AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-54%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur Balai sans fil et sans sac – Bosch Readyy’y (via ODR ...
91.09 € 199.99 €
Voir le deal

Partagez

WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG Vide
WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG Vide
WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG Vide
WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG Vide
 

 WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cersei Vitani Sullivan

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: vivre ma vie comme je l'entends
Faites place à la vedette
Cersei Vitani Sullivan
J'ai posé bagages ici le : 16/11/2013 Jouant le rôle de : la petite guerrière qui ne sait dans quel camp elle doit combattre : Vitani ( LK II ) Nombre de messages : 726 On me connait sous le pseudo : BELLA CIAO. (lorenza) Un merci à : smork (avatar) + endlesslove (sign). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : la badass phoebe tonkin.
MessageSujet: WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG EmptyLun 3 Fév - 1:36

where is my mind ?
oleg ∞ vitani



À nouveau, le feu bien très vite disparaître avec la brise traversante. Et à nouveau, tu vins actionner ton briquet pour en faire apparaître une autre. Une heure entière que tu t'amusais de cette manière, assise à même le sol devant la boîte de nuit. Tu frottas lentement tes mains gantées entre elles, soufflant une fumée de ta dernière cigarette, et continuas machinalement ce petit jeu. Jouer avec le feu, si petite l'étincelle était-elle, te rappelait tant de souvenir de la cambrousse. Un ordre, une embuscade, un plaisir à semer la panique surtout. Dans cette flamme semblait se dessiner la scène telle qu'elle s'était produite : ton frère et toi, feu en gueule, parsemant la route de la princesse de ce spectre brûlant. Un fin sourire vint se graver sur ton visage à ces simples souvenirs. Sourire que tu t'empressas d'effacer, honteuse de t'amuser encore aujourd'hui de cet acte cruel. Tu étais définitivement perdue dans ta tête, décidément. Tu te lassas enfin de jouer avec ton briquet et le rangeas maladroitement dans ton sac, posé à tes côtés sur le sol bientôt gelé. L'hiver se faisait présent plus que jamais, et même si tu commençais à sentir tes membres s'engourdir sous le froid, tu décidas de rester encore un moment dehors à l'attendre. Tu tremblotas quelque peu, tentas de trouver de la chaleur sous ta veste en imitation de cuir tout en recroquevillant tes jambes contre toi. Rien n'y faisait, tu ne t'habituerai donc jamais à ce temps si sec et glacial de ce pays. Et c'est à ce moment précis, avec l'image de toi assise contre le mur d'une minable boîte de nuit, tremblante de la tête aux pieds et réduisant en cendre tout ton paquet de cigarette que tu commenças enfin à te demander « Mais qu'est-ce que je fous là ? ». Tu pouvais très bien débarrasser le planché et retourner chez toi, bien au chaud pour récupérer tes heures de sommeil. Mais le soucis, c'était que tu étais effrayée à l'idée de rentrer à l'appartement aujourd'hui encore. De te rendre compte que tu étais encore si seule, de n'avoir personne à qui parler. Trop peur de craquer et de finir par t'endormir au beau matin les yeux rougis par les larmes. De cette peine tu n'en pouvais plus, alors si tu pouvais remplacer ce genre de soirée catastrophique par une entrevue avec ce type de personnage, c'était tout bon. Mieux vaux être mal accompagné qu'être seule, c'était de cette manière que toi tu voyais les choses, et non l'inverse.

Crachant cette nouvelle fumée de tes lèvres, tu te décidas finalement à ne plus l'attendre et à entrer dans la boîte. Tu sauras le retrouver malgré la foule, après tout il est si repérable. À peine avais-tu mis pied dans le bâtiment que la musique vint envahir tes oreilles, ce qui eut don de te redonner le sourire. Ce genre d'ambiance festive propre à l'humain te plaisait tant, que tu finis par espérer qu'il eut oublié votre rendez-vous pour pouvoir profiter en toute tranquillité de la soirée. Mais il ne fallait pas te bercer par ce genre d'illusion : quand il s'agissait du « travail », il n'oubliait certainement pas. Tu étais entrée dans son monde, il t'était à présent impensable de pouvoir en ressortir, comme prise par ton propre piège. Dans ta propre recherche de compagnie, tu as fini par tomber sur la mauvaise personne. Mais qu'importe, pour le moment tu n'apercevais pas son visage et te dirigeas donc vers le comptoir pour commencer les festivités alcoolisées. Whisky pur, que tu engloutis d'une traite avant d'en commander un nouveau, fermant les yeux sur la dépense. Autant profiter tant qu'il n'était pas encore arrivé.
Toujours debout au bar, tu te laissas bercer par la musique, remuant discrètement ton corps au son des enceintes. Verre en main, veste toujours sur le dos – frileuse que tu étais – tu aurais pu continuer à passer une agréable soirée de cette manière si ton regard ne s'était pas posé sur lui, enfin. Ton sourire s'estompa et tu compris que les festivités s'arrêtaient ici. Expirant un grand coup, lâchant même une légère injure de contrariété, tu attrapas ton nouveau verre avant d'aller le rejoindre à l'autre bout de la boîte. Toujours aussi immense à tes yeux, aussi impressionnant, charismatique même malgré tout. Mais surtout cet air puissant et malsain qui semblait naturellement s'échapper de lui. Tu te sentais si petite et vulnérable à chacune de vos rencontres. « Bonsoir, soufflas-tu simplement d'un ton contrarié et forcé. Vous vouliez me voir ? », demandas-tu par un naturel vouvoiement. Vous aviez beau vous connaître depuis un certain temps maintenant, avez beau avoir eu vos quelques instants intimes même, tu continuais à le vouvoyer sans trop savoir pourquoi. Une sorte de peur mélangé d'un grand respect, mais surtout un désir de laisser une barrière entre vos deux personnes.

Code by Silver Lungs


    l'impossible
    je sais que ça n'avance à rien de penser tout le temps à toi, je sais que je rêve dans le vide. △ mais en fait, je m'en fiche, parce que ça me fait du bien. j'ai l'impression que t'es un peu avec moi, toujours dans un coin de ma tête, un peu comme si t'étais présent. j'ai l'impression d'avoir des papillons dans le ventre, des plumes qui me chatouillent les oreilles, des nuages sous mes pieds, c'est agréable. et tant pis si ça rime à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG EmptyMar 4 Fév - 0:31



WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG RRshE


 ❝ Where is my mind ❞
I've lost control and I've lost my soul. I stand so cold
cause I've lost control! ~




Une heure de retard et j'étais toujours chez moi. Assis dans un fauteuil bien douillet je fumais une cigarette. Il n'y avait aucun bruit, si bien que j'entendais la feuille crépiter avant de se consumer. Je regardais la belle fumée blanche qui sortait de ma bouche et s'envolait dans les airs. La pièce restait très sombre même si une petite lampe de chevet était allumée. Je me levais enfin pour aller ouvrir la fenêtre. Une brise glaciale entra dans la pièce. Le froid se glissa dans ma manche et provoqua un frisson que je ne pouvais pas contrôler. Je m'écartais afin d'aller chercher dans mon mini frigo, que j'utilisais essentiellement comme bar, la bouteille de vodka. Je m'en servais un fond avant de l'avaler d'une traite. La chaleur de ma gorge se dissipa peu à peu. Une tradition russe consiste à mettre dans le biberon du nouveau né une petite dose de ce fameux breuvage afin de ne pas lui faire subir les désagréments de la gueule de bois. Tradition complètement nulle car croyez le ou non, personne n'échappe à la gueule de bois. Disons qu'on la retarde de quelques verres avec cette technique. Les russes sont légèrement porté sur la bouteille, c'est un fait. Assez de rêverie, j'attrapais ma veste qui était posée sur mon lit, lassais mes chaussures et claquait la porte de chez moi. Il ne fallait pas que j'abuse de mon retard. Se faire désirer par une femme était une bonne chose mais la faire fuir avant même d'être arrivé était complètement ridicule. La deuxième partie de cette phrase conviendrait mieux à la plupart de mes rendez-vous car j'ai la fâcheuse habitude de ne pas être ponctuel. Il m'est arrivé de poser des lapins à des femmes mais ce soir tout était différent, c'était pour le travail. Il ne fallait pas perdre cet entretien. Je plaçais mon index contre mon majeur afin d'expulser mon mégot par la vitre de la voiture. Accélérant comme un fou, je pilotais mon bolide comme si je pouvais rattraper mon retard. Après m'être garer en vitesse, j'entrais dans la boîte en saluant le videur que je connaissais bien. La soirée était déjà bien entamée vu la foule qui s'agitait sur la piste de danse. Les hommes se frottait sans relâche auprès de femmes dévergondées qui remuaient leurs arrières-train sur la musique. Avec une démarche décontractée je marchais en direction d'un coin tranquille, poussant plus d'un jeune qui s'approchait trop près de moi. Je regardais parmi la masse de brunes présentes ce soir en vain. Je devais être le plus âgé de cette soirée mais personne ne semblait le remarquer. Ils étaient tous occupés à se défouler de la semaine qu'ils avaient passer. C'est en regardant dans le vide, me concentrant sur la sensation que produisait la musique dans ma poitrine que j'aperçu la belle brune avancer en ma direction. Toujours médusé par le manque d'expression sur son visage, je lui adressais un sourire qui restait sans réponse. "Justement, je te cherchais.". Je la regardais dans les yeux comme si je cherchais à lire dans ses pensées. Elle tressailli. Détournant mon regard de ce petit minois, je fis signe au serveur afin qu'il nous apporte une bouteille. J'indiquais à ma partenaire que je voulais me poser en tendant le bras en direction d'une table libre. "Effectivement, mais avant tout, excuse mon léger retard." dis-je sans vraiment le penser.  





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Cersei Vitani Sullivan

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: vivre ma vie comme je l'entends
Faites place à la vedette
Cersei Vitani Sullivan
J'ai posé bagages ici le : 16/11/2013 Jouant le rôle de : la petite guerrière qui ne sait dans quel camp elle doit combattre : Vitani ( LK II ) Nombre de messages : 726 On me connait sous le pseudo : BELLA CIAO. (lorenza) Un merci à : smork (avatar) + endlesslove (sign). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : la badass phoebe tonkin.
MessageSujet: Re: WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG EmptySam 29 Mar - 18:09

where is my mind ?
oleg ∞ vitani



Te dire tiraillée aurait été bien modeste. Non, tu étais à ce moment là bien plus que ça. Tu étais littéralement fendue en deux, au plus profond de ton être. Cette écrasante envie de fuir d'ici, d'envoyer paître ce malfrat des bas quartiers et d'arrêter ces mauvaises conneries. Oui, cette immense envie de tout envoyer balader, subtilement mélangé à l'envie de simplement rester, d'écouter d'une bonne oreille ce qu'il avait à te demander et d'aller accomplir tel un bon toutou la tâche demandée. De revenir le plus vite possible toute fière et de lui annoncer que tu avais fait ce qu'il t'avait demandé. D'avoir de la reconnaissance, pure et simple. C'est bien ce petit détail qui justifiait à nouveau ta présence ce soir. Cette envie d'être reconnue pour ton travail, reconnue en tant que personne simplement même. Tu n'étais pas la plus naïve du lot, bien entendu, tu savais pertinemment qu'il n'en avait que faire de toi et que sitôt tu partirais, il se trouverait un autre larbin tout aussi efficace. Que pour lui, tu n'étais rien de plus qu'une employée prête à tout sous l'excuse du désespoir. Rien de plus qu'un jouet même, le temps d'une nuit où tu te laisses aller et où tu laisses tes envies de femmes prendre le dessus sur la raison. Où tu te laisses aveugler, où tu oublies à qui tu as à faire.
« Justement, je te cherchais. » Il avait toujours cet espèce de grimace sur le visage. Quelque chose qui pourrait s'identifier à une sourire, mais que tu n'arrivais pas à considérer comme tel. Car sourire voulait désigner sincérité, et tu savais éperdument qu'il n'en était rien avec lui. Alors toi, tu restais le visage masqué, pour ainsi dire, te refusant à toute expression dans ce genre de moment. Avec ce genre de personne que maintenant tu connaissais trop. Car du jeu, tu commençais vraiment à te lasser et ce soir, tu étais même venue avec la perspective de lui annoncer que tu arrêtais tout. Enfin, quand tu seras parée et prête pour le lui annoncer. Une bouteille fut commandée, et déjà tu te refusais à boire toute goutte d'alcool ce soir. La boisson avait tendance à trop brouiller tes idées et ta raison, hors de question de te laisser bercée par celle-ci ce soir. Pas tant qu'il sera là, du moins.  « Effectivement, mais avant tout, excuse mon léger retard. » Tu ne savais pas trop s'il faisait exprès d'être si peu sincère, ou s'il voulait juste comme à son habitude provoquer. Se moquer, même. Tu avais passé bien trop de temps avec lui pour savoir qu'être en retard, il s'en fichait royalement. Que tu étais l'employée et lui le boss, et qu'à partir de ça il pouvait tout se permettre sans avoir à se justifier. Mais ç'eut tout de même le don de t'énerver. Tu étais déjà, à la base, en colère de son immense retard. Mais le fait qu'il s'excuse faussement pour celui-ci ne fit que te mettre un peu plus en rogne.
Pourtant, impassible, tu ne laissas pas la colère oser s'afficher sur ton visage. Et docilement, tu lui suivis juste vers une table libre, légèrement à l'écart de tout ce monde. Tu commençais peu à peu à t'habituer à cette musique de sauvage, tes oreilles connaissant tout de même déjà un désagréable bourdonnement. Passer d'une journée silencieuse et solitaire, à une boîte de nuit pleine à craquer, ça laissait tout de même des marques.  

Installés, enfin, l'on vint vous apporter la boisson demandée par Oleg. Tu restas sans rien dire un moment, n'osant à peine le fixer pour ne pas à nouveau frémir sous son puissant regard. Tu te contentais de regarder par dessus son épaule, un peu dans le vide à vrai dire, te demandant une nouvelle fois « mais qu'est-ce que je fous là ? ». Le sourcil droit légèrement relevé, manie que tu avais l'habitude de prendre quand tu étais contrariée, tu toussas alors légèrement pour t'éclaircir la voix, gâchant alors ce foutu silence qui venait de prendre place à votre table. « Si vous pouviez aller droit au but et me dire ce pourquoi vous m'avez fait venir. », lanças-tu alors, d'un ton qui se voulait sans le vouloir légèrement désagréable. Tu accentuas même ta demande en plantant enfin tes yeux dans les siens, sans tressaillir cette fois-ci. Sure de toi, tu le défiais même presque du regard, lui faisant pleinement comprendre qu'il en était fini de la prendre pour une idiote avec ces petites remarques et cette hypocrisie des excuses. Mais déjà ton cœur s'emballait. Déjà, tu semblais terrifier de ce que tu faisais, te rendant bien compte qu'il fallait que tu évites de provoquer ce type de personne. Tu toussas alors une nouvelle fois, baissant les yeux vers tes genoux et respirant discrètement un bon coup. Mais tout de même très fière de toi. Par bonheur, le serveur vint à nouveau à votre table, faisant déguerpir cette ambiance tendue. « Amenez-moi juste un pichet d'eau, s'il vous plaît. », lui demandas-tu. Après un regard presque surpris – cela pouvait paraître compréhensible, on ne devait pas souvent lui passer ce genre de commande -, il partit et te laissas de nouveau seule face à Oleg. Vers qui tu n'osais plus lever ne serait-ce qu'un cil à présent d'ailleurs.

Code by Silver Lungs


    l'impossible
    je sais que ça n'avance à rien de penser tout le temps à toi, je sais que je rêve dans le vide. △ mais en fait, je m'en fiche, parce que ça me fait du bien. j'ai l'impression que t'es un peu avec moi, toujours dans un coin de ma tête, un peu comme si t'étais présent. j'ai l'impression d'avoir des papillons dans le ventre, des plumes qui me chatouillent les oreilles, des nuages sous mes pieds, c'est agréable. et tant pis si ça rime à rien.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

WHERE IS MY MIND ? ↺ OLEG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-