour être flic. Il ne pouvait pas y croire, c’était vraiment trop  beau.. Depuis, cela fait 9 ans qu’il est policier et compte bien le rester. Ce qu’il ne sait pas, en revanche, c’est que son héros préféré de Disney est dans le même pensionnat que lui..
hells angels ©


Dernière édition par James Hemingway le Dim 17 Nov - 21:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens EmptyDim 17 Nov - 21:24

blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom



blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom


Dernière édition par James Hemingway le Dim 17 Nov - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens EmptyDim 17 Nov - 21:24

blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom



blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
Revenir en haut Aller en bas
L. Ria Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
L. Ria Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 01/06/2013 Jouant le rôle de : la plus intello des soeurs lapines, soeur du meilleur pote du petit prince et miss je-sais-tout. Ria. Nombre de messages : 762 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : Trixie/Ruby-chou pour l'avatar <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke, et en Blonde s'il vous plait !.
MessageSujet: Re: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens EmptyLun 18 Nov - 10:52

YEAH un p'tit orange !!!


“ 'Cause I wanna wrap you up, wanna kiss your lips ... I wanna make you feel wanted and I wanna call you mine. Wanna hold your hand forever and never let you forget it. Yeah, I, I wanna make you feel wanted”✰ heartless love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens EmptyLun 18 Nov - 19:29

Je suppose que tu veux un lien ^^ je me trompe? xD quel liens voudrais-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens EmptyMar 19 Nov - 18:58

UN HUMAAAAIN. han Un policier voudrait des liens 1642801012 :bril: humhum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens EmptyMar 19 Nov - 19:12

:) Tu voudrais un lien?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens EmptyMar 19 Nov - 19:25

Of course. Un policier voudrait des liens 2034992622 J'ai Alfie aka Stuart le minion, le prince Philippe, et Bob Razowski le cyclope vert, une préférence ? :sifflote: Un policier voudrait des liens 2389784783
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens EmptyMer 20 Nov - 19:47

Non ^^ Mais avec tout tes comptes ça me va ^^ Seulement, tu me dis ce que tu veux..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens EmptyDim 24 Nov - 22:06

Ohhhhhhh un humainnn !! J'ai vu que tu avais posté sur ma fiche *o*
Tu veux toujours un lien poto ?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens EmptyMar 26 Nov - 21:01

Oui à fond !!!
Revenir en haut Aller en bas
Ruby M . Loxley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Parvenir à vivre enfin notre amour pleinement et dans la joie.
Faites place à la vedette
Ruby M . Loxley
J'ai posé bagages ici le : 08/10/2012 Jouant le rôle de : La belle Marianne. Nombre de messages : 2877 On me connait sous le pseudo : Toujours le même. Un merci à : Avatar by me + Tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : K.Stew <3.
MessageSujet: Re: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens EmptyDim 1 Déc - 14:30

Je n'ai pas eu l'occasion de te souhaiter la bienvenue, du coup j'essaie de me rattraper en venant te le dire ici Bienvenue parmi nous Un policier voudrait des liens 2034992622. Je trouve que ton personnage est vraiment très intéressant et j'aurai voulu savoir si partager un lien avec une renarde en quête de son époux pourrait t'intéresser? :bril:.



printemps éternel

« Celui qui occupe mes pensées possède les seules richesses dont je puisse ambitionner la conquête : un noble cœur, un esprit chevaleresque et un caractère loyal. Je lui serai éternellement fidèle et attachée. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens EmptyDim 1 Déc - 14:34

Super ! Alors tu aimerais quoi comme lien, as-tu une idée ou bien l'on cherche ensemble ? Un policier voudrait des liens 4153354820
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un policier voudrait des liens Un policier voudrait des liens Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un policier voudrait des liens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] 8mm 2 [DVDRiP]Policier
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Hitler est Kaput ! [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Requiem for a Dream [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Fiches de présa et gestion des personnages-