AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

(Anna) Everything has changed Vide
(Anna) Everything has changed Vide
(Anna) Everything has changed Vide
(Anna) Everything has changed Vide
 

 (Anna) Everything has changed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
E. Flynn Fitzherbert

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
E. Flynn Fitzherbert
J'ai posé bagages ici le : 24/08/2013 Jouant le rôle de : Eugène Fitzherbert alias Flynn Rider, le voleur épris de la fleur aux pétales d'or. Nombre de messages : 412 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : tearsflight & heartless love pour avatar et code de signature. Tumblr pour les gif. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ben Barnes.
MessageSujet: (Anna) Everything has changed (Anna) Everything has changed EmptyJeu 6 Fév - 22:29

Flashback| Everything has changed
Anna  &  David

Il se tenait devant l'autel improvisé dans le salon Lady et Lord Everglot: c'était la répétition du mariage, le lendemain se tiendrait derrière lui les gens les plus importants de la ville et il n'avait pas le droit à l'erreur. Seule une dizaine de chaise avait été placés dans le salon, offrant aux Everglot et à leurs invités, un confort durant les heures de répétition. Il avait les mains moites, le coeur battant et, à ses côtés, la jolie Victoria lui souriait. Ah Victoria ... Son dynamisme, sa joie de vivre, son côté aventurier et pourtant son élégance et sa douceur qui lui faisait tourner la tête. Elle était la femme parfaite pour un homme comme lui. Il attrapa la bougie et l'allumette sur l'autel tandis que le prêtre qui leur faisait face soupirait. C'était la dixième fois qu'ils étaient obligés de reprendre: Victoria n'avait put dire un mot tant l'angoisse de son fiancé était prenante et le faisait bafouiller. Il n'avait jamais été bon orateur et la situation était particulièrement stressante. L'homme de Dieu venait de le remettre dans la réalité du moment en le secouant: il ferait honte à sa famille et à l'honneur de la jeune femme s'il commettait de telle erreurs le lendemain. Un ricanement étouffer, venant de la chaise de Lady Everglot, le crispa davantage: il ne pouvait se permettre de rater cette nouvelle tentative. Il devait se concentrer. Il commença à déclamer ses voeux, promettant amour et fidélité à son aimée jusqu'au moment fatidique de "l'allumage". Il avait beau frotter l'allumette, aucune étincelle en sortait. Le prêtre lui fit de gros yeux qui le stressèrent davantage. Puis la main fraiche de Victoria prit ses doigts entre les sien et, avec un sourire tendre, elle mis le feu à l'allumette. Il porta la flamme jusqu'à la mèche de la bougie et réussit son acte avec brio ! "Avec cette chandelle, j'allumerai ..." Mais, comme Victor Van Dort est synonyme de malchance et de maladresse, en voulant éteindre son allumette, la dites chandelle roula jusqu'à la robe de Lady Everglot "... Votre mère ?!"


Il se réveilla brusquement alors que les cris de Lady Everglot le sortait de son rêve. Il avait mit le feu à sa future belle-mère ! Encore ces maudits rêves qui venaient le hanter !  Les yeux clairs de Victoria, son sourire, le narguait dans son sommeil, et l'absence de la jeune femme devenait de plus en plus douloureuse. Son histoire avait été tellement difficile à vivre, pour le jeune homme, entre le mariage improvisé, la rencontre avec Emily et ses amis, la nouvelle du mariage de sa promise et le plan machiavélique du faux baron. Victor Van Dort n'avait pas supporter de perdre cette vie, qui l'avait tant marqué, et, à son arrivée à Fantasia, il avait changé de nom, souhaitant se démarquer de sa vie antérieure. Il avait rejeté en bloc sa vie passée, refusant tout contact avec les gens, restant prostré des heures dans cette chambre où on l'avait amené. Puis, il avait reprit courage. Avec l'aide d'Alyssa, une jeune femme rencontrée le jour de son arrivée, il s'était réadapter, intégré à ce monde, il était passé du rêveur de la ville à génie de Fantasia Hill. Mais ce changement de statut ne s'était pas fait sans efforts et surtout, pas sans contrepartie: il était devenue arrogant et provocateur, persuadé de pouvoir trouver le moyen de faire rentrer tout le monde chez soi. Il passait des heures à travailler pour trouver comment retrouver sa fiancée, comment passer un trait sur ses quelques mois d'égarement dans un monde qui n'était pas le sien. Mais la vérité était difficile à accepter pour le jeune homme: après des mois de recherches, il devait se rendre à l'évidence, il ne trouverait pas la solution. A chacune de ces constations, Victor s'enfonçait dans une dépression sans fin: Victoria disparaissait de son esprit et les beaux yeux de sa fiancée n'était plus que deux saphirs qui s'embrumaient de jours en jours ...

Le jeune homme passa la main dans ses mèches brunes, son cauchemars mettant en scène Lady Everglot était l'un des plus récurrent, depuis des mois, il revoyait ce regard accusateur, cette mine hautaine et froide qui le toisait, cette voix nasillarde qui lui crachait ses pires défauts à la figure. Cette même personne qui, chaque fois, devenait de plus en plus invasive, intrusive dans son esprit, lui exprimant son dégout face à quelqu'un qui n'était pas capable d'assurer la sécurité financière de leur deux familles, qui n'était pas capable de promettre le bonheur de Victoria et qui, pire que tout, n'était pas capable de trouver le moyen de les réunir. Il se leva du canapé où il avait élu domicile depuis 2 jours, et allât à la fenêtre. Les lumières des immeubles alentour scintillaient comme des petites lucioles dans le noir du ciel nocturne: il était 22 heures et on était samedi soir, la musique des appartements en face venaient jusqu'à lui et si tout le monde, autour de lui, semblait joyeux, son coeur n'était pas à la fête. David remonta les manches de sa chemises sur ses bras et fouilla dans la poche de son jean. Il en sortit un téléphone qu'il alluma. Il s'était vite intégré à ce monde et à ses nouveautés, aussi lorsqu'on lui avait montré un téléphone pour la première fois, il avait eut vite fait de l'analyser. L'écran s'alluma, et il composa un numéro avant d'attendre la numérotation.

" Anna ... C'est David. Je pense que j'ai besoin de compagnie ce soir ... Je ... J'ai replongé."

Anna était une jeune femme qu'il avait rencontré quelques mois auparavant. Son naturel enjoué et sa bonne humeur était communicative et lui faisait du bien. Elle faisait partie des rares à connaitre les vices du jeune homme et sa passion pour un breuvage qu'il n'avait eut l'occasion de gouter dans sa vie antérieure: l'alcool. C'était devenu son plus grand défaut: il ne parvenait à oublier ses visions du passée sans boire et cela alertait beaucoup de ses amis. Depuis deux jours, il s'était enfermé dans son dortoir avec les quelques bouteilles qu'il possédait. Deux jours qu'il ressassait son énième échec, dormant et cassant tout ce qui lui passait sous la main. Il attrapa une bouteille sur le sol et versa un peu de liquide rouge dans le verre. Encore une soirée qu'il passerait en compagnie de sa grande amie bouteille. Il n'avait aucune certitude qu'Anna viendrait, aucune assurance qu'elle écouterait son message ce soir: l'heure était déjà fort avancée et il ne lui en voudrait pas de rester dans son lit. Il se laissa tomber sur le sol, reposant sa tête sur l'assise du canapé. Anna était son seul secours ce soir, il avait besoin de quelqu'un, quelqu'un pour le soutenir alors que la tristesse le prenait, une fois de plus. Il aurait bien put appeler Alyssa ou Emily ... Mais non, il avait téléphoner à Anna. Pourquoi elle ? Pourquoi appeler la petite princesse qu'il ne connaissait que depuis quelques mois ? Pourquoi n'y avait-il qu'a elle qu'il parvenait à parler de son passée ? Partager cela avec Emily lui était douloureux: elle s'était sacrifiée pour eux, Alyssa ne comprendrait pas non plus. Et pourtant, il y avait Anna. S'insultant intérieurement, il but une longue gorgée de vin avant de laisse retomber son bras sur le sol, fermant les yeux et tentant de chasser de son esprit les images de sa fiancée disparue.


Lorsque l'on frappa à la porte, il rouvrit les yeux. Ces même pupilles qui avait perdue leur innocence et naïveté d'autrefois. Avec un air ennuyé il posa son verre sur la table basse et se leva pour aller ouvrir. Il se demandait qui pouvait donc venir le voir à cette heure, oubliant l'appel passé quelques instants plus tôt. Il maudit le malheureux qui avait eut la brillante idée de le déranger dans son introspection solitaire, il avait changer d'avis, il voulait être seul, comme lors de ces deux derniers jours. Seul avec sa peine et sa mémoire. Il enviait toutes ces personnes qui avaient oublié leur passé, errant tels des fantômes dans les rues d'une ville dont ils ne savaient rien. Il enviait ses pauvres bougres qui ne souffraient pas comme lui pouvait souffrir, qui avait oublier leur amour d'antan, leur famille, leurs amis. Il jalousait la paix de leur esprit alors que le sien se bornait à le torturait jusque dans ses rêves. Il déverrouilla machinalement la porte, et ouvrit à l'inconnu sans même prendre le temps de vérifier de qui il s'agissait. Après tout, en le voyant dans une humeur aussi lunatique aurait vite fait de partir en courant. Il retourna s'assoir sur son canapé, ne lançant à l'inconnu aucun regard. Le bruit de talons choquant sur le sol de la pièce lui fit relever les yeux.

"Tu es la dernière personne que je pensais voir ce soir ..."

Pourtant il l'avait appelé, il avait courut après elle comme un enfant après un chagrin et Elle, dans sa grande générosité était venue à son secours. Il s'en voulait de lui gâcher sa soirée. Il s'en voulait de ne pas avoir la force de surmonter son échec, il s'en voulait de cet égo surdimensionné qui l'empêchait de tourner la page.
Code by Silver Lungs


“I remember tears streamin' down your face when I said I'd never let you go, when all those shadows almost killed your light. ”✰ heartless love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (Anna) Everything has changed (Anna) Everything has changed EmptyDim 16 Fév - 0:24

Flashback| Everything has changed
Anna  &  David



« Kristoff ? »  Anna avait attrapé la manche du jeune homme et elle l’avait fait légèrement pivoté vers elle. Mais ce fut sans grand espoir qu’elle vit deux yeux interloqués la jauger et l’observer d’un air manifestement ennuyé. Les joues de la princesse s’empourprèrent et elle lâcha le bras de l’inconnu. Ne sachant plus vraiment où se mettre, elle se tortilla, tordant négligemment ses doigts. « Veuillez m’excuser. Je vous ai pris pour quelqu’un d’autre… ». Embarrassée, elle vit l’homme forcer un sourire de circonstances avant de reprendre sa route d’un pas pressé. La princesse resta plantée là sur le trottoir, l’observant s’éloigner au loin. Elle soupira puis se dirigea vers le Méli-Mélo House, rangeant ses mains dans les poches de sa veste. Ce n’était pas la première fois qu’elle se retrouvait dans ce genre de situation, à retrouver les traits de Kristoff dans ceux d’un inconnu. Depuis son arrivée à Fantasia Hill, elle n’avait eu de cesse de le chercher, mais plus les semaines passaient, moins elle s’en sentait le courage, la force et surtout les sentiments de poursuivre sa quête. Elle était autrefois animée de la flamme de l’amour, celle qui était toujours parvenue à la faire avancer quoi qu’il advienne. Si elle était sûre de la force de ses sentiments quand elle était à Arendelle, aujourd’hui, elle n’aurait su dire ce qu’elle ressentait réellement pour lui. Il l’avait aidé quand elle avait eu besoin d’elle, il avait fait taire ses sentiments pour sauver Anna en la ramenant à Hans. Beaucoup prétendait qu’il était son véritable amour, notamment Olaf dont les jugements en matière de sentiments étaient rarement faux. Néanmoins, si Kristoff devait être son véritable amour, celui qui aurait dû le sauver du sortilège, ils n’avaient jamais pu en avoir la réelle confirmation car Anna s’était interposée entre Hans et Elsa avant qu’ils ne se retrouvent. La princesse s’était rapidement mis à la recherche du jeune homme quelques jours après que le sortilège les ait fait atterrir ici. Elle l’avait fait par besoin au départ, mais aujourd’hui, elle sentait plus que c’était par devoir. Par honte, elle n’osait s’avouer qu’en définitive, elle n’avait aucune envie de le revoir. Elle espérait même que le destin lui ait offert quelqu’un d’autre à aimer qu’elle. Cette manière de penser était sans nul doute cruelle et c’était très difficilement qu’elle s’avouait quelques fois cette vérité.  Cependant, elle se serait bien gardée en parler à quiconque. D’autant que ce qui motivait cette pensée n’était nulle autre qu’une personne qu’elle avait rencontré ici. David.
David était un jeune homme qu’elle n’avait rencontré qu’il y a quelques mois. C’était dans des circonstances bien étranges qu’ils s’étaient connus, bien loin d’une rencontre de conte de fées mais elle reconnaissait parfaitement les sentiments qui l’habitaient. Elle en était tombée amoureuse. Sans doute pouvait-on la considérer comme un être versatile. Après tout, il s’agissait du troisième homme qui ébranlait son cœur en moins d’un an. Mais elle sentait que c’était différent. Et pour cause, elle avait appris à la connaître à la différence d’Hans ou Kristoff. Elle pouvait dire quelle était sa nature, son caractère, certaines de ses habitudes. Elle connaissait la couleur de son âme et elle la trouvait belle, d’une rare valeur. Mais c’était d’un amour coupable qu’elle s’était attachée à lui. Car elle le savait, il était déjà promis à une autre dont il cherchait la trace sans relâche. Elle s’en voulait souvent de nourrir de pareils sentiments pour un homme qui n’était pas libre. Elle le savait fidèle et sincère dans ses vœux de fiançailles pour ne pas trahir sa promesse faite au fantôme qui peuplait ses pensées. Pourtant, elle ne pouvait empêcher un sourire de trôner sur ses lèvres ou de sentir son cœur bondir de joie dans sa poitrine dès qu’elle le voyait. Un sentiment étrange dont elle ne parvenait à comprendre le fondement alors qu’elle le savait malheureux. Pourtant, au sourire qu’il affichait quand il la voyait, elle ne pouvait s’empêcher de s’imaginer qu’elle parvenait à lui apporter du réconfort. Et s’il avait pour elle ne serait-ce qu’un dixième de l’affection qu’elle avait pour lui, elle pourrait s’estimer être la femme la plus heureuse du monde. C’était ce qui la portait dans sa secrète entreprise, qu’elle voudrait ne jamais s’avouer, qu’elle souhaitait faire oublier Victoria à David. Par là, elle ne pensait pas seulement à son simple désir égoïste de l’avoir à ses côtés, mais aussi parce qu’elle était malheureuse de le voir torturé, emprisonné dans la tourmente de ses souvenirs d’antan. Elle songeait souvent à ce qu’avait pu devenir la fiancée de son ami. Etait-elle restée dans leur monde, attendant patiemment le retour de son futur époux, comme elle l’avait déjà fait autrefois ? Ou se trouvait-elle ici-même, à Fantasia Hill. Dans ce cas, avait-elle rebâti une nouvelle vie, ou bien cherchait-elle son tendre aimé ? Anna ne pouvait tout simplement pas se résoudre à penser que David et Victoria étaient des âmes sœurs, des amants maudits qui étaient destinés à se retrouver malgré l’adversité. Il n’était pas dans la nature de la princesse de briser des couples, ou de s’imposer au centre d’une histoire qui n’était pas la sienne. Pourtant, à chaque fois qu’elle discutait avec David et qu’il lui contait sa vie d’autrefois, ses plaies et ses souffrances, elle ne peinait à ne pas calquer son expérience à la sienne. Les fiançailles de Van Dort avec Everglot n’étaient rien d’autre que le fruit d’un mariage arrangé. Certes, elle avait eu connaissance de cette attirance mutuelle, de cet amour au premier regard. Et Anna ne pouvait que comprendre lorsqu’elle se souvenait de la première fois que ses yeux avaient rencontré ceux d’Hans. Elle avait senti son cœur battre intensément dans sa poitrine et le rouge lui monter aux joues instantanément. Une passion l’avait animée et plus elle avait passé du temps avec lui, plus son attirance s’était étoffée, à tel point qu’elle avait accepté la demande en mariage du prince des îles du Sud. Elle n’avait même pas pris le temps de la réflexion. Ce manque de mesure lui avait ensuite attiré bien des ennuis, surtout quand la réelle nature d’Hans s’était révélée. Elle en était venue à une conclusion simple : on ne pouvait tomber amoureux d’une personne qu’on venait juste de rencontrer. Puis avec le recul, elle se rendait compte de la naïveté de ses sentiments. C’est pourquoi, elle supposait secrètement que les sentiments de David étaient plus dirigés par une certaine droiture, plutôt qu’un amour sincère. Du moins l’espérait-elle car sinon elle ne pensait avoir guère de chance de gagner son cœur.
C’était à tout cela qu’elle songeait quand elle laissait ses pensées voguer vers les rivages de son cœur. Etonnement, ces réflexions enflaient sa détermination, bien que sa forte timidité la force à mesurer ses actions. Elle souhaitait que David se rende compte par lui-même de la valeur d’Anna en restant fidèle à elle-même et en ne l’éblouissant pas avec des faux artifices. Néanmoins, elle s’angoissait de la pensée de retrouver Kristoff un jour. Tandis que la princesse prenait le chemin de son appartement, elle pensait à la torpeur dans laquelle de pareilles retrouvailles la jetteraient. Elle se sentait encore enchaînée au cœur de Kristoff et loyale à ses sentiments. Elle ne souhaitait pas le tromper, pourtant, elle ne pouvait faire taire ses sentiments pour David. Le mieux aurait été qu’elle ne le retrouve jamais, ce qui expliquait pourquoi elle ne le cherchait guère, mais elle sentait que ce terrible jour arriverait tôt ou tard. Que ferait-elle alors ? Renoncerait-elle à ses sentiments pour retourner auprès de celui qui avait sauvé sa vie à maintes reprises ? Anna poussa un soupir tandis qu’elle tournait la clef dans la serrure. Elle rentra dans l’appartement et salua ses deux colocataires avec un grand sourire avant de regagner sa chambre. Elle quitta sa veste, balança son sac sur le lit. Elle rentrait tout juste d’un rendez-vous avec sa sœur. Depuis son arrivée à Fantasia Hill, elle aimait passer du temps en sa compagnie. Elles avaient donc mangé ensembles, mais Anna avait dû rentrer tôt, prenant son service tôt le lendemain. Elle quitta le reste de ses vêtements et s’engouffra sous la douche. Elle se lava le corps et les cheveux, et tandis qu’elle était en train de se rincer, une mélodie se fit entendre. Elle mit plusieurs secondes avant de comprendre qu’il s’agissait de son portable. N’étant pas très au fait des nouvelles technologies de ce monde, elle avouait connaître beaucoup de difficultés à apprivoiser ce qui relevait pour elle de la magie. Elle coupa l’eau en toute hâte, attrapa une serviette dans laquelle elle s’enroula sommairement, avant de se jeter hors de la douche. La chance n’étant malheureusement pas au rendez-vous, elle glissa et se cogna la tête contre le mur. Elle lâcha un cri et se frotta le front. Encore une fois, elle aurait une belle bosse. « Quelle idiote ! » se morigéna-t-elle. La sonnerie ayant cessé, elle s’approcha plus prudemment de son portable et le prit entre ses doigts humides. Son cœur fit une embardée quand le nom de David s’afficha sur l’écran. Portant le téléphone à son oreille, elle écouta le message qu’il lui avait laissé, fébrile. « Anna ... C'est David. Je pense que j'ai besoin de compagnie ce soir ... Je ... J'ai replongé. » Le cœur de la princesse sombra dans sa poitrine au ton désespéré de la voix de son ami. Elle mit par longtemps à réfléchir. Elle se sécha sommairement, enfila rapidement une robe, et laissa ses cheveux humides goutter le long de son dos. Elle sortit de sa chambre presque en courant, et fit un bref signe à Ria et Damon qui se trouvaient dans le salon. « Je sors. Ne m’attendez pas ce soir ! » s’exclama-t-elle en refermant la porte derrière elle. C’est essoufflée qu’elle parvint devant la porte de David. Elle s’apprêtait à frapper quand elle suspendit son geste, préférant reprendre son souffle au préalable et de se reconstituer une posture. Finalement, son poing cogna contre le battant de bois. Les minutes s’étirèrent, si longues, qu’elle en vint à se demander si elle ne s’était pas trompée de chambre. Quand soudain, la porte s’ouvrit. Anna voulut lui offrir son plus beau sourire mais ce fut comme si un fantôme lui avait ouvert. Elle eut une grimace dépitée en le voyant retourner à son canapé d’un pas las. Elle prit une grande inspiration et pénétra dans l’appartement. Les premières choses qui lui vinrent furent les effluves d’alcool. Le doute l’éperonna à nouveau en constatant qu’il ne lui accordait même pas un regard, comme si sa présence l’importunait. Dans son message, il disait pourtant bien chercher sa compagnie non ? Autour des méandres du canapé, se trouvaient les vestiges de plusieurs jours de tourmente. Le cœur d’Anna se serra en voyant toutes les bouteilles qui jonchaient la table basse, les quelques objets brisés qui se trouvaient çà et là dans l’appartement. Son regard se reporta tout à coup sur David quand elle entendit le son de sa voix. « Tu es la dernière personne que je pensais voir ce soir ... » Sa remarque lui fit froncer les sourcils mais elle voyait bien dans ses prunelles qu’il était totalement perdu, égaré. Cela lui fendit le cœur et elle s’approcha de lui, s’asseyant à son côté sur le canapé. Elle passa une main tendre sur la joue du jeune homme et qui s’égara ensuite dans sa chevelure brune. « David, qu’est-ce que tu as fait de toi ? Tu sais bien que tu ne devrais pas boire comme ça. » se désola-t-elle en avisant son air dépité. « Depuis combien de temps es-tu enfermé ici ? Pourquoi ne m’as-tu pas appelée avant ? » La princesse chercha les prunelles de son ami, puis prit sa main dans la sienne. « C’est… C-c’est à cause de Victoria c’est ça ? » demanda-t-elle hésitante, ne souhaitant pas renvoyer David à sa tourmente.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (Anna) Everything has changed (Anna) Everything has changed EmptyDim 27 Avr - 3:09

2 mois sans réponse j'archive tristeuh
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Anna) Everything has changed (Anna) Everything has changed Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(Anna) Everything has changed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-